Les routes touristiques en France

La route entre vallées et montagnes Savoyardes Circuit 1 (Savoie 73)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 1 de la Route touristique "Entre vallées et montagnes Savoyardes"

Au cœur de la vallée de la Maurienne, la plus méridionale des grandes vallées transversales de la Savoie, ce premier circuit commence dans le creux de la vallée de l’Arc. Un patrimoine, une histoire, la montagne, des paysages à couper le souffle, tout pour passer un parcours touristique idéal en Savoie. Quand on pense vallées savoyardes, une sorte de frisson vient parcourir l’imaginaire

L'environnement de la Maurienne constitueévidemment, un paradis pour les amateurs de randonnées pédestres, quelques parcours s'avérant évidemment exigeants. Les sentiers sont l'occasion de découvrir de remarquables sites naturels, d'appréhender une faune et une flore (sauge, bruyère des neiges, clématites) d'exception.

L'entrée dans la vallée de la Maurienne depuis la Combe de Savoie se fera de Aiton (km 0). Situé à la confluence de l'Arc et de l'Isère, Le territoire de cette commune se situe principalement en plaine mais ses coteaux permettent de produire des vins issus de vieux cépages savoyards (Jacquère, Mondeuse). Le confluent de l'Arc et de l'Isère se situe juste en aval d'Aiton, au Pont Royal.

Vous pourrez parcourir et découvrir sur la commune le fort illuminé, construit en 1875-1880, sur les ruines d'un palais épiscopal. Proéminence stratégique, véritable sentinelle contrôlant le passage vers l'Italie. Le Fort d'Aiton offre une superbe vue sur la Combe de Savoie et vers le massif des BaugesL’église d'Aiton construite en 1700 est située près du château de Beauregard, à Aiton le haut. Cette église conserve les ossements d’un célèbre prieur d’Aiton, le cardinal Jean de Ségovie.

Quittez Aiton en direction de Val-d'Arc (6 km), via la D72, situé sur la chaîne de Belledonne et le Grand Arc. Les Communes d'Aiguebelle et Randens ont fusionné pour former la nouvelle commune du Val d'Arc. Randens est un gros bourg de piedmont qui s'étale sur la rive droite de l'Arc. Les coteaux ensoleillés au pied des pentes du Grand Arc Aiguebelle vue de charbonniere routes touristiques de savoie guide du tourisme de rhone alpesaccueillent quelques hameaux qui ont conservé un peu de vignes. Au cœur de Randens avant apprécier les paysages époustouflants des alentours, vous vous laisserez séduire par l'église de l'Assomption et la collégiale Sainte-Catherine.

Connue depuis l'Antiquité, Aiguebelle aurait notamment été traversée par Hannibal Barca lors de son passage des Alpes en 218 avant J.-C. Première résidence du comte Humbert au Moyen Âge, Aiguebelle s'est également illustrée au XVIe siècle lors de la guerre franco-savoyarde en se faisant envahir par les troupes du roi de France.

Ancien château fort du XIe siècle, le château de Charbonnières ancienne résidence ancestrale des comtes de Savoie, a été entièrement remanié au XVIe siècle. Ses vestiges se dressent encore fièrement sur un rocher dominant l'Arc à Aiguebelle. A l'origine, l'édifice commandait la route de l'Italie et servait de résidence aux comtes de SavoieAiguebelle a vu passer de nombreux et illustres visiteurs… sur la route du Piémont et de l’Italie.

Passez Epierre, via la D1006 (17 km), situé sur les bords de l'Arc, dans l'étroit goulet formé par les deux hautes chaînes de montagne qui encadrent la rivière de chaque côté. C'était un des meilleurs verrous de la vallée de l'Arc : aussi un puissant château-fort en assura-t-il autrefois la défense. Les ruines encore imposantes du vieux château d'Epierre permettent d'avoir une idée assez exacte de son aspect d'autrefois.

Près du château se trouve une ancienne église datant du XIVe siècle. Épierre est dominée par le massif de la Lauzière. Le delta entre le bas de la commune et ses sommets est de plus de 2 200 m d'altitude. Cette partie de la vallée se nomme la Basse Maurienne. Le pont en bois sur l'Arc, dit Pont des Chèvres, non loin de l'Etraz, est le seul moyen de traverser la rivière dans un rayon de deux lieues.

Sur les rives gauches du Glandon, torrent descendant de la vallée des Villards, et de l'Arc, vous traverserez Saint-Etienne-de-Cuines (32 km). Saint-Etienne-de-Cuines est installée sur les pentes du Mont Cuchet, au cœur de la vallée de la Maurienne, entre les cols du Glandon et de la Madeleine. La Maison forte du Châtelet du XVIIe siècle domine le centre du village, elle fait partie du quotidien des habitants. Elle veille, énigmatique et majestueux, sur la destinée du village.

D’abord tour de défense, la maison forte de Gruyère était au XVème siècle propriété de la famille De Pont, riche famille féodale de la vallée. Sa tour ombragée par le plus vieux magnolia de la commune ainsi que son nom « maison de Gruyère » font rêver. L'église Saint Etienne refaite dans le style néo-classique sarde en 1845 abrite une cloche de Vallee de la maurienne les routes touristiques de savoie guide touristique de rhone alpesbronze de 1560. Le Presbytère du XVIIe est l’un des plus anciens bâtiments de la commune de Saint-Etienne-de-CuinesA droite de la route, à côté de l’ancienne maison d’école, la chapelle de la Visitation au Mollaret date du XIXe siècle.

Restez sur la D1006, la prochaine étape au coeur de la vallée de la Maurienne, sera Saint-Jean-de-Maurienne (43 km). Berceau de la maison de Savoie, capitale historique de la vallée de la Maurienne, Saint-Jean-de-Maurienne, est au carrefour des grands cols alpins, le mont Cenis, le col du Galibier, du Lautaret, du Glandon ou de la Croix-de-Fer.

Saint-Jean-de-Maurienne capitale historique de la vallée, labellisé "Plus beaux détours" offrent toute la variété des paysages alpestres avec, en toile de fond, les emblématiques Aiguilles d'Arves. Saint-Jean-de-Maurienne mérite une longue flânerie, elle recèle un patrimoine historique remarquable qui en fait une destination à découvrir. Son patrimoine architectural permet également d'en apprendre un peu plus sur l'histoire de cette cité pleine de charme.

Tel un véritable livre d'histoire mis à la disposition des regards, les vieilles pierres de Saint-Jean-de-Maurienne vous conteront, au détour des ruelles bordées de monuments remarquables, la glorieuse histoire de cette cité médiévale. De cette période médiévale, Saint-Jean-de-Maurienne garde son plan en croix que l'on retrouve dans son axe nord-sud, la pittoresque rue Saint-Antoine prolongée par la rue du collège, avec les derniers exemples de boutiques des XVe et XVIe siècles.

Celle-ci tire son nom du collège Saint-Joseph installé dans l'ancien couvent des Bernardines, bel exemple du patrimoine cistercien du XVIIe siècle. Egalement à découvrir de cette période le Tabellion ou Correrie : maison du juge Corrier nommé conjointement par le comte de Savoie et l'évêque. Construit après la révolte des Arves en 1326. La tour de la Fournache, tour de défense et observation de la vallée de la Maurienne. La cathédrale Saint-Jean-Baptiste, quant à elle, date pour tout son gros oeuvre du XIe siècle.

Elle possède l'une des plus vieilles charpentes de France, puisque plusieurs fermes de sa toiture ont pu être datées avec précision : les bois en ont été coupés à l'automne 1074 ou 1075. La commune de Saint-Jean-de-Maurienne possède plusieurs musées : le Musée des costumes, arts et traditions populaires de Maurienne, le Musée de l'Opinel : l'histoire du fameux petit couteau. Le Musée du Mont Corbier : toute l'histoire de la liqueur, de l'alambic à l'invention du Mont Corbier par l'abbé Guille en 1888.

Prendre la direction d'Albiez-le-Vieux, via la D110 (60 km), authentique village de montagne au panorama exceptionnel à 360°, avec les majestueuses des Aiguilles d’Arves jusqu’au Parc Naturel des Ecrins et son Glacier de l’Etendard.​​​ Lovée au pied des Aiguilles d’Arves, Albiez est une station charme, elle saura vous séduire par son village, ses alpages, ses paysages pittoresques, et un patrimoine paysager exceptionnel.

Aiguilles d arves les routes touristiques de savoie guide touristique de rhone alpesLes Aiguilles d'Arve, cet emblème de la Maurienne  domine la vallée de l'Arvan. Cet ensemble géologique est l’illustration de la façon dont les Alpes se sont formées et représente un patrimoine naturel unique et exceptionnel. Elles sont visibles de partout dès que l’on prend un peu de hauteur aux alentours de Saint-Jean-de-Maurienne. Profitez également des curiosités naturelles : cheminées de fées, demoiselles coiffées et pierre à cupules.

Passer Albiez-le-Jeune, via la D80 (64 km), Villargondran (75 km) pour arriver à Modane, via la D1006 (107 km), porte de la la Haute Maurienne, du Parc National de la Vanoise et du site classé du Thabor. Les façades des bâtiments peints de couleurs vives et ses balcons en fer forgés évoquent déjà un peu l'Italie.

Modane est dominée par la Dent Parrachée (3 697 m), la Pointe de l'Échelle (3 427 m), le Rateau d'Aussois (3 117 m), l’Aiguille Doran (3 039 m), le Dôme de Polset (3 566 m) ou la Pointe Rénod (3 374 m). Au sud se dressent la Pointe de Longecôte (3 100 m), l’Aiguille de Scolette (3 508 m), la Belle Plinier (3 076 m), la Pointe d’Arrondaz (2 937 m) ou encore la pointe du Fréjus (2 934 m).

Parmi les sites à découvrir à Modane : le fort Saint-Gobain de la ligne Maginot des Alpes, l'entrée monumentale du tunnel ferroviaire, la chapelle du Charmaix située dans un site impressionnant, la "maison penchée", la chapelle Saint-Jacques unique édifice baroque de la ville,  la fontaine place de l'hôtel de ville... De nombreux musées et expositions sont également à découvrir à Modane : le Museobar (musée de la frontière) et ses pianos mécaniques, la Rizerie et son exposition sur le projet Lyon Turin Ferroviaire, le laboratoire souterrain et ses recherches...

Nous vous conseillons un détours vers Villarodin-Bourget, via la D215 (116 km). La commune se situe sur les deux versants de la vallée de l’Arc, elle se compose de deux villages principaux : Villarodin sur la rive gauche de l'Arc et Le Bourget sur sa rive droite. Prenez le temps de découverte cette commune, elle dispose d'un patrimoine historique de qualité et d'un environnement naturel très riche, dont on profite en hiver comme en été. Vous aurez aussi la possibilité d'admirer avec plus de profondeur la beauté des montagnes savoyardes.

On visitera avec intérêt au Bourget l'église Saint-Pierre, achevée en 1678 dans un style baroque. Remarquez son clocher romain doté d'arcatures lombardes. Sur Villarodin, l'église saint Julien et saint Ferréol de style gothique date de 1528 pour ses parties les plus anciennes. A l'entrée du village, à voir aussi, la chapelle Saint-Roch du XVIe siècle et celle dédiée à saint Sébastien, qui ressemble plutôt à un oratoire. 

Toujours en terme d'architecture, on remarquera également les anciennes fortifications du fort de Saint-Gobain qui abritaient l'usine de carbure de calcium, des éléments de petit patrimoine au gré des villages et hameaux tels que lavoirs et fontaines et, sur les sommets de la commune, des chalets d'alpage à l'architecture savoyarde traditionnelle.

Descendre vers Le Bourget, puis prendre sur votre gauche la D215, en direction de L'Esseillon (126 km). Au départ de Modane, cette ancienne route de l'Esseillon serpente entre Le Bourget et Aussois et permet de découvrir la cascade et la chapelle Saint-Benoît, puis les forts Victor-Emmanuel, Charles-Félix, Marie-Christine et Charles-Albert. L’ensemble verrouillaient l’accès au principal passage entre la France et le Piémont, contrôlant ainsi la route royale du Mont Cenis.

Barrière rocheuse naturelle, le verrou glaciaire de l’Esseillon, comprend 4 forts et une redoute construits au début du XIXe siècle qui portent les noms de membres de la famille de Savoie : Victor-Emmanuel, Marie-Thérèse, Marie-Christine, Charles-Albert et Charles-Félix. Erigée contre les éventuelles visées de la France, la barrière de l'Esseillon est composée de 5 forts répartis sur les communes d'Aussois et d'Avrieux. Ces sites sont aujourd’hui des lieux de balades idéals pour tous ainsi que le point de départ de nombreux circuits pédestres.

Fin de cette première étape de cette Route touristique "Entre vallées et montagnes Savoyardes".

Poursuivez ce parcours touristique en suivant : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "Entre vallées et montagnes Savoyardes".

Pour vous rendre sur la route touristique "Entre vallées et montagnes Savoyardes"

Légère pluie

Aiton

10 °C Légère pluie

Min: 8 °C | Max: 11 °C | Vent: 11 kmh 123°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de cœur sur la route touristique "Entre vallées et montagnes Savoyardes"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Savoie

Préparez vos vacances sur la route touristique "Entre vallées et montagnes Savoyardes" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "Entre vallées et montagnes Savoyardes" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 27/07/2021