Route des Pigeonniers des Deux Rives - Circuit 1 (Tarn-et-Garonne)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 1 de la Route touristique "des Pigeonniers des Deux Rives" dans le Tarn-et-Garonne

Vous ne pourrez les manquer au cours de votre séjour dans le Tarn-et-Garonne, les pigeonniers ou colombiers sont partout. En plein champ, près des corps de ferme ou d'un château, parfois même dans les Villes et villages, le Tarn-et-Garonne est la patrie des pigeonniers.

Dans l’antiquité le pigeon était considéré comme un oiseau protégé des Dieux, et fut donc sujet de vénération.

Par la suite, le pigeon fut élevé, à des fins plus économiques. En effet, sa chair était très appréciée et le guano (fiente), appelé aussi “colombine” se révéla être l’engrais le plus efficace pendant une longue période. Des pigeonniers furent bâtis et leur construction fut réglementée différemment suivant les régions :

Au nord de la France, seuls les seigneurs eurent le droit d’en posséder. Au sud de la France, pays de droit plus libéral tout le monde avait le droit d’en posséder.

Leurs dimensions furent fonction de la superficie des terres des propriétaires.

Bastide anglaise du XIIIe siècle, Valence d’Agen, fondée par Édouard Ier, roi d'Angleterre, elle sera le point de départ de ce premier circuit de la route touristique "des Pigeonniers des Deux Rives" dans le Tarn-et-Garonne. Valence d’Agen est une ville fleurie où il fait bon flâner auprès des lavoirs, des halles, de son port et de ses pigeonniers.

Valence d agen pigeonniers des deux rives routes touristiques du tarn et garonne guide du tourisme du midi pyreneesSur la Place du Colombier de la bastide de Valence d'Agen, se trouve un pigeonnier à colombages sur piliers. Ce pigeonnier qui était à l'origine dans la campagne a été reconstruit et aménagé place du colombier en 1990.

Profitez de cette étape à Valence d'Agen pour découvrir la place Nationale entourée de maisons à ambans,l’église Notre Dame de style néo-renaissance. Une petite visite s’impose également dans le port-canal, au pied de la ville ou dans les allées du jardin public et celles des fontaines. 

Prendre la route en direction de Saint-Maurin, ​​à “La Tourrasse”sur la D11, après le passage du pont sur la Barguelonne, pigeonnier pied de mulet à 3 étages, épis de faîtage traditionnels.

Continuer sur la route de Perville, Saint-Maurin via la D128, au lieu-dit “Pardinguet” : pigeonnier pied de mulet en pierre avec puit rond. Puis, direction du village de Gasques située en bordure du Quercy via la D74 (17,4 km). Dans le parc du château se trouve un pigeonnier à colombages sur piliers. A voir : l''église paroissiale Saint-Pierre.

Poursuivre vers le village de Saint-Clair à travers les coteaux du Quercy via la D74 (21,9 km). Cédées en 1287 par Philippe le Bel à Édouard Ier, Roi d’Angleterre, la commune a pris le nom du premier évêque de Nantes du IIIe siècle. Sur la place du village de Saint-Clair, pigeonnier pied de mulet inclus à un bel ensemble de bâtiments en pierre.

Dans le village de Saint-Clair, on peut y admirer deux églises, situées au bourg avec son presbytère et l’autre à Colonges. L’Église de Saint-Clair fut d’abord un édifice roman, dont il reste encore la base des murs avec une ancienne porte du côté du cimetière. L’église de Colonges, dédiée à Sainte Marie-Madeleine, est un édifice roman remanié au XVIe siècle. Elle a une origine gallo-romaine.

Revenir sur vos pas puis sur votre droite prendre la D28 (25,4 km), la prochaine étape sera CastelsagratSur les coteaux, s'élève la pittoresque cité de Castelsagrat, située sur l'ancienne voie romaine dite "Clermontoise" qui allait de Lyon à Bordeaux, s'écartait de la "Tolosane" à Clermont-Soubiran et rejoignait Clermont en Auvergne en suivant la ligne de crêtes des coteaux.

Les arcades inégales datant des XIII et XIV ème siècle qui bordent la place de Castelsagrat, où il fait bon de flaner, donnent un aspect particulier à cette bastide médiévale. Au centre trône un puits fleuri, jalon sur l'ancienne voie romaine, et, autour, des maisons en pierres de taille bordent les ruelles. L'église construite au début du XIV ème siècle est imposante, à l'intérieur vous pourrez découvrir un magnifique retable baroque classé monument historique.

En bordure de la D953, au lieu-dit Lamothe” sur la route de Lauzerte, au château construit sur une motte féodale se trouve un pigeonnier, tour carrée central intégré au bâtiment. Toujours sur la D 953 à Bonhoure”, ce sera un pigeonnier double, en pierres et briquettes.

Revenir vers le Hameau de Fourquet, puis prendre la direction de Saint-Paul-d'Espis (35,1 km) situé dans le Bas-Quercy, au sud du Pays de Serres. Saint-Paul-d'Espis, avec des gués sur la Barguelonne, devait être un lieu de passage. Au pied de falaises calcaires dominant la vallée de la Barguelonne, au lieu-dit "Guitard", un abri sous roche aux données archéologiques importantes fut découvert.

Au lieu-dit "Espiémonts" existait une habitation troglodytique. Un cimetière chrétien se superposa de très bonne heure au cimetière païen primitif. Annexe de Saint Jean, l’église est du XIIème siècle, on y remarque une belle chapelle du style roman primitif. Son antiquité est démontrée par sa situation à côté d’un cimetière gallo romain et mérovingien dans lequel on a découvert en 1864 et 1868 un grand nombre de sarcophages.

Lapenche pigeonniers des deux rives routes touristiques du tarn et garonne guide du tourisme du midi pyreneesLe patrimoine architectural de la commune de Saint-Paul-d'Espis est riche en pigeonnier. Prendre la direction de Saint-Vincent Lespinasse. Après les  “Bories” dans la campagne entre Saint-Paul-d'Espis et Saint-Vincent. Au lieu-dit indiqué depuis la D57, pigeonnier tour carrée dans parc boisé, avec magnifique toiture à l'impériale. Reconverti en Gîte de France.

Au centre équestre de Borie à 1 km avant le village de Saint-Vincent-Lespinasse. Bel ensemble de bâtiments, pigeonnier tour carrée avec toiture en ardoise et randière en pierre.

Continuer vers Saint-Vincent-Lespinasse (39,3 km) via la D74, juché au sommet d'une butte, le village, il offre une vue exceptionnelle sur la vallée de la Garonne. Le nom de "Lespinasse" était celui d'une famille locale qui tenta au XIIIe siècle, en vain, de s'emparer de la seigneurie au préjudice des véritables seigneurs, les Durfort.

L’église de Saint-Vincent-Lespinasse appartient à trois époques : la nef au XIIe siècle, l’abside au commencement du XIIIe et les deux chapelles latérales au XVe. On voit à Saint-Vincent les ruines d’un château du Moyen-Âge. La halle située sur la place du village est à découvrir pour son architecture bois qui est remarquable.

Les lavoirs et les fontaines font aussi parti du petit patrimoine, ceux situés autour du village qui ont été récemment restaurés sont également remarquables. Il existe au lieu dit Rouch, commune de Saint-Vincent-Lespinasse, un camp romain dans un état excellent de conservation, sur une ancienne voie qui relie Malause à Perville, en passant par Bretounel et Gasques, et les ruines d’une villa gallo-romaine.

Poursuivre vers Malause via la D74 et l'avenue de Quercy (43,4 km) située sur la rive droite de la Garonne. Le GR 65, la via Podiensis du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle du Puy-en-Velay à Saint-Jean-Pied-de-Port traverse le village.

Découvrez à votre rythme les charmes multiple de Malause : la promenade peut commencer par l'église Saint-Jean au centre du village. Puis, l'église Sainte-Rose située dans l'enceinte du cimetière surplombant la vallée de la Garonne. Son portail date du XVe siècle. Sans oublier les lavoirs et de nombreux pigeonniers. Dont le pigeonnier avec escalier extérieur et randière vernissée, situé rue de la mairie, au rond point.

Suivre le Canal des Deux Mers en direction de Pommevic via la D813 (46,9 km), situé au coeur des sites riants qui séparent les vallées de la Garonne et de la Barguelonne. Le Village est traversé par un patrimoine remarquable, le Canal des Deux Mers qui offre un cadre apaisant grâce à la tranquilité des eaux vertes du Canal et l'ombre que procure les grands arbres centenaires.

La découverte des vestiges d'un établissement gallo-romain dans les sites riants qui séparent les vallées de la Barguelone et de la Garonne atteste des loitaines origines de PommevicLe village possède une très belle église : l’église Saint-Denis, qui ne conserve de sa fondation romane que le mur méridional, la base du clocher et l'abside.

Les pigeonniers des deux rives routes touristiques du tarn et garonne guide du tourisme du midi pyreneesPrendre l'avenue du canaldans le village de Pommevic, pour admirer le pigeonnier tour avec une jolie lucarne en briquette. Traverser le canal latéral à Pommevic et suivre la D116 vers Malause. Prendre la 1ère route à droite (repère : Club ULM), au lieu-dit “Roques” se situe un pigeonnier octogonal sur arcades, partie inférieure en pierre.

Revenir sur Pommevic, direction le lieu-dit "Pinard" sur la route de Goudourville, où se situé une maison traditionnelle avec pigeonnier attenant. Continuer vers Goudourville via l'avenue Jean Duquesne. Goudourville s’étend entre le canal et la Barguelonne, aux portes du Quercy blanc. Admirer l’église St Julien de Goudourville du XVe siècle, le hameau de Lalande montre une magnifique chapelle romane du XIe siècle.

La visite de ce lieu empreint d'histoire permet de découvrir le château de Goudourville édifié au XIe siècle. Il surplombe la vallée de la Garonne. C’est un édifice imposant qui a accueilli au fil des siècles d’illustres visiteurs, tels que le pape Clément V ou Henri de Navarre futur Henri IV. Les amateurs de château authentique seront comblés par cette ancienne forteresse médiévale. 

Des personnages aussi célèbres que le Prince Noir ou Simon de Montfort firent son siège. Prendre la route des pigeonniers à Goudourville, au lieu-dit  “Le grouillet” : pigeonnier tour carrée avec bel épi de faîtage traditionnel en terre cuite vernissée.

Pour finir ce premier circuit de la route "des Pigeonniers des Deux Rives" suivre la direction de Lalande via D953 (52 km). Sur la D57 entre Lalande et Saint-Paul-d'Espis, pigeonnier tour a vec deux belles lucarnes, situé au milieu du parc.

Retour sur Valence d'Agen par la route de Pinard (56 km).

Fin de cette première étape de cette Route touristique "des Pigeonniers des Deux Rives" dans le Tarn-et-Garonne.

Poursuivez ce parcours touristique en suivant : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "des Pigeonniers des Deux Rives".

Pour vous rendre sur la route touristique "des Pigeonniers des Deux Rives"

Valence

Légère pluie 12 °C

Légère pluie

  • Min: 12 °C
  • Max: 12 °C
  • Vent: 18 kmh 240°

Le saviez-vous ?

Ce circuit touristique a été réalisé en accord avec les propriétaires.

La plupart des pigeonniers peuvent être vus depuis le bord de la route.

Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.

Nos coups de coeur sur la route touristique "des Pigeonniers des Deux Rives"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique du Tarn-et-Garonne

Préparez vos vacances sur la route touristique "des Pigeonniers des Deux Rives" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des Pigeonniers des Deux Rives" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 16/02/2020