Les routes touristiques en France

Route secrets des Villages de caractère en Loire - Circuit 1 (42)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 1 de la Route touristique "secrets des Villages de caractère en Loire"

La petite ville de Charlieu (km 0) sera le point de départ de ce premier circuit de la route touristique des villages de caractère dans la Loire, classé également « Plus Beaux Détours de France ». Ce joli village médiéval enchantera les amateurs d'architecture, avec ses belles maisons anciennes à pans de bois et à encorbellement, et son abbaye bénédictine dotée de magnifiques portails romans.

La première mention du bourg de Charlieu date de 994. Il fut créé sous la protection de l'abbaye bénédictine dont il porte le nom, au carrefour de deux routes importantes de Paris à Lyon et de la Saône à la Loire, également à la limite du duché de Bourgogne.

Cette position stratégique amena les rois de France à prendre la cité sous leur protection, tel Philippe Auguste qui, en 1180, la fit fortifier. Ville prospère, elle est peuplée de marchands et d'artisans, tisserands bien souvent. Au XIIIe siècle, les bourgeois édifient une église paroissiale, dédiée à Saint Philibert. 

Au XVe siècle, Charlieu joue un rôle important durant le conflit entre les Armagnacs et les Bourguignons. C'est aussi l'époque où, le trafic routier se détournant, l'essor de la ville s'essouffle. Il reprendra avec l'implantation du tissage de la soie en 1827.

Le centre historique de Charlieu a conservé de cette riche histoire dans les nombreuses ruelles moyenâgeuses, des maisons en pierre du XIIIe siècle, de pittoresques maisons à pans de bois en encorbellements des XIVe-XVe siècle ou de style Renaissance et Classique. Mais le patrimoine de Charlieu est surtout riche de son abbaye bénédictine, chef d’œuvre de l’art roman et site clunisien remarquable, et à deux pas, du cloître des Cordeliers. Ce dernier fut juste après la guerre acheté par des Américains, démonté pierre par pierre, mais avant son déménagement, l'arrêté de classement au patrimoine est arrivé, et donc... on l'a remonté pierre par pierre. La galerie nord est splendidement ornée de personnages ou animaux représentant les vertus et les vices.

Charlieu l abbaye saint fortune village de caractere de loire routes touristiques de la loire guide du tourisme de rhone alpesOutre les remarquables sculptures du narthex, la visite de cette ancienne abbaye fondée au IXe siècle permet aussi de découvrir le cloître datant du XVe siècle, la salle capitulaire, la chapelle du prieur, ainsi qu'un musée lapidaire et un musée d'art religieux situés respectivement dans le parloir et dans la cave. L’Hôtel-Dieu, édifice du XVIIIe siècle, abrite les musées. Au XIIIe siècle, le roi Saint-Louis, partant pour la croisade, logea dans sa bonne ville de Charlieu et combla de bienfaits l’Hôtel-Dieu.

Retrouvez les traces de son passage en plusieurs lieux emblématiques de CharlieuL’odeur des plantes de l’apothicairerie du musée hospitalier surprendra les visiteurs tout comme le savoir-faire des tisserands au musée de la Soierie. Sans oublier l'église paroissiale Saint Philibert été édifiée au début du XIIIe siècle dans un style gothique bourguignon dont le chevet plat est d'influence cistercienne. L'église possède des stalles en bois sculpté polychrome du XVe qui sont une œuvre majeure présentant saints et apôtres tenant une phrase du credo. Admirez aussi la tour Philippe-Auguste, symbole des anciennes fortifications qui se dresse encore fièrement après plus de huit siècles.

Sortir de Charlieu en suivant la direction de Ambierle, via la D4 (26 km), située à mi-chemin entre Bourbonnais et Forez et dominant la plaine du Roannais. La commune d'Ambierle doit sa renomée à une abbaye Bénédictine fondée au Moyen-âge. Ambierle occupe en Roannais une place privilégiée. À l’approche du village perché, entouré de vignes, le prieuré apparaît, situé en son sommet, dominant. Des tuiles vernissées, colorées à la mode bourguignonne parent l’église de style gothique flamboyant. Le village, établi sur un promontoire à 400 m d'altitude, présente un plan concentrique autour des anciens bâtiments claustraux. Ambierle fait partie des sites clunisiens et adhère à la Fédération des Sites Clunisiens.

Face son patrimoine architectural, l'histoire du village défile comme dans un livre ouvert. Cela tombe bien, Ambierle est Village du Livre depuis avril 2007. Des boutiques du livre, des galeries d'art, des ateliers des métiers du livre sont ouverts à l'année. Ambierle c'est d'abord un bel ensemble de monuments qui s'offre au regard du visiteur. Dans les ruelles d'Ambierle, on croise d'anciennes fortifications datant des XIVe et XVe, un prieuré du XIVe dont la façade a été reconstruite au XVIIIe, et jouxtant le prieuré, une rayonnante église du XVe remarquable par la pureté de ses lignes, les hautes verrières du choeur, une miroitante toiture aux tuiles vernissées ainsi que sa pièce maîtresse, un retable flamand de 1466 retraçant les scènes de la Passion.

Au bas de La Poste qui est adossée à un clocher, vestige de l'ancienne église paroissiale, la rue mène au musée Alice Taverne. Pas question de repartir du village sans avoir visité le musée Alice Taverne, qui vous fait découvrir la vie dans la campagne roannaise entre 1840 et 1940. Des expositions temporaires sont programmées régulièrement. Le musée Alice Taverne regroupe des activités ludiques pour les petits et les grands.

Enfin, dernière halte à la Madone pour profiter du point de vue sur le village... de la plate-forme de la Madone, on peut découvrir un immense panorama s'étendant par-delà la plaine de Roanne jusqu'au Monts de la Madeleine du Lyonnais, du Beaujolais et, au nord, aux confins des Monts du Morvan. C'est une ancienne position fortifiée de l'époque celtique. La tradition locale y place le campement de la XIe légion de Jules César, venue ici passer l’hiver après sa victoire à Alesia en 52 av. J.-C. Une légende y situe un trésor caché dans un souterrain qui s’ouvrirait à minuit, la veille de Noël, mais seulement le temps des 12 coups…

Reprenez votre véhicule, pour prendre la direction du beau village médiéval de Saint-Haon-le-Châtel, via la D8 (33 km). Longtemps paroisse dépendant de l'abbaye de Cluny, siège au Moyen Âge d'une viguerie (juridiction) relevant des comtes de Forez,  à l'époque, c'était une cité importante, la capitale du Roannais, avec ses pouvoirs et ses services : hôtel-Dieu, écoles, confréries... Etape située sur plusieurs chemins de pèlerinage, ce village de caractère a conservé un riche et pittoresque patrimoine. Le bourg perché est par ailleurs un des points de passage du chemin du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle en provenance de Cluny et qui rejoint Le Puy-en-Velay. Le sentier est jalonné de coquilles sur la commune. 

Saint haon le chatel hotel pelletier village de caractere de loire routes touristiques de la loire guide du tourisme de rhone alpesVoilà une étape plaisante qui permet d'appréhender dix siècles d'histoire. Comme en témoignent ses remparts, ses tours rondes, ses manoirs et ses pittoresques maisons à pans de bois. On dit volontiers de Saint-Haon-le-Châtel que c'est un musée à ciel ouvert du Moyen Age et de la Renaissance. Passée la porte cloutée dite de l’Horloge, vous entrez dans un dédale de rues montantes et vous vous trouvez devant un vrai décor de théâtre: des maisons de toutes les époques, à l’architecture, aux matériaux et aux styles de restauration les plus divers:

Au sein de l'ancienne citadelle de Saint-Haon-le-Châtel, une fois les remparts du XIIe siècle franchis, le visiteur découvre un patrimoine historique demeuré authentique et varié. Une promenade permet de passer, au fil des ruelles et passages, de maisons à pans de bois et encorbellement de la fin du Moyen Âge à des demeures plus nobles, datant de la Renaissance, dotées d'ouvertures et escaliers en pierre dorée, sans oublier des habitations bourgeoises du XVIIIe siècle ou des échoppes de commerçants du XIXe. Parmi les maisons qui valent le détour, la maison du Cadran Solaire, celles des Maret ou de la Murette, ainsi que le Petit Chateaumorand.

Du plus haut du village de Saint-Haon-le-Châtel, sur le site de l'ancien donjon, on profite quand le ciel s'y prête de vues panoramiques englobant les monts du Lyonnais et du Beaujolais, mais aussi le Bourbonnais, le Morvan et à l'est les monts de la Madeleine… L’église romane Saint-Eustache du XIIIe siècle et l’hôtel Pelletier, une belle bâtisse de style Renaissance  du XVe siècle s'appuyant sur l'une des tours des remparts, sont également à voir absolument. Le matériau de l'église, du granit gris de la région, contraste avec les nombreuses peintures murales à l'intérieur datant du XIIIe au XVe siècle.

En redescendant, "hors les murs" de la citadelle, dans les quartier Saint-Roch et le faubourg de Palerne,  même étonnement devant les façades à pans de bois, les tourelles originales du Manoir de la Fleur de Lys du XVIe siècle ou du petit Chateaumorand devant le jardin du Moyen-âge. La configuration actuelle du Jardin du Moyen Age a été établie par les " Compagnons du jardin ". Des panneaux permettent une visite autoguidée. L'accès pour la visite est libre toute l'année. On admire un patrimoine aussi ancien : les habitations à pans de bois sont nombreuses. Saint-Haon-le-Châtel solidement ancré à son promontoire granitique conserve fière allure.

Poursuivre sur la D8 jusqu'à Saint-Jean-St-Maurice-sur-Loire (50 km) situé de chaque côté de la Loire. La commune de Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire est née de la fusion de Saint-Jean-le-Puy et Saint-Maurice-sur-LoireElle séduit les visiteurs par son caractère médiéval et ses ruelles à forte pente qui lui confèrent un charme certain. Les paysages alentours, la nature préservée et les vieilles pierres à découvrir le temps d'un séjour dans les environs sauront séduire les amateurs de villages de charme. Par son site en balcon sur la Loire, Saint-Jean-Saint-Maurice offre un point de vue sur la retenue du barrage de Villerest. Du haut de son promontoire, le bourg de Saint-Maurice fait partie des lieux pittoresques du Roannais.

Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire dispose de nombreux visages, ancienne place forte des Comtes du Forez, avant que Richelieu ne détruise le château. La richesse architecturale peut encore être observée en parcourant les lieux les plus anciens de la commune. Pleine d'intérêt, l'église Saint-Maurice dévoile un superbe chœur entièrement recouvert de fresques datant du XVIIIe siècle. Ne manquez pas non plus la peinture du XVIIIe siècle représentant saint Jacques. Non loin de là, l'église Saint-Jean est plus récente. Elle présente notamment un clocher-porche du XIIe siècle, seul vestige toujours existant du prieuré bénédictin détruit à l'époque de la Révolution française.

Saint jean saint maurice sur loire la tour village de caractere de loire routes touristiques de la loire guide du tourisme de rhone alpesEn vous baladant dans les ruelles du village de Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire, ne manquez pas d'admirer  les ruines du château, la porte de ville et remparts, les maisons anciennes, le manoir du Cadran Solaire ou celui de La Mure, tous deux édifiés au XVIe siècle. Le second plus particulièrement, ancienne annexe de la mairie, présente une superbe porte à linteau sculpté, des sculptures dans la tour d'escalier, ainsi qu'une très impressionnante cheminée installée dans la salle des mariages. Ne manquez pas de vous arrêter à l'Office de Tourisme pour obtenir les clés du charmant petit musée de la maison du Curé, cela mérite le détour.

Le donjon du XIIe siècle est accessible par un escalier en colimaçon, il offre une vue panoramique. Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire est une étape clé de Saint-Jacques-de-Compostelle sur le parcours relayant Cluny au Puy-en-Velay. Plusieurs ateliers d'artisanat local peuvent être découverts sur place à l'instar d'un atelier de poterie ou d'une fonderie artisanale. Bien que Joeuvres soit sur la rive droite de la Loire, ce hameau fait partie de la commune de St-Jean-St-Maurice. Ce site habité depuis la préhistoire, on y a trouvé des outils de silex ou des galets de l'époque Moustérienne -60 000 ans, devint un oppidum celte avant de devenir oppidum gallo-romain. Il a été fouillé à plusieurs reprises.

Fin de cette partie de la Route touristique "secrets des Villages de caractère en Loire" dans la Côte Roannaise.

Après ce parcours situé dans la côte Roannaise, quittez Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire en direction de Champdieu, via la D8 et D94 (96 km). Entre coteaux et plaine, le village s'est construit sous la protection des hauts murs de son prieuré et à l'ombre des deux clochers de son église. Champdieu, comme de nombreuses villes et villages du Forez est fortifié à l’occasion de la Guerre de Cent Ans aux XIVe et XVe siècles. Ces fortifications sont ici décidées par le prieur, vassal du comtes de Forez et Lyon qui, en sa qualité de seigneur, a le devoir de protéger la population.

La venue des routiers incita les prieurs à construire deux enceintes fortifiées pour protéger le bourg. La première était constituée par la muraille du « Vingtain » et de ses tours, elle enfermait l'essentiel de l'ancien bourg. La seconde, comprenant l'église et le prieuré. Le rempart de Champdieu est appelé le vingtain car haut de vingt pieds et édifié à l’aide d’un impôt représentant le vingtième des récoltes. D’impressionnants dispositifs militaires vont être ajoutés au Prieuré, siège du pouvoir. Les siècles ont passé, le village a grossi, la Renaissance a laissé quelques traces, et nous est parvenu quasi intact aujourd'hui.

Champdieu prieure village de caractere de loire routes touristiques de la loire guide du tourisme de rhone alpesAujourd’hui le village de caractère de Champdieu porte encore les marques de cette période trouble. Le monastère a en effet conservé une bonne partie de ses éléments défensifs et l’Accueil touristique Porte de Bise a pris place contre le mur du rempart, dans l’ancienne tour de fortification protégeant alors la porte d’entrée principale du village. Au Moyen-âge, elle constitue l’entrée principale du village fortifié. Elle tire son nom de sa localisation au nord. Elle se compose d’une ouverture en ogive surplombée d’un mâchicoulis. Ce dispositif de défense permet de jeter des projectiles sur les assaillants depuis le chemin de ronde. La porte est protégée, à l’ouest, par une grosse tour ronde percée d’archères pour le tir des flèches.

De ses origines médiévales, Champdieu tire tout son caractère. On découvre d'abord le " travail " d'un forgeron, bâtiment en plein air, où l'on attachait vaches et chevaux au début du XXe siècle. Une fois passée la médiévale porte de Bise, on se trouve face au prieuré bénédictin et à son église du XIe et XIIe siècles qui constituent un ensemble fortifié d'un style typiquement roman auvergnat.

Continuez votre escapade vers Marols, via la D5 (120 km). Situé dans les monts du Forez, le village de caractère de Marols est une cité millénaire bâtie autour de ses hameaux. Situé sur la voie Bolène qui, dès l'antiquité, reliait Lugdunum à l'Espagne, le bourg s'est développé au Moyen Age avec l'installation aux environs du XIe siècle d'une chapelle par les moines bénédictins du prieuré de Saint-Romain-le-Puy. Jusqu’au  XIVe siècle le bâtiment religieux ne fut pas transformé, mais à cette époque, l’insécurité qui régnait entraîna une première modification. En effet, alors que les bandes d’anglais dévastaient la région par des incursions réitérées, on éprouva le besoin impérieux de fortifier efficacement la place. Il est vrai que la montagne toute proche qui surplombe le bourg au sud-ouest n’en fit pas un lieu imprenable, tant s’en faut.

On décida donc de construire au chevet de la chapelle une haute tour de défense, véritable donjon, et l’on profita de la circonstance pour agrandir également l’église en allongeant notamment la nef et en renforçant les défenses extérieures de l’édifice. Vers la fin du XIVe siècle les périls anglais commencèrent à s’éloigner et les archives signalent pour la dernière fois une bande de pillards dans les parages au mois de février 1389. Ce sont ces vestiges qui donnent un cachet pittoresque au bourg d'aujourd'hui de MarolsOn voit notamment la haute tour de défense attenante à l’église et les  remparts avec l’entrée flanquée de deux tours rondes de taille imposante, le tout dans une perspective analogue à celle que l’on a encore quand on arrive sur la place principale lorsque l’on vient de Saint-Jean-Soleymieux.

Depuis le jardin d’accueil à l’entrée de Marols, flânez au gré des ruelles médiévales qui enserrent l’église fortifiée du village et poussez la porte des ateliers d’artistes. Tous sauront vous faire partager la passion pour leur art et leur sensibilité. Ils invitent régulièrement d’autres artistes à exposer. La Chapelle Saint-Roch situé dans le cimetière a été construite au XVIIe siècle pour remercier ce saint protecteur après la disparition de la peste.

Fin de cette première étape de cette Route touristique "secrets des Villages de caractère en Loire".

Poursuivez ce parcours touristique en suivant : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "secrets des Villages de caractère en Loire".

Pour vous rendre sur la route touristique "secrets des Villages de caractère en Loire"

Couvert

Charlieu

10 °C Couvert

Min: 10 °C | Max: 12 °C | Vent: 18 kmh 351°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de cœur sur la route touristique "secrets des Villages de caractère en Loire"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de Loire

Préparez vos vacances sur la route touristique "secrets des Villages de caractère en Loire" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "secrets des Villages de caractère en Loire" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 04/09/2021