Route sur les pas de la guerre de Vendée (Vendée)

La Route touristique "sur les pas de la guerre de Vendée"

Au lendemain de la Révolution française de nombreux affrontements éclatent entre la toute jeune République et les populations locales de l’Ouest : c’est la Guerre de Vendée. Les causes de ce soulèvement sont nombreuses.

Très longtemps, la thèse du complot de la noblesse et du clergé fanatisant et manipulant un peuple ignorant et refractaire au progrés a été la seule explication de la République au soulèvement Vendéen. Peut être cette légende du complot à t'elle permis à la République de ne pas se pencher sur les causes réelles de ses guerres de Vendée et donc de ne pas en assumer sa part de responsabilité.

Cette explication lapidaire ne peut suffire à expliquer ces trois longues années de guerre fratricide. Le soulèvement a été réellement spontanné et populaire dès mars 1793. S'il durera et s'étendra ensuite se sera essentiellement à cause de la radicalisation de la position de la Convention.

En effet le soutien apportés aux Vendéens par les émigrés et les puissances étrangères hostiles à la République fut vraiment très faible.

La Guerre de Vendée de 1793 a marqué l’histoire de toute une région. Replongez dans le passé, sur cette route de mémoire historique et suivez les traces des Vendéens de la Révolution.

La Route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo.

Vos premiers pas sur la route touristique de la guerre de Vendée commenceront aux Lucs-sur-Boulogne  (km 0). L'histoire des Lucs-sur-Boulogne (km 0) est fortement marquée par le massacre de sa population, perpétré le 28 février 1794 par les colonnes infernales au cours des guerres de Vendée. Le Mémorial de la Vendée et La Chapelle du Petit Luc commémorent cet événement tragiques.

Prendre la direction de Saint-Sulpice-le-Verdon, via la D18 (9 km). Dans la petite commune, découvrez le Logis de la Chabotterie (11 km) qui fût un Haut Lieu de la guerre de Vendée à travers l’arrestation du général Charrette le  dans le bois de la ChabotterieFrançois-Athanase Charette de La Contrie, dit Charette, est capturé par le général Travot. Une croix marque le lieu de cet événement de la guerre de Vendée.

Poursuivre sur la D18, jusqu'au Refuge de la forêt de Grasla ( 23 km). Niché au cœur du massif forestier de Grasla, principalement sur la commune des Brouzils, venez vivre et découvrir la vie des habitants du Pays de Grasla qui se sont réfugiés pour échapper aux Colonnes infernales de Turreau. 2 000 Refuge de la foret de grasla routes touristiques de vendee du tourisme du pays de la loirepersonnes - moins de 200 noms sont connus -, se seraient ainsi réfugiées de janvier à 

Continuer vers Les Landes-Genusson, via la D6 et D37 (48 km). Comme partout , la Révolution de 1789 bouleversa bien des choses. La commune, dirigée par un maire et un conseil, fut calquée sur la paroisse. À partir de 1793, les guerres de Vendée ensanglantèrent la région. Le curé Charles Retailleau fut tué non loin du bourg. Le , le bourg fut incendié. A voir l'église Notre-Dame-de-l'Assomption.

Poursuivre en direction de La Gaubretière via la D755 (53 km). Située dans le canton de Mortagne-sur-Sèvre, la commune fait partie du Haut Bocage Vendéen. C'est dans ce décor que vont se dérouler des épisodes tragiques de la Guerre de Vendée. Le 12 mars 1793 La Gaubretière entre dans l'histoire. Vers midi, les cloches sonnent le tocsin... 

Le "Grand massacre" de La Gaubretière fut perpétré le , les Républicains commandés par le général Jean-Baptiste Huché massacrent plus de 300 habitants de La Gaubretière.

La prochaine étape de ce circuit de mémoire des Guerres de Vendée sera Saint-Malô-du-Bois, via la D6 et D72 (67 km).  La commune fait partie de l'ancienne province du Bas-PoitouTerritoire de la famille du Puy du Fou à la Renaissance, Saint-Malô-du-Bois connaît une destruction quasi-totale en 1793 lors des Guerres de Vendée. Le village ne conserve pas de monuments antérieurs.

La gaubretiere le chateau routes touristiques de vendee du tourisme du pays de la loireProfiter d'une balade bucolique sur les bords de Sèvre avec son Moulin à eau de Poupet avant de reprendre votre parcours. Poursuivre en direction de Chambretaud, via le Champ Totel (73 km), située sur les hauteurs du bocage vendéen.

Prendre la direction du Mont des Alouettes via la D160 (78 km), le mont des Alouettes avec ses 232 mètres d’altitude est l’un des plus hauts sommets de Vendée. il offre un panorama unique sur le bocage vendéen et sur les localités environnantesCe lieu stratégique vous dévoile les astuces pour communiquer et repérer les positions ennemies pendant la Guerre de Vendée.

Votre route passera par Les Herbiers via la D160 (81 km), capitale du Haut bocage vendéen. La Révolution sonnera les heures noires du Pays des Herbiers. En décembre 1793, c'est au château des Herbiers que les généraux vendéens choisissent Charette comme chef suprême de la grande Armée Catholique et Royale.

Continuer vers Châteaumur via la D11 (100 km), située à la frontière même de la Vendée, non loin du département voisin des Deux-Sèvres. Les Châtelliers-Châteaumur formaient autrefois deux paroisses distinctes. Les deux églises ayant été brûlées à l'époque de la Révolution, et celle des Châtelliers ayant seule été relevée de ses ruines, on réunit les deux paroisses en une seule et le chef-lieu fut fixé aux Châtelliers. 

Votre escapade passera par La Flocellière, via la D64 (103 km). Fin Janvier 1794, les colonnes infernales, menées par le général Grignon incendient et font sauter le château de la Flocellière lors de la guerre de Vendée. Le donjon sera la seule partie qui ne sera pas détruite.

Fin de cette première étape de cette Route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 1 de la route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée".

De La Flocellière, prendre la direction de La Pommeraie-sur-Sèvre, via la D27 (110 km). L'église Saint-Martin est un curieux mariage d'une architecture romane poitevine datant du XIIe siècle et d’une exceptionnelle Cavalcade des Vices peinte au XVIe siècle qui vous fera traverser la France à la fin du Moyen-âge. Quant aux voûtes de la nef, elles ont la particularité d’être de style angevine, appelé aussi “gothique Plantagenêt”.

Saint-Mesmin (117 km) sera la prochaine étape de ce circuit "Sur les pas de la guerre de Vendée". Les premiers actes historiques relatant la ville de Saint Mesmin remontent à 1670 où Louis XIV est le Roi de France et Saint-Mesmin fait partie du diocèse de Maillezais. Suite aux colonnes infernales de 1794 la ville fut ravagée par le feu et seulement les documents datant de 1670 sont sauvés des flammes. 

Continuer en direction de Pouzauges via la D960 (125 km).  Lourdement touchée par les affres de la guerre de Cent ans, elle a également été marquée par les horreurs de la guerre de Vendée entre 1793 et 1796, notamment à travers le massacre de 400 personnes lors de messe de minuit de Noël 1793,  sans aucun procès préalable, dans l’église de Pouzauges  et le massacre par les Colonnes infernales en 1794.

Refuge de la foret de grasla les vendeens routes touristiques de vendee du tourisme du pays de la loirePoursuivre vers Le Boupère via la D960 et D13 (134 km). A partir du 20 janvier 1794, la Vendée ne devait plus être qu'un "bûcher continu, un cimetière immense", et dans cette hécatombe de vies françaises, Le Boupère a une place tristement privilégiée. Au premier coup de feu annonçant la colonne infernale de Grignon, "Entendez-vous l'horloge de mort !" se disait-on de porte en porte.

Passer Saint-prouant via ma D26 (140 km). LRévolution française à partir de 1793 va réveiller les animosités. Durant la nuit du 5 septembre 1793 l'armée de Stofflet et d'Elbée traverse le bourg. Les colonnes infernales passent également. Saint-Prouant est épargnée. A découvrir : l'église Saint-Mathurin, le prieuré de Grammont.

Poursuivre vers Mouchamps via la D113 (149 km), classé "Petite cité de caractère". La commune de Mouchamps est aussi connue pour son château du Parc-Soubise, théâtre d’un massacre perpétré par les Colonnes infernales le 31 janvier 1794.

Après vos visite dans la "Petite cité de caractère" de Mouchamps, prendre la direction de Sainte-Cécile via la D48 (155 km).  Sur la route vers Sainte-Cécile, vous trouverez Gravereau (4 km de Mouchanps). Situé ur l'axe entre Saint-Vincent-Sterlanges et L'Oie sur la D137, la Bataille de Gravereau s'est déroulé le La Bataille de Gravereau, aussi appelée Bataille de Pont-Charrault ou Bataille de la Guérinière.

Quitter le site commémoratif de la bataille de la Guérinière ou de Gravereau, pour vous rendre à Sainte-Cécile. On trouve à Sainte-Cécile de typiques logis vendéens à cours fermées qui marquent un art de vivre à la campagne aux XVII et XVIII siècles. Citons par exemple le logis des Gâts, le logis de Réputé, Villars, la Javelière ou la Chopinière.

Option : partir sur le circuit 3 de la Route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée" ou continuer vers Les Essarts pour revenir sur Les Lucs-sur-Boulogne.

Les lucs sur boulogne vitrail a la chapelle du petit luc routes touristiques de vendee du tourisme du pays de la loirePrendre la direction Des Essarts via la D39 (166 km). Pendant les guerres de Vendée, le , une bataille eu lieu au château des EssartsEn signe de déclaration de guerre et mettant fin au traité de La JaunayeCharette chargea un de ses lieutenants, Louis Pageot, d'attaquer la garnison des Essarts.

Continuer ce périple vers Belleville-sur-Vie via la D98 et 78 (185 km). Pendant l'année 1793, Belleville-sur-Vie fut la plaque tournante des armées vendéennes. Le Général Charette, sous la terreur (1794 - 1795) y avait établi son quartier général d'où il mena une guerre impitoyable aux "bleus" les acculant à des pourparlers de paix qui aboutiront au "traité de la Jaunaye". Son quartier général devint par la suite un couvent puis l’école privée Ste Anne.

Retour sur Les Lucs-sur-Boulogne, via la D937 (194 km).

Fin de cette deuxième étape de cette Route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée​".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée".

Après votre étape à Sainte-Cécile (km 0), prendre la direction de Chantonnay via la D37 et la D137 (9 km). Ce troisième circuit suivra partielement les parcours de la première et de la seconde colonne infernale.

Chantonnay connut une période de relative prospérité jusqu’au déchaînement des guerres de Vendée, ultime guerre civile. Le pont Charron, enjambant le Grand Lay au sud de Chantonnay allait devenir le théâtre de nombreuses batailles, de mars 1793 à mars 1796, passant aux mains des dépositaires de la Révolution ou à celles des Armées Royalistes.

Refuge de la foret de grasla les vendeens routes touristiques de vendee du tourisme du pays de la loirePoursuivre votre escapade en direction de Bazoges-en-Pareds, situé entre les plaines et le Haut-Bocage vendéen, via la D949 (23 km). Bazoges fait partie des paroisses vendéennes qui se soulèvent en mars 1793, mais elle est à la limite sud de la zone insurgée. Elle reste déclarée "commune occupée par les rebelles" jusqu'au début de 1795.

Passer La Caillère via la D43 (28 km). Pendant la Révolution et jusqu’en 1800, la Caillère fut chef-lieu de Canton comme le prouvent les registres des délibérations du Conseil Cantonal de l’an IV, la correspondance du Commissaire Cantonal de la Caillère. A voir: L'église de la Caillère des XIè et XIIè Siècles. Au moment de la Révolution, le commissaire de la République voulait en faire un temple décadaire. Son état de délabrement la sauva.

Poursuivre vers La Chataigneraie via la D19 (46 km). En 1789 à l’aube de la Révolution, La Châtaigneraie se caractérisait par le nombre important de ses bourgeois, hommes de loi, mais aussi : marchands, chirurgiens, apothicaires et autres. Durant tout le conflit, la population bourgeoise de La Châtaigneraie est plutôt républicaine. Tout autour d’elle, la plupart des paysans soutient la cause catholique et royale.

Saint-Sulpice-en-Pareds sera la prochaine étape de ce circuit "Sur les pas de la guerre de Vendée", via la D938 (58 km). Relativement épargnée par les guerres de religion, la commune a été le théâtre de plusieurs exactions durant la période de la guerre de Vendée.

Poursuivre en direction de la cité médiéval de Vouvant, via la D31 (64 km). Durant la période révolutionnaire, un petit nombre d'habitants de la commune prend part à l'insurrection royaliste. L'armée vendéenne passe deux fois dans le bourg de Vouvant, les 15 et , pour se rendre à Fontenay-le-Comte. Lors de leur second passage, l'armée et les grands chefs vendéens assistent à une messe solennelle célébrée dans l’église Notre-Dame.

Fin de cette troisième étape de cette Route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée​".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 3 de la route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée"

Une fois vos visites la petite cité de caractère de Vouvant (km 0), empreint d'histoire, reprendre votre véhicule en direction de Fontenay-le-Comte via la D938 (15 km). Patrie des penseurs du XVIe qui accueillit François Rabelais, laissez-nous vous conter l'histoire de Fontenay-le-Comte... Si le XVIIIe fut siècle des lumières il fut aussi le siècle de la Révolution

Lucon site des trois batailles routes touristiques de vendee du tourisme du pays de la loirePoursuivre ce circuit vers la ville de Luçon, via la D949 (43 km). Entre l'eau et la terre, entre la plaine et l'océan, aux portes du Marais poitevin, Luçon a été façonnée par les moines du Moyen Age et par les évêques qui leur ont succédé. Visiter Luçon, c'est faire un grand retour en arrière dans l'Histoire de France. Cette étape à Luçon, vous emmenera sur les traces des trois batailles de Luçon.

Dirigez-vous vers d’autres lieux emblématiques comme le vieux Pont de Mainclaye, via la D19 et D88 (61 km). Seul point de passage par lequel les Vendéens battirent en retraite dans la plus grande confusion, laissant derrière eux des milliers de morts ; et la croix des Trois Fontaines qui marque l’emplacement de fosses où les corps des vaincus furent jetés pêle-mêle.

Entre les deux, avant de traverser le champ de bataille bien identifiable, votre itinéraire passe près d’un endroit connu par les gens du pays sous le nom de "Sang des Morts", un petit bois sous lequel reposent là aussi de nombreuses victimes tombées au pont de Mainclaye. 

Poursuivre en direction de La Roche-sur-Yon, via la D7 et D948 (95 km). Découvrez le temps d'une promenade le patrimoine architectural et urbain du centre historique de La Roche-sur-Yon à travers 3 parcours : parcours de l'ancienne ville, parcours de la ville napoléonienne, parcours autour de la gare. Renseignements auprès de l'Office de Tourisme. Le château de la ville fût incendié au cours des guerres de Vendée.

Fin de cette quatrième étape de cette Route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée​".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 4 de la route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée"

Normoutier passage du gois routes touristiques de vendee du tourisme du pays de la loireDe La Roche-sur-Yon (km 0), continuer vers Les Sables-d'Olonne, via la D160 (134 km). Située sur la côte de Lumière, Les Sables d'Olonne, une histoire aux racines lointaines, quand la pierre épouse la mer. Destination réputée, Les Sables d'Olonne, vous invitent à un retour vers le passé. La première bataille des Sables-d'Olonne se déroule le deuxième bataille des Sables-d'Olonne se déroule le 

Dans l’église Notre-Dame-de-Bon-Port des Sables-d’Olonne, d’un grand martyrologe rassemblant les noms des prisonniers vendéens guillotinés ou fusillés dans cette ville en 1793, mais aussi de tous ceux qui sont morts en captivité sous la Terreur.

Quitter La station balnéaire des Sables d'Olonne pour l'Île de Noirmoutier, via la D38 (214 km). L'île de Noirmoutier bénéficie de paysage alternant plages de sable, dunes, criques, bois de pins et de chênes verts, et marais salants. Noirmoutier-en-l'Île, la capitale de l'île, séduit aujourd'hui les visiteurs par ses ruelles bordées de jolies maisons blanches, son port, son église du XIIe siècle et son château médiéval abritant un musée sur l'histoire de l'île.

Autant d'attraits à découvrir au fil de votre escapade, toutefois, l'Île de Noirmoutier fût le théatre de triste événement lors de la guerre de Vendée. L'île de Noirmoutier changea quatre fois de mains au cours de l'année 1793. Trois Batailles ont eu lieu à Noirmoutier : le 29 septembre 1793, le 12 octobre 1793 et celle du 2 et 3 janvier 1794.

Passer le passage du Gois légendaire ou le pont de l’île de Noirmoutier, pour revenir aux Lucs-sur-Boulogne via la D753 (289 km).

Fin de cette Cinquième étape de cette Route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée​".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 5 de la route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée"

Carnet pratique de la route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Activités et Festivités

  • Lucs-sur-Boulogne
  1. Site incontournable des Lucs-sur-Boulogne, l'Historial de Vendée vous transporte à travers les âges. Digne d'un grand musée, les salles vous proposent de découvrir la Vendée et son histoire. Les enfants ne sont pas oubliés car ils y trouveront leur propre musée où ils pourront interagir avec de nombreux objets ludiques et éducatifs.
  • Saint-Sulpice-le-Verdon
  1. Le logis de la Chabotterie : Découvrez le site et son histoire grâce à des animations et spectacles tout au long de l’année.
  • Les Brouzils
  1. Refuge de Grasla, retour sur la Guerre de Vendée : Tout aussi intéressant que n’importe quel parc d’attraction en Vendée, le refuge de Grasla retrace la guerre de Vendée dans un environnement préservé. L’approche ludique permet aux enfants d’apprendre tout en s’amusant. Comédiens avec costumes d’époque, fouilles archéologiques, ateliers pédagogiques, spectacles théâtraux : le refuge de Grasla est bien plus qu’un lieu de mémoire historique.

Pour plus de renseignements ou pour toutes réservations : 02 51 42 96 20 (pendant la saison) / 02 51 43 85 90 (hors saison) - Site internet

  • Landebaudière
  1. L'église Saint-Pierre (pour la visite, dépliant disponible au fond de l'église)
  2. Château de Landebaudière : Actuellement, la majeure partie de ce château est occupée par la Vendéethèque.
  • Les Herbiers
  1. Château d'Ardelay : Il est possible de bénéficier d'une visite guidée les jours d'ouverture des expositions (renseignement à l'accueil et au 02 51 66 95 41).
  2. Moulin des Alouette : Vous pourrez y découvrir l'histoire de la meunerie et l'art de la mouture, en suivant la visite guidée du moulin en activité, réalisée par le meunier...
  3. Les spectacles s'invitent au Mont des Alouettes avec les Nuits de mon Moulin. Renseignements au 02 44 40 20 20
  • La Flocellière
  1. Château de la Flocellière : on peut se promener dans les ruines médiévales. 
  • Saint-Mesmin
  1. Le château de Saint-Mesmin : site internet
  • Pouzauges
  1. Il est possible d'emprunter le Fil Vert, un parcours touristique.
  2. Les Moulins jumeaux du Terrier Marteau : Visite guidée des moulins - Les visites de groupes se font sur rendez-vous - ​ lesamisdesmoulinsduterriermarteau@orange.fr. -  Site internet
  • Sainte Cécile
  1. L’église de Sainte Cécile : Venez admirer ses magnifiques vitraux, sa coupole arrondie et les colonnes monolithiques en granit. Des documents de présentation de l’histoire de ce monument sont à votre disposition dans l’Eglise.
  • Les Essarts
  1. Château des Essarts : site internet
  • Bazoges-en-Pareds
  1. Le site du donjon de Bazoges en Pareds vous propose 3 visites - Tél. : 02 51 51 23 10 - Mail : tourisme@bazoges-en-pareds.fr
  2. Bazoges-en-Pareds accueille des visiteurs chaque année pour ses Nocturnes Médiévales plusieurs fois au cours de la période estivale.
  • Vouvant
  1. L'histoire de la fée Mélusine est relatée à la Maison de Mélusine.
  2. Circuit de découverte de Vouvant
  3. La Tour Mélusine : Les clés pour monter en haut de la tour Mélusine sont disponibles au Bureau d'Information Touristique de Vouvant en saison et toute l'année au Café Mélusine.
  4. Le circuit des ateliers d'artistes réserve au visiteur la découverte d’une quinzaine d’ateliers et galeries d’art dans le cœur même du village de Vouvant.
  • Fontenay-le-Comte
  1. Des guides conférenciers accompagnent la visite de cette cité millénaire labellisée «Ville d'Art et d'Histoire»
  2. Un parcours découverte illustré par 42 panneaux d’interprétation du patrimoine est aménagé dans le cœur historique de Fontenay.
  3. Le musée : Installé dans l'ancien presbytère de Notre-Dame, le musée de Fontenay est doté d'une riche collection de verreries gallo-romaines, probablement l'une des plus riches de France. Au 1er étage, sont rassemblées les collections ethnologiques avec mobilier vendéen, costumes et coiffes. Une galerie des Beaux-Arts expose des peintures d'artistes vendéens des 19ème et 20ème siècles. Place du 137e R.I. - 02 51 53 40 04 - musee.accueil@ville-fontenaylecomte.fr
  4. Château de Terre-Neuve : Ouverture au public - Hors saison, pour les groupes, visite possible sur réservation - 02 51 69 17 75 - chateau.terreneuve@gmail.com
  5. Hôtel particulier Beaux Esprits : Belle demeure du XVIIIe siècle construite au coeur du vieux Fontenay. 9 rue Goupilleau - 09 81 45 08 77 - 06 09 42 64 30 - beauxesprits85@gmail.com - Visite guidée sur réservation - 5 personnes minimum - Site internet

  • Luçon
  1. Circuits historiques et visites libres ou visites commentées de Luçon : Découvrez à votre rythme l’Histoire de Luçon, en suivant le circuit des dix “Bornes Historiques”, en utilisant les différents supports (“Luçon à livre ouvert”), ou les “Livrets Jeux” pour les jeunes et leurs familles : “Jardin Dumaine”, “Cathédrale”. Supports à retirer auprès de l’Office de Tourisme.
  2. Balade en calèche à Luçon : Tour de ville en calèche proposé en période estivale. Renseignements auprès de l’Office de Tourisme.
  • La Roche-sur-Yon
  1. Maison Renaissance, rue du Vieux-Marché : Entrée gratuite. Visites possibles toute l'année sur rendez-vous pour les groupes. Renseignements auprès de l'Association Patrimoine Yonnais au 02 51 46 14 47.
  2. Église Saint-Louis, place Napoléon : Visite à la demande auprès de l'Association Patrimoine Yonnais au 02 51 46 14 47.
  3. Le Haras de la Vendée : Le Haras de la Vendée, site culturel, patrimonial et touristique de La Roche-sur-Yon fût construit en 1843. Aujourd'hui il a pour vocation de transmettre sa passion du cheval à travers des visites guidées, des ateliers pédagogiques, des démonstrations équestres ainsi que des balades en attelage.
  4. En hors saison, le site peut se visiter librement, ou avec un guide, sur réservation au 02 51 37 48 48 - L'entrée du site se situe au 120 boulevard des Etats-Unis à La Roche-sur-Yon.
  • L'île de Noirmoutier
  1. Le musée des traditions, situé à La Guérinière, retrace au travers de collections d'objets, de costumes et de pièces reconstituées les activités et traditions de l'île.
  2. Le fauteuil dans lequel d'Elbée fut exécuté se trouve dans le musée.

Plus d'information :

Saint sulpice le verdon logis de la chabotterie salle historique routes touristiques de vendee du tourisme du pays de la loire

Pour vous rendre sur la route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée"

Les Lucs-sur-Boulogne

Nuageux 11 °C

Nuageux

  • Min: 11 °C
  • Max: 11 °C
  • Vent: 11 kmh 180°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "​Sur les pas de la guerre de Vendée"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Vendée

Préparez vos vacances sur la route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "Sur les pas de la guerre de Vendée" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 25/05/2020