Route du circuit des enclos paroissiaux du pays du Morlaix (29)

Circuit de la route du circuit des enclos paroissiaux du pays du Morlaix

Ce parcours touristique dans le pays de Morlaix, c'est 8 étapes sur un circuit d'une distance de 70 km vous mèneront de Saint Thégonnec avec son magnifique exemple des surenchères auxquelles se livraient les paroisses voisines au centre ancien de Morlaix, port de commerce très prospère par lequel transitaient les toiles de lin vendues dans toute l’Europe.

Cette boucle vous permettra pendant votre escapade dans le Finistère de découvrir les principaux enclos paroissiaux bretons. Ensemble architectural majestueux comprenant une porte triomphale, une église, un calvaire, un ossuaire, un cimetière est entouré d'un muret de pierre qui délimite et protège le territoire sacré.

Avant de commencer votre circuit touristique, nous vous conseillons de prendre connaissance sur notre pages du lexique sur les Enclos Paroissiaux pour comprendre ces merveilles du Finistère.

Votre itinéraire et visites sur le Circuit de la Route touristique des enclos paroissiaux du pays du Morlaix

Nous vous proposons de commencer votre périple sur ce circuit des Enclos de la ville de Morlaix situé au fond d'un estuaire protégé par les contreforts des monts d'Arrée.

Morlaix ville d art et d histoire les routes touristiques dans le finistere guide du tourisme en bretagneCette belle ville de Morlaix bénéficiant du label Pays d'Art et d'Histoire,a conservé de magnifiques demeures du XVIe siècle, comme la maison dite de la Duchesse Anne et la maison à Pondalez. Pas moins de 152 maisons à pans de bois s'y succèdent pour le grand plaisir des amateurs de patrimoine bâti !

Emblème de la ville, le viaduc de Morlaix, superbe ouvrage d'art ferroviaire de 58 mètres de haut, surplombe majestueusement la vieille ville et le port. Du port de Morlaix, vous pourrez embarquer pour une visite de la baie, l'une des plus belles de Bretagne, avec notamment l'île du château du Taureau, toute proche.

Une balade s'impose aussi sur le port, autrefois le plus important de Bretagne, pour l'ancienne Manufacture des Tabacs et les espaces reconvertis en lieux d'expositions ou dédiés aux arts. Visiter l'église Saint-Mélaine, de style gothique flamboyant du XVe siècle dédié à Melaine de Rennes. L'église fut construite par l'atelier d'architectes Beaumanoir.

A proximité : la baie de Morlaix et un riche patrimoine

Quittez Morlaix par la rue Guy Le Normand en direction de Plourin-les-Morlaix (7 km). De l'époque féodale, Plourin-les-Morlaix a hérité de tout un ensemble de demeures, aux siècles suivants, l'agriculture et le lin ont amené la construction d'un habitat rural de qualité, au premier rang desquels se trouvent les manoirs. Maisons "nobles", ils sont les témoins de la richesse seigneuriale passée.

L'enclos paroissial de Plourin-les-Morlaix est constitué de l'église Notre-Dame de la fin du XVII e siècle construite en granite. Elle a succédé à une église gothique qui menaçait ruine vers 1762 et dont il reste le chœur.

La chapelle ossuaire, construite dans l'enclos paroissial, simple monument rectangulaire, date du XVIIIe. Elle est consacrée à saint Mathurin, dont on dit qu'il guérissait maux de tête, faiblesse d'esprit et folie. Restaurée, elle abrite sous ses arcades six statues en kersantite polychrome de Roland Doré, provenant de l'ancien calvaire de l'enclos, sans doute détruit pendant la Révolution.

Reconnue tardivement pour son apport dans la statuaire bretonne, l'œuvre de Roland Doré est très présente dans l'enclos paroissial. On lui doit la "sainte Anne, la Vierge et l'enfant", et la statue de saint Yves de l'église Notre-Dame, ainsi que les statues qui ornent les piliers du mur de l'enclos, dont une piéta et "la fuite en Egypte" de Joseph, Marie et de l'enfant Jésus. Ces statues sont sans doute des pièces de l'ancien calvaire.

Plougonven circuit des enclos paroissiaux du pays de morlaix routes touristiques dans le finistere guide du tourisme eLe clocher de plan carré date de 1728. De style néo-classique, il est couronné d'un dôme amorti par un clocheton et une flèche. Il est flanqué d'une tour circulaire dont le rayon décroit en montant et abrite un escalier à vis. La tour du clocher porte l'inscription « Noble et discret Messire Bernard Salaun.R.Jean Poidevin.Fabriq.1728 ».

À l'entrée du cimetière,  un if remarquable séculaire, vraisemblablement contemporain de l’enclos paroissial et de l’ancien cimetière du XVIe ; c’est sous cet if que le crieur public s’installait le dimanche pour annoncer les nouvelles aux villageois.

A proximité : Manoirs, châteaux, des chapelles, des croix et calvaires disséminés dans la campagne et de quelques fontaines.

Poursuivez votre escapades vers Plougonven en suivant la D109 (13 km). C’est autour de l’église Saint-Yves que se compose l’enclos paroissial de Plougonven. Datant du XVIème siècle, cette belle église gothique dotée d’un joli porche d’entrée et abritant de nombreuses statues de saints fut rénovée au XXème siècle suite à un incendie. Elle a conservé d’origine sa façade de pierre, ses mystérieuses gargouilles et son beau clocher à balcon.

Au pied de l’église, son calvaire se dresse depuis un imposant socle octogonal sur lequel deux rangées de corniches représentent les scènes de la Bible. Culminant à 4 mètres de haut, le calvaire est orné d’une statue de Jésus en croix au pied de laquelle on aperçoit Marie et saint Jean. Edifié au XVIème siècle, il est l’un des plus anciens de la région. 

Le calvaire orthogonal de Plougonven est particulièrement riche en sculptures. Détruit en 1794, il sera redressé en 1810 et les dégâts sur les statues réparés. Par contre, l’enclos comporte toujours l’ossuaire d’origine et la chapelle du Christ, sur l’autel de laquelle on déposait les jeunes enfants pour les fortifier.

Abbaye du relec circuit des enclos paroissiaux du pays de morlaix routes touristiques dans le finistere guide du tourisme eJetez ensuite un coup d’œil à son ossuaire dont la construction remonte également au XVIème siècle. L’édifice est recouvert d’une toiture d’ardoise et creusé de belles fenêtres à arcades trilobées.

A proximité : Outre le calvaire de l'enclos, 21 autres calvaires et croix sont recensés sur le territoire communal et plusieurs Manoirs. Visiter Guerlesquin, l’une des 5 communes labellisées « Petite Cité de caractère » en Finistère.

Option : Prenez la direction de Berrien via la D111, puis la D769 (20 km). Visiter l'enclos de Berrien avec son l'église paroissiale Saint-Pierre datant du XVIe siècle dans le bourg est classée Monument historique depuis 1915 ; son clocher est de style Beaumanoir doté de trois cloches et de charpente apparente tout comme le porche.

Le clocher a été détruit par la foudre en 192374, mais restauré ensuite. L'intérieur de l'église est à trois nefs avec transepts voûtés en bois. Une pierre du clocher porte une inscription de 1575 mais doit dater d'un édifice antérieur.

Si vous continuer sur le circuit initial, prenez la D111 pour vous rendre à l'abbaye du Relec (30 km) fondée en 1132 avec son système hydraulique innovant utilisé pour irriger ses jardins et distribuer l'eau dans ses bâtiments.

L’Abbaye du Relec est composée d’une grande église romane, de vestiges du cloître, d’étangs, d’une chaussée bordée de grands arbres, d’une fontaine monumentale et de prairies entourées de douves. L’église abbatiale classée Monument Historique est un bâtiment remarquable, rare témoin de l’architecture cistercienne en Bretagne.

Rejoignez Plounéour-Ménez en poursuivant la D111 (35 km) où une halte prolongé s'impose. Plounéour-Ménez a été labellisée "Commune du patrimoine rural de Bretagne" en 2015. Les seigneurs de Coëtlosquet ont longtemps été les plus puissants de Plounéour-Ménez, du Moyen Âge à la Révolution française et certains d'entre eux ont joué un rôle non négligeable dans l'histoire de France.

L'enclos de Plounéour-Ménez est accessible par un très bel arc de triomphe en grand appareillage de pierre, à l'est de l'église Saint-Yves de Plounéour-Ménez, construite entre 1649 et 1684.

Plouneour menez circuit des enclos paroissiaux du pays de morlaix routes touristiques dans le finistere guide du tourisme eL'église Saint-Yves de Plounéour-Ménez fut construite à l'emplacement d'une église plus ancienne. L'église elle-même et l'arc de triomphe ont été classés monument historique par arrêté du 27 mars 1914 ; la porte monumentale, le mur de clôture et le terrain de l'enclos ont été classés par décret du 5 juin 1925.

Son architecture plutôt sobre, met en évidence les grandes dimensions de l'édifice et en particulier du clocher qui culmine à plus de 50 m ce qui en fait l'un des plus hauts du Finistère, tout au moins en ce qui concerne les églises paroissiales. Le portail de l'enclos paroissial date du XVIIe siècle et le calvaire qui y est situé de 1540. Le clocher-porche date de 1651, le porche très rare étant à étage.

Notons aussi quelques "trésors" dont : le calvaire du placître, daté de 1540, soit l'un des tout premiers datés de Basse-Bretagne ; les deux statues du porche, en granit de Kersanton, réalisées par Roland Doré et représentant Saint Jean et Saint Matthias ; la chaire, vraisemblablement du xviie siècle, qui abrite sur sa cuve les quatre évangélistes en bas-relief ainsi que diverses scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament tout au long de sa balustrade;

A proximité : Les Juloded construisirent de belles maisons à porche surélevé, dites "maisons anglaises" dont de nombreux exemples sont encore visibles à Plounéour-Ménez : près de la moitié des maisons de juloded qui ont été identifiées dans le Haut-Léon sont situées à Plounéour-Ménez. La commune possède un assez nombreux patrimoine archéologique.

Option : vous pouvez rejoindre le circuit des enclos paroissiaux du Pays de Landivisiau en suivant la direction de Commana.

Poursuivez votre parcours sur ce circuit des enclos paroissiaux du Pays du pays de Morlaix en suivant la direction de Pleyber-Christ via la D785 (43 km). Situé à la frontière du Léon et du Trégor, Pleyber-Christ est dans une zone de transition entre plusieurs régions aux caractères bien marqués

Pleyber christ circuit des enclos paroissiaux du pays de morlaix routes touristiques dans le finistere guide du tourisme eLe temps est déjà loin où toute la campagne du Haut Léon, surtout “la montagne”, mais aussi à Pleyber-Christ résonnait du bruit des métiers à tisser les toiles de lin, les fameuses “ Crées du Léon ”. Ce fut pour nos ancêtres une période de grande prospérité : en témoignent encore les pierres en ruine des anciennes buanderies, les pierres de taille des maisons de “ fabricants ” toiliers, les pierres prestigieuses des calvaires, ossuaires et églises des enclos paroissiaux.

Comme dans les paroisses voisines dotées elles aussi d'enclos paroissiaux, la richesse de l'enclos de Pleyber-Christ a été possible grâce à la prospérité liée à la fabrication et au commerce de la toile de lin. l'église Saint-Pierre de Pleyber-Christ du XVIe et XVIIe a remplacé un ou plusieurs édifices antérieurs. Sa tour est de style Beaumanoir.

Sous son porche latéral sud repose un groupe polychrome du Christ et des douze apôtres, œuvre du sculpteur Roland Doré. À l'intérieur, le maître-autel datant du XVIIe siècle est richement orné de guirlandes, de statuettes, d'angelots, .. et est recouvert d'un dais supporté par des statues formant pilier et représentant la Foi et l'Espérance. Les autels du Rosaire et de Saint-Joseph datent de 1700.

L'église abrite les statues de saint Pierre, saint Roch, saint Michel, saint Jean-Baptiste, saint Jean en évêque, un ange gardien, deux Vierges-Mères et un Christ tenant la croix. Les travaux de rénovation en 1999 ont remis en valeur les sablières et les poutres richement décorées. L'église possède une croix de procession en vermeil qui date du xvie siècle et une croix reliquaire de 1760. Les vitraux datent de 1880 et sont l'œuvre de Jean-Louis Nicolas, peintre verrier à Morlaix.

A proximité : Châteaux, manoirs, maisons remarquables et la commune possède de nombreux calvaires.

Pour teminer votre parcours touristique, arrêtez vous à Saint-Thégonnec via la D712 (50 km), ce bourg domine la vallée du fleuve côtier, la Penzé. Saint-Thégonnec est un peu le bouquet final des enclos paroissiaux car l'un des plus riches du Léon grâce aux largesses de l'aristocratie paysanne. Cette prospérité a duré plus longtemps qu'ailleurs (milieu du 18è siècle) et a permis l'édification d'un ensemble maginifique.

Enclos paroissial de saint thegonnec circuit des enclos paroissiaux du pays de morlaix routes touristiques dans le finistere guide du tourisme eL'enclos paroissial de Saint-Thégonnec construit grâce à l’argent du lin se voulait grandiose, décoré par les meilleurs sculpteurs de l’époque, avec un clocher très haut. Il comporte le dernier des grands calvaires monumentaux de Bretagne.Malheureusement en 1998, un incendie accidentel a bien failli tout détruire.

Le retable que vous verrez n’est plus l’original mais une reconstruction contemporaine. De même, la chaire et l’orgue ont été remis en état depuis. Ces travaux finis en 2005 ont finalement permis de retrouver quelques trésors comme la peinture de l’Annonciation de 1610 visible au-dessus de l’entrée.

L'ensemble regroupe l’église Notre-Dame de Saint-Thégonnec, la porte triomphale, l'ossuaire et le calvaire. Sobre, vu de dehors, l’intérieur de l’église composé de retables, autels, statues, vitraux et tableaux est nettement plus fastueux. L’excellent état de ce lieu dont la fondation s’est échelonnée entre les XVIème et le XVIIème siècles est due à une restauration survenue dans les années 1990.

Autre composante de cette enclos, la porte triomphale. Construite à partir de pierres granitiques de Plouménour-Ménez au XVIème siècle, elle arbore un style Renaissance. Erigée sur quatre imposants piliers couronnés de lanternes, elle est creusée d’une arcade centrale faisant office de porte.

De style Renaissance également, l’ossuaire est considéré comme le plus beau de la région. Cette chapelle funéraire n’a jamais accueilli d’ossement, elle est dédiée à la prière aux morts. A l’intérieur, une crypte abrite une admirable mise au tombeau du XVIIème siècle avec des personnages grandeur nature, réalisée par un sculpteur breton.

Le somptueux calvaire de granit qui git dans l’enclos de Saint-Thégonnec représente les scènes de la Passion et la Résurrection du Christ. Il s’agit de l’un des tous derniers calvaires monumentaux édifiés en Bretagne.

A proximité : Ruines du château de Penhoat du XIIIe et XIVe siècles. Il est situé à la confluence de la Penzé et du ruisseau de Coatoulsac'h. Le château, dont il ne reste que des pans de muraille, fut incendié pendant les guerres de la Ligue et ses fortifications abattues en 1590. L'association Mémoire de Penhoat propose des visites guidées. 

Le château du Quélennec, Le kanndi du Fers, restauré en 1996 par l'association Saint-Thégonnec patrimoine. La maison de Pennavern, typique des maisons à avancées du premier tiers du XVIIe siècle.

Option : vous pouvez rejoindre le circuit des enclos paroissiaux du Pays de Landivisiau en suivant la direction de Guimiliau.

Retour sur Morlaix par la N12 (63 km - Hors option).

Pour vous rendre sur la route du circuit des enclos paroissiaux du pays du Morlaix

Morlaix

Couvert 8 °C

Couvert

  • Min: 7 °C
  • Max: 9 °C
  • Vent: 18 kmh 190°

Le saviez-vous ?

Voici la traduction française d'un dicton traditionnel en langue bretonne  :

À Lampaul les cornes
À Saint-Thégonnec les bombances
À Guimiliau les mauvaises langues
Plounéour la pauvre
Commana la misérable
À Pleyber-Christ est la sagesse
.

Découvrez les autres circuits de la route touristique des enclos paroissiaux du Finistère

Nos coups de coeur sur la Route du circuit des enclos paroissiaux du pays du Morlaix

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique du Finistère

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans le Finistère avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 14/03/2018