Route touristique du champagne : Côte des Bar

Le circuit de la Route touristique du champagne : Côte des Bar

Au cours de votre périple sur la Route Touristique du Champagne en Côte des Bar, vous traverserez de jolis villages très pittoresques. Faites étape aux Riceys village de caractère, lieu singulier et de caractère constitué de trois bourgs Ricey-Haut, Ricey-Haute-Rive et Ricey-Bas. Il s’agit de la commune viticole la plus importante de toute la Champagne.

Sur un circuit balisé d’environ 220 km rayonnant autour de Bar-sur-Seine et Bar-sur-Aube, la Route touristique du champagne en Côte des Bar vous invite pendant vos vacances à la découverte de ce terroir.

Des vignerons passionnés vous ouvrent ainsi les portes de leur cave pour des dégustations et vous font partager la fabrication de ce vin inimitable. Vous pouvez même survoler le vignoble de la Côte des Bar depuis l’aéro-club de Celles-sur-Ource. Des pilotes-vignerons vous proposent des baptêmes de l’air de 30 minutes à bord de petits avions.

Nous vous souhaitons une bonne Route touristique du champagne : Côte des Bar

Votre itinéraire et visites sur la Route touristique du champagne : Côte des Bar

Cette Route du Champagne dans l’Aube entre vignes et vallons,vous révèle les secrets de ce breuvage élégant et raffiné, le long de la Côte des Bar. La Route Touristique du Champagne en Côte des Bars permet de découvrir sur son parcours des paysages étonnants, où se mêlent vignes, forêts et plateaux à travers des villages de caractère.

Carte de la route touristique du champagne cote des barCette destination pour vos prochaines vacances, située au sud sud-est de l’Aube, offre des paysages pittoresques, à la rencontre de la plaine champenoise et des massifs bourguignons, un paysage bien spécifique, qui marque l’identité de la Côte des Bar. Laissez-vous guider par ce circuit de la Route Touristique du Champagne !

Pour aller d’un site à un autre, le visiteur traverse des paysages typiques, surprenants par leur beauté et leur côté apaisant. La forêt est omniprésente, ainsi que l’eau, sous forme de ruisseaux, de cours d’eau qui parcourent toute la région. De Bar-sur-Seine à Bar-sur-Aube, le vignoble de la Côte de Bar forme un arc de cercle au sud-est de Troyes, sur lequel le Pinot Noir est roi.

Le long de la Route Touristique du Champagne de la Côte des Bar se déroulent des paysages vallonnés, une campagne verdoyante et une mosaïque de parcelles géométriques de vignoble, façonnées par les vignerons. Les caves voûtées et les fameuses cadoles sont typiques de ce territoire. La côte des Bars possède sa propre route du Champagne avec une trentaine de caves sélectionnées par l'office de tourisme et portant le label Point d'Accueil dont notre itinéraire à travers champs et vignes s'est largement inspiré.

Depuis bien longtemps, la vigne couvre la majeure partie des coteaux qui dominent Bar-sur-Aube et les villages de la Côte des Bar. Dès le Moyen Age, le commerce des vin du pays est attesté. Partir à la découverte de cette région sur cette route touristique, c’est partir à la rencontre de paysages, de villes et de villages marqués par l’histoire, et notamment par la période du Moyen-Age. Le patrimoine y est très riche.

Sans doute moins connue pour ses champagnes que la Marne, l'Aube en est pourtant un important producteur. Les deux principaux territoires viticoles de ce nectar pétillant sont situés à Villenauxe-la-Grande, au nord-ouest du département, et sur la butte de Montgueux, aux portes ouest de Troyes.

Parmi les points d'intérêt particuliers de cette escapade, outre les nombreux villages pittoresques traversés, on peut citer Colombey-les-Deux-Eglises, où se trouve la tombe du général De Gaulle ; Essoyes, où repose le grand peintre Renoir ; Les Riceys, seul village de l'Aube produisant trois vins d'appellations d'origine contrôlée (dont le rosé des Riceys) ; Chaource, patrie du fromage du même nom ; et, bien sûr, Bar-sur-Aube et Bar-sur-Seine, au patrimoine architectural notable.

La route touristique du champagne cote des barLe parcours de ce circuit est dans son ensemble très agréable, même s'il est assez plat et ne contient que peu de secteurs boisés. Prenez garde en période de vendanges aux routes rendues glissantes par le raisin parfois rependu.

On commence par Les Riceys, qui détient trois AOC : champagne, coteaux champenois et le fameux rosé des Riceys. En même temps que  route des vins, la région Côte des Bar possède d’autres atouts culturels et architecturaux comme dans ce village de caractère de Les Riceys. Formée de trois bourgs, la cité de Les Riceys possède donc trois églises renaissance, autrefois liées à trois évêchés différents de Champagne et de Bourgogne.

Il y a Ricey Bas, Ricey Haute Rive et Ricey Haut qui s’échelonnent paisiblement dans la vallée viticole de la Laigne. Chaque bourg possède donc sa propre église et chapelle. Bien que toutes soient classées, l'église à visiter en priorité lors de votre passage est celle de Saint-Pierre-ès-Liens (Ricey-Bas), dont la partie la plus ancienne remonte au XIIIe siècle.

Toujours à Ricey-Bas, ne manquez par le château du XVIe siècle et ses jardins à la française. Les trois bourgs possèdent plusieurs demeures arborant des enseignes remarquables, véritables ouvrages de ferronnerie d'art, et de nombreuses petites ruelles agréables à parcourir. Un circuit de découverte de 10,5 km vous est en outre proposé à l'office de tourisme.

Les Riceys est un village de caractere situé au cœur de la Côte des bars. Avec ces 866 hectares de vignes, c’est la commune qui possède la plus importante superficie viticole de toute la Champagne. Elle est la seule commune viticole de Champagne à posséder les 3 appellations controlées Champenoise (AOC): Champagne, Côteaux Champenois, Rosé des Riceys.

Route touristique du champagne cote des barSur la Route Touristique du Champagne de la Côte des Bar, on croise d'intrigantes cabanes en pierre, ce sont des cadoles : les loges du vignoble champenois qui servaient d'abris aux vignerons. À visiter dans les parages : le château de Bligny, château AOC qui abrite un écomusée et des cuves vinifiées dans des caves creusées par le marquis de Dampierre.

Il faut repartir ensuite vers Bar-sur-Seine et Celles-sur-Ource, où se trouve la plus forte proportion de récoltants-manipulants de toute la Champagne. Une des portes d’entrée du vignoble de la Côte des Bar, cette ville champenoise de Bar-sur-Seine a vu naître Jeanne de Navarre, future reine de France.

Au pied de sa colline, Bar-sur-Seine séduit par ses maisons XVIe à colombages dont la Maison Renaissance, ses cadoles, les vestiges du château des Comtes de Bar, son église aux vitraux et bas-reliefs XVIe. Tout proche, la commanderie d’Avalleur avec une authentique chapelle Templière. Concerts à Avalleur le samedi en juillet et expositions de peintures.

Les amoureux du champagne Drappier fondent lorsqu'ils aperçoivent le panneau " Urville ", patrie du champagne préféré du général De Gaulle qui habitait non loin, à Colombey-les-Deux-Églises. Colombey-les-Deux-Eglises, ce haut lieu touristique national lié au grand homme que fut le général De Gaulle suscite les allées et venues de touristes entre la Boisserie, ancienne demeure de ce dernier, et le cimetière où il repose.

Bar sur aube route touristique du champagne cote des barA l'église, la rangée dans laquelle le général avait sa place se trouvait entre les vitraux de Jeanne d'Arc et Saint Louis : on y a vu évidemment un symbole fort. Non loin de là, au mémorial dominant la plaine, l'impressionnante croix de Lorraine de granit rose domine les environs de ses 45 m de haut.

En révérence à ce magnifique périple, on poursuivra par l'abbaye de Clairvaux où furent plantés les premiers ceps du vin le plus au connu au monde. Pour ceux qui souhaitent en voir davantage, n'hésitez pas à emprunter la D939, au sud-est de Bar-sur-Aube, afin d'aller visiter les Cristalleries royales de Champagne, à Bayel, et la partie visible de l'abbaye de Clairvaux, qui est également une prison depuis 1808.

Bayel, " la cité du cristal ", est sur la route. Bayel connaît le travail du verre depuis l'an 1300. En 1678, Jean-Baptiste Mazzolay, maître verrier vénitien, y crée, à la demande de Colbert et sous l'égide des religieux de Clairvaux, une verrerie destinée à concurrencer le monopole de Venise. Louis XIV donne à la Manufacture royale en cristaux de Bayel ses lettres de noblesse, grâce à l'exclusivité de la production et de la vente entre Chaumont et Paris.

Devenue " Cristallerie royale de Champagne ", l'endroit, à la production encore conséquente, accueille chaque année des milliers de visiteurs. On trouve notamment à Bayel la Cristallerie, un magasin d'usine et le musée du Cristal (ou écomusée).

On peut également citer l’Abbaye cistercienne de Clairvaux, fondée en 1115 par Bernard de Clairvaux. Située au coeur de la vieille forêt gauloise couvrant les collines et les vallées des premiers contreforts du Plateau de Langres. A 15 km de Bar sur Aube. Terre de silence. Saint Bernard vint défricher, il y a huit siècles, la clairière du Val d'Absinthe et y construire la célèbre abbaye de Clairvaux où il vécut jusqu'à sa mort.

Panneaux route touristique du champagne cote des barIsolée des grandes villes, Clairvaux avait besoin d'un pied-à-terre dans la cité la plus proche, c'est-à-dire Bar-sur-Aube, très intéressante pour être l'une des quatre grande villes foires de Champagne, fréquentée par les marchands de toute l'Europe. Clairvaux construisit un quartier entier, le Petit Clairvaux, au chevet de l'église Saint-Pierre. Les moines pouvaient vendre le surplus de leur production.

Pendant la guerre de Cent Ans, ils pouvaient s'y réfugier lorsque les écorcheurs attaquaient et pillaient l'abbaye. La ville de Bar-Sur-Aube bénéficie quant à elle d’un patrimoine historique remarquable à l’image de l’Eglise Saint-Pierre et de sa galerie à pans de bois, ou de son halloy, lieu privilégié pour les grandes foires de Champagne. Carrefour international aux XIIe et XIIIe siècles, Bar-sur-Aube accueillait alors une fois par an les foires de Champagne.

La région connu à la même époque l'âge d'or de l'économie monastique et l'abbaye de Clairvaux disposait à Bar de celliers et de biens divers. En 1911, Bar connu la révolte des vignerons aubois, en lutte contre les négociants marnais pour maintenir l'appellation Champagne dans leurs vignobles. Aujourd'hui, la ville ancienne est ceinturée de boulevards à l'emplacement des remparts disparus.

Le vieux Bar conserve néanmoins ses petites rues pittoresques, ses vieux hôtels, et deux églises : Saint-Pierre (XIIe siècle) et Saint-Maclou (XIIe siècle). En s'y promenant, on retrouve dans le réseau de caves, de celliers et de souterrains les traces de l'activité des foires du Moyen Age. Un circuit touristique dans la ville, dit circuit de la Paume, avec dix stations, a été mis en place pour les visiteurs.

Essoyes et ses environs vous invitent lors de votre périible sur la route de la Côte des bar à la découverte d’authentiques villages de vignerons. Ces villages typiques recèlent de surprenants trésors, lavoirs, églises, ruelles étroites et point de vue sur les vignes.

Le village d’Essoyes, chef d’oeuvres de lumières et de couleurs, permet la découverte des lieux qui ont inspirés le célèbre peintre Pierre-Auguste Renoir. Grand amoureux des lieux, conquis par la beauté du village natal de son épouse, Renoir séjourna durant près de trente étés à Essoyes. Le site « Du Côté des Renoir » offre aux visiteurs la possibilité de découvrir l’Espace des Renoir ainsi que l’atelier du peintre.

Au cœur de la Côte des Bar, à Essoyes, la famille Renoir vous attend pour vous faire partager la palette de ses créations. Ancienne seigneurie de l'abbaye de Molesmes, implantée dans la région, Essoyes a longtemps bénéficié de la protection armée des comtes de Champagne. On y cultive à présent la vigne et le souvenir des Renoir.

C'est en effet ici que le peintre Auguste Renoir s'est installé en 1882, afin d'y résider tous les ans de mai à octobre. La maison qu'il occupa ne se visite toutefois pas. L'Espace des Renoir retrace merveilleusement le lien qui unit les Renoir au village. Les paysages essoyens se révèleront être de véritables sources d’inspiration, le peintre y réalisera de nombreux chefs-d’œuvre.

En empruntant le circuit-promenade qui vous mènera jusqu’à l'atelier du peintre, situé au fond du jardin de la maison familiale, l’âme de Pierre-Auguste Renoir y est présente. Dans un bain de lumière, le premier étage dévoile son intimité, son univers de création. Fermez les yeux, il est encore là caressant la toile de son pinceau.

Villedommange route touristique du champagne cote des barA voir : les vestiges des murs de la ville close aux cinq portes, la halle du XIXe siècle et le colombier de la Maladrerie qui, déjà au XIe siècle, trônait près de la porte de Mussy. Le château d'Essoyes abrite à la perception et l'école.

Terre de tradition, de terroir au riche patrimoine culturel et historique, cette petite ville de Mussy sur Seine, autrefois résidence d’été des évêques de Langres, doit son attrait à d’anciennes maisons à colombage du 16ème siècle très bien conservées, son vignoble, son musée de la Résistance, ainsi qu’à son église St-Pierre-ès-Liens.

Nichée au pied de la forêt d'Aumont, Chaource est connue dans le monde entier grâce à son fromage A.O.P. moulé à la louche ! Son église Saint-Jean-Baptiste, datée du XIIe siècle et remaniée au XVIe siècle, abrite des richesses exceptionnelles : une superbe mise au tombeau réalisée par le "Maître de Chaource", joyau de l'église et chef-d'oeuvre de l'école de sculpture troyenne du XVIe siècle, une crèche en bois doré, oeuvre de sculpteurs de l'Ecole troyenne, un monumental orgue du XVIIe siècle, une statuaire très riche et classée, plusieurs retables en bois très bien conservés, une fresque et une vitrine aux trésors renfermant des objets d'art.

A Troyes, les passionnés de patrimoine seront conquis par les hôtels particuliers, les demeures à colombage, les rues serpentines…

Lors de votre passage, passez à Bar-sur-Seine une petite ville blottie entre la Seine et la colline. On y trouve les vestiges d'un château fort érigé au IXe siècle qui vit naître Jeanne de Navarre, reine de France en 1273. Il fut démantelé en 1595 et ses ruines sont encore visibles à l'ouest de la ville. Au XIXe siècle, Bar-sur-Seine est voué à l'artisanat et au petit commerce.

Une importante verrerie fonctionna plus de 70 ans, jusqu'en 1936. Détruit en partie lors de la Seconde Guerre mondiale, le bourg a résisté à la crise économique grâce au vignoble champenois sur les coteaux du Barséquanais. Bar-sur-Seine a conservé un joli centre avec des maisons à pans de bois.

Une trentaine de caves labellisées vous ouvrent leurs portes sur cette Route touristique du champagne : Côte des Bar et vous révèlent les secrets de leur champagne le temps d’une dégustation et/ou d’une visite d’exploitation. Cette terre riche en vins de qualité réserve donc bien des surprises aux visiteurs, qui pourront découvrir au sein des différentes exploitations et caves, le talent de ces professionnels qui savent tirer partie des trésors de leur région. 

Amateurs d’authenticité et de fines bulles, vous apprécierez l’Aube et sa route du Champagne parcourant la Côte des Bar. Avec ses terroirs viticoles et ses villages pittoresques, son vignoble d’exception, ses caves voûtées et ses cadoles typiques, vous découvrirez une région unique et pleine de tempérament.

Sous les auspices de vignerons passionnés et passionnants, vous serez initiés aux secrets du Vin des Rois et dégusterez avec modération un cru d’exception. Charnu ou onctueux, délicat ou complexe, vous n’ignorerez plus rien du Champagne et de la champagnisation.

Il est conseillé de réserver à l’avance les visites de caves de Champagne. Le nombre de place est limité pour chaque visite guidée. Certaines maisons de Champagne sont fermées les week-end . D’autres, comme Taitinger, ne prennent pas de rendez vous mais accueillent toute la journée.

La visite des caves de maisons de Champagne est payante, de 9 à 23 euro en 2010 . Souvent elle comporte la projection d’un film, la visite guidée des caves et de la cuverie et une dégustation commentée de Champagne. Il y a parfois plusieurs options: durée de la visite 30 ou 60 minutes , coupe de Champagne supplémentaire et choix de vieux millésimes.

Découvrez les autres circuits de la Route touristique du champagne

Pour vous rendre sur la Route touristique du champagne : Côte des Bar

Bar-sur-Aube

Nuageux 9 °C

Nuageux

  • Min: 9 °C
  • Max: 9 °C
  • Vent: 4 kmh 122°

Le saviez-vous ?

Bon à savoir

Concept imaginé par les vignerons, la manifestation « Route du Champagne en Fête » consiste à ce que chaque année plusieurs villages d’un même secteur s’animent et proposent des festivités autour du Champagne.

Une coupe de Champagne constitue le passeport permettant la dégustation dans les caves ouvertes de la Route du Champagne en Fête.

Elle permet à son possesseur de découvrir les richesses du terroir mises en valeur chaque année tout en ayant un accompagnement privilégié avec les vignerons qui partagent ainsi leur savoir-faire et leur passion.

Nos coups de coeur sur la Route touristique du champagne : Côte des Bar

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristiques de Champagne-Ardenne

Préparez vos vacances sur la Route touristique du champagne : Côte des Bar avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la Route touristique du champagne : Côte des Bar avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 06/06/2017