Jardins du Château d’Hauterive (jardin remarquable)

Les jardins du Château d’Hauterive à Issoire

La particularité du château d'Hauterive, outre un site exceptionnel c’est que le parc a gardé son tracé d’avant la Révolution. Pas de piscine ou de tennis disgracieux, mais au contraire des arbres replantés à l’identique, les mêmes allées et bosquets, et surtout un potager fleuri, beau et productif à la fois, dans les parterres en face du château d'Hauterive.

Les enfants reçoivent un petit jeu très bien conçu avec des questions sur leur visite, tandis que les adultes, plan à la main, découvrent le « Ha-Ha » ; ouverture en trompe l’œil dans le mur d’enceinte pour prolonger la perspective, la chambre de verdure, le belvédère, les dépendances…

Les jardins du château d'Hauterive mérite pleinement son label de "Jardin Remarquable" et c’est une visite qui vaut vraiment le détour.

Surplombant Issoire et la Couze Pavin, ces jardins, dont le tracé actuel est resté étonnamment proche de celui reproduit sur un plan aquarellé, à la fin du XVIIIe siècle, offrent de très jolis points de vue sur le paysage environnant.

La terrasse d'accueil, remaniée au 19e siècle, est constituée d'une pelouse, fermée au sud par un jardin de buis ombragé d'arbres et bordée sur ses côtés nord et est, le long des murs de soutènement, d'un alignement bas de buis et d'anciens rosiers roses du Bengale.

Un escalier concave donne accès aux jardins anciens constitués d'un ensemble de bosquets de composition classique, d'un grand jardin potager et de deux anciens vergers aujourd'hui disparus.

Un pont décoré de pots à feu surplombe des petites douves sèches et relie la maison à un grand potager à la française, ceint de murs de soutènement au nord et en partie à l'est.

Composé de 8 parterres oblongs s'ordonnant autour d'un bassin central, il est à la fois jardin utilitaire et jardin d'agrément, grâce à ses bordures de buis et ses plates-bandes où s'épanouissent pivoines, iris, lis, delphiniums, hémérocalles, sauges, lupins, dahlias, etc., yuccas et roses anciennes.

D'une superficie de 7 Ha, les bosquets sont traversés par plusieurs allées, dont la principale, longue de 360 mètres est bordée de contre-allées, et vient buter sur un ha-ha, doublé à l'extérieur par un saut du loup qui libère la vue sur la campagne extérieure.

Les autres allées offrent des promenades plus ou moins ombragées qui mènent à des cabinets de verdure, Au XIXe siècle, une grande allée sinueuse, destinée à accueillir quelques essences plus exotiques, est rajoutée à cette structure régulière. Ces bosquets sont actuellement en cours de restauration.

Les jardins du chateau d hauterive jardins remarquebles routes touristiques du puy de dome guide du tourisme d auvergneLe parc et le jardin potager du château de Hauterive à découvrir lors de vos vacances dans le Puy-de-Dôme

La terrasse d'accueil, remaniée au début du 19ème siècle, s'ouvre largement sur le paysage environnant ; elle est actuellement constituée d'une pelouse, fermée par un labyrinthe de buis au Sud et bordée sur ses côtés Nord et Est d'un alignement de buis et de rosiers roses du Bengale : "Old Blush China", rosier introduit en Europe vers 1790 et à l'origine, par croisements successifs avec les anciennes variétés européennes, du caractère remontant de nos roses actuelles.

Un escalier concave donne accès aux jardins anciens, composés d'un ensemble de bosquets de 7 hectares, d'un potager à la française de 9.000 m2 et d'un ancien verger de 4 hectares qui occupait autrefois toute la partie Nord en contrebas du domaine.

Un pont décoré de pots à feu surplombe des petites douves sèches et relie le château à un grand jardin potager à la française de 9.000 m2, ceint de murs de soutènement au Nord et en partie à l'Est.

Constitué de parterres oblongs s'ordonnant autour d'un petit bassin central, il sert à la fois de jardin utilitaire et de jardin d'agrément grâce à ses bordures de buis et ses plates-bandes où s'épanouissent vivaces, bulbes, yuccas et quelques variétés anciennes de rosiers bourbons.

Laissé en l'état de friche, ce jardin fait l'objet d'une remise en état progressive depuis 1998. Sur les 8 parterres se trouvant autour du bassin central et composant la partie potager, 4 (extérieurs) sont engazonnés, les 4 autres sont cultivés. Chaque carré est subdivisé en 4 et chaque mini-parcelle est confiée à un Issoirien qui la cultive, à l'exception du carré se trouvant près de la serre, réservé aux propriétaires.

Jardins du chateau d hauterive jardins remarquebles routes touristiques du puy de dome guide du tourisme d auvergneDes contre-allées engazonnées permettent d'accéder à ces carrés cultivés. En contrebas, il y avait auparavant un verger de 4 hectares qui n'existe plus aujourd'hui, mais dont subsiste un très vieux murier à soie.

Entre la contre-allée de bosquets et le jardin potager, s'étend une zone triangulaire. Cet espace était, jusqu'à la fin du 18ème siècle, intégré aux bosquets et un mur fermait en contrebas le potager. Au début du 19ème siècle (avant 1820), ce mur fut déplacé et reconstruit en alignement de la contre-allée Nord de l'allée principale des bosquets. Ce talus triangulaire, dont l'aménagement est en cours de projet, bascula alors dans l'espace consacré au jardin potager qu'il surplombe légèrement.

Tout comme le potager qui, de par sa situation se devait d'être attrayant à l'oeil, les bosquets étaient également conçus pour joindre l'utile à l'agréable. D'une superficie de 7 hectares, ils sont percés de plusieurs allées qui offrent des promenades ombragées et mènent à des petits cabinets de verdure circulaires aménagés en leur centre.

Bordée de contre-allées, l'allée principale longue de 360 mètres par 12 mètres de large (+ 6 mètres pour chacune de ces contre-allées) vient buter sur un ha-ha, doublé à l'extérieur par un saut de loup.

Le "ha-ha" est une ouverture créée dans le mur de clôture, destinée à prolonger une perspective, tout en interdisant le passage, ce qui suscitait un mouvement de surprise (ha! ha!) qui a donné son nom à cet artifice trompeur. Ces "trompe l'oeil" furent créés au 17ème d'abord au fond d'une allée. Au 18 et 19ème siècles, surtout dans la période des jardins anglais, on trouvera des ha-ha formés par le fossé lui-même, remplaçant les murs. On ne voyait alors plus la différence entre le jardin lui-même et le paysage environnant, mais le passage était interdit.

Les autres allées, tout en offrant des promenades ombragées qui menaient à des structures géométriques diverses (cabinet de verdure circulaire, rotonde, rond-point), délimitaient des parcelles gérées en système de taillis qui s'intégraient alors dans le circuit d'économie domestique du domaine. Hormis un petit bosquet d'agrément planté d'arbres persistants en quinconce, tous les autres étaient gérés en système de taillis.

Utilisés pour le chauffage et la fabrication d'échalas nécessaires à la culture des vignes, ces bosquets s'intégraient alors dans le circuit d'économie domestique du domaine. Ce type de gestion tomba progressivement en désuétude et ces bosquets de bois taillis se transformèrent au fil des années en bosquets de moyenne, voire de haute futaie.

Carnet pratique des jardins du Château d’Hauterive

Informations touristiques des jardins du Château d’Hauterive

Château d’Hauterive

Rue Ernest d’Hauterive - 63500 ISSOIRE – Puy de Dôme, Auvergne
Tél. : 04 73 89 22 77 - Mob. : 06 68 29 20 85 Site web

Plus d'informations :

  • Visites individuelles libres
  • Visites individuelles guidées
  • Animaux acceptés en laisse
  • Parking
  • Toilettes

Consulter notre page sur le château d'hauterive

Ouverture :

Horaires d’ouverture du Château d’Hauterive : Les jardins et les dépendances sont ouverts au public :

  • Tous les jours (sauf le mardi) en Juillet et Août
  • Tous les week-ends et jours fériés en Juin et Septembre
  • Sur rendez-vous en dehors de ces périodes
  • Pendant le week-end des rendez-vous au jardin organisé par le Comité des Parcs et Jardins, le jardin reste ouvert le samedi soir

Tarifs :

  • Tarif normal : 5 €
  • Tarif réduit : 3 € (étudiants, demandeurs d’emploi, carte VIP Puy-de-Dôme, Pass Issoire, carte CE Cezam)
  • Tarif de groupe : 4 € (à partir de 15 personnes)

*Nous vous rappelons que les prix et les horaires qui figurent sur le site ne sont qu’indicatifs et sont susceptibles de changer sans préavis

Pour vous rendre aux jardins du Château d’Hauterive

Issoire

Couvert 13 °C

Couvert

  • Min: 13 °C
  • Max: 13 °C
  • Vent: 22 kmh 280°

Le saviez-vous ?

Depuis le 21 janvier 2005, le jardin d'Hauterive est l'un des jardins ayant obtenu le label "jardin remarquable" en Auvergne avec l'arboretum de Balaine dans Allier, les jardins du château de Cordes et du château d'Opme dans le Puy-de-Dôme.

En partenariat avec l'Etat, la DRAC, le Conseil Régional, le Conseil Général et le Comité des Parcs et Jardins de France, des travaux de restauration de ces bosquets sont entrepris depuis l'automne 2001. La replantation complète à l'identique, grâce à des plans anciens, des quatre alignements de tilleuls de l'allée double s'est effectuée durant l'automne 2001 et le printemps 2002. Seule une palissade de charmilles a été créée délimitant l'accès au jardin et au potager.

En 2004, des petits plants d'arbres ont été replantés dans les parties les plus touchées du parc. Suivront la restauration des autres allées anciennes, de la grande rotonde et d'un cabinet de verdure, puis d'une partie de l'allée sinueuse créée au 19ème siècle pour accueillir quelques arbres de collection.

Nos coups de coeur aux jardins du Château d’Hauterive

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du puy-de-Dôme

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Issoire avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/11/2017