Route des Villages de Pierres et de Vignes (Charente)

La Route touristique des "Villages de Pierres et de Vignes"

Pour ceux qui sont amoureux des vielles pierres, voilà une route touristique qui mérite le détour. Au cœur du vignoble du cognac, les beaux villages de Pierres et de Vignes ont su conserver son pittoresque d'antan et mettre en valeur leurs patrimoines qu'il soit bâti ou naturel.

Les villages de pierres et de vignes recèlent de véritables trésors liés au patrimoine rural, dessiné au fil du temps par la culture de la vigne. Partez à la découverte de ces petits villages atypiques du pays du cognac et laissez vous surprendre par leur authenticité et leur richesse.

Impossible d’évoquer la Charente sans penser à la célèbre eau-de- vie qui a véritablement façonné l’histoire et les paysages du Pays. Dès le XVème siècle, le vin charentais est apprécié par delà ses frontières mais celui-ci supportant mal les longs trajets, on décide alors de le distiller pour faciliter son transport. Ainsi nait le Cognac.

La Route touristique des "Villages de Pierres et de Vignes" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Alanguie sur les rives de la Charente entre Angoulême et Cognac, la jolie ville de Jarnac (km 0), sera le départ de cette escapade touristique au coeur des vignobles du Cognac. 

La ville, bordée par la Charente, est entourée de vignes. C'est ce mariage qui lui valut sa réputation. Jarnac, stratégiquement située sur la route fluviale des gabarres qui convoyaient  les marchandises jusqu’à l’océan, va voir le cours de son histoire irrémédiablement bouleversé dès le XVIIIe siècle.

L’histoire de Jarnac est indissociable de celle du cognac, elle doit sa prospérité à des grands noms de négoce de cognac. L’installation des premiers négociants attirés par la réputation des eaux-de-vie de cognac, va entraîner un essor commercial sans précédent : élégantes demeures de pierre blanche, comptoirs de négoce, vastes chais de stockage transforment radicalement la physionomie de la ville.

James Delamain a été le premier à fonder une maison de cognac. D'autres vont suivre : Courvoisier, Delamain, Braastad, Royer, Hine, Tiffon Bisquit,... Les quais sont devenus tranquilles après avoir connu l'effervescence du négoce.

C’est du pont qui enjambe la Charente que vous aurez la plus belle vue de Jarnacimpossible de manquer l’imposant château Courvoisier adossé à son chai contemporain tout de verre et de bois.

La splendeur passée de Jarnac se retrouve à chaque étape de votre promenade. Agréablement située au bord du fleuve Charente, Jarnac est la ville natale de l'ancien président de la République française, François Mitterrand. la maison natale de François Mitterrand peut être visitée pour découvrir les lieux de l'enfance de l'ancien président français.

Jarnac le chateau saint martial routes touristique de charente guide du tourisme de poitou charentesDans l'espace culturel de l'Orangerie, un musée dédié à sa mémoire permet de découvrir différents objets personnels. La tombe de l'ancien homme d'Etat, lieu de pèlerinage, se trouve également dans le cimetière de Jarnac. À voir également,  l'église Saint-Pierre maintes fois reconstruite au fil du temps, dévoilant des éléments de plusieurs époques différentes. Vous pourrez apprécier le charme de l'ancien couvent des révérends pères des Récollets édifié à la fin du XVIIe siècle.

Jarnac a été très tôt un des foyers calvinistes de l'Angoumois. Après un premier temple installé dans une grange voisine du château et détruit en 1684, un second temple est édifié en 1761. Le temple actuel existait vraisemblablement en 1806, il dévoile une intéressante façade de style néo-classique. En vous promenant dans la ville, vous apprécierez également l'hôtel de ville, construit au milieu du XIXe siècle, et qui abrite en son sein la fameuse Table de Condé. 

Quittez la ville de Jarnac pour visiter Bourg-Charente, le premier Villages de Pierres et de Vignes de ce circuit touristique, via la D736 et la rue de Jarnac (5 km). La commune de Bourg-Charente a une histoire particulièrement riche. Une des  premières traces de la présence de l’homme remonte au Néolithique avec une pirogue monoxyle trouvée au fond de la Charente. Elle fut longtemps la plus vielle d’Europe. Elle se trouve actuellement au musée de Cognac.

La commune de Bourg-Charente a la particularité d’avoir trois crus présents sur son territoire. La moitié sud à partir du fleuve est en Grande Champagne, la moitié nord en Petite Champagne et une parcelle, aujourd’hui non cultivée, en Fins Bois. Cette viticulture a beaucoup d’influence sur le patrimoine avec la présence de fermes viticoles typiques avec cour fermée de hauts murs et d’un porche.

De même, on note la présence de chais sur les bords de Charente permettant autrefois le transport des fûts par les gabares. A noter que la maison Marnier Lapostolle qui produit le Grand Marnier est située au château de Bourg-Charente. Cette entreprise est en pleine expansion et vient de construire une nouvelle distillerie destinée à la production de liqueur d’orange amère, ingrédient de sa célèbre liqueur.

De l’église romane du XIIème siècle aux bords de Charente verdoyants, Bourg-Charente présente des paysages variés et surprenants. Trois châteaux, de nombreux logis construits aux années de prospérité du cognac, des moulins, de nombreuses fontaines et fours à pain... une richesse patrimoniale de ce village qui mérite le détour.

Aproximité, vous trouverez le village de Veillard, avec son moulin et sa minoterie sur la rivière du Romède, son ancien temple protestant. Découvrez également Le Domaine Pautier, viticulteur qui vous fera visiter son domaine et déguster ses produits. Egalement le petit village fleuri de Margonnet où les habitants entretiennent avec passion des ruelles et jardins d’un charme remarquable.

Réputée pour son eau-de-vie de vin, Cognac sera votre prochaine étape, via la N141 (16 km). La cité de Cognac fut une modeste bourgade jusqu'au milieu du Xe siècle. Cognac devient rapidement un des principaux centres d'activité commerciale de l'Angoumois et de la Saintonge, grâce à son port fluvial, au trafic de sel de mer, des vins, puis des eaux-de-vie. La ville ne doit pas seulement sa renommée internationale au produit auquel elle a donné son nom ; François Ier et Jean Monnet y virent le jour.

Cognac maison du vieux cognac medieval routes touristique de charente guide du tourisme de poitou charentesOutre sa célèbre spécialité, Cognac a conservé nombre de maisons anciennes, d'hôtels particuliers et de monuments, tels le château des Valois, la porte Saint-Jacques flanquée de deux tours à mâchicoulis ou encore l'église Saint-Léger construite au XIIe siècle, témoins de son riche passé. Le musée des Arts du Cognac, installé dans l'hôtel Perrin de Boussac, retrace l'histoire et l'élaboration du cognac à travers une exposition d'objets et de documents.

Plusieurs grandes maisons de Cognac, ouvertes au public, proposent aussi la visite des chais et dégustation. e château de Cognac, dans lequel naquit en 1494 François Ier, abrite la Maison Otard depuis 1795. La visite des lieux permet la découverte du logis du gouverneur, des salles Renaissance, de la salle au Casque et des chais de cognac.

La partie médiévale de la ville appelée "vieux Cognac" s'étend des tours Saint-Jacques à l'église Saint-Léger. Dans ce quartier, proche du château des Valois, le long de ruelles pavées, s'alignent des maisons et hôtels particuliers du XVe et XVIIIe siècle avec des sculptures de salamandre ; symbole de François Ier, des gargouilles, des façades richement décorées et des maisons à colombage. 

Le long des rives de la Charente, les tours et les portes du vieux port de Cognac témoignent de l’histoire médiévale de la ville. Cognac est également un point de départ idéal pour des excursions dans le pays environnant, aux coteaux tapissés de vignes et doté d'un patrimoine architectural remarquable.

Poursuivre en direction d'Ars-en-Saintonge, via la D47 et D147 (24 km).  Ars est située en Petite Champagne, cru classé du vignoble d'appellation CognacComment ne pas tomber sous le charme de la commune d'Ars-en-Saintonge avec son patrimoine magnifiquement préservée. On distingue nettement un centre formé par la partie ancienne du bourg se situant autour de l’église Saint-Maclou érigé aux XIIe, XVe et XVIIIe siècles, présentant une façade romane.

L'église forme avec le bâtiment de la mairie ; ancien presbytère du XVIIe siècle, auquel on accède par un portail crénelé et qui possède une tour polygonale. Un ensemble architectural remarquable et facteur d’identité pour le bourg. 

Le château d’Ars-en-Saintonge constitue également un élément important du patrimoine pour le territoire. Le château d'Ars forme une masse d'aspect imposant. L’édification des premiers bâtiments du château remonte au Moyen-Age, ces derniers ont été reconstruits au XVIIe siècle sur le site de la motte castrale par la famille de Brémond d’Ars. 

Il eut des hôtes célèbres qui y séjournèrent ou y passèrent. Louise de Savoie, son mari Charles duc d'Orléans, leur fils François 1erJean le Bon, le duc d'Anjou. La marquise de Verdelin y invita Jean-Jacques Rousseau.

A voir aussi le château de Bonbonnet du XVIIIe siècle, construit par la famille marquante du domaine, la famille Briand.  Jean et Stanislas Briand seront de grands propriétaires, producteurs, distillateurs et négociants d’eaux de vie. En 1923 elle devient propriété de la maison de cognac Firino Martell, puis est revendue en 1994 à la maison de Cognac Ferrand qui est actuellement propriétaire du site.

Musardez au travers des vignes de Petite Champagne qui couvrent plus d’un tiers du village d’Ars-en-Saintonge et vous trouverez, sur la plus haute colline dite du terrier de Balanzac, le moulin de Toutvent, complètement restauré par un particulier, également propriétaire du musée des métiers d’autrefois. De ce point culminant, on peut admirer les vignes à perte de vue et le village de Lonzac à proximité.

Après cette promenade bucolique suivre la direction de Lignières-Sonneville, via la D151 (48 km). Grand producteur de lin dès la haute Antiquité, la commune de Lignières-Sonneville tient son nom de son activité. Aujourd'hui, la principale ressource des lieux est la viticulture, Lignières-Sonneville prend place au cœur de la zone d'appellation d'origine contrôlée cognac en Grande ChampagneLignières-Sonneville dispose également d'un riche patrimoine architectural à découvrir.

Lignieres sonneville le chateau routes touristique de charente guide du tourisme de poitou charentesVous pourrez admirer en flanant dans Lignières-Sonneville l'église romane Notre-Dame de Lignières, construite au XIIe siècle sur une source, l'église de la Sainte-Trinité, inscrite, ainsi que la chapelle de Saint-Palais-des-Combes de la fin du XIIe siècle. Ne manquez pas d'apprécier l'ancien château du XVIe siècle entouré de douves. Il est possible d'emprunter les anciennes dépendances pour aller découvrir la charpente en croix de Saint-André.

La Charmille et son parc, ancienne dépendance du château, accueille aujourd’hui la Petite Maison du lin où vous découvrirez tous les secrets de cette plante et le savoir-faire ancestral du tissage par la reconstitution d’un atelier d'un tisserand charentais à l'époque du Second EmpireSans oublier le logis de Chez Ballet, situé à 700 mètres au nord de Sonnevill, datant de la fin du XVIIe siècle, des maisons datées de 1749 et de 1753, le Château Monchoisi et Font-Pinot.

Continuer vers Touzac, via la D699 et D1 (51 km), située aux confins de la Grande Champagne. Certains producteurs vendent cognac, pineau des Charentes et vin de pays à la propriété. D’une pierre à l’autre, parcourez ce village paisible de Touzac, e1110, l'église Saint-Pierre Saint-Laurent était une possession du chapitre de la cathédrale Saint-Pierre d'Angoulême.

Touzac a su préserver des éléments de son patrimoine comme au lieu-dit Le Puy de Neuville où s’élèvent les restes d’un château fort. L’imposant édifice a subi les outrages du temps mais possède encore sa poterne d'entrée avec la trace des rainures du pont-levis. Le logis charentais du XIXe siècle garde des traces des fenêtres à meneaux du XVIe siècle. Les Jacauds ou Bois-Jacaud était une métairie au XVIIe siècle dont le logis a été détruit au milieu du XIXe siècle.

L’ancien manoir de la Peigerie du XVIII siècle domine le bourg. L’histoire locale raconte que la lanterne, allumée une fois la nuit tombée, servait de signal aux contrebandiers. L'ancien moulin à vent avec sa tour crénelée, se dresse solitaire sur les hauteurs de la commune de Touzac et offre un point de vue remarquable sur les environs. Les jardins du Chaigne ont été créés à la fin des années 1990 au sein d'un ancien domaine viticole. Ils sont labellisés jardin remarquable.

Prendre la direction de Bouteville, via les D153 et la D152 (59 km). La commune est situé dans la Grande Champagne, terre viticole d'excellence dont on tire le nec plus ultra des eaux-de-vie de cognac. D’après ses habitants, Bouteville serait le fief des bouilleurs de cru… Les fûts de chêne de Cognac servent aussi à faire vieillir le baume de Bouteville, un condiment balsamique artisanal unique en France et prisé de nombreux chefs étoilés.

Le village de Bouteville s'étend au pied d'un éperon rocheux où s'élève un château, pièce maîtresse du patrimoine local. Le château actuel a remplacé la forteresse médiévale, que les Taillefer, comtes d’Angoulême, avaient érigée au XIe siècle. Maintes fois pillé et assiégé, le château a perdu une bonne partie de ses pierres au fil des siècles, mais pas son prestige. Il est en cours de restauration et domine la plaine et les vignes.

Située un peu à l'écart, une ancienne église prieurale consacrée en 1029 abrite des fresques médiévales. La construction de l’Église Saint Paul fut ordonnée vers l’an 1000 par Ildegarde, Dame de Bouteville. On y trouve des vestiges datant des tout débuts de l’art roman : la croisée du transept, la crypte et la chapelle des princes. Après les guerres de religion, cette église fut reconstruite en partie en 1624 par Louise de Luxembourg. Cette belle église, l’un des plus anciennes de Charente.

Le château d'Anqueville est aussi situé à Bouteville à la limite des communes de Saint-Même-les-Carrières et de Graves-Saint-Amant sur un éperon rocheux qui domine le ruisseau et les alentour. Ce château médiéval d'Anqueville, ruiné durant la guerre de cent ans et reconstruit au XVe siècle a été en partie démoli au XIXe siècle.

Bouteville le chateau routes touristique de charente guide du tourisme de poitou charentesToutefois, il reste un donjon rectangulaire du XIIIe siècle, flanqué d'une tourelle polygonale du xve siècle ainsi que des restes de fortifications avec chemin de ronde, tourelles et courtines. La fuie a disparu et le moulin à eau a été détruit par une tempête en 1768. Le château d'Anqueville fait chambre d'hôtes.

La prochaine étape de cette route touristique des "Villages de Pierres et de Vignes" sera Saint-Simeux, via la D95, D699 et la D14 (73 km). De la terre rurale du plateau, dédié exclusivement à la culture de la vigne, avec ses hameaux et ses vignes classées Fins Bois, aux berges de la Charente et le site historique des Moulins et Pêcheries, le village de Saint-Simeux offre un cadre idyllique.

Saint-Simeux, avec son église Saint-Siméon du XIIe siècle haut perchée, propose une halte bucolique pour ceux qui aiment se détendre. En contemplant le village depuis le pont ou en s’arrêtant au port de Saint-Simeux, les yeux se posent irrésistiblement sur de curieuses constructions, comme assises dans l’eau, sur l’une des digues.

Ce site incontournable des Essacs ou pêcheries, des Moulins et Pêcheries témoigne encore aujourd’hui de l’importante activité économique que furent la fabrication de farine de blé et la pêche à l’anguille d’avalaison dans le village de Saint-Simeux, dès le XIVe siècle. L’écluse de Saint Simeux avec son aire de pique-nique, offre un point de vue idéal sur le bourg.

Poursuivre vers Moulidars, via la D14 (78 km). Tel un véritable livre d'histoire mis à la disposition des regards, les vieilles pierres du village de Moulidars vous conteront, au détour des ruelles, la glorieuse histoire de cette commune. L'église romane Saint-Hippolyte du XIIe siècle, à été détruite en partie par un incendie et remaniée au XVe siècle.

Au Moyen Âge, il y avait deux châteaux dans Moulidars : le plus ancien, qui s'appelait la Cour de Moulidars, est aujourd'hui à peu près complètement détruit et les quelques constructions qui en subsistent forment ce qu'on appelle la Métairie du château d'Ardenne. Lors des guerres de religionCondé, chef des protestants, mourut au château d'Ardenne des suites de ses blessures reçues à la bataille de Jarnac le .

Le , le château d'Ardenne est vendu à M. Georges Hine, pour rester pendent 90 ans aux mains de cette famille. Ce sont eux qui amenèrent au château la grande table de marbre où mourut le prince de Condé lors de la bataille de Jarnac.

Le pigeonnier, qui faisait autrefois partie du domaine d'Ardenne, est construit à flanc de coteau et offre une vue magnifique plongeante sur la vallée de la Charente et sur les vignobles alentour, on peut même y apercevoir l'abbaye de BassacC'était la fuie du château, et elle fut construite dans les années 1720. Ce pigeonnier possède 850 boulins, c'est l'un des plus importants et des plus beaux pigeonniers de la CharenteLa commune de Moulidars possède aussi un riche patrimoine bâti et un lavoir.

Continuer vers Bassac, via les D405 et D22 (84 km). Autour de l'Abbaye Saint-Étienne de Bassac, ses annexes, la pierre d’evier, le Moulin de l’Abbaye, les restes de l’Eglise Saint-Nicolas, l’ancien cimetière de Bassac, l’ancien puits, le manoir des Plantes, la mairie et le parc de la mairie, se succèdent au gré de votre promenade. Bassac est une charmante commune au cœur du vignoble charentais, longée par le fleuve Charente, riche d’un patrimoine de mille ans d’histoire.

Bassac l abbaye routes touristique de charente guide du tourisme de poitou charentesL'abbaye Saint-Étienne de Bassac est une ancienne abbatiale du diocèse de Saintes, fondée en 1002 par Wardrade Lorichès, comte de la Marche et premier seigneur connu de Jarnac ; il gît encore, ainsi que son épouse Rixendis dans l'église de Bassac. Pillée par les troupes anglo-gasconnes en 1434, par les Protestants en 1564 et assiégée et pillée par les Catholiques au moment de la bataille de Jarnac en 1569. Elle attend aujourd'hui votre visite.

Le parcours touristique passera par Sigogne, via la D18 et la D55 (96 km). Le territoire de la commune de Sigogne est presque uniquement voué à la viticulture. Ses vins blancs de bonne qualité alimentent les nombreuses distilleries de la région. La commune est classée dans les Fins Bois, dans la zone d'appellation d'origine contrôlée du cognac.

L'église Saint-Martin de Sigogne, est de style roman ogivé des XIIe et XIIIe siècles. Plusieurs chapiteaux présentent de magnifiques sculptures de griffons, de masques de démons et de têtes humaines. À la Quantinerie, au sud du bourg de Sigogne, existe un logis, qui appartenait autrefois à la famille de BonnegensÀ trois kilomètres, en suivant la route de Courbillac à Cognac par le Peyrat de Houlette, on découvre sur la gauche le vieux logis de Rulle, présumé être du XVIIe siècle.

Sous l'Ancien Régime, il appartenait à la famille de Lestang de Rulle, seigneurs de Sigogne. Cette famille a compté en son sein des ancêtres de Madame de Maintenon et de l'écrivain Agrippa d'AubignéDe nombreuses fermes du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle se trouve aussi sur la commune de Sigogne.

Retour vers Jarnac, via la D736 (101 km).

Carnet pratique de la route touristique des "Villages de Pierres et de Vignes"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.
  • Balade le long de la Charente.
  • Tourisme fluvial.
  • Croisière en gabarre
  • Canoë-kayak 

Activités et Festivités

  • Bouteville
  1. La Compagnie de Bouteville : La Compagnie de Bouteville produit des condiments d'exception dans le village de Bouteville en Charente. Depuis le 19ème siècle, nous faisons vieillir nos produits en fûts ayant contenu du Cognac.
  2. Le Baume de Bouteville est un condiment balsamique francais vieilli en fûts de Cognac. Il est plus doux, plus léger et moins acide qu'un vinaigre. 
  3. Ouvert toute l'année sur rendez-vous uniquement. Site internet
  4. Château de Bouteville : L’association « Sauvegarde du patrimoine de Bouteville » fait revivre, lors de visites guidées, les quinze siècles d’histoire qui ont émaillé la vie de l’édifice. Mairie de Bouteville 13 Grand Rue 16120 BOUTEVILLE
  • Cognac
  1. Espace découverte en pays du Cognac - Place de la Salle Verte - Tél. : 05 45 36 03 65. Idéalement situé près du port fluvial, visite gratuite et accessible à tous les publics. Jeux pour enfants - Accès handicapés.
  2. Le château de Cognac, dans lequel naquit en 1494 François Ier, abrite la Maison Otard depuis 1795. La visite des lieux permet la découverte du logis du gouverneur, des salles Renaissance, de la salle au Casque et des chais de cognac.
  3. Musée d'Art et d'Histoiresitué dans l'hôtel Dupuy d'Angeac, dédié aux arts et traditions populaires du pays de Cognac, expose également des collections de céramique, d'archéologie, d'arts décoratifs et de beaux-arts tels que peintures et sculptures - 48, boulevard Denfert Rochereau - Tél. : 05 45 32 07 25.
  4. Musée des Arts du Cognac, installé dans l'hôtel Perrin de Boussac, retrace l'histoire et l'élaboration du cognac à travers une exposition d'objets et de documents. Place de la Salle Verte - Tél. : 05 45 96 21 10.
  5. Plusieurs grandes maisons de cognac, ouvertes au public, proposent visite des chais et dégustation.
  6. Camus - 21, rue Cagouillet - Tél. : 05 45 32 72 96.
  7. Otard - Le Château de Cognac - 127, boulevard Denfert Rochereau - Tél. : 05 45 36 88 86.
  8. Hennessy - Quai Hennessy - Tél. : 05 45 35 72 68.
  9. Martell - Place Edouard Martell - Tél. : 05 45 36 33 33.
  10. Maison Rémy Martin - 20, rue de la Société Vinicole - Tél : 05 45 35 76 66.
  11. La Gabare "La Dame Jeanne" : Ce merveilleux bateau qui autrefois transportait les tonneaux d'eau-de-vie vers la mer a été reconstruit à l'identique par la Communauté de Communes de Cognac pour accueillir des passagers de mai à septembre pour une croisière de 1h45. Renseignements à l'Office de Tourisme de Cognac au 05 45 82 10 71.
  • Jarnac
  1. Le circuit historique du vieux Jarnac comprend la visite de la vieille ville, de l'église Saint-Pierre et de la crypte, et les quais de la Charente. 
  2. Musée Courvoisier qui est un lieu dédié à l'histoire et à l'élaboration du cognac.
  3. Musée de la maison Tiffon-Braastad que vous pourrez visiter sur rendez-vous.
  4. Delamain, maison aux origines irlandaises, est établie depuis 1759 dans le vieux Jarnac. Réputée pour ses vieux cognacs issus des vignobles de Grande Champagne, elle est encore dirigée aujourd’hui par les descendants de James Delamain. Visites sur rendez-vous
  5. La So British maison Hine est l’une des plus anciennes maisons de négoce de Jarnac et le seul fournisseur de cognac de La Couronne d’Angleterre ! Vous pourrez découvrir l’univers intime désigné par Russel Sage sur rendez-vous.
  6. La Donation François-Mitterrand, musée installé dans un ancien chai, regroupe des cadeaux tels que peintures, sculptures, gravures et céramiques qui ont été offerts au président durant ses deux mandats présidentiels.
  • Bassac 
  1. L'abbaye Saint-Étienne de Bassac : site internet
  • Saint-Simeux
  1. Association Les Essacs de Saint-Simeux - 4 rue de la Charente - 16120 SAINT-SIMEUX - Tél. 05 45 97 04 27 - Site internet
  • Ars-en-Saintonge
  1. L’église Saint-Maclou d’Ars : Il est possible de la visiter tous les jours : les clés sont disponibles à la boulangerie, à la mairie et aux chambres d’hôtes “Le Fief du chevalier”.
  • Lignières-Sonneville
  1. La Petite Maison du Lin a pour objectif de retracer l'histoire de cette activité dans la commune, et de dévoiler tous les secrets de cette plante. Elle reconstitue ainsi la pièce de vie d'un tisserand charentais à l'époque du Second Empire. Renseignements au 05 45 80 50 10 ou au 05 45 91 60 83.

Plus d'information :

Pour vous rendre sur la route touristique des "Villages de Pierres et de Vignes"

Jarnac

Couvert 21 °C

Couvert

  • Min: 20 °C
  • Max: 21 °C
  • Vent: 36 kmh 240°

Le saviez-vous ?

De 1562 à 1598, les guerres de religion firent trembler la région et ses châteaux. Le  a lieu la célèbre bataille de Jarnac opposant les huguenots aux catholiques.

Le château d’Ardenne jouera un rôle lors de cette bataille car une partie des combats se sont déroulés sur le territoire de Moulidars.

Tout d’abord, les catholiques lancèrent la bataille du haut plateau de Moulidars, et la table ou mourut le prince de Condé demeura longtemps au château d’Ardenne.

Ainsi, Moulidars entra dans la grande histoire de France. Durant la nuit du 12 au , les catholiques tenaient la rive gauche de la Charente de Châteauneuf à Jarnac.

Ceux-ci, emmenés par le duc de Guise et le comte d’Anjou s’élancèrent des hauteurs de Saint-Simeux et Moulidars pour livrer bataille aux troupes protestantes se trouvant dans la plaine de la Guirlande, principalement à Bassac.

Nos coups de coeur sur la route touristique des "Villages de Pierres et de Vignes"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Charente

Préparez vos vacances sur la route touristique des "Villages de Pierres et de Vignes" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique des "Villages de Pierres et de Vignes" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 31/08/2020