Route entre bières et pierres dans le Nord Circuit 1

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 1 de la Route touristique "entre bières et pierres" dans le Nord

Nous vous invitons à suivre ce premier circuit touristique. Un parcours inattendu au fil à la brique et de la pierre en passant par la bière.

Hier capitale des Flandres au Moyen Âge, avec Bruges ou Saint-Omer, aujourd'hui ville d'Art et d'Histoire, Lille (km 0) sera le point de départ de l'itinéraire "entre bières et pierres".

Vous serez émerveillés par Lille, cette métropole vibrante, colorée, brillante et tout simplement belle. Une formidable renaissance, à l’image de sa Grand-Place et du Vieux-Lille mélange des briques et des pierres dont la réhabilitation a révélé les richesses.

Lille présente un patrimoine architectural et culturel remarquable. Son quartier historique, riche en monuments, façades flamandes et rues piétonnes agréables, invite tout particulièrement à la flânerie. C'est un patrimoine qui s'étend sur plus de dix siècles que vous pourrez admirer en parcourant les rues de la ville.

Premier grand ouvrage fortifié de Vauban, qu'on ne présente plus, surnommé la reine des citadelles de Lille a été édifiée sur les ordres de Louis XIV dans la seconde moitié du XVIIe siècle. La découverte du patrimoine lillois se poursuit avec la Grand Garde dévoile une architecture classique, tandis que la Vieille Bourse se dresse toujours fièrement. Construite au milieu du XVIIe siècle, elle est le plus beau monument de Lille.

Lille la chambre de commerce et d industrie routes touristiques du nord guide touristique nord pas de calaisDécouvrir Lille en buvant des bières, avec modération bien évidemment, en voilà une bonne idée. Partez à la découverte de ces lieux qui sentent bon le houblon et à la rencontre de ces passionnés qui font revivre la bière artisanale à Lille.

Au détour des petites ruelles du vieux-Lille, la micro-brasserie Célestin est une parfaite illustration des micro-brasseries incontournables. Amaury d’Herbigny, descendant d’une longue lignée de brasseurs depuis le XVIIIème siècle, décide de reprendre le flambeau familial en 2014 et installe dans ce tout petit local une micro-brasserie et une cave à bières proposant un choix considérable de crafts.

Remontons le cours de l’histoire : la Brasserie-malterie Desprets Lengagne, puis Delahaye etait situé au 252 boulevard Victor Hugo ; rue Kuhlmann. La construction de la brasserie-malterie remonterait à 1865 ou à 1871. En 1871, comme en 1888, la brasserie porte le nom de Desprets Lengagne, propriétaires exploitants. En 1901 la brasserie est rachetée par Emile Delahaye, associé à Henri Degruson, qui la baptisent Grande Brasserie des Flandres.

Elle fonctionne jusqu'en 1954, date de son rachat par la Grande Brasserie de Lille Excelsior. Un café situé à côté, appartenant à la brasserie, arbore encore une plaque publicitaire émaillée. Actuellement la brasserie est désaffectée et elle abrite une galerie d'art, les bureaux d'une entreprise, des associations et une discothèque. En 1927 la malterie fonctionnait. 

Rue d'Arcole accueillait la Brasserie Delesalle Lemaître puis Watine et Cie puis FauvarqueEn 1894 Mme Binauld demande l'autorisation d'établir une brasserie-malterie occupant alors des bâtiments situés à l'angle des rues d'Arcole et de l'hôpital Saint-Roch. Elle en confie les plans à l'architecte Cannissié. La brasserie s'étendait jusqu'à la rue d'Austerlitz. L'ensemble a été détruit en 1991.

Au 65 rue de la Louvière se trouvait la Brasserie de la Louvière puis brasserie des frères Maes, puis brasserie MaesLa brasserie des frères Maes produisait à la fois des bières de ménage et la stout alliance. On y remarquait une belle cheminée datée 1897 et un curieux fronton à tête de cheval au niveau des écuries. Elle disparaîtra dans la construction de la Polyclinique de La Louvière. 

Quitter Lille pour suivre la direction de Mons-en-Barœul via la D14 (5,1 km). La Commune tire son nom de la petite colline ou baroeul sur laquelle elle est construite. L'histoire ne nous dit pas comment la commune est née. La balade dans le temps ne se fait pas vraiment attendre et commence dans les rues du Haut de Mons.

En parcourant les rues, vous pourrez apercevoir des maisons nobles et des petits châteaux jalonnant l'endroit. Les maisons arborent fièrement la brique vernissée. Bâti entre 1878 et 1880, le fort de Mons-en-Barœul abrite aujourd'hui médiathèque, ludothèque, espace artistique de la ville. La visite se poursuit par l'église Saint-Pierre, puis se poursuit par le parc des Franciscaines, un joli parc boisé de châtaigniers, de hêtres et de marronniers.

Mons-en-Barœul a été de tous temps le siège de plusieurs brasseries. Il n’en subsiste qu’une seule, aujourd’hui propriété du groupe Heineken. Elle est l’une des plus importantes de France en matière de production et son histoire est plus que centenaire.

Elle résulte de la fusion de deux entreprises dans les années 1970 : la plus ancienne, la brasserie monsoise de Léon Delattre existe déjà sur le cadastre de 1881. Elle est devenue Brasserie Coopérative de Mons en Barœul en 1904 suite au rachat par la famille Waymel, et la deuxième une brasserie lilloise, créée sous le nom de Pélican, en 1921, par trois brasseurs : Louis Boucquey, Raoul Bonduel et Armand Deflandre.

En 1972 la Brasserie Pélican devient la Brasserie Pelforth, du nom de la bière lancée en 1937. Elle est la plus grande des trois brasseries françaises du groupe Heineken. C'est la seule des trois brasseries Heineken en France à disposer d'une ligne de conditionnement de boites.

Poursuivre vers Croix via la D14 (11 km), le ville appartient à la région historique de la Flandre romane, qui a plusieurs fois changé d'appartenance du Moyen Âge à la Révolution française. L'histoire de cette petite ville se lit à chaque coin de rue, au détour de chaque ruelle, le patrimoine bâti est le témoin de cette ville.

Une villa de croix au bord du parc barbieux routes touristiques du nord guide touristique nord pas de calaisL’église Saint-Martin construite dans la période 1847-1851 est l’un des édifices remarquables du patrimoine croisien. Elle occupe une place importante dans l’histoire de l’architecture religieuse régionale. C’est en effet la première église construite ex nihilo dans le style néo-gothique, en s’inspirant du gothique local de la fin du Moyen-Âge. La Maison Delcourt, au 18 bis avenue du Général-de-Gaulle, réalisée par Richard Neutra en 1968.

C’est également à Croix, qu’est installée depuis 2015 la brasserie artisanale Cambier. En seulement 3 ans, Jean-Christophe Cambier a réussi à intégrer le paysage brassicole de façon remarquable, avec 7 salariés et une production de 200 hectolitres par mois.

La brasserie Cambier est une brasserie urbaine de bières artisanales. Elle a pour vocation de réintroduire la fabrication de la bière au plus près des consommateurs. La brasserie a la particularité d’être ouverte au public : elle dispose d’un espace d’accueil avec bar qui en fait un lieu de partage et de convivialité.

Le logo de la brasserie Cambier est inspiré de l'étoile du brasseur : c'est une représentation symbolique de l'alchimie brassicole mettant en œuvre les quatre éléments (eau, feu, terre, air) intervenant dans le process de fabrication.

La prochaine étape de ce circuit sera Lannoy via l'avenue Gustave Delory (17 km). L'entrée de l'ancien couvent des Croisiers, au 25 rue de Tournai, est une construction du XVIIe siècle. La porte de la brasserie-malterie Mulle Gadenne est édifiée sur le même site, est inscrite à l'inventaire des monuments historiques.

La brasserie Mulle Gadenne, dite aussi des Croisiers, est située à l'emplacement d'une ancienne abbaye, occupée par les chanoines de l'ordre de Saint-Croix (dits Croisiers) de 1474 jusqu'à la Révolution. Propriété de la famille Mulle depuis 1818, les bâtiments de l'abbaye sont détruits, à l'exception de la porte d'entrée, pour construire la brasserie.

Celle-ci est édifiée vers 1860 et complétée en 1896 par une malterie, qui fonctionnait avec une double pièce de séchage. Les bâtiments ont été détruits en 1990, à l'exception de la porte.

Au 9 rue Nationale, une brasserie est installée en 1888 par M. Deplechin Bolle dans une maison datée de 1608. En 1895 elle est rachetée par M. Deplechin Verstraeten. La fabrication cesse à une date inconnue. La brasserie Deplechin Bolle, puis Deplechin Verstraeten est actuellement désaffectée.

Admirer en flanant dans Lannoy l'église Saint Philippe datée de 1509, la tour dite cornière, vestige des anciens remparts date de 1452. L’hôtel de ville reconstruit en 1743 sur les bases de la halle échevinale datant de 1490. A voir aussi le château de Courcelette.

Continuer vers Wattrelos via la D700 (23 km), bordée, au sud-ouest, par le canal de Roubaix. Ses habitants sont nommés les Wattrelosiens et ont pour surnom "Les coupés en deux" (Les copés in deux en Ch'ti). Wattrelos possède un grand patrimoine religieux : l'église Sainte-Thérèse est l'une des plus belles églises de l'entre-deux-guerres de la métropole lilloise de style Art déco.

Wattrelos parc routes touristiques du nord guide touristique nord pas de calaisL'église Saint-Maclou dans le centre-ville de Wattrelos a été construite en 1882, l'église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus de Wattrelos, a été construite dans la première moitié du XXe siècle. L'église du Christ-Roi (Sapin Vert) a été construite dans les années 1930.

Le parc du Lion, situé en centre ville, offre un espace sillonné d'allées et ponctué d'aires de jeux et de pique-nique est  un lieu de promenade et de détente entre deux visites. Deux brasseries y ont fonctionné à Wattrelos : la Brasserie coopérative de l'Union de Roubaix Wattrelos et la  Brasserie Wattrelosienne, société coopérative.

Pour vous rendre à Roubaix suivre la rue Faidherbe et la grande rue (27 km). Ville d'Art et d'Histoire, ancienne cité de l'industrie textile, aujourd'hui capitale de la vente par correspondance, Roubaix recèle de nombreux atouts avec un impressionnant patrimoine architectural qui témoigne de l'âge d'or de cette cité nordiste.

Au fil de la visite de Roubaix on découvre tour à tour la Grand'Place animée, bordée de beaux édifices, le rang de 17 façades de maisons bourgeoises entre les N° 52 et 88 du boulevard du Général-de-Gaulle, le palais de justice dit hôtel Pierre-Catteau des années 1880. L'hôtel Prouvost de 1878, et surtout le superbe musée d'Art et d'Industrie La Piscine. Installé dans le cadre d'une splendide piscine Art Déco

Roubaix ne manque pas d'édifices religieux d'exception, comme l'église Saint-Martin, le plus ancien édifice religieux de la ville, qui remonterait au IXe siècle. L'église Saint-Joseph ne manque pas d'intérêt avec son style néogothique, construite à la fin du XIXe siècle. Le salon des Gobelins, salle de spectacle installée dans l'ancienne église Notre-Dame, la chapelle des Carmélites, ou encore l'église des Pères Récollets du milieu du XIXe siècle.

Impressionnant et riche, le patrimoine de Roubaix, qu'il soit architectural, historique ou bien encore culturel, séduit tous les visiteurs de passage et d'admirer des sites uniques. Les amateurs de bière seront également séduits par les spécialités de Roubaix riche en gastronomie, avec notamment la présence de nombreuses brasseries aux saveurs typiquement nordistes.

Depuis 2019, Roubaix connait également le retour de brasseries locales fabriquant des bières artisanales, renouant ainsi avec un passé où la ville hébergeait de très nombreux brasseurs. Elle a connu jusqu'à une vingtaine, dont la Grande Brasserie Moderne, devenue Terken, disparu en 2004.

Retour dans le passé : Fondée en 1888, La brasserie Meyerbeer dite brasserie Union Roubaix Tourcoing, puis Grande Brasserie moderne. Elle fut créée en Coopérative en 1907. Elle occupait les adresses suivantes : n°33-39 & 62-84 rue Meyerbeer. C’était l’une des grandes brasseries de Roubaix et ses productions étaient nombreuses. La publicité du Bock Meyerbeer occupa longtemps les unes de journaux et les façades des estaminets.

Roubaix les archives nationales du monde du travail dans l ancienne usine motte bossut routes touristiques du nord guide touristique nord pas de calaisL’arrêt de la production intervient au début des années cinquante. La nouvelle brasserie Nord Lorraine, société constituée par plusieurs groupes importants de brasserie de l’est et de Paris, rachète les bâtiments de l’ancienne brasserie Meyerbeer en février 1957.

Une passerelle surmonte la rue Meyerbeer pour mettre en relation les deux parties de la brasserie, d’un côté la fabrication, de l’autre la canetterie (côté pairs) où se pratiquent la pasteurisation des bouteilles et le capsulage par couronnes. La brasserie prend en 1974 l’appellation brasserie Deher dans le Ravet-Anceau, nom hérité d’une de ses productions phares, la bière Deher. C’est l’une des dernières brasseries locales à disparaître.

La brasserie-malterie Salembier etait situé au 1 et 1bis rue d'Oran, elle aurait été fondée en 1862 à l'emplacement d'une ferme-brasserie. La maison, qui porte la date de 1862, ainsi que la majorité des bâtiments, daterait de cette époque. En 1893 la brasserie est endommagée par un incendie, puis reconstruite à l'identique. A cette époque elle a pour nom Dazin Frères. Dès 1911 et en 1927 la brasserie est au nom de MM. Delcourt et Salembier.

Puis elle adopte celui de Salembier et Fils. Elle fonctionne jusqu'en 1938. Actuellement la brasserie sert de locaux à un magasin de quincaillerie, tandis que la malterie abrite un atelier de menuiserie. En 1892 la brasserie fonctionnait avec deux chaudières à brasser d'une capacité de 43 hectolitres ; en 1895 elle produisait des bières de haute et basse fermentation.

La brasserie-malterie les Débitants Réunis se situait au 147 rue du Luxembourg. Elle  est constituée en 1904, sous la forme d'une coopérative ouvrière, comme l'atteste la date portée sur la façade antérieure de l'atelier de fabrication. Elle fonctionne de 1904 à 1984. Un bâtiment abritant les écuries est construit en 1927, comme l'indique la date portée sur l'élévation antérieure.

L'année suivante un nouvel atelier de fabrication, portant la date 1928, est construit. L'ensemble est détruit vers 1990. La brasserie produisait de la bière de fermentation basse de la marque Deher blonde et spéciale.

La brasserie-malterie Dupont Frères etait au 16 et 16 bis rue du Faubourg de Cambrai. La brasserie est fondée en 1886 par la famille Dupont, comme l'atteste la date portée sur les pièces de séchage. En 1946 la brasserie est au nom d'André et Pierre Dupont. Elle aurait cessé toute activité entre 1956 et 1963. Actuellement la brasserie est désaffectée et une partie des bâtiments sert d'habitation.

La brasserie-malterie Bossut Frères situé au 44 rue Hoche, appelée aussi brasserie coopérative du Pile, aurait été fondée en 1898. La cheminée porte la date de 1900. La brasserie, devenue entre-temps société anonyme coopérative, fonctionne jusqu'à sa faillite en 1950. Elle est alors convertie en usine de graisses industrielles, essence et pétrole. Actuellement la brasserie est désaffectée.

Avant de reprendre le parcours touristique passé à la Grande Brasserie Impératrice Eugénie situé en plein cœur du centre-ville de Roubaix. Un lieu mythique et incontournable de l'Histoire de RoubaixAprès cette pause, prendre la direction de Tourcoing via la D775 (31 km), riche de son histoire et de son patrimoine industriel textile. Comme à Roubaix, le textile s'imposera et transformera la ville, elle est surnommée "la cité du Broutteux".

Fin de cette première étape de cette Route touristique "entre bières et pierres dans le Nord".

Poursuivez ce parcours touristique en suivant : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "entre bières et pierres dans le Nord".

Pour vous rendre sur la route touristique "entre bières et pierres"

Lille

Ciel dégagé 12 °C

Ciel dégagé

  • Min: 10 °C
  • Max: 12 °C
  • Vent: 4 kmh 0°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

  • Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes.
  • Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Le camping sauvage et les feux de camps sont des facteurs destructeurs dramatiques dans le milieu naturel, il est indispensable de respecter ces interdictions…
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "entre bières et pierres"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique du Nord

Préparez vos vacances sur la route touristique "entre bières et pierres" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "entre bières et pierres" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 23/03/2020