Route des Églises fortifiées de Thiérache de la Vallée de l'Oise

Votre itinéraire et visites sur le Circuit des Églises fortifiées de Thiérache de la Vallée de l'Oise

Votre itinéraire du circuit des églises fortifiées des Vallées de l'Oise, sera libre au cœur de nombreux villages. La Flamengrie (km 0) située au nord du département sera le point de départ de ce premier circuit des Églises fortifiées de Thiérache dans l'Aisne.

L'église fortifiée de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge du XII siècle possède une nef à 6 travées et collatéraux avec piliers rectangulaires sans chapiteaux supportant des arcades en tiers-point, transept avec arcades en plein cintre.

Le choeur est prolongé par une abside plus bas en hémicycle précédé lui-même d’une arcade en tiers-point, avec contreforts plats autour de l’abside, clocher en charpente et une tourelle en poivrière avec meurtrières. 

La mairie est l'un des bâtiments le plus imposant du village de La Flamengrie, en raison de son beffroi, au même titre que les deux autres églises, celle de Saint-Martin à Roubay du XIe siècle et celle de Saint-Denis au Petit Bois. Cette dernière a été construite en 1711 en grès, avec façade en briques.

La flamengrie l eglise de la nativite de la sainte vierge routes touristique de l aisne guide du tourisme de picardieLa Flamengrie est aussi un lieu d’histoire : Le cessez-le-feu de la Grande Guerre y a retenti le 7 novembre 1918, au hameau d’Haudroy. La Pierre d’Haudroy témoigne encore aujourd’hui de la ténacité du Poilu. Le monument a été implanté à l’endroit où les parlementaires allemands se sont présentés au général François Debeney pour négocier l’armistice. En sillonnant les chemins de campagne, on rencontre aussi des calvaires et de nombreux oratoires, intégrés dans un paysage bocager.

Prendre la direction de La Capelle-en-Thiérache, via la N2 (4 km). La Capelle a souffert d’avoir été une place forte défendant la frontière française face à Avesnes l’espagnole. En effet La Capelle fût une place forte contre l'ennemi espagnol. Au XVIème siècle, au vu de sa situation géographique, François 1er fait entourer La Capelle de fortifications, afin de lutter contre les espagnols en place à Avesnes sur Helpe à 16 km.

En 1557, La Capelle fut attaquée et incendiée. Une nouvelle bataille en 1594 endommagea  fortement la ville, tout comme en 1636 où les espagnols menèrent une  nouvelle attaque, avant d'être rapidement chassés. Les frontières étant modifiées, les fortifications furent détruites en 1689.

L’église Sainte Grimonie de La Capelle est particulière, elle fut construite à l'emplacement de la précédente, ancienne chapelle de la forteresse, entre 1883 et 1887 par l’architecte Garnier, auteur également de l'Opéra de Paris et le Théâtre Marigny. Il mélangea le style roman italien à l’esprit mauresque à la mode à l’époque. En venant d’Avesnes, à gauche à l’entrée de l’agglomération, on trouve un fragment d’une colonne romaine, ancienne borne appelé  le Milliaire romain.

On peut également visiter la salle du souvenir de la villa Pasque. C’est là que le 7 novembre 1918 le commandant de Bourbon-Busset reçut le général Von Winterfeld qui venait demander l’armistice. La Capelle possède aussi quelques chapelles, un ancien lavoir et un pigeonnier. La chapelle de Parpe en pierre bleue est la plus ancienne de La Capelle. Elle est située sur le coté gauche de la RD 1029 vers Buironfosse, en face du chemin du Domaine de Parpe.

La Capelle est riche d'une longue histoire et d'un patrimoine remarquable qui a laissé des traces encore lisibles dans le paysage, le tracé des rues et ses maisons de caractère.

Continuer vers Wimy, via les D1043 et D493 (13 km). De part et d'autre du ruisseau qui partage le village en deux, les maisons traditionnelles construites en brique donnent le ton : toutes les nuances des rouges sont passées en revue, au gré des rues et des ruelles de cette agréable balade. Commencez votre promenade par l'église Saint-Martin, placée sur une légère éminence, comme à Origny-en-Thiérache.

L'église Saint-Martin de Wimyvéritable forteresse possède pour façade, un donjon carré surmonté d'un toit à deux égouts flanqué en avant de deux énormes tours de cinq mètres de diamètre, le tout en brique, sauf soubassement en grès aux tours. Le reste de l'église qui s'étend en arrière du donjon forme un parallélogramme en pierre, avec nombreuses restaurations de brique. Au flanc sud, la ligne droite est interrompue par une sacristie, en brique, accolée à l'église comme le bras d'un transept.

Wimy l eglise saint martin routes touristique de l aisne guide du tourisme de picardieL'entrée principale qui consistait en une porte à linteau de brique bombé a été refaite entièrement à la fin du XIXe siècle, ainsi que les baies de l'église; tout cela est ogival, mais ce sont des ogives d'hier. Le Donjon et tours n'ont qu'un étage au-dessus du rez-de-chaussée. Les tours sont voûtées en cul-de-four, et percées d'une série de meurtrières à la naissance de la voûte ; leur diamètre intérieur est de 3 mètres 50 centimètres et l'épaisseur du mur, à la base, de 1 mètre.

Poursuivre vers Ohis, via la D31, D75 et la rue de Fougères (14 km). L'église Saint-Maurice d'Ohis ne présente pas de signe extérieur de fortification. Cependant, elle dispose d'une salle de défense intérieure, située au-dessus du chœur. L'accès se fait depuis la sacristie. La toiture du clocher, la croix et le coq ont été rénovés. Puis direction Sorbais par la D31 (15 km) pour admirer l'église Saint-Martin de Sorbais.

La prochaine étape de ce parcours touristique des Églises fortifiées de Thiérache dans la Vallée de l'Oise sera Autreppes, via la D31 (28 km). L'église fortifiée Saint Hilaire d'Autreppes, datée de 1632, est construite en brique avec un soubassement de grès, à décor de brique vernissée, en forme de croix latine. Elle est surtout remarquable par son clocher-donjon quadrangulaire flanqué de deux tourelles circulaires, encastré dans la partie occidentale de la nef.

Au-dessus du porche, deux petites pièces de 3,50m sur 3m, percées de meurtrières, avec cheminée, permettaient aux habitants de s'y réfugier et de se protéger en cas d'attaque. Le clocher-donjon est percé sur quatre niveaux de meurtrières superposées. L'église possède des vitraux datés de 1961. D’une pierre à l’autre, parcourez ce village paisible avec ses maisons de la fin du XVIIIe siècle jusqu'au début du XIXe siècle.

L'itinéraire passera par Saint-Algis en suivant la D31 (31 km). L'Histoire de Saint-Algis remonte au VIIe siècle durant lequel un moine Irlandais, du nom d'Algésius, venu évangéliser la France, y fonda un oratoire. En hommage, la paroisse pris le nom de l'ermite "Algis" au XIIe siècle. L'église médiévale du XIIIème fut fortifiée dès le XVIème ; tout l'effort de la communauté se concentra alors sur le large et monumental donjon à base carré, aussi gros que celui de Prisces mais moins élevé.

L eglise fortifiee saint algis routes touristique de l aisne guide du tourisme de picardieL'église fortifiée Saint-Algis fût initialement flanqué de 4 tourelles, il n'en subsiste aujourd'hui que deux, en retrait. Cet imposant donjon de brique, dont l'accès aux étages est aujourd'hui interdit, se compose de 4 niveaux. L'intégralité de l'édifice ne possède toutefois ni bas-côté, ni transept.

Poursuivre vers Marly-Gomont (34 km), située au milieu d'une vallée verdoyante sur la rive gauche de l'Oise sur la pente d'une colline. Le village actuel était constitué à l'origine de deux localités, Marly (la plus importante) et, jouxtant parfaitement celle-ci par le sud-ouest, Gomont. Comme dans beaucoup de villages de ce secteur, la population de Marly pouvait, en cas d'attaque, s'abriter dans son église fortifiée.

L'église Saint-Rémy de Marly-Gomont a subi de nombreuses modifications au cours de son histoire. La façade date du XIIIe ou XIVe siècle, la nef ayant certainement été rajoutée plus tard. Elle est en grande partie en grès, le portail est en tiers-point et on note de nombreuses meurtrières situées à hauteur d’homme le long des parties les plus anciennes. La façade de l'église est flanquée de ses deux échauguettes, avec assise en grès, le haut en brique avec ses meurtrières.

Poursuivre en direction d'Englancourt, via la D774 (36 km). Dominant la Vallée de l’Oise, Englancourt offre un très beau panorama sur le bocage thiérachien. Englancourt fait partie de ces communes de Thiérache qui ont le privilège de posséder une église fortifiée remarquable construite en 1855. L’église fortifiée Saint-Nicolas offre une singularité par rapport à la plupart des édifices fortifiées de Thiérache : Elle ne comporte pas de clocher et son donjon est en son cœur.

On y accède derrière l’autel par un escalier très étroit bâti dans l’épaisseur même du mur. C’est un quadrangulaire en brique flanqué de 2 tours de 26 mètres de hauteur totale. Une importante salle de refuge se situe dans sa partie supérieure. La salle de refuge, édifiée en 1580, surmonte le chœur, qui apparaît de l'extérieur comme un donjon carré flanqué de deux tourelles d'angle, en encorbellement dont les bases sont en grès, avec meurtrières. Des verrières ont été rajoutées en 1882.

On trouve également sur la commune d'Englancourt, le château de la Plesnoye, magnifique ouvrage reconstruit en 1665 avec une cour d’honneur, corps de logis rectangulaire, 2 tourelles d’angle circulaires et des façades ornées de dessins de briques vernissées. Un petit tour autour de l’église et une escapade jusqu’à un beau point de vue ouvert sur la vallée verte de l’Oise : voilà les surprises que vous réserve cette étape.

Continuer vers Crupilly, via la rue de l'Ecouffe (41 km) pour admirer l'église fortifiée Saint-Michel. L'église fortifiée Saint-Michel de Crupilly possède un assommoir, un élément de défense rare en Thiérache. A voir aussi le lavoir en bordure du Brulé, construit par le duc d'Aumale.

Prendre la D462 et la rue du Général de Gaule jusqu'à Malzy (45 km). Contrairement à sa voisine, l'Église Sainte-Catherine de Monceau-sur-Oise, à Malzy, c'est le choeur de l'église, beaucoup plus haut que la nef qui est fortifié. Le soubassement de la nef, qui porte la date de 1680, est en pierre calcaire. La nef, qui repose sur une assise en grès, possède de hauts murs en brique.

Le chevet, entièrement plat, est flanquée de deux tours cylindriques percées de meurtrières, dont l'une est tronquée, supportée par un contre-fort. Au niveau supérieur, des ouvertures permettaient de combattre les éventuels assaillants. Au sommet, l'étage de l'église fortifiée Sainte-Aldegonde de Malzy possède trois ouvertures.

Poursuivre en direction de Monceau sur Oise, via la D462 (48 km) pour y découvrir son église Sainte Catherine située an centre la commune, à l'angle de la Rue du L eglise sainte catherine de monceau sur oise routes touristique de l aisne guide du tourisme de picardieGénéral de Gaule et de la rue de la résistance. L'église Sainte-Catherine de Monceau-Sur-Oise est une église fortifiée du XVIème siècle, avec un portail plein cintré remanié en 1921, avec les restes de moulures anciennes en pierre.

La façade de l'église est flanquée de ses deux hautes tours symétriques. La vue latérale côté rue de l'église montre la hauteur de la première partie de le nef sur laquelle s'appuient les tours. Des tourelles d'angle circulaires avec des meurtrières, des murs latéraux en grès, et un chevet plat.

Prendre la rue de la Couturelle vers Faty (49 km). L'église Saint-Martin de Faty a été construite au XIIe siècle, avant d'être fortifiée au XVIIe siècle. Des consolidations ont eu lieu au XXe siècle pour le clocher.

Puis, se rendre à Beaurain via la D462 (52 km). L'église fortifiée Saint-Médard de Beaurain est isolée sur une hauteur entre les deux villages de Beaurain et Flavigny-le-Grand qui composent la commune actuelle. Le haut donjon carré, avec assise en grès et le haut en brique, coiffé d'un toit en ardoise à quatre pans, s'appuie sur deux contre-forts à l'avant. Deux tours cylindriques sont accolées au donjon à la jointure de la nef. A l'arrière de la nef deux tours identiques flanquent l'extrémité du choeur.

Continuer en direction de Guise via la D960 et la rue de Vervins (57 km). La ville se situe entre le Vermandois et la Thiérache. Traversée par l'Oise, Guise doit surtout sa renommée à son château fort dont le donjon est baignée par la rivière. Présente dès les débuts du Moyen Âge, la ville présente un patrimoine qui s'étend sur plusieurs siècles. Les monuments, souvent classés, témoignent des différentes histoires de cette cité du nord.

Cette étape à Guise, c'est l'occasion de se plonger dans une histoire riche et passionnante. Guise bénéficie d'un patrimoine architectural et historique exceptionnel qui témoigne de plusieurs siècles de grandeur. Verrou sur la vallée de l’Oise, Guise doit à sa situation géographique d’être, du Xe au XXe siècle, une forteresse au cœur des évènements européens, rattachée aux grands du royaume.

À l’imposant château fort médiéval dominé par le donjon millénaire, les célèbres Ducs de Guise feront succéder au XVIe siècle une des plus grandes places fortes bastionnées du nord de l’Europe.

De la plus ancienne maison datée de 1587 à l'angle de la rue de la Poterne, en passant par les maisons du XVIIIè, hautes et étroites de la rue Camille Desmoulins, les immeubles de style classique de la Place d'Armes, les demeures bourgeoises du début du siècle des boulevards extérieurs, la rénovation en style "bauhaus" d'une partie de l'Hôtel des Condé, les vitraux "Arts déco" de l'église Saint-Pierre et Saint-Paul, jusqu'au modernisme de la nouvelle mairie, le promeneur attentif découvre l'architecture et l'art français.

Dans la ville de Guise, d'autres sites se présentent aux regards, comme l'hôtel Warnet au 113 place d'Armes, ou encore la maison située au 18 rue de la Citadelle. Enfant du pays, Camille Desmoulins possède également sa statue honorifique.

Quitter Guise en direction de Macquigny via la D1029 et la D69 (64 km). Aux portes de la Thiérache, l'église de Macquigny est la première église fortifiée en venant de Saint-Quentin. Elle est construite en pierre de taille contrairement aux autres églises fortifiées qui sont en brique.

Le donjon en pierre de taille date du XIIe siècle et a été remanié en 1501 comme le montre la date inscrite au-dessus du porche. Il est flaqué de part et d'autre de deux échauguettes en briques avec des couronnes de mâchicoulis. Le portail bas et étroit est bien protégé par ses murs épais, son assommoir et les mâchicoulis. Les vitraux sont modernes puisqu'ils ont été installés en 1950.

L'église Saint-Martin à Macquigny,  à été fortifiée au XIIe, puis remanié au XVIe et XVIIIe siècle. Le clocher est équipé, à l'un de ses angles, d'une échauguette dont les deux cylindres superposés présentent un motif (quadrillage en losanges) de briques vernissées. La topographie du centre du village ne permettant pas de fortification naturelle, la protection de l'église était assurée par un rempart de maisons espacées d'étroites ruelles.

Revenir sur Guise, puis prendre la direction de Lavaqueresse via la D1029 (82 km). L'édifice fortifiée Notre-Dame-de-l'Assomption de Lavaqueresse a sa façade sud agrémentée de différents motifs décoratifs, est réalisés en briques vitrifiées. La date de 1714 y apparaît aussi, tracée en grand, au niveau de la dernière fenêtre de la nef du côté du chœur. Son clocher est percé de meurtrières. Les parties plus vielles de l'église furent édifiées aux environs de l'année 1600.

Poursuivre votre circuit touristique des Églises fortifiées de Thiérache de la Vallée de l'Oise en direction d'Esqueheries, via la D776 (87 km). L'église Saint-Martin est située sur un tertre dominant le village, elle est par sa taille et sa cohérence une des plus remarquables églises de Thiérache. L'église fortifiée Saint-Martin d'Esqueheries est construite de 1530 à 1659, construite entièrement en brique à l'exception du soubassement extérieur en grès. La partie défesive date des XVI-XVIIe siècles.

L eglise fortifiee saint martin d esqueheries routes touristique de l aisne guide du tourisme de picardieTrès homogène malgré ces remaniements, elle forme un rectangle de 33 x 11 mètres avec une tour saillante d'environ 5 mètres de diamètre à chaque angle. L'église Saint-Martin d'Esqueheries comporte une salle forte et environ 40 meurtrières réparties sur tout l'édifice. Jadis plafonnée la nef, qui comporte quatre travées aux baies agrandies au XIXe siècle, est voûtée d'ogives en brique creuse depuis 1922.

L'église Saint-Martin sert de fabrique de poudre pendant la Révolution puis est agrandie à la fin du XIXe siècle. Fortement endommagée par la Première Guerre mondiale elle est reconstruite à partir de 1922 avec un plafond en voute d'ogives de brique creuse.

Comme de nombreuses églises de Thiérache, l'Eglise Saint Martin d'Esquéhéries est le fruit d’une architecture doublement contrainte par l’édification religieuse et la défense militaire. L’enveloppe de l’église reste très cohérente, tandis que l’intérieur de l’église créé la surprise par son style néo-roman, qui date de la campagne de restauration effectuée entre 1920 et 1930.

Suivre la direction de Lerzy via la D774 et D1730 (99 km). Le panorama du haut de Lerzy offre une vue imprenable sur la vallée. L'église fortifiée Sainte-Benoîte de Lerzy fut construite au XVIe siècle dans sa forme actuelle, et son clocher date du XIIe siècle. Elle possède un clocher, une grosse tour carrée, flanqué dans les angles nord-ouest et sud-ouest de deux tourelles circulaires.

L'église Sainte-Benoîte a été victime d'un incendie qui l'a en grande partie détruite en mars 2014. La restauration a commencé en 2016 pour s'achever en 2018. Il a été établi après investigations que c'est à la suite d'un chalumeau non éteint lors du départ d'un ouvrier couvreur effectuant des travaux d'entretien sur la charpente en bois que le feu aurait démarré... La restauration de l'église a permis de mettre au jour des fresques du Moyen Âge qui pourraient dater du XIIIe siècle.

Pour finir se parcours touristique continuer vers Froidestrées, via la D1730 (101 km), pour admirer l'église refuge Saint-Michel de Froidestrées.

Retour sur La Flamengrie via la N2 (108 km).

Fin de cette première étape de cette Route touristique "des Églises fortifiées de Thiérache".

Poursuivez ce parcours touristique en suivant l'un des autres itinéraires "des Églises fortifiées de Thiérache".

Pour vous rendre sur la Route Touristique des Églises fortifiées de Thiérache

La Flamengrie

Nuageux 27 °C

Nuageux

  • Min: 25 °C
  • Max: 29 °C
  • Vent: 4 kmh 259°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux (pas de barbecue) et Camping interdit 
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la Route Touristique des Églises fortifiées de Thiérache

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de l'Aisne

Préparez vos vacances sur la Route Touristique des Églises fortifiées de Thiérache avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la Route Touristique des Églises fortifiées de Thiérache avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/07/2020