Route des Vins du Pays Messin (Moselle)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 1 de la Route touristique "des Vins du Pays Messin" en Moselle

Votre escapade vous emmène au Pays de Messin au vieux village de Marange qui domine l’entrée de la vallée du Billeron, perché sur une petite avancée à mi-hauteur des côtes de Moselle via A 31 (0 km). Le village en son emplacement actuel autour d’une église dédiée à St Clément, remonte au moins au Xe siècle. Il est probablement lié à la naissance du vignoble sur ces coteaux particulièrement bien orientés.

Les maisons vigneronnes parfois agrémentées de sculptures évoquent ce passé millénaire. A voir l’Ossuaire du 17e siècle, l'église Saint Clément du 17e siècle, Le château ancienne maison seigneuriale du 17e siècle, le Palais de Justice bâtisse du 16e siècle, le grand lavoir de Marange du 19e siècle, La Chapelle des Vignes du 19e siècle,...

Continuez vers Bronvaux par la D52 (3.3 km) après avoir traversé un magnifique écrin de forêts dans lequel le village est enchâssé.  Au centre du village, la rue Haute et la rue Basse conservent quelques solides maisons de vignerons dont les portes sont ornées de jolis linteaux.  L’église, construite au XIX° Siècle, possède plusieurs statues intéressantes...

Des traditions du passé, … il ne subsiste aujourd’hui que la vigne qu’une poignée d’irréductibles vignerons perpétuent pour le bonheur des fines bouches.

En suivant la D52 et la D7, vous arriverez à Saulny (11,7 km). Au XIIe siècle, Saulny est un village organisé où la vie est agréable et où la terre produit. Jusque-là terre vinicole, la commune tend à la fin du XVIIIe siècle vers l'artisanat, sans doute en raison de la proximité des garnisons messines.

Saulny vestiges des fortifications routes touristiques de la moselle guide du tourisme de la lorraineLa rue du moulin est l'une des plus prestigieuses adresses de Saulny. Elle s'étend du croisement avec la rue de Vigneulle à l'Est jusqu'à la sortie du village à l'Ouest. Elle est bordée de nombreuses maisons à l'architecture remarquable ainsi que par le ruisseau de Saulny. La partie centrale de la rue donne sur le parc du Moulin ouvert en 2009. Admirez l'église Saint-Brice construite entre 1420 et 1430.

Poursuivre en direction de Lorry-lès-Metz sur la D7 (15 km), le village possède de belles maisons : la Maison des Plaids annaux du XVIe siècle où l’on rendait la justice, situé au 60 Grand’Rue. La maison Carré de Malberg , au 108 Grand'Rue, maison de famille de Caroline Colchen épouse Carré de Malberg, fondatrice de la Société des filles de saint François de Sales.

Sans oublier la maison de maître : surnommée Le château par les Lorriots, cette maison de maître construite au XIXe siècle possède une décoration intérieure néo-roman... Admirez l'église Saint-Clément : ancienne église fortifiée construite au début du XVe siècle par les Baudoche et de nombreuses chapelles. Visitez le Domaine Jambot - Daniel Jambot Vignobles Juchamp-Plappeville 62, Grand’Rue.

Votre parcours sur la route des vins passera à Plappeville (17,6 km). Dans le Pays messin, la tradition viticole est très ancienne et remonte à l'époque gallo-romaine. La vigne se développe et finit par recouvrir les pentes du Mont St Quentin. En 1848, elle couvre plus d'un tiers du territoire de la commune de Plappeville. Cette tradition explique la présence de nombreuses maisons vigneronnes dans le village.

A découvrir : la maison d’Arros, foyer Saint-Michel, mairie actuelle : on ne connaît pas l’époque de construction de cette maison appelée autrefois château. La maison du chapitre de la cathédrale dite "château de Tignomont" de 1336. La Migomay, maison de Paul Ferry : cette ancienne maison probablement du XVIe siècle est le seul vestige des débuts du protestantisme à Metz. Les lavoirs...

L'église Sainte-Brigide datant du XIe siècle, ruinée en 1445 lors du siège de Metz par le duc de Lorraine, l’église fut rebâtie en 1493 à l’emplacement d’un sanctuaire fortifié construit vers 1040. Celle-ci garde encore quelques éléments de l’église romane qui s’intègrent harmonieusement au nouvel édifice reconstruit. Le fort de Plappeville, édifié par la France entre 1867 et 1870, rebaptisé fort Alvenslebenn et aménagé par les Allemands de 1871 à 1891.

Poursuivre vers le village de Lessy via la D103 et la rue du Générél de Gaule (20,7 km) situé sur les coteaux de la MoselleLe vieux village est fortement concentré au pied de son ensemble fortifié, église avec son clocher-donjon carré fortifié du XIIIe siècle et cimetière entourés de murs crénelés et percés de meurtrières. Lessy était l’un des plus gros village des flancs du Saint-Quentin.

Ses maisons sans âge, disposées le long des rues étroites et tortueuses, se blottissent autour de sa belle église fortifiée. Le resserrement des bâtisses, sans espace autour, mais avec de grandes caves voûtées et des cours intérieures, les cheminements étroits et les nombreuses fontaines, sont typiques d’un village viticole.

Jusqu’au début du XXe siècle, la population est exclusivement agricole et plus particulièrement viticole . En majorité de vignerons au service de propriétaires terriens : abbayes et seigneurs jusqu’à la révolution, bourgeois messins par la suite. De nos jours, seuls quelques arpents de vigne sur la route de Scy viennent nous rappeler son ancienne vocation. Ses habitants travaillent à la ville quand ils ne sont pas retraités.

Routes des vins du pays massin routes touristiques de la moselle guide du tourisme de la lorraineEn prenant la route de Scy-Chazelles rappelez-vous que les pentes du Mont Saint-Quentin étaient jadis recouvertes de vignes (70,3 km). Dès le IIIème siècle, les vignobles se multiplient en Lorraine, mais il est difficile de préciser la surface. Les seigneurs ecclésiastiques encouragent cette culture pour les besoins des cérémonies et pour leur consommation personnelle.

Il s’agit d’une culture privilégiée protégée de palissades, de haies ou de murs. Assez restreinte aux origines, elle s’étend par la suite et on retrouve des vignobles autour de Metz aux VIIIème et IXème siècle. Jusqu’aux Xème et XIème siècles, les vignes sont désignées par « clos » ou « vignes » tels que Rembavigne à Scy ou Gerartvigne à Chazelles.

Aux Xème et XIème siècles, la vigne supplante la quasi-totalité des terres cultivées, non seulement les coteaux mais également les plaines de la Moselle. La culture de la vigne poursuit son essor tout au long du Moyen-âge. Au début du XIVème siècle, la situation se dégrade du fait de la concurrence des vins étrangers plus raffinés et du fait de la hausse des salaires. De 1382 jusqu’au XVème siècle, il est interdit de planter de nouvelles vignes.

Toutefois, les guerres entre la République Messine et le duc de Lorraine, furent en partie motivée par la possession de cette richesse ; et bien que plusieurs fois détruites par des opérations militaires, le vignoble fut chaque fois replanté. Au XVIème siècle l’arrivée d’une importante garnison à Metz, offrit de grands débouchés à une production abondante mais de moindre qualité.

Plus tard, à partir de 1635, la guerre de Trente ans se répandit dans le pays messin et y occasionna d’importants dommages. A peine remise de ces actes de brigandage, la vigne changea de propriétaires car la révocation de l’édit de Nantes, contraint une bonne partie de la bourgeoisie protestante messine à émigrer et à abandonner leurs exploitations.

Elles furent reprises par des artisans et commerçants de la ville ainsi que par des membres du Parlement de Metz. Ils assurèrent la prospérité des vignobles si bien qu’à l’aube du XIXème siècle, un recensement montre que la moitié des surfaces des villages du Mont Saint Quentin est recouverte de vins dont près d’un tiers à Scy et Chazelles.

Toutefois l’industrialisation détourna les capitaux de la vigne, le développement du chemin de fer amena les vins du Midi, et le développement des cultures maraîchères conduisirent les vignobles du Saint Quentin sur le déclin. Après un court répit durant l’annexion allemande qui lui apporta à la fois de nouveaux débouchés et une protection de la concurrence des vins du Midi, le vignoble ne résista pas au phylloxera.

Scy chazelles eglise fortifie saint quentin routes des vins du pays massin routes touristiques de la moselle guide du tourisme de la lorraineLe village de Scy-Chazelles s’étend en trois parties sur le versant sud du Mont Saint Quentin. La partie haute est caractérisée par ses rues étroites, ses vieilles maisons lorraines accolées les unes aux autres et ses fontaines. L’esplanade près de l’église permet de contempler la ville de Metz sous les marronniers plusieurs fois centenaires.

Au centre, 200 mètres plus bas environ, Chazelles présente un intérêt historique de premier plan car c’est là que vécut Robert Schuman.  Sa maison natale, située non loin, a été transformée en musée en son honneur. Ce dernier possède de très beaux jardins à parcourir par beau temps.

A quelques pas de sa maison, se dresse l’église fortifiée, sans conteste le joyau de la commune où est inhumé Robert Schuman. L’église Saint Rémi est de style mi roman, mi gothique et elle est remarquable par ses piliers carrés. Elle fut fortifiée par la suite afin de mettre à l’abri les habitants des pillards et des brigands. A l’étage se trouvait la salle d’armes et au-dessus du chœur on distingue les restes d’une cheminée.

C’est là qu’on préparait l’huile bouillante et le sable brûlant qui servaient de projectiles contre les assaillants. Scy-Chazelles est aussi un haut lieu spirituel puisqu’on y compte deux couvents : le monastère de la visitation et la Maison du Sacré Cœur ainsi que deux églises.

La commune de Scy-Chazelles est pleine de charme grâce à ses paysages préservés et à son patrimoine architectural d'exceptionSur le mont Saint-Quentin, vous pourrez admirer l'ancien groupe fortifié de Saint-Quentin. Constitué des forts Diou et Girardin, il fait partie de la ceinture fortifiée des forts de Metz.

Avant de reprendre votre parcours, ne manquez pas non plus d'apprécier l'ancienne voie romaine, les anciennes maisons de vignerons ou encore les vestiges de villas et les sépultures gallo-romaines et mérovingiennes.

Prendre la rue des Moulins jusqu'à Moulins-lès-Metz (72,3 km). Installée aux portes de Metz, elle a connu de nombreux pillages et autres destructions en tous genres, mais malgré tout, la commune a conservé un important patrimoine historique. Édifié au début du XIIIe siècle, l'ancien pont de la ville était autrefois entièrement en bois. Il a été remplacé par une construction de pierre à onze arches en partie enterrées.

Non loin, il est possible d'admirer quelques vestiges de l'ancien château des évêques de Metz, détruit lors d'un raid aérien en 1944. Quelques châteaux sont encore présents sur le territoire de Moulins-lès-Metz, à l'instar de celui de Fabert, du XIVe siècle, et qui servait autrefois à la défense du pont.  Le château Grignan, du XIVe siècle et remanié lui aussi au XIXe, est toujours entouré d'un fossé et prend place à côté d'un vieux pont à neuf arches.

Construite dans la première moitié du XVIIIe siècle, l'église Saint-Pierre-Apôtre présente de beaux autels d'origine. Dans la commune, il est également possible d'admirer l'église Saint-Pierre-aux-Liens, l'ermitage Saint-Jean avec son château et sa chapelle, ou encore la chapelle de l'hospice de Préville.

Dirigez-vous vers Sainte-Ruffine par la rue de Nancy et le chemin des Bruyères (73,7 km). un pressoir se trouve dans le village, racheté par la commune en 1983, il est un des rare vestige de l'activité viticole du village, composé de poutres du grand pressoir de Sainte-Ruffine du XIVe siècle.

Admirez l'église de Sainte-Ruffine, néo-romane, inaugurée en 1726 en remplacement d’une église médiévale et la chapelle de Sainte-Ruffine, érigée au XVIIIe sur un ancien socle mérovingien, probablement avec des pierres de l’ancienne église. Découvrez les maisons anciennes des 1575, 1577. Situé 19 Grand-rue, le château Buzelet servait de maison de campagne au comte du même nom au XVIIIe siècle.

Le Manoir probablement seigneurial, au 10 rue des Vignerons, fronton daté de 1577, fenêtres géminées, porte surmontée d’une sculpture médiévale à demi effacée, deux colombiers d'époque médiévale et une grange avec des fenêtres et portail en arc de cercle.

Poursuivre en direction de Rozérieulles via la Grande rue et la rue Bordurupt (74,9 km). Au Moyen Âge, Rozérieulles dépendait de l'ancien pays messinC'est un ancien village de vignerons sur la voie romaine de Verdun à Metz, nommée à l'époque Divodurum Mediomatricorum.

A voir les maisons anciennes, les restes des fortifications, l'église Saint-Rémi de Rozérieulles des XIIIe et XVe siècle, et la façade de la chapelle romane du XIIe siècle du prieuré.

Continuez vers Jussy en reprenant la rue Bordurupt et la D103 (76,1 km) très vieux village de vignerons. Déjà les romains y plantent des vignes et fabriquent du vin. Après une épidémie de phylloxéra, la vigne cède progressivement la place aux cultures de fraises dès le milieu du XXe siècle.

Jussy le pressoir routes des vins du pays massin routes touristiques de la moselle guide du tourisme de la lorraineA voir : les maisons anciennes des XVIe et XVIIe siècles : portes à linteaux sculptés, niches ornées de statuettes. La tour de garde dite "tour du diable", le château de Tinseau.. De la place du Château offre un panorama sur la vallée de la Moselle.

Poursuivre vers Vaux via la D6 (78,2 km) charmant village caractéristique des villages de Moselle dite romane. La commune fait d'ailleurs partie du Parc naturel régional de LorraineVaux est située sur les versants des coteaux de la Moselle qui constituent la limite ouest du bassin parisien. Ce relief en cuesta a favorisé la culture de la vigne jusqu'à sa quasi-disparition à la fin du XIXe siècle. Il possède un patrimoine digne d'intérêt rappelant son passé.

Le village de Vaux compte de nombreuses maisons vigneronnes anciennes avec inscriptions et caves voûtées ; et une halle, dont la réfection prévue vise à lui rendre sa fonction. Antique village viticole, on y produit du vin d'appellation d'origine Moselle AOC.

Le vignoble vallois est aussi le miroir de l’histoire parfois tragique de la région. Les caves du château, remontant au xiiie siècle, produisent un crémant qui, lors de la période allemande de 1870-1918, est célèbre sous la marque Schloss Vaux et est distribué dans toute l’Allemagne. En décembre 1918, les propriétaires, comme beaucoup d’Allemands alors, sont expulsés d’Alsace-Lorraine.

Ils recréent un vignoble dans la partie allemande des côtes de Moselle, exploitant la même marque. Il existe donc deux vignobles du château de Vaux, l’un en Allemagne et l’autre en France. Le château et le vignoble de Vaux sont progressivement restaurés, à partir de 1981, par un Messin, Jean-Marie Diligent.

Repris en 1999 par un couple d'œnologues, le domaine est en pleine restructuration : des vins AOVDQS Moselle sont produits sur onze hectares de coteaux surplombant la Moselle. Visitez le Château de Vaux Marie-Geneviève et Norbert Molozay 4, place Saint Rémi sur rendez-vous

A découvrir dans la commune de Vaux : une maison forte du XVIe siècle qui abrite une chapelle et l''église Saint-Rémy du XIVe siècle.

Suivre la mosellle, pour l'étape suivante à Ars-sur-Moselle via la D6 (81,8 km). Entre 1325 et 1505, les terres sont tapissées de vignes dont les récoltes sont prélevées par les ecclésiastiques. Plusieurs abbayes lorraines et bien sûr le chapitre de la cathédrale de Metz se partagent le ban d’Ars. Si le vin n’est pas de grande qualité, le petit gris arsois sera exporté et surtout très consommé localement jusqu’au milieu du 19ème siècle.

En 1844, Ars-sur-Moselle compte 197 hectares de vignes soit la plus grande surface viticole d’une commune du département. On y fabriquera vers 1875 un vin mousseux par la firme Kupferberg sur le site de l’ancien Migros, place de la République. Le phylloxéra mettra fin à cette activité agricole intense dont beaucoup de caves d’arsois en sont le témoignage.

Les moulins font partie du paysage de l’époque en raison bien sûr de la Mance, vous pouvez voir les restes du moulin de la Mance. Découvrez aussi des 
vestiges préhistoriques et antiques ; sans oublier les vestiges des arches et de l’aqueduc romain conduisant les eaux de Gorze à Metz, puis le bassin de décantation. profitez du panorama du Gorgimont.

Admirez la maison du XVIe siècle avec son portail Renaissance à colonnes sculptées et un écusson de 1593, 42 rue Maréchal-Foch. La porte Morlane. L'église Saint-Martin néo-romane 1816 et agrandie en 1860, à la place de l’ancienne église fortifiée qui brûla en 1807 dont le reste du mur d’enceinte... Visitez le Domaine La Joyeuse - Daniel Stapurewicz 3, rue Jeanne-d’Arc. Visite guidée pour les groupes.

Poursuivre en direction d'Ancy-sur-Moselle (84,8 km). Situé entre la Moselle et les côtes qui la surplombent, Ancy-Dornot possède un environnement préservé d’une grande qualité. Agrémenté de maisons de maîtres et de manouvriers, Ancy-sur-Moselle ancien village de vignerons garde un remarquable charme.

On peut y découvrir tout au en flanant le long de ses petites rues de beaux éléments d’architecture. Plusieurs grandes propriétés y ajoutent la beauté de leurs parcs. 

Ancy sur moselle ruines du chateau routes des vins du pays massin routes touristiques de la moselle guide du tourisme de la lorraineA voir aussi le château du Saulcy du XVIIIe siècle, reconstruit sur l'emplacement du château fort d'Ancy. Les ruines du château fort d'Ancy et le château du Breuil du XVIIe siècle, situé dans le hameau du Chêne. Admirez Église Notre-Dame-de-l'Assomption, ancienne église romane fortifiée du XIIe siècle.

Depuis plusieurs années, la vigne a repris possession des coteaux ensoleillés et donne naissance à des vins blancs frais et légers très appréciés des connaisseurs. Rendez visites aux producteurs de vins : domaine Buzéa Georges-Constantin, 10, rue Raymond Mondon. Le domaine Les Béliers 3, place Foch. Le domaine La Joyeuse 3, rue Jeanne d’Arc.

En profitant des berges de la Moselle et arrêttez-vous à Dornot (86,6 km), petit village pittoresque situé à flanc de coteau. Ce village du val de Metz était reconnu pour ses vins AOC Vin de Moselle ainsi que pour sa production de mirabelles et de fraises. Le dernier vigneron originaire du village était Clotaire Briot ; son vin était, dans les années 1960, dégusté sur le paquebot "France".

Depuis quelques années le vignoble Dornotin connaît une renaissance grâce aux mérites de la famille Bert du Domaine des Coteaux de Dornot. Le domaine des Coteaux de Dornot" se trouve 10, route de Novéant. Visite guidée pour les groupes. 

Admirez l'église Saint-Clément, l'allée centrale de cette église à la particularité de descendre vers le cœur. Depuis la croix de la Paule, la croix Rondo ou la croix Saint-Clément très beau panorama sur le val de Metz.

Les Rochers de la Frasse dans la direction de Novéant-sur-Moselle sont également pittoresques. Traversez la Moselle pour vous rendre sur la rive droite à Corny-sur-Moselle (90,1 km). Le village est située dans le secteur le plus étroit de la vallée de la Moselle. Cette vallée est creusée dans les marnes argileuses qui constituent les pentes cultivées de vergers et de vignes. A découvrir le parcours historique de la bataille de Dornot.

Poursuivre vers Fey via la D66 (93,4 km), l''économie du village repose essentiellement sur l'agriculture et la viticulture. A voir les vestiges d'une maison forte du XIIIe siècle. l'ancien château de Féy, d’où seraient originaires de lointains ancêtres du compositeur Gabriel PiernéVisitez le Domaine Sommy - Bernard Grandidier Route d’Augny sur rendez-vous.

Continuez vers Marieulles via la D68 (96,5 km). Située dans un cadre agréable, entre les reliefs bordant la rive droite de la Moselle et  la plaine de la Seille. La commune est composée de deux villages de vignerons : Marieulles, le chef-lieu de la commune, et Vezon, situé à quelques kilomètres au nord du premier. L'activité principale des villages, longtemps viticole, fruitière et maraîchère est en déclin.

Aujourd'hui la commune compte 3 grosses exploitations agricoles axées sur la la culture céréalière et l'élevage de bovins de boucherie. Vezon accueille deux exploitations vinicoles produisant des vins de Moselle ainsi qu'une exploitation de production fruitiére et de distillation artisanale d'eau de vie de fruits. Visitez le Domaine Jaspard - Damien Jaspard 28, rue des Vignerons à Vezon et le Domaine Oury-Schreiber - Andréa Oury 29, rue des Côtes à Marieulles.

Jusqu’au début du 20éme siècle la vigne et ses métiers annexes constituaient l’activité principale des habitants. La culture de la vigne occupait 130HA à son apogée en 1895. Elle chuta ensuite comme tout le vignoble lorrain, ne représentant plus que 10 ha en 1929 et 2ha en 1945.

Elle fut remplacée par la culture de la fraise, qui disparut presque totalement au cours des années 70. Des vergers de mirabelliers remplacèrent également le vignoble durant les années 20. Les frères Jean et Gabriel Jaspard assurèrent la renaissance du vignoble en 1951 avec le P'tit gris et le blanc de Vezon  avant le renouveau et la diversification impulsés par une nouvelle génération de viticulteur comme Pascal Oury.

Admirez l'église Saint-Martin de Marieulles qui date de plusieurs époques, son clocher fortifié, une tour massive à trois étages et fenêtres de tirs, faisait partie de l'ensemble des églises fortifiées du Pays Messin, destiné à retarder une armée s'avançant sur Metz et à protéger les habitants des pillards. L'autel face au peuple a été réalisé en 1991 par un habitant de Vezon avec les douves d'anciennes cuves à vin.

L'itinéraire passera à Lorry-Mardigny (99,3 km) par la D68 et la D67. Lorry et Mardigny sont deux villages distincts appartenant à la même commune. Vous pouvez voir les vestiges du château de Lorry du XVIIIe siècle et son parc depuis la rue. La majeure partie de l'édifice a été rasée durant l'entre deux-guerres. Il n'en reste que l'aile droite. Près de la chapelle Notre-Dame de La Salette de Mardigny, néo-gothique, très beau point de vue panoramique.

Pour finir cette partie de la route des vins de Moselle dans le section du Pays Messin suivre la direction d'Arry perché sur les côtes de la Moselle par la D67 (102,6 km). Admirez l'église Saint-Arnould, église fortifiée romane XIIIe siècle bâtie afin de remplacer la chapelle primitive détruite en 1201 lors d'un incendie.

Vous pouvez découvrir le parcours touristique complet de la route des vins de Moselle sur notre page : en savoir plus

Pour vous rendre sur la route touristique "des Vins du Pays Messin"

Bonifacio

Brume 18 °C

Brume

  • Min: 18 °C
  • Max: 18 °C
  • Vent: 11 kmh 269°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "des Vins du Pays Messin"

Hébergement :

La maison d’Angéline

L'établissement éco-responsable La Maison d'Angéline vous accueille, entre Metz et Nancy, au cœur du joli petit village d’Arry surplombant la vallée de la Moselle, dans une belle maison lorraine de caractère du 18è siècle.

Il propose 5 chambres d’hôtes de charme soignées, cosy et confortables, bénéficiant d'une connexion Wi-Fi gratuite et d'un jardin.

Les logements disposent d'un bureau et d'une bouilloire électrique. Certains offrent une vue sur le jardin. Leur salle de bains privative est pourvue d'une douche et d'un sèche-cheveux.

Servi tous les matins, le petit-déjeuner sucré et salé comprend des boissons chaudes et froides, des confitures et des yaourts faits maison, de la charcuterie, des fromages, des fruits frais, des céréales ainsi que des produits biologiques et locaux.

Sur demande, votre hôte pourra vous préparer d'autres plats. Vous aurez également accès à une cuisine commune et à un coin salon.

Plus d'information : la maison d’Angéline - Alain et Angéline FINANCE SCHVARTZ - 5 Grand’Rue   –   57680 Arry   –   Tèl : +33 (0)3 87 52 83 95  angeline@maison-angeline.com - Site internet

Restauration :

La vigne d’Adam

La vigne d’Adam, le restaurant du Vins se situe au cœur de Plappeville, ancien village de vignerons sur les hauteurs de Metz.

Si l’extérieur joue la discrétion, l’intérieur se veut convivial et chaleureux pour un seule envie : partager leur passion … le produit !

Au cœur du village, cette ancienne maison de vigneron a été transformée en un restaurant-bar à vins contemporain.

La cuisine épouse les saisons pour des noces gastronomiques aux invités prestigieux : lièvre à la royale à l'automne, menu truffe en hiver, asperges au printemps et homard en été !

Plus de 700 références de vins. Coup de cœur.

Plus d'information : La vigne d’Adam - Le restaurant du vin - 50, rue du Général de Gaulle 57050 Plappeville - Tél. : 03 87 30 36 68 - Site internet

Les routes touristique de la Moselle

Préparez vos vacances sur la route touristique "des Vins du Pays Messin" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des Vins du Pays Messin avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 22/09/2019