Sud Correzien et la vicomté de Turenne (19)

La Route touristique du "Sud Correzien et la vicomté de turenne" dans la Corrèze

Cette route touristique prend la direction du sud Corrézien où le gré rouge s’installe et les villages classés se succèdent. L'ancienne vicomté de Turenne est située à cheval sur les départements de la Corrèze et du Lot actuels et dont le chef-lieu était la petite ville de Turenne.

C'est au IXe siècle qu'apparaissent les premiers seigneurs de TurenneDevenue un véritable État féodal à la suite des croisades, en profitant de l'affrontement entre Capétiens et Plantagenêts, il est devenu un des plus grands fiefs de France, au XIVe siècle.

Au détour d’une route, au milieu de ce paysage paisible, le visiteur attentif découvre un patrimoine diversifié, porches inspirés du Quercy, lavoirs, fours à pain, croix de chemin, maisons aux murs desquelles s’accroche une vigne…

La Route touristique du "Sud Correzien et la vicomté de Turenne" dans le Gard en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Ce parcours touristique partira de Turenne (km 0), l'un des sites protégé les plus prestigieux du Limousin, classé parmi les "Plus beaux villages de France". Ses ruelles médiévales et son château constituent un ensemble historique unique. C'est la capitale d'une vicomté prospère où se succèdèrent plusieurs dynasties de seigneurs ayant marqué l'histoire de France.

Amoureux de vieilles pierres, vous ne pourrez qu'être comblés par la promenade au cœur du village. L'ascension de la cité médieval ce fait par des ruelles de caractère. Le long des pittoresques ruelles escarpées, bordées de jolies demeures, qui vous mèneront jusqu'au majestueux château perché en haut de la butte.

 La meilleure façon de découvrir le patrimoine historique de Turenne, c'est de suivre l'itinéraire de découverte qui fait le tour de la butte, depuis le bas du village et passant par le Château. Ce trajet est constitué de dix étapes avec pour chacune un panneau d'explications (plus deux étapes dans le château).

Turenne conserve de nombreuses traces de son histoire. En empruntant les ruelles étroites et abruptes de Turenne, le visiteur voit encore flotter les drapeaux de cette célèbre vicomté.

Les maisons nobles aux toits de lauzes ou d’ardoises et coiffées de tours en poivrière, s’étalent de la partie ancienne du XIIIème siècle jusqu’à la partie plus moderne qui date du XVIIIème.

Turenne plus beaux villages vue du village routes touristique de correze guide touristique du limousinEt bien-sûr le château, ou plutôt ses ruines imposantes : les remparts, le donjon du 13ème et la Tour César. D’en haut, le panorama est inoubliable !

Après votre visite à Turenne, prendre la D8 (4,7 km) et arrêtez-vous dans le village-rue du XIVè siècle de Jugeals-Nazareth où une histoire très spéciale est racontée sur des panneaux d’interprétation (le kibboutz). En 1933, de jeunes juifs fuyant le régime hitlérien s'y sont installés et y ont créé une ferme collective, un kibboutz dénommé Machar.

La montée des sentiments anti-juifs ayant traversé le Rhin bien avant les uniformes vert-de-gris, ils ont dû quitter leur ferme en 1935. Une plaque apposée après la guerre témoigne de cet épisode historique pour le moins étonnant.

Jugeals-Nazareth tient son « Nazareth » du temps des Croisades au Moyen Âge, lorsque Elie de Malemort à son retour de la première croisade, décida de donner le nom de Nazareth à cette bourgade, apparemment pour bénir et aider les nombreux lépreuxqui vivaient dans une léproserie présente à l'époque.

Prendre la direction de Noailles, par la D73 (9,7 km). Dans un paysage vallonné et verdoyant, Noailles est dominé par l’église et le château dont l’histoire est liée à l’une des plus grandes familles de l’aristocratie française. Les célèbres ducs de Noailles ! Le châteaux de style Renaissance a été construit au début du XVème siècle, Incendié en 1789 puis réhabilité, au 19ème siècle par Alexis de Noailles.

Depuis le Moyen Age, la commune etait forte de deux châteaux, un dans le bourg, l’autre à 2 km au sud dont il ne reste que les communs. Le château du bourg, est à l’emplacement du fort médiéval précédemment cité : le château de Nouailles

L’autre château est situé au sud de la commune, à La Fage. Séjour de plaisance d’abord, ce fut peut-être le pied à terre de ses membres lorsque, établis à la cour, ils logèrent le chapitre dans leur première résidence. De ce château, il ne reste que les communs, transformés aujourd’hui en discothèque.

Puis, direction l’église romane de Noailles perchée sur un coteauEdifice de style roman limousin des XIe et XIIe siècle, remanié au XVe et XVe siècle, coiffée d'un clocher à peigne de style limousin. L’église comprenait une longue nef à voûte à berceau et se terminait par un petit sanctuaire hexagonal avant d’être en partie détruite pendant la guerre de Cent Ans.

Sans oublier la visite du gouffre de la Fage situé au sud de NoaillesL'abîme de la Fage est un gouffre du causse de Martel. Les galeries aménagées se divisent en deux ensembles que l'on parcourt successivement ; l'escalier d'accès emprunte le grand aven qui résulte d'un effondrement de la voûte.

Le gouffre présente de nombreuses concrétions, il s'agit de la seule cavité ouverte au public de la région du Limousin.

Collonges la rouge classe plus beaux villages de france routes touristiques en correze guide du tourisme du limousinPartons ensuite pour découvrir un autre des plus beaux villages de France, le village de grès rouge de Collonges-la-Rouge via la D158 et la D38 (24,9 km). Collonges-la-Rouge, haut lieu touristique en Corrèze, niché entre noyers et châtaigniers. Construit sur la faille géologique de Meyssac, le village doit son nom à son grès rouge qui le rend si atypique. Le mystère de cette couleur réside dans sa teneur en oxyde de fer (un peu plus de 2%).

Collonges-la-Rouge offre un spectacle original et insolite. A partir du XVIe siècle, le village devient le lieu de résidence des grands fonctionnaires de la Vicomté de Turenne et des juristes de la châtellenie. De là proviennent de nombreux castels et les tours en poivrière. A Collonges, les yeux ne savent plus où se poser tant il y a à voir de petits trésors architecturaux

Collonges-la-Rouge est un bijou de petites ruelles médiévales, levez le nez rue Barrière et imaginons la richesse de ce bourg en contemplant les maisons nobles à tourelles datant du XVIème siècle, visitez la maison de la Sirène, au toit de lauzes rouge, passez sous son porche voûté, sa fenêtre à accolade pour regarder en détail la sirène sculptée à droite d'une porte gothique.

Surnommé la « cité aux vingt-cinq tours », Collonges et ses abords, en incluant les coteaux surplombant le village au nord, sont inscrits parmi les sites classés.

Mais si votre humeur était plus à la promenade qu'aux visites, reprenez un peu la route pour goûter à une ambiance bien différente, sans changer de géologie : Direction Meyssac via la D38 (26,8 km). Tout comme son voisin, Meyssac est un village dont les quartiers anciens sont bâtis en grès rouge.

Ce sont d'ailleurs les mêmes carrières, situées sur les pentes nord du bourg, qui ont approvisionné ces cités moyenâgeuses en grès permien mais à Meyssac le rouge du grès tire sur la couleur lie de vin.

Meyssac les halles route du riant portail du midi a la riviera guide du tourisme en correze limousinHistoriquement depuis le XIIème siècle Meyssac fût un village fortifié ou « castrum » de la Vicomté de Turenne fermant les passages du Quercy. Son enceinte, ouverte par trois portes fortifiées fut détruite au XVIIème mais nous pouvons encore observer des vestiges de cette époque. L'histoire de Meyssac est intimement liée à la Vicomté de Turenne.

Place forte, Meyssac offre un riche patrimoine culturel avec ses maisons à colombages du XVIe siècle autour de l'église Saint-Vincent et Saint-Roch, fortifiée à porche roman et de la halle aux grains du XVIIe siècle.

Poursuivre votre périple touristique vers Marcillac-la-Croze (33,3 km). S’étendant sur la rive droite de la Soudoire, Marcillac-la-Croze est en grande partie construit en "brasier", un beau grès dont les reflets blonds prennent des saveurs différentes à chaque heure du soleil. Si le château-fort a aujourd’hui disparu, le promeneur attentif pourra découvrir, ça et là, quelques vestiges. Admirer l'église du XIXe siècle et le Château de Labrousse.

Un peu à l’extérieur du village de Marcillac-la-Croze, il faut marquer une halte pour découvrir au lieu-dit La Croze se trouve le Château de Livin et un four banal restauré depuis quelques années, parfaitement restauré.

Continuez vers Beaulieu-sur-Dordogne, la ville de la fraise via la D38 et la D940 (46,7 km). Cité médiévale blottie au creux de collines verdoyantessur la rive droite de la Dordogne, Beaulieu-sur-Dordogne a été surnommée "la riviera limousine" grâce à la douceur de son climat propice à la culture de la fraise. Sur les quais, la chapelle des Pénitents avec son magnifique clocher-mur à cinq baies, se reflète dans les eaux de la Dordogne.

Seigneur de la famille de Turenne, Rodolphe archevêque de Bourges, chevauchait sur ses terres quand il s’arrêta dans ce petit village et décida vers 856-858 d’y fonder une abbaye bénédictine afin d’attirer les pèlerins et de développer le territoire.

Beaulieu-sur-Dordogne fait partie du réseau des sites clunisiens. La Fédération Européenne des sites clunisiens a pour objectif de rassembler les lieux qui, en Europe, ont contribué à l’extraordinaire rayonnement de l’abbaye de Cluny en Bourgogne du sud, du Xe au XVIIIe siècle.

Beaulieu sur dordogne route du riant portail du midi a la riviera guide du tourisme en correze limousinOn y vient d’abord pour son abbatiale Saint-Pierre remarquable, dont le portail, chef-d’œuvre de l’art roman représentant le retour du Christ à la fin des temps, peut se comparer à celui de Moissac. La balade à la découverte du patrimoine de Beaulieu-sur-Dordogne se poursuit ensuite du côté de la vieille ville, dont le centre est accessible par la porte de la Chapelle ou la porte Sainte-Catherine.

Bordées de vieilles demeures à colombages, on flâne avec bonheur dans les ruelles pavées typiques qui se blottissent autour de l'ancienne abbaye bénédictine.

A proximité, on peut embarquer sur une gabare de mai à octobre, pour revivre l’épopée des gabariers qui descendaient jusqu’à Libourne livrer leurs chargements de bois pour la tonnellerie bordelaise. Un lieu particulièrement photogénique, qui ravira certainement les amoureux de flâneries au bord de l'eau...

La prochaine étape sera Queyssac-les-Vignes par la D12 (56,1 km), située tout au sud de la Corrèze, entre Haut-Quercy et LimousinComme son nom l'indique, le village est bien connu pour son fameux Vin Paillé, vin liquoreux blanc ou rouge que l'on déguste généralement à l'apéritif. Au Moyen-Âge, Queyssac appartient à la vicairie civile du Puy d'Arnac et à la Vicomté de Turenne.

Le Bourg, avec l'Eglise et la Tour de l'ancienne forteresse, est positionné sur une crête aux versants assez raides, dominant la vallée de la Dordogne. Juste en contre-bas se trouve le hameau de Queyssac-Bas, avec sa Chapelle Saint-Blaise du XIe siècle de l'époque romane.

Prendre la direction de Curemonte via la D153 (66 km),​ le village, situé sur un éperon rocheux offre une particularité étonnante. A tel point qu’il est appelé le « village des Trois ». Trois églises, trois châteaux, trois fontaines, trois calvaires et trois travails à ferrer les bœufs…Curemonte, village classé par l'association des plus beaux villages de France, vous charmera.

Curemonte plus beaux villages routes touristique de correze guide touristique du limousinC’est au XIè siècle que le village de Curemonte prend son essor. Curemonte appartient alors à la très indépendante Vicomté de Turenne, qui bénéficie d'avantages fiscaux et d'une certaine liberté d'action par rapport au royaume de France. Berceau de grandes familles féodales, les Curemonte, les Aymar, les Cardalhac et enfin les Plas du XVe au début du XIXe siècle.

Prenez le temps de parcourir à pied la cité, sans toutefois pouvoir visiter les châteaux (privés). Les maisons nobles, disséminées tout au long du village, agrémentent la visite : tourelles avec escaliers à vis, fenêtres à meneaux, écussons, balcons en bois... Sur les hauteurs du village, une halte s'impose à la table d'orientation pour contempler le magnifique point de vue sur les toits de Curemonte et le paysage préservé alentour.

De part et d'autre de la place principale, c'est la halle aux grains du début du XIXe siècle et l'église Saint-Barthélemy, surmontée d'un clocher-mur à trois baies, que vous pourrez découvrir. À voir à l'intérieur de l'église, le remarquable retable en bois peint daté de 1672.

Pour finir ce circuit touristique, suivre la direction de Branceilles par la D106 (69,5 km). Environnée de collines, de châtaignier et au sud, la vigne et la truffe noire qui furent à l’origine de la prospérité du pays.

Construites en pierres à l’époque faste où vin et truffes assuraient la richesse de la contrée. De magnifiques granges et maisons construites en belles pierres blanches, couvertes de tuiles rouges ou d’ardoises en portent témoignage. Les maisons comportent pour la plupart trois étages : la cave, l’habitation elle-même et le grenier.  

L’église romane du XIIe siècle, avec son chevet agrémenté de modillons et son très beau retable du XVIIe a conservé son charme d’antan. Pour finir sa promenade, le visiteur peut faire une halte à la cave coopérative où il goûtera avec modération le vin de Mille et Une Pierres à la saveur fruitée.

Retour vers Turenne par la D720 (85 km).

Carnet pratique de la route touristique du "Sud Correzien et la vicomte de Turenne"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Activités et Festivités

  • ​Turenne
  1. Vous pouvez aussi parcourir de façon virtuelle les 12 étapes du "Circuit du Patrimoine de Turenne".  L'Office du Tourisme tiendra à votre disposition la plaquette correspondante - Départ : place du Foirail - Durée : 1h30 
  2. Sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, au carrefour du GR46 et du GR 480, le village de Turenne est aussi le point de départ ou de passage pour les randonneurs.
  3. La Turennoise en mars
  4. La fête votive début juillet.
  5. Le grand vide-grenier en juillet.
  6. Le circuit des plus beaux villages : Collonges-la-RougeCuremonteBeaulieuBretenouxSaint-CéréAutoireLoubressacCarennacMartelRocamadour.
  • Jugeals-Nazareth
  1. Nature Évasion propose à ses visiteurs une expérience inédite et des moments inoubliables où la joie et le partage entre proches sont assurés. Nos installations sont régulièrement contrôlées, et disposent d’une sécurité optimale. Tout au long de vos activités, vous serez guidés et surveillés par notre équipe composée de personnes qualifiées.

Plus d'information : Nature Évasion - LA GUERLIE - 19500 Jugeals nazareth - 06.16.99.07.95 - parc.nature.evasion@orange.fr - Site web

  • Collonges-la-Rouge
  1. Aire de services camping-car au parking Le Marchadial. Stationnement payant, services gratuits. Ouvert toute l'année (eau coupée en période de gel). Tél. Mairie : + 33 (0) 555 254 109.
  2. Fête votive : en mai. Cette fête de village anime les rues de Collonges.
  3. Théâtrales de Collonges : en été. Pièces de théâtre jouées en plein air. Du comique, du classique, du burlesque... Tous les mardis soirs à 21h30.
  4. Salon de la BD : le 1er week-end de juillet. Présence de nombreux auteurs, vente, dédicaces et concours.
  5. Fête du Pain et Marché d'Antan : le premier week-end d'août. Les Collongeois fabriquent le pain à l'ancienne et le marché du dimanche propose ses produits anciens ou plus modernes.
  6. Nombreuses expositions dans la cave voûtée de la mairie (accès par l'Office de Tourisme) et dans la salle de la mairie.
  • Meyssac
  1. L’artisanat local : Le souffleur de Verre « Les Feux de Beltane » et la Poterie « Les Grès Rouges ».
  2. Jouez au géocaching Terra Aventura « Au gré du grès », chasse au trésor high tech. (Voir à l'Office de Tourisme)
  3. Marchés les mardis et vendredis (+ dimanches en été), foire les 2ème et 4ème vendredis du mois.
  4. Circuit du patrimoine (45 min) en vente à l'Office de Tourisme.
  5. Nombreuses animations dont les marchés nocturnes en été.

  • Beaulieu-sur-Dordogne
  1. Qui dit Dordogne, dit gabare, bateau utilisé pour le transport du bois autrefois. Les balades contées sur la gabare « Adèle et Clarisse » sont l’occasion pour les visiteurs de remonter le temps. Réservations et billetterie à l'Office de Tourisme Vallée de la Dordogne - Tél. : 05 65 33 22 00.
  2. Visite guidée pour les individuels, en juillet et août le mardi à 10h30. Pour les groupes, toute l'année sur réservation au 05 65 33 22 03.
  3. Marché aux plants, à l'artisanat et aux produits régionaux : le dernier dimanche d'avril.
  4. Fête de la Fraise : le 2ème dimanche de mai. Amateurs de fruits rouges, ne manquez sous aucun prétexte la fameuse fête de la fraise
  5. Fête de l'Harmonie Beaulieu-Vayrac et feu d'artifice : le 14 juillet.
  6. Foire biologique, brocante et vide-grenier : le 2ème dimanche d'août.
  7. Fête du Monturuc et feu d'artifice : le 15 août.
  8. Fête des corps-saints : le 1er week-end de septembre.
  9. Marché de producteurs de pays qui se tient près de la chapelle des Pénitents tous les lundis soir de juillet et août à partir de 17h.
  • Curemonte
  1. Marché d'été tous les mercredis à partir de 17h avec la possibilité de manger sur place (couverts non fournis).
  2. Visites commentées du village tous les jours en juillet et août à 17h sous la halle du village.
  3. Soirée festive le 14 juillet : repas et bal populaire.
  4. Soirée "moules frites", le troisième samedi du mois d'août.
  5. Journée du patrimoine en septembre : ouverture des jardins du château au public.
  6. Branceilles

Plus d'information

Pour vous rendre sur la route touristique du "Sud Correzien et la vicomté de Turenne"

Bonifacio

Couvert 17 °C

Couvert

  • Min: 17 °C
  • Max: 17 °C
  • Vent: 47 kmh 280°

Le saviez-vous ?

Faille de Meyssac

La faille géologique de Meyssac marque la rupture concrète entre le grès et le calcaire, une formation géologique qui se compte en millions d'années et qui constitue aujourd'hui un élément fort du patrimoine naturel du territoire.

Elle reste inaccessible à un œil non averti, nous vous proposons donc de suivre le parcours routier de la Faille de Meyssac afin de découvrir les particularités géologiques de ce secteur et mieux comprendre le paysage qui vous entoure.

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre.

Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique du "Sud Correzien et la vicomté de Turenne"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Corrèze

Préparez vos vacances sur la route touristique du "Sud Correzien et la vicomté de Turenne" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique du "Sud Correzien et la vicomté de Turenne" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19/08/2019