Route des abbayes Cisterciennes

La Route des abbayes Cisterciennes en Haute-Marne

La Haute-Marne en région Grand-Est a conservé, dans quelques vallées secrètes, bordées de forêts profondes, des espaces de paix où nichent les vestiges souvent ensoleillés d’une vieille abbaye cistercienne.

Fondé en 1098 par Robert de Molesne, l’ordre cistercien connut rapidement une expansion importante grâce à l’arrivée à Cîteaux, en 1112, de Bernard de Fontaine (le futur Saint Bernard de Clairvaux) avec une trentaine de compagnons.

Avec un grand nombre de monastères d’hommes et de femmes sur son territoire, le diocèse de Langres devint un des plus important du royaume, avec notamment, deux des premières filles de Cîteaux : Clairvaux et Morimond. Celles-ci fondèrent à leur tour quelques centaines de monastères en Europe, selon un système de filiation dont les règles étaient fixées par la Charte de charité, une sorte de constitution de l’Ordre Cistercien.

Vivant en autarcie selon un mode de faire-valoir direct, les moines cisterciens ont développé une économie agricole importante et variée (sylviculture, élevages, vignobles ...). Ils exploitèrent également les gisements de minerai de fer, très riches en notre région, minerai qu’ils transformaient dans leurs nombreuses forges.

L’accroissement de leurs richesses, les guerres, les épidémies, conduisirent au relâchement de l’observance de la Règle de Saint Benoît ; de plus dans l’est de la France, la guerre de Trente Ans contribua également aux difficultés de vie dans les monastères.

Au 18e siècle cependant, on assista à des reconstructions de style classique que l’on peut voir dans quelques abbayes du département. Mais la Révolution de 1789 et la vente des bâtiments religieux comme Biens Nationaux, mirent fin à plusieurs siècles de vie monastique.

Le paysage de la Haute-Marne profonde semble intrinsèquement cistercien et on peut rêver d’un itinéraire de redécouverte de tous ces hauts lieux médiévaux.

Le Clairvaux de saint Bernard n’est qu’à quelques lieues et les moines blancs sont venus cultiver les sites d’Auberive, de Longué, de Morimond ou de La Crête ... à découvrir sur cette route touristique des abbayes Cistercienne en Haute-Marne d'une distance de 241 km.

Ceux qui la suivront pendant leurs prochaines vacances seront hors du temps...

La Route des abbayes Cisterciennes en Haute-Marne en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Nous vous proposons de commencer votre escapade à partir du village de Auberive (km 0). Le village s'est créé autour de son abbaye cistercienne fondée en 1135 au bord de l'Aube aux frontières de la Champagne et de la Bourgogne. Les moines de l'abbaye exploitaient les massifs forestiers environnant jusqu'à la Révolution.

Abbaye cistercienne d auberive routes touristiques dans la haute marne guide du tourisme grand estFondée par saint Bernard, alors abbé de l’abbaye de Clairvaux, l’abbaye cistercienne d’Auberive répond à tous les idéaux de ce mouvement monastique. Elle garde son implantation d'origine ce qui nous permet de voir encore aujourd'hui le travail réalisé par les premiers bâtisseurs. Sur ces terres, les moines imaginent comment aménager cet espace en fond de vallée.

À cette époque c'est un lieu sans village, où la rivière « l'Aube » passe au milieu du cloitre actuel. Un lieu marécageux, dans la forêt, peu propice - à première vue - à l’implantation de bâtiments et d’espaces agricoles. Ici les moines commencèrent par détourner le cours de l’Aube pour dégager un plus grand espace de construction. La rivière déplacée et creusée sur le côté sud du vallon, permit l’implantation en parallèle du bief d'un moulin. 

L’abbaye cistercienne d’Auberive atteint son apogée en termes de possessions au XIIIe siècle. Deux éléments architecturaux évoquent encore le Moyen Âge sur le site : le sanctuaire de l'église abbatiale et l'entourage de la porte du réfectoire des moines.

Prendre la direction de Belmont par la D428 et la D7 (45 km), l'abbaye qui se trouve au cœur du village était autrefois habitée par des sœurs bernardines. L'abbaye de Belmont, de l'ordre de Cîteaux était l'une des seules abbayes de femmes dans la Haute-Marne avec Poulangy. Elle a été fondée en 1127, fille de l'abbaye de Tart, à Belmont sous le vocable de Notre Dame.

Abbaye de belmont routes touristiques dans la haute marne guide du tourisme grand estInstallée d'abord sur la colline, elle a été réinstallée dans le village au XVIIe siècle. Détruite durant la guerre de Cent Ans et des guerres de religion, elle a été reconstruite au XVIIIe siècle. Ne subsistent qu'une partie du bâtiment conventuel, remarquable bâtiment à corps central et à deux ailes et le logis des hôtes.

Les bâtiments subsistants sont l'ancienne église abbatiale et l'ancienne « maison du dehors » ou « maison des hôtes », qui est privée. Les bâtiments conventuels ont brûlé en 2010. Le site abrite une bibliothèque publique depuis 2013, avec possibilité de consultation d'archives. Des animations culturelles saisonnières sont proposées.

La prochaine étape de ce parcours touristique des abbayes Cisterciennes en Haute-Marne sera Bourdons-sur-Rognon via la D1 (110 km)  située dans la vallée du Rognon. L’abbaye de la Crête, ou anciennement La Chreste, est une abbaye cistercienne fondée en 1121 par le seigneur de Clefmont et des moines venus de l'abbaye de Morimond dont elle est la deuxième fille. 

La Crête est fondée sous le règne du roi capétien Louis VI le Gros, dont le pouvoir est encore faible. L'abbaye de La Crête se situe dans une région-frontière où le comte de Champagne est sans cesse en alerte, subissant tantôt la poussée du roi de France, tantôt celle des ducs de Lorraine. Elle va ainsi profiter de ces rivalités pour obtenir une aide précieuse des comtes de Champagne et des ducs de Lorraine.

Faute de documents, on ignore la chronologie précise de la construction des différents bâtiments. Il semble que l'église ait été construite la première, avant 1150, car son plan est très proche de celui de l'abbaye de Clairvaux construite entre 1135 et 1150. Au XVIIe siècle, une légende entoura l'abbaye, selon laquelle on y aurait retrouvé le tombeau de Mérovée, second roi des Francs saliens.

Abbaye de la crete routes touristiques dans la haute marne guide du tourisme grand estÀ l'abbaye de la Crête, il ne reste pas de bâtiments du Moyen Âge. L'histoire mouvementée de la région va progressivement l'amener à sa destruction. L'abbaye est dans la tourmente à partir du XVIe siècle, avec la peste noire venue d'Asie en 1348, 1499 et 1509, et les bandes de mercenaires qui sèment la terreur. 

Les restes sont aujourd'hui modestes mais donnent la mesure de l'ambitieuse reconstruction du XVIIIe siècle. Il ne reste plus de bâtiment d'origine médiévale, mais la porterie est remarquable par son corps central incurvé. Subsistent également le palais abbatial, le pigeonnier, une partie du mur d’enceinte et l'écurie, au rez-de-cour voûté en arêtes sur des piliers arborescents.

Aujourd'hui, l'abbaye de La Crête sort de l'oubli. La propriétaire de la porterie de l'abbaye effectue d'importants travaux de confortation en vue d'une restauration future et l'association « Renaissance de La Crête » s'efforce de son côté de faire parler de La Crête en sensibilisant le public : spectacle audiovisuel autour de la maquette d'une abbaye cistercienne idéale à partir du plan de La Crête, conférences, édition de livres, etc...

Le circuit touristique vous emmènera ensuite à Fresnoy-en-Bassigny via la D33 (147 km). L'abbaye de Morimond est une abbaye cistercienne, située à Parnoy-en-Bassigny. Fondée en 1115, elle est la quatrième des première abbayes filles de Cîteaux, avec La Ferté, Pontigny et Clairvaux. Ces cinq abbayes étaient dites « primaires » dans l'ordre cistercien.

Abbaye de morimond routes touristiques dans la haute marne guide du tourisme grand estLes premiers moines découvraient une vallée étroite, humide et profonde, environnée de grandes forêts, située aux frontières de la Lorraine et de la Champagne. Dans ce lieu désolé, les moines construisent tout d'abord des huttes avant d'édifier en bois les premiers bâtiments de l'abbaye et de se livrer à la mise en culture de leurs terres. 

Particulièrement féconde, l'abbaye de Morimond crée à travers toute l'Europe, mais plus particulièrement en Europe centrale et orientale, une trentaine d'abbayes filles directes, et plus de deux cents abbayes filles au total. Sa presque destruction après la Révolution n'empêche pas plusieurs de ses abbayes-filles d’exister encore de nos jours, notamment en Autriche et en Pologne

Une première église abbatiale est consacrée en 1154. De nos jours, seul un fragment de l'aile nord de l'église subsiste des structures médiévales. La chapelle Sainte-Ursule date du XVe siècle, tandis que la porte d'entrée, la bibliothèque et quelques pavillons témoignent des constructions du XVIIIe siècle. On retrouve également des traces des infrastructures hydrauliques construites pour faire fonctionner les forges et moulins de l'abbaye.

Pour la dernière étape de votre périple sur la route touristique, prendre la direction de Trois-Fontaines-l'Abbaye par la D16 (263 km)L'abbaye cistercienne de Trois-Fontaines, sur la commune de Trois-Fontaines-l'Abbaye, fut fondée en 1118 au diocèse de Châlons-en-Champagne ; elle était la première abbaye-fille de Clairvaux sous l'abbatiat de saint Bernard.

Abbaye cistercienne de trois fontaines routes touristiques dans la haute marne guide du tourisme grand estLe 10 octobre 1118, l'abbé Roger et quelques moines arrivent sur le site, venant de Clairvaux envoyés par saint Bernard. Ils s'y fixèrent dans une clairière pour y fonder la première fille de l'abbaye de Clairvaux.

Les multiples donations permettent aux moines de fonder de nombreuses granges autour de l'abbaye, les cisterciens de Trois-Fontaines se trouvèrent propriétaires d'une entreprise à la fois agricole, industrielle et minière. Les religieux construisent leur première église en bois, mais les dons leur ont permis d'édifier rapidement une nouvelle église en pierre.

L'abbaye perdue dans la forêt, éloignée des grands axes routiers, put passer les siècles sans trop subir de destructions. La commende ne lui fit pas subir de dommages. Les bâtiments de la basse-cour et les écuries ont été détruits en 1711 par des hussards. Ils sont reconstruits entre 1717 et 1741.

Le site est désormais privé, mais mis en valeur par une association qui l'ouvre au public. Le vaste parc qui conserve un bassin et des statues allégoriques est planté d'arbres imposants. Autour de l'abbaye s'est formé le village de Trois-Fontaines-l'Abbaye dans la Marne.

Option : .Vous pouvez redescendre vers l'Abbaye de Clairvaux en direction de Ville-sous-la-Ferté via la D384 (81 km). Située sur la rive gauche de l’Aube, à la limite des départements de l’Aube et de la Haute- Marne, l’Abbaye de Clairvaux, troisième fille de Cîteaux, fut fondée en 1115 par Saint-Bernard, qui en fut l’abbé jusqu’à sa mort en 1153.

Après des siècles de grande renommée dans toute la chrétienté, Clairvaux fut transformée en maison de détention en 1808 ; la partition signée en 2003 entre les ministères de la Justice et de la Culture permet la visite de bon nombre des anciens bâtiments, dont celui des frères convers, unique mais magnifique vestige du 12e siècle, et le grand cloître du 18e siècle. A l’entrée, l’Hôtellerie des Dames abrite salle d’exposition, librairie et accueil des visiteurs. Festival de Musique.

Carnet pratique de la Route des abbayes Cisterciennes

Les incontournables de cette route touristique

Visites

Auberive

  • L'église Sainte-Anne, ancienne chapelle transformée en église paroissiale au XIXe siècle.
  • La chapelle Saint-Pierre (lieu-dit ferme d'Allofroy).
  • Le marais du val Clavin associé aux marais tufeux du Châtillonnais.
  • La forêt domaniale d'Auberive.
  • Le sentier de grande randonnée GR 7 traverse la commune.

Fresnoy-en-Bassigny

  • Lacs de Morimond, ensemble de lacs artificiels créés par les moines cisterciens et qui servaient à alimenter en eau les différentes annexes de l'abbaye : jardins, moulins…
  • Notre-Dame des Ruaux, située dans la commune de Parnot.
  • Menhir de Parnot.

Abbaye Cistercienne

  • Abbaye d'Auberive 52160 AUBERIVE Tél : 03.25.84.20.20 Fax : 03.25.88.45.17 - Site web
  • Abbaye de Belmont 52500 BELMONT Tél/fax : 03.25.31.11.07
  • Abbaye de la Crête 5270 BOURDONS-SUR-ROGNON Tél/fax : 03.25.31.11.07
  • Abbaye de Morimond 52400 FRESNOY-EN-BASSIGNY Tél : 03.25.90.81.16
  • Abbaye de Trois Fontaines 51340 TROIS FONTAINES Tél : 03.26.73.16.27 - Site web
  • Abbaye de Clairvaux Hôtellerie des Dames 10310 CLAIRVAUX Tél/fax : 03.25.27.52.55 - Site web

Plus d'information

Office de Tourisme du Pays de Langres Square O. Lahalle - BP 16 52201 LANGRES Cedex Tél : 03 25 87 67 67 Fax : 03 25 87 73 33 Courriel : info@tourisme-langres.com 

Office de tourisme de Langres : site web

Conseil général de la Haute-Marne Conservation départementale - BP 509 52011 CHAUMONT cedex 9 Tél : 06 81 07 32 09 Fax : 03 25 32 86 04 - Site web

Charte europeenne des abbayes et sites cisterciens : site web

Comité Départemental du Tourisme et du Thermalisme de Haute-Marne Cours Marcel Baron - BP 2048 52902 CHAUMONT cedex 9 (France) Tél : 03 25 30 39 00 - Fax : 03 25 30 39 09 E-Mail : cdt@tourisme-hautemarne.com - Site web

Pour vous rendre sur la Route des abbayes Cisterciennes

Arrondissement de Langres

Brouillard -0 °C

Brouillard

  • Min: -2 °C
  • Max: 0 °C
  • Vent: 4 kmh ?°

Le saviez-vous ?

L’Abbaye d’Auberive acquise après la Révolution par le gendre de Diderot qui plaça à l’entrée une magnifique grille due au Maître Jean Lamour, Auberive devint ensuite maison de détention pour femmes.

La haut-marnaise Louise Michel, célèbre héroïne de la Commune, y fut emprisonnée quelques mois avant sa déportation en Nouvelle-Calédonie.

Récemment rachetée, Auberive est devenue un centre culturel et musical du sud haut-marnais.

Nos coups de coeur sur la Route des abbayes Cisterciennes

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Haute-Marne

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans la Haute-Marne avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/07/2018