La route des marches de Bretagne (Loire-Atlantique)

La Route touristique "des marches de Bretagne" dans la Loire-Atlantique

Du premier royaume Breton fondé au mariage de Claude de France, fille d’Anne de Bretagne, avec le roi de France François Ier, la Bretagne indépendante et fière de l’être a constitué un système défensif du nord au sud avec ses marches bretonnes, zone de contacts entre le duché indépendant et le Royaume de France en construction.

Créée au VIIIe siècle par la réunion de plusieurs comtés francs, la marche de Bretagne se composait du Rennais, du Nantais et du Vannetais, ainsi que d'une partie du Maine. Véritable zone tampon sous administration militaire, son plus célèbre préfet fut Roland que la légende a fait neveu de Charlemagne, mort en 778 à Roncevaux.

Entièrement conquise et intégrée au royaume de Bretagne par Nominoë et ses successeurs, une seconde marche de Bretagne est créée, comprenant la Touraine, l'Anjou et le Maine, et confiée à Robert le Fort en 861. Une partie de cette seconde marche sera à son tour cédée à la Bretagne au traité d'Entrammes en 863.

Ce vaste territoire autrefois zone tampon qui s’étend de la baie de Bourgneuf à la baie du Mont Saint-Michel en passant par Machecoul, La Garnache, Palluau, Montaigu, Tiffauges, Clisson, Champtoceaux, Oudon, Ancenis, Chateaubriant, Vitré, Fougères, mais aussi Dol, Dinan, Le Mont Saint-Michel, Avranches, Saint-Hilaire du Harcouët, Pouancé, Rennes, Nantes, et tant d’autres sites encore, fut le théâtre de tous les événements qui jalonnèrent l'histoire commune de la Bretagne et de la France.

Ces lieux hautement stratégiques, dotés de puissantes forteresses sont encore visible aujourd’hui, il se matérialise par une série de châteaux et autres fortifications qui ont résisté au temps et à l’urbanisme. Toutes ces villes résonnent encore de noms illustres : Gilles de Rais, Olivier de Clisson, Bertrand du Guesclin, Anne de Bretagne qui nous replongent dans l'histoire

Ces villes témoignent de manières diverses ce glorieux passé. Emprunter les boucles de cette route touristique, c’est pénétrer au cœur d’une mosaïque où la pierre, l’eau et la végétation s’assemblent en toute harmonie. De la guerre à la paix, une histoire de pierres… 

À l'initiative de plusieurs villes, une vingtaine de sites patrimoniaux se sont rencontrés  afin de réfléchir sur l'éventuelle inscription des marches de Bretagne au patrimoine mondial de l'UNESCOUn réseau touristique des marches de Bretagne s'est mis doucement en place. Vivante et ludique, elle s'adresse à tous et n'oublie pas les plus petits en leur réservant un parcours spécifique.

Jadis, les Marches implantées aux portes de la Bretagne protégeaient le duché des intrusions extérieures et assuraient sa cohésion. Elles sont aujourd’hui des paysages de paix, où il fait bon se promener. Ce circuit fait halte dans des cités que l’Histoire et les grands hommes ont façonnées. Cette expérience unique vous emmènera au cœur de l'histoire.

La Route touristique "des marches de Bretagne" en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

A la fois pleine de charme et riche d'un patrimoine ancien, Machecoul (km 0)ancienne cité romaine et mérovingienne sera le point de départ de ce parcours touristique "des marches de Bretagne". Machecoul fait partie de la Bretagne historique, dans le pays traditionnel du pays de Retz et dans le pays historique du Pays Nantais. Elle fait partie des Marches Communes de Bretagne-Poitou, entre pays de Retz et Vendée Bas-Poitou.

Le château de Machecoul est un lieu chargé d'histoire, qui a connu bien des drames et des vicissitudes. Lorsqu'il était encore intact, c'était une forteresse carrée entourée de douves, avec six tours crénelées, et un donjon Il n'en reste principalement que les murs extérieurs du donjon et un pan de mur intérieur.

Oudonl le chateau routes touristiques de loire atlantique guide du tourisme du pays de la loire 1Quitter Machecoul par la D263 en direction de La Bénéte (19 km). À la veille de la Révolution française, le territoire de la commune actuelle faisait encore partie des basses marches communes entre le Poitou et la BretagneLa paroisse de La Bénate, anciennement La Bénaste, La Bénâte est mentionnée pour la premère foisen 1150. Elle devient au fil des siècles le siège d'une importante châtellenie.

Poursuivre en direction de Clisson surnommée "Clisson l’italienne" via la D54 (54 km), situé sur les bords de la Sèvre. En effet, Clisson affiche une architecture influencée par le modèle toscan. Au carrefour de trois anciennes provinces, l'Anjou, le Poitou, la Bretagne, son château médiéval, ancienne forteresse flanquée de tours construite entre les XIe et XVIIe siècles, surveillait autrefois la frontière sud du duché de Bretagne. 

La prochaine étape de ce circuit des "Marches de Bretagne" en Loire-Atlantique sera la petite cité ligérienne d'Oudon situé sur les bords de Loire, via la D763 (89 km). Le château médiéval d'Oudon perchée sur son éperon rocheux, domine la Loire. Sa tour, emblème de la commune, prend place sur la rive droite du Hâvre et date du XIVe siècle.

Par sa position et son château, Oudon était une importante pièce défensive de la Marche de Bretagne, faisant face à la citadelle de Champtoceaux en Anjou, le château contrôlait le trafic fluvial et avec celui d'Ancenis, verrouillait le passage vers Nantes.

Fin de cette première étape de cette Route touristique "des marches de Bretagne".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 1 de la route touristique "des marches de Bretagne".  

Continuer vers Ancenis en suivant la Loire via la D723 (99 km). Très ancienne, la ville a été bâtie en 984 sur une île, dont il reste encore quelques Chateaubriant la facade sur douves des logis de la renaissance du chateau routes touristiques de loire atlantique guide du tourisme du pays de la loirevestiges. Membre à part entière des fameuses Marches de Bretagne, Ancenis est aujourd'hui riche d'un patrimoine culturel et historique des plus intéressants, et notamment son très beau château.

Le circuit touristique "des marches de Bretagne" passera par Chateaubriant via les D878, D163 et la voie de la Liberté (149 km). Capitale du "Pays de la Mée", lieu de rencontre et d’affrontement entre les comtés de NantesRennes et Angers, poste avancé des Marches de Bretagne. Au début du 11e siècle, sur ce site stratégique, Brient fit construire une forteresse au-dessus de la Chère.

Prendre la direction de la cité de Guerande, ville d'Art et d'Histoire via la N171 (254 km). L'activité des marais salants, mais également viticole, débute dans le courant du Moyen Âge, au XIVe siècle, et a fait la renommée de de cette charmante cité médiévale au fil des siècles. Vous aimerez vous perdre dans ses ruelles fleuries et admirer ses façades centenaires.

Pour finir votre escapade touristique "des marches de Bretagne" en Loire-Atlantique, prendr la direction de Nantes, nichée au confluent de la Loire et de l'Erdre, via la N171 et N165 (333 km). Point d’appui du royaume franc face à la poussée des Bretons, elle est conquise en 851 par Nominoë. Dès lors, l'histoire de la ville est en grande partie liée à celle de la Bretagne, dont elle devient la capitale ducale au XVe siècle.

Retour sur Machecoul via la D117 (375 km).

Fin de cette deuxième étape de cette Route touristique "des marches de Bretagne".

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 2 de la route touristique "des marches de Bretagne".

Carnet pratique de la route touristique "des marches de Bretagne"

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Les visites des villages et des villes.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Activités et Festivités

  • Machecoul
  1. Château  de Gilles de Rais : des visites sont proposées tout au long de l'année. Un spectacle son et lumière, retraçant la vie de Gilles de Rais (Les Mystères de Gilles de Rais), se déroule chaque été sur le site du château.
  2. En se promenant dans la ville, les touristes découvrent un four à chaux, ou encore des halles de la fin du XIXe siècle. Ces dernières se visitent sur demande à la mairie.
  • Clisson
  1. Château de Clisson des XIIIe-XVIIe : Ouvert tous les jours sauf le mardi.
  2. L'Office de Tourisme du Vignoble de Nantes vous propose un large choix de découvertes à réaliser sur le patrimoine unique de Clisson, les paysages et savoir-faire du vignoble… Dégustations gratuites au caveau des Muscadet à l'Office de Tourisme.
  • Oudon
  1. Château médiéval d’Oudon : Initiez-vous à l’histoire médiévale en franchissant les portes du château d’Oudon. Il renferme de nombreuses anecdotes sur la vie quotidienne de l’époque.
  2. Vous pouvez également choisir de découvrir la vallée en canoë au départ d’Oudon.

Guerande la porte de saille routes touristiques de loire atlantique guide du tourisme du pays de la loire
 

  • Châteaubriant
  1. Château de Châteaubriant Place Charles de Gaulle 44110 ChâteaubriantTél : 02 40 28 20 20 Fax : 02 40 28 20 28 - chateaubriant@cg44.fr - Site internet 
  2. Visite guidée pour individuels - Visite guidée pour groupe - Circuit d’interprétation.
  3. Musée de la résistance : situé sur le site de La Sablière, près de la Carrière des Fusillés. Tél : 02 40 28 60 36 (Musée). Tél : 02 40 28 20 90 (Office de Tourisme).  
Ouverture sur demande pour les groupes auprès de l’Office de Tourisme Intercommunal.
  • Nantes
  1. De nombreux parcours ont été élaborés, thématiques ou généralistes. Renseignements au 0892 464 044.
  2. Le musée d’Histoire de Nantes, situé au Château des ducs de Bretagne raconte en un parcours l’histoire de la ville : le château et la Bretagne ducale, l’activité portuaire et l’histoire industrielle, les deux guerres mondiales… Le Château des ducs de Bretagne propose également de nombreuses expositions temporaires, dont certaines proviennent de célèbres musées étrangers.

Plus d'information :

 

Pour vous rendre sur la route touristique "des marches de Bretagne"

Machecoul

Nuageux 23 °C

Nuageux

  • Min: 22 °C
  • Max: 23 °C
  • Vent: 11 kmh 340°

Le saviez-vous ?

Des mâchicoulis et leur utilisation

Le mot mâchicoulis (à l'époque, on disait quelque chose comme machecollis, machicollis) est déjà employé avant le XIe siècle, pour désigner les galeries en encorbellement au sommet des ouvrages fortifiés et des châteaux, en haut des murailles et des tours, et dont le sol comporte des ouvertures pour surveiller l'édifice et le défendre en cas d'attaque, ouvertures par lesquelles on laisse tomber sur les assaillants des pierres, des projectiles enflammés,...

Le mot mâchicoulis vient de l'ancien français macher et col, macher voulant dire « écraser » (dérivant du latin masticare : « mastiquer », « mâcher », « broyer ») et col voulant dire « cou » (dérivant du latin collum : « cou »).

En effet, on mâchait les cous, on brisait les nuques des assaillants, en leur jetant des pierres et des projectiles depuis les mâchicoulis.

Nos coups de coeur sur la route touristique "des marches de Bretagne"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Loire-Atlantique

Préparez vos vacances sur la route touristique "des marches de Bretagne" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des marches de Bretagne" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 20/04/2020