Route des cols des Pyrénées (Hautes-Pyrénées)

Le Circuit de la Route des cols des Pyrénées dans les Hautes-Pyrénées

Rendus célèbres par le Tour de France, La Route des cols de montagne des Pyrénées s’intègrent dans des itinéraires touristiques qui vous permettront de découvrir des cols, des vallées toutes différentes les unes des autres…

A flanc de montagne, suivez le tracé sinueux de ces routes d’altitude. Points de vue vertigineux et traversées de paysages pittoresques vous attendent après chaque virage !

Si ce tracé ne permet pas de gravir tous les cols des Pyrénées, il vous offre le plaisir de traverser les plus renommés, à savoir, le col d'Aubisque (1 709 m), le col du Soulor (1 474 m), le col du Tourmalet (2 115 m) et le col d'Aspin (1 489 m).

Chacun d'entre eux vous promet une bonne rasade d'air frais et des souvenirs mémorables. Ce Deuxième parcours de la Routes des Cols des Pyrénées dans les Hautes-Pyrénées partira du Col du Soulor pour atteindre la Haute-Garonne.

Votre itinéraire et visites sur le Circuit de la Route des cols des Pyrénées dans les Hautes-Pyrénées

Ces cols et lieux mythiques des Pyrénées, pour les amoureux des grands espaces comme pour les fervents de la petite reine, ne sont pas les seuls points d'intérêt de ce parcours touristique.

Ainsi, côté montagne, on peut citer les très belles gorges de Luz, entre Soulom et Luz-Saint-Sauveur (D921), le célèbre pic du Midi de Bigorre (2 872 m), dont l'accès est possible en téléphérique à parti du col du Tourmalet, et la petite ville thermale de Bagnères-de-Luchon, " la reine des Pyrénées ", qui pourrait être une très bonne étape pour votre escapade de vacances.

Avant de vous lancez sur cette route des Cols des Pyrénées, renseignez-vous sur les conditions météorologiques et les ouvertures/fermetures des cols. Le Tourmalet est en général fermé de décembre à début juin.

Col du soulor la route des cols des pyrenees guide touristique des hautes pyreneesCol du Soulor (65) 243 KM depuis Hendaye - Départ de cet itinéraire de la Route des Col des Pyrénées côté Hautes-Pyrénées

Le Col du Soulor passage entre le val d'Azun et la vallée de l'Ouzom, il est franchi par la RD 918 (l'ancienne route thermale des Pyrénées) qui relie Laruns (Pyrénées-Atlantiques) à Argelès-Gazost (Hautes-Pyrénées) en passant par le col d'Aubisque (1 709 m), célèbre col du Tour de France. Ce dernier se trouve à dix kilomètres à l'ouest du col du Soulor.

Du col du Soulor descend la départementale 126 qui borde le cirque du Litor, puis traverse la haute vallée de l'Ouzom et les villages d'Arbéost, Ferrières et Arthez-d'Asson pour aboutir à Asson dans les Pyrénées-Atlantiques.

Arrens-Marsous (65) 251 KM 

À proximité des sommets imposants du massif de Balaïtous, le village d'Arrens est un joli centre d'altitude très apprécié des amateurs de courses en montagne, des chasseurs et des pêcheurs. Arrens, qui était autrefois un centre de culture du lin et du chanvre, garde encore plusieurs maisons anciennes. L'église du XVe siècle possède un joli clocher. Situé au cœur du val d'Azun. Elle y joue un rôle prépondérant et abrite ainsi la Maison du val d'Azun et du Parc national des Pyrénées.

Aucun (65) 253 KM

Lors de votre escapade de la oute des Col des Pyrénées, vous traverserez le village d’Aucun, étape incontournable du Val d’Azun, sur la route des cols mythiques, Soulor et Aubisque.  Petit village des Hautes-Pyrénées situé à 863 m d’altitude, à proximité de Lourdes, vous trouverez ici, aux portes du Parc National des Pyrénées, chaleur, authenticité et culture montagnarde préservée.

Arrens marsous dans le val d azun la route des cols des pyrenees guide touristique des hautes pyreneesArras-en-Lavedan (65) 259 KM

On a longtemps exploité dans le village d'Arras-en-Lavedan des mines de cuivre et de plomb. Surplombant le village, les ruines d'une petite forteresse, le Castet-Naou en cours de restauration, rappellent qu'Arras-en-Lavedan fut anglais pendant quarante ans sous la domination du Prince Noir.

Argelès-Gazost (65) 262 KM

Dans le coeur de la Vallée, entre Lourdes et Gavarnie, Argelès-Gazost est une station thermale, climatique, touristique et de sports d'hiver située à la croisée des grands sites des Hautes-Pyrénées. Les Thermes d’Argelès-Gazost sont alimentés par la grande source de Gazost dite « Hount Pudio ». Ses eaux chloro-sulfurées sodiques sont utilisées et reconnues depuis plus d’un siècle pour leurs vertus thérapeutiques.

Argelès-Gazost bénéficie d’un climat privilégié d’où son appellation de « Petit Nice », en déambulant, vous apprécierez le parc thermal à l’anglaise bordé de somptueuses demeures 19ème, les palmiers, fleurs et fontaines au pied des montagnes. Parmi les nombreuses balades partant du centre, celle du saut du Procureur rappelle une ancienne histoire de fraude fiscale : le procureur du comte de Bigorre, réputé pour mettre une partie des impôts dans sa poche, fut précipité dans le ravin avec ses soldats par des contribuables excédés

Pierrefitte-Nestalas (65) 268 KM

Argeles gazost la route des cols des pyrenees guide touristique des hautes pyreneesLors de votre passage vous pourrez découvrir de superbes randonnées à partir du Pont d’Espagne ou du Cirque de Gavarnie. Le village de Pierrefitte-Nestalas est au pied même des montagnes.

Sère (65) 280 KM

Barèges (65) 288 KM

Petit village traditionnel pyrénéen, Barèges est situé à 1250 m d’altitude, au pied du Pic du Midi (2877 m) et du mythique Col du Tourmalet. Contrairement à de nombreuses stations thermales, connues avant l’époque romaine, Barèges jouit d’une fréquentation relativement récente. Avec ses granges et ses cabanes de bergers bâties de pierres et d'ardoises, Barèges a su garder tout le charme, l'authenticité et la convivialité d'un village pyrénéen.

Aujourd’hui, le village de Barèges allie détente, sport et thermalisme….un véritable lieu de tourisme pour vos prochaine vacances. Sa station thermale est réputée depuis le début du XVIIe siècle et est la plus élevée des Pyrénées. Elle est réputée aussi pour la station de sports d'hiver de Barèges, qui fait partie du domaine du Tourmalet, ainsi que pour ses paysages.

Si vous avez le temps, arrêtez-vous à Luz Saint Sauveur pour faire une pause au pied du Tourmalet et ainsi prendre le temps de découvrir les environs, monter à l’Ardiden, elle aussi inscrite dans l’histoire du Tour de France pousser jusqu’à Gavarnie et sa vue imprenable sur son cirque, « colosse des Pyrénées ».

Bareges la route des cols des pyrenees guide touristique des hautes pyreneesLuz-Saint-Sauveur s'étale au confluent des gaves de Gavarnie et du Bastan qui descend de Barèges, dans une large vallée ensoleillée qui lui a donné son nom, luz voulant dire " lumière ".  Pour découvrir Luz-Saint-Sauveur, il faut aller flâner dans les ruelles du vieux quartier. Sur les pentes environnantes, de nombreux hameaux sont sagement posés sur la montagne et la vie pastorale y est toujours très présente.

Des festivités, activités sportives et culturelles sont proposées tout au long de l'année, sans oublier les soins thermaux, la balnéothérapie et la remise en forme, dans de magnifiques thermes riches en histoire. A visiter : l'église fortifiée des Templiers (XIe) et le pont Napoléon (1859).

Col du Tourmalet (65) 298 KM

Dominé par le pic du Midi de Bigorre au nord (2 877 m) et au sud par le pic d'Espade (2 467 m). Le Col du Tourmalet permet de relier les hautes vallées de l'Adour avec les villes et villages de Bagnères-de-Bigorre, Campan, La Mongie à l'est et du gave de Pau à l'ouest avec Luz-Saint-Sauveur et Barèges.

Le Col du Tourmalet est un point de départ d'excursions vers le pic du Midi de Bigorre et un centre de sports d'hiver. Il est le point de jonction entre les stations de La Mongie et de Barèges. Il a également donné son nom au domaine du Tourmalet, plus grand domaine skiable des Pyrénées françaises.

Col du tourmalet cote la mongie la route des cols des pyrenees guide touristique des hautes pyreneesLa Mongie (65) 302 KM

La Mongie est une grande station de sports d'hiver des Pyrénées françaises. Elle fait partie du Domaine skiable du Tourmalet, lui-même situé sur les communes de Campan, Bagnères-de-Bigorre, Barèges, Sers et Betpouey. Située au pied du Pic du Midi de Bigorre, cet ensemble offre le plus vaste domaine skiable de la chaîne pyrénéenne côté français, avec 69 pistes balisées et 43 remontées mécaniques.

L'été, lorsque vous franchissez le mythique col du Toumalet par la route, en venant de l'est ou de l'ouest, vous voyez bien des remontées mécaniques, mais vous avez du mal à imaginer que vous êtes au milieu du domaine skiable du Tourmalet. D'un côté, Barèges, l'incarnation d'un village de montagne typique ; de l'autre, La Mongie, pure volonté de créer des hébergements " ski aux pieds ".

Artigues-Campan (65) 308 KM

Artigues-Campan est situé dans l'une des vallées constituant la Bigorre. Elle est composée de trois vallées hautes (la vallée de Payolle ; la vallée de Gripp ; la vallée de Lesponne) correspondant aux sources des trois Adours qui se rejoignent à Sainte-Marie-de-Campan puis à Baudéan pour former le fleuve Adour, puis court jusqu'au-delà de Bagnères-de-Bigorre.

Gripp (65) 311 KM

Artigues campan la route des cols des pyrenees guide touristique des hautes pyreneesSainte-Marie-de-Campan (65) 315 KM

A proximité : Le plateau de Payolle et son emblématique lac constituent un espace de loisir été comme hiver. On y pratique le ski, la randonnée pédestre ou en raquettes, l'équitation, la pêche et même le dévalkart…

La Séoube (65) 319 KM

Col d'Aspin (65) 328 KM

Le Col d'Aspin relie la vallée de Campan et la vallée d'Aure, soit Sainte-Marie-de-Campan à Arreau, l'accès pouvant se faire à partir de la station de ski de fond de Payolle. Un site à ne pas manquer et à respecter, le col d'Aspin est bien connu des cyclo-touristes, le Tour de France l'a emprunté à 73 reprises. Le col d'Aspin présente l'un des plus beaux panoramas de la chaîne Pyrénéenne.

Arreau (65) 341 KM

Arreau est situé à 700 m d'altitude à la confluence des vallées d'Aure et du Louron et de leurs rivières respectives, la Neste d'Aure et la Neste du Louron, Arreau s'est étendu autour du sanctuaire roman dédié à saint Exupère. Entre le XIIe et le XVe siècle, Arreau fut une petite place stratégique au débouché des deux vallées, avec le château fort de Ségure.

Arreau a su préserver son caractère de bourg de montagne issu de son riche passé. Village du Pays d'art et d'histoire des Vallées d'Aure et Louron.

Cadeac la chapelle notre dame de pene tailhade et son porche ou passe la route departementale 929 la route des cols des pyrenees guide touristique des hautes pyreneesCadéac (65) 343 KM

En vallée d'Aure, Cadéac était une ville thermale d'où l'appellation de Cadéac-les-Bains. Elles connut une modeste activité thermale entre 1890 avec l'arrivée du chemin de fer et les années 1930. Les curistes arrivaient par le chemin de fer en gare d'Arreau avant de se rendre à ce village. Les sources sulfureuses étaient reconnues au niveau local déjà depuis le moyen-âge.

A voir la Tour de guet, ruines du château de Cadéac du XIIIe siècle. C'est avec le château de Tramezaygues, l'un des derniers vestiges en vallée d'Aure des tours à signaux ou tours de guet.

Ancizan (65) 345 KM

Ancizan est un ancien village fortifié, bâti au pied du Pic de l'Arbizon. Cet important centre drapier jadis siège de la corporation des tisserands de la vallée d'Aure a su conserver d'intéressants vestiges de son passé prestigieux.

Une courte promenade à travers ses places, rues, chemins et "biés" vous permettra de découvrir et d’admirer de nombreuses et remarquables demeures (certaines sont classées) aux portes et linteaux sculptés et millésimés ou aux fenêtres à meneaux. L'église est dotée d'un remarquable mobilier et plus particulièrement la scène de la mise au tombeau qui est classée.

Saint-Lary-Soulan (65) 352 KM

Saint-Lary-Soulan est une station de ski leader des Pyrénées françaises l’hiver, avec son vaste domaine skiable offrant une vue panoramique sur les Pyrénées et le Parc National.

Le Parc National des Pyrénées dont Saint-Lary-Soulan est l’une des entrées via la Réserve Naturelle du Néouvielle, mais aussi les vallées préservées du Rioumajou, du Moudang ou d’Aulon, toutes classées Natura2000, ou encore le Parc National d’Ordesa et du Mont Perdu et la Sierra de Guara côté espagnol.

Saint lary soulan la route des cols des pyrenees guide touristique des hautes pyreneesOutre le GR10, qui traverse Saint-Lary-Soulan de nombreux itinéraires de balades ou de randonnées sont possibles. On peut également découvrir la montagne autrement… en VTT, à cheval ou depuis les airs en parapente. Mais Saint-Lary et la vallée d’Aure c’est aussi et surtout un formidable patrimoine à découvrir ou redécouvrir…

Azet (65) 358 KM

Azet représente un village symbole de l'activité pastorale accueillant la Maison pyrénéenne du pastoralisme.

Col d'Azet Val-Louron (65) 364 KM

Le col d'Azet, appelé aussi col de Val-Louron-Azet s'élevant à 1 580 mètres d'altitude, il relie Saint-Lary-Soulan, dans la vallée d'Aure, à Génos et Loudenvielle dans la vallée du Louron. Le GR 10 passe à proximité du col.

Génos (65) 371 KM

Armenteule (65) 373 KM

Loudenvielle (65) 376 KM

Loudenvielle est un petit village de montagne, situé dans un environnement naturel pittoresque. A découvrir : l’église paroissiale Sainte-Marie Madeleine, l’Arixo logé dans une vieille ferme restaurée, ou vous y découvrirez également le patrimoine de la Vallée du Louron, l’art religieux, les savoirs faire… Tout comme le village de Génos, Loudenvielle bénéficie d’une source d’au chaude sulfurée, qui est mise en valeur grâce au centre de relaxation en eau thermale Balnéa.

Col de Peyresourde (65) 382 KM

Le col de Peyresourde entre Arreau et Bagnères-de-Luchon culmine à 1 569 m. Son sommet sur la route départementale 618 marque la limite entre les départements des Hautes-Pyrénées et de la Haute-Garonne.

Fin de la deuxième etape de la Route des Cols des Pyrénées située dans les Hautes-Pyrénées en route vers la Haute-Garonne.

Découvrez les autres circuits :

Le saviez-vous ?

En 1675 débutent de grands travaux pour faciliter l'accès de Barèges par Bagnères-de-Bigorre. Madame de Maintenon, acompagnant le Duc de Maine, emprunta le chemin du Tourmalet à cette époque, en chaise à porteurs.

En 1685, on rendit carrossable la route de Campan à Payolle (route du col d'Aspin) afin d'exploiter le marbre destiné au Louvre.

Mais ce sont surtout les 18e et 19e siècles qui verront la création de "routes thermales", appelée aujourd'hui route des cols. 1790 : liaison établie entre Arreau et Campan par le col d'Aspin.

En 1859, Napoléon III, très attaché aux Hautes-Pyrénées, finance les travaux de la nouvelle route du Tourmalet. Notre site vous propose quelques clichés anciens des cols les plus célèbres.

Pour vous rendre sur le Circuit de la Route des cols des Pyrénées dans les Hautes-Pyrénées

Arrens-Marsous

Brume 13 °C

Brume

  • Min: 13 °C
  • Max: 13 °C
  • Vent: 4 kmh ?°

Nos coups de coeur sur la Route des cols des Pyrénées dans les Hautes-Pyrénées

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de Midi-Pyrénées

Préparez vos vacances sur la Route des cols des Pyrénées dans les Hautes-Pyrénées avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans les Hautes-Pyrénées avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/04/2017