Route historique du souvenir 14–18 Bataille de la Somme (80)

La Route historique du souvenir 14–18 dans la Somme

Balisé de Péronne à Albert, ce parcours du Souvenir chargé d'émotion vous emmène sur les traces de ces hommes, à travers les musées, les vestiges de combats, cimetières et mémoriaux qui honorent le souvenir de tous les soldats de la Première Guerre Mondiale.

Le sol de la Somme conserve encore aujourd'hui la trace, dans une pâture où à l'entrée d'un village, des ravages occasionnés par les combats parmi d'autres vestiges effacés, peu à peu, par le temps. Les stigmates de la Grande Guerre sont toujours visibles : tranchées, trous de mines, végétation anéantie mais aussi villages complètement rasés.

Le sol picard, malgré les années, n'a pas fini de nous livrer ses secrets, de nous rendre ce qu'il a un jour enseveli.

La Route historique du souvenir 14–18 de la bataille dans la Somme en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Le parcours jalonné du coquelicot, fleur symbole du sacrifice et de la mémoire des soldats morts à la Grande Guerre, à partir de la ville de Péronne (km 0), partez à la rencontre de ces hommes venus du monde entier.

La grande guerre à Péronne commence par une visite de l’Historial de la Grande GuerreC'est dans un beau cadre de verdure et d'eau que l'on découvre le château médiéval de Péronne. Ce château du XIIIe siècle ainsi qu'un bâtiment moderne attenant abritent aujourd'hui l'Historial de la Grande Guerre. La Première Guerre mondiale est indissociable de l’histoire de Péronne et de la Haute Somme.

A proximité de Péronne : Découvrez le parcours mémoriel australien qui retrace les temps forts de la bataille du Mont Saint-Quentin en septembre 1918. Prendre l'avenue Charles de Gaule et la D938 (2 km). À la sortie sud de la ville, le petit cimetière britannique de La Chapelette rassemble des tombes australiennes, indiennes et égyptiennes, qui rappellent la participation des anciennes colonies ou ancien Dominion du Commonwealth au conflit. 

Prendre la direction de Rancourt, via la D1017 (9 km). La commune de Rancourt a aujourd’hui la triste particularité de regrouper sur son territoire les cimetières des 3 principales nations belligérantes : L’Allemagne, le Royaume-Uni et la France. 

A quelque kilomètre avant Rancourt ne manquez pas également la visite de la Chapelle du Souvenir FrançaisÀ proximité de la chapelle du Souvenir français, un petit "musée du Poilu" présente des objets, des documents et des vestiges du champ de bataille de la Somme. Il a été baptisé musée du Poilu.

Peronne historial de la grande guerre routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieLe secteur mémoriel de Rancourt-Bouchavesnes s’inscrit sur le plateau du Vermandois, situé en hauteur, en marge du village de Rancourt, au sud et au sud-ouest de la commune, domine Bouchavesnes-Bergen au Nord et s’étend sur le territoire communal des deux villages. La nécropole nationale française et sa Chapelle dominent le plateau agricole. Ils font face au cimetière du Commonwealth et au loin au cimetière allemand.

Le cimetière de Rancourt est la plus grande nécropole française de la Somme : 8 566 soldats sur 28 000 m². Il atteste de la violence des combats des 3 derniers mois de l’offensive de septembre-novembre 1916, notamment pour les troupes françaises, à Bouchavesnes et Sailly-Saillisel.

Situé de l’autre côté de la route, face à la nécropole française et à sa chapelle, le cimetière militaire du Commonwealth "Rancourt Military Cemetery" se situe légèrement en contre-bas. Orienté est-ouest et respectant le principe de "cimetière-jardin" anglo-saxon.

Située sur le versant pentu d’un vallon, à l’écart, au sud-ouest du village de Rancourt et de l’ensemble funéraire le cimetière militaire allemand de Rancourt bénéficie d’une excellente inscription paysagère telle que l’aurait choisi leur service de sépultures s’ils avaient pu en décider. 

La prochaine étape de ce circuit de mémoire sera le Musée et le Mémorial national sud-africain du bois Delville, Route de Ginchy, via la D20 (17 km). Le bois Delville occupe une place particulière dans l’histoire militaire sud-africaine et représente le symbole national du courage et du sacrifice. Le Mémorial Néo-Zélandais est situé dans le Caterpillard Valley Cemetery, sur le territoire de la commune de Longueval.

Le musée commémoratif Sud-Africain retrace l’histoire de la participation de l’Afrique du Sud à la Première, à la Seconde Guerre mondiale et aux différents conflits de la guerre froide. Ce musée commémore les 25 000 volontaires sud-africains, hommes et femmes de toutes races et de toutes religions, tombés au cours des deux guerres mondiales et durant la Guerre de Corée.

Le cimetière militaire britannique du bois Delville, "Delville Wood Cemetery" est situé en face du mémorial. C'est, par le nombre de personnes inhumées, le troisième cimetière militaire britannique du département de la Somme. Elle contient 5 523 corps (5 242 Britanniques, 29 Canadiens, 81 Australiens, 19 Néo-Zélandais et 152 Sud-Africains), dont 3 500 non identifiés.

La prochaine visite sera le mémorial national néo-zélandais de Longueval (18 km). A l’instar des multiples hommages, Longueval conjugue la mémoire internationale à tous les temps. Ici, ce sont avant tout les combattants néo-zélandais et sud-africains qui ont multiplié faits d’armes et actes de bravoures. Le mémorial national néo-zélandais a été érigé à l'endroit identifié comme objectif final par la New Zealand Division lors de la première bataille de la Somme.

Beaumont hamel le caribou gueudecourt memorial terre neuviens routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieContinuer votre périple vers Gueudecourt, via la D197 (24 km). À 1 kilomètre au nord-est de Gueudecourt, non loin de la route D574, un parc abrite un petit massif rocheux artificiel sur lequel se dresse un caribou mâle en bronze, c'est le Mémorial Terre-Neuviens. Le gouvernement de Terre-Neuve a érigé ce Mémorial après la guerre, dans un ancien champ de bataille.

Le circuit du souvenir passera par le Mémorial canadien de Courcelette, via la D74, D11 et la D929 (37 km). Le Mémorial se dresse au milieu d'un parc circulaire, masqué de la route par de grands érables. Plus de dix variétés d'érables ont été plantées en bordure de larges sentiers de gazon impeccablement entretenu. Le peu de couleurs vives et la prédominance des verts tendres font du parc commémoratif à Courcelette un lieu de recueillement.

Poursuivre en direction de Pozières, via la D74 et D929 (41 km). Ce village situé sur les hauteurs était un point central de la défense allemande. Situé sur une crête, il était traversé par un double réseau de tranchées constituant la 2ème ligne allemande et flanqué de 2 blockhaus-observatoires au nord et au sud, dominant tout le champ de bataille côté Albert : Gibraltar, côté Bapaume : le Moulin à Vent.

Poursuivre vers le Mémorial de Pozières, via la D929 (36 km), également surnommé cimetière militaire des Colonnes, situé sur le territoire de la commune d'Ovillers-la-Boisselle. Le mémorial et le cimetière ont été érigés en bordure de la route. Le mémorial est dédié aux morts des IVe et Ve armées britanniques. Ce lieu en 1916 était appelé « Tramway Crossing » ou « Red Cross Corner » par les soldats britanniques.

Continuer en direction de Thiepval, via la D73 (44 km), puis prendre la D151 et la rue du château pour se rendre au Musée de Thiepval (45 km). Véritablement consacré à la mémoire, il offre une vision muséale moderne grâce à des dispositifs multimédia innovants. 

Le Mémorial franco-britannique à Thiepval  commémore la mémoire de plus de 72 000 hommes des armées britanniques et sud-africaines qui sont morts et portés disparus dans la Somme entre juillet 1915 et mars 1918. Il est l’oeuvre d’Edwin Lutyens, le plus grand et le plus prolifique architecte britannique de son temps. C’est avec ses 45 m de hauteur, le plus grand mémorial de guerre britannique au monde.

Un centre d'accueil et d'interprétation a été construit à l'entrée du site. Sur place découvrez aussi le Centre d'interprétation de Thiepval. D’architecture moderne, c'est un long bâtiment semi-enterré, qui se fond parfaitement dans le paysage. Ce centre d’accueil propose aux visiteurs une exposition pédagogique sur les combats de la Grande Guerre.

Revenir sur Thiepval, pour visiter la Tour d'Ulster, Route de Saint-Pierre Divion, via la D73 (46 km). La Tour d'Ulster de style gothique troubadour est un mémorial à la mémoire des soldats des bataillons d’Ulster (Royal Irish Fusiliers, Inniskilling Fusiliers, Royal Irish Rifles) qui ont combattu ici en particulier le 1er juillet 1916. À l’endroit où les hommes d’Ulster se sont battus et ont trouvé la mort se dresse aujourd’hui le mémorial.

Au fond du parc, un portillon donne accès au petit mémorial à la mémoire des Irlandais de l’Institution d’Orange. À côté du mémorial, se trouve le Cimetière de Connaught où sont inhumées les dépouilles de 1 286 soldats britanniques, ainsi que 642 corps non identifiés et 425 appartenant à d'autres unités. Ce sont les dépouilles d'hommes tués au cours de l'été et de l'automne 1916, pour la plupart qui sont ensevelis ici.

Fin de cette première étape de cette Route historique du souvenir 14 – 18 dans la Somme.

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 1 de la Route historique du souvenir 14 – 18 dans la Somme.

Poursuivre en direction du Mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel, via la D73 et la rue de l'Église (50 km). Le mémorial terre-neuvien donne une vision émouvante et réaliste des batailles grâce à un champ de bataille et un réseau de tranchées admirablement bien conservés. La commune de Beaumont-Hamel regroupe les villages de Beaumont, Gare de Beaucourt et Hamel. Ces villages étaient situés à l’arrière immédiat des lignes allemandes.

Beaumont hamel tranchees routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieSur place, vous trouverez de nombreux nécropole et cimetières militaires, comme l'Y ravine cemeteryCette nécropole contient 428 corps dont 383 Britanniques et 45 Canadiens de Terre-Neuve. Le "ravin Y" ou "Y ravine est une dépression d'une quarantaine de mètres de profondeur, en forme de Y, dont la base mesure un kilomètre et demi jusqu'à la vallée de l'Ancre. Les deux branches mesurent cinq cents mètres.

Hunter's cemetery est une nécropole de forme circulaire qui contient 46 corps de soldats écossais. Cette forme particulière est liée aux conditions dans lesquelles les hommes ont dû être inhumés : le , jour de la reprise du village de Beaumont-Hamel, 46 soldats furent tués près de ce lieu. Ils furent enterrés par leurs camarades dans un vaste cratère d'obus. L'origine du nom "hunter's", les chasseurs pour le désigner n'est pas connue localement.

Prendre la direction d'Albert, via la D50 (59 km) située sur la Route des Invasions. Cette cité connut au cours de son histoire sept destructions complètes avant 1914. Et chaque fois, ses habitants, courageusement, la rebâtirent. 

 A l’approche de la Seconde Guerre Mondiale que chacun devinait, pour abriter la population civile et éviter l’exode massif, la mairie décide la construction de sept abris et le réaménagement des souterrains. C’est dans le plus important de ces souterrains à 10 mètres sous terre et sur 250 mètres de long, de la Basilique à l’Arborétum-Jardin public que le Musée Somme 1916 se situe. 

Ne manquez pas également la visite  des Nécropole et Cimetières militaires dont la Nécropole nationale d'Albert, route de Péronne : elle regroupe 6 290 corps dont 2 879 en ossuaires parmi eux trois Britanniques. Le Communal cimetery extension situé dans le prolongement du cimetière communal, ce cimetière militaire britannique regroupe 888 corps (644 Anglais, 202 Canadiens, 39 Australiens et 3 Indiens) dont 20 inconnus.

Le Bapaume post military cimetery situé sur la route de Bapaume, ce cimetière regroupe 410 corps : 327 Anglais, 64 Canadiens, 18 Australiens, 1 Sud-Africain dont 181 inconnus.

Trou de mine a la boisselle routes touristique de la somme guide du tourisme de picardiePartez à présent au Trou de mine à La Boisselle, via la D4929 et la route de Labaume (63 km) appelé encore La Grande Mine et en anglais, "Lochnagar Crater". A l'entrée de La Boisselle, en venant d'Albert, prendre le vieux chemin de Fricourt. Le cratère, est situé à environ 200 m du village, en bordure du chemin. Ce trou de mine, de 91 mètres de diamètre et de 21 mètres de profondeur, est maintenant le seul accessible au public.

Le calvaire breton d’Ovillers rappelle la mémoire du lieutenant et des soldats du 19e Régiment d'Infanterie tombés dans la plaine picarde lors de l’attaque du 17 décembre 1914. Ce jour là les soldats bretons mènent une offensive à Ovillers et la Boisselle, l’attaque tourne mal et se solde par un échec. Le bilan des pertes est terrible : 19 officiers, 1 138 sous officiers et soldats seront tués, blessés ou fait prisonniers. Le 19e Régiment d’infanterie est décimé.

Poursuivre cette escapade vers la Nécropole allemande de Fricourt, via la D147 (66 km). La nécropole se trouve à la sortie du village, on a regroupé ici les tombes provenant de 79 lieux différents (cimetières allemands et tombes individuelles) provenant de la périphérie d'Albert, de Bapaume, de Combles, de Villers-Bretonneux et de la vallée de l'Ancre. Le cimetière militaire allemand de Fricourt est, par le nombre de morts, le second cimetière allemand de la Somme après celui de Vermandovillers.

Poursuivre en direction du Mémorial à la division galloise de Mametz, via la D147 (71 km), situé au nord du villageContournant le “saillant de Fricourt” par le sud, la 7ème division britannique s’empara du village le 1er juillet 1916 dans l’après-midi. Mais le nom de Mametz est resté lié au bois qui se situe au nord-est. Le bois de Mametz était un lieu de résistance et de danger.

Revenir vers Mametz, puis via la D928 se rendre au Belvédère de Frise (90 km). La montagne de Frise est un site naturel exceptionnel de la haute vallée de la Somme. Dominant la vallée de la Somme, il offre des points de vue sur les étangs de la haute Somme et permet de s'approprier tant le fleuve que l'histoire de la Grande Bois de wallieux routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieGuerre. Un panorama imprenable sur le front français… et au-delà !

La prochaine étape sera la visite des vestiges de Fay, via les D471 et D164 (96 km). Au cours du temps, Faÿ a changé trois fois d'emplacement. Les premiers occupants à l'époque mérovingienne ont profité d'une petite butte pour s'établir. Au cours des siècles, le village s'est fixé dans la vallée sèche à flanc de coteaux, jusqu'à la guerre de 1914 durant laquelle il fut presque entièrement rasé.  Reconstruit, il sera à nouveau détruit en 1940.

Reprendre votre véhicule pour se rendre à Soyécourt, via la D164 et D79 (101 km). Situé sur la ligne de Front, en 1916, pendant la bataille de la Somme, le bois de Wallieux fut repris par l'armée française, le  le village le , après une intense préparation d’artillerieLes troupes s’en sont emparées d’un seul élan, en direction de Deniécourt, après avoir investi la première ligne allemande qui longeait l’ouest du village et le petit bois de Wallieux.

Le bois du souvenir a été aménagé avec des panneaux explicatifs pour rendre accessible à la visite les vestiges des combats de 1916 : restes de tranchées, trous d’obus, cagnas, puits... Des chemins balisés et sécurisés permettent d'en faire le tour.

Fin de cette deuxième étape de cette Route historique du souvenir 14 – 18 dans la Somme.

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 2 de la Route historique du souvenir 14 – 18 dans la Somme.

Prolongez votre parcours par la nécropole allemande de Vermandovillers, via la rue de l'église (102 km). Le cimetière est situé à l’extérieur du village sur la route de Vermandovillers à Foucaucourt-en-Santerre. Il est longé en partie par l’autoroute A 29. La nécropole rassemble les corps de soldats morts pendant la guerre entre 1914 Hamel soldats australiens et americains routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieet 1918. L’essentiel des morts sont tombés au cours de la Bataille de la Somme de 1916, la Bataille du Kaiser de  et l’Offensive des Cent-Jours d’.

Pour un intermède bucolique découvrez le P’tit train de la Haute-Somme situé au Hameau de Froissy, via la D143 (111 km). Ce véritable train à vapeur circule entre Froissy et Dompierre sur une voie ferrée construite en 1916 pour les besoins de la bataille de la Somme. Elle servait à l’approvisionnement des tranchées de l’artillerie durant la Première Guerre Mondiale.

A La neuville-les-bray visitez le musée des chemins de fer à voie étroite. C'est le plus grand musée de ce type au monde avec 1 800 m2 et présente une partie de la collection de l’association soit 37 locomotives et une centaine de wagons : locomotives à vapeur françaises, allemandes et américaines, locotracteurs diesel et divers wagons d’origine militaire et industrielle datant pour la plupart des années 1910-1920.

Prendre la D329 pour découvrir le Monument aux morts de Proyart (125 km). Ce monument, dédié à l’ensemble des hommes du village morts pour la France, étonne par son esthétique, sa taille et son histoire, qui en font un monument rare de l’après-guerre. Ce monument aux morts, de dimensions exceptionnelles pour un petit village, est situé dans un jardin public et fait face au château. 

Le circuit du souvenir passera par le Mémorial australien "Australian Corps Memorial", 4 Chemin de Sailly Laurette sur la commune du Hamel, via la D71 (136 km). En arrivant de Cerisy-Gailly par la D71, prendre le chemin à gauche en arrivant dans le village. Le mémorial commémore la participation du Corps australien dans la bataille décisive du 4 juillet 1918 où le Général Monash, un Australien, mena les troupes australiennes et américaines dans une bataille tactique de 93 minutes.

Poursuivre en direction du Musée franco-australien, situé 9 Rue Victoria à Villers-Bretonneux, via la 1029 (143 km). Crée par l’Association franco-australienne, le Musée franco-australien inauguré le 25 avril 1975 se situe au 1er étage de l’école Victoria construite de 1923 à 1927, grâce aux dons des enfants des écoles du Victoria en Australie. 

Musee somme les blindes routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieSuivre la direction de Fouilloy pour visiter le mémorial National Australien, via la D523 (151 km). Des milliers de soldats australiens firent le sacrifice de leur vie, lors de la bataille d'Amiens. L'armée australienne sous les ordres du général John Monash remporta une victoire décisive à Le Hamel. Cette victoire fut le prélude à la bataille d'Amiens, première étape de l'offensive des Cent-Jours.

Le Villers-Bretonneux military cemetery, se compose d’une haute tour centrale reliée aux deux pavillons d’angle par de simples murs sur lesquels sont inscrits les noms des 11 000 soldats australiens morts pour la France, disparus ou n’ayant pas de sépulture connue. Depuis le sommet de la tour, on peut voir la campagne environnante de la Somme en direction d’Amiens et de sa cathédrale, que les troupes de l’AIF - la Force impériale australienne - aidèrent à défendre en 1918.

Continuer en direction du Château de Querrieu, via la D1 et D115 (163 km). Situé près d'Amiens, à l'arrière du front, le château joua un rôle de premier plan dans la prise de décisions militaires notamment en 1916. Pendant la Grande Guerre, le château servit de Quartier général (Q. G.) au général Rawlinson commandant la 4e armée britannique. C'est là que fut mise au point la participation de l'armée britannique à l'offensive de la Somme de 1916.

La prochaine étape sera le château de Bertangles, via la rue d'Allonville (174 km). Siège de l'Etat Major du Corps expéditionnaire australien en 1918, le château reçut aussi le 12 août 1918 le roi George V qui, au cours d'une grande parade dans la cour d'honneur, remit au Général Monash, le vainqueur et stratège de la bataille de Le Hamel, la Grande Croix de bois.

Souterrains de naours routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieContinuer vers la cité souterraine de Naours, via la RN25 et la D60 (184 km). L'immense cité souterraine de Naours est creusée dans le calcaire du plateau picard. Remarquablement organisée, elle est reconnue comme l'un des plus vastes sites souterrains du Nord de la France. De l'an 800 à la Révolution de 1789, la Picardie connut de nombreuses guerres et invasions.

Durant la Première Guerre mondiale, ces souterrains-refuges ou muches, cachettes en picard, furent occupées par des troupes anglaises et canadiennes entre 1916 et 1918. De nombreux soldats y ont laissé leur nom en visitant ce site en simples "touristes"». Un hôpital militaire y aurait même été établi.  En effet, la cité souterraine de Naours abrite environ 2 000 graffitis (recensés à ce jour) de soldats de la Première Guerre mondiale, dont plus de 700 attribués à des Australiens.

Pour finir ce parcours de mémoire, prendre la direction d'Amiens, via la D929 (202 km). La Grande Guerre a laissé peu de traces dans la capitale picarde et surtout depuis les destructions d’août 1944. Pourtant une vie intense a régné pendant plus de quatre ans, de 1914 à 1918. Plus grande ville à l'arrière du front de l'Ouest, Amiens tient une place stratégique tout au long de la Première Guerre mondiale.

Durant le conflit, la cathédrale Notre-Dame sert de point de ralliement aux soldats en quête de recueillement et de paix. Véritable chef-d'œuvre d'art gothique, la cathédrale Notre-Dame d'Amiens est célèbre dans le monde entier. Plus vaste cathédrale de France, l'édifice mesure 145 mètres de long et culmine à 112 mètres de hauteur. Construite au XIIIe siècle, elle est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Fin de cette troisième étape de cette Route historique du souvenir 14 – 18 dans la Somme.

Retrouvez tous les détails de ce parcours sur notre page : itinéraire du circuit 3 de la Route historique du souvenir 14 – 18 dans la Somme.

Carnet pratique de la route historique du souvenir 14–18 Somme

Les incontournables de cette route touristique

Visites & Activités

  • Historial de la Grande Guerre : Les collections riches de plus de 1 600 objets exposés et la qualité des expositions temporaires vous éclairent sur les dimensions historique et militaire du premier conflit mondial mais l’Historial est aussi un musée des sociétés.
  • Château de Péronne - BP 20063 - 80201 Péronne Cedex - Tél +33 (0) 3 22 83 14 18 - info@historial.org - Site internet
  • La Chapelle du souvenir de Rancourt : Accès libre - 2, route Nationale 80360 Rancourt - Téléphone + 33 (0) 3 22 85 04 47 - memorial-rancourt@neuf.fr
  • Musée et Mémorial Sud Africain de Longueval - Mémorial Néo-Zélandais : Accès libre au Mémorial toute l’année - Entrée gratuite - 5, route de Ginchy - 80360 Longueval - + 33 (0) 3 22 85 02 17 - info@delvillewood.com - Site internet
  • Pozières : Tous les 2 ans, en juillet, l’association Digger-cote 160 organise une grande fresque historique sur la vie du village de Pozières pendant la Bataille de la Somme en 1916 - Site internet
  • Mémorial franco-britannique et Centre d'interprétation de Thiepval : Accès libre au Mémorial toute l’année • Parking, aire de pique-nique, boutique, wifi - 80300 Thiepval - Tél +33 (0) 3 22 74 60 47 - thiepval@historial.org - Site internet
  • La Tour d’Ulster : Entrée gratuite - Centre d’accueil, salle audiovisuelle, boutique, cafétéria. Route de Saint-Pierre-Divion - 80300 Thiepval - Tél +33 (0) 3 22 74 81 11 | + 33 (0) 3 22 74 87 - 14sommeassociation@btconnect.com - Site internet
  • Le mémorial terre-neuvien de Beaumont Hamel : Accès libre au Mémorial toute l’année - Visites guidées gratuites en français et en anglais - 80300 Beaumont-Hamel - Tél : + 33 (0) 3 22 76 70 86 - newfoundland_memorial@vac-acc.gc.ca - Site internet
  • Mémorial à la division galloise - Mametz - Accès libre- Renseignements auprès de l'Office de Tourisme du Pays du Coquelicot - 9, rue Gambetta - 80300 Albert - Tél. : 03 22 75 16 42 - officedetourisme@paysducoquelicot.com - Site internet
  • Le P’tit train de la Haute-Somme à Froissy - Hameau de Froissy - 80340 La Neuville-lès-Bray - appeva@club-internet.fr - Téléphone : +33 (0) 3 22 83 11 89 - + 33 (0) 3 22 44 04 99 - Information : APPEVA BP 70106 80001 Amiens Cedex 01 - Site internet
  • Mémorial australien - Le Hamel - Accès libre au Mémorial toute l’année - Renseignements à l' Office de Tourisme de Corbie - Bocage 3 Vallées - 28/30 place de la République 80800 Corbie - Tél +33(0)3 22 96 95 76 - officetourismecorbie.80@laposte.net - Site internet
  • Le mémorial national australien de Villers-Bretonneux - Accès libre au Mémorial toute l’année - Information auprès de l'Office de Tourisme de Corbie.
  • Le Musée Franco-Australien de Villers-Bretonneux - 9, rue Victoria 80800 Villers-Bretonneux - Tél +33 (0) 3 22 96 80 79 - museeaustralien@neuf.fr - Site internet
  • Château de Querrieu - Visites guidées à 16h et 17h tous les dimanches et pour les journées du patrimoine. Tél : +33 (0)3 22 40 14 09 / +33 (0)6 10 22 47 73 - ydalcantara@orange.fr - 3 Rue du Bois Galhaut - 80 115 Querrieu.
  • Mont-Saint-Quentin
  1. Un parcours pédestre, interprétatif et mémoriel est possible depuis l'Historial de la Grande Guerre de Péronne. Temps de parcours à pied : 20-30 min - Distance 1.2 km - 6 stations et un point de vue - Parking possible rue de Bois (près de l’église).

Activités et Festivités

  • Péronne
  1. L'Hôtel de Ville abrite en outre le musée Alfred-Danicourt, archéologue et collectionneur du XIXe siècle. Entrée libre. Renseignements au 03 22 73 31 10.
  2. Pour des visites guidées de la ville et de ses principaux sites patrimoniaux, se renseigner au 03 22 84 42 38.
  3. Château-fort de Péronne et Historial de la Grande Guerre : Visite et renseignements au 03 22 84 42 38. Site internet
  • Albert
  1. Le Musée Somme 1916 : À travers un souterrain de 250 mètres de long et à 10 mètres de profondeur, le visiteur plonge à la découverte de la vie des soldats dans les tranchées. Le musée donne une vision très émouvante et réaliste de la vie des soldats dans les tranchées lors de la bataille de la Somme de 1916. Rue Anicet Godin - 80300 Albert - +33 (0) 3 22 75 16 17 - musee@somme1916.org - Site internet
  2. Le Circuit du Souvenir vous invite à parcourir les sites des champs de bataille pour découvrir les vestiges des combats, les cimetières et les mémoriaux impressionnants.
  3. Musée de l'Épopée de l'Industrie et de l'Aéronautique : Visite sur rendez-vous (contacter l'entreprise Betrancourt).
  • Amiens
  1. Musée de Picardie : collections d'archéologie, d'art sacré, de peinture et de sculpture.
  2. Musée de l'hôtel de Berny expose objets d'art et mobilier ancien.
  3. Maison de Jules Verne : ouverte à la visite, abrite souvenirs, objets et documents du célèbre écrivain qui y vécut pendant 18 ans.

Plus d'information :

  • Albert : site web
  • Péronne : site web
  • Pozières : site web
  • Proyart mairie : site web
  • Villers-Bretonneux : site web
  • Querrieu : site web
  • Bertangles ville : site web
  • Chateau de Bertangles : site web
  • Amiens : site web
  • Cité souterraine de Naours : site web
  • Somme 14-18 : site web
  • Chemin de mémoire : site web
  • Circuit du souvenir images en Somme : site web
  • Picardie 14-18 : site web
  • Acier et tranchées : site web
  • Centenaire Somme : site web
  • Office de Tourisme de la Haute Somme - 1 rue Louis XI - 80200 Peronne - 03 22 84 42 38 - accueil@hautesomme-tourisme.com  
  • Office de tourisme du Val de Somme - 28/30 place de la République - 80800 Corbie - 03 22 96 95 76 - officedetourisme@valdesomme.com - Site internet
  • Haute Somme tourisme : site web
  • Tourisme territoire Nord Picardie : site web
  • Sommes tourisme : site web

Pour vous rendre sur la Route historique du souvenir 14–18 Somme

Péronne

Couvert 7 °C

Couvert

  • Min: 7 °C
  • Max: 7 °C
  • Vent: 36 kmh 230°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux interdits (pas de barbecue)
  • Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la Route historique du souvenir 14–18 Somme

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Somme

Préparez vos vacances sur la Route historique du souvenir 14-18 Somme avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la Route historique du souvenir 14–18 Somme avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 27/07/2020