Route des Forêts, Lacs et Abbayes - Etape 2 (Ardennes)

Circuit de l'étape "de Montgon à Orval" de la Route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes (08)

Après avoir découvert la Forêt d'Elan et une partie de la forêt d'Argonne, cette deuxième étape du circuit de la route touristique des forêts, Lacs et Abbayes des Ardennes, vous traverserez la forêt de Belval.

Voici un circuit qui allie nature et patrimoine. Au fil de cette balade touristique, vous découvrirez, entre autres, des châteaux, des Abbayes, des points de vue offrant un panorama sur plusieurs villages... sur la vallée de l'Aisne et sur les Ardennes champenoises.

La guerre de Cent Ans n'épargne pas ce territoire. D'autres conflits lui succèdent les siècles suivants, guerres internes (guerres de religion, Fronde...) et guerres aux frontières (guerre de Trente Ans, guerre de Hollande, guerre de la Ligue d'Augsbourg...) entrecoupées de fausses paix.

En route pour une page d'histoire et culture dans le cadre verdoyant qu’offrent naturellement les Ardennes !

Votre itinéraire et visites sur le Circuit de l'étape "de Montgon à Orval" de la Route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes

Etape 2 :

Quitter Montgon et poursuivre sur la D25 et D28 en direction de Day (125 km). Day compte un ancien château qui présente un remarquable donjon : le Donjon de Day. C'est un exemple intéressant de donjon sur motte. Souterrain, trésors, demoiselles emprisonnées, etc..., plusieurs légendes sont attachées au château dont ce donjon est le vestige pittoresque.

Traverser Semuy a voir : L'église Saint-Nicolas et le Musée de la bataille (Seconde Guerre mondiale) aménagé dans un ancien moulin le long du canal et de la route menant à Neuville-Day. Puis, Voncq via la D14 (133 km). Voncq domine la rive droite de l'Aisne et le canal de Vouziers. L'éperon de Voncq permet donc de disposer d'un panorama sur cette vallée de l'Aisne et sur les Ardennes champenoises.

Voncq fut longtemps une terre de vignes, avec en particulier le vin des Gaizettes, un chemin des Gaisettes subsiste. Le bourg situé de l'autre côté de la rivière est le village de Roche, village natal de Vitalie Rimbaud, la mère d'Arthur Rimbaud. Les Rimbaud y ont souvent séjourné, dans une propriété héritée de la famille. A voir : Église Notre-Dame.

Vouziers eglise saint maurille routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estPoursuivre votre chemin vers Vouziers par la D23 et D983 (144 km). La commune est située aux portes de l'Argonne ardennaise, en bordure des Crêtes ardennaises, et de la Champagne.

A voir : Église Saint-Maurille, notamment réputée pour sa façade scindée en 3 portails, datant de la Renaissance (1540). Elle abrite également la dalle funéraire de Baudoin de Vandy (1275). la Tombe de Roland Garros qui fut tombé au combat à Saint-Morel, un village voisin.

Continuez en direction de Falaise via la D946 et D41 (149 km) situé en haut d'une falaise de gaize, sur le versant est de la vallée de l'Aisne. Longtemps cet emplacement privilégié a fait de Falaise un endroit stratégique, d'abord au 1er siècle av J-C, pendant la campagne des Gaules de Jules César. Puis, au cours des Ve et VIe siècles de notre ère, ce furent les Vandales et les Burgondes qui tentèrent d'attaquer le village.

Une rumeur non vérifiée prétend qu'une épouse de Charlemagne dont un des palais se trouvait à Attigny, non loin de là, avait coutume de passer ses étés à Falaise, réputée pour son eau de grande qualité.

A voir : le Bunker du Kronprinz à « La Zane ». l'église romane du XIIe siècle. Gouffre dit « le froyon du Falaira », une cavité naturelle de plus de 50 m de profondeur. Tour de Champagne, un vestige de l'époque franche dont il reste un pan de mur noir qui domine le village. Le Point de vue sur la vallée de l'Aisne.

Votre périple touristique passera par Grand-Pré par la D41 et D946 (161 km). Le lieu a été longtemps stratégique situé sur le versant nord de la vallée de l'Aire, contrôlant un des rares passages coupant la forêt d'Argonne. C'est la Trouée de Grandpré. Ce passage a été comparé aux Thermopyles par le général Dumouriez, dans les mouvements de troupes préparatoires à la bataille de Valmy.

Visiter le Château de Grandpré constitué des éléments subsistant d'un château construit à la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe siècle. De ce qui reste aujourd'hui du château de Grandpré, on remarque tout d'abord la remarquable tour-porte de la Justice, le long de la petite route en pente montant vers la colline. 

Grand pre la porte de la justice routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estUne forteresse féodale existait initialement au nord de la ville, sur un sommet de 204 mètres, dominant la vallée. Le lieu-dit s'appelle aujourd'hui Notre-Dame de Châtelet, ou Châtel, château. Sa garnison se comportant comme des brigands, ce château primitif a été détruit en 1441 sur ordre de Charles VII.

Poursuivre vers Autry via la D6 et D21 (174 km). Au milieu du village, autour de l'église, on distingue les traces d'un système fortifié médiéval. Dans l’église d’Autry, au milieu du chœur existe un caveau dans lequel on reposent les corps des seigneurs d’Autry ; l’ouverture de ce caveau est fermée par une tombe de pierre de taille, sur laquelle on ne voit aucune inscription.

Suivre la direction de Châtel-Chehery par la D4 (184 km). La guerre de Cent Ans n'épargne pas le territoire. D'autres conflits lui succèdent les siècles suivants, guerres internes (guerres de religion, Fronde...) et guerres aux frontières (guerre de Trente Ans, guerre de Hollande, guerre de la Ligue d'Augsbourg...) entrecoupées de fausses paix.

A voir le Château de Chatel  et l'Abbaye de Chéhéry. L'abbaye de Chéhéry entièrement reconstruite au milieu du XVIIIe siècle. À ce titre, ce qui subsiste encore de cette reconstruction est un témoignage du renouveau de l'architecture monastique cistercienne. Il ne subsiste aujourd'hui du monastère qu'une partie de l'ancien cloître, construit au XVIIIe siècle et transformé au XIXe siècle en résidence, et des communs.

Continuer vers Cornay en restant sur la D4 (187 km), aux frontières de la Champagne et de la Lorraine. Le village, l'église fortifiée et le château sont adossé au massif de la forêt d'Argonne, s'étendant du nord au sud sur 70 kms, et dominant la vallée de l'Aire qui longe ce massif à l'est. Au sud du village de Cornay, le point de vue de La Croix du Baye offre un point de vue sur la vallée de l'Aire. 

Le château de Cornay est légèrement en contrebas de l'église, et le chemin qui y accède démarre à la patte d'oie constituée par la D4 et la D42 et grimpe à travers un bosquet. Le château tourne le dos à la fameuse forêt d'Argonne, et ses fenêtres offrent une vue sur la plaine et la vallée de l'Aire.

Cornay le chateau routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estComme un clin d’œil aux visiteurs, l'édifice rappelle également par quelques détails deux activités du village de Cornay au XIXe siècle, la sculpture sur pierre et la viticulture.

A voir : l'église Saint-Nicolas, la demeure du maître de forge. Bâtie au bord de la rivière Aire, la forge remplace le moulin vers 1850. La croix du Bayle, marque l'extrémité sud du Champ Crochet. Elle est placée en fin du chemin de croix et domine la vallée de l'Aire. Elle est éclairée les nuits de week-end.

Prendre la D946 en direction de Saint-Juvin (194 km). L'église Saint-Juvin est une église fortifiée du XVIIe siècle. L'absence de clochers et la forme relativement massive contribuent à donner à cet édifice une allure de bâtisse militaire. Les murs de l'église ont deux mètres d'épaisseur, les tourelles sont percés de meurtrières. Des machicoulis surplombent les portes.

Le parcours touristique passera par Champigneulle-en-Argonne via la D42 (197 km), à voir : l'église Saint-Sulpice avec un Christ aux liens en bois. Puis, Buzancy par la D42 et D6 (207 km),  située dans une belle vallée verdoyante arrosée par plusieurs ruisseaux, dont la Hideuse, source qui surgit d'une petite vasque rocheuse, non loin du château du général Chanzy.

En 1650, pendant la Fronde, les troupes de Turenne prennent Buzancy au troupes du maréchal du Plessis-Praslin, fidèles au roi de France, et tiennent tout le territoire entre Meuse et Aisne, avant d’être battus le 15 décembre à la bataille de Sommepy. 

Sur la commune de Buzancy se situe le château Augeard, en 1784, le château est détruit par un incendie. En 1787, les bâtiments sont déjà reconstruits, les travaux s'achèvent, un parc d’agrément est aménagé. Lle 11 octobre 1804, un nouvel incendie se déclenche. Ainsi disparaît en fumée ce petit Versailles de village dont il ne reste que le pavillon d'entrée, les communs et une grande pièce d'eau.

Le château de la Cour était une agréable résidence, célèbre surtout pour avoir été la demeure du général Chanzy. Il fut détruit lors des guerres... et seul, subsiste aujourd'hui, dans le parc, édifié pour la petite-fille des Chanzy, un pavillon qui a la distinction d'un château.

Le Mahomet et sa légende, ainsi appelé, ce curieux bâtiment était jadis l'annexe du château de la Cour et aurait été le dernier vestige de son pavillon d'entrée occidentale. Une légende veut qu’à son origine soit Jehan-Ogier d'Anglure, qui fait prisonnier par Saladin, lors de la troisième croisade, et n'ayant pu payer sa rançon, se serait engagé à bâtir une mosquée dédiée à Allah sur ses terres.

Buzancy le chateau augeard routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estLa Chapelle Notre-Dame de Masmes situé en pleine nature, loin de toute habitation, ce petit édifice, construit en 1765 à la limite des communes de Buzancy et de Fossé, a remplacé un édicule beaucoup plus ancien démoli en 1758, qui était peut-être un vestige du prieuré de Masmes. L'égglise Saint-Germain du XIIIe et XVe, avec décor et chapiteaux sculptés.

À la sortie de Buzancy, en bordure de route, en direction de Vouziers, se dresse un magnifique séquoia ainsi qu'à proximité de l'ancien pavillon du château Augeard. Deux magnifiques tilleuls près du manège du haras Augeard sont également à remarquer.

Prochaine étape de la route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes, la ville de Beaumont-en-Argonne via la D6 et D19 (225 km). Sur la route profitez de la vue aux monts du Dieulet.

Beaumont-en-Argonne est riche d'un passé historique  : loi de Beaumont en 1182, guerre de 1870. Ancienne ville fortifiée, Beaumont-en-Argonne avec ses maisons à arcades présentent une particularité architecturale remarquable avec une succession de colonnades dont l'origine historique reste inconnue. Admirer l'église du XIIe siècle, unique de par son clocher en forme d'obus.

Poursuivre en direction de Mouzon petite cité de caractère par la D19 (234 km) aux portes de la Lorraine, de la Belgique et du Luxembourg. Mouzon conserve un patrimoine hérité de son rôle de ville frontière et de sa vocation industrielle attachée au feutre de laine.

Dès le Xe siècle, une puissante abbaye bénédictine anime la cité pendant près de quatre siècles. Son église abbatiale des XIIe et XIIIe siècles est un chef d’oeuvre du premier âge gothique. Puis, les édifices de défense se succèdent. De la première enceinte en pierre ne subsiste que la remarquable Tour Porte de Bourgogne du XIIe siècle.

La cité de Mouzon est assiégée à plusieurs reprises avant que le Traité des Pyrénées (1659) ne déplace les défenses nationales plus au nord et que les fortifications de Mouzon ne soient démantelées (1673). 

Rester sur la D19 en direction Carignan (242 km). En flanant dans la ville, vous pourrez découvrir les vestiges des fortifications dont l'escalier et le corps de garde de la porte de Bourgogne. Huit bastions sur dix subsistent encore, en plus ou moins bon état et trois d'entre eux ont conservé d'exceptionnelles casemates à étages du XVIe siècle, édifiées sous Charles Quint.

A voir à Carignan : La chapelle Saint-Pierre de Wé, elle contient de beaux retables baroques en bois avec chronogrammes.. La collégiale Notre-Dame, édifiée au Moyen Âge, remanié plusieurs fois.

Prendre la direction de Blagny via la D8043 (245 km) situé au pied d'une colline de 293 m, le Mont Tilleul. La commune de Blagny se compose de deux parties distinctes : l'ancien village et les anciennes cités de l'usine des Hauts Fourneaux de la Chiers, construites au début du XXe siècle. Blagny est sans doute d'origine gallo-romaine. Des sarcophages mérovingiens y ont été trouvés vers 1880.

La localité, proche d'Yvois, est ruinée par trois fois au cours des guerres du xvie siècle. Les abbayes d'Orval, de Saint-Pierre de Bèze, et de Saint-Hubert ont possédé des biens à Blagny.

A voir : L'église Saint-Rémy qui possède un porche daté de 1700. C'est un édifice très simple qui abrite une Vierge à l'Enfant du type dit de Notre-Dame d'Orval. 

Nous vous conseillons un petit crochet pour visiter le Fort de Villy-la-Ferté via la D52 (250 km). L'ouvrage de La Ferté est un ouvrage fortifié de la ligne Maginot situé sur les communes de Villy et de La Ferté-sur-Chiers. L'édifice, bâti au sommet d'une colline (cote 215) ayant pour nom « La Croix de Villy », est parfois appelé « ouvrage de Villy-La Ferté ».

C'est un petit édifice dédié à l'infanterie, comptant deux blocs reliés entre eux par une galerie souterraine. Construit à partir de 1935, le bâtiment fut endommagé par les combats de . C'est l'un des points les plus célèbres de la ligne, marquant la limite septentrionale de la ligne fortifiée et constituant le premier ensemble attaqué par les Allemands.

Mont saint walfroy routes touristiques dans les ardennes guide du tourisme grand estAprès cette visite, poursuivre votre circuit touristique vers Margut en suivant la D52 et D44 (254 km). En 812, Champel fut donné par Charlemagne et sa nièce Moniane à l'abbaye Saint-Rémi de Reims. Le principal évènement historique marquant la période médiévale à Margut est la signature de la paix, en 980, entre l'empereur germanique Otton II et le roi Lothaire de France.

On trouve deux casemates de la Ligne Maginot sur le territoire communal de Margut . Celles-ci faisaient partie de ce que l'on nommait la tête de pont de Montmédy, c'est-à-dire l'extrémité occidentale de la Ligne Maginot. A voir : l'église Saint Remi. Elle ne revêt pas un caractère architectural remarquable mais constitue l'une des traces les plus anciennes de bâti dans la commune.

A Champel se trouve une ferme isolée située au pied de la côte des Grottes, à quelques centaines de mètres à peine de l'ermitage de Saint-Walfroy. Ce site qui est situé à près de 300 mètres d'altitude était sans doute habité dès le haut Moyen Âge. 

Monter vers le Mont Saint-Walfroy, fondé par Walfroy le Stylite au VIe siècle. C'est un haut lieu de pèlerinage pour les catholiques. On y accède par un chemin de croix de quatorze stations. Au sommet, à 350 mètres d'altitude, on y découvre un point de vue remarquable sur le pays d'Yvois, ainsi que l'église, la maison d'accueil et la chapelle.

À l'ouest, dominant toute la vallée, se dresse un édicule surmonté d'une statue de Notre-Dame de Prompt-Secours et, proche de la chapelle, une colonne en pierre, de sept mètres de haut, supportant la statue de saint Walfroy. De tous côtés, le panorama sur les Ardennes et la Meuse s'offre aux regards.

Votre parcours touristique, vous emmène à Sapogne-sur-marche via la D44 (259 km) où se trouve le château de Tassigny, daté des XVIe et XVIIe siècles. Il possède encore ses tours dont l'une abrite une chapelle à voûtes ogivales. Le château de Tassigny est situé sur un territoire que se sont disputés l'Empire Germanique et le royaume de France dans la vallée de la Marche.

Mis à sac lors de la première guerre et fortement endommagé par les obus français tirés de la ligne Maginot toute proche en 1940, le château fera l'objet d'un programme de restauration grâce aux efforts conjoints d'Antoine Henriot et sa sœur Claude, soutenue par son mari Paul-Emile Grimaud. Leur engagement aboutira au classement de l'édifice.

Pour finir votre escapade sur la route touristique des Forêts, lacs et Abbayes prendre la direction de l'abbaye Notre-Dame d'Orval ou abbaye d'Orval via la D44 et la N840 (265 km). Monastère cistercien-trappiste situé en Belgique à Villers-devant-Orval dans la province de Luxembourg. Fondée par des bénédictins au XIe siècle, elle passe à l'ordre de Citeaux, en 1131, avec l'arrivée de moines de l'abbaye de Trois-Fontaines.

Fin de cette deuxième étape du circuit touristique de la Route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes : Itinéraire de Montgon à Orval (144 km).

Le saviez-vous ?

Découvrez les deux circuits de la route touristique des Forêts, Lacs et Abbayes

Circuit 1 Etape : "de Givonne à Montgon"

Circuit 2 Etape : "de Montgon à Orval"

Pour vous rendre sur le Circuit de l'étape "de Montgon à Orval"

Attigny

Partiellement nuageux 19 °C

Partiellement nuageux

  • Min: 19 °C
  • Max: 19 °C
  • Vent: 4 kmh 0°

Nos coups de coeur sur le circuit de l'étape "de Montgon à Orval"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristiques des Ardennes

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans les Ardennes avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/06/2018