Route "Jean Giono" (Alpes de Haute-Provence & Drôme)

La Route touristique "Jean Giono" dans les Alpes de Haute-Provence et la Drôme Provençale

La "Route Jean Giono", un itinéraire touristique autour de la montagne de Lure, montagne mythique dans la vie et l’oeuvre de l’un des plus grands écrivains du XXe siècle. Ce parcours emprunte de petites routes départementales à l’écart de la grande circulation, traversant une partie des Alpes de Haute-Provence, du Vaucluse et de la Drôme.

Au fil de ce périple touristique, le visiteur découvre des villages pittoresques, classés et souvent perchés sur leur promontoire, des paysages grandioses, le « Haut-Pays » décrit par l’écrivain.

La Route touristique "Jean Giono" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

L'histoire de ce parcours touristique commence à Manosque (km 0), la ville où naquit l’écrivain le le  et où il vécut toute sa vie, jusqu'à sa mort le Jean Giono achète en 1929, une petite maison au lieu-dit « Lou Paraïs » sur le flanc sud du mont d'Or, qui domine ManosqueC'est aujourd'hui le siège de l'Association des amis de Jean Giono. Le Pays de Manosque, est, pour tous les Provençaux, le pays de Giono.

Quitter Manosque pour relier la Route Jean Giono ponctué de 4 haltes littéraires, en suivant au plus près le cheminement de la « patache » dans le roman « Regain » ainsi que celui que Giono parcourut à pied en 1935 pour conduire son groupe de fidèles et d’admirateurs dans sa montagne de Lure. Au départ de Manosque, prendre la D927 en direction de Villemus (11 km).

Poursuivre en direction de Saint-Michel l’Observatoire, via la D4100 et la D105 (21 km). Le village a inspirée Jean Giono dans « Le Poids du ciel ». La nuit venue, Saint-Michel-l'Observatoire, qui s'appelait autrefois Saint-Michel en Provence, se tourne vers les étoiles. En effet, le site est doté d'un observatoire de renommée internationale qui invite à la contemplation du ciel et à la découverte de l'Univers. Cet observatoire, implanté à 600 mètres d'altitude, domine le village.

Continuer vers Vachères via la D5 et D14 (40 km) pour retrouver l’histoire du fameux « clocher bleu » de « Regain » (Jean Giono). Le village de Vachères, pittoresque et typiquement provençal, est perché au beau milieu d'un magnifique environnement naturel.  Il offre des panoramas à couper le souffle, surtout depuis la partie haute du village. La vue s'étend au sud de la chaîne de l'Etoile, qui domine Marseille, à la montagne de Lure, au nord, et du Ventoux aux Alpes.

La prochaine étape sera Banonvia la D14 et D5 (54 km). En passant par la route de Banon vous croiserez une belle bastide provençale à trois tours qu'on appelle le château puis 500 mètres après, vous découvrirez dans un site ombragé charmant la petite église Saint-Christophe d'origine romane venu tout droit du XIIIe siècleC’est Banon porte du xive siecle et calade routes touristiques des alpes de haute provence guide touristique de la provence alpes cote d azurici, à Banon, que le petit Giono, à l’âge de 11 ans, fit la première halte de son fameux voyage initiatique autour de la montagne de Lure.

Prendre la direction du hameau de Redortiers, via la D950 et D5 (64 km). Comme de nombreux lieux de Haute Provence, le hameau du Redortiers-le-Contadour est connu grâce à Jean Giono car l'un de ses romans : « Regain » fut porté à l’écran par Marcel Pagnol avec entre autres Fernandel comme acteur. Pagnol demanda à Giono si Aubignane, nom du village où se situe l’action du roman, existait vraiment, Giono lui répondit que c’était Redortiers.

L'itinéraire touristique passera par Revest-du-Bion, via la D950 (71 km). Situé sur le plateau d'Albion, le village est établi sur une légère butte et anciennement fortifié. Jean Giono a fait du Revest le village des frères Jason dans son roman "Les deux cavaliers de l'orage"Entouré de grands bois de chênes blancs, de pins, de hêtres et de champs de lavandes, vous pourrez profiter de magnifiques points de vue sur le Mont Ventoux et les Monts d'Albion.

Toujours sur la D950, passer Silance (76 km), puis prendre la direction de Ferrassières située sur le plateau d'Albion dans le département de la Drôme, via la D63 (82 km). Ferrassières en limite de la montagne de Lure est séparée de Barret-de-Lioure par le Col de l'Homme MortLa commune est considérée comme l'un des hauts lieux de la culture de la lavande dont de vastes champs entourent le village pittoresque.

Il est temps de filer en direction d'Aurel, située au nord-est de Vaucluse via la D63 et D95 (87 km). Bâti sur un éperon rocheux, la meilleure façon d’apercevoir ce village est d’emprunter la D942 depuis Sault. À la sortie d’un virage, il s’impose à vous comme suspendu, sublimé par un champ de lavande fleuri en juillet/août. Aurel est au cœur de ce que Giono appelait « Le Haut-Pays » ce plateau de Haute-Provence à cheval sur les Alpes de Haute-Provence, le Vaucluse et la Drôme.

Suivre la direction du pittoresque village perché de Montbrun-les-Bainsvia les D942 et la D542 (95 km). Classé Plus Beaux Villages de France, le village adossé à la colline, face au mont Ventoux est situé au cœur du Parc Naturel Régional des Baronnies ProvençalesL'arrivée à Montbrun-les-Bains depuis l'un des cols environnants, est un enchantement. Giono connaissait bien ce pittoresque village de la Drôme Provençale.

Fin de cette première étape de cette Route touristique "La Route Jean Giono".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 1 de la route touristique "La Route Jean Giono".

Poursuivre en direction d'Aulan, via la D159 (103 km). Ce petit village se situe entre les Montagnes de Buc (1442m) et de l'Ubac (1036m), à l'orée des gorges du Toulourenc. Construit sur un éperon rocheux dominant la vallée du Toulourenc, le château d’Aulan dont les premières traces remontent au XIIe siècle a appartenu entre autres aux barons de Mevouillon. Autour du château se dressaient autrefois un village médiéval d'une trentaine de maisons... aujourd'hui ruiné.

Sederon routes touristiques des alpes de haute provence guide touristique de la provence alpes cote d azurRevenir sur Montbrun-les-Bains, puis suivre la direction de Barret de Lioure, via la D159 et la D542 (118 km). Ce vieux village perché, accroché à la montagne face au Mont Ventoux appartenait jadis à la Baronnie des Mévouillon. Il surplombe la vallée de l’Anary et ses pics rocheux pointant comme de gigantesques menhirs, au milieu des prés et des champs de lavande avec, en toile de fond, toute la chaîne du massif du Ventoux.

Continuer vers le charmant petit village de Séderon, via la D542 (126 km). En flanant dans le village, ne manquez pas d'aller admirer les fresques et les vitraux de l'église communale réalisés dans les années 1940 par André Seurre. Non loin, il est également possible de découvrir les ruines de la chapelle Notre-Dame-de-la-Brune du Xe siècle, une ancienne halte sur le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle.

Poursuivre en direction Des Omergues et la douce vallée du Jabron, via la D546 et D946 (134 km). C’est dans ce petit village Des Omergues que Giono situe la rencontre de son héros Angélo avec les premiers cholériques dans Le Hussard sur le toit. Angélo descend à cheval des crêtes de Lure par le Pas de Redortiers et, après la découverte de la terrible épidémie, il entreprend de suivre la vallée pour rejoindre la Durance et Manosque.

L'étape suivante de ce circuit touristique passera par Montfroc, via la D946 (137 km). Le village de Montfroc est l’avant dernier village lorsque l’on remonte la vallée depuis Sisteron. A l’adret, la commune s’étend jusqu’à la montagne de Palle, qui la sépare de Lachau ; A l’ubac, elle se développe jusqu’à la crête de Lure avec depuis le lieu-dit Villevieille, un itinéraire ancien permet d’accéder au col de la Roche (1314 m) pour rejoindre ensuite Banon.

Passer Curel (140 km), le village  tout en pierres, se situe au cœur de la vallée du Jabron. Le vieux village de Curel est situé plus en hauteur que le village actuel. L'ancienne église Saint-Martin est encore debout, au milieu des ruines de l'ancien village. En 1938, une tombe gallo-romaine de légionnaire a été découverte ; elle contenait un glaive et une faucille.

Rester sur la D946 jusqu'au village de Saint-Vincent-sur-Jabron (146 km). Le village de Saint-Vincent-sur-Jabron s’épanouit au cœur de la vallée près de son torrent, le Jabron, sous le regard de quatre montagne ; montagnes de Lure, de Mare, de Saint-Michel et de Pélegrine. Dans toutes les directions alentour, le haut clocher de sa vieille église se voit de loin.

Poursuivre en direction de Noyers-sur-Jabron (154 km). Ce village-rue ne manque effectivement pas d'atouts par la richesse de son patrimoine architectural et naturel, mais également par son cadre unique.que vous pourrez découvrir le temps d'une balade. Noyers-sur-Jabron a su garder dans ses hauteurs, le témoignage de son passé comme le vieux village blotti derrière son église Notre-Dame de Béthléem construite au XIe siècle.

Curel routes touristiques des alpes de haute provence guide touristique de la provence alpes cote d azurAu pied de la montagne de Lure, dans un écrin naturel remarquable, le village de Peipin vous attend pour votre prochaine étape de votre escapade touristique, via la D946 et D4085 (168 km). Lové sur le flanc d’une colline dominée par les ruines d’un château fort médiéval, détruit en 1793le cœur historique du village est traversé par la Grand-Rue qui reprend le tracé de l’antique Voie Domitienne. 

Continuer vers Châteauneuf-Val-Saint-Donat, via la D951 (174 km), en longeant champs de blé, d'oliviers et de lavande, la commune alterne les paysages boisés et les étendues verdoyantes. Installé au pied du versant sud de la montagne de Lure, Châteauneuf-Val-Saint-Donat prend place sur les bords de l'ancienne voie royale de la fin du XVIIIe siècle, qui allait autrefois d'Apt à EmbrunLa commune a conservé quelques portions de cette route royale.

Dirigeons-vous vers Mallefougasse-Augès, via la D951 (180 km). On peut atteindre de la Montagne la crête de Lure au départ du village par un sentier de randonnée de 18km pour 1000 mètres de dénivelé (5h30), le point d'observation sur les Alpes et la Provence est remarquable.

Rester sur la D951 jusqu'au village de Cruis (186 km). Entre champs de lavande et garrigues, à l’orée des sapinières et forêt de hêtres, sur le versant Sud de la Montagne de Lure, découvrez le charmant village de Cruis. De nombreux chemins de randonnées balisés sillonnent la forêt de Cruis et la merveilleuse montagne de Lure, si chère à Jean Giono.

Poursuivre en direction de Saint-Etienne-les-Orgues (192 km). Visitez en toute quiétude ce superbe village qui commande la route d'accès à la montagne de Lure et découvrez ses rues étroites, les maisons aux façades des XVe et XVIe siècles habillées de portes ouvragées, qui évoquent l’aisance des anciennes familles d’apothicaires et droguistes, ses étals de boutiques en pierre. 

Le parcours touristique passera par le village d'Ongles (199 km). Les ruines de l’ancien village et de son église du XIIIe siècle sont visibles à Vière, but de promenade des Onglois. L’église date du XIIe siècle, directement accolé à l’ouest de cette église, se trouve un ermitage, dont la porte orientée au sud est surmontée d’une pierre ornée d’une croix sculptée en remploi datant de l’époque mérovingienne.

A deux kilomètres du village se trouve le Rocher d'OnglesCelui-ci offre un tableau exceptionnel dans la lumière provençale, un trésor pour peintre ou photographe. Petit hameau de maisons resserrées sur son rocher isolé, avec en fond le sommet de la Montagne de Lure, il fait  miroiter la lumière du soleil couchant dans un paysage comme seule la haute-Provence en recèle.

Suivre la direction de Lardiers, via la D112 et D12 (205 km). Le village de Lardiers se situe au cœur des champs de lavande. C’est à Lardiers que fut créé le premier bistrot de pays, le café de la Lavande, qui existe toujours. C'est au XIIIe siècle que les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem créent le village

Continuer vers L'hospitalet, via la D12 (209 km), le village existait avant le XIIe siècle, fondé par les hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. L'église Saint-Jean-Baptiste, est essentiellement du XIIIe siècle elle possède quelques parties qui ont pu être datées du XIIe siècle, seuls vestiges du premier prieuré construit par les Hospitaliers

La dernière étape de cette route touristique consacrée à Jean Giono sera Saumane, via Vière (211 km). En 1960Giono tourne avec Fernandel Crésus aux Fraches et dans la vallée du Jabron, mais quelques scènes sont filmées dans les villages de l’Hospitalet et de SaumaneD’une pierre à l’autre, parcourez ce village paisible en découvrant son patrimoine. La construction appelée le château, située dans le village de Saumane, est une grosse maison des XVIIe et XVIIIe  siècle.

Retour sur Banon, via la D12 (220 km), puis Manosque via la D5 (254 km).

Fin de cette deuxième étape de cette Route touristique "La Route Jean Giono".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "La Route Jean Giono".

Carnet pratique de la route touristique "Jean Giono​​​​​​​"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villes et villages.
  • Visite guidée dans certains villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.
  • Escalade, accrobranche, vol en parapente, balade en équitation, via ferrata
  • Rafting, canyoning, randonnées aquatiques, parapente, vol à voile, planeur, parachutisme...
  • Rendez-vous sur de nombreux marchés locaux où les étals sont riches de produits locaux.
  • Découvrir ou redécouvrir les paysages que célèbre l’écrivain Jean Giono, c’est l’idée d’une route littéraire créée par l’association Route Jean Giono. Une route de plus de 150 kms ceinturant la montagne de Lure avec, le long de l’itinéraire, une sélection de sept sites et de six balades autour de différents lieux comme Banon, le Contadour ou le château de la Gabelle. Une sélection issue de l’ouvrage « Marcher un livre à la main » de Jean-Louis Carribou.

Activités et Festivités

  • Manosque
  1. Visiter la maison de l’écrivain et le Centre Jean Giono Le Paraïs : permettent de découvrir et promouvoir l’écrivain et son oeuvre. Centre Jean Giono - 04 92 70 54 54 Site internet
  • Saint-Michel l'Observatoire
  1. Le chemin des Étoiles, cheminement piéton à travers les vieilles rues du village, conduisant à une table d'orientation avec superbe panorama sur la région. Des panneaux retracent l'histoire de l'astronomie. Départ rue de la Lirette.
  2. L'observatoire de Haute-Provence : Visite de la coupole et du télescope. L'observatoire astronomique est doté de plusieurs coupoles et c'est un lieu fort apprécié des passionnés et des amateurs.
  • Vachères
  1. Musée de paléontologie et d'archéologie Pierre Martel de Vachères : Le musée présente des collections de fossiles remarquables, ainsi qu'une salle d'archéologie.​​​​​​​
  • Ferrassières
  1. Plusieurs circuits spécifiques centrés sur la lavande, avec des étapes chez des producteurs. D'autres bouclent incluent le belvédère de la route du col de l'Homme mort, avec son splendide panorama. Renseignements au 04 90 64 01 21 ou 04 75 82 19 26.
  • Banon
  1. L'écomusée de la fromagerie de Banon vous ouvre ses portes d'avril à novembre pour apprendre l'histoire et la fabrication de ce produit d'exception.
  • Montbrun-les-Bains
  1. Le sentier des 16 fontaines : disponible à l'Office de Tourisme, vous permettra de découvrir le village le long d'un cheminement de fontaine en fontaine.
  • Château d’Aulan
  1. Seule demeure privée des Baronnies ouverte à la visite, le château d'Aulan recèle de nombreux souvenirs de famille des Suarez d'Aulan, en particulier sous Napoléon III. 
  • Séderon
  1. Les amoureux d'astronomie pourront se rendre au CosmoDrôme sur la montagne de Bergiès pour une romantique observation des étoiles.

Plus d'information :

 

Pour vous rendre sur la route touristique "Jean Giono​​​​​​​"

Manosque

Couvert 10 °C

Couvert

  • Min: 10 °C
  • Max: 10 °C
  • Vent: 4 kmh 27°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "Jean Giono​​​​​​​"

Hébergement :

Le Château de la Gabelle

il s'agit d'une ancienne maison forte du XVIe siècle, remanié et modernisé, il s'agit désormais d'une maison d'hôtes et d'une ferme biologique spécialisée dans la lavande.

On peut y visiter les cultures, découvrir les techniques de production et d'exploitation (fabrication de l'huile essentielle notamment) et même suivre des ateliers pédagogiques.

Dans un cadre bucolique et reposant, cette ancienne ferme fortifiée du XIIIe siècle, située au pied du Mont Ventoux, dispose de 5 chambres.

Plus d'info : Le Château de la Gabelle - 1065 Route de la Gabelle - 26570 Ferrassières - E-Mail : hebergement.gabelle@gmail.com - Site internet

Restauration :

Les routes touristique des Alpes de Haute-Provence

Préparez vos vacances sur la route touristique "Jean Giono​​​​​​​" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "Jean Giono​​​​​​​" avec nos partenaires

  • Les Balcons du Sauze (Enchastrayes - Le Sauze 04)

    Les balcons du sauze la sauze sur barcelonnette routes touristiques des alpes de haute touristique guide du tourisme de la provence alpes cote d azur

    A 1 400 m d’altitude, dans le village du Sauze, le village de vacances Les Balcons du Sauze est implanté en bordure de prés dans le cadre d’une nature et de paysages magnifiques ! Un lieu de vacances agréable, une équipe locale qui saura vous faire découvrir les différents atouts de sa vallée et d’où il vous sera facile de partir pour des randonnées en montagne mais aussi profiter de l’Ubaye pour découvrir les sports d’eaux vives.

    349,00€ TTC

    Détails

  • Le florimontane (Morzine - Avoriaz 74)

    Le florimontane morzine club du soleil routes touristiques de haute savoie touristique guide du tourisme de rhone alpes

    L'hôtel club est situé au cœur du village traditionnel, à 150 m. des premières remontées mécaniques. Au coeur des Domaines des Portes du Soleil 1000/2466 m. d'altitude. 650 km de pistes dont 70 km pour le domaine de Morzine/Les Gets (9 vertes, 35 bleues, 29 rouges et 8 noires), 212 remontées mécaniques.

    469,00€ TTC

    Détails

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 16/12/2020