Route de la Traversée des Cîmes (Pays Basque)

La route de laTraversée des Cîmes Pays Basque

La route touristique de la Traversée des Cîmes de 150 KM débutera à Saint-Etienne-de-Baigorry. La commune a su garder toutes les traces de son passé.

L'histoire parle au travers des murs et les pierres se dévoilent au rythme de vos visites : Cromlechs, Menhirs, Dolmens, maisons de pur style navarrais aux linteaux sculptés : le pont romain datant de 1661, l'église fondée au XI éme siècle, les chapelles d'Occos, d'Urdos du XVII éme.

Visitez l'église Saint Etienne du 17ème, et de l'autre côté du pont de la Nive du 17ème, le château d'Etxauz, aux quatres superbes tours d'angles, salle d'armes et escaliers magnifiques... Remarquer le plan à tours d'angle du château d'Etxautz qui orne un paysage magnifique digne des seigneurs navarrais qui l'édifièrent.

Quand au château de Licerasse, il peut être cité en exemple d'architecture régionale. Le chateau d'Urdos impressionne par sa façade imposante garnie de fenêtres à meneaux. Les belles maisons basques navaraises feront rêver les amateurs de pierres taillés ,de linteaux gravés, de balcons de bois

Aux alentours, une balade au col d'Ispeguy s'impose pour les amateurs de belle balades.

Prenez la D948 jusqu'a la coquette et attrayante localité d’Osses. Le village a plusieurs quartiers, visitez ses belles maisons Basques traditionnelles au mélange d'influences à la fois Labourdines et Navarraises.

Ne manquez pas l'Eglise Saint Julien du 16ème qui a remplacé une chapelle Romane du 12ème, la maison Sastriarena, à la sortie du village en direction d'Irissary, qui était autrefois la résidence secondaire des Evèques de Bayonne, et enfin le quartier Ugarzan et son hospice ayant appartenu à Roncevaux.

Nombreuses balades et sentiers se situe autour d'Osses, découvrez notamment les cascades du Laka et les monts Baigura et L'Hartzamendi.

Continuer sur la D22, puis la D8 vers Irissary. La naissance d'Irissarry ainsi que la construction de la commanderie "Ospitalea" et de son oratoire datent du XIIème siècle, vers l'an 1150.

La route de la Traversée des Cîmes en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Issary la commanderie ospitalea la route de la traversee des cimes routes touristiques des pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineIrissary est située sur la voie de la Nive, est une variante du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle suivie par les pèlerins qui, de Bayonne, recherchaient à regagner le Camino Navarres avant sa traversée des Pyrénées, à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Vous trouverez de très belles fermes et la maison de maître Gazteluberria, des Stèles discoïdales et L'église Saint-Jean-Baptiste des XVe et XVIIe siècles.

Poursuivez votre escapade sur la route touristique de la Traversée des Cîmes en direction de Hélette via D22. Contrairement à de nombreux villages basques, Hélette ne présente pas le triptyque église-fronton-place, l’église se trouvant initialement à l’écart du bourg.

L'église Sainte-Marie d'Hélette, comme celles de l'ancien diocèse de Bayonne, possède trois étages de galeries de bois. La construction de ces galeries fut décidée par l'évêque de Bayonne, afin accueillir plus de fidèles. Celles-ci datent de 1695. Traditionnellement, les hommes y prenaient place tandis que les femmes s'installaient en bas. .

Les maisons de maître Bitirenea et Santa Maria datent du début du XVIIe siècle. Des maisons anciennes, principalement du XVIIIe siècle, sont répertoriées par les monuments historiques.

Le cimetière entoure l’église sur trois cotés et recèle des stèles discoïdales. En 1923, une quarantaine de stèles étaient visibles, dont une datant de 1600, la plupart du XVIIe siècle.

Prenez la D151 en direction de Saint-Martin-d'Arberroue. Le village peut s'enorgueillir de très belles maisons basques dont certaines existaient déjà en 1435.

Grotte d isturitz routes touristiques des pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineVous ne pourrez quitter Saint-Martin sans visiter les magnifiques grottes d'Oxocelhaya, qui sont classées Monument Historique. Prenez la direction d'Isturitz via la D251.

La grotte d'Isturitz, la première, est mondialement connue des archéologues. On y a retrouvé près de 45 000 pièces de mobilier et objets d'art, témoignant de la présence d'atelier de fabrication de vêtements datant d'il y a 14 000 ans ! Sur ses parois, des gravures rupestres remarquables, dont un pilier qualifié d'oeuvre d'art où trois animaux superposés interpellent encore les chercheurs.

Se diriger par la D251 et D 10 vers Hasparren par des chemins de traverses odorants, des paysages sublimes et atypiques vous mèneront dans ses villages au bâti architectural des plus remarquables, des échoppes d’artisans d’art au savoir-faire inattendu.

L’histoire du Pays Basque se retrouve ici aux grottes d’Isturits et Oxocelhaya, classées Monuments Historiques, lieu emblématique de la préhistoire et de la géologie, venez découvrir l’histoire de notre Humanité et laisser aller votre imaginaire au milieu de concrétions millénaires.

Hasparren possède un patrimoine religieux riche avec entre autre, le retable en bois polychrome de la chapelle d’Elizaberri et les fresques en couleur de la chapelle art-déco, Notre Dame du Sacré Cœur.

Hasparren routes touristiques des pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineLes rues pentues recèlent des maisons à colombage, anciennes fermes basques très typées qui datent pour la plupart des XVII et XVIIIème siècle. Elles desservent les onze quartiers disséminés dans les coteaux ceinturant le bourg. 

Eyhartzea est la maison aux volets verts qui a appartenu au poète, romancier, Francis Jammes qui y passa les dix-sept dernières années de sa vie. Elle se visite aujourd’hui. 

Puis poursuivez vers Saint-Pierre-d'Irube par la Route des Cîmes construite par Napoléon 1er avec une magnifique vue sur les Pyrénéees. Admirer l'ancienne benoîterie classée aux monuments historiques. Elle fait partie des maisons Elizaldia, Elizabelar, Ibarbide, Bidart et Martino qui entourent l'église Saint-Pierre.

Le cimetière qui encercle celle-ci contient un tombeau qui fait l’objet d’une inscription auprès du ministère de la Culture.Le cimetière originel recèle quelques stèles discoïdes recensées par l’association Lauburu.

Poursuivez votre escapade sur la route de la traversée des Cimes en suivant la direction Villefranque via D22, admirer l'église Saint-Jean-Baptiste inscrite aux monuments historiques et les Stèles discoïdales.

Continuer jusqu'à Ustaritz par la D137. Ustaritz est située sur la voie du Baztan, une voie du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traverse les Pyrénées le plus à l'ouest et par le col le plus bas (col de Belate, 847 m). C'est la voie antique qu'empruntaient les pèlerins descendus à Bayonne, soit le long de la côte sur la voie de Soulac, soit parce qu'ils y débarquaient, pour rejoindre le Camino francés le plus rapidement possible

Villefranque eglise routes touristiques des pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineLa commune d'Ustaritz compte plusieurs châteaux sur son territoire. Le château de la Motte ancienne demeure des vicomtes du Labourd et des ducs d'Aquitaine. À l'ouest d'Ustaritz, le château d’Haitze (XVIIe siècle), surplombant une colline, est la demeure d’une des plus anciennes familles de nobles du Labourd.

Le château Larreguienea, du XVIIe siècle, se dresse au quartier Hérauritz. Le château Haltya, dans le quartier Hérauritz, fut quant à lui, construit par Sauveur Halty, à son retour du Mexique en 1874. Le château Arkiberria, dans le quartier Elizahegi, est un manoir de style écossais construit en 1860 par Jean Olhagaray, un entrepreneur originaire de Villefranque parti exploiter la mine d’argent de Sinaloa au Mexique.

Le château Lota, propriété communale, occupe une place centrale dans le village, entre Bourg Suzon et quartier Hiribehere, à proximité de l’église Saint-Vincent, construite en 1864.

D'autres châteaux, plus récents, sont dus aux Américains, basques expatriés, revenus d'Amérique au XIXe siècle, et plus particulièrement, du Chili et du Mexique.

Visitez l'église Saint-Vincent, datant du XIXe siècle et l'église Notre-Dame-de-la-Purification, au lieu-dit Arrauntz. Comme dans beaucoup d’églises du Labourd, deux étages de galeries en bois ont permis d’augmenter la capacité d’accueil de l’édifice religieux. Le cimetière contient de nombreuses stèles discoïdales, datant pour certaines d'entre elles des XIIe et XIIIe siècles.

Itxassou pas de roland routes touristiques des pyrenees atlantiques guide du tourisme nouvelle aquitaineAprès une visite au musée de la Petite Labourdine, continuer vers Itxassou via D932. Situé sur le sentier bordant les eaux tumultueuses de la Nive en direction de l'Artzamendi. Selon la légende, Roland, longeant la vallée de la Nive pour se rendre à Roncevaux, s'est frayé un passage à travers un énorme rocher à l'aide de sa « durandal ».

L'église Saint-Fructueux date du XVIIe siècle et le cimetière qui entoure l'église est riche en stèles discoïdales et tabulaires.

Prenez la D918 jusqu'à Bidarray, un village au pied des crêtes d'Iparla et visiter la Maison du Pottok. Au carrefour des trois Vallées Nive, Baztan, Begieder, Bidarray est l’un des sites les plus prenants du Pays Basque.

Ancien prieuré de Roncevaux, le village de Bidarray accueillait les Pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. Le village, situé sur une colline où s’élèvent les Crêtes d’Iparla, offre de multiples activités pour s’éclater et profiter pleinement de la nature.

La commune présente un ensemble de maisons et de fermes dont la construction des plus anciennes remonte au XVIIe siècle. Le pont Noblia, sur la Nive, fut construit au XIVe siècle. L'église de l'Assomption, d'origine médiévale (XIIe siècle) a été reconstruite en 1625. C'est une église à campenard.

Avant de partir visiter la grotte de Zelharburu et sa stalagmite qui donnait lieu à un pèlerinage dédié à Harpeko Saindua.

Retour à St Etienne de Baigorry

Carnet pratique de la route de la Traversée des Cîmes

  • St Martin d'Arberroue : Site web
  • Les grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya- Pays Basque : site web

Sur place, les grottes d'Isturitz et Oxocelhaya proposent également un musée-boutique et un snack avec des produits du terroir. Des animations autour de la préhistoire sont proposées toute l'année.

Entre plaine et montagne, Hasparren est au cœur d'un territoire où sont organisés des sentiers de randonnées pédestres ou équestres, où se découvrent l'architecture basque et les traditionnelles parties de pelote toujours présentes lors des fêtes traditionnelles. 

Des sentiers de randonnée mènent aux sommets du Mondarrain et de l'Artzamendi, ou jusqu'au calvaire qui surplombe Ainhoa.

La commune de Itxassou accueille également la « Forêt aux lapins », un parc à thèmes sur les lapins.

  • Hélette

À Hélette, à l'occasion de la Fête-Dieu, les jeunes gens, revêtus de tenues militaires du XIXe siècle, exécutent dans l'église une véritable parade, pour rappeler que la région ne s'estima jamais inféodée à Napoléon.

  • Bidarray

Bidarray est le point de départ d'un tronçon du GR 10 qui rejoint Saint-Étienne-de-Baïgorry en passant par les crêtes d'Iparla, aux quatre sommets principaux : l'Aintziaga (905 m), l'Astate (1 022 m), le Buztanzelai (1 029 m) et l'Iparla (1 044 m).

Ce trajet chevauche la frontière franco-espagnole (borne frontière n° 90). Il est emprunté par des troupeaux de brebis, de chèvres et de pottoks, à demi sauvages.

Il est fréquenté par l'une des plus importantes colonies de vautours fauves d'Europe qui nichent en grand nombre sur une ceinture de falaises.

De mars à novembre, on peut également y observer quelques vautours percnoptères.

Il offre également un beau point de vue sur l'Artzamendi (montagne des ours en basque) qui domine Itxassou,

Espelette, Souraïde et Louhossoa du haut de ses 926 mètres (plus haut sommet du Labourd, et qui abrite une nécropole protohistorique de l'âge de fer, constituée d'un ensemble de cromlechs, notamment au col de Meatxe.

Pour vous rendre sur la route de la Traversée des Cîmes

Saint-Etienne-de-Baigorry

Couvert 19 °C

Couvert

  • Min: 18 °C
  • Max: 19 °C
  • Vent: 8 kmh 90°

Le saviez-vous ?

A Saint-Martin-d'Arberoue, outre les fêtes de Saint Martin, la Fête Dieu "Besta Berri" revêt un caractère typique au Pays Basque.

Les hommes constituent une "garde nationale" où se mêlent sapeurs, tambours majors et autres soldats. Les costumes, hauts en couleurs, sont entièrement l'oeuvre des femmes du village.

La troupe défile ainsi en musique alternant chants et batterie fanfare. Cette fête mobilise tout le village, jeunes et vieux, hommes et femmes.

Cette troupe qui s'avance en dansant se compose de "coqs" veste rouge à épaulettes, shako avec plumets et perles, du suisse porteur d'une hallebarde, des sapeurs coiffés d'un bonnet à poil de 40 cm de haut orné de plumets et de miroirs.

Ils portent une hache sur l'épaule, ce sont les danseurs les plus remarqués lors de l'entrée dans l'église.

Nos coups de coeur sur la route de la Traversée des Cîmes

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristiques des Pyrénées-Atlantiques

Préparez vos vacances sur la route de la Traversée des Cîmes avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route de la Traversée des Cîmes avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 04/11/2017