Dans le Pays d'Auch (Gers)

La Route touristique "Dans le Pays d'Auch" dans le Gers

Au cœur de la campagne Gersoise, la route touristique "dans le Pays d'Auch", parcours à perte de vue, de site en site, l’histoire de la Gascogne. 

En parcourant le circuit, vous serez enchantés par les paysages vallonnés et les points de vue sur la campagne et sur Auch, au milieu des couleurs de la nature. Ce territoire est vallonné, lumineux propice aux balades.

Après Auch, labellisé Grands Sites Occitanie et Villes et Pays d'Art et d'Histoire, capitale de la Gascogne, vous poursuivrez la découverte de sa région en passant successivement de bastides en castelnaux et de villages fleuris en villages pittoresques.

Laissez-vous tenter également par les repas gastronomiques qui ont fait la réputation du département du Gers.

La Route touristique "Dans le Pays d'Auch" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

En plein cœur du Gers, Auch (km 0), capitale de la Gascogne domine les vallons de toute sa hauteur, baignée par la rivière Gers. Auch, ville d’Art et d’Histoire, a été classée Grand Site Occitanie. 

Dominant la vallée du Gers du haut de sa colline, le centre historique d'Auch se découvre en flânant, au gré de ses ruelles pittoresques aux maisons anciennes. Montez les 370 marches de l’escalier monumental construit en 1863. Où trône en son milieu la statue du célèbre mousquetaire d'Artagnan, il relie avec majesté le bas et le haut de la ville.

La cathédrale d'Auch des XVe et XVIIè siècle vous impressionnera par ses dimensions et son style gothique flamboyant. Elle est inscrite au patrimoine mondial par l'UNESCO, au titre des chemins vers Saint-Jacques de Compostelle. Juste à côté, la Tour d'Armagnac, ancienne prison, renferme le Musée du Trésor de la cathédrale.

L'histoire d'Auch se lit à chaque coin de rue, au détour de chaque médiévales à forte pente, appelées Pousterles. Ces dernières permettaient autrefois aux habitants de se rendre aux portes de l'enceinte de la ville et à la rivière pour s'approvisionner en eau. Comment ne pas tomber sous le charme d’une architecture traditionnelle magnifiquement préservée.

Sortir d'Auch par la rue Victor Hugo, puis prendre la direction de Duran via la D148 (4,4 km). Petit village vallonné, traversé par le ruisseau "le Talouch" et le GR de pays Cœur de Gascogne, il possède plusieurs chemins de randonnée permettant de sillonner ses espaces boisés et sa campagne.

Son église dédiée à Sainte-Luce de Syracuseremaniée au XVIIIe siècle renferme quelques pièces intéressantes qui méritent toute votre attention. A l’intérieur, derrière l’autel principal se trouve un rétable du XIIIe siècle figurant le martyre de Sainte Luce, œuvre signée de Fleury récemment rénovée. Dans la chapelle sud, on retrouve un autel et tabernacle en bois peint doré du XIXe siècle et une pietà du XVIIIe siècle.

A découvrir sur la commune de DuranChâteau privé, Fermes anciennes, Tunnel ferroviaire désaffecté...

Roquelaure le clocher de la chapelle saint blaise routes touristiques de gers guide du tourisme midi pyreneesPoursuivre en direction de Castin via la D148 (8 km), vous prendrez plaisir à vous promener dans ce village. Son église Saint Genèsde date du XIIe siècle, fondation ancienne remaniée plusieurs fois est constituée d’une nef unique datant du Moyen Age. A voir, également, le viaduc, vestige de la ligne de chemin de fer Auch-Bazas.

Le viaduc est également à voir, construit en 1900, c'est l’un des sites à découvrir dans ce village : constitué de douze arches et d’une longueur de 126 mètres, c’est un vestige bien conservé de l’ancienne ligne de chemin de fer Auch-Bazas construite en 1903.

Le village de Roquelaure 14 km) sera la prochaine étape de ce parcours touristique dans le Pays d'Auch. Bâti sur un rocher à l’abri d’un plateau calcaire : le plateau de la Cieutat (ou Sioutat) qui semble avoir été le lieu d’un oppidum remplacé plus tard par une villa gallo-romaine au côté de laquelle trônent un moulin à vent construit en 1756 et un château d’eau en 1964.

C’est à Antoine de Roquelaure, très dévoué à Henri IV, ami du Duc d’Epernon, que l’on doit le château de Roquelaure, forteresse importante si l’on en juge par les impressionnants vestiges : une tour de l’ancien château du XIIIème siècle aménagée en clocher, quelques tours d’angles fortement talutées ; un puissant mur de clôture arc-bouté par de solides contreforts visible depuis la route menant à Peyrusse-Massas.

Ce type d’architecture caractéristique des enceintes bastionnées est un type de fortification dont on n’a aucun autre exemple dans le Gers. Antoine de Roquelaure construit à proximité le château de Rieutort qui est actuellement la propriété d'Olivier de Montal.

Il existe un passage souterrain entre le château du Rieutort dans la bâtisse des écuries et le château d'Arcamont, lequel était un château destiné à recevoir les dames afin qu'elles puissent voir leur mari au pavillon de chasse. 

Sur la Grand Place du village, dans l’enceinte du château, se dresse l’église dédiée à Saint Loup. L’église de style gothique est surmontée d’un clocher mur et comporte un emban d’entrée. Elle renferme un retable du XVIIe siècle ainsi qu’une mise au tombeau du XVIe siècle. Elle est entourée d’un cimetière où reposent les anciens châtelains du lieu.

Continuez vers Preignan via la D272 (19,4 km) situé sur deux lignes de crête. Subsistent les vestiges de l’ancien château fort dominant la vallée du Gers. Châteaux privés dont les vestiges d'un château-fort : on peut voir les vestiges d'une tour, de la muraille et des anciens fossés.

L’église romane, dédiée à Saint-Étienne, renferme un maître autel surmonté d’un retable en bois sculpté et doré du XVIIe siècle. Le mur clocher est typique pour la région.

A découvrir sur la commune de Preignan : la chartreuse du général d’Empire Jean-Joseph Dessoles, est sise au Pastissé (propriété privée).  Ancien moulin, Métier à ferrer et Pigeonniers.

Suivre la direction de Montaut-les-Créneaux (23 km), dominant la vallée du Gers et de l’Arçon ce petit castelnau médiéval a conservé de nombreuses traces de son passé historique. Amateurs de vieilles pierres, ce village gascon, offre une large proposition de monuments historiques et de bâtiments à l'architecture exceptionnelle.

Montaut les creneaux clochers de l eglise routes touristiques de gers guide du tourisme midi pyreneesMontaut-les-Créneaux s'articule autour d'une rue centrale, bordée de maisons dont plusieurs sont à colombages, qui passe sous l'ancienne halle et qui aboutissait autrefois à deux portes. La Tour-porte a été restaurée,l'été quand le Bureau d'Information Touristique est ouvert, demandez la clé pour monter. 

A l'occasion de votre promenade dans Montaut-les-Créneaux admirer le mur d’enceinte, le chemins de ronde, sans oublier l'église romane Saint-Michel du XIIe et du XIIIe siècle.

Après cette visite dans la cité médiévale de Montaut-les-Créneaux continuez votre périple vers le village de Lahitte par la D272 et la D175 (30 km). Le village est dominé par une tour défensive devenue le clocher de l’église du XVIIIe siècleIl y avait historiquement deux lieux fortifiés : le château principal construit vers la fin du Xe siècle dont l’église et son clocher sont les vestiges et aussi une tour dite "Tour du Roi".

Le château fortifié est incendié en 1670. Il en subsiste une salle devenue l'église Sainte-André, laquelle, de ce fait, n'est pas orientée, et la tour devenue, après avoir été rabaissée, le clocher de l'église.

A découvrir sur la commune de Lahitte : Château du XVIIIe siècle (privé), le moulin à vent du XIXe siècle au lieu-dit "Gausselin"Grotte avec une fontaine de dévotion de Sainte Radegonde. Chartreuse du XVIIIe siècle construite en 1750 pour la famille du Cos de la Hitte.

L'itinéraire passera par Pessan via la D519 (39,5 km), bastide du XIIIe siècle fondé lors de la construction de l’abbaye bénédictine au IXe siècle. Le village qui conserve une architecture remarquable. La richesse patrimoniale de cette belle cité mérite une promenade prolongée. Elle est riche de vestiges gallo-romains, d’un sarcophage de marbre blanc sculpté à En Castéra et d’un trésor de monnaies du Moyen Age.

L’abbaye de Pessan a été détruite et reconstruite plusieurs fois notamment lors des VIIIe, IX et XIIIe siècles. Elle fût remplacée plus tard par un chapitre de douze chanoines.

La porte-tour fortifiée de Pessan est un site majeur de ce village pittoresque : il s'agit d'un vestige des anciennes fortifications du 13ème siècle. C’est un spécimen typique de porte fortifiée d'un village gascon au Moyen-âge. La porte est ouverte dans une des tours carrées qui assuraient le flanquement de ce bourg.

A voir à Pessan de belles maisons à colombageVitrine de monnaies ancienne visible à la Mairie, Châteaux privés, Ancien moulin à vent....

Reprendre votre véhicule pour visiter un autre Ancien castelnau du XIe siècle, Castelnau-Barbarens via la D626 et la D349 (50,5 km). Perché sur un piton rocheux, dominé par une tour du XIIIe qui lui sert de clocher, Castelnau-Barbarens bénéficie d'un panorama exceptionnel. Le "Castelnau médiéval", village autour du château, fut fondé par les Comtes d’Astarac.

Les rues forment des gradins concentriques vers la vallée de l'Arrats, reliées par les pousterles (petites rue étroites)Un itinéraire pédestre vous invite à débuter la visite par la partie la plus basse et la plus récente du village avec ses les maisons aux toits de tuiles plates qui ont entre 100 à 150 ans, pour terminer dans sa partie haute, cité du XIIème siècle, bâtie autour du château féodal des Comtes d’Astarac..

Castelnau barbarens routes touristiques de gers guide du tourisme midi pyreneesDécouvrez Castelnau-Barbarens au fil des pousterles bordées de maisons à colombages, les vestiges de l'époque médiévale, les vestiges des tours-portes, les maisons aux matériaux traditionnels et les embans pittoresques où les artisans tenaient boutique, ainsi que l'église Sainte-Quitterie.  L’église bâtie sur les ruines du château dont il ne reste que les remparts sur lesquels s’appuient les maisons, une des deux portes de l’enceinte fortifiée.

C'est à partir de 1865, que l'église actuelle fut édifiée sur l'emplacement du château de Castelnau-Barbarens. La pioche et les mèches vinrent à bout de la forteresse imprenable, de même qu'elles détruisirent sur la place d'Uzès et l'église Saint-Nicolas.

La pittoresque chapelle “Notre Dame de Pitié” ne vous laissera pas de glace et vous serez charmé par le village et le calme des coteaux environnants. Le mobilier préhistorique et les nombreux vestiges gallo-romains découverts sur le territoire de la commune de Castelnau-Barbarens attestent d’une occupation très ancienne du site.

Poursuivre en direction d'Auterrive via les D40 et la D181 (64,2 km), petit village situé dans l’un des méandres du Gers. Au cours de la Révolution et jusqu'en 1822, la commune portera le nom de Marseillan d’Astarac. L’église d’Auterive, reconstruite au XIXe siècle, appelée Notre-Dame en 1573, comporte la date de juin 1650 gravée sous le porche. Face à l'église, sur la façade du bar-restaurant, se trouve un cadran solaire.

Le village d’Auterive possède un ancien moulin à eau derrière l’église, le Moulin de Dessus qui est une propriété privée. Mais l’on peut y trouver aussi deux moulins à vent, propriétés privées également.

Continuez vers Pavie (68,1 km) par la D929. Construite sur les fondations d’une villa romaine, Pavie est une bastide médiévale du XIIIe siècle à plan en damier. La bastide fut fondée par le compte Bernard IV d'Astarac en paréage avec l'Abbaye de Berdoues.

Longtemps rivale d’Auch, la bastide amorça son déclin à la fin de la guerre de cent ans quand elle servit de base à des troupes de "routiers", brigands qui écumèrent toute la région.  En 1439, ces occupants furent massacrés au cours d’un combat sanglant ordonné par Charles VII dont le témoignage reste la Rue du Sang.

L'histoire de cette bastide médiévale de Pavie se lit à chaque coin de rue, au détour de chaque ruelle, ce qui lui donne un charme et une noblesse particulière. Un des monuments les plus remarquables de Pavie est le petit pont de style gothique qui enjambe le Gers. Construit au XIIIe siècle, il fut détruit et restauré plusieurs fois.

Pavie vieux pont routes touristiques de gers guide du tourisme midi pyreneesTout aussi remarquable, la chapelle Notre-Dame-du-Cédon reconstruite au XIXe siècle située à la sortie du village de Pavie, route de Lannemezan était un centre de pèlerinage jadis fréquenté. Elle abrite une très ancienne statue de la Vierge, sortie des ateliers limousins au XIIIe siècle.

À voir dans Pavie aussi les maisons anciennes rues d'Étigny et de la Guérite, Maisons à pan de boisLa Tour du Guet, vestige des anciens remparts, date du XIVe siècle, englobé dans l’ancien couvent des Carmes, qui héberge aujourd'hui la maison de la culture et la médiathèque municipale. La Chapelle du Cédon, devenue lieu de pèlerinage après l’épidémie de peste de 1631, les Châteaux privés, la fontaine Saint-Jean, Moulin, Puits à balancier...

Le parcours touristique vous emmenera à Le Brouilh-Monbert via la D943 (88,9 km). En 1974, la commune de Le Brouilh absorbe celle de MonbertLe Brouilh est un: ancien castelnau fortifié situé sur la rive gauche de la rivière Baïse. Monbert, ancien castelnau lui aussi est situé sur un promontoire escarpé sur la rive droite de la rivière Baïse, patiemment restauré par l’association SILOE.

Le Brouilh s’est développé auprès d’un monastère de religieuses de l’ordre de Fontevrault, fondé en 1145, dont on peut apercevoir encore la chapelle romane (privée) depuis le cimetière actuel. Une grosse tour carrée médiévale passe pour être le donjon de l’ancien château. La partie inférieure d’une tour-porte a été conservée et réutilisée pour servir de base au clocher.

Sa porte primitive a été remplacée par un arceau. Aujourd’hui, cette grosse tour est surmontée d’une flèche d’ardoise à 8 pans et percée de 4 baies cintrées. Cette tour-clocher enjambe l’une des entrées du village de Le Brouilh et s’appuie sur les vestiges d’une tour-porte.

L’église Saint-Jean L’Evangéliste du Brouilh est en partie du XVe siècle. On entre dans l’église par un portail roman dont l’arc repose sur deux colonnes cylindriques à chapiteaux ouvragés.

Le petit village de Monbert a été fondé à une date inconnue , a été échangé avec un certain Raymond Buffa contre un cheval par les Comtes de Fezensac. C’est un Castelnau qui comportait un château, une église, un village, une enceinte et une tour-porte. Du château, peut-être du XII°-XIII°, il ne reste rien.

Actuellement les maisons de Monbert sont disposées autour du Castelnau, adossées au rempart. La plupart sont restaurées aujourd’hui par l’association. L’Église Saint-Laurent, dont l’existence est attestée en 1383, n’est pas exactement orientée car son chevet devait être appuyé sur le rempart. Son clocher carré dont la restauration remonte à 1873, porte une pierre encastrée et datée de 1630. 

L’enceinte, restaurée face nord, a totalement disparu au sud-est où on remarque des arrachements sur les faces latérales de la tour-porte. Au sud-ouest, on peut suivre le rempart sur 58 mètres d’une hauteur variant de 3 à 4 mètres. On eut encore voir des traces de fossés dont l’abreuvoir semble en être un vestige.

La Tour-porte commandait l’entrée du Castelnau. Mesurant 18 à 19 mètres, sa partie supérieur est écrêtée. Le rez-de-chaussée est percé de deux portes en arc brisé murées. Doté de 4 étages, de plan carré, elle semble n’avoir eu qu’une fonction de guet.

Biran routes touristiques de gers guide du tourisme midi pyreneesSitué à 300 mètres du village de Monbert sur une crête, se trouve le Hameau du Pouchot, il servait de résidence aux capots ou cagots – tous charpentiers, car le bois ne transmettait pas la lèpre – qui vivaient là une ségrégation inhumaine. Ils n’étaient admis ni aux charges consulaires, ni aux assemblées publiques, ni admis aux confréries, ni enterrés dans l’église ni dans le même cimetière.

Poursuivre vers Biran (94,2 km) via la D939 et la D374, un Castelnau dans sa forme initiale du XIII ème, il est remarquable par sa situation en surplomb sur une crête. On y rentre dans ce petit village pittoresque par la porte-tour qui fait fonction de clocher depuis 1666. Une unique rue ouvre sur la place où se tient l’église au beau portail sculpté de style classique, elle renferme un magnifique retable de pierre chef d’oeuvre de l’Art Baroque du XVIIe siècle.

De son passé d'ancien castelnau, Biran dont l’histoire s’étale sur plusieurs siècles, a conservé des vestiges de remparts,des ruines de château, sa tour de guet carrée de 20 m de haut. Deux chapelles romanes sur la rive droite de la Baïse  : Ramensan et le Mas. Le château de Biran du XV ème et XIX ème siècle avec tour extérieure et salles voûtées en sous-sol. Le château privé de Boué du XV ème siècle.

Sans oublier la pile gallo-romaine de la Turraque, elle se trouve aux environs du Mas de Biran, au milieu d'un champ, bien visible depuis la route. Ce type de construction, courant dans le Gers, une douzaine sur le territoire, est resté longtemps mystérieux. Toutefois, on sait qu’il s’agissait de monuments funéraires dédiés à des personnages importants. Elle date du 1er siècle apr. J.-C. La pile est en très bon état de conservation.

La dernière étape de ce périple sera Ordan-Larroque (98,9 km) via la D374. Le village se situe sur l’emplacement d’un ancien castelnau. Perché sur son éperon rocheux, la première pierre du Castelnau a été posée au XIIe siècle. Le patrimoine historique et archéologique d'Ordan-Larroque est présenté dans le Conservatoire municipal d'archéologie et d'histoire, aménagé au pied de l'église paroissiale.

L’époque romaine, très florissante, a laissé sur la commune de Ordan de nombreux vestiges tels les villas gallo-romaines dont celle de Cassan. La villa romaine de Cassan abrite encore aujourd'hui des piles gallo-romaines. 

On peut également découvrir 2 piles gallo-romaines : las Turettes et Peyrelongue, le long de la voie romaine dite de César, voie également empruntée par Louis XIV en 1660 pour se rendre à Saint-Jean de Luz épouser Marie-Thérèse, l’infante d’Espagne.

Le village lui-même porte l’empreinte de l’ancien château médiéval élevé sur le rocher; les restes des murailles sont toujours visibles. Une porte d’accès subsiste encore près de l’église.  Le village faisait partie de la baronnie de Biran, sous le comté de Pardiac. Le Moyen Âge a conduit les seigneurs à élever des buttes entourées de fossés (mottes castrales). 

Le château Larroque, au bord de la voie romaine, est encore habité à ce jour. La croix de Mengot, évoque la révolte des Républicains gersois contre le coup d’Etat de Napoléon Bonaparte. La Fontaine de Mézérac, datant du Second Empire, abrite une source alimentant autrefois une villa romaine toute proche.

Le village de Ordan-Larroque est fier de posséder l’un des plus beaux et des plus vieux érables champêtres de France âgé de plus de 200 ans, veille sur la plaine de l’Auloue.

Retour sur Auch par la N124 (112 km).

Carnet pratique de la route touristique "Dans le Pays d'Auch"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Des visites guidées sont proposées par des guides-conférenciers (toute l'année pour les groupes sur réservation, selon un calendrier pour les particuliers). Toutes les dates et informations pratiques sont disponibles auprès de l'office de tourisme du Grand Auch. Renseignements 05 62 05 22 89.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques

Activités et Festivités

  • Auch
  1. Musée des Jacobins où l’on découvre, parmi les collections, celle d’art précolombien (2ème de France). Site internet
  2. Cathédrale Sainte-Marie, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, est l'une des plus vastes cathédrales de France, avec ses plus de 100 mètres de long et 35 mètres de large.
  • Duran
  1. Visites guidées
  • Preignan
  1. Visites guidées
  • Montaut-les-Créneaux
  1. Visites guidées proposées par les guides du Pays d'art et d'histoire en été
  • Pessan
  1. Visites guidées en été
  • Castelnau-Barbarens
  1. Laissez-vous conter Castelnau-Barbarens : (document de visite disponible au près de la Mairie ou de l'office de tourisme)
  2. Les visites sont assurées par des guides conférenciers agréés par le Ministère de la Culture. Durée : 1h15 environ pour chaque thématique. Dates et heures des visites guidées dans le dépliant "Laissez-vous conter"
  3. Tous les deux ans, le village vit au rythme des musiques et danses occitanes à la mode contemporaine le temps du Festival « Lo Rondèu de Castelnau ».

  • Auterrive
  1. Visites guidées
  • Pavie
  1. Visites guidées en été
  2. Deux chemin de randonnées au départ du village au niveau de l'école Fleurian : la Serrade de Marseilhan et le sentier des Besmaux.
  • Le Brouilh-Monbert
  1. La fondation SILOE, créée par Sœur Marie Marcel, s’est vu décerné la « Fondation des Pays de France » comme 1er prix départemental et 5ème sur le plan national pour son œuvre de restauration et son action humanitaire pour la sauvegarde de personnes en danger physique et moral. Aujourd’hui, sur ce site, Sœur Cécile gère les gîtes de groupe labellisés Gîte de France, restaurés au sein du Castelnau.
  • Ordan-Larroque
  1. Deux chemins de randonnée sont balisés afin de permettre aux promeneurs de visiter le village.
  2. Le village très investi dans l’art floral et la préservation de l’environnement reçoit chaque deuxième dimanche d’octobre la journée des plantes rares qui accueille des milliers de visiteurs.

Plus d'information :

Pour vous rendre sur la route touristique "Dans le Pays d'Auch"

Bonifacio

Ciel dégagé 23 °C

Ciel dégagé

  • Min: 23 °C
  • Max: 23 °C
  • Vent: 11 kmh 40°

Le saviez-vous ?

Découvrez ce département avec votre véhicule électrique en toute sérénité grace à des parcours ponctués de bornes de recharge.

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "Dans le Pays d'Auch"

Hébergement :

Château de Lahitte - Chambres d'hôtes

Ils vous proposons cinq chambres d’hôtes spacieuses avec mobilier, art et décoration soignée et dans le style de la maison.

Elles sont situées au premier et deuxième étage et sont toutes équipées avec salle de bains privatives (baignoire ou douche et toilette) et avec une literie de grand confort.

Cette belle demeure est entourée d’un vaste jardin à la Française et d’un parc pour un séjour paradisiaque. Par temps clair les sommets des Pyrénées sont bien visibles du château et du jardin.

Détente assurée grâce à la grande piscine chauffée et pourquoi pas au sauna. Il y a des nombreuses terrasses, en plein soleil ou dans l’ombre des arbres.

Le petit déjeuner est servi dans la salle à manger ou dans la Gloriette devant la maison. Ouvert toute l’année (sur réservation).

Plus d'information : Château de Lahitte - 1 chemin de Lahitte - 32720 Vergoignan - 05.62.08.47.89 ou 06.15.77.38.45 - info@chateaudelahitte.fr - Site internet

Restauration :

Les routes touristique du Gers

Préparez vos vacances sur la route touristique "Dans le Pays d'Auch" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "Dans le Pays d'Auch" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 20/10/2019