Route des vins de la Drôme provençale

Le circuit de la Route des vins de la Drôme provençale

Parcourir les nombreux domaines viticoles, admirer les paysages façonnés par la viticulture, et déguster les fameux crus issus du terroir avec modération seront vos principales activitées sur cette route des Vins de la Drôme Provençale. Une bonne idée pour vos prochaines vacances !

Les viticulteurs ne manqueront pas de vous transmettre leur savoir-faire et de vous faire découvrir les cépages typiques du terroir qui font toute la spécificité de l’AOC de Grignan-les-Adhémar, des Côtes du Rhône Méridionaux, du Cru Vinsobres et des Coteaux des Baronnies.

Un, deux, trois jours ou plus ? Prenez le temps de vivre une expérience œnologique unique dans les vignobles de la Drôme Provençale. De très nombreux domaines accueillent les visiteurs pour une dégustation de leur production, mais également une découverte de leur vignoble et leur savoir-faire viticole

Nous vous souhaitons une bonne Routes des vignobles de  la Drôme provençale

Votre itinéraire et visites sur la Route des vins de la Drôme provençale

Situé entre la vallée du Rhône et les premières montagnes des Préalpes : les Baronnies, Les vins de la Drôme Provençale avec ses vignobles de Grignan-les-Adhémar, des Coteaux des Baronnies, et les incontournables Côtes du Rhône Méridionaux, donnent des vins de caractère comme le cru Vinsobres qui en font sa renommée. Ce terroir voit naître bon nombre des Côtes du Rhône Villages.

La Route des Vins de la Drôme Provençale présente une riche palette de vins : Côtes du Rhône, dont le premier cru "Vinsobres", AOP Grignan-les-Adhémar, Coteaux des Baronnies, Vin de la Valdaine et du Comté de Grignan : ils ont tous des parfums, en rapport avec leur terroir d’origine, à humer délicatement avant de les déguster, avec modération…

Les productions se déclinent en rouges, rosés et blancs. Les cépages les plus utilisés sont la syrah, le grenache, le mourvèdre, le cinsault, le carignan et le marselan pour les rouges. Pour les blancs, ce sont essentiellement le viognier, la roussanne, la marsanne, la clairette, le bourboulenc et le grenache blanc.

Au cœur des crus de la Vallée du Rhône, la Drôme Provençale est une terre de vignobles par excellence.  Elle a ainsi obtenu le label « Vignobles & Découvertes » en 2014 devenant ainsi la 50ème destination française reconnue pour la qualité d’accueil dans son vignoble. Fermez les yeux et faites confiance à vos sens.

Nyons route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeVous êtes au pays de la lavande, de l’olivier et des chênes truffiers. Aux marches du Comtat Venaissin et du Dauphiné, lors de votre escapade sur cette Route des Vins de la Drôme Provençale, vous découvrirez un paysage impressionniste d’où jaillissent de somptueuses demeures. Témoins d’un riche passé, de nombreux châteaux sillonnent cette route : à Suze la Rousse, l’ancienne propriété des Princes d’Orange abrite aujourd’hui l’Université du Vin où des étudiants du monde entier affluent chaque année.

Terre d’accueil de nombreux Côtes du Rhône Villages, ce petit coin de Drôme provençale pourrait bien ressembler au paradis des épicuriens et des hédonistes.  La Drôme Provençale se caractérise par la culture prépondérante de la vigne qui façonne ses paysages. De nombreuses autres cultures emblématiques constituent aussi sa richesse, telles que l’olive, la truffe, les fruits, les plantes aromatiques …

La Drôme Provençale, c’est la rencontre des Alpes et de la Provence dont elle a déjà l’accent chaleureux et parfumé. C'est aussi la porte de la Provence. Une sorte de frontière naturelle qui a le soleil comme visa. La route des vins de la Drôme Provençale vous réserve aussi de belles surprises. Profitez des paysages tout en visitant les villes médiévales de Taulignan et Vaison-la-Romaine, l’abbaye cistercienne de Bouchet ou encore le village troglodyte de Barry…

La destination concernée comprend les 166 communes des 11 cantons de la Drôme provençale, les quatre communes de l’Enclave des Papes et une centaine de prestataires qui se sont engagés sous la marque prestigieuse. On y compte 32 caves, 18 hébergements qui ont obtenu un classement et suivent une démarche de qualité, 14 restaurants qui utilisent des produits du terroir et des vins locaux, 18 sites patrimoniaux et quatre offices de tourisme dont celui de Nyons

Village troglodytique du barry route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeCette route touristique s'étend de Nyons à Bollène, au coeur de la Drôme provençale. Située au sud de la Drôme, cette route englobe quelques appellations vauclusiennes, dont celles de l'Enclave des papes. Producteurs indépendants, caves coopératives et négociants proposent leur accueil sur ce circuit

Marsanne, Montélimar, Dieulefit, Saint-Paul-Trois-Châteaux, Grignan, Pierrelatte, Nyons, Buis-les-Baronnies, Rémuzat, La Motte-Chalancon et Séderon.

Nous vous proposons de commencer ce parcours de la Route des vins de la Drôme provençale par Bollène située dans le Vaucluse. Plusieurs sites touristiques sont à visiter, dont la vieille ville et la collégiale Saint-Martin de Bollène. Le site troglodyte de Barry est interdit d'accès par arrêté municipal depuis 2009, à la suite d'éboulements de terrain.

Remonter par la D859 et D160 pour visiter la petite commune de Saint-Restitut, est située à 2 km de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Le belvédère à 3 km offre une vue plongeante sur la plaine de Pierrelatte. Vers le nord, se dessine le défilé de Donzère. La commune possède plusieurs lieux et monuments à visiter :

La tour funéraire de Saint-Restitut, située au cœur du village, elle jouxte l'église de Saint-Restitut, classé Monument Historique par Prosper Mérimé. Une Chapelle du Saint-Sépulcre de Saint-Restitut.

Rousset les vignes route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeDirection Rousset-les-Vignes par la D18,situé à 15 km à l'est de Grignan, à 10 km au nord-ouest de Nyons et à 21 km au sud de Dieulefit. Les vignerons de la commune sont représentés au sein de la Commanderie des Costes du Rhône, confrérie bachique, qui tient ses assises au château de Suze-la-Rousse, siège de l'Université du vin.

A visiter lors de votre passage : la façade du prieuré de Rousset-les-Vignes ; le Château du XVIe siècle à l'angle ouest de l'enceinte du village ; le  Prieuré du XIe siècle au centre du village, à côté de l'église.

Passage à Saint-Pantaléon-les-Vignes dans la Drôme, situé à 14 km à l'est de Grignan et à 24 km au sud de Dieulefit.  A voir : Église de Saint-Pantaléon ; Château du XVIIIe siècle ; Église du XIe siècle modifiée ultérieurement. À remarquer : fenêtres à ébrasement, petit appareil des pierres composant les murs, quelques pierres portant des traces de peinture médiévale, à l'extérieur, et un baptistère d'époque carolingienne, à l'intérieur.

Via la D538 vous arriverez à Nyons, Nyons se trouve à 100 km au sud de Valence, à 50 km au sud-est de Montélimar, à 40 km au nord-est d'Orange, à 60 km au nord d'Avignon. La commune fait partie du Parc naturel régional des Baronnies provençales créé en 2015.

Nyons est par ailleurs située dans une région produisant des vins rattachés à l'appellation des côtes du Rhône, à proximité de Vinsobres, Visan et Cairanne. Les vins produits sur le terroir de Nyons peuvent être classés en appellation « côtes-du-Rhône Village », « côtes-du-Rhône » et « Vins de pays des coteaux-des-baronnies ». La ville possède un grand cheptel de site et monuments.

Vinsobres route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeVotre prochaine étapes sur ce circuit de la Route des vins de la Drôme Provençale en suivant la D94 sara Vinsobres, située à 9 km au sud-ouest de Nyons, à 14 km au nord-est de Tulette, à 12 km au sud-est de Valréas (Vaucluse) et à 15 km au nord de Vaison-la-Romaine (Vaucluse). La commune est située entre le territoire vauclusien du canton de Valréas (enclave des papes).

Le vin rouge de Vinsobres est devenu Vinsobres, premier cru des côtes-du-Rhône en Drôme provençale (décret du 17/02/2006). Les vignerons de la commune sont représentés au sein de la Commanderie des Costes du Rhône.

A visiter lors de votre passage à Vinsobres :

Ruines d'un donjon dominant le village et vestiges de l'enceinte médiévale et d'une porte, le « Portalou » ; La Touche, Deurre, Château de Vérone : maisons fortes d'époque moderne ; L'église : l'édifice originel, en haut du village, étant trop petite, à la suite de la conversion des protestants locaux, après la révocation de l'édit de Nantes, une nouvelle église a été construite, au sein du village, à la fin du XVIIe siècle ; Le temple : situé en haut du village, il était le siège de l'église catholique paroissiale, jusqu'en 1685. Le bâtiment date du XIIe siècle.

Revenir vers Mirabel-aux-Baronnies, situé à 7 km de Nyons et est situé à 16 km de Valréas. La commune fait partie de la zone d'appellation de l'huile d'olive de Nyons. Deux moulins à huile sont installés à Mirabel-aux-Baronnies. L'agriculture est également basée sur la viticulture, avec la production de côtes-du-rhône, même s'il n'y a pas de cave coopérative locale. Les producteurs apportent leur vendange à Saint-Maurice-sur-Eygues ou Vinsobres.

Mirabel aux baronnies route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeA visiter sur la commune de Mirabel-aux-Baronnies : Les anciens remparts (chemin des Barrys), fortifications et tour du XIIe siècle ; Quelques ruines du château du XIIIe siècle ; L'ancienne fontaine sur la place des Armes datant du XIIIe siècle ; Grottes préhistoriques dites des Huguenots et des Sarrasins ; Restes du tour de Mialon (ancien château seigneurial) ; Bois du Roi (au sud-ouest du village).

Anciens remparts de Mirabel-aux-Baronnies à voir en venant de Nyons

Mirabel possédait 3 enceintes. Il n’en demeure que des éléments épars, faute d’entretien et à cause des négligences. Les éléments les plus visibles se situent sur la partie est du chemin des Barrys où l’on voit un reste de tour carrée (devenu escalier) et surtout une tour dite sarrasine, de forme semi-circulaire. On trouve un portail en contrebas, qui ouvrait sur un ancien « jas » (bergerie).

Plus loin une arcade franchit le chemin qui conduisait au « poste de garde ». Un deuxième élément défensif de l’enceinte extérieure se situe au nord. Il restitue, sur cette partie du village, l’aspect un peu roide et martial des cités fortifiées.

Le chœur et l'église paroissiale Saint-Julien est ce qui reste de l'ancienne chapelle delphinale du XIIIe siècle, reconstruit en 1645-1651 ; La chapelle de N.-D. de Beaulieu (2 kilomètres au sud-ouest de Mirabel) est ce qu'il reste de l'ancienne résidence des Dauphins ; La chapelle de Saint-Roch ; La chapelle des Pénitents Blancs ; La chapelle du Calvaire ; La chapelle de Saint-Pierre (nord-est du village, sur l'ancien chemin des soldats, sur une butte, isolée).

Piegon route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeVia la D516 l'itinéraire passe par Piégon, situé à 10 km au sud de Nyons et à 10 km au nord de Vaison-la-Romaine. La commune de Piégon s'étend essentiellement sur les contreforts et des terrasses dominées par les premières montagnes des Baronnies. L'essentiel du territoire terres sont situées entre 250 et 350 mètres d'altitude. La montagne de Buisse et celle de Gourbeau constituent les points culminants de la commune (787 et 704 mètres).

La commune fait partie de la zone d'appellation des côtes-du-rhône (AOC). Les viticulteurs locaux se répartissent majoritairement, mais dans différentes proportions, dans les caves coopératives de Vinsobres (la Vinsobraise), de Nyons (Vignolis) et de Puyméras (la Comtadine). A voir :

La chapelle Notre-Dame-de-Cadenet : cette chapelle, qui est l'église paroissiale de la commune depuis le début du XVIIe siècle, est inscrite au titre des Monuments Historiques, depuis 1994. Cette chapelle est de fondation romane, mais elle a été très remaniée. De la terrasse qui est au sud, on peut admirer un large panorama sur la campagne de Piégon.  Vestiges de l'enceinte du village déserté au XIXe siècle ; Pontillard : maison forte du XIVe siècle.

Puymeras route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromePetite pause à Puyméras, Le territoire de la commune est divisé en deux terroirs. Il existe une petite plaine sur sa partie méridionale, le reste étant en collines ou coteaux. Le vignoble produit de vins faisant partie des côtes-du-rhône villages avec nom de commune. Cette AOC s'étend sur les communes de Mérindol-les-Oliviers, Mollans-sur-Ouvèze, Faucon et Saint-Romain-en-Viennois.

Une partie du terroir produit des vins ventoux (AOC). Les vins qui ne sont pas en appellation d'origine contrôlée peuvent revendiquer, après agrément le label vin de pays de la Méditerranée.

L'œnotourisme recouvre de nombreuses activités de découverte : dégustation des vins, visite de caves, rencontre avec les propriétaires, découverte des métiers et techniques de la vigne, connaissance des cépages, des terroirs, des appellations, de la gastronomie locale. À cet aspect festif s'ajoutent les activités sportives et de loisirs : promenades et randonnées dans les vignobles.

Suivez la D46 pour arrivez à Faucon, située dans le département du Vaucluse. Le vignoble produit de vins classés en Puyméras (AOC). Les vins qui ne sont pas en appellation d'origine contrôlée peuvent revendiquer, après agrément le label Vin de pays de la Principauté d'Orange.

Tourisme viticole (caves de dégustation) et tourisme de randonnées (plusieurs circuits pédestres et vélo à proximité). On trouve sur la commune plusieurs gîtes et chambres d'hôtes qui permettent l'accueil des touristes.

A visiter à Faucon : Église paroissiale Saint-Germain ; Oratoire et chapelle Sainte-Colombe ; Église en ruines qui était dédiée à saint Georges. La tradition veut que l'une de ses cloches récupérée lors de sa démolition soit celle de l'horloge du village ; Arche médiévale ; Vestiges du château féodal et ses remparts ; Chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs ; Ancien four banal.

Mollans sur ouveze route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeCette route touristique vous emmène à Mollans-sur-Ouvèze au porte des Baronnies, cette petite ville joua longtemps le rôle de ville frontière, entre Drôme et Vaucluse. La commune de Mollans-sur-Ouvèze est située à 10 km au sud-ouest de Buis-les-Baronnies qui est le chef-lieu de canton et à 20 km au sud de Nyons. Vaison-la-Romaine, dans le Vaucluse, n'est qu'à 13 km.

La barre rocheuse de Mollans est un site d'escalade découvert en 1995 par Bruno Clément et Lynn Hill, qui ouvrent Maison Borniol (8a+) et Fat or Seduction (8b). Mollans est parmi les sites mondiaux majeurs pour les voies de difficulté extrême.La plus grande curiosité du pays est la grotte des Anges, grande excavation au fond de laquelle est le gouffre, immense réservoir aux eaux d’une limpidité parfaite.

Dans la chapelle du cimetière, existe une Gloire que l’on attribue à Bernus ; Enceintes d'un castrum avec tour, vestiges de trois portes et beffroi ;  Vestiges de deux châteaux le supérieur étant mieux conservé que l'inférieur sur le sommet du rocher dominant le village.

Vous Remonterez vers Saint-Romain-en-Viennois, située dans le Vaucluse. Le vignoble produit de vins classés en côtes-du-rhône. Les vins qui ne sont pas en appellation d'origine contrôlée peuvent revendiquer, après agrément le label vin de pays de la Principauté d'Orange.

On trouve sur la commune une église au cœur du bourg, une chapelle sur la colline au sud-ouest du bourg et une autre chapelle à l'ouest en direction de Vaison-la-Romaine prochaine étape de votre escapade sur la route des vins de la Drôme provençale.

Vaison-la-Romaine est située dans le Vaucluse, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La commune est située sur la partie nord du département, au sud de l'Enclave des Papes. Elle est située à environ 27 km d'Orange, 50 km d'Avignon, 10 km des Dentelles de Montmirail et 10 km du pied du mont Ventoux. La commune fait partie du parc naturel régional du Mont-Ventoux.

Le vignoble produit des vins classés en côtes-du-rhône et ventoux (AOC). Les autres vins qui ne sont pas en appellation d'origine contrôlée peuvent prétendre, après agrément le label vin de pays de la Principauté d'Orange. Les vignerons de la commune sont représentés au sein de la Commanderie des Costes du Rhône, il existe une « Maison des vins » dans les locaux de l’office de tourisme pour promouvoir la production.

Vaison la romaine route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeElle est connue pour ses vestiges romains particulièrement riches dont un pont à arche unique, ainsi que pour sa cité médiévale et sa cathédrale. Ce qui caractérise particulièrement Vaison, c'est la possibilité de voir dans un même mouvement les villes antique, médiévale et moderne, comme si on pouvait embrasser 2 000 ans d'histoire d'un seul coup d'œil, quitte à oublier les discontinuités qui n'ont pas manqué de troubler le passé vaisonnais.

Avec quatre théâtres, de nombreux lieux d'exposition et galeries, Vaison-la-Romaine est également une importante ville d'art et d'histoire.

Vaison-la-Romaine est surtout connue pour le patrimoine archéologique dont elle tire son nom. Cependant, il ne faut pas réduire sa richesse historique à ce qui était enfoui, le pont romain, la ville médiévale sur la rive gauche de l'Ouvèze, la cathédrale Notre-Dame-de-Nazareth et son cloître attirent eux aussi beaucoup de visiteurs.

Vaison-la-Romaine est sur la route des Princes d'Orange. Cet itinéraire était emprunté par les princes d'Orange (dynastie qui régna sur Orange de 1115 à 1702) pour rejoindre leur baronnie d'Orpierre. Patrimoine architectural : Château des Comtes de Toulouse ; La cathédrale Notre-Dame-de-Nazareth.

Le château des Comtes de Toulouse : Campé au sommet d’un rocher à pic, le château de Vaison fut pendant des siècles une puissante forteresse du Comtat Venaissin. Bâti en 1195 par Raymond V, comte de Toulouse et marquis de Provence, il remplaça une tour détruite par l’évêque Bérenger de Reilhane.

L’évêque ne parvint pas à chasser par excommunication les ouvriers employés par le comte Raymond qui passa outre aux foudres épiscopales et le château fort domina bientôt la ville. Le château, amputé de ses moyens de défense et de son donjon décapité, conserve de beaux bâtiments.

Roaix route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeVia la route d'Orange et la D975, vous arriverez à Roaix, située dans le département de Vaucluse. Cette commune, au nord du Vaucluse, est située à l'ouest de Vaison-la-Romaine, et au nord-ouest des Dentelles de Montmirail. La cave coopérative de Roaix-Séguret a été fondée en 1960. C'est la plus récente du département. Le 2 novembre 1966, les vins de la commune eurent droit à postuler à l'appellation côtes-du-rhône villages.

L'œnotourisme recouvre de nombreuses activités de découverte : dégustation des vins, visite de caves, rencontre avec les propriétaires, découverte des métiers et techniques de la vigne, connaissance des cépages, des terroirs, des appellations, de la gastronomie locale. À cet aspect festif s'ajoutent les activités sportives et de loisirs : promenades et randonnées dans les vignobles.

Une ancienne commanderie des templiers se trouve route de Villedieu mais elle n'est pas accessible aux visiteurs car elle appartient à un particulier. Ce lieu et sa chapelle ont été édifiés sur un site paléo-chrétien. Le fronton de la fontaine n'est autre qu'un fragment de table d'autel en marbre. Sa décoration (feuilles et colombes) l'apparente aux autels du Ve siècle dont les deux exemplaires les plus complets ont été retrouvés à Saint-Marcel-de-Crussol et Vaugines.

Ils caractérisent la diffusion de l'humanisme chrétien faite par les moines de l'abbaye Saint-Victor de Marseille, en Provence et dans la vallée du Rhône. Leur doctrine fut condamnée comme hérétique lors du deuxième concile d'Orange en 529.

Direction Villedieu, un village templier du val d'Aygues située dans le département de Vaucluse. La commune de Villedieu est située au nord du département, au milieu des collines de la vallée du Rhône. Le bourg quant à lui est situé à l'ouest de la commune.

Villedieu route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeAvec la proximité de Vaison-la-Romaine et l'importance économique de la vigne, deux types de tourisme peuvent clairement être identifiés : l'Œnotourisme (caves de dégustation) et tourisme de randonnées (plusieurs circuits pédestres et vélo à proximité). On trouve sur la commune plusieurs gîtes et chambres d'hôtes qui permettent l'accueil des touristes.

Le vignoble produit de vins classés en côtes-du-rhône. Les vins qui ne sont pas en appellation d'origine contrôlée peuvent revendiquer, après agrément le label vin de pays de la Principauté d'Orange. Les vignerons de la commune sont représentés par leur propre confrérie les vignerons saint vincent de Villedieu.

De nombreux site à visiter dans la commune de Villedieu :

Ancienne commanderie hospitalière, il reste un château avec une tour au niveau du bourg. ; Murs d'enceinte du vieux village et fortifications. Ce mur est troué de trois importantes portes. Un beffroi surmonte l'une d'elles et l'on peut y voir, centré au-dessus du passage, un écusson pontifical. Un ancien lavoir entre la rue des Garcins et le chemin du Connier, un autre au niveau de la rue de l'Hôpital et un autre au niveau de la grand rue. Une fontaine place de la Libération, à l'extérieur des remparts.

L'église Saint-Michel du XIIe siècle, au cœur du vieux village. Sa tour mesure près de 18,5 mètres de hauteur ; La chapelle des Pénitents Blancs (1499). Une statue de Notre-Dame-de-Saint-Claude de 1936 sur la colline de la Gardette ; La «vierge du sourire», une statue de la Vierge de style Renaissance, orné d'une coquille Saint Jacques sculpté par Alice Colonieu, sur une maison de Villedieu.

Saint maurice sur eygues route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeCe parcours se poursuit par le village de Saint-Maurice-sur-Eygues, petit village situé en plein cœur de la Drôme provençale, Saint-Maurice-sur-Eygues est à quelques kilomètres de Nyons (12 km), Valréas (18 km) et Vaison-la-Romaine (16 km). Le château du XIVe siècle domine le village.

Saint-Maurice-sur-Eygues est connu pour son vignoble, avec notamment la cave coopérative de Saint-Maurice et le domaine Viret. Les vignerons de la commune sont représentés au sein de la commanderie des Costes du Rhône, confrérie bachique, qui tient ses assises au château de Suze-la-Rousse, siège de l'Université du vin.

Via la D94 vous passerez à Tulette, située à la limite sud du département de la Drôme entre l'enclave vauclusienne de Valréas et le Vaucluse même, à 17 km à l'est de Saint-Paul-Trois-Châteaux (chef-lieu du canton) et à 25 km au nord-est d'Orange, à 24 km de Nyons, à 37 km de Montélimar, à 55 km de Avignon.

Le village de Tulette se situait plus haut à l'origine. Il fut vraisemblablement déplacé en prévision d'y amener de l'eau depuis l'Aygues ce qui fut fait par le canal des moulins (devenu du moulin) qui prend « sa source » dans l'Aygues en amont du pont de Buisson. Un autre canal, celui du Comte de Rochegude, qui prend l'eau de la même rivière en aval du Pont de Buisson toujours sur la rive droite, passe un peu au sud du premier avant de se séparer en deux à la Divisoire à l'ouest de Bomparet.

Le sol, essentiellement issu de vieilles terrasses alluviales, est le substrat d'une importante production viticole bénéficiant de l'appellation d'origine contrôlée (AOC) côtes-du-Rhône. Depuis le gel des oliviers (qui comptèrent jusqu'à 20 000 pieds sur les 200 000 du Buxois et du Nyonsais) en 1956, cette activité économique est la première du village.

En lien avec cette production primaire, l'entreprise du Cellier des Dauphins, fruit du regroupement de plus d'une dizaine de caves coopératives des environs, assure à la fois le débouché des vins produits localement et des emplois pour la population locale. Dans le besoin de se regrouper, le premier acte des vignerons fut de demander, en 1640, à Joseph Marie de Suarès, évêque de Vaison, le droit « d'établir un autel à l'église paroissiale sous le titre de saint Vincent, avec indulgence de 40 jours à toutes les fêtes du saint ».

Tulette le cellier des dauphins mirabel aux baronnies route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeLa confrérie Saint-Vincent se constitua le 25 juin 1646, avec la bénédiction de Joseph Marie de Suarès, elle était dirigée par un Bayle, qui avait sous ses ordres un trésorier quêteur collecteur et un sacristain. À ses côtés, était placé un Protecteur, choisi lors des élections annuelles des officiers de la confrérie, ce notable jouant un rôle de contre-pouvoir et de conseiller.

Dans les statuts, il était fait obligation à tous les confrères de communier lors des fêtes carillonnées et à celle de saint Vincent. De plus, ils devaient s'abstenir de « badinage, danse, dissolution et débauche ». La confrérie vivait de « ses cotisations, es sommes perçues aux élections, des amandes, quêtes et dons ». Sa première bannière fut réalisée en 1658 et huit ans plus tard elle fut ornée d'une croix.

En 1703, son Bayle commanda un tableau représentant saint Vincent entouré de saint Just et de saint Fiacre. Sa dernière réunion eut lieu en 1790. De nos jours, les vignerons de la commune sont représentés au sein de la Commanderie des Costes du Rhône, confrérie bachique, qui tient ses assises au château de Suze-la-Rousse, siège de l'Université du vin.

A visiter à Tulette

Église Saint-Pierre et le prieuré accolé en son sud ; Quelques façades et escaliers Renaissance, dont deux sont classées monuments historiques ; Chapelle Notre-Dame-du-Roure (Nostra Domina de Quercore) du Xe siècle ; Enceinte médiévale terminée à la fin du xive siècle avec tours dont deux rondes, portes et chemin de ronde. L'actuelle porte Costerouze n'existait pas à l'origine : celle que l'on peut voir serait l'ancienne porte Pailhouse (ou Palhouse, du latin Palhosri) appelée aussi Grand Portail ou Porte sarrasine qui se trouvait au sud du village à l'entrée de la Grand'Rue en face de l'actuelle route d'Orange, remontée dit-on à l'envers, bien que ce ne soit pas certain, presque en face de l'actuelle poste, après sa démolition vers le milieu du XIXe siècle. L'autre seule porte était celle du Portalet au nord-ouest du vieux village, vers le chemin de Bouchet, aujourd'hui disparue.

Bouchet porte de l abbatiale route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeDes vestiges de la chapelle Saint-Léger ; Des vestiges gallo-romains ; Musée de la Figurine ; Boulet de canon crépi ; Roue à aube.

En suivant la D94 votre prochaine halte sera le village de Bouchet situé au sud de la Drôme provençale, en bordure de l'enclave des papes, Bouchet est à 12 km de Bollène, 25 km de Nyons. La commune est accessible par la route départementale RD 251, depuis Suze-la-Rousse ou Tulette, ou la RD 141, depuis La Baume-de-Transit, ou Sainte-Cécile-les-Vignes (Vaucluse).

Bouchet a essentiellement une activité rurale consacrée majoritairement à la viticulture. Son vignoble est producteur de côtes-du-rhône et de côtes-du-rhône villages. L'ancienne abbaye cistercienne dont le réfectoire servait de chais de vieillissement aux plus grandes appellations du Cellier des Dauphins et possédait un caveau de dégustation ouvert au public, est maintenant propriété de la commune.

L'abbaye : Fondée au XIIe siècle par Raymond Ier des Baux, prince d’Orange, l’abbaye de Bouchet ne recevait que les filles nobles de la région. Ravagée en 1200 par l’une des bandes du vicomte de Turenne13, elle fut restaurée en 1202 et à nouveau occupée par les religieuses, mais un relâchement des mœurs s’étant produit, dit-on, dans le monastère celui-ci fut annexé, le 29 novembre 1413 à l'abbaye d’Aiguebelle, qui le laissa tomber en ruines. Les biens de l’abbaye de Bouchet étant passés plus tard dans le domaine de la Chambre apostolique du Venaissin, le pape Sixte IV en affecta les revenus, en 1480, au Collège du Roure d’Avignon. La vieille abbaye prit dès lors le nom de collège. L’église paroissiale contiguë à « l’ancien collège » possède une abside et des absidioles qui forment un pur joyau d’architecture cistercienne.

Vieux villages aux maisons médiévales ; Église romane remaniée en gothique flamboyant ; Chapelle Saint-Sébastien du XVIIIe siècle (inscrite au titre des monuments historiques).

Direction Suze-la-Rousse par la D251, la commune de Suze-la-Rousse est étagée sur la rive gauche du Lez et possède une belle vue sur le mont Ventoux, la montagne de la Lance et les Préalpes du Dauphiné. Suze-la-Rousse est située à 10 km au sud-est de Saint-Paul-Trois-Châteaux et à 23 km au nord d'Orange.

Les vignerons de la commune sont représentés au sein de la commanderie des Costes du Rhône, confrérie bachique, qui tient ses assises au château de Suze-la-Rousse, siège de l'Université du vin. Huit domaines sont actuellement en activité.

A voir dans le village de Suze-la-Rousse :

Le château de Suze-la-Rousse : Le château possède à la fois des traits de la forteresse féodale et de la seigneuriale de la Renaissance. Il appartenait à la baronne de Witte, dernière descendante des Isnard-Suze.

Suze la rousse le chateau route des vins de la la drome provencale guide du tourisme de la dromeLa cour d'honneur : cette cour d’honneur a été construite, d’après une notice manuscrite du baron de White, par un évêque d’Orange, oncle de François de La Beaume en 1551, date inscrite sur la clef de voûte de la galerie nord. Cependant le rez-de-chaussée du côté du midi paraît être du XIIe siècle ou du commencement du XIIIe ; mais lorsqu’on construisit la cour, on y éleva une façade Renaissance en harmonie avec les trois autres. A l’est de la cour, une vasque hexagonale entoure l’orifice de la citerne encore muni de sa margelle. Au moment de la Révolution, toutes les armoiries des comtes de Suze aussi bien que celles des familles alliées, furent martelées ; les balustres couronnant la cour et l’horloge placée sur la façade du grand escalier disparurent aussi.

La cheminée du salon d'honneur : Au 1er étage de l’aile sud du château, se trouve une cheminée monumentale du XVIe siècle portant sur sa gaine les armoiries des La Baume-Suze avec leur devise : « dulce decorum pro patria mori ». Ces armoiries sont reproduites sur la plaque du foyer avec la maxime « à la fin tout s’use ». Deux peintures décorent la cheminée ; celle de gauche représente un chevalier en position de combat et celle de droite nous le montre mortellement blessé.

Autres monuments : Le chapelle Saint-Torquat ; Plusieurs enceintes successives marquent l'agrandissement du village lié au château ; Chapelle Saint-Torquat (XIIe – XIIIe siècles) ; Château de l'Etagnol : tour ruinée et corps de bâtiment de la fin du XVIIIe siècle ; Château de la Borie construit à la fin du XVIIIe siècle

La Garenne, parc boisé situé à l'ouest du château de Suze-la-Rousse composé essentiellement de chênes verts comportant une flore très variée. Ce site est occupé par les hommes dès le Néolithique. Au Moyen Âge, ce parc sera une réserve de chasse seigneuriale délimitée par des murs partiellement conservés. On peut voir dans ce parc un jeu de paume du XVIe siècle, la chapelle seigneuriale Saint-Michel du XVIIe siècle et un pigeonnier du XVIIIe siècle.

Quartier Saint Bach, rue de la Glacière.

L'université du vin : située au pied du château, antenne de l'IUT de Valence. Elle dispose d'un laboratoire, d'une salle de dégustation et propose des stages d'œnologie.

Poursuivez votre route vers Rochegude située à 13km au sud-est de Saint-Paul-Trois-Châteaux (chef-lieu du canton), à 22 km au nord d'Orange à 9 km à l'est de Bollène et 30 km au sud-est de Montélimar. Avignon est à 56 km et Valence à 70 km. Le village est à 1h30 de Montpellier, Grenoble et Gap , 1h50 de Marseille ou Lyon, et 2 h de Saint-Étienne.

Découvrez la cave des Vignerons de Rochegude située au cœur du terroir de la Drôme provençale, elle propose une gamme de côtes du Rhône rouge, rosé et blanc aux caractères légers, fruités, charpentés et corsés. Consulter le site www.vignerons-de-rochegude.fr. La cave est située sur la route de Bollène, à l’entrée de Rochegude.

Là, au pays des cigales et du mistral, vous pouvez déguster comme le disait Brassens «au lait de nos vignes» élevé avec générosité dans nos cuves. Vous serez les bienvenus dans ce joli site qu'offre ce magnifique village de la Drôme provençale, vous irez à la découverte de son château, de sa fontaine, de ses maisons aux étroites ruelles et enfin goûterez au charme tranquille de notre région.

Le château a été entièrement restauré par M. le marquis de Rochegude. Les tours du midi et de l’ouest ont été touchées par cette restauration, mais celle du nord a conservé son caractère médiéval. De grandes et vastes caves occupent le rez-de-chaussée ; elles datent, croit-on du XVIe siècle.

Notre-Dame-des-Aubagnans : Il existait un prieuré avec son église qu’une charte de 1115 attribua à l’ordre de Saint-Ruf, lequel en resta possesseur jusqu’en 1774, époque de sa dissolution. La construction de l’église des Aubagnans accuse l’antique. L’édifice est le type bien caractérisé de l’église fortifiée du Moyen Âge.

La porte d’entrée à l’ouest est surmontée d’un mâchicoulis appelé assommoir qui en fait, dit M. Lacroix, une précieuse rareté. L’extérieur de l’abside, en petit appareil régulier, paraît dater du IXe siècle. L’épaisseur des murs, les meurtrières et les créneaux permettaient à l’église de servir de refuge à ses habitants en cas d’attaque. Elle est classée comme monument historique.

Découvrez les autres circuits de la Route des vins des Côtes-du-Rhône

Pour vous rendre sur la Route des vins de la Drôme provençale

Bollène

Couvert 12 °C

Couvert

  • Min: 12 °C
  • Max: 12 °C
  • Vent: 15 kmh 330°

Le saviez-vous ?

Bon à savoir

Nos coups de coeur sur la Route des vins de la Drôme provençale

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristiques de Rhône-Alpes

Préparez vos vacances sur la Route des vins de la Drôme provençale avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la Route des vins de la Drôme provençale avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 06/07/2017