A voir lors de vos vacances à Hunawihr

Hunawihr et son eglise fortifiee routes touristiques du haut rhin guide du tourisme alsaceQuoi faire à Hunawihr lors de vos escapades sur les routes des vacances ? Routes touristiques en France dans ses pages énumères les lieux avec des classifications touristiques officielles aux alentours et d'autres lieux d'intérêt à visiter à Hunawihr qui devraient servir d'inspiration si vous êtes en vacances.

Découvrez le clocher de l'Église fortifiée Saint-Jacques-le-Majeur pointu qui servait aussi de donjon, où les vignerons pouvaient se réfugier en cas d'attaque. Les vieilles maisons alsaciennes d'Hunawihr datent du XVIe siècle pour la plupart.

Visitez le village avec ses maisons de maître, généralement construites au XIXe siècle et les habitations de vigneron limitent l'ornementation aux poutres, aux encadrements de fenêtres et au portail.

Ce guide touristique du patrimoines et de l'histoire de Hunawihr à pour but de vous faire découvrir les monuments, le patrimoine et l'histoire de Hunawihr.

Visiter le patrimoine et les monuments de Hunawihr

Église fortifiée Saint-Jacques-le-Majeur du XIVe siècle

Hunawihr est l'une des quelque 50 localités d'Alsace dotées d'une église simultanée. L'église, à l'est du village se trouve sur une petite hauteur, entourée d'un cimetière fortifié qui présente le plus bel exemple de ce genre en Alsace et dans les pays limitrophes.

L'enceinte est de forme octogonale et chaque angle muni d'un bastion demi-circulaire. La seule porte d'entrée était surmontée d'une grande tour, aujourd'hui en partie démolie. L'enceinte date des XIVe et XVe siècles et porte des restaurations du XVIe siècle.

Le tour de l'église, à deux étages, est du XIVe siècle, le cœur du commencement du XVIe siècle sur une console un écusson et la date de 1524, ainsi que la sacristie, la porte indique l'année 1525. Sous la sacristie une crypte à laquelle est accolée une chapelle carrée.

L'église était certainement prévue à trois nefs. Sur le côté gauche se trouvent des piliers. Dans la tour des fresques découvertes en 1879, représentent un cycle de scènes de la légende de Saint Nicolas et de saint Déodat, de la fin du XVe siècle.

Dans la nef, une chaire en pierre du commencement du XVIe siècle. Dans le chœur, clés de voûte armoriées. La crypte de l'église Saint Jacques-le-Majeur a abrité jusqu'à la Réforme les reliques de sainte Hune, béatifiée par le pape Léon X en 1520. L'église est classée monument historique depuis 1929.

Histoire : La partie la plus ancienne de l'église est le clocher accolé au choeur actuel, qui pourrait remonter à la 2e moitié du 15e siècle (date 1493 peinte au sommet de la voûte).

Il a été considéré comme étant le choeur de l'édifice précédent, surmonté d'une tour, mais Bernhard Metz pense que le rez-de-chaussée a toujours été une chapelle latérale, en raison de la position désaxée de l'arc d'entrée et de la présence d'une porte sud au 1er étage.

La nef et le choeur datent de 1524, date gravée sous une console de la voûte du choeur ; la date 1525 est gravée sur le vantail de la porte de la sacristie (mur sud du choeur). La date 1674, accompagnée des initiales M. L. peinte au revers de l'arc triomphal, dans un cartouche, est peut-être celle d'une restauration. Date 1878 gravée sur la chaîne n-o de la tour. Charpente de la nef, du bas-côté nord et beffroi dans la chambre des cloches à mi-bois (15e siècle).

L'enceinte fortifiée du cimetière peut également être datée de la 2e moitié du 15e ou du 1er quart du 16e siècle. Il semble que le choeur gothique soit légèrement postérieur au mur d'enceinte, car les contreforts du choeur touchent presque le mur, empêchant le passage. Une partie de la courtine ouest englobe un mur plus ancien, délimité par des chaînes à bossages, qui pourrait être un vestige d'une maison seigneuriale du 11e siècle. Cimetière protestant plus tardif à l'extérieur de l'enceinte, en contrebas.

Précisions : L'arrêté de 1972 inclut le cimetière fortifié. Adresse : rue de l'Eglise Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 15e siècle ; 16e siècle - Année de construction : 1493 ; 1524 ; 1525 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Eglise mixte Saint-Jacques-le-Majeur et son enceinte fortifiée.  classement par arrêté du 23 mars 1972 -Type : Monuments historiques - Epoque : 14e siècle ; 15e siècle ; 16e siècle - Eléments protégés : enceinte

Les vitraux

À l'intérieur de l'église de Saint-Jacques-le-Majeur on aperçoit un beau vitrail décoré de raisins qui témoigne de la place prépondérante du patrimoine viticole dans l'art alsacien. Les vitraux situés dans le chœur de l'église sont de dates récentes. Celui du centre (XIXe siècle) représente saint Jacques et sainte Hune. L'autel est du XVIIIe siècle.

La chaire

La chaire en grès rose installée contre le mur de la nef est muni d'un escalier qui traverse le pilier avec lequel elle fait corps. C'est une disposition qui n'est pas courante et peut-être unique en Alsace.

La cloche

On trouvait dans le clocher, trois anciennes cloches coulées en 1700 dans la fonderie Edel à Strasbourg. En 1970 on constata une fêlure sur la plus importante des trois cloches. Elle fut descendue et gardée précieusement dans l'église comme un témoignage de près de trois siècles d'histoire. Elle est actuellement exposée à l'entrée de l'église.

Les fresques de Saint Nicolas

Sous le clocher de l'église ont été découvertes vers 1878 des fresques représentant saint Nicolas. Elles font partie d'une collection de quatorze tableaux. Les scènes imagées sur les tableaux représentent les principaux épisodes de la vie du saint. Le registre inférieur évoquent les miracles opérés après sa mort, notamment la libération de trois innocents condamnés à mort. Un quinzième tableau, situé à droite de la composition, montre le couronnement de sainte Hune par la Trinité. Classé Monument historique en 1972.

Le caveau des nobles de Hunawihr

Dans la petite chapelle de l'église se trouve une pierre tombale renfermant les restes d'une famille noble de Hunawihr. Sur la dalle funéraire gravée en allemand on trouve l'inscription suivante (traduction) : Du noble Philips Bast Von Bolsenheim, son épouse légitime portant le nom d'Ester Elisabeth Bast, née Joham Von Mundolsheim. Décédée saintement. Que Dieu clément et miséricordieux lui accorde son indulgence et lui offre, ainsi qu'à nous, une joyeuse résurrection au grand jour du Seigneur. Amen

Hunawihr fontaine du xviiie siecle avec ses deux bassins secondaires routes touristiques du haut rhin guide du tourisme alsaceL'orgue

L'église contient un orgue datant de 1765 environ, dû aux facteurs d'orgue alsaciens Louis Dubois et Jacques Besançon. Il a été restauré à plusieurs reprises, en 1803, 1859 et 1990.

Fontaine du XVIIe siècle

Situé 2 rue de l'église, cette fontaine est constituée d'une auge principale sculptée, de deux bassins secondaires et d'une colonne surmontée d'une sphère. Cette fontaine servait d'abreuvoir pour le bétail et servit aussi à puiser l'eau pour les habitants de la localité. Deux auges situées à côté de la fontaine principale servent à recueillir le trop-plein de la vasque dont l'eau s'écoule ensuite dans le caniveau.

Fontaine A

Fontaine datant sans doute du 18e siècle. Adresse : Grand'rue - Type : Inventaire général du patrimoine culturel - Epoque : 18e siècle - Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Mairie

La mairie se trouve à cet emplacement depuis la Révolution. Le bâtiment abritait avant la Révolution l'ancienne halle aux blés. Sur la façade de la mairie qui date de 1517, on peut apercevoir les armoiries des Wurtemberg. Sous deux heaumes un blason écartelé figure les bois de cerf du duché de Wurtemberg et les pals en losange du duché de Teck. En dessus de l'écusson, à côté de la bannière on aperçoit la bannière du Saint-Empire romain germanique, et les poissons du comté de Montbéliard.

Halle au blé, mairie

Edifice construit en 1517 pour abriter la halle au blé au rez-de-chaussée et le poêle des bourgeois (Buergerstube) à l'étage (date gravée au sommet de la porte d'entrée, flanquée de deux écus gravés, à gauche à une bande, à droite illisible et sur le panneau armorié qui la surmonte).

En 1728, il devint la maison des édiles (Herrenstube) et après la Révolution, la mairie. Les fenêtres du rez-de-chaussée et la porte sur le mur-gouttereau est ont été remaniées à une date inconnue. A l'intérieur, escalier du 19e siècle.Précisions : Façades et toiture y compris la charpente. Adresse : 1 rue de la Mairie - Type : Inventaire général du patrimoine culturel - Epoque : 1er quart 16e siècle - Année de construction : 1517 - Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Hôtel de Ville

Edifié en 1517 selon une pierre armoriée et millésimée intégrée dans son mur-pignon sud, ce bâtiment abritait à l'époque la halle au blé et le poêle des bourgeois. Maison des édiles en 1728, il a reçu son affectation actuelle en 1789. En dépit de transformations qui ont affecté, aux 19e et 20e siècles, la modénature des fenêtres et la distribution intérieure, il présente encore, sous une charpente traditionnelle, l'aspect général d'un édifice public du 16e siècle.

Précisions : Façades et toiture (cad. 1 75) : inscription par arrêté du 25 mai 1999 - Adresse : 1 rue de la Mairie - Type : Monuments historiques Epoque : 1er quart 16e siècle Année de construction : 1517 Eléments protégés : élévation

Hunawihr maisons a colombages routes touristiques du haut rhin guide du tourisme alsaceMaison à haut pignon avec portail gothique

Cet édifice porte la date de 1567

Autres sites et monuments Historiques de Hunawihr

Ancien poêle du Conseil

Histoire : Daté de 1610 sur le portail d'accès à la cave, ce bâtiment caractéristique de la Renaissance alsacienne - l'un des plus grands à Hunawihr - est attribué localement à Heinrich Schickhardt (1558-1635), architecte des ducs de Wurtemberg, ce que rien dans l'état actuel des recherches ne permet de corroborer. A l'intérieur, on remarque, à l'angle nord-est du rez-de-chaussée, une pièce dont le plafond en trompe-l'oeil exécuté à la fin du 19e siècle, imite le bois, la marqueterie, les incrustations et les moulurations.

Précisions : Façades ; toiture, y compris la charpente ; pièce nord-est ; caveau (cad. 2 103) : inscription par arrêté du 25 mai 1999 Adresse : 5 Grand-Rue Type : Monuments historiques Epoque : 1er quart 17e siècle Année de construction : 1610 Eléments protégés : élévation ; charpente ; sous-sol

Auberge A la Clef

Histoire : La porte d'entrée en plein cintre porte un écu sculpté d'une clef et de deux étoiles, flanqué de la date 1567 et des initiales I. C. : cet édifice abritait l'auberge A la Clef (Zum Schlussel), le nom du commanditaire n'a pas été identifié.

Les autres ouvertures ont été percées ultérieurement, sans doute au 18e siècle. Sur le mur-gouttereau postérieur, caché par un hangar, une petite fenêtre carrée porte une date difficile à déchiffrer : 1617 (?). Sur le mur-gouttereau antérieur, deux fenêtres ont été murées et une porte de garage a été percée.
Adresse : 8 rue de l'Eglise Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 3e quart 16e siècle ; 18e siècle Année de construction : 1567 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Auberge, maison commune

Histoire : Cet important édifice est daté 1610 à deux endroits différents : sur la porte du sous-sol avec un écu à une bande avec les initiales H. W. (Hunawihr ?) et sur la porte d'entrée avec un écu écartelé très effacé et quatre écus portant les emblèmes ou armoiries du prévôt (Schultheis) Mathias Braun et de ses assesseurs, Jacques Federlen, Adam Hurstlin et Antoine Wolff. Ecu à gauche très effacé, puis les initiales M. B. et un 4 de chiffre, puis un emblème de tonnelier avec les initiales I.F., puis les initiales A. W.

Cet édifice élevé par la commune aurait été construit par l'architecte des ducs de Wurtemberg-Montbéliard Heinrich Schickhardt, mais c'est une réalisation beaucoup plus modeste que les deux maisons dont il est l'auteur à Riquewihr, qui dépendait des mêmes seigneurs. Il aurait abrité une auberge (d'après la liste de ses oeuvres dressée par Schickhardt) et la salle de réunion du conseil (Ratstube) jusqu'en 1731, date à laquelle il fut vendu à Jean-Jacques Greiner, tonnelier, responsable de la dîme.

Une auberge y fut ouverte, d'abord " Au Cerf ", puis " A l'Homme Sauvage ", jusqu'à la Révolution. La famille Greiner en resta propriétaire jusqu'en 1865, puis la maison passa aux Trimbach et aux Huck. Des travaux de remaniement intérieurs furent opérés (plafond de la salle au rez-de-chaussée), mais le bâtiment a été extérieurement fort peu remanié. Un restaurant a été ouvert récemment dans le sous-sol.
Précisions : Inscription concernant les façades, la toiture, y compris la charpente, la pièce nord-est, le caveau. Adresse : 5 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 1er quart 17e siècle Année de construction : 1610 Auteur(s) : Schickhardt Heinrich (?, architecte)

Ferme de tonnelier

Le logis peut être daté du 2e quart du 18e siècle, les vantaux de la porte du sous-sol portant la date de 1736. La grange et l'étable, en fond de cour, ont une cave datée 1926. Un piédroit de la porte charretière est daté 1872 : l'ancienne porte charretière, démontée, avait une clé de cintre datée 1565, avec un emblème de tonnelier (remployée). Au 20e siècle, le logis abritait l'hostellerie des Chevaliers.
Adresse : 3 rue du Nord Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 2e quart 18e siècle Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Ferme de tonnelier

Le logis de cette ferme porte sur le mur-pignon une pierre cintrée (remployée) datée 1559. Mais le pan de bois conservé dans le pignon semble plus ancien et pourrait être daté du 15e siècle (assemblages à mi-bois courbes). Le pan de bois du rez-de-chaussée a été remanié sans doute au 16e siècle. Dans la cour un puits est daté 1894. Au-dessus de la porte d'entrée, mention d'une restauration en 1964.
Adresse : 8 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 15e siècle(?) ; 3e quart 16e siècle Année de construction : 1559 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Ferme de vigneron

Histoire : Le logis en équerre présente une porte du passage d'entrée datée 1605, avec les initiales A. W. (de Antoine Wolff) et les armes parlantes représentant un loup. Marque de tâcheron à droite de l'écu central. La date 1733 et les initiales I. H. I. (de Jacques Hansjacob) inscrites sur une porte intérieure indiquent des travaux effectués à cette époque (2e étage en pan de bois et toit à longs pans brisés).

Adresse : 24 rue du Nord Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 1er quart 17e siècle ; 2e quart 18e siècle Année de construction : 1605 ; 1733 - Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Hunawihr portique d une ancienne cave vinicole routes touristiques du haut rhin guide du tourisme alsaceMaison de vigneron

Histoire : Cette propriété située au-dessus du village, entourée de vignes, existe depuis le 16e siècle et une reconstruction est intervenue au 17e siècle. Actuellement, les bâtiments remontent en partie au 19e siècle et ont été fortement restaurés au 20e siècle (entre 1918 et 1934).
Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 19e siècle ; 20e siècle Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison de vigneron

Histoire : Logis daté 1730 sur la porte du cellier (sur le mur-gouttereau), avec une flèche dans un écu et les initiales M. F. S/A. M. L.
Adresse : 40 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 2e quart 18e siècle Année de construction : 1730 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison de vigneron

Histoire : Le logis porte la date 1618 sur le poteau cornier sculpté côté rue et sur la porte d'entrée, avec les initiales H. E. Une clé de cintre remployée dans le mur porte un relief représentant un animal percé d'une flèche, la date 1618 et les initiales H. E. L'ancien pressoir au rez-de-chaussée a été aménagé en logement. Dépendance remplaçant celle détruite par un incendie.
Adresse : 38 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 1er quart 17e siècle Année de construction : 1618 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison de vigneron

Histoire : Le logis sur rue peut être daté de la 2e moitié du 18e siècle (travées régulières de fenêtres aux linteaux en arc segmentaire). Le corps de passage est daté 1567 sur la porte, avec les initiales V. H., le bâtiment qui lui est accolé côté cour porte la date 1739 (porte au rez-de-chaussée) et les initiales H. D. (Hans Dissler, vigneron).
Adresse : 32 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 3e quart 16e siècle ; 2e quart 18e siècle ; 2e moitié 18e siècle Année de construction : 1567 ; 1739 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison de vigneron

Histoire : Le logis sur rue porte la date 1771 sur un linteau de soupirail ; la porte du passage d'entrée est antérieure et peut être datée de la fin du 17e siècle, comme le logis secondaire postérieur, où la date 1693 est peinte au-dessus d'une porte intérieure à l'étage (mur en pan de bois avec chaises curules dans l'allège de la fenêtre).
Adresse : 30 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 4e quart 17e siècle ; 3e quart 18e siècle Année de construction : 1693 ; 1771 - Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison de vigneron

Histoire : La porte charretière est datée 1566. Le logis est sans doute plus ancien : il présente une porte en accolade moulurée au rez-de-chaussée et un pan de bois à l'étage et dans le pignon qui pourraient remonter au 15e siècle. Les dépendances datent du 18e ou du 19e siècle. Sur le mur-gouttereau postérieur, les fenêtres du rez-de-chaussée ont été repercées et celles de l'étage murées.
Adresse : 24 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 15e siècle(?) ; 3e quart 16e siècle Année de construction : 1566 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison de vigneron

Histoire : La date 1576 est gravée sur une porte au rez-de-chaussée du logis et sur la porte charretière. L'étage en pan de bois semble plus tardif, sans doute du 18e siècle. Porte du cellier rectangulaire moderne. Adresse : 16 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 4e quart 16e siècle ; 18e siècle(?) Année de construction : 1576 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison de vigneron

Histoire : La porte du cellier au rez-de-chaussée du logis porte une date gravée, difficile à déchiffrer : elle pourrait être 1561 ou 1581. Pan de bois dégagé récemment.
Adresse : 12 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 2e moitié 16e siècle Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Hunawihr les maisons a colombages routes touristiques du haut rhin guide du tourisme alsaceMaison de vigneron

Histoire : La date 1740 est gravée sur la porte du cellier, avec les initiales M. I. (initiales du barbier-chirurgien Mathias Irion, qui les apposa en 1777, d'après les travaux historiques). Une fenêtre du cellier porte la date 1650 (remploi ou vestige ?). Le logis a été récemment restauré, avec dégagement du pan de bois et aménagement d'une loggia dans le pignon.
Adresse : 12 rue de l'Eglise Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 3e quart 17e siècle ; 2e quart 18e siècle Année de construction : 1650 ; 1740 - Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison de vigneron

Histoire : Logis portant la date 1617 sur le poteau cornier sculpté. L'appui de la fenêtre à chambranle sculpté a été remonté pour servir de 2e linteau, sous le premier, lors de la pose d'un chambranle rapporté. Les ouvertures du mur-pignon et les portes du logis et de la grange sont postérieures, sans doute repercées au 19e siècle.
Adresse : 1 rue de l'Eglise Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 1er quart 17e siècle Année de construction : 1617 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison, actuellement presbytère protestant

Histoire : La porte du sous-sol sur le gouttereau postérieur est datée 1568 ; la porte d'entrée du rez-de-chaussée est datée 1750. Les élévations extérieures et la distribution intérieure datent de cette époque. Les dépendances, actuellement en ruines, dataient du 16e siècle (porte de la grange) et du 18e siècle (porte de l'écurie). Cette maison a été achetée par la commune pour y abriter le presbytère protestant en 1825.
Précisions : Parties inscrites MH : façades, toiture y compris la charpente, la cave, couloir du rez-de-chaussée, pièce à droite au rez-de-chaussée, couloir du 1er étage, pièce à droite au 1er étage, grenier, porte charretière.
Adresse : 31 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 3e quart 16e siècle ; 3e quart 18e siècle Année de construction : 1568 ; 1750
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Ferme de vigneron

Histoire : Le logis présente au sous-sol une porte intérieure en plein cintre datée 1605, avec les initiales M. K. Seul le sous-sol semble appartenir à cette époque. Les niveaux supérieurs peuvent être datés du 18e siècle, mais les ouvertures ont toutes été remaniées en 1876, lors du rachat de la maison par le tonnelier Hansjacob (travaux historiques), en même temps que la porte charretière. Une restauration opérée dans la 2e moitié du 20e siècle a percé une grande baie haute et étroite à côté de la porte d'entrée. La porcherie attenant à l'étable est datée 1812.
Adresse : 20 rue du Nord Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 1er quart 17e siècle ; 18e siècle ; 1er quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle - Année de construction : 1605 ; 1812 ; 1876 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Les maisons et les fermes de Hunawihr

Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : Fin du Moyen Age ; Temps modernes ; Epoque contemporaine

Maison

Histoire : Maison élevée en 1750 (date sur la porte de cellier). Lucarnes inférieures ajoutées au 20e siècle. Adresse : 1 rue Sainte-Hune Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 3e quart 18e siècle Année de construction : 1750 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison

Histoire : Maison construite en 1730 par le potier d'étain Jean David Binder, dont les initiales se trouvent sur la porte piétonne avec la date 1730 et deux étoiles. Un vestige du bâtiment précédent se trouve sur le mur latéral droit : c'est un chambranle de fenêtre mouluré avec trace de meneau.

La dépendance s'élevant sur la cour arrière porte la date 1724, avec le même écu que sur la porte piétonne, avec les initiales de Jean David Binder. Le jardin précédant le logis côté Grand'rue a été remplacé par une cave en demi-sous-sol.
Adresse : 2 rue Saint-Jacques Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 2e quart 18e siècle Année de construction : 1724 ; 1730 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison

Histoire : Le logis est daté 1607 sur la porte d'entrée, avec les initiales A. H. (de Adam Hurstlin), portant le nom de " Au singe ". Il a sans doute été restauré au 18e siècle (fenêtres en arc segmentaire et étage en pan de bois sur le mur-gouttereau) mais conserve dans le pignon des fenêtres à chambranles moulurés en cavet. Partie postérieure du logis très remaniée, de même que les dépendances (avec une terrasse). Dans la cour, puits daté 1742, avec les initiales H. D.
Adresse : 36 rue du Nord Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 1er quart 17e siècle Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison

Histoire : Logis datant probablement de la 1ère moitié du 19e siècle.
Adresse : 31 rue du Nord Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 1ère moitié 19e siècle Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison

Histoire : Le logis peut être daté de la 1ère moitié du 18e siècle (chaînes piquetées avec liserés, fenêtres rectangulaires et en segment d'arc, toit à croupe). La porte en plein cintre sur rue a été percée en 1994, remplaçant une fenêtre ; la porte rectangulaire se trouvant au centre de l'élévation a été supprimée.
Adresse : 26 rue du Nord Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 1ère moitié 18e siècle (?) Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison

Histoire : Le logis porte la date 1582 sur le linteau d'une fenêtre sur rue, avec une marque de tâcheron et les initiales I. V. La porte sur le mur-gouttereau a été percée ultérieurement. Le pan de bois de l'étage semble plus ancien : il présente des assemblages à mi-bois et queues d'aronde et remonte peut-être au 15e siècle. La partie postérieure du logis, avec sous-sol, date sans doute du 18e siècle.
Adresse : 37, 39 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 15e siècle(?) ; 4e quart 16e siècle ; 18e siècle Année de construction : 1582 - Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison

Histoire : Le logis présente un pan de bois à l'étage qui permet de le dater au moins du 16e siècle. Le passage d'entrée est percé d'une porte datée 1756, avec les initiales H. O. L. Emblème peu lisible, peut-être un couperet de boucher. Un second logis s'élève contre le mur-gouttereau postérieur, de date plus récente.
Adresse : 26 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 16e siècle(?) ; 3e quart 18e siècle Année de construction : 1756 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison

Histoire : Une fenêtre au rez-de-chaussée du mur-pignon est datée 1566, avec une marque de tâcheron au centre. Fenêtres du mur-gouttereau et une sur le mur-pignon du 18e siècle. Dépendances contre le logis remaniées.
Adresse : 2 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 3e quart 16e siècle ; 18e siècle Année de construction : 1566 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison de tonnelier

Histoire : Le logis donnant sur la Grand'rue est daté 1562 sur la porte du cellier et 1752 sur la porte sur le mur-pignon. Celle-ci est sculptée des emblèmes de tonnelier.

Il semble que le logis date du 16e siècle (rez-de-chaussée et 1er étage) et que la porte datée 1752 ait été repercée plus tardivement ; le 2e logis situé à l'arrière pourrait dater du 18e siècle, mais présente dans le sous-sol un pilier daté 1610 (ou 1606 ?). Porte charretière du 19e siècle.
Adresse : 15 Grand'Rue Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 3e quart 16e siècle ; 1er quart 17e siècle ; 3e quart 18e siècle Année de construction : 1562 ; 1610 ; 1752 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Presbytère catholique

Histoire : Après la restauration du culte catholique en 1689, la commune fit élever un presbytère catholique en 1748 (date gravée sur la porte du sous-sol). Vendu à la Révolution, le presbytère fut racheté par la commune en 1824, après une tentative infructueuse en 1813. Le presbytère n'étant plus occupé par la paroisse depuis 1965, il a été remanié et abrite des logements (lucarnes modernes). Petite dépendance remaniée.

Adresse : 16 rue de l'Eglise Type : Inventaire général du patrimoine culturel Epoque : 2e quart 18e siècle Année de construction : 1748 Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Presbytère protestant

Histoire : Le bâtiment qui abrite, depuis 1825, le presbytère protestant de Hunawihr résulte de la réutilisation (ou de la reconstruction ? ), en 1750, d'une maison particulière datée de 1568 sur le portail cintré de la cave. Il se distingue par l'asymétrie de son plan, sa situation sur un terrain en pente, la qualité d'exécution de sa porte d'entrée, le maintien de portes et de boiseries anciennes, et un dispositif rare dans la cave.

Précisions : Façades ; toiture, y compris la charpente ; intérieurs : cave, couloir du rez-de-chaussée, pièce à droite au rez-de-chaussée, couloir du premier étage, pièce à droite au premier étage, grenier ; porte charretière de la cour (cad. 2 3) : inscription par arrêté du 25 mai 1999, modifié par arrêté du 15 juillet 1999

Adresse : 31 Grand-Rue Type : Monuments historiques Epoque : 3e quart 16e siècle ; milieu 18e siècle Année de construction : 1568 ; 1750 Eléments protégés : charpente ; élévation ; sous-sol ; porte ; couloir

Nos coups de coeur à Hunawihr

Hébergement :

Restauration :

Préparez vos vacances à Hunawihr avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Hunawihr avec nos partenaires

  • Séjour Randonnées en raquette en Alsace

    Soultzeren hivers guide touristique alsace

    Pour partir à la découverte des coins les plus secrets des paysages d'Alsace de ses forêts, pour les amateurs de sports d’hiver et de petites stations familiales, le massif des Vosges vous attend. La raquette à neige en Alsace est une des activités hivernales de pleine nature par excellence. Juchez sur ces supports et munis de bâtons, vous voilà partis en balade à l’assaut des sommets enneigés du massif des Vosges pour ce séjour proposer à partir de :

    0,00€ TTC

    Détails

Hunawihr Haut-Rhin Alsace Découverte touristique de Hunawihr mairie de Hunawihr office de tourisme de Hunawihr office touristique de Hunawihr balade à Hunawihr A voir à Hunawihr A faire à Hunawihr la route des vins d'Alsace visite de Hunawihr visiter Hunawihr monument de Hunawihr monument historique de Hunawihr monument touristique de Hunawihr patrimoine de Hunawihr patrimoine historique de Hunawihr patrimoine touristique de Hunawihr histoire de Hunawihr plus beaux villages d'Alsace Hunawihr plus beaux village Hunawihr plus beaux villages de france site touuristique de Hunawihr partir à Hunawihr séjour à Hunawihr Hunawihr plus beaux villages d'Alsace plus beaux villages de France Hunawihr tourisme Hunawihr touristique Hunawihr vacances Hunawihr guide Hunawihr a voir Hunawihr a faire Hunawihr a visiter Visites à Hunawihr tourisme à Hunawihr Vacances à Hunawihr

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau