Du Haut Limousin Circuit 2 (Haute-Vienne)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 2 de la Route touristique "du Haut Limousin" dans la Haute-Vienne

Après cette pause à Saint-Sornin-la-Marche continuez vers Darnac (6 km), admirer l'église Saint-Jean-Baptiste romane du XIIe siècle avec son portail de style limousin à trois voussures et sa portes munies de pentures semblables à celles de la Collégiale du Dorat. De nombreux vestiges préhistoriques et antiques se trouvent sur la commune de DarnacAncien donjon et vestiges du château médiéval de la Côte au Chapt est situé au lieu-dit la Côte-au-Chapt, près de la Brame.

La D49 vous mennera à Thiat (12,5 km), au XIVe  siècle, le village fut détruit par les Anglais. Thiat fut un centre d'industrie de la porcelaine jusqu'en 1969. À partir du village du Breuil, un chemin pédestre permet d'accéder au Saut de la Brame : site naturel pittoresque avec de magnifiques cascades et chaos rocheux au confluent de la Brame et de la Gartempe. 

En amont du confluent avec la Gartempe, trois chutes d'eau d'une hauteur de trois mètres forment le Saut de la Brame. En aval, la vallée élargie et les blocs rocheux de toutes tailles provoquent remous et petites chutes. 

La Route touristique "Du Haut Limousin" dans la Haute-Vienne en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Pour s'y rendre : depuis Thiat, suivre la route D104 en direction de Saint-Remy-en-Montmorillon sur environ 5 km. Arrivée au lieu-dit "Le Breuil", prendre à gauche et se garer sur le parking prévu à cet effet (possibilité de se garer avec des cars). Continuer à pied vers la ferme du Breuil, prendre à droite, passer la cour de la ferme et emprunter le chemin qui descend au saut de la Brame.

Poursuivre en direction d'Oradour-Saint-Genest via la D104 (19,3 km).  Les trésors du patrimoine bâti sont parfois bien discrets mais pourtant si riches comme le prouve la commune d'Oradour-Saint-GenestÉglise du XIe siècle à nef unique, d'aspect archaïque, avec un clocher couvert en bardeaux mérite votre attention.

Oradour saint genest la lanterne des morts routes touristiques de la haute vienne guide du tourisme du limousinLa lanterne des morts du XIIe siècle, d'une hauteur de 8,6 m, est située au cimetière. Une voie gallo-romaine passait par la Grande Intrade et la Petite Intrade, franchissant la Brame au Moulin du Roi pour monter par un grand chemin tout droit au château du Dorat (actuellement Jardin anglais). Vestiges de la voie antique au gué.

Le château de la Perrière, dont les origines remontent au XIVe siècle avec une tour carrée, dominant la vallée de la Brame fut construit après au XVIe siècle. Deux autres châteaux se trouve sur le territoire d'Oradour-Saint-Genest : le Château de la Rivaillerie, manoir fortifié des XVe et XVIe siècles et le Château de Chiron.

Prochain arrêt, Le Dorat via les D104 et D4 (24,8 km). Capitale de l'ancienne province de la Basse-Marche, son patrimoine est exceptionnel. La cité est  classée parmi les "Petites Cités de Caractère®". Au fil de votre promenade dans les rues chargées d'Histoire du Dorat , découvrez l'importance de cette cité religieuse et intellectuelle fortifiée au XVème siècle.

Pour découvrir la forte personnalité de l'ancienne capitale de la Basse-Marche, autrefois siège des Comtes de la Marche. Passez le portail de la plus grande collégiale du centre de la France. La collégiale Saint Pierre-aux-Liens des XIIè-XIIIè siècle, fortifiée au XVe vous dévoilera son histoire. C'est dans l'immensité de cet écrin de granit que sont conservées les reliques d'Israël et de Théobald, saints protecteurs du Dorat.

La Crypte Sainte Anne, les châsses reliquaires, les chapiteaux romans et le portail mozarabe confortent le caractère exceptionnel de l'édifice.

Après avoir passé la porte Bergère, unique porte fortifiée de la Haute-Vienne, qui était l'une des quatre portes des remparts qui défendaient la cité. Construite au XVème siècle, sur le flan le plus escarpé de la colline, elle comporte échauguettes et mâchicoulis. Continuez votre flanerie dans les anciens quartiers du DoratLe Jardin Santillana Del Mar ou Jardin des Remparts offre une vue sur les vestiges des fortifications.

Le dorat petite cite de caractere la porte bergere routes touristiques de la haute vienne guide du tourisme du limousinLes demeures élégantes du XVIIème siècle de la Place Saint-Jean ayant abrité les familles des religieux et des hommes de loi, ces maisons sont remarquables. Remarquez les portes de caractère sculptées dans le granit.

Tous les sept ans, Le Dorat célèbre les Ostensions Limousines, cérémonie de vénération des reliques des saints protecteurs de la cité. Les ostensions du Dorat sont à classer parmi les plus importantes du département, elles revêtent un aspect militaire, avec la présence de gardes et mousquetaires à cheval. Les Ostensions, sont une particularité limousine, elles sont inscrites au Patrimoine Culturel Immatériel de l'Humanité par l'UNESCO.

Suivre la direction de Magnac-Laval via la D942 (31,8 km), ville natale de Georges Guingouin, grand résistant lors de la Seconde Guerre Mondiale. Magnac-Laval est une une petite cité à fort caractère.

Magnac-Laval concentre autour de son église Saint-Maximin un patrimoine bâti et naturel remarquable. La cité de caractère a conservé une partie de ses remparts, la base d'une tour du XIVè siècle : vestiges de l'ancien château, le Vieux collège avec son clocher bulbe recouvert de bardeaux de châtaigniers, l'église de l'époque carolingienne, un musée lapidaire et de nombreuses portes anciennes seront à découvrir au détour des ruelles. Sans oublier sur la commune le châteaux de Chercorat et de Sirvenon.

Poursuivre en direction Droux par la D7 et D121 (38,8 km), puis le charmant bourg médiéval de Rancon via la D25 et D7 (43,3 km). Entre Droux et rancon, vous trouverez le centre de retraite bouddhiste. Installé depuis 30 ans à 2 km du village de Rancon, le centre de retraite "Tung Lam Linh Son" est l'un des lieux les plus surprenants du Haut Limousin.

Votre parcours peut débuter par l'église et son clocher-bulbe en bardeaux de châtaignier. Datant de la fin du 12ème siècle, elle a été maintes fois restaurée et transformée au fil des siècles. Partie intégrante des fortifications qui entouraient Rancon, elle est devenue un élément défensif à part entière. On peut encore observer au sommet du chevet des meurtrières et des mâchicoulis. 

La lanterne des morts du XIIe siècle se situe dans l'ancien cimetière, désaffecté vers 1872, transformé en jardin public. Ces curieux édifices ont fait couler beaucoup d'encre quant à leurs origines, leur but, leur utilisation... Au nombre de 7 dans tout le département, personne n'a encore réussi à percer leur secret !

Le vieux pont sur la Gartempe mérite votre attention . De récentes recherches ont prouvé que les piles de ce pont étaient d'origine gallo-romaine. Il se trouve sur la voie qui reliait Limoges à Argenton-sur-Creuse. Sur la rive droite de la Gartempe, près de la dernière pile du pont, se trouve "la pierre du passeur", une ancienne borne routière gallo-romaine.

Admirez les deux chapelle de Ranconla chapelle Saint-Sébastien de style roman qui abrite un autel gallo-romain en granit gravé dédié à Hercule. Et, la chapelle Saint-Sulpice construite sur et à côté d'une source bienfaisante.

Votre périple touristique dans Haut-Limousin vous emmène à Balledent (46,7 km) via la D103. La visite de l'église d'origine romane dont la construction remonte au XIIe siècle s'impose. On peut admirer le très original reliquaire de Sainte Véronique à pied, et les statues de Saint Israël et Saint Théobald.

Balledent a su conserver une identité originale, à travers son habitat, de nombreux moulins, son petit patrimoine constitué de croix en pierre, de puits à tour et à manivelles, de fontaines, d'un lavoir fontaine au bourg…

Continuez vers Châteauponsac via la D711 (54,5 km). Surplombant sur un promontoire rocheux, un méandre de la rivière Gartempe, la petite cité de caractère invite ses visiteurs à découvrir son église romane Saint-Thyrse, son pittoresque quartier historique aux maisons anciennes et ses jardins en terrasses dominant la vallée. Surnommée à juste titre Perle de la Gartempe, recelle de nombreux trésors forgés par les siècles.

Chateauponsac petite cite de caractere le pont romain routes touristiques de la haute vienne guide du tourisme du limousinVillage d'origine romaine au passé monastique, bâtie sur un éperon rocheux entre la Gartempe et la Semme, Châteauponsac vous invite d'effectuez un voyage dans le temps en flanant au gré des ruelles de cette ville fortifiée. Les passionnés d'histoire et de vieilles pierres pourront découvrir des monuments médiévaux dans le Faubourg du Moustiers avec ses maisons des XV et XVIèmes siècles, le prieuré bénédictin, un hôtel particulier du 18ème siècle.

Deux panoramas permettent d'avoir une vision globale sur la ville et la vallée encaissée de la Gartempe. L'incontournable lorsque vous passez à Châteauponsac est de visiter le Musée René Baubérot, installé dans un ancien prieuré bénédictin, fait partie des musées ethnographiques les plus intéressants de France. 

Visitez le musée René Baubérot de ChâteauponsacInstallé dans un ancien prieuré bénédictin du XIVe siècle, le premier musée ethnographique du Limousin présente des collections riches et variées de la vie quotidienne en Limousin en 1900. Chaque année, une nouvelle exposition ethnographique est présentée dans l'annexe du musée : la Maison du Terroir.

Pour les plus courageux, les sentiers pédestres vous guideront à travers bois vers les curiosités du petit patrimoine de Châteauponsac : pierre à sacrifice, trou des fées, cuve baptismale trilobée, camp fortifié de Chégurat, lavoir, pont dit romain…

Poursuivre votre parcours touristique en direction de Bessines-sur-Gartempe via la D44 et la D203 (65,1 km). Ville natale de la célèbre artiste peintre Suzanne Valadon, mère de Maurice Utrillo, un espace scénographique lui est dédié au sein des locaux de du bureau d'information. Le passé minier du territoire avec l’exploitation du minerai d’uranium est évoqué à travers le musée de la Mine URÊKA.

A votre rythme, vous partirez à la découverte de Bessines, au fil de 12 plaques illustrées en lave émaillée pour une promenade d'environ une heure. Facilement accéssible, ce circuit pédestre dont le départ se situe place de la mairie, propose un itinéraire balisé pour découvrir l'architecture locale. 

Les amateurs pourront également emprunter le circuit des cartes postales et découvrir seize vues de Bessines-sur-Gartempe à travers des cartes postales anciennes.

L'église Saint-Léger est un monument de l'époque romane des XIIIe et XVe siècles. La chapelle septentrionale était celle des seigneurs de Monisme. À la croix du Breuil, on trouve un manoir situé route de Paris. Le roi Henri IV y vint chasser et coucher le .

En direction de Châteauponsac, on trouve un vieux pont jeté sur la Gartempe édifié au XIIIe siècle, le pont des Bonshommes, ainsi nommé parce qu'il aurait été construit par les moines de Grandmont. Le château de Monisme a été édifié au milieu du XVe siècle par la famille de Razès dont le représentant le plus fameux, Edme Léonard fut tué à la bataille d'Utrecht.

Continuez vers Saint-Pardoux via la D27 (75,7 km), ce petit bourg au bâti traditionnel, cache en son sein une église dont le clocher recouvert de bardeaux de châtaignier abrite des fresques uniques du XVIIème siècle représentant la passion du Christ. Saint-Pardoux se trouve à deux pas d’un des plus grands lacs du Limousin et de ses plages aménagées, le Lac de Saint-Pardoux.

Passez Thouron via la D44 et D27 (85,8 km), la commune fait partie du Circuit des étangs. Vous y trouverez un grand château avec un très grand parc. Poursuivre pour la dernière étape de cette route touristique dans le Haut-Limousin en direction de Saint-Jouvent par la D7 (91,7 km).

Saint-Jouvent s'est développé sur la rive gauche de la Glane. Saint-Jouvent a connu une activité importante d’exploitation de ses carrières, notamment celle de Neuplanchas, puisque c’est là que furent prises aux XIIIe et XIVe siècles les pierres aux grains délicats qui servirent à la construction de la cathédrale de Limoges

L'église du village date de la première partie du Moyen Âge avec une voûte romane à l'entrée. L'intérieur présente de belles croisées d'ogives gothiques. Le château de Boisse se trouve sur la commune, bâti en 1900-1902 par l'architecte Stephen Sauvestre.

Retour vers Saint-Junien via la D28 et la N141 (120,9 km).

Fin de cette deuxième étape de cette route touristique "du Haut-Limousin" (120,9 km).

Pour vous rendre sur la route touristique "Du Haut Limousin"

Bonifacio

Légère pluie 26 °C

Légère pluie

  • Min: 26 °C
  • Max: 26 °C
  • Vent: 18 kmh 250°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "Du Haut Limousin"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Haute-Vienne

Préparez vos vacances sur la route touristique "Du Haut Limousin" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "Du Haut Limousin" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 06/09/2019