Les routes touristiques en France

Tournon-d’Agenais (Plus beau village de France-47)

Tournon-d’Agenais : une bastide authentique façonnée par une longue histoire !

Ancienne bastide royale, Tournon-d'Agenaischarmant village étendu le long d'une colline en Lot-et-Garonne prend place sur une colline, dominant les vallées du Boudouyssou. Elle se situe à la limite du Tarn-et-Garonne, dans le Quercy blanc, non loin de ThézacVilleneuve-sur-Lot ou MasquièresLa commune fait partie de l'association Les Plus Beaux Villages de France.

Comme beaucoup de villes historiques de cette région, elle a été fondé à l'origine comme une bastide. Perchée sur un pech, la bastide royale de Tournon-d'Agenais, fondée au XIIIe siècle par Raymond VII, comte de Toulouse et représentant du roi de France, dispose d'un beau patrimoine : place des cornières et son vieux puits, beffroi agrémenté d'une horloge lunaire, ancienne maison des évêques d'Agen, remparts…

Dans l'église Saint-André-de-Carabaisse, vous pourrez admirer de très belles peintures murales et un intéressant clocher-château d'eau. Tournon-d'Agenais accueille des fêtes traditionnelles comme celle de la tourtière, dessert léger et croustillant fourré de pommes ou de pruneaux parfumés à l’Armagnac.  Tournon d'Agenais est une bastide authentique à découvrir absolument.

Préparer votre visite touristique à Tournon-d’Agenais

Tournon-d’Agenais se trouve à l'emplacement d'un ancien oppidum celte et d'une place gallo-romaine, elle devient bastide royale par Philippe III, fils du roi Saint LouisPendant la guerre des Albigeois, en 1212, à la suite de laquelle le vainqueur des Albigeois, Amaury de Montfort, donne à l'évêque Tournon d agenais le beffroi routes touristiques du lot et garonne guide du tourisme d aquitained’Agen la maison de l'Abescat. An 1271. Le comte de Toulouse, Alphonse de Poitiers, se meurt, sans héritier pour lui succéder. L’Agenais passe sous la coupe de son puissant voisin, le duc de Gascogne et roi d’Angleterre Edouard Ier. Soucieux de prémunir le flanc Est de ses domaines de la menace de son suzerain le roi de France, avec lequel les relations sont orageuses, le Plantagenêt ordonne la construction d’un réseau de citadelles.

Parmi celles-ci, Tournon-d’Agenais occupe une situation stratégique. À la lisière du Quercy français, son promontoire rocheux domine la vallée du Boudouyssou et ses champs. Les travaux de fortification démarrent en 1279. L’ancien château, rasé en 1212 pendant la croisade des Albigeois, est reconstruit. Une ceinture de maisons contiguës, toujours visibles aujourd’hui, constitue un formidable mur d’enceinte épais de plus de deux mètres. Lors de la guerre de Cent Ans, la ville changea souvent de mains. La commune est fortement touchée par les troupes protestantes lors des guerres de religion au XVIe siècle, en 1580, les Protestants rasent l'église catholique puis celle-ci est remplacée par l'Abescat.

Au cours de la période de la Convention nationale (1792-1795), la commune porta le nom révolutionnaire de Tournon-la-Montagne. Le 3 juillet 1944, 1 500 hommes de la Panzergrenadier division das Gespenst venant de Cahors et se dirigeant vers Villeneuve-sur-Lot, fait feu sur les quelques maquisards, non armés, présent, place du Foirail. Les opérations de représailles contre les résistants et la population civile durèrent 6 heures, durant lesquelles 9 personnes furent, torturées tuées par les Allemands et de nombreuses maisons furent pillées, mises à sac et quelques unes incendiées. Cet évènement est connu sous le nom de sac de Tournon-d'Agenais.

Installée sur un superbe et impressionnant promontoire rocheux dominant la paisible campagne agenaise et la vallée du Boudouyssoula bastide royale de Tournon-d'Agenais, dispose d'un beau patrimoine : place des cornières et son vieux puits, beffroi agrémenté d'une horloge lunaire, ancienne maison des évêques d'Agen, remparts… Tournon-d'Agenais fait partie de ces bastides qui ont conservé leur plan original, son histoire se découvre au gré d'une promenade où le temps s'estompe.

Entre ciel et terre, Tournon-d'Agenais est toujours ceinturée de remparts. À l’intérieur de l’enceinte, l’aménagement respecte le schéma traditionnel des bastides. Les bâtiments, toujours dotés de plus d’un étage, sont regroupés en plusieurs îlots, disposés autour de la place centrale. Au pied de la cité royale, l'Histoire du XXe siècle se rappelle cruellement au visiteur avec le mur des fusillés du 3 juillet 1944. L'entrée dans le village se fait par la porte principale. Dirigez-vous vers la place de la mairie, à un angle de la place centrale, sur des arcades de couverts médiévaux, le beffroi de 1637, ancienne résidence des évêques d'Agen, est surmonté d'un clocheton en bois équipé d'un étonnant cadran lunaire pour suivre les phases de l’astre de la nuit.

Le cadran lunaire est l'un des véritable curiosité de Tournon d'Agenais est son cadran lunaire. Celui-ci mérite quelques explications, un peu, techniques : le cycle lunaire étant de 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2,8 secondes, la petite aiguille de l'horloge effectuant deux tours par jour, ce mouvement est transmis sur un plateau de 59 dents dont l'axe est relié directement à la boule. L'erreur de 7 heures par an due aux 44 minutes et 2,8 secondes pourrait être rattrapée en reculant le plateau d'une dent tous les deux ans soit un décalage très minime. 

L'entraînement a été modifié lors de l'électrification de l'horloge par un micro-moteur qui supportait très mal de faire tourner ces liaisons assez archaïques et très dures. Tout ceci a été mémorisé à l'aide de roulements à billes et de transmissions par cardan, repeint et remis en service en décembre 1990 et depuis, assure avec exactitude les phases de la lunaison.

Tournon d agenais eglise saint barthelemy routes touristiques du lot et garonne guide du tourisme d aquitaineNon loin du beffroi se trouve le puits qui alimentait toute la ville de Tournon d'Agenais. La mairie occupe en partie un édifice des XIIIe-XIVe siècle, reconstruit partiellement à la fin du XIXe siècle, le rez-de-chaussée faisant office de halle. En flanant dans la rue de la Citadelle, vous passerez devant le presbytère. Vous pourrez également admirer une maison médiévale du XIIIe siècle, remaniée au XVIIIe siècle. Puis on arrive sur le chemin de ronde. De là, on peut voir les vestiges de l'ancien château royal ruiné devenu en 1661 un couvent. Le jardin de la mémoire possède un point de vue sur l'Agenais.

L'église Saint-Barthélémy est à proximité avec son clocher-château d'eau. L'église Saint-Barthélémy date de la fin du XIXe siècle. Elle remplace un ancien édifice autrefois installé contre les remparts de la commune et incendié par les protestants en 1561. Elle était une annexe de l'église Saint-André-de-CarabaissePar la suite, les messes ont été célébrées dans la maison de l'Abescat qui appartenait à l'évêque d'Agen.

L'architecte Charles Bouillet, de Marmande, construit un clocher-tour « florentin » en façade en 1898-1901. Mais celui-ci présente des lézardes qui obligent à le détruire en 1943. Un clocher en béton armé est construit entre le chevet de l'église et la sacristie en 1957. Il a la particularité d'intégrer un château d'eau.

A admirer tout particulièrement dans l'église Saint-Barthélémyun ensemble de vitraux réalisé par l'atelier Étienne et Mouilleron de Bar-le-Duc, élèves de Laurent-Charles Maréchal. Ils ont été posés en 1885, 1895 et 1901. A voir aussi ses peintures murales sur la voûte et les murs du chœur. Le peintre italien A. Michielin a réalisé des peintures murales sur le voûte et les murs du chœur, en 1937.

Dans le jardin municipal à proximité de l'église Saint-Barthélémy, une table d'orientation, avec panorama sur la vallée du Boudouyssou, s'ajoute à la découverte des lieux. Poursuivre votre promenade dans la rue du Bousquet, au niveau de la porte des protestants. Passez devant un alignement d'arcades, vestiges des échoppes médiévales. Vous arriverez devant l’ancienne résidence des Évêques d’Agen dite de l'Abescat du XIIIe siècle. Transformée en église après les guerres de religion, elle est convertie en atelier de salpêtre pendant la Révolution, avant de devenir une salle de spectacle. 

A la construction de la bastide Royale de Tournon-d’Agenais, d’étroites venelles, également appelées carreyrous, permettent la circulation entre ces blocs. Entre chaque maison sont aménagés des andrones, des espaces vides larges de quelques centimètres, toujours visibles aujourd’hui, prévus pour limiter la propagation des incendies et faciliter l’écoulement de l’eau.

Tournon d agenais eglise saint andre de carabaisse routes touristiques du lot et garonne guide du tourisme d aquitaineDe la rue des Arcades, prendre la rue des pénitents, puis suivre la rue Philippe du coin de la place pour atteindre les remparts et une passerelle originale du XIIIe siècle. Au pieds des remparts, le Tour de Ville vous offre de beaux panoramas sur les paysages environnants. Un agréable sentier contourne la bastide de Tournon-d’AgenaisPlusieurs sentiers permettent de se balader au cœur des vignobles qui produisent le vin de pays de Thézac-Perricard. De l'autre côté, le regard s'élance depuis la forêt du Verdus vers le Quercy Blanc.

Prendre la direction de l'église Saint-André-de-Carabaisse au lieu-dit Lamothe, à proximité du château de Lamothe-d’AnthéL'église Saint-André-de-Carabaisse située sur une motte, date du XIIe siècle, vous pourrez admirer de très belles peintures murales et un intéressant clocher-château d'eau. Principalement de style roman, elle a été en partie modifiée dans le courant du XVIe siècle. La famille d'Anthé patronne l'église Saint-André-de-Carabaisse.

La famille d'Anthé avait usurpé les dîmes des églises de Bourlens, Tourreil, Dausse, Saint-Léger, Saint-Félix et Saint-André-de-Carabaisse avant d'être menacés d'excommunication à la suite du concile du Latran de 1179. Ils ont alors rendus les dîmes usurpées aux évêques. C'etait l'église principale de Tournon jusqu’à la Révolution.

À l’époque romane, l’église Saint-André-de-Carabaisse se compose d’une nef rectangulaire avec un chœur terminé par une abside en hémicycle. Au sortir de la guerre de Cent Ans, l’église devait être en mauvais état. Elle est restaurée à l’initiative des Lustrac à partir de la fin du xve siècle en commençant par reconstruire le chœur carré et le mur ouest. Le chœur est voûté sur croisées d’ogives. La voûte est décorée de peintures représentant le tétramorphe, les quatre vivants de la vision d'Ézéchiel assimilés aux évangélistes.

Carnet pratique de Tournon-d’Agenais

Les incontournables de Tournon-d’Agenais

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

Activités & Festivités :

  • Profitez du 1er mai et de sa Fête des fleurs organisée par Les Amis de la Bastide pour visiter Tournon, vous pourrez rencontrer de nombreux artistes dont Jean-Pierre Freidrichs.
  • Foire à la Tourtière le 15 août, un événement festif mettant à l'honneur la spécialité du village, un délicieux gâteau composé de fines couches de pâte et de pommes aromatisé au rhum.
  • Un marché nocturne est également proposé en fin de journée le lundi entre juillet et août.
  • La fête des rosières propose ses animations tous les ans à la fin du mois d'août.

Plus d'information

Consulter nos pages :

  • A voir dans Tournon-d’Agenais
  • A faire dans Tournon-d’Agenais
  • Parcours touristique dans Tournon-d’Agenais
  • Histoire de Tournon-d’Agenais

Marchés à visiter près de Tournon-d’Agenais

  • Tournon-d’Agenais : marché dimanches matin (0 km)
  • Montaigu-de-Quercy : marché Samedi (7km)
  • Monsempron-Libos : marché Jeudi (10km)
  • Saint-Sylvestre-sur-Lot : marché Samedi (15km)
  • Puy-l'Eveque : marché Mardi (16km)
  • Montcuq : marché Dimanche (18km)
  • Prayssac : marché Vendredi (19km)
  • Sauveterre-la-Lemance : marché Mercredi (21km)
  • Monflanquin : marché Jeudi (23km)
  • Pujols : marché Dimanche (24km)
  • Monpazier : marché Jeudi (32km)

Sites touristiques près de Tournon-d’Agenais

  • Eglise de Notre-Dame (Lacour) : monument religieux (13 km)
  • Eglise Notre Dame (Frespech) : monument religieux (17 km)
  • Jardin du Pèlerin : jardin remarquable (20 km)
  • Lauzerte : plus beaux village (20 km)
  • Abbaye de Saint Maurin (Saint-Maurin) : monument religieux (23 km)
  • Monflanquin : plus beaux village (23 km)
  • Pujols : plus beaux village (25 km)
  • Grottes de Fontirou : site de grand beauté naturel (27 km)
  • Monpazier : secteur sauvegardé (32 km)
  • Eglise de Sainte Livrade (Sainte-Livrade-sur-Lot) : monument religieux (32 km)
  • Moissac abbatiale St Pierre (chemins de pèlerinage) : site du patrimoine (34 km)
  • Cahors Pont-Valentré (chemins de pèlerinage) : site du patrimoine (35 km)

Pour vous rendre à Tournon-d’Agenais dans le Lot-et-Garonne

Nuageux

Bourlens

18 °C Nuageux

Min: 18 °C | Max: 18 °C | Vent: 15 kmh 252°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur à Tournon-d’Agenais

Hébergement :

La Grange du Saltre

Gîte aménagé dans une grange avec vue dominante sur deux vallées à la campagne. Cette petite maison composée d'un rez-de-chaussée et d'un étage, est posée sur une propriété vallonnée et boisée.

Situé aux confins du Lot-et-Garonne, du Lot et du Tarn-et-Garonne et à proximité de la Dordogne. De la piscine, vous apprécierez le calme et la sérénité de ce site propice à la détente et la récupération. 

Plus d'information : La Grange du Saltre - "Le Saltre" - 47370 Courbiac - 06 37 01 14 21  - contact@grangedusaltre.fr - Site internet

Restauration :

Hôtel Restaurant Les Voyageurs

L'Hôtel Restaurant Les Voyageurs est un ancien relais de diligence au pied d'une bastide de Tournon d'Agenais.

La partie restaurant est constitué d'une grande salle sur le jardin et deux terrasses dont une dans le jardin fleuri, ils vous attendent pour déguster une cuisine élaborée à base de produits régionaux issus de producteurs proches.

Plus d'informationHôtel Restaurant Les Voyageurs - Le Bourg - route de Cahors - 47370 Tournon d'Agenais -  Tél. : 00 33 (0)5 53 40 70 28 - contact@hotel-restaurant-les-voyageurs-47.fr - Site internet

Découvrez les sites et lieux touristiques du Lot-et-Garonne

Préparez vos vacances à Tournon-d’Agenais dans le Lot-et-Garonne avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans le Lot-et-Garonne avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 20/12/2021