Route à travers le Loiret

La Route touristique à travers le Loiret : nature et histoire !

Le département porte le nom de la rivière qui prend naissance au parc floral de la Source à Orléans. Porte d’entrée dans le Coeur Val de Loire, classé par l’Unesco au patrimoine mondial de l’Humanité, le département du Loiret est situé à une centaine de kilomètres au sud de Paris.

Entre le Gâtinais, au nord, et les portes de la Sologne, au sud, les routes touristiques du Loiret alterne de part et d'autre de la somptueuse vallée de la Loire, plans d'eau et rivières propices à la pêche, forêts profondes et terres fertiles dont les cultures maraîchères de qualité alimentent chaque jour les marchés de Rungis : pommes de terre du Gâtinais, légumes, fruits et fleurs de l'Orléanais...

Dans le loiret, sur la route de vos vacances, la nature est souveraine, blonde comme les blés mûrs de la Beauce, secrète comme les landes de Sologne, sereine comme les vastes forêts d'Orléans et de Montargis, gourmande comme les inimitables saveurs de son terroir : les vins du Giennois et de l'Orléanais, la Poire d'Olivet, le safran et le miel du Gâtinais, les praslines de Montargis, le Cotignac et le vinaigre d'Orléans, le Pithiviers, l'andouille de Jargeau,...

Au nord du département, entre Beaugency et Pithiviers, c'est la Beauce et ses terres fertiles où le blé pousse à perte de vue, ses fermes et ses villages pittoresques à découvrir... Des châteaux important comme le Château de Bellegarde entouré par les douves à Bellegarde et le Château de Chamerolles à Chilleurs-aux-Bois.

Dans le sud-est du Loiret, un autre point fort de ce parcours touristique sera le château de Sully-sur-Loire. Non loin de Sully-sur-Loire, l'abbaye de Saint-Benoit-sur-Loire aussi connu que l'abbaye de Fleury est l'un des monuments religieux les plus importants dans le Loiret.

Nous vous recommanderons également une visite à la belle oratoire de Germigny-des-Prés, une petite église très belle datant en partie du 10e siècle et contenant une impressionnante mosaïque dans l'abside.

Cette itinéraire emprunte des petites routes en forêt d'Orléans et dans la vallée de l'Essonne. Plusieurs trésors du Loiret jalonnent l'itinéraire : Arboretum des Grandes Bruyères, Château de Chamerolles, Forteresse de Yèvre-le-Châtel, Abbaye de Saint-Benoît, Oratoire carolingien de Germigny-des-Prés, canal d'Orléans...

La Route touristique à travers le Loiret en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Ce parcours touristique de la route à travers le Loiret commencera à Augerville-la-Rivière (km 0) situé dans la vallée de l'Essonne et de la Rimarde. Après avoir visité l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul et admirer le château d'Augerville du XVIIe siècle, cadre unique servant d'écrin au parcours de Golf, qui reflète bien l’esprit des lieux.

Prenez la direction de La Neuville-sur-Essonne via la D25 et D26 (11 km), la ruralité s'affirme par la présence marquée de nombreuses maisons représentatives du bâti traditionnel de la région. Ce sont ensuite les terres environnantes qui constituent un paysage entièrement modelé par l'agriculture. Elles dessinent un amphithéâtre arrondi qui s'étend de la rive droite de l'Essonne jusqu'au plateau calcaire.

La neuville sur essonne ancien chateau fort routes touristiques dans le loiret guide du tourisme centre vDans le bourg de La Neuville-sur-Essonne, la silhouette familière de l'Eglise Saint-Amand Saint-Sulpice fait partie du décor quotidien depuis près de dix siècles. La nef rectangulaire contre laquelle s'appuie le clocher du côté Sud n'a jamais été voûtée. Elle est la partie la plus ancienne du XIIe sècle de l'édifice. En dépit de l'effondrement de sa toiture survenu en 1921, elle a gardé intact son beau portail roman.

Mais un village sans église et sans château n'est plus tout-à-fait un vrai village. A de La Neuville-sur-Essonne la question ne se pose pas. Bien que sa trace ait été perdue, il est fait mention dès le XVIIIème siècle d'une tour de Grèz qui dépendait de Nemours. En en face de l'Eglise, des vestiges médiévaux du XIVème siècle sont encore visibles.

Ces fragments architecturaux sont-ils ceux d'un petit château fort ou bien ceux de la maison des Templiers dont parle Dom Morin, un moine écrivain du XVIIIème siècle de l'Abbaye de Ferrières en Gâtinais ? Si vous prenez la peine de monter un peu sur les flancs de la vallée, vous découvrirez d'agréables panoramas.

Continuez vers Boynes via la D25 (19 km) capitale européenne du safran jusqu'au début du XXe siècle. Le château de Mousseaux, aujourd'hui disparu, était situé sur la commune de Boynes. Il fut la résidence de Pierre Étienne Bourgeois de Boynes, secrétaire d'État à la Marine de Louis XV.

Visiter l'église Saint-Pierre, constituée d'une simple nef avec deux collatéraux et un clocher surplombant l'entrée principale. Vous trouverez des maisons anciennes dans le centre de Boynes.

Ne manquez pas de visiter le musée du Safran, ce musée vous propose de percer tous les secrets de "l'or rouge" qui a fait la réputation du Gâtinais pendant plusieurs siècles. Épice raffinée, appréciée pour ses usages multiples et ô combien recherchée, le safran y fut implanté dès le Moyen Âge.

Après votre visite épicé, remontez vers Yèvre-le-Châtel via la D950 et la D523 et la rue de Montberneaume (26 km) village classé : "plus beau village de France". Commencez votre promenade par le château de Yèvre-le-ChâtelCette forteresse fut pendant la Guerre de Cent ans, avec Montargis, la seule place forte, au nord de la Loire, a n'être jamais tombée ni aux mains des anglais, ni des Bourguignons. 

Yevre le chatel plus beau village de france routes touristiques dans le loiret guide du tourisme centre val de loireRécemment restaurée, la forteresse de Yèvre-le-Châtel constitue l'un des principaux sites touristiques du Loiret. Construite sous Philippe Auguste, au début du XIIIe siècle, elle s'élance, massive et imposante, derrière son châtelet d'entrée, ses fossés de 10 m de large et ses remparts de plus de 3 m d'épaisseur…

En contrebas, vous aimerez flâner dans ses ruelles toujours fleuries pour découvrir la basse cour et ses belles maisons en pierre et ses églises Saint-Gault et Saint-Lubin qu'admirait Victor Hugo. Une étape d'un charme fou à faire absolument à la belle saison où la campagne alentour se pare de mille couleurs.

Poursuivez vers Pithiviers via D123 et la rue Yèvre (33 km). Pithiviers a accueilli un camp de prisonniers tristement célèbre durant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, Pithiviers est principalement tournée vers le tourisme, à travers un patrimoine culturel et architectural intéressant, mais également grâce à son importante tradition culinaire.

Les spécialités gastronomiques ne manquent pas en effet, avec le pâté d'alouettes, le fromage Bondaroy au foin, les biscuits secs appelés croquignoles, et le plus célèbre, le Pithiviers. Ce dernier est un gâteau de pâte feuilletée délicatement fourré à la crème d'amande.

Pithiviers possède un intéressant patrimoine qui attire des visiteurs de toute la France, il ne manque pas de charme et d'atout pour attirer les touriste et leur permettre de découvrir les merveilles du Loiret.

En flanant dans Pithiviers, il vous sera possible d'apprécier de très beaux monuments comme le château de l'Ardoise dont l'élévation, la toiture et le bâtiment sont inscrits à l'inventaire des Monuments Historiques ou encore les vestiges de la collégiale Saint-Salomon-et-Saint-Grégoire construite au XIe siècle. Vous pourrez apprécier des décorations Renaissance et classique ainsi qu'une belle structure gothique.

Pithiviers routes touristiques dans le loiret guide du tourisme centre vIntéressant aussi pour une visite, le musée des transports de Pithiviers, il propose d'admirer plusieurs locomotives à vapeur ainsi que des traces de la ligne de tramway de Pithiviers à Toury. L'abbaye de Saint-Pierre, une abbaye cistercienne de 1080 et le château de Bellecour du XVIIe siècle sont également des sites incontournables à Pithiviers.

Ne manquez pas, le jardin de roses anciennes André-Eve, créé en 1998, est une vraie merveille naturelle. Une étape de la route touristique : "Au fil de la Rose".

Passez par Pithiviers-le-Vieil par la D2152 et D927 (39 km). Commencez votre balade par le site gallo-romain : des thermes du IIIe siècle et où huit fana ont été répertoriés. Puis, après avoir admirer l'église Saint-Gervais-et-Saint-Protais, allez découvrir dans un jardin une autre spécialité du Loiret, les roses anciennes d'André Eve, associées ici à une collection de plantes vivaces.

Ce site d’un patrimoine botanique d’exception continue d’offrir le reflet d’une biodiversité rare, et permet des échanges sociaux, une plate forme d’échange, de rencontre, de formation, tout en conservant sa vocation d’invitation à la flânerie au milieu des roses, l’incitation au rêve et à savourer la poésie du lieu…

A la limite nord de la forêt d'Orléans, votre chemin passera à Chilleurs-aux-Bois via la D2152 (52 km). Chilleurs-aux-Bois s'étend sur Ses terres boisées ou défrichées depuis deux millénaires sont drainées par l'Oeuf, qui est géographiquement reconnu comme le cours supérieur de l'Essonne, un modeste affluent de la Seine. 

Six lieux-dits perpétuent le souvenir de moulins à vent disparus. Le dernier moulin construit en 1830 écrasa le grain jusqu'en 1939, date de sa démolition. Vous pouvez visiter l'église Saint-Pierre et le château de la Saussaye ou Chaussaye. Le château de Chamerolles de style Renaissance, racheté et rénové par le conseil général du Loiret entre 1987 et 1992, héberge un musée des Parfums.

Un château tout en élégance et en préciosité, richement meublé, paré de magnifiques atours, voici une demeure digne d’une femme de cour. Dans cet écrin Renaissance aux magnifiques jardins, on parle fragrances, hygiène et beauté !

Dirigez-vous vers Ingrannes via la D109 et D921 (68 km), Ingrannes était traversé par la voie romaine de Sens à Orléans, encore appelée chemin de César. Arrêtez-vous à l'église Saint-Médard, la façade nous surprend : deux pignons, l’un percé d’un porche roman, l’autre d’une fenêtre gothique. Si vous faites le tour de l’édifice, vous trouvez à l’extrémité orientale, trois absides. La vue du chevet de l’église est admirable.

Vous ne pouvez pas ne pas la trouver, sa flèche élancée domine le village. En approchant vous serez surpris de la découvrir en dehors du bourg, à la limite des champs, au centre d’une vaste place, entourée par une ceinture d’arbres. L’église se dresse au milieu d’un grand espace de silence. Comme beaucoup d’églises, elle fût, jusqu’en 1920, entourée du cimetière.

Arboretum des grandes bruyeres jardin remarquable routes touristiques dans le loiret guide du tourisme centre vUne insoupçonnable oasis vous attend près d'Ingrannes. La réserve naturelle régionale des Grandes Bruyères, créée le 11 octobre 1979 au sein de l'arboretum du même nom.

Niché au coeur de la forêt d’Orléans, ce conservatoire botanique exprime toute sa beauté à travers quatre collections nationales : chênes, cornouillers, conifères et magnolias. Inoubliable flânerie dans un jardin d’inspiration entre esthétisme et exotisme. En fin de parcours, vous découvrez enfin un potager, où sont élevés les différents arbres et arbustes nés à l’Arboretum.

Nous vous proposons en option une petite pause bucolique à l’étang de la vallée et sa base de loisirs de Combreux via la D149 et D9 (80 km). Profiter de cette halte pour admirer le château de Combreux, reconstruit sur un édifice du XVIe siècle entre 1887 et 1905 dans un style néo-médiéval, puis l’église Saint-Pierre du XIXe siècle .

Votre escapade touristique vous emmène Saint-Benoît-sur-Loire situé dans une courbe de la Loire par la D10 et D952 (103 km). Ville étape située sur la route historique de la Vallée des Rois.

Visible de loin, visiter l'abbaye bénédictine de Fleury, elle témoigne de l'épanouissement de l'art roman aux XIe, XIIe et XIIIe siècles. La construction de cet édifice est centrée autour du corps de Saint-Benoît dont les reliques rapportées du Mont Cassin par des moines bénédictins constituent la pierre de fondation. 

En pénétrant dans le clocher porche qui précède la nef, douze chapiteaux historiés vous dévoileront les joyaux de l'art roman, une entrée en matière étonnante.

Germigny des pres routes touristiques dans le loiret guide du tourisme centre vContinuez vers Germigny-des-Prés via la D60 (110 km), la commune est située sur plusieurs grands circuits touristiques : la route de la vallée des rois de Briare à Saumur ; la route des hauts dignitaires de la Seine à la Loire ; la Loire à vélo.

Germigny-des-Prés est particulièrement connu des historiens et des archéologues pour posséder l'une des plus anciennes églises de France, rare exemple du style architectural carolingien. Il a été érigé par Théodulfe, proche conseiller de Charlemagne pour servir de lieu de culte à sa luxueuse villa. 

Abrité par un bosquet de tamaris, cet oratoire carolingien est un sanctuaire chrétien des plus remarquables. Une mosaïque en cul-de-four du IXe siècle représentant l’Arche d’Alliance orne le cœur de l’édifice. Un petit chef d’œuvre à voir absolument.

Traverser Ouzouer-sur-Loire en suivant la Loire via la D60 et D119 (131 km) pour la prochaine étape de cette route touristique à travers le Loiret. En remontant la D952 et la D948 (152 km), vous arriverez à Châtenoy.

Admirer le château de la Rivière, depuis Châtenoy, le château est accessible via la route de Lorris puis la route des Mariniers situées à proximité de la route départementale 948. Le château a probablement été construit sur l'emplacement d'un ancien château médiéval. Il est composé d'un donjon carré de deux étages et d'un corps de bâtiment, et il est entouré de douves.

Les communs, les écuries et le colombier sont au-delà des douves, ses façades sont en briques roses. Nicolas de Harlay de Sancy (1546-1629), politicien et diplomate français, grand dignitaire de la cour des rois de France Henri III et Henri IV, fait bâtir le château dès la fin du XVIe siècle.

Flanez au jardin des Rondeaux, un jardin paysager de 7500 m2, planté de végétaux peu courants dans un cadre naturel avec potager. Hydrangéa paniculata, Cornouilliers d'Asie - d'Amérique et Européen, Virurnum, Marronniers nains, Sterwartia, Magnolia. Plantes : Ligulaire, Hosta, Aster, Fougères etc...

L'itinéraire passera par Combreux, puis le belvedère des caillettes via la D137 (168 km). Il vous faudra affûter vos mollets pour gagner la plus belle vue panoramique de la forêt d’Orléans. Le petit matin est le moment idéal pour s’enfoncer dans la forêt et y découvrir ce gigantesque mécano de bois de 48 tonnes, composé de 220 modules assemblés en bois de chêne et pin.

Chateau du hallier routes touristiques dans le loiret guide du tourisme centre v150 marches plus tard et 24 mètres plus haut, on y découvre une vue imprenable sur tout le massif environnant : châtaigniers, érables, chênes, frênes, pins sylvestres et laricio de Corse… Tout en haut, sur la plate-forme supérieure, une table d’orientation vous guide dans la lecture du paysage et répond aux questions que vous vous posez sur la forêt et les espèces animales et végétales qui la composent.

À la clé : un océan vert des plus belles essences de la région dans une atmosphère parfois proche des canopées tropicales.

Dernière étape de votre circuit touristique, Nibelle via la rue de la cave (173 km). Surtout ne manquez pas d'admirer le château du Hallier situé à l’écart du bourg, construit par Charles de l’Hospital en 1544. C'est une propriété privée qui ne se visite que de l’extérieur. Le château a été bâti entre le Moyen Âge et la Renaissance. Avec ses courtines de brique et pierre, il est cantonné de dix grosses tours. C'est un exemple de demeure de transition entre le château fort et la résidence de plaisance.

A voir aussi le château de Flottin, les vestiges du château de la Guette, l'ancien prieuré de Flottin tombé en ruine, l’église Saint-Sauveur...

Retour vers Pithivier par la D30 et D921.

Carnet pratique de la Route touristique à travers le Loiret

Les incontournables de cette route touristique

La forêt d’Orléans offre de nombreuses possibilités de promenades.

Musée du safran à Boynes

Pithiviers

  • Le festival Vapeur prend place en juin, organisé par les bénévoles de l'association du musée des transports. Des locomotives d'époque embarquent les voyageurs dans un itinéraire touristique et historique.
  • Chaque année en octobre, Pithiviers propose le festival pâtisserie, sucre et chocolat, avec des ateliers de cuisine, des dégustations et autres démonstrations en tous genres.
  • Musée des transports

Prenez le temps d'une balade sympathique à bord d'une machine à vapeur qui vous conduit par la campagne sur une ancienne voie de chemin de fer et laissez-vous bercer par le charme du paysage et du voyage.

Combreux

Baignade aménagée et surveillée (maître nageur). Activité canotage gratuite avec matériel personnel. Deux parcours VTT-VTC. Randonnée pédestre. Structures gonflables pour enfant jusqu'à 12 ans : activité payante.

Saint-Benoît-sur-Loire

La maison Max Jacob : exposition permanente consacrée à l'artiste, à l'office de tourisme ;

Nibelle

  • Musée Abbé-Barillet d'arts sacrés, inauguré en septembre 2006. Il comprend les dons de l'abbé Barillet, curé de Nibelle entre 1945 et 1960.
  • Musée Saint-Sauveur, Nibelle autrefois.
  • Musée Les Masques en Liberté

Plus d'information

Ingrannes : sites web

Chilleurs-aux-Bois : site web

Pithiviers-le-Vieil : site web

Pithiviers : site web

Château Augerville : site web

La Neuville-sur-Essonne : site web

Boynes : site web

Ouzouer-sur-Loire : site web

Saint-Benoît-sur-Loire : site web

Abbaye Fleury : site web

Germigny-des-Prés : site web

Yèvre-le-Châtel : site web

Pour vous rendre sur la Route à travers le Loiret

Malesherbes

Brume 3 °C

Brume

  • Min: 2 °C
  • Max: 5 °C
  • Vent: 4 kmh ?°

Le saviez-vous ?

 

Nos coups de coeur sur la Route à travers le Loiret

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique du Loiret

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans le Loiret avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 22/05/2018