Route des Chaumières (76)

La Route touristique des Chaumières dans l'Eure et la Seine-Maritime

Véritable cliché, la Normandie est très souvent représentée avec ses vaches à lunettes dans des prairies verdoyantes, plantées de pommiers en fleurs et non loin de traditionnelles chaumières. La chaumière est la maison traditionnelle recouverte de chaume, issue d’un savoir-faire local perpétué par des artisans.

Au cœur du Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande et du Marais Vernier, pour vos prochaines vacances parter sur la route touristique des Chaumières.

Au détour de petites routes tranquilles, partez à la découverte de ses richesses naturelles, et de son patrimoine bâti traditionnel, constitué de chaumières au charme typique… Elle traverse entre autres les charmants villages de Aizier, Vieux Port, Trouville-la-Haule, Sainte Opportune la Mare, Saint Thurien, saint Ouen des Champs, Bouquelon, Le Marais Vernier, Saint Aubin sur Quillebeuf et Quillebeuf sur Seine.

Itinéraire de charme d'une cinquantaine de kilomètres aux confins du Marais Vernier et du Parc Naturel Régional. Longtemps « abris de misère » devenues peu à peu habitat rural, faites d’argile, de pierre et de bois, les chaumières témoignent d’une tradition normande séculaire.

La route des chaumières vous permettra d’apercevoir de nombreux trésors architecturaux, parmi lesquels de splendides chaumières. A l’origine, son architecture typique vient des matériaux qui étaient disponibles localement et à moindre coût.

Les chaumières normandes ont été construites avec des matériaux locaux. Elles permettaient aux agriculteurs pauvres de construire une maison simple et pas chère. L’eau mélangée avec de l’argile, des pierres, du bois et des céréales sont les produits locaux idéalement adaptés, bon marchés et facilement disponibles pour construire une chaumière normande.

La charpente ainsi que les colombages étaient issus des bois voisins, la paille ou le roseaux, produits localement, couvraient les toits, les fondations et les soubassements étaient en silex et blocs de calcaire, issus du sous-sol proche. Le torchis, quant à lui, était fabriqué à partir du limon. Enfin, les iris sur les faîtages servaient, grâce à leurs racines à maintenir le chaume.

Depuis, la chaumière a regagné ses lettres de noblesse avec une couverture dorénavant en roseau. Sur cette route touristique, on dénombre 182 chaumières. C’est à Vieux-Port et Sainte-Opportune-la-Mare qu’elles sont les plus nombreuses.

Certaines, au Marais-Vernier, ont la particularité d’avoir une cave semi-enterrée, appelée cafoutin. Elle servait au stockage des fruits et légumes locaux.

La Route touristique des Chaumières de la Seine Normande en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Véritable trésor de la Vallée de la Seine, la route touristique des Chaumières prend son départ à la maison du Parc naturel régional des boucles de la Seine normande, à Notre-Dame-de-Bliquetuit (km 0).

Notre-Dame-de-Bliquetuit est une des cinq communes formant la presqu'île de Brotonne, vaste méandre de la Seine occupé par la forêt de BrotonneElle fait partie des rares communes de la partie occidentale de la vallée de Seine à être située dans le département de la Seine-Maritime, tout en se trouvant sur la rive gauche de la Seine dans le Roumois.

Parc naturel regional des boucles de la seine normande la maison du parc routes touristiques de seine maritime guide du tourisme de haute normandieLa maison du parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande est une ancienne ferme à colombages et toit de tuile à la sortie du hameau de l'Église. Admirer aussi l’église Notre-Dame.

Dès que vous quittez Notre-Dame-de-Bliquetuit, se profile à l’horizon la silhouette du Pont de Brotonne situé sur la rive gauche de la Seine. Inauguré en 1977, il rompt depuis l’isolement de la presqu’île. Il est d’une rare qualité esthétique : son tablier de béton précontraint et ses haubans le font bien souvent comparer à un grand voilier.

Prendre la Direction de Saint-Nicolas-de-Bliquetuit par la D65 (2,9 km). La commune de Saint-Nicolas-de-Bliquetuit n’existe que depuis 1779. Peu après l’église, à droite, la chaussée conduisait autrefois à Port-Caudebec et au bac supprimé après l’ouverture du pont. Au-delà, dans l’axe du chemin, vous bénéficierez d’un panorama imprenable sur Caudebecen-Caux et la rive droite de la Seine.

Continuer vers Vatteville-la-Rue (6,9 km), avant d’atteindre Vatteville, vous croisez la vieille chaussée, époque médiévale qui menait au bac quand le passage était situé plus en aval. Sur la droite de la route, le marais se développe jusqu’à la Seine. Vatteville-la-Rue est riche de patrimoine historique, archéologique et architectural.

Après la première fourche, la ferme Colleaux, outre son porche remarquable en brique et silex taillé, conserve un colombier à pan de bois étonnamment intégré à un grand corps de bâtiment en brique.

Vous pouvez commencer votre promenade par l'église Saint-Martin du XVe et XVIe siècle, qui comporte un litre funéraire portant les armes de la famille de Nagu. Ses graffiti  témoignent de l’activité fluviale du lieu.

Puis la maison de François Ier, authentique pavillon royal du XVIe siècle précédant d’une centaine de mètres un beau mur en pisé sur la gauche de la route. En 1540, le roi François Ier se fit construire une résidence de chasse à Vatteville-la-Rue. Il y travaillait aussi ; de nombreuses ordonnances royales ont été signées à Vatteville. Les autres rois de France abandonnèrent ensuite le domaine. 

Vestiges du château du Quesnay, dit des Comtes de Meulan, ou Vieux Château : motte, sa tour du XIIe siècle, basse-cour et fossés adjacents. Sans oublier le Monastère de Belcinac aujourd'hui disparu.

Marais vernier chaumiere les routes touristiques de seine maritime guide du tourisme de haute normandieVous traversez le hameau de La Neuville (9,2 km), puis passez dans la forêt domaniale de Brotonne. Près de la lisière, en contrebas, se dresse encore un ancien fanal de Seine. Plus loin, sur la gauche de la route, une élévation de terre ; c’est la butte à l’Ecuyer, probablement une fortification médiévale.

La forêt de Brotonne est un reste de la vaste forêt primaire qui recouvrait une partie de la région. Elle abrite deux bâtiments remarquables : le moulin-tour de Hauville et le four à pain communal de La Haye-de-Routot. Les 50 mares de la forêt ont presque toutes été pavées ou tapissées d'un lit empierré à l'époque gallo-romaine.

Continuez jusqu'à la Vaquerie (13,1 km) en suivant la Seine. La Vaquerie tire son nom d’un parc royal où l’on gardait les bestiaux pris en délit de pâturage dans la forêt. Une seigneurie était liée à cet office, et prenait sans doute place dans la petite chaumière de la rive, dont la souche de cheminée démesurée trahit un certain rang.

Prendre la direction d'Aizier par la D65 et la D95 (15,5 km). Vous rentrez dans le département de l’Eure comme en témoigne la borne, sur la droite de la route. Aizier est un petit village surplombant la Seine, il fait partie des merveilles à découvrir sur ce parcours touristique des chaumières.

Le village d’Aizier rassemble des monuments historiques de toutes les époques : longez la petite église romane du XIe siècle qui comporte l'un des très rares clochers couverts en pierres de Caen. Ainsi que la Dalle à trou d’homme situé devant le cimetière, vestige d’un monument funéraire datant du Néolithique. 

Non loin de là, la Chapelle Saint-Thomas attirera aussi bien les férus d’Histoire que les amoureux romantiques. Perdue en forêt, les ruines de la chapelle romane Saint-Thomas, sont un ancien lieu de culte et de pèlerinage, vestiges d’une ancienne léproserie. La seule léproserie entièrement mise à nue en France. Un nouveau sentier en libre accès permet aux visiteurs de la découvrir et comprendre le quotidien des lépreux et la vie de la léproserie.

Descendez jusqu'à l'esplanade en bord de Seine, les panoramas sur la Vallée de la Seine sont spectaculaires.

Marais vernier route des chaumieres routes touristiques de seine maritime guide du tourisme de haute normandiePoursuivre votre escapade touristique en direction de Vieux Port (17,3 km)  via la D95. Niché dans l’une des dernières Boucles de la Seine avant l’Estuaire, ce village de Vieux-Port est d'abord connu pour avoir été restitué par Guillaume Longue-Épée, fils de Rollon, à l'abbaye de Jumièges

Ce pittoresque et emblématique village de Vieux-Port vous charmera par l’abondance de ces maisons traditionnelles à pans de bois, aux toits de chaume coiffés d’Iris. Arrêtez-vous pour découvrir l’histoire et le patrimoine de cet ancien port romain, devenu aujourd’hui un haut lieu touristique.

Le bâti de Vieux-Port a peu évolué, de sorte qu'elle conserve essentiellement des maisons en style vernaculaire, caractéristiques de la Normandie orientale jusqu'à la Dives, à savoir des longères en colombage garni de torchis, appelé terris ou terrage régionalement, avec des toits de chaume, appelé glu ou glui régionalement.

Cet ancien port gallo-romain de Portus Tutus offre aussi de découvrir un beau panorama sur la vallée de la Seine. La prochaine étape de votre circuit touristique des Chaumière sera Trouville-la-Haule (20 km) via la D95. La route s’élève à travers les bois privés et offre de temps à autre des dégagements sur la Seine,

En 1026, Richard II de Normandie donna Trouville-la-Haule au religieux de l'abbaye de Jumièges. Les moines firent de ce village une baronnie, centre religieux et administratif important. Ils construisirent un établissement agricole près de l'église, une maison et de nombreuses dépendances leur permettaient de grouper toutes leurs activités.

Il s'y trouvait des étables, un colombier, une tuilerie et surtout une grange dimière qui a donné son nom au village la Haule. La ferme de la Haule existe toujours. Le village prit rapidement de l'extension.

Dans l'église Notre-Dame, des bateaux à fonction d’ex-voti ont été gravés dans la pierre des murs de l'église. Selon une légende, il existait un manoir Fauvel où vivait Galswinthe, dont les ruines hypothétiques cacheraient un trésor, dont la pierre aux mille facettes qui était gardé par un animal fantastique.

Poursuivre vers Sainte-Opportune-la-Mare en restant sur la D95 (23 km). Avant d’arriver à Sainte-Opportune-la-Mare qui se partage entre le plateau et la vallée, un verger implanté par le Parc permet de conserver et de découvrir de nombreuses variétés fruitières traditionnelles.

Sainte opportune la mare chaumiere routes touristiques de seine maritime guide du tourisme de haute normandieSur le plateau, derrière l’église moderne, se trouve la maison de la Pomme installée dans l’ancien presbytère du XVIIIe couvert de chaume. Cette maison, élément de l’Ecomusée de la Basse-Seine, assure la promotion de l’arboriculture locale dont le fleuron est la pomme “Rouget de Dol”, appelée ici “Pomme de Rever”.

Celle qui s'appelait autrefois Sainte-Opportune-près-Vieux-Port fut ainsi le lieu d'attache de Vikings installés ensuite en Sicile et en Angleterre, à la suite de Guillaume le Conquérant. Aujourd'hui, le village de Sainte-Opportune-la-Mare est surtout connu pour son patrimoine naturel d'exception.

Principal attrait touristique de Sainte-Opportune-la-Mare, la Grand'Mare se trouve dans un ancien méandre de la Seine. Il s'agit tout bonnement de l'un des plus grands étangs naturels de la Normandie. Le petit village normand prend également place dans la réserve naturelle nationale du marais Vernier.

Prendre la direction de Quillebeuf-sur-Seine via la D810 et D87 (30,7 km). La ville toute entière est empreinte de l’histoire et de la vie des marins.

Au cours de votre flanerie, découvrez la Grande Rue est bordée par des maisons à pans de bois du XVIème. Nombreux sont les motifs sculptés sur les maisons en colombage de la Renaissance (la Sergenterie – Renaissance, la Maison du Paradis, la Maison du Passeur, l’Amirauté, le magasin de Sauvetage (XVIIIème), Maison Royale appelée aussi Maison Henri IV…) ou par les graffitis gravés sur la pierre des passages et des murs intérieurs, donnant sur des cours intérieures.

Allez jusqu'au phare, daté de 1862. Retournez-vous sur l'église Notre-Dame-de-Bon-Port, beau spécimen de l’architecture romane normande qui présente à travers sa tour et son portail parmi les plus beaux spécimens de l’architecture romane normande. Elle abrite de multiples graffitis marins et une remarquable collection de maquettes de bateaux.

L'ancien bac permet toujours de franchir les eaux comme autrefois, d'une façon très pittoresque. Située dans le dernier méandre de la Seine, à l’embouchure de l’Estuaire et à proximité des ponts de Normandie et de Tancarville, la cité maritime de Quillebeuf-sur-Seine vous surprendra par la richesse de son patrimoine.

Marais vernier chaumiere routes touristiques de seine maritime guide du tourisme de haute normandieGagner Saint-Aubin-sur-Quillebeuf par la D103 (31,4 km) dont l’église Saint-Aubin recèle des maquettes de bateaux. Votre prochaine étape sera Saint-Samson-de-la-Roque via la D6178 (43,8 km) .

Saint-Samson-de-la-Roque est établie sur le promontoire rocheux qui sépare le Marais-Vernier de la vallée de la Risle. Cette position élevée lui assure un très large point de vue sur la basse vallée de la Seine et son embouchure.

A voir sur la commune :  le phare de La Roque, l'église Saint-Samson dont une partie de ses matériaux de construction proviendrait de l'abbaye de Pental, le château de la Chevalerie, le manoir de Tinnetot, la chapelle Notre-Dame, l'abbaye de Pental.

Continuer vers le Marais Vernier (46,6 km) via la D100 qui est aussi une commune. L'habitat du Marais-Vernier s'inscrit au sein du paysage sous la forme d'un village-rue. Cet habitat, qui occupe le pied du coteau, créant ainsi une séparation avec le marais, commence au village du Marais-Vernier, puis se prolonge à Bouquelon et à Saint-Ouen-des-Champs. 

La commune de Marais-Vernier est aussi le coeur du marais. La plupart des habitants y pratiquait autrefois l’élevage des bovins et jouissent collectivement des pâturages. Cette particularité est à l’origine de la cérémonie de l’étampage qui se déroulait chaque année le 1er mai.

De l’église Saint-Laurent consacrée en 1129, subsistent le choeur et le chevet romans. Un imposant colombier jouxte le château seigneurial, reconstruction de la fin XVIIIe. La route, dès qu’elle quitte le centre, suit la digue des Hollandais construite au début du XVIIe par Humfrey Bradley à la demande d’Henri IV, mais qu’on ne distingue plus guère.

Au nord, ce sont de grandes parcelles, sans âme, ouvertes sur des alluvions modernes : c’est le marais neuf, essentiellement constitué de terres gagnées sur la Seine au XIXe siècle. Au sud, le vieux marais : la Croix de la Devise est un ancien calvaire, qui a servi de repère pour la détermination des limites des seigneuries, puis des communes l’occupant.

Prendre la direction de Bouquelon par la D103 et la D90 (50,8 km). C’est sur Bouquelon que les Courtils prennent leur aspect le plus caractéristique : de longues lanières de terrain bordées de fossés plantés (saules têtards) et divisées dans leur longueur par les héritages successifs.

Vous pouvez découvrir aussi à Bouquelonle domaine du château du Plessis-Bouquelon composé, entre autres, d'un manoir, d'un colombier, d'un bois et la chapelle Saint-Eustache. Admirer l'église Saint-Ouen construite au XIe siècle.

Continuer vers Saint-Ouen-des-Champs via la D100 (59,3 km). Le retour vers la maison du Parc se fera agréablement par Bourneville, puis la forêt de Brotonne par la D131 (91 km).

Carnet pratique de la route touristique des Chaumières

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.
  • Canoë-kayak.
  • Notre-Dame-de-Bliquetuit
  1. Parcourez les sentiers de randonnée de la forêt de Brotonne et du Trait- Maulévrier à la recherche des arbres majestueux pour ensuite déguster les produits régionaux en vous arrêtant par exemple chez un producteur de cidre…
  • Vatteville-la-Rue 
  1. Circuit du patrimoine devant l’église
  • Aizier
  1. Découverte de la chapelle Saint-Thomas et son parcours d’interprétation sur la vie d’une léproserie au Moyen-Âge.
  2. Le Chemin des Sources Bleues relie deux villages typiques de la Routes des Chaumières : Aizier et Vieux-Port.
  • Vieux-Port
  1. Sentier du patrimoine « Portus Tutus »
  • Sainte-Opportune-la-Mare
  1. Des visites guidées et pédagogiques sont proposées.
  • Quillebeuf-sur-Seine
  1. Circuit du patrimoine qui prend au phare - sur la gauche peu après l’église.

Festivités

  • Sainte-Opportune-la-Mare
  1. Le marché se déroule tous les dimanches matin, d'octobre à avril.
  2. Chaque premier dimanche d'octobre, Sainte-Opportune-la-Mare organise la fête de la pomme avec plusieurs festivités autour du célèbre fruit.
  • Marais-Vernier
  1. Chaque 1er mai, la fête de l'Etampage rassemble les villageois (appelés les Maraiquets et Maraiquaises) et les curieux de passage. Le matin, étampage à l'ancienne devant la mairie du marais Vernier. S'ensuit un déjeuner rythmé à l'accordéon

Plus d'information

Pour vous rendre sur la route touristique des Chaumières

Bonifacio

Orage 17 °C

Orage

  • Min: 16 °C
  • Max: 17 °C
  • Vent: 26 kmh 270°

Le saviez-vous ?

Aizier

La chapelle Saint Thomas reste toujours un lieu de culte et de dévotion. Dans cet endroit propice à entretenir contes et légendes.

On raconte qu’il faut nouer la branche d’un arbre voisin de la Chapelle… Si le nœud résiste à l’épreuve du temps, le vœu sera exaucé ! De quoi donner des idées à tous les amoureux…

Nos coups de coeur sur la route touristique des Chaumières Normande

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de Seine-Maritime

Préparez vos vacances sur la route touristique des Chaumières avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique des Chaumières avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 23/04/2019