Route des joyaux de la Mayenne Circuit 1 (53)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 1 de la Route touristique "des joyaux de la Mayenne"

Envie de découvrir des vielles pierres et des jardins uniques sur la route de vos vacances ? Sur ce premier circuit de la route touristique "des joyaux de la Mayenne", c'est un voyage du Moyen-Âge du XIIIe jusqu’au XIXe siècle en passant par la Renaissance.

Profitez sur ce parcours d'un parc ou d'un jardin calme au patrimoine culturel remarquable. Promenez vous dans les nombreuses allées, De plus, certains sites proposent des visite et animations. Des sites parfois inconnus des touristes et des Mayennais

Venez partager un instant agréable en famille ou entre amis, avec des propriétaires passionnés. Des propriétaires qui ont tous à cœur de partager leur passion pour les vielles pierres et le patrimoine avec les visiteurs. Il n’est pas rare de les croiser affairés à entretenir un bout de jardin et le dialogue s’engage.

Cette escapade touristique vaut le détour par les petites routes de campagnes mayennaises. On parcourt la Mayenne du nord au sud pour découvrir châteaux, parcs, jardins, manoir, moulin...

Puisqu'il en faut un pour commencer ce parcours touristique, commençons par le Château d’Hauterives et ses jardins (km 0), situé à ArgentréC’est dès l’époque médiévale qu’on entend parler du château d’Hauterives. En 1209, Guillaume de Hauterives possède ce grand manoir et de nombreuses dépendances.

Chateau d hauterives routes touristiques de mayenne du tourisme du pays de la loireEn 1485, le Seigneur de Laval accorde reconnaissance de la remise des droits féodaux. Et en 1515, la seigneurie est érigée au rang de Châtellenie. Par mariages et héritages, le château passera aux mains de plusieurs familles célèbres dont les Du Bellay et les Hautefort. Marie d'Hautefort a séjourné quelques fois au Château. Appelée à la cour à l'âge de 14 ans, elle sera fille d'honneur de Marie de Médicis. Elle devient la favorite du roi Louis XIII.

Aujourd’hui, une allée majestueuse vous amène à la grille d’entrée du Château d’Hauterives avec ses douves sèches de part et d’autre. Le dessin central fleuri de buis et de roses de la cour d’honneur a été reproduit à l’identique d’après une photo datant de 1924. L’élégante façade XVIIIème d’Hauterives à sept travées de fenêtres porte les armes des Berset. Les tapisseries de la grande salle, aux armes d'Hautefort sont fort belles. 

Ce Château d’Hauterives plein de charme est encadré à gauche par les anciennes écuries aménagées en une belle salle de réception et le beau pigeonnier du XVIème siècle, à droite par la chapelle et son joli campanile. La chapelle fut fondée le  par Thomine de Villiers ; la maison du gardien et un pavillon, tous deux du XVIIIème sont situés un peu plus loin.

A l’arrière du Château d’Hauterives, la montée d’escalier vous permettra de découvrir un somptueux jardin en terrasse clos de mur. Celui-ci agrémenté de plusieurs centaines de rosiers et de buis vous séduira par sa symétrie caractéristique des jardins à la française. Dans le jardin, existe un puits monumental et un grand cadran solaire très compliqué, avec un petit cadran mobile complètement dégradés.

Il y avait encore vers 1940, près de la basse-cour, un labyrinthe du XVIIIe siècleUne large allée de platanes et un puits central protégé par un joli pavillon ajoutent au charme du lieu.

Prendre la direction d'Argentré (1 km), située sur une colline dominant la JouanneEn 1884, ont été découverts dans une carrière un trésor du IVe ou Ve siècle, une tombe riche d'un romain, avec une sépulture en bois ferré.

Elle contenait deux bagues en or, trois bracelets en argents décorés, une chaînette en or fin en fil tressé, un vase de verre aux parois épaisses, une chevalière en or, un gobelet, verre fin en forme de tulipe, un gobelet en céramique et deux vases de poterie grise. Ils sont conservés au Musée archéologique départemental de Jublains.

Moulin de thevalles a chemere le roi routes touristiques de mayenne du tourisme du pays de la loirePoursuivre vers Chémeré-le-Roi via les D57 et D24 (25 km) pour visiter le moulin de Thévalles situé au pied d'un très beau château du XVIe siècleUnique dans l'ouest de la France, ce moulin est remis en route à chaque visite. Le moulin présente un mécanisme exceptionnel de plus de 30 tonnes de 1850 : roue hydraulique de 5,60 mètres de diamètre et 2 mètres de large, alternance d'engrenages de bois et de fonte sur 4 niveaux.

Le moulin de Thévalles est situé sur la rivière l'Erve, sur la route de Chémeré-le-Roi à Saulges, et à proximité des grottes de SaulgesConstruit par les seigneurs de Thévalles en contrebas du château de Thévalles, il remplace deux moulins à eau construits au même emplacement.

Pour la prochaine étape revenir sur Chémeré-le-Roi, puis sur la gauche prendre la D166 vers le Château des Arcis (37 km). Au détour d'un chemin, dans la campagne de Meslay-du-Maine, se dresse ce château, témoin de nombreux épisodes de l'histoire de France. Le premier propriétaire connu est Robert le Vexel, aux alentours de 1350. Mais celui qui va donner son aspect actuel au domaine est Charles de Cervon.

Entre 1575 et 1622, il va construire les principaux bâtiments, faire dessiner et agencer les jardins typiquement de style fin renaissanceChevalier de l'ordre du roi et gentilhomme de sa chambre sous Henri IV et Louis XIII, il fréquente assidûment la cour. L'architecture des bâtis et l'organisation des jardins sont directement inspirées de ce qui se fait à cette époque. 

La restauration des jardins du Château des Arcis a commencé en septembre 2008. La remise en eau de l'étang a été réalisée pour recréer toute la circulation hydraulique, initialement en place. Autour de l'étang de plus d'un hectare et demi sont répartis différents jardins. Juste sous les fenêtres du château s'étalent les jardins d'agrément. De l'autre côté des canaux se trouvent les jardins potagers, qui servaient à nourrir les habitants du château.

La visite se poursuit par la découverte de la roseraie, tout près de l'île labyrinthe, d'où l'on a une vue panoramique sur l'étang et une large partie du domaine. Il ne reste qu'à se perdre dans le verger où des arbres fruitiers entourent une prairie fleurie, ainsi aménagée pour favoriser la pollinisation des arbres et la biodiversité.

Continuer vers le Manoir de Favry, ou de Vau-Favry, situé sur la commune de Préaux, via la D21 et D284 (42 km)Niché dans un écrin de verdure, le manoir de Favry, est une demeure du XVe et XVIe siècle, composé de deux grands corps principaux et d'une tour escalier intérieur. Il se découvre au bout d’un long chemin creux, typique des paysages bocagers de la Mayenne.

Manoir de favry routes touristiques de mayenne du tourisme du pays de la loireCe grand logis coiffé de hautes toitures, répond aux canons architecturaux de la fin du Moyen Age par l’attribut des fenêtres à meneaux, de meurtrières, de bouches à feu, de guets et de lucarnes géminées et cintrées, à important fronton, portant la trace d’un blason. Le bâti a gardé toute son authenticité, dans "son jus" au fil des siècles, la façade nord-ouest reste un parfait exemple de l’architecture militaire d’un guet défensif.

Autour du Manoir de Favry, se trouve le jardin à la française et le jardin médiéval. Doté de topiaires et des broderies de buis, le jardin régulier structuré par une charmille offre des jeux d’ombre et de lumière et des perspectives inédites. Il est bordé d’un potager d’inspiration médiévale, clos d’osier et de gloriettes en saule. Le parc, longé par la rivière, suggère des lieux de promenades rafraîchissantes, à l’entour des îles et des presqu’îles.

A découvrir sur la commune de Préaux : l'eglise Saint-Martin de PréauxUn monument placé d'abord dans l'ancien cimetière, transporté dans le nouveau, a été conservé à sa place jusqu'à nos jours, et mérite d'être signalé. C'est une croix de Malte en fer forgé et massif préparée pour recevoir son épitaphe et pour surmonter sa tombe, par un pieux et industrieux maréchal de Préaux, membre de cette famille Bouvier dont il a été question dans la liste du clergé.

Il y avait à Préaux deux chapelles : la chapelle Saint-Rémi, dite de la Tousche, située en la paroisse du Buret et la chapelle de la Gouyardière, dite de Préaux. Sans oublier le Château du Pin de Préaux et le logis du Plessis de Préaux.

Le parcours touristique passera par le château de Varennes-L’Enfant via la D284 (55 km). Varennes est un nom répandu en France. Mais pourquoi l’Enfant ? Tout simplement parce que la première famille à posséder le château s’appelait l’Enfant. Le premier connu est Vivien l’Enfant qui vivait en 1062. Dès le XIIe siècle, un château existe à Varennes. Il connaît au cours des siècles bien des vicissitudes. 

Chateau de varennes l enfant routes touristiques de mayenne du tourisme du pays de la loireOn dit de ce château qu'il est la réplique exacte d'un château écossais. La visite du site de Varennes l'Enfant offre une superbe vue sur le château et ses dépendances : parties du XVIème siècle avec des vestiges antérieurs, restauration XIXème siècle, douves sèchesUne belle et monumentale boiserie ancienne, habilement restaurée, orne la cheminée d'une des salles, dont les plafonds à soliveaux et parquets apparents, sont d'un effet très décoratif.

Au début du XIIIe siècle, le seigneur de Varennes, Foulques l’Enfant, fait construire une chapelle sous le vocable de Sainte Catherine. L’intérieur, rénové au XVIe siècle, conserve une exceptionnelle voûte en lambris ouvragée et de rares peintures sur bois. 

Dans le village de Varennes l'Enfant comporte des maisons anciennes, un moulin,... On peut encore voir aujourd’hui le moulin, qui servit jusqu’en 1946, la forge, en activité jusqu’en 1969, l’ancien four à pain, les maisons anciennes. Dans le bas du village, le château se mire dans un étang alimenté par la rivière du Treulon.

A découvrir sur la commune : l'église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul construite en calcairemarbreterre cuite dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle mais conservant des parties romanes chevet et clocher du XIIe siècle et le Prieuré Sainte-Catherine de Varennes-l'Enfant.

Prendre la D28 et la D109 pour se rendre les jardins et château du Puy et ses jardins (86 km) situé sur la commune de Ruillé-Froid-FondsLe Seigneur François du Puy fit construire sur sa terre de Froidfond son château à partir de 1650 ; Vous pourrez admirer l’architecture pure et sobre de l’ensemble des bâtiments d’origine qui ont pu être conservés.

Après être passé entre les deux bâtiments des communs qui se font face, vous arriverez dans la cour d’honneur. Vous trouverez, à droite de l’entrée, la chapelle ; celle-ci est ornée d’un grand retable en tuffeau, d’un beau bénitier et possède encore ses vitraux d’origine. A gauche, un pavillon d’angle fait pendant à la chapelle et précède une élégante maison du début du XVIIIe siècle.

Chateau du puy routes touristiques de mayenne du tourisme du pays de la loireAu fond de la cour vous admirerez le château du Puy, sa façade sobre, élégante et très bien équilibrée, la belle élévation de sa toiture. Le parc aux chênes centenaires situé entre deux vastes étangs, le parc créé au milieu du XVIIIe siècle, s’étend selon un plan classique : jardin à la française, orné de topiaires de buis, douve, pièce d’eau et charmille.

Cette dernière, a été créée au XVIIIème siècle, très vaste et présentant un labyrinthe, a été longtemps abandonnée et reprend forme grâce à des tailles régulières. L’élégance et la simplicité du site construit par la main de l’homme répond à l’harmonie et à la beauté d’une nature très préservée.

A voir sur la commune de Ruillé-Froid-Fonds : l'église Saint-Gervais-et-Saint-Protais, du XIIe siècle, l'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Froid-Fonds, du XIIe siècle et le château de Mauvinet.

Pour suivre par la visite du château de la Rongère et de ses jardins via la D109 et D4 (95 km). Le beau château de la rongère des XVIIIe et XIXe siècle situé à Saint-Sulpicedomine la vallée de la Mayenne, particulièrement escarpée à cet endroit.  La Rongère doit sa beauté à sa situation unique au bord de la Mayenne et à son immense parc dessiné par Le Nôtre. 

En 1458, Jean VIII de Quatrebarbes, seigneur de la Rongère était chambellan du Roi Charles VII. Le château actuel a donc été bâti tout près de la motte féodale, seul vestige de l’ancienne place forte. Au XIIIème siècle l’ancienne place féodale de la Rongère contrôlait alors la rivière en contrebas. 

Chateau de la rongere routes touristiques de mayenne du tourisme du pays de la loireSes immenses jardins à la française du château de la Rongère se visitent chaque été. On accède aux jardins, depuis le bourg de saint-Sulpice, par une longue allée de frênes. Dès le portail, le charme opère. sur trois niveaux successifs, cette architecture de la nature vous ouvre les portes d'un autre monde.

Quand vous quitterez, à regret, ces jardins à la fois majestueux et pleins de charme, dirigez-vous vers la grille de la cour d’honneur. A droite est située une petite chapelle; à gauche lui fait face un pavillon percé d’un porche ; vous pouvez admirer au fond la façade d’époque Louis XIV, ornée d’un original cadran solaire. Une belle orangerie XVIIème ferme la cour à gauche, alors qu’à droite s’ouvre la vue vers la vallée.

Vous serez également admirer le patrimoine de Saint-Sulpice en flanant tranquillement dans le village qui a préservé son identité. Vous découvrirez au fil de vos pas des maisons de maître et de magnifiques vues sur les collines environnantes. L'authenticité avec laquelle le patrimoine est restauré met en valeur le charme des manoirs et des nombreuses belles demeures : Manoir de l'Hermitage, de la Chesnaie, la Gendronnière, l'ancien presbytère,...

La qualité des restaurations de Saint-Sulpice réalisées tant par la municipalité que par ses habitants avec l'utilisation de matériaux nobles, de belles pierres, les tuffaux. Vous pourrez également vous promener à La proximité des deux écluses, la Rongère, et particulièrement celle de Neuville. Le site naturel remarquable de l'écluse de Neuville offre une belle pause bucolique.

Passer Château-Gontier et poursuivre vers le château de Magnanne, surnommé "le petit Versailles du Haut-Anjou" via D112 (117 km), situé sur la commune de MénilAu cœur d’un domaine de 71 hectares, à un kilomètre au sud du bourg de Ménil et à quelques centaines de mètres de la Mayenne s’élève l’un des plus beaux fleurons de l'époque classique. Construit à la fin du XVIIème siècle, il est un exemple typique de l'architecture de Louis XIV.

Chateau de magnanne routes touristiques de mayenne du tourisme du pays de la loireQualifié, autrefois, "d’une des plus agréables seigneuries de la province d’Anjou", longtemps propriété de la famille de Racapé, une grande lignée de chevaliers au service du roi.  Le château de Magnanne présente, aux yeux des visiteurs, un corps de logis principal sur trois niveaux, avec, en son centre, l’entrée en légère saillie, surmontée d’un fronton curviligne.

Un escalier de pierre à double révolution accède à la porte d’honneur dont les sculptures rappellent les fonctions militaires du maître des lieux. Deux pavillons de moindre hauteur épaulent l’habitation principale, agrémentés d’un toit à la Mansart. Des dépendances complètent la demeure avec, en particulier, un ancien et vaste cellier dont le fronton s’orne de gerbes de blé et de grappes de raisin.

Un jardin à la française prolonge la façade ouest, et des douves, probablement témoins d’un premier château limitent la cour d’honneur à l’est. Ce magnifique ensemble, dont l’harmonie tient, tant dans ses proportions que dans le choix du tuffeau qui souligne corniches, frontons, encadrements de fenêtres, est le témoignage de la grandeur de la famille de Racappé. 

Les célèbres Mansart et Le Nôtre ont été retenus pour mettre leurs talents à disposition pour la construction de ce domaine.

A découvrir sur la commune de Ménil : l'église Saint-Georges des XIe et XIXe siècles. La Chapelle Notre-Dame de Bonne-Fortune du XVIIe siècle, elle aurait été édifiée sur les vœux d'un batelier qui s'était trouvé en grande difficulté dans un tourbillon de la Mayenne. Le manoir de Braye des XVe et XVIe siècles et le château de la Rivière des XVIIe et XIXe siècles.

Fin de cette première étape de cette Route touristique "des joyaux de la Mayenne".

Poursuivez ce parcours touristique en suivant : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "des joyaux de la Mayenne".

Pour vous rendre sur la route touristique "des joyaux de la Mayenne"

Argentré

Couvert 13 °C

Couvert

  • Min: 13 °C
  • Max: 13 °C
  • Vent: 15 kmh 300°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "des joyaux de la Mayenne"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Mayenne

Préparez vos vacances sur la route touristique "des joyaux de la Mayenne" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des joyaux de la Mayenne" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 27/04/2020