Bastides et villages fortifiés de la Lomagne - Circuit 1 (tarn-et-Garonne & Gers)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 1 de la Route touristique "des bastides et villages fortifiés de la Lomagne" dans le Tarn-et-Garonne

Dans le Sud-Ouest de la France la bastide est une ville de fondation du XIIIe siècle implantée selon un plan orthogonal et ordonnée autour d’une vaste place.

Avec ce premier circuit découvrez les bastides et villages fortifiés de la Lomagne du Tarn-et-Garonnaise et Gersoise. Une véritable plongée dans l’histoire avec ce parcours touristique.

Le point de départ de cette route touristique "des bastides et villages fortifiés de la Lomagne" dans le Tarn-et-Garonne et le Gers se fera de Beaumont-de-Lomagne (km 0). L'ancienne bastide royale installée au cœur du Tarn-et-Garonne, fût fondée en 1276 à la suite de l’acte de paréage entre l’abbaye de Grandselve et le roi Philippe le Hardi. Beaumont-de-Lomagne prend place dans la Lomagne en pays Garonne Quercy Gascogne.

Le XIVe siècle est marqué par le début de la guerre de Cent Ans. Prise par les Anglais en 1345, Beaumont-de-Lomagne est délivrée en 1350 mais continue à subir les pillages des routiers et la guerre civile due à l’opposition de deux chefs militaires : le comte de Foix et Jean d'Armagnac.

Beaumont-de-Lomagne a conservé son caractère typique de ville nouvelle du Moyen-Âge, avec sa place centrale agrémentée d'une immense halle en bois du XIVe siècle. De son passé qui ne fut pas sans gloire, la bastide royale dispose également d'un charmant patrimoine architectural témoignant de sa richesse au fil des siècles. 

Beaumont de lomagne la halle du xive siecle routes touristiques du tarn et garonne guide du tourisme du midi pyreneesAprès avoir admiré l'église Notre-Dame de l'Assomption fortifiée en brique, de style gothique méridional, dont la masse imposante domine la ville surmontée d'un imposant clocher toulousain, les hôtels particuliers dont la majorité date de la période allant du XVIIe au XIXe siècle, ainsi que les demeures à pans de bois et maison de caractère.

Comme dans la plupart des bastides, la place et l’église, éléments essentiels à la vie de la cité sont séparées par un îlot ou pâté de maisons qu’on nomme aussi moulon. C'est une véritable plongée dans l’histoire en parcourant les rues de la bastide royale de Beaumont-de-Lomagne qui garde la mémoire grâce à ses vieux édifices.

Quitter Beaumont-de-Lomagne pour prendre la direction de la bastide de Saint-Clar dans le Gers via les D27 et D167 (20,9 km). Ce village de caractère qui surplombe la vallée de l’Arratz au milieu de coteaux ensoleillés est une ancienne bastide fondée en 1274 par partage entre Edouard 1er d'Angleterre et l'évêque de Lectoure Géraud de Monlezun.

Au moyen âge, le village de Saint-Clar se concentrait sur le périmètre ecclésial et comptait deux châteaux : celui de l’évêque et celui du seigneur situés dans la partie la plus ancienne toujours dénommée le « Castet Bielh ».

C’est dans ce quartier conservé que l’on trouve toujours à l’heure actuelle  "la vieille église", l’ancien palais de l’évêque : actuelle médiathèque, les rues des ânes brûlés, du prieuré, de la vielle église néogothique surmontée d'un beau clocher. Ce bâtiment est le plus ancien du village puisque ses bases remontent au XI siècle. Il a été désaffecté au XIX° siècle, époque à laquelle fut construite la nouvelle église sur l’emplacement de l’ancien cimetière.

Le palais de l’évêque fut longtemps aménagé en presbytère. Il présente un agréable jardin clos, orné de statues. Son mur extérieur reprend le tracé de l’ancien rempart du XIV ° Siècle. Les ruelles du vieux Saint-Clar incitent à la promenade qui permet d'apprécier un patrimoine bâti de qualité, charmant et pittoresque, ainsi que le chemin de ronde qui permet de découvrir la campagne environnante.

Continuer vers Gramont via la D13 et D553 (29,7 km), bâti sur un éperon rocheux dominant la vallée de l’ArratzLa route ondule à travers collines et petits vallons, la nature y est magnifique dès le printemps. Agrimonte (le haut mont) était voilà des siècles la première appellation du village. Sur la route département D 13 en direction de Lavit, il est possible de visiter la Ferme des étoiles.

Gramont routes touristiques du tarn et garonne guide du tourisme du midi pyreneesVoilà plus de 10 siècles que Gramont, tout en pierres dorées sur un éperon rocheux, vit paisiblement à l'ombre de son château qui domine la contréeVillage aux superbes maisons, manoirs, hameaux de "Havarès" de "Latroque" ou de "Gauran", Gramont possède également deux musées : l’un pour découvrir l’univers des abeilles, l’autre concernant le vin.

Les premières maisons ont été édifiées pour abriter les gens de maison ainsi que les fermiers et jardiniers travaillant pour la famille Montaut, propriétaire du château. Le Château de Gramont a longtemps servi de frontière défensive entre territoire royal français et possessions anglaises de Guyenne avant de devenir une élégante demeure Renaissance.

D'abord médiéval, le Château de Gramont est agrandi à la Renaissance et exprime toute la personnalité et le caractère d'une belle demeure du Sud-Ouest. Son jardin à la française, les points de vue qu'il offre sur les paysages environnants, ses salles meublées, les détails raffinés de son architecture font de Gramont l'une des étapes incontournables sur ce parcours en Lomagne. 

Profitez de votre passage pour découvrir les autres éléments du patrimoine de Gramont : le Moulin à huile de noix (restauré), le Manoir de Havarès (privé), , construit en 1695, avec son ordonnance stricte et ses 1200 carreaux : la tradition voulait que tout manoir eût une chambre destinée à l'évêque ou l'archevêque... Celui-ci était invité à y loger lors de ses cures.

Sans oublier le moulin pastelier du manoir de Havarès (XIVe et XVe siècle) : il pouvait servir à moudre diverses graines pour obtenir de l'huile de noix, d'amandes et de colza, d'oeillette (pavot cultivé pour ses graines dont on tire une huile comestible et utilisée en peinture au XVIIe siècle), les Pigeonniers, le Musée du Miel et le Musée du vin et de la vigne, le Hameau de Latroque et de Gauran (privés)...

Poursuivre vers l'Isle-Bouzon dans le Gers par la D178 (34 km). Le castelnau, bâti sur un à-pic calcaire doit son nom à la première forteresse située au bord de la rivière ainsi qu’aux premiers co-seigneurs du lieu : Pierre et Boson Jourdain de l’Isle. L’Isle-Bouzon domine la vallée de l’Auroue et fait partie de ces villages perchés Lomagnol.

A l’intérieur de l'Isle-Bouzon se trouvent une échauguette : tour de guet circulaire. L’église fut édifiée à l’extérieur du castelnau au XVI°s et dédiée à Saint-Pierre et Saint-Paul, la façade de la porte s’inspire de l’art roman. Le château féodal fut construit sur la colline vers le milieu du XIII°siècle. Du château en ruines il ne reste qu’une tour, des murs et des remparts.

Lectoure plus beaux detours de france cathedrale saint gervais saint protais de lectoure routes touristiques de gers guide du tourisme midi pyreneesA l’extérieur de l'Isle-Bouzon, une hune : rare pigeonnier circulaire du XVI°siècle, la fontaine, le chemin des senteurs et un des plus vaste lavoir du département qui forment une promenade sur le thème de l’eau avec abreuvoir, lagune et petit lac.

Continuer vers le village fortifié de Lectoure via la D7 (44,3 km), ancienne cité gallo-romaine. Juchée sur un promontoire au coeur de la Lomagne gersoise, Lectoure, station classée de tourisme et labellisée "ville d'art et d'histoire" et "Plus beau détour de France".

Résidence principale des comtes d'Armagnac au Moyen-Âge et ancien évêché, la petite ville de Lectoure, présente un riche patrimoine, témoin de son glorieux passé. Etirée en longueur sur son promontoire rocheux, Lectoure est encadrée d’un côté par la masse compacte de son château, de l’autre par la flèche orgueilleuse de sa cathédrale.

Aujourd’hui encore, elle conserve des bâtiments qui témoignent de son histoire, dont une quarantaine remonte au Moyen Âge. Dès 3 km des remparts qui encerclent Lectoure, il est facile de rejoindre le centre ville par une ruelle qui grimpe à l’assaut de belles façades du XVIIIème siècle dont les pierres réclament votre attention. L'artère principale de la cité est bordée de demeures et d'hôtels particuliers construits entre le XVIIe et le XIXe siècle.

Située au coeur de la ville, la Cathédrale St Gervais et St Protais présente un imposant clocher haut de 45 mètres. Halte sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, ville thermale, capitale gasconne du melon, c'est également à Lectoure qu'est cultivé le pastel dont le bleu incomparable a fait la renommée du pays de Cocagne.

Au fil du périple vous croiserez la Fontaine de Diane, le "Castet" des clarinettes, agréable jardin des Marronniers, l'ancien château des Comtes d'Armagnac, la fontaine de Diane d'origine antiqueD'un point de vue architectural, Lectoure constitue un véritable joyau car elle conserve de nombreux bâtiments qui témoignent de son histoire. 

Avant de partir de Lectoure, ne pas manquer également, la promenade du Bastion et son beau panorama sur la vallée du Gers et les Pyrénées. Suivre la direction de Fleurance via la N21 (55,6 km). Capitale du Comté de Gaure, la ville de Fleurance a été fondée en 1272 par Géraud de Cazaubon et Eustache de Beaumarchais, avec l'accord de la proche abbaye cistercienne de Bouillas.

Eustache de Beaumarchais aimait appeler les villes qu'il fondait par des noms de grandes cités européennes. Fleurance (Florentia) doit son nom à Florence, célèbre ville de Toscane (Italie)

La bastide de Fleurance, fondée au XIIIe siècle, possède une place centrale à arcades au milieu de laquelle se dresse une belle halle du XIXe siècle. Siège de la mairie, cette dernière est agrémentée, à chacune de ses extrémités, de jolies statues fontaines de 1,75 m de haut, situées aux 4 angles de la halle représentent les quatre saisons. 

Cette halle a remplacé celle du Moyen Âge détruite par un important incendie. La charpente actuelle est impressionnante. Il faut admirer le soir, le jeu de lumière entre les gros piliers donnant à l'ensemble une aura rose-orangée.

À voir également dans la bastide de Fleurance, l'église Saint-Laurent, de style gothique méridional, surmontée d'un clocher octogonal de type toulousain. Une fois à l'intérieur, ne manquez pas d'admirer les trois magnifiques vitraux Renaissance de l'artiste Arnaud de Moles, situés dans l'abside. Depuis la fondation de la bastide de Fleurance, seule l'église conserve des éléments du moyen-âge.

Fleurance accueille aujourd'hui, le Hameau des étoiles. Il propose un dôme unique d'exploration de l'univers. Grâce à une qualité du ciel, exempt de toute pollution lumineuse et un matériel ultra performant, le public n'a jamais été aussi proche des étoiles.

Fin de cette première étape de cette Route touristique "des bastides et villages fortifiés de la Lomagne" dans le Tarn-et-Garonne et le Gers.

Poursuivez ce parcours touristique en suivant : itinéraire du circuit 2 de la Route touristique "des bastides et villages fortifiés de la Lomagne".

Pour vous rendre sur la route touristique "des bastides et villages fortifiés de la Lomagne"

Bonifacio

Couvert 29 °C

Couvert

  • Min: 29 °C
  • Max: 29 °C
  • Vent: 15 kmh 70°

Le saviez-vous ?

Nos coups de coeur sur la route touristique "des bastides et villages fortifiés de la Lomagne"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique du Tarn-et-Garonne

Préparez vos vacances sur la route touristique "des bastides et villages fortifiés de la Lomagne" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des bastides et villages fortifiés de la Lomagne" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 29/02/2020