Sur les routes cathares - Circuit 2 (Ariège)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 2 de la Route touristique "des Cathares" dans l'Ariège

Issue du christianisme, la religion cathare est basée sur deux grands principes : un Dieu Bon et un Dieu Mauvais. Tout ce qui est immatériel est l’œuvre du Bon, tout ce qui est matériel est l’œuvre du Diable.

La religion cathare s’étendra sur une grande partie du Languedoc, et au début du 13° siècle l’Eglise catholique, pour ramener dans le droit chemin ceux qu’elle appelle « hérétiques », n’a pas d’autre solution que de recourir à la force: c’est la croisade contre les Albigeois, parfois improprement appelée croisade des Albigeois.

Sur ce deuxième parcours de la route touristique des Cathares dans l'Ariège, revivez l'épopée cathare, l'histoire des tisserands et l'ambiance du moyen-âge... Bastide médiévale, châteaux, église cathare qui est indispensable de visiter pour découvrir et comprendre l’histoire de ses bonshommes.

Après cette étape au château de Montaillou (km 0) lors du premier circuit, votre escapade touristique sur la route des Cathares se poursuit vers le Château d'Usson. Revenir sur vos pas via la D9 et D613, puis prendre sur la droite par la D107, D20 et D118 (37,1 km). Dans le territoire historique du Sabarthès, le Château d'Usson est situé sur un promontoire rocheux limitrophe du département de l'Aude.

Juchée sur un éperon à 920 mètres d’altitude au dessus des rivières Aude et Bruyante, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest du château de Puilaurens, le Château d'Usson est dans le prolongement des "citadelles du vertige".

Chateau d usson routes touristiques de l ariege guide du tourisme du midi pyreneesLe château d'Usson est un château cathare, à la frontière de la vicomté de Sault. Il est mentionné pour la première fois au début du XIe siècle. Ce fut le château des anciens seigneurs de So et d’Alion. Après avoir connu les turpitudes du catharisme, puis devenu inutile avec l'éloignement de la frontière espagnole, il fut démantelé en 1638 sur ordre de Richelieu.

Les seigneurs du château d’Usson, sont au XIIème siècle des vassaux des rois d’Aragon. En rien menacés par la Croisade contre les Albigeois, ils défendent pourtant les assiégés de Montségur. Ils lancent des raids pour leur venir en aide, et accueillent une trentaine de parfaits en fuite : cela leur vaut la vindicte de l’Inquisition, qui brûle vifs deux de leurs membres.

Les anciennes écuries datant du XVIIIe siècle de ce site remarquable abrite dans son enceinte la maison du patrimoine du Donezan qui présente notamment l'habitat traditionnel et des objets trouvés lors de fouilles au château.

La prochaine étape sera le château de Miglos située dans la vallée du Vicdessos. La commune de Miglos fait partie du parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises. Deux possibilitées pour vous y rendre : revenir vers le château de Montaillou, prendre ensuite la direction de Luzenac via les D20 et D613 (58 km), pour arriver au château de Miglos par la N20 et D8 (81 km).

Soit prendre des petites départementales en suivant la direction du village Rouze par la D16, puis Mijanes par la D25, traversé Ascou-Pailhères, Goulours, Ascou, prendre la D163 jusqu'à Ax-les-Thermes, pour ensuite arriver au château de Miglos par la N20 et D8 (69,1 km).

Perché sur un piton rocheux à 750 m d'altitude, au-dessus de la vallée du Vicdessos, le vieux château de Miglos égrène des ruines impressionnantes. Il a été plusieurs fois modifié, reconstruit au XIVe siècle et habité jusqu’au XVIIIe siècle.

Chateau de miglos routes touristiques de l ariege guide du tourisme du midi pyreneesDes 5 villages d’aujourd’hui, Arquizat, Axiat, Norrat, Norgeat et Baychon, seul Baychon n’est pas mentionné au Moyen Âge. Mais au-dessus de ses maisons, on repère en pleine falaise la grotte fortifiée du même nom  du XIIe-XIIIe siècles, le château-caserne des comtes de Foix. Dans le village d'Arquizat se trouve l'église romane dédiée à saint HilaireCette église date du XIe siècle ; elle appartenait à l'abbaye de Saint-Sernin de Toulouse.

Le château de Miglos fut un lieu de passage et de résidence pour de nombreux parfaits et croyants. D'une manière générale, la noblesse du comté de Foix fut très impliquée dans le catharisme. En 1244, le seigneur Arnaud de Miglos, interrogé par l'Inquisition, admit avoir reçu des Parfaits dans sa demeure et envoyé des armes aux assiégés de Montségur, ce qui lui valut d'être emprisonné pendant quatre ans.

On retrouve encore de nombreux hérétiques au début du XIVème siècle. Le registre d'Inquisition de Pamiers est particulièrement riche en la matière. Poursuivre se périple vers Tarascon-sur-Ariège, passer le village de Niaux via la D156 (72,4 km). Célèbre pour sa grotte éponymesite préhistorique orné du Magdalénien.

Le village de Niaux est doté d’une église romane dédiée à Saint-Vincent-l’Espagnol, saint très en vogue en haute Ariège au Moyen Âge, le village était encadré au XIIIe siècle par 3 grottes fortifiées, châteaux-casernes des comtes de Foix : celle de Niaux, celle sous Calamas en rive gauche et celle d’Alliat. Ces grottes servaient à la surveillance de la route du fond de vallée, elles sont aujourd’hui presque détruites.

Ce n’est qu’à la fin du Moyen Âge que le village de Niaux se dota d’un château-manoir et d’une petite fortification dont il reste aujourd’hui peu de vestiges dans le village, près du pont d’Alliat.

Continuer sur Tarascon-sur-Ariège via la D8 et N20 (77,3 km)  située au carrefour des vallées de l’Ariège et de Vicdessos, Tarascon-sur-Ariège s’est construit au fil des siècles : de la préhistoire au Moyen Âge jusqu’à nos jours. 

Tarascon sur ariege la tour du castella routes touristiques de l ariege guide du tourisme du midi pyreneesAu Moyen-Age, Tarascon-sur-Ariège était l’une des quatre principales villes du comté de Foix. Les rares éléments qui subsistent de son château donne une idée de la puissance de la ville médiévale de cette époque. Le château appartenant aux puissants comtes de Foix. L'un d'eux, Roger Bernard III y mourut au début du XIVe siècle et reçut probablement le consolament cathare.

L’enceinte fortifiée dévoile encore quelques ruines, mais la Porte de Foix, l’une des portes extérieures de la ville fortifiée d’alors, située à l’entrée de la rue du Barri, a quant à elle, totalement disparue.

Les visiteurs apprécieront la tour du Castella et la tour Saint-Michel. Tout le long de notre ascension en pente douce vers le Castella, point culminant de Tarascon-sur-Ariège, les trois rues : du Barri, Naugé et Lacaussade, dévoilent des maisons aux colombages, typiques d’une architecture des XVIème et XVIIème siècles. La ville a conservé un important patrimoine datant de cette époque.

A peu de distance de Tarascon-sur-Ariège à l'entrée de la vallée du Vicdessos, s'élève l'église de Sabart, bâtie par Charlemagne, belle église romane restaurée au XIXe siècle qui conserve d'anciens vitraux médiévaux. Quitter Tarascon-sur-Ariège, pour poursuivre le parcours jusqu'au Château de Mirabat via la D618 (131,6 km) situé sur la commune d'Ustou en passant par Seix.

La vallée d’Ustou a été maintes fois pillée et envahie jusqu'au XVIIIe siècle. Le Moyen Âge a conservé de nombreuses mais discrètes traces, la plus secrète étant l'existence possible autour de l'an mil, d'une place forte au sommet de la colline boisée stratégiquement placée au centre de la vallée et nommée aujourd'hui "tuc de Gaspard".

Le rôle de la vallée, passage vers l'Espagne, s'est confirmé au cours des siècles et la route vers le port de Marterat a été à la fois celle des échanges et des invasions. Aussi plusieurs châteaux et tours à feux plus ou moins élaborés ont été édifiés pour la surveiller et transmettre des signes d'alerte à la cité de Saint-Lizier, à l'époque capitale du Couserans.

À signaler notamment les belles et anciennes ruines des châteaux de La Garde, aux remparts et au donjon bien conservés, et le Château de Mirabat, dit "château de Charlemagne", l'un des plus hauts des Pyrénées françaises. De nombreuses chapelles et oratoires témoignent de la foi des habitants de la vallée. La vallée d’Ustou était surtout connue au xixe siècle pour ses montreurs d’ours ainsi que ses colporteurs.

Reprendre la route vers Seix, via le chemin de Bincarech (136,1 km). C'est un paréage entre les seigneurs du lieu et le roi Philippe le Hardi qui, peu avant 1280 organisa le bourg de Seix dont le territoire constitua dès lors une anomalie historico-géographique puisque devenant une enclave du Languedoc royal au plus profond du comté de Comminges.

Jusqu'à la Révolution française, Seix sert de porte d'entrée pour le royaume de France, le comté de Foix ou encore le royaume d'Aragon. Aujourd'hui, Seixlabellisé Station verte, prend place au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises.

Seix le château de la garde routes touristique d'ariège guide du tourisme midi pyrénéesLe château de Seix, également appelé maison forte, a été édifié dans le courant du Moyen Âge. Cette ancienne forteresse défensive, domine le village et a été aujourd'hui reconverti en musée et en centre d'expositions. Construite au XVIIIe siècle, l'église Saint Étienne, élément du système défensif du village présente un clocher-mur caractéristique du style architectural de la région. 

En vous promenant dans Seix vous pourrez aussi remarquer ses maisons, le chateau du Roy demeure datant du XVème siècle, ainsi que la chapelle de style roman de Seix qui font partie des nombreuses richesses architecturales à explorer pendant cette étape.

Sortir de Seix direction Saint-Girons, capitale du Couserans par la D3 et la D618 (154,1 km). À l'ombre des remparts gallo-romains de l'antique cité épiscopale de Saint-Lizier, Saint-Girons étire ses rues pittoresques de part et d'autre de deux torrents tumultueux venus du plus haut des montagnes, le Salat et le Lez, qui se rejoignent en son centre.

Riche en patrimoine architectural, Saint-Girons séduit les visiteurs pour ses monuments : vestiges gallo-romains, chapelles romanes, mais également sa culture ancestrale et ses traditions préservées. Le Champ de Mars, le Pont Vieux, l'église Saint-Girons ou encore le palais des Vicomtes et son parc, sont autant d'attraits à découvrir au gré d'une flânerie au bord de l'eau.

Construite en 1857, à l'âge d'or de Saint-Girons, l'église dévoile encore aujourd'hui un clocher du XIVe siècle. Plus ancienne, l'église Saint-Valier présente quant à elle un portail datant du XIIe siècle. L'ancien château vicomtal, accueille aujourd'hui la médiathèque, il servit autrefois de prison.

Prendre la direction de la Bastide de Sérou via la D117 (181,1 km) située dans le massif du Plantaurel entre Saint-Girons et Foix. Au Moyen Âge, le village est chef-lieu de l'une des seize châtellenies du comté de FoixDes vestiges de l'antiquité sont encore visibles dans les environs : amphores de Nescus, lac asséché d'Alzen, mines des Atiels, chemin gallo-romain vers Castelnau-Durban...

En plein cœur du Pays Séronais, la Bastide de Sérou est un joli village qui vous invite à la flanerie. Des bâtiments remarquables se trouvent dans La Bastide : des vieilles maisons de la fin du XVIIIème siècle, la halle et ses mesures à grains en place depuis 1872uniques dans la région. L’église St Jean Baptiste, les restes de fortifications, les piliers de la Porte du Mas et de la Porte de Foix, la Tour de Loup à l'ouest du village...

Chargée de souvenirs, la Bastide de Sérou et ses alentours vous charmeront pour cette dernière étape de la route touristique "des Cathares" dans l'Ariège. Suivre la D117 pour le retour vers Foix (198 km).

Fin de cette deuxième étape de cette Route touristique "des Cathares" dans l'Ariège.

Poursuivez ce parcours touristique en suivant : l'itinéraire du circuit 1 de la Route touristique "des Cathares" dans l'Ariège.

Pour vous rendre sur la route touristique "des Cathares"

Bonifacio

Légère pluie 19 °C

Légère pluie

  • Min: 19 °C
  • Max: 19 °C
  • Vent: 11 kmh 260°

Le saviez-vous ?

La partie haute de la vallée de l'Aude voit trois plateaux successifs monter à l'assaut de la montagne. Au Pays de Sault, succèdent le Donezan, puis le Capcir...

La forêt, les lacs, les hautes montagnes font du Donezan une magnifique destination Nature. Le château d'Usson s'y dresse non loin de Rouze, contrôlant l'accès de ce pays ariégeois pourtant tourné vers l'Aude..

Nos coups de coeur sur la route touristique "des Cathares"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de l'Ariège

Préparez vos vacances sur la route touristique "des Cathares" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des Cathares" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 27/01/2020