Route de la Soule la Mystérieuse (Pays Basque)

La route de la Soule la Mystérieuse dans le Pays Basque

En partant sur cette route touristique de la Soule la Mystérieuse de 123 KM, vous serez dans la plus typique des provinces Basques. La Soule correspond à une vallée, la vallée du Saison affluent du gave de Pau qui s’étend du Pic d’Orhy au Sud, plus haut sommet Basque, à l’Hôpital Saint Blaise.

La Soule ou xiberoa en basque et ses vastes forêts est la plus sauvage des trois provinces du Pays basque français. C’est une région Montagneuse aux vallées escarpées, aux forêts et profondes, peuplée de bergers et de leurs troupeaux.

C’est aussi la région des Espadrilles et fromage de brebis, d’une culture Basque intacte, faite de traditions, de chants, de danses...

Sur ce parcours vous découvrez Mauléon, capitale des Vicomtes de Soule, Larrau,... ses randonnées, son authenticité, son architecture proche de celle du Béarn voisin, son patrimoine, art roman et chapelles typiques isolées au cœur de la montagne.

Saint Jean Pied de Port classé "Plus beau village de France" sera votre point de départ de ce parcours touristique.

Prendre la D933 en direction de Saint-Jean-le-Vieux. Entouré d’eaux vives et de montagnes jalonnées de vestiges protohistoriques, Saint-Jean-Le-Vieux occupe une position stratégique à l’entrée de la plaine de Cize.

Les lieux de culte des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, les auberges et hostelleries y furent particulièrement nombreux; il en subsiste quelques-uns.

Sur la rive gauche du Laurhibar, vous trouverez la chapelle en ruines de Saint-Jean-d’Urrutia, c'est l’ancienne église paroissiale de ce qui fut la capitale du Pays de Cize du XI au XIIIè siècle.

Outre la modeste chapelle de Saint-Jean-d’Urrutia, vous visiterez Saint-Pierre-d’Usakoa, l’actuelle église paroissiale avec son très beau portail roman, la chapelle Saint-Blaise d’Aphat Ospitalia, ainsi que l’église de la Madeleine ou « Recluse ».

Le cimetière de la chapelle de La Madeleine recèle deux stèles discoïdales du XVIIe siècle. Un parcours fléché d’environ 10 km vous mènera sur ces différents sites, vous pouvez vous procurer le dépliant à la mairie.

La route de la Soule la Mystérieuse en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

La chapelle saint antoine d osquich la route de la soule la mysterieuse les routes touristiques pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineContinuer par la D18 vers Mendive, village de montagne du Pays de Cize, dans la vallée de l’Hergarai. Vous trouverez l’Eglise Saint Vincent du 13ème Siècle, portail roman. ll existe des dolmens, le plus célèbre étant celui de Gasteinia sur propriété privée.

Puis à Saint Sauveur, sur la route d’Iraty par la D18 se trouve la Chapelle de Saint Sauveur du 13ème Siècle et surtout sa fôret la plus grande hêtraie d'Europe.

Passer le col de Burdinkurutxeta « la petite croix de fer » en basque, il culmine à une altitude de 1 135 m. Le col est un des accès à Larrau via la forêt d'Iraty puis au reste de la Soule par le col d'Organbidexka littéralement « le petit chemin des charrettes » en basque et à la Navarre d'autre part, par la rivière d'Irati (ou Iraty).

Suivre la D19 puis la D113 vers Larrau, un petit village montagnard accueillant et parfaitement entretenu niché au pied du Pic d'Orhi et recroquevillé autour de son fronton et de son église.

Il s'agit d'un village traditionnel de la Soule avec ses maisons aux toits d'ardoise pentus. Belle petite balade au coeur des ruelles du village. L'église Saint-Jean-Baptiste a été classée monument historique en 2003. Ses parties les plus anciennes datent du XIIe siècle.

Gorges d holzarte la route de la soule la mysterieuse les routes touristiques pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineParcourez aux alentours la route du col d'Erroymedi, pays de la chasse à la palombe à la saison, visitez non loin de Larrau (8km) les gorges de Kakouetta... Le col d'Erroïmendi, le col d'Iratzabaleta, les gorges d'Holzarté, le pic de Bizkarzé et le pic d'Orhy sont accessibles à partir de Larrau, ainsi que la Forêt d'Iraty.

Possibilité de randonner aux gorges d'Holzarte, pendant des millénaires, les torrents ont creusé des gorges dans le calcaire du massif pyrénéen. Celle d’Olhadubi, affluent d’Holzarté, est franchie par une impressionnante passerelle qui s’élève à 150 m au-dessus du torrent. Construite à l’origine pour les besoins de l’exploitation de la forêt d’Holzarté, elle ne sert plus aujourd’hui qu’aux seuls randonneurs.

Suspendue 140m au-dessus du vide, la passerelle d’Holzarté est la plus spectaculaire de toutes celles que vous pourrez renconter entre l’Atlantique et la Méditerranée. Le panorama est saisissant, il ne faut pas avoir le vertige pour traverser tant on a l’impression de marcher dans le vide.

Vous trouverez aussi une belle balade à effectuer aux gorges de Kakouetta. Au programme des falaises vertigineuses, végétation luxuriante, refuge de rapaces majestueux, le cœur de la montagne basque réserve bien des surprises aux amoureux de la nature.

Les Gorges de Kakuetta, Amazonie des latitudes tempérées, vous invitent à sillonner un canyon de 2 km de long, en suivant une rivière tortueuse sur sentiers et passerelles aménagés. Clou de la balade, la fameuse cascade qui chute d’une vingtaine de mètres.

Mauleon la route de la soule la mysterieuse les routes touristiques pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineAprès ces balades, retour par la D26 en passant par Licq Atherey, c'est dans un magnifique paysage montagneux à l'entrée du village de Licq, formé d'étroites vallées que se mêlent les eaux du gave de Larrau et de l'Uhartzia venant de Sainte Engrâce pour former la principale rivière de Soule : le Saison.

Licq et Atherey s'étire le long du Gave, réunis en 1843, il forme un petit village dynamique où il y fait bon vivre, niché au pied du mythique Chapeau de Gendarme de 572 m avec son point de vue et une table d'orientation.

Ne manquez pas de visiter l'Église Saint-Julien de Licq dont les origines remontent au milieu du Moyen Âge et qui a été fortement remaniée au XIXe siècle et L'église d'Athéry.

Poursuivez sur la D26 et la D918 jusqu'à Gotein Libarrenx. Gotein et Libarrenx possèdent tous les deux une église au clocher-mur dit "trinitaire" c'est-à-dire que la crête du mur, percé de baies où tintent les cloches, s'y achèvent par trois grandes pointes à peu près d'égale hauteur, figurant la Trinité.

La colline Gastelugain est occupée par une enceinte dite protohistorique, dotée d'un parapet qui en fait le tour, ainsi que d'un système d'éperon barré, composé de plusieurs parapets et fossés successifs.

En continuant sur la D918, Mauléon sera la prochaine étape de cette route touristique. Mauléon capitale de la Soule, vieille ville féodale, est bâtie sur la rive droite du Saison ou gave de Mauléon, au pied d'une colline où s'élèvent les ruines du château. La ville neuve s'étale dans la vallée.

Mauleon le chateau fort sur la route de la soule la mysterieuse les routes touristiques pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineCommencer votre balade dans cette ville féodale par la mairie, située sur la place des Allées, a été construite pour le comte Philibert de Gramont par François Mansart dont on reconnaît le style avec l’alternance des lucarnes à fronton arqué et triangulaire et les larges fenêtres espacées.

La Maison de la Fée, 8 rue du Fort, réputée la plus ancienne de Mauléon. Elle porte la date de 1485 mais date plus probablement de 1785. Elle reflète l'habitat paysan traditionnel, avec une grande porte au rez-de-chaussée pour le bétail et l'appartement à l'étage.

La maison de Bela ou manoir de Bela qui domine la Haute-Ville avec sa tourelle ronde. Elle est particulièrement connue parce qu'en 1587 son propriétaire, Gérard de Béla, décida d'instaurer des impôts, innovation qui déplut particulièrement aux habitants de la ville.

La halle datée de 1765, était réclamée par les habitants depuis le terrible incendie de 1641 qui avait détruit une vingtaine de maisons, n'en laissant que onze pouvant encore correctement abriter le marché sous leurs auvents.

Le château de Maytie dit d'Andurain a été édifié à la fin du XVIe siècle par Pierre de Maytie. Le logis rectangulaire cantonné de pavillon est orné de fenêtres à meneaux et de lucarnes ouvragées de style Renaissance. Inscrit monument historique en 1925, il a été partiellement classé.

Mauleon sur la route de la soule la mysterieuse les routes touristiques pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineNe manquez pas lors de votre passage la chapelle de Saint-Jean-de-Berraute est attestée dès 1220. Elle faisait partie de la commanderie gérée par les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem ou chevaliers de Malte. Cette commanderie hébergeait les pèlerins de Saint-Jacques venant d'Oloron par l'Hôpital Saint-Blaise et se dirigeant par Ordiarp vers Ostabat.

Mais aussi l'Église Notre-Dame de la Haute-Ville : c'est un parchemin du 4 juin 1373 qui donna l’autorisation de l’évêque d’Oloron pour construire une nouvelle chapelle et l'église Saint-Jean-Baptiste qui a été construite à la fin du XIXe siècle.

L'ancien couvent des Dominicaines, rue de Belzunce, transformé aujourd'hui en résidence autour du cloître mérite votre attention.

Après toute ces visites, continuer sur la D918 vers le Col d'Osquich. Le col est réputé pour la chasse à la palombe qui s'effectue à l'aide de "pantières". Cette activité semble être attestée depuis l'époque d'Henri IV.  L'accès à la chapelle Saint-Antoine à 706 m se fait par le col d'Osquich.

Prochaine halte sur le parcours le village de Gamarthe en suivant la D918 et D933 avec son église Saint-Laurent du Moyen Âge. La croix de Galcetaburu date du XVIIIe siècle. Les fermes Bidegainea et Bordaburua datent du XVIIe siècle.

La chapelle saint sauveur a mendive la route de la soule la mysterieuse les routes touristiques pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineCintinuez sur la D933 vers Larceveau au cœur de l'Oztibarre, petite vallée de la province basque de Basse Navarre. D'un coté, au sud de Lantabat, l'Oztibarre représente une voie de passage très ancienne en direction des Cols des Pays de Cize où les intendants du XVIIIème siècle purent faire exécuter la seule route en ligne droite du Pays Basque de part et d'autre de Larceveau.

A l'origine le bourg de Larceveau était une ville neuve construite sur le chemin de St Jacques de Compostelle. Elle constituait un passage obligé pour les pèlerins venant d'Ostabat et gagnant St Jean Pied de Port. Le bourg a été victime de guerres de religion et a été totalement détruit par un incendie au XVIe siècle.

Le hameau d'Utziat, sur la route de St Jean-Pied-de-Port, se compose de quelques maisons, héritières des maisons des donats du prieuré-hôpital Sainte-Madeleine. La route a scindé la formation hospitalière : à l'ouest, la maison prieurale contre laquelle s'adossait l'église romane, le cimetière désaffecté et le moulin récemment rénové; à l'est, les quatre dernières maisons des donats relevés de leurs vœux à la suppression de l'hôpital en 1784.

Retour par la D933 à Saint Jean Pied de Port

Carnet pratique de la route de la Soule la Mystérieuse

Saint-Jean-le-Vieux

Les Romains s’y fixent dès 15 avant J.C. pour installer une station routière désignée par un document antique sous le nom d’IMUS PYRENAEUS (pied des Pyrénées).

Les fouilles sur ce site, découvert en 1965 par Monsieur TOBIE et classé Monument Historique en 1984, ont permis de mettre au jour des thermes ainsi que divers mobiliers (amphores, monnaies, verre, céramiques,…) exposés dans le musée visitable construit à proximité.

De nombreuses communes se trouvent sur la via Podiensis, l'un des chemins du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui part du Puy-en-Velay, se prolonge jusqu'au col de Roncevaux et, de là, jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Saint-Jean-le-Vieux est également située sur la voie de la Nive, une variante du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle suivie par les pèlerins qui, de Bayonne, recherchaient à regagner le Camino navarro avant sa traversée des Pyrénées, à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Les Gorges de Kakuetta

Les Gorges de Kakuetta sont ouvertes du 15 mars au 15 novembre, sans interruption, tous les jours de 8h00 à la tombée de la nuit en journée continue.

Pour les visiter, il vous faut prendre un billet d'entrée au bar "la Cascade".
Si conditions météorologiques défavorables : fermeture exceptionnelle du site.

Mauleon

A ne pas manquer... La fabrication d’Espadrilles :

L’espadrille a fait son apparition au 18ème siècle, faite à base de chanvre importé d’Asie et filé en Espagne.

L'espadrille est souple et légère, elle fait partie du costume Basque traditionnel au même titre que le béret.

Mauleon Capitale de la soule : site web

Le fromage de Brebis

Terre d’élevage et de pâturages, la Soule vous invite à suivre la route des fromages d’Itxassou à Arette par Saint Etienne de Baigorry, vous découvrirez les fameux fromages de brebis Basques dont l’AOC Ossau Iraty.

Licq et Atherey

Il est le domaine privilégié des pêcheurs de truites et des chasseurs de palombes .

Sa base nautique permet d’accueillir des compétitions de canoës-kayaks et autres (luge d'eau, hot dog, rafting..) sur les eaux tumultueuses du Saison.

De nombreux sentiers de randonnée balisés partent du village, 1 sentier de découverte « La Saligue » a été aménagé le long du Saison.

 

Pour vous rendre sur la route de la Soule la Mystérieuse

Uhart

Ciel dégagé 15 °C

Ciel dégagé

  • Min: 14 °C
  • Max: 15 °C
  • Vent: 11 kmh 70°

Le saviez-vous ?

La soule

Comme le reste du Pays Basque et ici avec peut être plus d’acuité encore, on a toujours revendiqué et pratiqué une certaine indépendance.

En effet, dés le Moyen Age les Souletins se sont toujours arrangés pour ne dépendre de personne, c’est toujours le cas aujourd’hui avec une économie agricole un peu décalée. La Soule, ce sont des siècles d’autogestion, ici c’est un syndicat, le Syndicat de Soule qui gère et administre, ne rendant compte qu’aux habitants.

Le Syndicat tire par exemple ses revenus de la coupe de bois, de la chasse en faisant payer le prix des locations d’emplacements aux chasseurs qui viennent de loin y chasser la palombe.

Au détour d’un chemin vous découvrirez alors de curieux panneaux en traversant une forêt : « Forêt Syndicale de Soule » vous rappelant qu’ici vous êtes en Soule, une région très originale à visiter pour son dépaysement !

Nos coups de coeur sur la route de la Soule la Mystérieuse

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristiques des Pyrénées-Atlantiques

Préparez vos vacances sur la route de la Soule la Mystérieuse avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route de la Soule la Mystérieuse avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Commentaires (1)

Eglise de l'hopital saint blaise
  • 1. Eglise de l'hopital saint blaise (site web) | 11/10/2018
Comme le dit l'article "En partant sur cette route touristique de la Soule la Mystérieuse de 123 KM, vous serez dans la plus typique des provinces Basques. La Soule correspond à une vallée, la vallée du Saison affluent du gave de Pau qui s’étend du Pic d’Orhy au Sud, plus haut sommet Basque, à l’Hôpital Saint Blaise."
Venir jusqu'à l'hôpital Saint Blaise, c'est découvrir un lieu exceptionnel chargé d'histoire. L'église du village est classé patrimoine mondial de l'humanité (UNESCO), au titre des chemins de St Jacques de Compostelle. La visite promet des surprises grâce à ses influences mauresques et grâce également à son spectacle son et lumière (tous les jours 11h, 17h, 18h30 pour 5 euros) qui vous projette dans l'histoire de ce lieu.
Des visites audio-guidées sont également disponible en plusieurs langues en participation libre. Site web : http://www.hopital-saint-blaise.fr/

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/11/2017