Route des Corniches (Ariège)

La Route touristique "des Corniches" dans l'Ariège

La route, dite de la Corniche, suit, en balcon sur le massif de Tabe, la vallée de l’Ariège. Un itinéraire touristique fort en histoire, en patrimoine bâti d’architecture romane, des paysages remarquables, bref, un concentré de plaisir à apprécier en toute saison…

La route des corniches relie les petits villages où se logent les églises joyaux de l’Art Roman ariégeois, arborant clochers de pierre, porches et sculptures, depuis 800 ans. 

Sur ce parcours, on découvrira quelques remarquables monuments du Moyen Age : les églises romanes d'Unac, de Vernaux et d'Axiat et le châteaux de Lordat ainsi qu'un beau paysage dominé par les Pyrénées.

La Route touristique "des Corniches" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Idéalement située au carrefour des deux vallées glaciaires : l’Ariège et le Vicdessos, Tarascon-sur-Ariège (km 0) ville médiévale, sera le départ de cette route touristique des Corniches en Ariège.

Véritable voyage dans le temps, Tarascon-sur-Ariègeporte de la Haute Ariège s’est construit au fil des siècles : de la préhistoire au Moyen Âge jusqu’à l’industrialisation. Votre visite vous raconte son riche et passionnant destin. Au Moyen-Age, Tarascon-sur-Ariège était l’une des quatre principales villes du comté de Foix. Tarascon-sur-Ariège a conservé un important patrimoine datant de cette époque.

Autrefois fortifiée, la ville de Tarascon-sur-Ariège possède encore quelques vestiges de ses remparts à admirer lors de votre flanerie dans la commune. Tout le long de notre ascension en pente douce vers le Castella, point culminant de la ville, les trois rues : celle du Barri, de Naugé et de Lacaussade dévoilent sous les rénovations, des pavés et des colombages, typiques d’une architecture des XVIème et XVIIème siècles.

Dans le centre ancien, vous pourrez admirer plusieurs arcades comme la porte Lacaussade. Au cœur de la vieille ville, l’église Notre-Dame de la Daurade frappe par l’alchimie de son architecture. Les visiteurs apprécieront également la tour du Castella et la tour Saint-Michel. Cette dernière, vous ramène au temps du Comté de Foix et de sa puissance.

Après la visite de cet important patrimoine médiéval dans Tarascon-sur-Ariège, ainsi que de beaux sites naturels dont de très beaux panoramas. Prendre la direction de Bompas par la D618 (3 km)  pour commencer votre périple sur la route des Corniches. Le village est posé au fond d'une vallée assez profonde, entre des crêtes culminant entre 800 mètres et 1 300 mètres de haut.

Ce village d’origine médiévale, anciennement fortifié se nommait Malpas ou Mal Pas. Ce nom significatif indique que cette terrasse qui domine directement le passage en rive droite au bord de l’Ariège a pu être un lieu de passage dangereux. Il était le chef-lieu d’une seigneurie mentionnée dès la fin du XIe siècle, largement dotée de possessions dans toute la haute Ariège et le haut Vicdessos et fidèle des comtes de Foix. 

Chapelle 20romane 20saint paul 20d arnave 20routes 20touristique 20d ari c3 a8ge 20guide 20du 20tourisme 20midi pyr c3 a9n c3 a9esA voir le Château de Bompas. A la sortie de Bompas empruntez à droite la D20, vers le village d'Arnave, sur la D20 (6 km). Village d’origine médiévale, il était le chef-lieu d’une grande famille seigneuriale du même nom, connue dès le début du XIIe siècle. A Arnave, garez votre voiture sur la place du village près des platanes et de la fontaine.

De la place du village, passer le pont de l'Arnave et tourner à droite, il faut compter une bonne demi-heure pour atteindre à pied la chapelle Saint-Paul sur son promontoire, à 700 m d'altitude. La chapelle Saint Paul d’Arnave est une chapelle romane probablement du X° ou XI° siècle qui est certainement la plus ancienne de la région. De cet endroit, très belle vue sur la vallée d'Arnave et sur le massif de Tabe.

Poursuivre vers Cazenave-Serres-et-Allens (11,9 km)  dominée par le mont Fourcat (2 001 m), extrémité occidentale du massif de TabeAllens et Cazenave ne sont connus qu’à la fin du Moyen Âge, et avec eux la forge hydraulique qui est aujourd’hui encore un bâtiment ancien, manoir de forge situé sous ces villages et au bord du ruisseau. Serres est plus rarement mentionné. A voir : l'église Saint-Jacques.

Passé le Pas de Soulombrie (911m), puis Senconac (21,1 km). le village comporte un très joli panorama sur la vallée de Luzenac et sur les Pyrénées. 
On peut aussi y visiter son très joli lavoir-fontaine situé à l'entrée du village. Le paysage s'ouvre peu à peu au regard.

Suivre la direction d'Appy (23,8 km), très beau moulin restauré. A la sortie d'Appy, la vue est imprenable et au fil des kilomètres, la route des Corniches ne faillit pas à sa réputation. La prochaine étape sera le village d'Axiat (26,3 km), doté de sa très jolie Église romane Saint-Julien. Pour aller visiter la Chapelle d’Axiat, suivre la route à droite sur environ 300 m. 

Axiat église romane routes touristique d'Ariège Guide du tourisme Midi-PyrénéesAxiat est un petit village situé dans le Massif de Tabe, très belle vue sur le château de LordatC'est un village qui se trouve tout près de la Carrière de talc de Trimouns, et qui présente plusieurs départs de randonnées, dont celui menant au Pic de Saint-Barthélémy, et celui menant au Pic de Soularac, présentant un panorama spectaculaire sur la vallée de la Haute-Ariège.

Continuer vers Lordat (28 km), le village doit une bonne part de sa notoriété aux vestiges de son château, dont la position sur un éperon rocheux offre un large panorama sur le terroir historique du Sabarthès, en haute vallée de l'Ariège, et notamment sur la petite ville de Luzenac.

Le château de Lordat conserve une fière allure avec ses tours et ses hautes murailles.C'est l'un des plus anciens et des plus vastes châteaux féodaux du comté de Foix. Sur le site ont été découverts des artéfacts celtiques, ainsi que des médailles qui témoignent qu'un castellum était déjà installé sur le piton à l'époque romaine.

Construit sur un piton rocheux au Xe sièclele château de Lordat demeure un remarquable spécimen de ce qu’était l’architecture militaire du Moyen-Age dans les Pyrénées ariégeoises. Ses murailles surplombent le terroir du Sabarthès, ​ offrant un panorama unique sur la vallée de l’Ariège. Cette forteresse qui a servit d’asile aux derniers cathares après la chute de Montségur en 1244, se dresse comme un fleuron du patrimoine historique des Pyrénées Ariégeoises.

Le château de Lordat abrite aujourd'hui une trentaine de rapaces surtout européens (aiglesvautoursmilansfauconschouetteshiboux). Le visiteur peut les découvrir dans les abris ou les volières spécialement aménagés, mais également dans le cadre d'un spectacle, "Les Aigles de Lordat", qui permet de les observer en plein vol.

Chateau de lordat routes touristique d'Ariège Guide touristique Midi-PyrénéesAprès cette visite du château de Lordat, reprendre le parcours en direction de Bestiac (31,6 km). Après Lordat, la route est véritablement en corniche, et offre une vue plongeante sur la vallée de l'Ariège. Vous dominez alors la commune de Luzenac et son usine de talc.

Bestiac se situe à 880 m d'altitude avec une jolie vue sur la valléeLe village est donné à l'Abbaye de Cluny en 1074 par le Comte de Foix Roger II, et dépendra plus tard de l'Abbaye Sainte-Marie de Lagrasse.

Passer Bastiac, poursuivre sur la gauche en direction de Caussou (32,5 km), l'ascension du Col de Marmare demarre ici. Caussou aurait probablement donné naissance en 1274 à Béatrice de Planissolles, célèbre cathare, châtelaine de Montaillou

Dans le XIIIe et le début du XIVe siècle, la commune de Caussou a été considérablement affecté par l'Inquisition et a vu plusieurs de ses habitants forcés de porter la croix jaune, le signe de punition des hérétiques.

Caussou repose sur le Massif du Saint-Barthélémy, et est traversé par le ruisseau de Caussou qui prend sa source au Col de Marmare, ainsi que par le ruisseau de Fabre qui apporte les eaux sur la partie nord du village. Pour les plus courageux, On peut aussi partir en randonnée pédestre depuis le village de Caussou par un chemin bien balisé au départ du village, la randonnée aller et retour vers le Col de Marmare s'effectue en 3 h.

A voir : l'église Saint-Jean Baptiste. partage son église et son monument aux morts avec la petite commune voisine de Bestiac qui en est dépourvue.

Passer le Col de Marmare (50,1 km) s'élevant à 1 363 m, le col était autrefois un passage privilégié et très fréquenté entre la haute vallée de l'Ariège et Col du chioula routes touristique d'Ariège Guide touristique Midi-Pyrénéesle pays de Sault dans l'Aude. Quitter la D20, pour prendre la D613 vers le Col du Chioula (52,4 km) qui culmine à 1 431 mètres d'altitudel effectue la liaison entre la haute vallée de l'Ariège et le plateau de Sault. Il est emprunté par la route des cols, tout comme le col de Marmare.

Descendre vers Ignaux (56,3 km), petit village s'étalant sur une altitude allant de 840 à 1722 m.  Offrant un panorama d'exception sur la Vallée de l'Ariège, Ax-les-Thermes et le versant d'en face. On peut y contempler sa très jolie place centrale Roger-Barre, située à l'entrée du village, ou même encore son Église paroissiale Saint-Barthélémy, et sa fontaine centrale.

Puis, Sorgeat (58,3 km) situé dans le territoire historique du Sabarthès. Au bord d'une terrasse, il domine la Cité thermale du haut de ses 1050 m d'altitude et offre une vue imprenable sur la chaîne des Pyrénées. On peut également y contempler son Église paroissiale Saint-Just-et-Saint-Pasteur, dont la croix en fer forgé située à son pied date du XVIIIe siècle.

La dernière étape sera Ax-les-Thermes (65 km). C'est à la fois une station thermale, une villégiature estivale, un centre d'excursions et une station de sports d'hiver des Pyrénées.

Les eaux sulfurées sodiques d'Ax, les plus chaudes des Pyrénées, étaient déjà connues à l'époque gallo-romaine et furent plus tard utilisées par Saint Louis pour soigner la lèpreNommée Ax 3 Domaines, la station de sports d'hiver est implantée à huit kilomètres d'Ax-les-Thermes sur les hauteurs.

Parmi les lieux et les monuments remarquables d'Ax-les-Thermes, on peut y citer le Bassin des Ladres, au centre de la ville, alimenté par des sources chaudes sortant de terre à 77 °C, le Château de Villemur, l'Église Saint-Vincent, située Place du Breilh, la Chapelle Saint-Jérôme, l'oratoire de la Vierge, les ruines du Castel Maou, ou encore le Casino d'Ax, construit en 1904 et reconnaissable à ses 2 tours fantaisistes.

Retour à Tarascon-sur-Ariège via la N20 le long de la vallée de l'Ariège (82 km).

Carnet pratique de la route touristique "des Corniches"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Activités

  • Ax-les-Thermes
  1. La ville dispose d'un centre thermoludique, les Bains du Couloubret, offrant bien-être et détente dans un décor évoquant la Rome antique. Site internet
  2. Les sources d'eau chaude présentes sur la commune, jaillissent toutes du granit. Ces eaux présentent une forte teneur en silice, en sodium et surtout en sulfures et soufre. Le soufre y dégage une odeur particulière et caractéristique. La température des eaux sulfurées oscille entre 15 et 45 °C.
  3. Thermes Ax-les-Thermes : site internet
  4. Un itinéraire dans la vieille ville, composé de quatorze panneaux d'interprétation, permet de découvrir l'histoire et l'architecture d'Ax-les-Thermes, au fil de son bassin des Ladres, de ses Thermes, de son Casino à la Belle Époque, de ses rues et de ses fontaines.

Plus d'information

Pour vous rendre sur la route touristique "des Corniches"

Bonifacio

Nuageux 24 °C

Nuageux

  • Min: 24 °C
  • Max: 24 °C
  • Vent: 15 kmh 220°

Le saviez-vous ?

Carrière de Trimouns : La plus grande carrière de talc au monde

Situé à 1800 m d'altitude au-dessus du village de Luzenac, surplombant la Vallée de l’Ariège, un immense cirque s’offre à vos yeux : la carrière de talc de Trimouns, l’une des plus grandes du monde.

C'est une carrière à ciel ouvert, la vue sur les Pyrénées est unique, puisque par beau temps on distingue le Plateau de Bonascre, le Plateau de Beille, le Pic du Tarbésou ou encore le Pic du Montcalm.

Vous pouvez partir à la découverte de ce lieu unique grâce aux visites organisées par l'Office de Tourisme entre mi-mai et mi-octobre. Une visite guidée par jour.

En cas de temps incertain, renseignez-vous 1h avant l'horaire de visite au Point Info de l'Office de Tourisme à Luzenac, 6, rue de la Mairie (Maison des Vallées d'Ax) ou par téléphone au 05 61 64 68 05.

Prendre la RN20 jusqu'à Luzenac, puis prendre la D2 direction "Carrière de Talc". Carrière de Talc de Trimouns - 09250 - LUZENAC - isites@carriere-talc.com - Site internet

Nos coups de coeur sur la route touristique "des Corniches"

Hébergement :

Le Sivarol

En Vallées d'Ax, des Gîtes ou Chambres et Table d'hôtes à découvrir dans un rare patrimoine touristique. Cette partie d'Ariège-Pyrénées authentique, vous offre sa montagne en hiver comme en été..

Plus d'information : Le Sivarol - cavernes.catherine@orange.fr - Ignaux - 09110 - Ariege - Tél & Fax : 33(0)5 61 64 28 20 - GSM : 33(0)6 82 84 21 62 - Site internet

Restauration :

La Marmotte toquée

Restaurant très sympa se situe en haut col du chioula, avec une vue imprenable en panoramique ,sur le plateau.

Une cuisine entièrement faite maison à un tarif très convenable. Travaillant avec les producteurs locaux , ce restaurant met en avant le terroir.  Le rapport qualité prix est excellent. A recommander.

Plus d'information : La Marmotte toquée - col du Chioula - Site internet

Les routes touristique de Ariège

Préparez vos vacances sur la route touristique "des Corniches" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des Corniches" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 14/01/2020