Route de la Côte d'Émeraude dans les Côtes d'Armor

Circuit de l'étape "de Lancieux à Pleneuf-Val-André" de la route touristique "de la Côte d'Émeraude" à partir des Côtes d'Armor

Il y a beaucoup à voir le long de cette côte d'Émeraude dans les Côtes d'Armor, une grande invitation au voyage et à l’aventure pour votre escapade sur cette route touristique !

Cap à l'ouest, où vous marcherez droit sur le charme des stations balnéaires de Saint-Lunaire, Saint-Briac et Lancieux tout à côté. Toute proche, la station de Saint-Cast-le-Guildo est charmante avec son petit port, ses sentiers côtiers et ses sept plages de sable fin.

A moins que vous ne préfériez le Fort La Latte, mythique château aux pieds dans l'eau... Vous apprécierez les falaises et rochers de grès rose, la lande sauvage, les bois de pins, les dunes, la mer d'émeraude s'échouant sur les plages sauvages...

Au gré de votre escapade, profitez de la beauté de ce circuit touristique. Le littoral de la côte d'Emeraude vous fera découvrir autant de lieux emblématiques que de paysages uniques.

Votre itinéraire et visites sur le Circuit de l'étape "de Lancieux à Pleneuf-Val-André" de la route touristique "de la Côte d'Émeraude"

Etape 2 (partie Côtes d'Armor) : de Lancieux à Pleneuf-Val-André

Vous voici dans les Côtes d'Armor pour la partie de cette route de la  Côte d'Emeraude situé dans ce département des Côtes d'Armor. prenez la direction de Lancieux via D786 (53 km), un village balnéaire très prisé par les pêcheurs à pied de coquillages qui vont à marée basse ramasser coques et pétoncles. Il suffit de piétiner sur place pour les faire remonter, un plaisir pour les enfants. Visiter la vieille église et son clocher datant de 1740.

Ploubalay le manoir de la coudraie les routes touristiques dans les cotes d armor guide du tourisme en bretagneRester sur la D786 vers Ploubalay (55 km), la commune a acquis le surnom de "carrefour des plages" du fait de sa situation géographique. Ploubalay possède sur son teritoire des constructions anciennes remarquables.

Le château de la Ravillais et son jardin paysager, le château de la Mallerie du XVIIIe siècle. Il a appartenu à la famille du Breil puis à partir de 1787 à Toussaint Briot, qui en a fait un centre de recrutement royaliste pendant la Révolution. Le château de la Crochais le long du Frémur.

Le manoir de La Coudraie, le manoir de Bellestre au lieu-dit Bel Être et le manoir de la Guérais. La chapelle de La Ville Briand propriété du château de La Mallerie du XVe siècle. La chapelle Saint-Cadreuc édifiée à proximité de l'ancien prieuré Saint-Cadreuc. L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul reconstruite en 1869.

A la sortie de Ploubalay, sur votre droite vous remarquerez les polders de Ploubalay dans la baie de Lancieux créés par des moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Jacut. La plus ancienne digue, la Digue des Moines aurait été construite vers la fin du XVe siècle pour protéger les zones des Bauglais et des Briantais.

Les autres digues ont été construites au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle sous la direction de l'abbaye mais par des repris de justice de la ville de Saint-Malo. Vous suivrez les polders jusqu'à Saint-Jacut-de-la-Mer via la D768 et D26 (61 km).

Saint-Jacut-de-la-Mer est sur une presqu'île débouchant en face de l'archipel des Ebihens. L'endroit est propice aux belles promenades, tant dans les ruelles préservées du vieux village que sur les falaises et leurs 11 plages, jusqu'aux îles des Ebihens accessibles à marée basse. Les plages du Rougeret, de la Pissotte et du Haas sont les plus fréquentées.

Au Nord de l'île maitresse des Ebihens vous trouverez également une très belle petite plage. Le superbe archipel des Ebihens est fréquenté par les amateurs de pêche aux crabes et aux coques durant les grandes marées.  Outre sa belle plage au Nord qui prends parfois des couleurs tropicales, l'île est coifée d'une tour fortifiée, construite par Vauban, architecte du roi, à la fin du XVIIe.

Le chateau du guildo les routes touristiques dans les cotes d armor guide du tourisme en bretagneUn très beau petit hameau de vieilles maisons se trouve à côté de la tour. Plusieurs chemins de randonnées se trouve sur l'île et d'autres chemins privés. pour information  Saint Jacut était un moine irlandais du Ve siècle. Il fut longtemps invoqué pour la guérison des fous.

Prenez la D26 vers Le Guildo, avant le village, à droite de la rivière Arguenon, les imposantes ruines féodales du château de Gilles de Bretagne datent du XIVe siècle. Elles se visitent. Le château fut démantelé par Henri IV au XVIIIe siècle. Au départ du château, très belle promenade par le chemin des douaniers en direction de Saint-Jacut-de-la-Mer.

Le petit port en contrebas, sur la rivière, est entouré de vieux hameaux de pêcheurs. A marée basse, les vases grises dessinent d'incroyables figures prisées de photographes. Sur la rive ouest, face au château, les Pierres Sonnantes sont une attraction naturelle aimée des enfants. Prenez une pierre et frappez-les : elles résonnent de sons métalliques.

Attention, sur le chemin des pierres sont frappées un peu partout par les touristes. Elles ne résonnent pas. Les véritables pierres sonnantes sont un peu plus loin. A 5mn de marche depuis le parking.

Saint cast le guido plage du fesnay routes touristiques dans les cotes d armor guide du tourisme en bretagneContinuez votre parcours sur la route de la Côte d'Emeraude vers Saint-Cast-le-Guildo (76 km) via la D786. La Presqu'île de Saint-Cast-le-Guildo est un savoureux mélange entre immenses plages de sable fin, criques secrètes et panoramas époustouflants.

Les 10 000 soldats Anglais débarqués à Saint-Lunaire en 1758 ont été repoussés puis vaincus par les Français à Saint-Cast le 11 septembre, avec l'intercession du saint breton Saint-Yves, parait-il...

Sur la route, avant d'arriver à Saint-Cast-le-Guildo vous trouverez la pointe de la Garde, ses belles villas et son point de vue est vraiment remarquable. Sur la hauteur, l'ancien village de pêcheurs a conservé ses charmes. La plage a été aménagée en station balnéaire touristique avec de nombreuse animations les soirs d'été.

Revenez vers Matignon par la D13 (81 km), l'actuel prince de Monaco, Albert II, porte parmi ses nombreux titres celui de sire de Matignon. Admirez le Château de La Chesnaye-Taniot, du XVIIe et XVIIIe siècle, le Manoir de La Vigne du XVIe siècle. l'église Notre-Dame du XIXe siècle et la Chapelle de Saint-Germain de la Mer XIIe siècle.

Vous retrouvez la D786, prenez à droite la D34 et la D117 vers le Fort la Latte (93 km), en suivant la route de la côte vers l’ouest. C’est l’un des endroits les plus impressionnants de cette côte d’Emeraude. Surplombant une falaise de 72 mètres battus par les vents, ce château a un cachet unique !

Fort la latte routes touristiques dans les cotes d armor guide du tourisme en bretagneCe fort à 60m au dessus de la mer fut initialement construit en 937, puis réaménagé par Vauban en 1694. Assiégé à plusieurs reprises, entre autres par les Anglais, il ne fut jamais pris. Le fort-la-Latte est construit sur deux îles reliées entre elles et à la côte par des pont-levis. Un énorme donjon datant de 1341 est en son milieu. Depuis le toit, le paysage sur la côte d'Emeraude est saisissant. La visite est très bien organisée, instructive et amusante.

Depuis le fort-la-Latte, il est possible de rejoindre la pointe du cap en passant par le sentier de randonnées, le long de l'anse des Sévignés. Plage fantastique à marée basse (difficile d'accès).

Mais avant d'arriver au fort-la-Latte, vous aurez contourné la Baie de la Fresnaye, elle borde la côte Est du cap, après Saint-Cast-le-Guildo. Ses berges sont toujours aussi jolies, et les nombreuses espèces d'oiseaux en font un site intéressant. Vous pouvez longer sa rive gauche en voiture, la petite route rejoindra un peu plus loin l'itinéraire principal vers le cap.

Avant l'entrée de cette route sur berge le long du cap, on peut tourner à gauche vers la petite rivière du Frémur et sa chapelle très belle chapelle Saint-Sébastien, gothique, datant de 1536. Le château de Varouault, à côté, vaut le coup d'oeil en passant. Si votre femme est infidèle, vous y verrez des fantômes, dit la légende !

Par la route (ou par le sentier des douaniers le long de la côte 5km), vous arrivoerez sur l'une des l’extremité de la côte d’Emeraude. Le Cap Fréhel via la 34 (97 km), ici la Nature est reine. Aucune construction humaine. On se ressource. On respire… Le rose des falaises est appuyé par le rose des lavandes. L'extremité du cap étant recouvert d'une lande épaisse, le tout formant un paysage breton très typique et propice aux légendes !

Le Cap Fréhel offre l'un des paysages naturels les plus grandioses des Côtes d'Armor : celui d'une langue de terre tannée par les vents et couverte d'une lande rase, qui semble comme suspendue soixante-dix mètres au-dessus des flots. Avec ses grandes falaises roses, le cap Fréhel forme un ensemble naturel et historique incontournable lors d'une visite au nord de la Bretagne.

Cap frehel les routes touristiques dans les cotes d armor guide du tourisme en bretagnePar beau temps, l'œil porte depuis ce promontoire jusqu'aux îles anglo-normandes. Réserve ornithologique, le Cap Fréhel fait le bonheur des amateurs de promenades iodées grâce au sentier qui en fait le tour. Quant à son phare, il se visite parfois sur réservation.

Il y a deux phares au bout du Cap Fréhel. Le vieux phare fortifié fut construit par Vauban, à la fin du XVIIIe, et le nouveau en 1950. Sa lampe tourne à 103 mètres au-dessus de la mer, et est visible à 110 kilomètres de distance. Vue superbe du haut du phare, surtout par temps clair.

De nombreux peintres se sont laissés gagner par ces paysages envoûtants, tant par les couchers de soleil que par les brumes matinales. Le cap (et ses îles) est une réserve ornithologique importante, et depuis les chemins de randonnées, on peut même appercevoir des pingouins (rares en France).

A l'ouest du Cap Fréhel, vers Saint-Brieuc par la D34 : la route de la Côte d'Emeraude avec ses caps, ses plages, les criques sensationnelles, et ses sentiers de randonnées, est incroyablement belle, surtout l'été après 16 heures, quand les couleurs virent au orange-rouge.

La plage du Croc à Pleherel et ses beaux cordons dunaires est très belle. L'un des plus grands campings d'Europe la jouxtant; elle perd néanmoins un peu de son charme. L'église du Vieux-bourg, à côté, vaut un temps d'arrêt.

Sables d or les pins les routes touristiques dans les cotes d armor guide du tourisme en bretagnePassez la plage des Sables d'Or les Pins, le site était déjà habité au IIe siècle, puisque des vestiges de thermes gallos-romains y sont visitables. Très belle station balnéaire avec sa grande plage, ce village fut construit pour le tourisme entre 1922 et 1924. De grandes villas de style Anglo-normand, et d'autres plus art-déco jalonnent la côte.

La ville s'agrandit très vite durant les années folles arrêta net sa croissance au moment de la crise de 1929, ce qui explique la sensation d'inachevé qu'on éprouve à Sables-d'Or. Le magnifique îlot Saint-Michel et sa chapelle de 1881 sont accessibles à marée basse.

Retrouvez la D786 puis la D34 vers Erquy (113 km), ce port est le premier pour la pêche de la coquille Saint-Jacques et de la praire. Erquy offre les charmes architecturaux de ses nombreuses maisons en grès rose. Conjointement, les caps d'Erquy et de Fréhel ont intégré le Réseau des grands sites de France.

Erquy offre quelques très belles promenades, et en tout premier lieu au Cap d'Erquy aux couleurs un peu semblables à celles du Cap Fréhel. On peut également voir sur le cap les ruines d'un fort, et un four à boulets.

Ces fours étaient une invention destinée à  chauffer les boulets avant de les lancer ("tirer à boulets rouges"). Mais cette invention ne fut guère utilisée : le temps de mettre le four en route, de faire rougir les boulets et de les acheminer aux canons était beaucoup trop long en cas d'attaque navale.

Admirez le château de Bienassis construit en 1400 mais fut en partie détruit pendant les guerres de la Ligue. Il fut confisqué à la Révolution puis transformé en prison, puis acquis par la famille qui le possède toujours depuis 1876. Habité, le château se visite néanmoins. La masse de granit rose du château est surprenante L'intérieur fut rénové au XIXe siècle.

Dernière étape de ce deuxième circuit de la route de la Côte d'Emeraude, Pleneuf-Val-André via la D34 en suivant la côte (123 km). Le petit port du Dahouët, à l'embouchure de la rivière Flora, est un endroit très charmant, qui vit partir générations de marins vers l'Islande puis Terre-Neuve. Les pêcheurs se sont aujourd'hui reconverti à la coquille Saint-Jacques.

Pleneuf-Val-André fut longtemps la station balnéaire bourgeoise à l'est des Côtes d'Armor. La plage du Val André est très belle avec sa vue sur la baie de Saint-Brieuc. A marée basse, l'îlot du Verdelet est accessible et on peut y voir les ruines des pêcheries installées par les moines aux moyen-âge.

Fin du Circuit de l'étape 2 partie Côte d'Armor "de Lancieux à Pleneuf-Val-André"

Le saviez-vous ?

Découvrez les deux circuits de la route touristique

Circuit 1 Etape : partie Ille et Vilaine "de Cancale à Saint-Briac" (51 km)

Circuit 2 Etape : partie en Côte d'Armor "de Lancieux à Pleneuf-Val-André"

Pour vous rendre sur le Circuit de l'étape "de Lancieux à Pleneuf-Val-André"

Lancieux

Couvert 12 °C

Couvert

  • Min: 10 °C
  • Max: 14 °C
  • Vent: 18 kmh 340°

Nos coups de coeur sur le circuit de l'étape "de Lancieux à Pleneuf-Val-André"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique des Côtes d'Armor

Préparez vos vacances sur le circuit de Lancieux à Pleneuf-Val-André dans les Côtes d'Armor avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans les Côtes d'Armor avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 22/02/2018