Routes du tour des Baronnies (Hautes-Pyrénées)

La Route touristique "du tour des Baronnies" dans les Hautes-Pyrénées

Des paysages sauvages ou jardinés, des villages blottis dans les fonds de vallées, une ferme en crête, un troupeau de vaches ou de brebis, de vastes forêts et de belles falaises calcaires, c'est un peu tout cela la route touristique du tour des Baronnies dans les Hautes-Pyrénées.

Ce parcours touristique de moyenne montagne traverse des espaces ruraux et pastoraux très typés. Il contourne par les hauteurs la région des Baronnies, dominée par le château de Mauvezin, avant de s'élever jusqu'au Col d'Aspin et de traverser les paysages bucoliques du lac de Payolle et de la Vallée de Campan.

Bien que sauvages et mystérieuses, les Baronnies, avec leurs collines et montagnes arrondies, leurs multiples cours d’eau et leur nature encore intacte sont le paradis des randonneurs et des vacanciers. Des sites remarquables apparaissent comme des trésors qu’on aurait envie de garder pour soi.

Les Baronnies proposent des paysages au charme  authentique rythmés par les villages aux maisons typiques reliées par des routes bucoliques.

La Route touristique "du tour des Baronnies" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

La commune de Bagnères-de-Bigorre (km 0) sera le départ de ce parcours touristique située aux portes des montagnes pyrénéennes, sur les rives de l'Adour. Elle se trouve à l'entrée de la haute vallée de l'Adour, en dessous du Pic du Midi. La ville Thermale est riche de nombreux monuments remarquables, protégés ou répertoriés.

La formation de la ville de Bagnères-de-Bigorre, liée au thermalisme, date de l’époque romaine. On trouve encore quelques vestiges de la ville médiévale, comme le portail de l’église Saint-Jean, la Tour des Jacobins de style gothique flamboyant, ainsi que quelques traces de remparts.

 Il faut se promener dans Bagnères avec sa vieille ville animée, jalonnée de belles maisons anciennes pour en admirer l'architecture, tout à fait particulière.

Bagnères-de-Bigorre présente des habitations remarquables, dont la maison d'Uzer ou la maison de Jeanne d'Albret, remarquable pour le rez-de-chaussée de sa façadeLes Grands Thermes de Bagnères se caractérisent, pour une grande part, par une architecture classique du XIXe siècle, utilisant de nobles matériaux tels que le marbre des Pyrénées.

La ville abrite également trois musées : le musée des Beaux-arts, le Musée d'histoire naturelle Salut et le Musée du marbre créé en 2007. Les jardins propice à la flânerie sont nombreux dans Bagnères-de-Bigorre et abritent des arbres aussi étonnants par leur essence que leur âge, certains sont plus Bagneres de bigorre tour des jacobins routes touristique des hautes pyrenees guide du tourisme midi pyreneessque centenaires. L'eau est partout, avec des jets d'eau, des bassins, de nombreuses fontaines d'eaux thermales aux vertus différentes. 

Le patrimoine naturel offre aussi de nombreuses possibilités de balades : la promenade dite "les allées de Maintenon", le vallon de Salut et versant Est du Monné avec les allées Dramatiques.

Quitter la cité thermale pour prendre la direction de labbaye de l’Escaladieu via la D938 (12,5 km) située dans un vallon boisé des Baronnies, dans la vallée de l'Arros. Son architecture est en parfaite concordance avec les préceptes de l’ordre : simplicité et sobriété. La magie du lieu et la pureté de l’architecture sont une invitation à la sérénité et au voyage.

Fille de l’abbaye cistercienne de Morimond, l’abbaye de l’Escaladieu a été construite de 1142 à 1160. Elle était une halte importante pour tous les pèlerins de Compostelle qui empruntaient le Chemin du Piedmont : elle se situait à proximité de la grande route traditionnelle allant du Béarn au pays de Foix par le château de Mauvezin, tout proche, et Saint-Bertrand-de-Comminges.

À l'image de l'ensemble architectural de l'abbaye de l'Escaladieu, les espaces extérieurs sont les témoins de l'élégance modeste de l'art cistercien.

Laisser Bonnemazon via la D938 (14 km) et son église Saint-Nicolas pour vous dirigez vers le village de Mauvezin (16,2 km). Le village domine merveilleusement la vallée de l'Arros et les BaronniesMauvezin doit principalement sa renommée à son château, construit sur un éperon rocheux, cette forteresse bâtie à partir du XIIe siècle, a été achevée à la fin du XIVe par Gaston Febus.

A l’époque ce Château verrouillait la voie Toulouse-Bayonne, en perpétuelle restauration depuis 1906, le château de Mauvezin  accueille aujourd'hui un musée folklorique et historique. Des salles vidéos présentent l'histoire du château, tandis que d'autres sites proposent des scènes de la vie quotidienne au Moyen Âge.

Tranquille et loin du tumulte citadin, le village de Mauvezin séduit les visiteurs en mal d'authenticité. Le village de Mauvezin occupe, un emplacement stratégique privilégié et permet au promeneur de bénéficier du panorama avant de reprendre votre circuit admirer l'église Notre-Dame de Mauvezin mérite également qu'on s'attarde quelques instants.

Rester sur la D938 jusqu'à Capvern-Les-Bains (19,4 km) connue en tant que station thermale du piémont pyrénéen, aux eaux déjà réputées à l'époque romaine. Située au carrefour des Baronnies, du plateau de Lannemezan et de la vallée d'Aure, Capvern est composé de deux villages bien distincts : Capvern-Village, sur la partie haute, et Capvern-les-Bains, la station thermale.

Capvern offre donc deux visages, le patrimoine historique de Capvern village vous invite à découvrir son église Saint-Pierre-de-Capvern. Mais c'est encore à la station thermale que se tient un joyau architectural des années 1960 avec l'église de la Sainte-Trinité labellisée "Patrimoine du XXe siècle" et inscrite aux Monuments Historiques.

Poursuivre vers La Barthe-de-Neste (26,7 km) via la D938 situé au pied du Plateau de Lannemezan et à l’entrée des vallées de Neste et d’Aure. Une situation stratégique  qui compte depuis le Moyen Age. La Barthe-de-Neste fut le siège de l'ancien comté d'Aure puis siège du district des quatre vallées. 

La barthe de neste routes touristique des hautes pyrenees guide du tourisme midi pyreneessVestige de ce flamboyant passé, une partie de l'imposant donjon du château rasé sur l'ordre du roi Henri IV subsiste avec une petite basse-cour et des murs renversés. Si un établissement thermal était en activité au XIXe siècle, il n'en reste qu'une fontaine et son lavoir, appelé la fontaine aux Chiens, a la particularité d'être alimenté par cette eau qui fit les beaux jours du thermalisme

A voir aussi l'église Saint-Jean-Baptiste de La Barthe-de-Neste et la chapelle Saint-Barthélémy de Mour.

Continuer vers Sarrancolin par le D 929 (40,4 km), bourg médiéval et fortifié. Il a été longtemps réputé pour son marbre. situe en vallée d'Aure, au bord de la rivière la Neste au début du canal de la Neste. La ville est au pied du col de Beyrède, qui donne accès à la vallée de Campan et du col d'Estivère.

La tradition industrielle de la ville remonte à la période d'extraction des marbres, au XVIIe siècle sur les gisements Beyrède, Ilhet et Sarrancolin. La prise d'eau du canal de la Neste se fait à Sarrancolin. C'est le point de départ de tout le système Neste, qui alimente les 17 rivières des coteaux de Gascogne.

Sarrancolin s'est développée autour d'un prieuré bénédictin, dont l'existence est attestée dès le XIe siècle. L'église paroissiale Saint-Ébons du plus pur style roman date des XIe et XIIe siècles, est contiguë aux vestiges du prieuré dont il reste quelques éléments à l'extérieur. Un puissant clocher carré surmonte l'édifice dont la flèche est cantonnée de quatre clochetons aux larges baies romanes.

Sarrancolin le village routes touristique des hautes pyrenees guide du tourisme midi pyreneessLa porte Sainte-Quitterie, au sud de Sarrancolin, est une tour carrée dont une voûte en plein cintre offre le passage. La chapelle d'Esplantats, au nord de la ville, fut construite au Xe siècle. Devenue bien national en 1789, l'ouverture de la route impériale nécessita sa démolition. Sa reconstruction date de 1877. Son nom viendrait du fait que lors d'une bataille les morts furent si nombreux que les corps ont été enterrés debout (Esplantats = Les Plantés).

La ville de Sarrancolin peut-être le départ d'une variante par le col de Beyrède sur cette route touristique "du tour des Baronnies" dans les Hautes-Pyrénées. À Sarrancolin, prendre la direction col de Beyrède et redescendre ensuite vers Sainte-Marie-de-Campan par une route forestière traversant une belle forêt de sapins et hêtres.

Sinon, reprendre le parcours en direction d'Arreau par la D929 (48,1 km), situé à la confluence des vallées d’Aure et du Louron et de leurs rivières respectives, la Neste d’Aure et la Neste du Louron. Labellisées "Pays d'art et d'histoire" depuis 2008, les vallées d'Aure et du Louron, avec Arreau comme capitale historique, participent activement à la valorisation et à la médiation du patrimoine.

Niché au coeur de la Bigorre, entre les cols d'Aspin et de Peyresourde, l'agréable village d'Arreau forme un bel ensemble architectural, avec ses demeures anciennes. Ce patrimoine remarquable, unique dans les Hautes-Pyrénées est a découvrir en flanant dans le village. Commencer par le château des Nestes où est installé l'Office de Tourisme.

Ancienne commanderie, militaire et hospitalière, édifiée sur l’enceinte clôturant le village de la Neste du Louron, château des Nestes assurait la protection du sanctuaire de Saint-Exupère. Le clocheton en bois datant du XIXè siècle au sommet de la tour centrale servit d’observatoire astronomique familial.

Arreau la mairie halle routes touristique des hautes pyrenees guide du tourisme midi pyreneessDans le coeur historique d’Arreau, la rue principale, les quartiers Saint-Exupère, du Calvaire, de la Coutellerie, de Bon Rencontre et de Garian vous pourrez voir de très nombreuses maisons aux toits d'ardoise datant des XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles. Parmi les belles demeures , il faut noter les principales dont les façades sont remarquables telles la maison des Lys et sa halle-mairie construit en remplacement de la vieille halle en bois du XVIe siècle.

Après vos visites dans l'ancienne capitale des Quatre-Vallées, prendre la direction du Col d’Aspin 1500 m via la D918 (60,6 km). Entre vallées d'Aure et du Grand Tourmalet, le panorama offert est grandiose. Ce col assez large offre une vue panoramique incroyable sur les vallées et les sommets environnants. ​Sur son chemin, les petits villages de montagne s'égrainent.

Cadet parmi ses aînés de l'Aubisque et du Tourmalet, le Col d’Aspin affiche des profils adoucis sur ses flancs et à son sommet. ​Il est emprunté par la route des cols.

Au pied du col d’Aspin, vous trouverez le lac de Payolle (68,2 km) entouré de splendides forêts de sapins et de grands plateaux pâturés : un environnement qui lui vaut le surnom de “petit Canada”. Le lac de Payolle est généralement gelé entièrement en hiver. Le plateau de Payolle offre des paysages exeptionnels dans un espace naturel montagnard préservé.

Revenir sur Payolle, puis se rendre à Sainte-Marie-de-Campan (77,5 km). Sainte-Marie-de-Campan a su rester, avec tous ses aménagements modernes, un petit village typiquement pyrénéen. Quittez la D918 pour suivre la D935 en direction de Campan (83,3 km). 

La vallée de Campan est une ancienne vallée glaciaireDes carrières de marbre ont été exploitées jusqu'à la fin du XXe siècle. Le marbre, rose veiné de vert, a été utilisé entre autres pour la décoration du château de Versailles.

Grottes de medous routes touristique des hautes pyrenees guide du tourisme midi pyreneessComme beaucoup de bourgs des Pyrénées, le village de Campan a connu l'existence des Cagots, sorte d'exclus de la société, charpentiers de métier, qui étaient jusqu'au début du XXe siècle rejetés sur la rive droite de l'Adour. De nos jours, le pont qui relie les deux rives se nomme "Pont des Cagots" ou "Pont des charpentiers".

Une halte à Campan s’impose aux curieux pour découvrir son patrimoine. La halle couverte d'un toit en ardoise date du XVIe siècle. La charpente en bois est soutenue par 13 colonnes rondes en pierre et 2 murs pleins. Le côté sud de la halle donne sur une fontaine en pierre construite en 1628.

L'église Saint-Jean-Baptiste de Campan a été construite au XVIe siècle, une ébauche de cloître est située au sud de l'église. L'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Sainte-Marie-de-Campan a un clocher carré adossé à une nef unique. La décoration intérieure fait la part belle au bois, plutôt qu'à la pierre ou au plâtre.

Pour la dernière étape de ce parcours touristique, une dernière visite aux grottes de Médous (86,8 km). Creusées par une rivière souterraine, constituant l'une des branches de résurgence de l'AdourUne partie de la visite se fait d’ailleurs en barque. Sur un itinéraire de 1km, vous assistez à un inventaire quasi complet de tout ce qui existe en matière de monde souterrains.

Retour sur Bagnères-de-Bigorre par la D935 (89,3 km).

Carnet pratique de la route touristique "du tour des Baronnies"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.
  • Station thermale : Détente et plaisir indispensable, le spa thermal, hydromassage, brumisations, piscine animée, jacuzzis, hammam, saunas, aqua musique, mais aussi programme de soins personnalisés, beauté, bien-être et forme.
  • Sport de montagne : Ski de piste, Ski de fond, raquette, des balades en chien de traîneau...
  • Sports aquatiques : sports d'eau vive, canyoning, kayak, Pêche,

Activités

  • Bagnères-de-Bigorre
  1. Pour découvrir le patrimoine de Bagnères-de-Bigorre, laissez-vous guider par le mobilier urbain et la signalétique d'interprétation mis en place autour de 11 thématiques liées à l'histoire de la ville.
  2. Bagnères possède deux musées, le musée Salies consacré à la peinture, le musée du Marbre qui abrite une très belle collection de marbres de toutes couleurs, mais aussi des cheminées ou des baignoires utilisées autrefois dans les Thermes.
  3. Bagnères a aussi un Conservatoire Botanique qui recense et protège la flore pyrénéenne.
  • Bonnemazon
  1. Abbaye de l'Escaladieu : Chaque saison estivale, lors des concerts qu'elle accueille, l'exceptionnelle qualité de son acoustique ne manque pas de séduire musiciens, et spectateurs.
  2. A visiter, l’emplacement de l’ancienne chapelle qui étonne par sa sobriété, la salle capitulaire et ses chapiteaux pour avoir une idée de la vie des moines et le parc avec ses arbres grandioses. Accessibilité partielle pour les personnes handicapées. 

Visites libres ou guidées. Abbaye de l'Escaladieu : site internet

  • Grottes de Médous
  1. Les grottes de Médous ne vous laisseront pas insensibles. Stalagmites et stalactites n’ont plus de secret pour vous. Concrétions dentelle, pied d’éléphant, une immersion agréable et ludique dans le monde souterrain.

Grottes de Médous : Route des cols - 65200 Aste - grottes.medous@wanadoo.fr site internet

  • Mauvezin
  1. Château de Mauvezin : Un guide en costume d’époque accompagne et captive les visiteurs sur l’histoire du château.
  2. Dans les salles, vous découvrirez le mode de vie de l'époque, le musée et les expositions permanentes, comme celle sur Gaston Febus, ou temporaires. Dans la boutique, vous trouverez des articles cadeaux et des ouvrages littéraires, historiques et artistiques.
  3. Toute l’année, des journées à thèmes sont organisées pour les enfants des écoles (visites et ateliers pédagogiques: héraldique, mesures et monnaies, archéologie).
  4. En été, vous pourrez participer à de nombreuses manifestations tous les dimanches et jours fériés : jongleurs, musiques et chants médiévaux, théâtre....

Le château de Mauvezin est propriété de l'association Escòla Gaston Febus. : site internet

  • Arreau
  1. Le plan du village vous permettra de parcourir le circuit historique afin de découvrir le patrimoine

Plus d'information

Pour vous rendre sur la route touristique "du tour des Baronnies"

Bonifacio

Partiellement nuageux 17 °C

Partiellement nuageux

  • Min: 17 °C
  • Max: 17 °C
  • Vent: 11 kmh 40°

Le saviez-vous ?

Les Cagots de Campan

On note l'existence des cagots à Campan pendant plus de huit siècles.

Les cagots devaient rester, comme tous les cagots, à l'écart du reste des habitants : dans l'église Saint-Jean-Baptiste, construite par les cagots, une chapelle en fond de nef était séparée du reste de l'église, elle correspond à l'espace qui était imposé aux cagots.

Cet espace contient un bénitier réservé aux cagots, situé du côté droit de l'ancien porche d’entrée, côté ouest de l’église en face du bénitier rond destiné au reste de la population.

Nos coups de coeur sur la route touristique "du tour des Baronnies"

Hébergement :

Camping Le Ruisseau

Pour un séjour en tente, en mobil home ou en chalet dans un beau camping 3 étoiles à l’écart de la route principale, le camping le Ruisseau se situe sur la commune de Gouaux, petit village à 950m d’altitude, près de Saint Lary Soulan au cœur de la nature et des montagnes surplombant la Vallée d’Aure.

Profitez des paysages montagnards de St Lary, de cette sensation d’être au bout du monde dans la Réserve du Néouvielle, de randonner autour du lac du Bastan, de la Glère, de l’Oule ou encore d’Escoubous…

Plus d'information : Camping Le Ruisseau - Village - 65240 Gouaux - Tél. : 05 62 39 95 49 - Site internet

Restauration :

 

Les routes touristique des Hautes-Pyrénées

Préparez vos vacances sur la route touristique "du tour des Baronnies" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "du tour des Baronnies" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/01/2020