Circuit Charlemagne Route des Abbayes et Monuments du Haut Poitou (Vienne)

Le Circuit Charlemagne Route des Abbayes et Monuments du Haut Poitou (Vienne)

Les plaines de champs ouverts, entrecoupées d’enclaves viticoles, d’arbres isolés et de petits vergers, s’étendent le long de ce parcours du  Circuit Charlemagne de la Route des Abbayes et Monuments du Haut-Poitou. Paysage typique à l’ouest et au sud de ce territoire de la Vienne. 

Le Poitou est une des régions où l'Art Roman du XIème et XIIème siècles s'est le mieux épanoui. Bénéficiant de l'acquis, même lointain, des modèles de l'architecture Gallo-Romaine, les architectes et artistes médiévaux sont parvenus a concevoir et réaliser en Poitou des édifices exceptionnels.

Témoins de l'histoire de la Vienne, les nombreux châteaux, églises, cités médiévales, abbayes, dévoilent leur charme impérissable sur ce circuit Charlemagne.

Votre itinéraire et visites sur le Circuit Charlemagne Route des Abbayes et Monuments du Haut Poitou dans la Vienne

Les quelques 600 monuments qui jalonnent la région sont autant de témoins d’une architecture née au Xe siècle sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, et plus spécifiquement sur la via Turonensis, qui traverse la région du nord au sud.

Si vous avez le temps, commencer pa rvisiter la ville de Poitier. Importante cité au temps de la domination romaine, Poitiers fut, dès l'époque paléochrétienne, un centre spirituel pour la Gaule occidentale. Grand pourfendeur de l'arianisme, saint Hilaire aurait été le premier évêque de la ville où sainte Radegonde, épouse du roi mérovingien Clotaire Ier, fonda l'abbaye de Sainte-Croix.

Circuit charlemagne route des abbayes et monuments du haut poitou guide du tourisme de la vienneLes églises qui subsistent à Poitiers témoignent du rôle spirituel majeur qu'eût autrefois la ville. Débuter votre balade par l'église Notre-Dame-la-Grande dont l'étonnante façade envahie de sculptures illustre à merveille la débauche ornementale du style roman poitevin.

Situé dans le sud-ouest du département, le Circuit Charlemagne de la Route des Abbayes et Monuments du Haut-Poitou, vous emmenera pour cette escapade de vacances de Couhé à Champniers. Remontez le temps et faites un bond en arrière de 100 ans !

Couhé

Situé au sud-ouest du département de la Vienne, la commune de Couhé est à 30 km au sud de Poitiers, à proximité des Deux-Sèvres et de la Charente. Couhé possède un grand patrimoine. Commencer par les Halles du XVe en parfait état, les Pierres tombales XIIe et gisants XIVe près de l’église Saint-Martin, la Tour de l’ancien château XIe-XIIe et les Vestiges de l’ancienne abbaye cistercienne de Valence.

Les Halles à la très belle architecture sont en pierre datent de 1580. Elles possèdent 56 piliers octogonaux massifs. La charpente imposante est en chêne et les lattes en châtaignier. Avant la Révolution, la justice y était rendue, une maison ouvrant sous la halle, même, servait de prison. Elles sont inscrites comme Monument Historique depuis 1941.

Le château de Couhé fut construit vers 1020 par Hugues IV de Lusignan sur un éperon rocheux dominant la vallée. Le château aurait tenu un rôle important pendant la guerre de 100 ans où ses seigneurs se sont rangés du côté des Anglais.

L'église paroissiale Saint-Martin de Couhé fut à l'origine, au XIe siècle, un prieuré assez richement doté. Il était construit tout près des fossés du château. L'église a été détruite à plusieurs reprises. Dans l'arche d'entrée, il est possible de voir le blason de la châtellenie de Couhé et des Saint-George. Les trois cloches sont classées Monument Historique depuis 1980. Elles datent respectivement de 1565, 1720 et 1850. La plus ancienne provient de l'abbaye de Valence.
L'abbaye Notre-Dame de Valence fut fondée le 6 aout 1230, l'abbatiale, cistercienne, s'imposait par sa grandeur. Avec ses 70 mètres de long, l'église était l'un des monuments les plus importants du Poitou. Son histoire est ponctuée d'une alternance de dégradations et de restaurations.

Brux

Brux est située a 40 km au sud de Poitiers, la commune est très boisée avec un paysage de bocage typique de la Vienne qui se caractérise par des champs cultivés ou des prés enclos par des haies avec des alignements plus ou moins continus d'arbres et arbustes . Il y a quatre arbres remarquables sur la commune qui sont un Cèdre de l'Atlas, un Thuya géant, un Tilleul à petites feuilles et un Érable sycomore. La plaine de la Mothe Saint-Heray - Lezay est classée par la Directive oiseaux qui assure la protection des oiseaux sauvages et de leurs biotopes.

Le château d'Épanvilliers, du XVIIe siècle-XVIIIe siècle a été édifié vers 1530 par André de Montalembert. Il a été remanié entre 1700 et 1785 par les marquis de Tryon. Mme de Maintenon y aurait séjourné. Le château présente également une collection de jeux anciens. Les façades, les toitures du château, le portail, les douves, l'escalier et les pièces sont inscrits comme Monument Historique depuis 1980 ; les façades et les toitures sud des communs depuis 1997.

Les halles de couhe route des abbayes et monuments du haut poitou guide du tourisme de la vienneLe logis de Chémerault dont la cheminée est inscrite comme monument historique depuis 1994. L'église Saint-Martin de Brux est un édifice de style roman du XIIe siècle. L'église est couverte de lauzes comme l'église de Champagné-le-Sec, à l'exception du clocher dont le toit est en tuiles. L'intérieur présente des restes de fresques. L'église est classée comme monument historique depuis 1914.

Musée-expo : exposition culturelle, artisanale et sur le patrimoine rural (ouvert du vendredi au dimanche de 14h à 18h30, le mardi, mercredi et jeudi sur rendez-vous). Tél. : 05 49 59 23 02 – Fax : 05 49 53 41 00

Blanzay

Célèbre pour ses carrières de pierre, Blanzay a donné naissance à des familles d’artisans habiles qui ont bâti et restauré les constructions importantes de la région telle que l’église Saint-Nicolas de Civray. La chaux produite à Blanzay a permis d’améliorer les rendements des terres pauvres de la commune.

Le château de la Maillollière est composé de deux corps de logis, datant du XVIe siècle,réunis par une tour hexagonale. Un donjon, une tour crénelée, est relié au logis par une sorte de couloir utilisé pendant une période comme une chapelle. Autour du château, il y avait, autrefois, des communs et une Brux l eglise saint martin route des abbayes et monuments du haut poitou guide du tourisme de la viennefuie. Il est inscrit au titre des monument historique15 depuis le pour sa tour, sa cheminée et le bâtiment.

Sur la place de l'Église : il est possible de voir un placard aux affiches du XVIIIe siècle, construit en pierre. Annoncé par tambour, le garde-champêtre proclamait les décisions d'ordre public depuis la pierre attenant le placard sur laquelle il se haussait. Le procès-verbal était ensuite placardé, et porté ainsi à la connaissance de tous les villageois. et un puits du XVIIIe siècle.

Le bassin et le four du hameau la Tourenne. Chaque village, chaque hameau, possédait autrefois un puits. Le « timbre » était un bassin de pierre de plus ou moins grande taille. Il servait d’abreuvoir dans lequel les bêtes venaient boire au retour des champs. À côté du bassin, le four communal. Il est en pierre et il est couvert par un toit en tuiles. Il est en activité depuis le du XVIIIe siècle

Une huilerie au lieu-dit la Garde. L’huilerie a pu conserver jusqu’à nos jours, une meule et un pressoir anciens.

L'église Saint-Hilaire date des XIIe et XVe siècles. Elle se dresse en bordure d'une belle place. Son plan est simple : il est composé d'une nef principale qui se termine par un chevet plat, percé d'une fenêtre ogivale ornée d'un vitrail contemporain, et d'une collatérale.

Une croix hosannière du XVIIIe siècle (1711) est située sur la place de l'Église, là où se dressait autrefois le cimetière. Ce dernier a été déplacé en 1950. La croix tire son nom de l'hébreu Hosanna, premier mot d'un hymne chanté le jour des Rameaux. Les vestiges de l’église Saint-Antoine qui date XIIe et XIIIe siècles se trouve au lieu-dit Villaret.

Selon l'Inventaire des arbres remarquables de Poitou-Charentes, il y a un arbre remarquable sur la commune qui est un cormier situé au lieu-dit la Garde, « les champs de Valence ».

Château d’Epanvilliers (Brux)

Brux chateau d epanvilliers route des abbayes et monuments du haut poitou guide du tourisme de la vienneLe château possède deux pavillons et deux ailes, l'aile sud renferme la chapelle.1er prix chefs-d’oeuvre en péril 1987. 1er prix accueil de qualité Poitou-Charentes (familles-enfants) 2002. En complément les façades et les toitures du bâtiment sud des communs ont été inscrits monument historique par arrêté du 14 avril 1997.

Beaucoup d'éléments du XVIIIe siècle décorent le château dont plus de 20 pièces meublées. Ont été inscrits monument historique par l'arrêté du 1er juin 1980, en plus du château, des douves, du portail et de la chapelle, l'escalier avec sa rampe en fer forgé, le petit salon, la petite salle à manger, la chambre dite « de Madame de Maintenon » au rez-de-chaussée et la chambre Louis XV à alcôve au premier étage.

Elégant château des XVIIe-XVIIIe construit par les Tryon-Montalembert, douves, ancienne chapelle, vingt pièces meublées, boiseries et cheminées d’époque, bel escalier avec rampe en fer forgé.

Chaunay

Chaunay est située sur la RN 10, à 45 km de Poitiers. Les anciennes halles couvertes sont détruites en 1932 et remplacées par un bâtiment moderne aujourd'hui salle des fêtes. En mai 2008, la mairie fait démolir des maisons vétustes en plein centre ville. Un grand trompe-l'œil rappelant les anciens commerces a été peint par le plasticien Armand Langlois sur les pignons des bâtiments contigus.

L'église Saint-Pierre de Chaunay est en partie romane. Le chœur et le chevet sont du XVIe siècle. L'église a été construite sur les ruines de l'ancienne église mérovingienne. Après la restauration des voûtes de la nef en 1876, le 28 avril 1878 trois nouvelles cloches, fabriquées par Georges Bollée fondeur de cloches à Orléans, sont installées dans le clocher.

Eglise romane Saint-Pierre des XIIe-XVe est ouverte au public tous les jours. Tél. : 05 49 59 25 05 – Fax : 05 49 53 40 99 – Courriel : chaunay@cg86.fr

Selon l'Inventaire des arbres remarquables de Poitou-Charentes, il y a un arbre remarquable sur la commune qui est un if commun situé au lieu-dit Chez Bernardeau.

Champagné-le-Sec

Champagné-le-Sec est situé à 3 km au sud-est de Chaunay, la plus grande ville des environs.

Église Saint-Léger de Champagné-le-Sec est de style roman. Elle date du XIIe siècle. Elle a une curieuse couverture en pierres plates et une belle ornementation. Une corniche ornée entoure l'abside et le chevet. Elle possède de belles peintures du XIIIe, XVe et XVIe siècles. Elles ont été restaurées entre 2000 et 2004. Elle est classée comme monument historique depuis 1985. La place devant l'église occupe l'emplacement de l'ancien cimetière. Elle est plantée de six tilleuls. Elle est limitée par un mur surmonté de pierres tombales des XVIIe et XVIIIe siècles. Deux tombes sont disposées le long de l'allée qui conduit à la porte de l'église.

Civray

Civray l hotel louis xiii route des abbayes et monuments du haut poitou guide du tourisme de la vienneConstruite le long de la Charente qui se divise en deux bras pour entourer un îlot, le centre-ville de Civray s'organise autour de deux rues parallèles aboutissant à deux ponts. Civray est située à 15 km au nord-est de Ruffec, qui est la plus grande ville à proximité.

L'église Saint Nicolas, édifice roman du XIIe, remarquable par son unité architecturale, répertoire de l’iconographie médiévale, calendrier zodiaque, peintures intérieures du XIXe, fresques du XIVe. Vieux hôtels, maisons anciennes du XVe feront parti de votre exploration. Visite libre. Classée Monument historique en 1840.

La Chapelle de la commanderie des templiers située rue de la Commanderie, à 300 m de la sortie Sud du grand pont. La commanderie de Civray dépendait de celle d’Ensigné (actuellement dans le département des Deux-Sèvres). La chapelle est de plan rectangulaire et de style roman. Avec la disparition de l’Ordre du Temple, la commanderie et la chapelle furent transmises aux hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Les vestige du château qui date des Xe et XIe siècles son existence est attestée dès 1010-1020 sous le nom de Castrum Sivriacum.

La Maison noble de l’Hermitage son nom provient de la présence de grottes qui étaient autrefois habitées ainsi que de son relatif éloignement du centre de Civray . La maison a appartenu à la même famille de 1629 à 1985. Cette famille était protestante comme le prouve l’inscription « Crux Ave 1649 » située sur la clé de voûte du portail.

Tour située au 4, place Leclerc, à côté de l’église Saint-Nicolas. C’est un ancien pigeonnier. Il date des XVe et XVIe siècles. Cette tour se caractérise par l’étroitesse de sa base par rapport à son sommet. Elle est, aussi, crénelée en son milieu. Ce détail pourrait indiqué que le pigeonnier a été une tour appartenant aux anciennes fortifications de la ville, qui aurait été transformée ultérieurement en pigeonnier. La tour est dotée d’un toit en poivrière en ardoise.

Civray porte a l italienne 4 rue louis xiii route des abbayes et monuments du haut poitou guide du tourisme de la vienneL'Hôtel de la Prévôté situé au n°10 de la rue Louis-XIII. Cet édifice s’appelle, aussi, « Hôtel Louis XIII » en souvenir du passage du roi à Civray. En effet, Louis XIII coucha dans cette maison les 2,3 et 4 janvier 1616. Il était, alors, âgé de 16 ans.
L'Hôtel des Trois Piliers situé au n°1, 3, 4, 5, 7 rue Louis-XIII, il date du début du XVIe siècle. C’était l’hôtellerie la plus importante et la plus réputée de Civray.
Le Pigeonnier de la Fénicardière : le hameau se trouve sur le territoire communal de Savigné, mais le pigeonnier est sur celui de Civray. Il date du XVIe siècle .
De Belles portes « à l’italienne » aux n° 4 et 8 de la rue Louis-XIII. Elles datent du XVIIe siècle. Celle du n° 8 sera très à la mode durant tout ce siècle. Elle imite le fronton du péristyle d’un temple grec : pied-droit tenant lieu de colonnes, chapiteaux simulés, architrave, fronton triangulaire orné de gouttes et formant auvent, triglyphes et métopes.
A proximité de  Civray vous trouverez aussi le Château de Létang, la grotte du Chaffaud, le dolmen de la Pierre Pèze.

Saint-Pierre d’Exideuil

Le bourg de Saint-Pierre-d'Exideuil, en rive droite de la Charente et traversé par les routes départementales 35 et 148, se situe à deux kilomètres à l'est de Civray

L'Église Saint-Pierre, romane, classée monument historique en 1904 est ornée de nombreux modillons. Le vieux cimetière qui l'entoure comporte des tombes à chevalets.

Le Château de l'Étang du XIXe siècle.

Le Château de Léray du XVIe et XVIIe siècles, inscrit en 1932 au titre des monuments historiques. portail d’entrée à machicoulis, fuie de 1600 cases, beau logis aux sculptures Renaissance, séchoir à chiens.

La Minoterie située au lieu-dit du Moulin Minot : ancien moulin à blé dépendant de la commanderie des templiers de Civray.

Surin

Le château de Cibioux se situe sur la commune de Surin. Il date des XVe, XVIe et XVIIe siècles. Il a été construit sur des vestiges d'une ancienne place forte du XIe siècle dont subsistent les tours de défense. Il présente un fort caractère défensif avec ses mâchicoulis et ses tours féodales. La terrasse, la toiture, le mur de soutènement et la balustrade sont inscrits comme monument historique depuis 1983.

Surin l eglise et son calvaire route des abbayes et monuments du haut poitou guide du tourisme de la vienneIl est possible de voir sur la commune de Surin l'un des rares pigeonniers-porches du Loudunais. Il est en très mauvais état. Il date des XVe-XVIIe siècles. Le pigeonnier-porche permettait d'accéder à une cour entourée de bâtiments d'exploitation. A voir l'église dont le portail est inscrit comme monument historique depuis 1935.

Lors de votre périble sur ce circuit Charlemagne de la Route des Abbayes et Monuments du Haut-Poitou, nous vous conseillons une promenades pédestres le long de la Charente.

Charroux

Charroux est situé à 49 km au sud est de Poitiers, le village a fait partie de l'association « Les Plus Beaux Villages de France », mais n'est plus labellisé à ce jour. Vous aurez la possibilité de voir la tour Charlemagne. Sa fameuse tour octogonale dite de Charlemagne, ses remarquables sculptures gothiques et son trésor, la classent parmi les hauts lieux du patrimoine poitevin du Moyen Age. Visite de l'abbaye et du musée lapidaire.

L’abbaye Saint-Sauveur de Charroux est une abbaye bénédictine, fondée en 785, par Roger, vicomte de Limoges, et Charlemagne, dont relevaient 152 églises et prieurés en 1471. Il en reste la tour-lanterne du XIe siècle, dite tour Charlemagne, centre de la rotonde de l'église abbatiale, le cloître et quelques piliers du chœur et du transept. La porte de l’Aumônerie, ancienne entrée de l’abbaye, datant du XIIIe siècle et classée en 1927.
L'une des plus puissantes abbayes bénédictines de l'Europe carolingienne doit ses origines à sa relique de la Sainte-Croix. Elle fut construite puis remaniée du VIIIème au XIème siècle. Immensément riche, l'abbaye connut ses heures de gloire jusqu'à la guerre de Cent Ans, puis fut ruinée par les Guerres de religion et enfin détruite sous la Révolution.
L'église paroissiale Saint-Sulpice, les halles du XVIe siècle, classées en 1948, la maison à colombages rue de Limoges, rue des Halles date de la fin du XVe siècle et du début du XVIe. Elle est classée depuis 1987 pour son décor intérieur, le château de Rochemaux des XVe et XVIIe siècles, inscrit depuis 1982 pour son élévation et sa toiture.

Selon l'Inventaire des arbres remarquables de Poitou-Charentes, il y a un arbre remarquable sur la commune qui est un marronnier d'Inde.

A proximité de Charroux : Le Cormenier, Historial du monde rural à Champniers, la Vallée des Singes à Romagne.

Joussé

Le nom du village proviendrait de l’anthroponyme gallo-romain Justius avec le suffixe latin de propriété « -acum » devenu « -ec » puis « -é » et signifiant " domaine de Justius".

La tour charlemagne la tour charlemagne route des abbayes et monuments du haut poitou guide du tourisme de la vienneLe Château de Joussé possède une très belle toiture classée à l’inventaire des monuments historiques. Ouvert lors des journées du patrimoine. La partie la plus ancienne, qui datait du XVe siècle, a été détruite. Seule subsiste la partie datant du XVIIe siècle. Le château est inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques pour le bas-relief de la double porte d'entrée depuis 1928, pour la tour et la charpente depuis 1992.

Payroux

Située à 50 km au sud de Poitiers, à une vingtaine de kilomètres de Civray et à 4 km de Saint-Martin-l'Ars ; en pays civraisien, caractérisé par un paysage de collines. Le centre bourg de Payrouxest sur une hauteur dominant la vallée du Payroux juste avant sa confluence avec le Clain.

Le Château de Péroux ; la Fougeraie ancienne propriété des familles de Lambertye, de Vivonne et Bermondet de Cromières ; Le Château de la Touche le lieu est cité dès le XIVe siècle dans les archives du chapitre de l'abbaye de Saint-Hilaire. Le château de la Touche a été construit au XIXe siècle, c'est un édifice massif, rectangulaire, coiffé d'une toiture à croupes, couverte d'ardoise. Sa façade est flanquée de deux tours circulaires

L'église Notre-Dame, sanctuaire et nef en berceau, travée ogivale sous le clocher.L'église romane à chevet plat, percé d'un triplet comme les églises du proche Limousin, est inscrite comme monument historique depuis 1950. L'intérêt de cette petite église réside surtout dans sa façade, encadrée aux angles par de puissants contreforts.

Saint-Martin l’Ars

Située à 45 km au sud de Poitiers, sur la D741, Saint-Martin-l’Ars offre un cadre de vie agréable avec de nombreuses activités ainsi qu’un patrimoine architectural riche et varié, un plan d’eau et une plage, des dolmens, l’église romane Saint-Martin du XIème siècle, l’Abbaye Notre-Dame de La Réau du XIIème siècle, sa petite église romane au porche limousin, son château du XVème et XVIIIème siècles et l’ancien poste de garde de la seconde guerre mondiale

Le Château des XVe-XVIIe ancienne propriété de la famille de Lambertye est entouré de douves. Le corps de logis, très sobre, date du XVIIIe siècle. Les quatre tours rondes qui encadrent le logis datent du XVe siècle.

Les dolmens A et B situés au lieu-dit les Bars-Villaigue sont inscrits comme Monument Historique depuis 1980. À l'origine, ces dolmens étaient recouverts de pierres et de terre pour former une butte artificielle appelée tumulus.

Abbaye de la Réau (Saint-Martin l’Ars)

Abbaye de la reau route des abbayes et monuments du haut poitou guide du tourisme de la viennePerdue en pleine campagne, entre Poitiers et Confolens, dans un site d’une beauté à couper le souffle, l’abbaye royale de la Réau s’éveille et raconte son histoire… Dans un lieu hors du temps, promenez vous à travers les nombreux bâtiments de l’abbaye jadis transformée en forteresse, dont les murs vous livreront tous les secrets de la vie de ses habitants depuis le Moyen-âge jusqu’à nos jours.

Dans un décor restitué comme au cinéma, venez découvrir et partager en famille, une visite surprenante pas comme les autres. Glissez-vous dans la peau d’un moine, observez le silence, cherchez où se cache le moine gourmand, taillez la pierre, dégustez du pain dans les cuisines, binez au jardin, cueillez des plantes magiques, exercez-vous à l’enluminure et à la calligraphie, déambulez avec curiosité dans toutes les pièces, chantez à gorge déployée sous la houlette bienveillante de « frère Patrice », le jardinier.

L’abbaye Royale de La Réau, est une abbaye augustinienne du XIIe s fondée par Aliénor d’Aquitaine. L’église abbatiale à ciel ouvert fortifiée au XIVe et XVe s, la salle capitulaire romane, l’escalier monumental XVIIe s ainsi que l’ensemble des bâtiments conventuels sont classés monument historique depuis 1941. Comme si les moines étaient partis se promener ! Découvrez le quotidien de la vie monacale en parcourant librement les pièces aux décors reconstitués.

L’abbaye Notre-Dame de la Réau, occupe une place très honorable parmi les grands monastères fondés en France au Moyen Âge et dont l'influence, profonde jusqu'à la Révolution, s'est exercée non seulement dans le pays environnant mais au loin grâce à ses nombreuses filiales, jusqu'en Anjou et en Bretagne.

Château-Garnier

Château-Garnier est situé à 6,5 km, à l'est de Sommières-du-Clain, par la route départementale D25. Le bourg fait partie de pays civraisien qui se caractérise par un paysage de collines.

Le Château de Montchandy s'élève sur une petite île artificielle entourée par les eaux du Clain. Le château est austère avec son pavillon d'entrée à pont-levis et ses tours rondes.

Champniers

Champniers est située à 40 km au sud-est de Poitiers. A visiter l'église de Champniers et ses fresques uniques, de type romane, peintures murales du XVe, L'église Saint-Martin de Champniers présente de superbes fresques. la croix hosannièr


Dans Champniers promenez-vous sur plus de 70 ans d'Histoire en débutant avec la naissance du petit Pierre et évoluez avec lui au fil du temps. Paillou l'épouvantail-conteur vous guidera sur ses pas : à l'école, aux travaux des champs, à la veillée, sur son tracteur avec l'arrivée de la mécanisation ou encore lors de son mariage.

Vous trouverez un Musée vivant pionnier en France, Le Cormenier vous invite à découvrir la vie d'un village rural au début du 20e siècle. Décors aux allures d'hier, odeurs suscitant des souvenirs oubliés, effets spéciaux surprenants... Le Cormenier vous immerge dans la vie d'autrefois par une recherche technique poussée et pointue. Un parcours historique et ludique de plus de 2h30.

Belle croix hosannière au cimetière. C'est une croix supportée par un fut constitué d'un faisceau de quatre colonnes cylindriques engagées dans un noyau central.

Selon l'Inventaire des arbres remarquables de Poitou-Charentes, il y a un arbre remarquable sur la commune qui est un marronnier d'Inde situé au lieu-dit : Chez Bernardeau. Quelques forêts à visiter sont proches de Champniers.

Le saviez-vous ?

Charlemagne (742-814) est sacré Empereur en 800. Le Bellator, une relique de la Vraie Croix, lui ayant appartenu et l’ayant protégé au combat, fut légué à l’Abbaye de Charroux, fondée vers 770 par Roger, Comte de Limoges, il fit la fortune du Monastère.

Un peu d'histoire...

  • 732 : Charles Martel arrête les Arabes près de Poitiers.
  • 799 : première incursion viking.
  • 845 : les Vikings prennent Saintes.
  • Xe et XIe siècles : les comtes-ducs d'Aquitaine régissent l'actuel Poitou-Charentes.
  • 1152 : en plus de l'Aquitaine, Aliénor apporte les territoires correspondant à l'actuel Poitou-Charentes à son nouvel époux, Henri Plantagenêt, comte d'Anjou. Quand celui-ci devient, en outre, roi d'Angleterre, ses domaines français sont alors aussi étendus que ceux du roi lui-même. Toute la guerre de Cent Ans découle de cette situation.
  • 1204 : première prise de Poitiers par Philippe Auguste. La seconde, en 1224, sera définitive.
  • 1356 : défaite de Jean le Bon à Nouaillé-Maupertuis.
  • 1534-1535 : Calvin prêche à Saintes, Poitiers, Angoulême.
  • 1562 : début des guerres de Religion.

Pour vous rendre sur le Circuit Charlemagne Route des Abbayes et Monuments du Haut Poitou

Couhé

Couvert 17 °C

Couvert

  • Min: 16 °C
  • Max: 17 °C
  • Vent: 8 kmh 340°

Nos coups de coeur sur la Circuit Charlemagne Route des Abbayes et Monuments du Haut Poitou

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique du Poitou-Charentes

Préparez vos vacances sur la Circuit Charlemagne Route des Abbayes et Monuments du Haut Poitou avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans le Poitou-Charentes avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 31/08/2020