Route du Chemins du Roman : Paray-le-Monial et les églises romanes du Brionnais (Saône et Loire)

Le circuit Chemins du Roman

Si la Bourgogne du Sud est réputée pour ses églises romanes, Le pays Charolais-Brionnais recèle un patrimoine d'une richesse insoupçonnée a admirer pendant vos vacances. Il convenait  de  retenir  le  Pays  du  Charolais-Brionnais pour  proposer  ce circuit pour présenter toute une palette de paysages et de reliefs.

Bocages,  collines  verdoyantes,  routes  paisibles  seront vos compagnons de route...

Paray-le-Monial et les églises romanes du Brionnais (110 km)

Dix églises romanes majeures structurent le circuit : Montceaux-l'Etoile, Anzy-le-Duc, Baugy, Semur-en-Brionnais, Saint-Julien-de-Jonzy, Iguerande, Châteauneuf, Bois-Saint-Marie, Saint-Germain-en-Brionnais, Varenne-l'Arconce.

Cette étape vous permet de flâner en route et de découvrir les églises romanes de Montceaux-l’Etoile et de Baugy, de profiter des bords de Loire. Si vous avez le temps, nous vous conseillons une escapade en canoë et de terminer cette  journée  dans  la  ville  de  Marcigny,  site  clunisien  qui  vous  propose  son  centre  d’Art contemporain,  ses  musées  de  la  Tour  du  Moulin et  de  la  Voiture  à  cheval. 

De  nombreuses chambres  d’hôtes  vous  permettent  de  passer  une  nuit  chez  l’habitant,  dans  un  habitat traditionnel

Montceaux-l'Etoile

Baugy

L'église de Baugy est une des plus anciennes du Brionnais, lL'église paroissiale, dédiée à Saint Pons, a probablement été construite au milieu du XIe siècle. Elle est, sans doute, l'une des églises romanes les plus anciennes conservées en Pays Brionnais. Un édifice archaïque : l'église de Baugy, robuste et trapue, est un exemple particulièrement intéressant d'une église paroissiale du premier art roman.

Nous partirons ensuite à la découverte du village médiéval de Semur-en-Brionnais, reconnu Plus Beaux Villages de France. La Tour du Château et l’Eglise romane valent le coup d’œil...Vous redescendez sur Marcigny pour prendre la voie verte  jusqu’à  Iguerande ce  qui  vous permet  de  découvrir  le  Musée  Reflets  Brionnais  et  de passer devant une huilerie célèbre dans le monde des restaurants étoilés....

Semur-en-Brionnais

Seul village de Saône-et-Loire cité dans la nouvelle édition des « Plus beaux villages de France » , Semur-en-Brionnais à 30 km de Paray et 65 km de Cluny est aussi une vitrine de l'art roman. Comme l'indiquent ses monuments, Semur-en-Brionnais a un passé glorieux : le château St Hugues, la collégiale Saint Hilaire, la poterne, le chemin de ronde, la mairie du XVIIIe siècle. Saint-Hugues de Semur, célèbre abbé de la non moins célèbre abbaye de Cluny (Semur est d'ailleurs classé site clunisien) en est le phare.

Le joyau du village encore entouré par les fortifications médiévales est la collégiale Saint Hilaire, l'une des plus importantes églises romanes du département de la Saône-et-Loire. L'édifice construit en deux étapes au cours du XIIe siècle est remarquable par son architecture originale ainsi que par ses décorations abondantes.

Vous poursuivez ensuite votre étape, pour une seconde partie plus accidentée qui va vous permettre de rejoindre la  ville  de  Charlieu,  en  passant  par  l’église  romane  de  Fleury-la-Montagne

Vous  serez immanquablement  charmés  par  Charlieu,  cité  moyenâgeuse  au  patrimoine  d’exception  : l’abbaye bénédictine, son narthex, son cloître, les vieilles maisons à pans de bois, l’Hôtel de Ville restauré et ses tapisseries d’Aubusson, l’église St Philibert et ses peintures sur bois, les rues piétonnes, le musée de la soierie et hospitalier et tout près, le couvent des cordeliers... Charlieu a su conserver et mettre en valeur ses multiples attraits !

Vous aurez mérité après toute ses visites  de  goûter  à  la  spécialité  culinaire  "l'andouille  de  Charlieu"  créée  par  la confrérie des faiseurs d'andouille.

Anzy-le-Duc,

Anzy-le-Duc ne peut être conté sans parler de la campagne qui le borde, avec le bocage, la colline de Mont. Anzy, c'est aussi sa magnifique église romane, l'un des joyaux architecturaux avec son clocher octogonal, son prieuré. Elle est animée, l'espace d'un été par un fabuleux festival de musique classique.

L'église d'Anzy-le-Duc a été édifiée à la fin du XIème siècle et achevée, semble-t-il, au début du XIIème siècle. Elle est la plus belle des églises romanes du Brionnais et l'une des plus intéressantes de la Bourgogne romane, par l'harmonie de ses proportions et la qualité du décor sculpté. Classée monument historique en 1852, elle est aujourd'hui placée sous le vocable de Notre-Dame de l'Assomption.

Le bourg compte quant à lui de splendides maisons anciennes, d'un bel ocre pâle. On remarque dans la campagne immédiate et faisant partie du bourg- celle-ci, avec sa tour, ses décrochements, située sur la colline de Mont, cette autre, de guingois, évocatrice d'un temps révolu. Proche de cette dernière, un chemin permet d'accéder à l'une des passerelles de l'Arconce, au-delà, on peut apercevoir l'ensemble de l'église et du prieuré vus de loin. C'est là une vision moins habituelle.

Dans le bourg, on peut emprunter le chemin descendant à gauche de l'église l'ancienne cour de justice. Cette maison, avec son escalier extérieur, est une des plus typiques du Brionnais. Elle est remarquable par son ensemble de toits aigus et de toits plats, montrant déjà un aspect méditerranéen (nous sommes à une région frontalière). C'est là de la très belle architecture brionnaise du XVIIIe siècle.

Et puis, celle-ci, à droite du prieuré, en cours de rénovation. Il faut aller la voir et se retourner pour admirer la dentelle de pierre du portail sud rénové depuis peu et admirablement mis en valeur. En se promenant à Anzy-le-Duc, on va d'émerveillements en émerveillements.

Saint-Julien-de-Jonzy

Iguerande

L'église d'Iguerande, édifiée à la fin du XIe siècle, est l'une des principales églises romanes du Brionnais. Restaurée à plusieurs reprises, elle a conservé une grande pureté de lignes. Elle est placée, aujourd'hui, sous le vocable de Saint Marcel, martyr du IIe siècle.  l'église d'Iguerande présente un aspect robuste et massif, que l'on peut observer également à Varenne-l'Arconce et Saint-Germain-en-Brionnais.

La toiture de l'église est à deux rampants qui couvrent, d'un seul tenant, la nef et les bas-côtés.

Châteauneuf

Bois-Saint-Marie

L'église de Bois-Sainte-Marie, édifiée au XIIe siècle, est sous le vocable de la Nativité de la Sainte Vierge. Bien que fortement restaurée, l'église de Bois-Sainte-Marie reste un monument de grande valeur dont la beauté invite au recueillement. L'église comporte trois nefs orientées, un transept non saillant, une abside semi-circulaire entourée d'une colonnade très harmonieuse et d'un déambulatoire comme à Paray-le-Monial.

Saint-Germain-en-Brionnais

L'église de Saint-Germain-en-Brionnais, à l'extérieur, offre une silhouette robuste et trapue, tassée sur le sol. Le clocher, en façade, percé de meurtrières, est d'une époque postérieure à la fondation. Cette église est dite « à nef obscure », par suite de l'absence de fenêtres hautes au-dessus des grandes arcades, comme à Iguerande et à Varenne-l'Arconce.

Elle est encadrée comme les autres églises romanes par deux pôles majeurs que sont la basilique romane de Paray-Le-Monial et l'abbaye de Charlieu, qui furent avec le monastère des Dames de Marcigny, les principaux relais de la puissance clunisienne, dans la région, aux XIe et XIIe siècles.

Varenne-l'Arconce

L'église de Varenne-l'Arconce, entièrement romane, a été édifiée au début du XIIe siècle. Elle est placée sous le vocable de Saint Pierre-aux-liens. L'église de Varenne-l'Arconce offre un aspect d'ensemble robuste et trapu. La façade, soigneusement composée, comporte un avant corps central légèrement saillant.

Le portail est surmonté d'un tympan non sculpté, encadré par une archivolte à plusieurs voussures formées de gros tores enveloppés par une rangée de billettes

Pour vous rendre sur le Chemins du Roman

Paray-le-Monial

Couvert 20 °C

Couvert

  • Min: 19 °C
  • Max: 21 °C
  • Vent: 15 kmh 120°

Le saviez-vous ?

Les Chemins du roman proposent une documentation entièrement trilingue aux visiteurs, disponible dans les offices de tourisme et les églises du Pays Charolais-Brionnais. Elle se présente sous deux formes :

  • Un guide « les chemins du roman, Circuit des trente églises et chapelles du Brionnais »
  • Un dépliant en lien avec les offices de tourisme pour l’ensemble des Chemins du romans
  • Des dépliants trilingues pour la visite dans chaque église.

Une signalétique numérique

En 2012, avec le soutien de l’ADT 71 (Agence de Développement touristique de Saône-et-Loire, le CEP a équipé dix églises  du circuit des Chemins du Roman de QR-Codes.

Ce code-barre numérique permet de fournir aux visiteurs équipés d’un smartphone des informations inédites.

Celui-ci donne accès à des informations complémentaires de visites et se voit indiquer les autres sites touristiques à proximité ainsi que les restaurants et les hébergements les plus proches.

Nos coups de coeur sur Les Chemins du Roman

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristiques de Saône-et-Loire

Préparez vos vacances dans la Saône-et-Loire avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur les Chemins du Roman avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/08/2017