Route des Villages de caractère de Seine-et-Marne - Circuit 2 (Seine-et-Marne 77)

La Route touristique "des Villages de caractère" dans le Sud de la Seine-et-Marne

Situé dans le sud de la Seine-et-Marne, le deuxième circuit de la route touristique des villages de caractère dans le Sud Seine-et-Marne vous accueille pour vous faire découvrir ses multiples facettes…

Entre Paris et le Val de Loire, à mi-chemin de la forêt de Fontainebleau et celle d'Orléans dans le Gâtinais. Entre le plateau du Gâtinais et la forêt de Fontainebleau, avec des chaos de grès exceptionnels, l’Eléphant, le Maunoury, la Dame Jouanne, fréquentés par les promeneurs ...  Ce parcours est une découverte à chaque pas !

Ce deuxième circuit de la route touristique des "Villages de caractère" de Seine-et-Marne, vous emmène à Samois-sur-Seine (km 0). La commune s'étend sur plus de six kilomètres le long de la Seine, sur les bords de la très appréciée forêt de Fontainebleau. 

En son temps, la ville attira de nombreux écrivains et autres peintres séduits par la beauté de sa nature et la douceur de son cadre de vie.

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 2 de la Route touristique "des Villages de caractère" dans le Sud de la Seine-et-Marne

Samois-sur-Seine ancien bourg stratégique de l'époque romaine a abrité aussi durant de nombreuses années le guitariste Django Reinhardt. En se promenant dans Samois-sur-Seine, les visiteurs peuvent découvrir la richesse d'un important patrimoine architectural.

Samois sur seine village de caractere les bords de seine routes touristiques de seine et marne guide touristique ile de franceL'entrée dans Samois-sur-Seine par les bords de Seine est dominée par les immenses et magnifiques villas, surnommées par l'auteur Françoise Laborde, "Les Affolantes du Bord de Seine" construites entre la fin du XIXème siècle et l'entre-deux-guerres. Admirer la première villa, à l'orée de la forêt, "Les Fontaines Dieu", construite en 1896.

Les visiteurs peuvent découvrir la tour de Samois, construite en 1880, le quai Franklin Roosevelt qui possède de belles promenades le long des quais jonchés de péniches, le château de Bellefontaine, résidence au XIXème siècle du prince Troubestzkoï, ambassadeur du Tsar de Russie à Paris, et de ses descendants la famille Orloff.... 

Fondés sous le règne de Louis XIII, le château et l'ermitage de La Madeleine sont l'un des sites les plus appréciés de Samois-sur-Seine.

Le village de caractère de Samois-sur-Seine accueille de nombreux jardins inventoriés au pré-inventaire des jardins remarquables de France, comme le jardin de la villa Ruissel-sous-Bois, celui de la villa Rochefontaine, de la villa Marie-Fanny, de la villa des Sources, de la villa du Country-Club, du parc du château de Bellefontaine ou encore de la villa Les Fontaines-Dieu.

Niché en bordure de la forêt de Fontainebleau, le charmant village de Barbizon sera votre prochaine étape via la D115 (17,1 km), la commune est un des endroits mythiques de la peinture pré-impressionniste en France. Parmi ces paysagistes de renom, les plus connus restent Jean-François Millet et son  "Angelus", ainsi que Théodore Rousseau ou Jean-Baptiste Camille Corot.

Considéré comme l'un des précurseurs de l'impressionnisme, le mouvement artistique de l'École de Barbizon s'étendit de 1830 à 1875, période durant laquelle les artistes venaient apprécier la tranquillité de ce paisible village et la beauté de la nature environnante. 

Site emblématique de Barbizon, l'auberge Ganne, dans laquelle se retrouvaient autrefois les peintres, abrite aujourd'hui le Musée Départemental de l'École de Barbizon qui permet de découvrir la vie et les oeuvres des artistes à Barbizon au XIXe siècle.

Barbizon village de caractere routes touristiques de seine et marne guide touristique ile de franceLa promenade le long de la rue principale de Barbizon dévoile une succession de belles demeures, de boutiques, de restaurants et de galeries d'art. Avec ses charmantes maisons de pierres, recouvertes de tuiles, auberges restaurées ou anciens ateliers réhabilités, sa petite route pavée, ses murs fleuris et son odeur de térébenthine entêtante, trace actuelle des peintres contemporains, Barbizon est le lieu idéal pour les amateurs d'histoire et de peinture.

Les amateurs d'art ne manqueront pas également de visiter les maisons-ateliers de Théodore Rousseau et de Jean-François Millet, deux lieux empreints de souvenirs qui accueillent en outre des expositions temporaires. Au départ de Barbizon, à l'orée de la forêt, se trouve un circuit balisé invitant à la découverte des paysages qui ont inspiré les grands peintres paysagistes.

Continuer votre parcours touristique en suivant la direction de Bourron-Marlotte par la D301, puis la route ronde (37,8 km). Petit village discret au sud de la Seine-et-Marne, modeste, magnifique serti dans l'écrin verdoyant de l'une des plus belles forêts de France.

Grâce à sa situation privilégiée en lisière de forêt, entre Fontainebleau et Nemours, le village de Bourron-Marlotte fût la halte de nombreux peintres, musiciens et écrivains. Jean-Baptiste Corot, Auguste et Jean Renoir, Paul Cézanne et bien d'autres y ont séjourné.

Bourron-Marlotte doit surtout sa notoriété à son passé artistique. En effet, depuis 1830, les premiers artistes comme Corot et Caruelle d’Arigny, s’installent à Marlotte. Puis ce sont Sisley, Renoir, Monet, Cézanne, Pissarro qui se retrouvent dans les deux auberges du village. Exposées sur les façades nord pour maîtriser la lumière naturelle, de nombreuses verrières d’ « ateliers d’artistes » attestent de leur présence.

Suivez le circuit "Sur les pas des artistes" : certaines de leurs maisons sont identifiées par des plaques documentées et illustrées. C’est un parcours enrichissant au cours duquel vous apprécierez également les maisons, les murs de grès, le petit patrimoine architectural du village et autres petites merveilles

Découvrez le caractère d’un petit village authentique à travers ses ruelles pavées, appréciez le village d’artistes en visitant la mairie-musée. Une église ancienne : l’église Saint-Sévère, sans doute l’une des plus anciennes du Gâtinais qui abrite  dans sa nef de remarquables litres funéraires, un château du XVIIIe bâti sur les fondations romanes d'une forteresse féodale, une source miraculeuse, une terre fertile, une histoire millénaire peuplée de légendes...

Après les artistes, en route vers Grez-sur-Loing via la D607 (41,5 km), la médiévale. Lorsqu'on accède à Grez-sur-Loing par la route venant de Moncourt, on embrasse d'un même regard les trois monuments anciens de Grez-sur-Loing datant de la période médiévale : d'abord le Vieux Pont de pierre qui enjambe le Loing, puis sur la gauche, les ruines de la tour de Ganne et l'Eglise, lieux que vous découvrirez lors de votre flanerie dans le village de caractère.

Grez sur loing village de caractere la tour de ganne routes touristiques de seine et marne guide touristique ile de franceAu Moyen-âge, Grez-sur-Loing était protégé par quatre portes et un petit mur d’enceinte. Il occupait une place importante entre la route royale et la rivière du Loing, voies par lesquelles transitaient des marchandises à destination de Paris.

L’église Notre Dame et Saint-Laurent fut érigée, semble-t-il, sur l’emplacement d’un ancien temple gaulois vers 1180, date du règne de Philipe Auguste ou la “fleur de lys” fut adoptée comme emblème royal.

Passer Villiers-sous-Grez par la D104 (46,5 km), puis prendre la direction de Larchant (52,8 km) situé dans le parc naturel régional du Gâtinais françaisLarchant, village étape au Moyen-Âge sur la route de Compostelle, possède un passé prestigieux lié à un pèlerinage national sur le tombeau de saint Mathurin, que la légende fait naître au IIIe siècle.

Ce riche passé historique a joué un rôle important aux différentes époques et il est intéressant d’en retrouver les traces en flanant dans le paysage quotidien. Le village actuel intra-muros, garde encore le plan du Larchant ancien, avec les vestiges de son enceinte et ses cinq portes.

Quelques témoignages du Larchant ancien subsistent, tel l’Hôtel du Pèlerin, l’Hôtel des Trois-Rois, dernières traces des nombreuses auberges du village qui accueillaient les foules de pèlerins au Moyen Age, la rue de l’église, avec ses anciennes échoppes Renaissance. Dominant le village de Larchant, la ferme du Chapitre dont les façades et toitures des granges, le pigeonnier et l’ancien puits sont inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques.

Basilique Saint-Mathurin de Larchant, exemple exceptionnel du premier âge gothique en Île-de-France, impressionne par ses dimensions et sa beauté. Elle se visite toute l'année. Sa tour de cinquante mètres se devine depuis le plateau agricole du Gâtinais.

Larchant tient une place importante dans l’art rupestre du Bassin parisien. Cette commune possède le plus grand nombre de cavités ornées, puisqu’on en compte actuellement plus d’une centaine. Le massif de la Dame-Jouanne est particulièrement riche, avec 26 abris connus. Le plus célèbre est la "grotte aux Voleurs, qui présente un aspect très dégradé et pollué. 

A voir sur la commune de Larchant : la Fontaine Saint-Mathurin : une fontaine, dont l’emplacement remonte sans doute aux origines du village de Larchant, se trouve située dans les bois à l’écart du village et à 600 mètres environ en ligne droite au nord de l’église.

Anciennes bornes de limite, datées d’avant la Révolution, marquent encore le territoire de Larchant en direction de Villiers-sous-Grez. L’emplacement des anciennes halles de Larchant est encore visible, rue de l'Église, par une plaque apposée en 1792. Au carrefour des Trois-Rois se situe la maison ancienne la mieux conservée de Larchant, avec sa façade du XVe siècle...

Poursuivre votre périple sur la route des villages de caractère vers Beaumont-du-Gâtinais via la D403 (74,9 km). Situé sur le passage entre Paris et le Val de Loire, à mi-chemin entre la forêt de Fontainebleau et celle d'Orléans dans le Gâtinais, ce village a un prestigieux passé. Jadis terre de Jacques Cœur, elle devient sous le règne d'Henri IV comté de la famille Harlay.

Beaumont-du-Gâtinais rassemble autour de son église du XIIIème siècle les communs d'un ancien château et des Halles très typiques du XVIIème siècle. Les Fossés défensifs alimentés par le Fusain, l'ancien presbytère, l'église Saint-Barthélemy, un pigeonnier, des lavoirs au fil du Fusin contribuent au charme de ce village rural.

Suivre la direction de Château-Landon (95,2 km) via la D43. Autrefois capitale des comtes du Gâtinais et ancien lieu de pèlerinage, Château-Landon est donné au roi de France en l’an 1068 par Foulques IV le Réchin. Elle devient résidence royale : Louis VI, Louis VII, Philippe Auguste y séjournent régulièrement. Depuis le VIe siècle, la cité est renommée en tant que haut-lieu religieux et lieu de pèlerinage.

Chateau landon village de caractere l abbaye saint severin routes touristiques de seine et marne guide touristique ile de franceLa charmante cité médiévale de Château-Landon bénéficie d’un site exceptionnel, perchée sur son promontoire rocheux, forme un bel ensemble, avec ses maisons anciennes, ses monuments, ses tours, ses jolis jardins en terrasses et sa petite rivière, le Fusain, qui coule à ses pieds.

Jalonnés de lavoirs et de moulins, Château-Landon figure parmi les 17 villes "drapantes" du royaume. On retrouve aujourd'hui la trace de 17 moulins disposés au fil de la petite rivière du Fusain, coulant au pied de la cité où la laine se foulait. Les bords du Fusain incitent tout particulièrement à la flânerie, et offrent une vue magnifique sur Château-Landon et son ancienne abbaye royale Saint-Séverin aux allures de forteresse.

A découvrir sur la commune de Château-Landon La tour Madeleine : le plus ancien monument de la ville, construit sur les défenses de celle-ci. Vestiges du rempart et de son chemin de ronde. La cave des Templiers, l'hôtel de la Monnaie, la maison de la Pierre, le pont de César.

L'église Notre-Dame de l'Assomption dont le clocher domine la région de ses 57 mètres, L'ancien Hôtel-Dieu, édifié au XIIe siècle, qui était le lieu de refuge des pèlerins et des malades. La tour Saint-Thugal, L'ancienne abbaye Saint-Séverin, dont la façade impressionnante est soutenue par des contreforts, La tour Saint-André...

Le parcours touristique, vous propose une halte bien agréable à faire dans le joli village de caractère de Flagy par la D136 (126 km). Le village du XIIème siècle aux multiples ponts situé à proximité de Montereau-Fault-Yonne et traversé par l’Orvanne possède un charme fou.

Le village de caractère de Flagy est un ancien lieu fortifié, construit au XIIe siècle sur l'ordre de Louis VII en 1130. En bordure d'un domaine royal, il est bâti selon un plan rectangulaire, comme le montrent les sept rues parallèles conduisant à la rivière franchie par sept ponts ou passerelles.

L'église Notre-Dame de Pitié ou Notre-Dame-de-l'Assomption du XIIIe siècle. Curiosité sur le toit de l'église, la girouette comporte deux symboles : un coq, symbole habituel, et une tête de cochon, autre symbole, souvenir durable d'une légende locale, transmise oralement. Du clocher-tour il ne reste que la façade sud et une tourelle qui abrite l'escalier.

Le moulin de Flagy, vraisemblablement achevé à la fin du XIIIe siècle. Il appartint peut-être à Blanche de Castille, car Flagy faisait alors partie du domaine royal. La roue à aubes du moulin était mue par l'eau de la rivière l'Orvanne. Le moulin fabriquait la farine nécessaire aux habitants.

Lors de la journée du patrimoine, on peut visiter deux entrées de souterrain. Un réseau de souterrains reliait les caves à vivres qui servaient aussi de refuges lors d'invasions du village par des ennemis. On peut voir dans l'un des souterrains quelques restes d'objets anciens.

Poursuivre votre escapade touristique en direction de  Donnemarie-Dontilly via la D403 (153 km). Avant le premier millénaire, Donnemarie-en-Montois fut protégée par d'importantes fortifications. Pas moins d'une vingtaine de tourelles et quatre portes en gardaient les issues, la Porte de Provins, celle de Melun, de la Maladrerie, enfin celle qui conduisait à Dontilly en traversant l'Auxence. Quelques tourelles subsistent encore.

Donnemarie dontilly village de caractere le cloitre routes touristiques de seine et marne guide touristique ile de franceChaque rue, chaque maison du village de caractère de Donnemarie-Dontilly possède sa propre histoire. Au cours de votre flanerie découvrez la ruelle aux huiles, la ruelle aux harengs ... Vous découvrirez les charmantes ruelles et vestiges architecturaux témoins de la riche Histoire de ce village. L'ensemble paroissial de Donnemarie-Dontilly est l'un des mieux conservés d' Île-de-France.

La ruelle du Moulin, située dans la rue Chaubart, rejoint la rue Cottereau devant l'église Notre-Dame de l'Assomption et la Mairie par un joli passage. En vous promenant sur le boulevard de l'Auxence, en face du square Deberdt, se trouve l'ancien château de Donnemarie-en-Montois, qui faisait partie des anciennes fortifications, a été le siège d'une distillerie où était fabriquée une liqueur de cassis très appréciée.

Un type de construction très rare en France : l'ensemble église-cloître. L'église Notre-Dame de l'Assomption fut construite à la fin du XIIe et au XIIIe siècle. Le cloître est devenu un jardin médiéval qui a pour thème « la vie et la mort ».

Pour finir ce deuxième circuit touristique de la route des villages de caractère de Seine-et-Marne dirigez-vous vers Thomery (182,7 km) par la D210. Niché dans une boucle de la Seine, le petit village de Thomery doit sa célébrité à sa production du "Chasselas doré". Thomery a offert aux Rois résidant à Fontainebleau comme aux gourmets parisiens du raisin de chasselas disponible toute l'année !

Pour ce faire, pas moins de 150 kilomètres de murs à vignes ont été dressés sur des coteaux parfaitement orientés. Aujourd’hui encore nous pouvons admirer ses murs à raisin, les «longs sillons» sur lesquels était cultivée la vigne jusqu’au milieu du XXème siècle.

Sur les bords de Seine, à deux pas du Château de la Rivière, superbe domaine privé et l'église classée Saint-Amand construite au XIIe siècle, se trouvaient aussi les bains du Roi, également baptisés « port d'effondré » où l'on chargeait les précieuses grappes. François Ier venait de Fontainebleau profiter de ce calme bras de Seine.

L'endroit a gardé toute la majesté de l'époque. Le port et les bords de Seine de Thomery ont aussi inspiré les impressionnistes. L'art et principalement la peinture sont venus compléter cette panoplie épicurienne, grâce à Rosa Bonheur, célèbre peintre animalier, venue au XIXe siècle installer son atelier sur les hauteurs de la commune. Pour finir, retours sur Samois-sur-Seine via la D137 (191,7 km).

Pour vous rendre sur la route touristique des Villages de caractère

Bonifacio

Peu nuageux 26 °C

Peu nuageux

  • Min: 26 °C
  • Max: 26 °C
  • Vent: 29 kmh 240°

Le saviez-vous ?

Circuit de l'étape 1 de la Route touristique des Villages de caractère du Nord Seine-et-Marne

Circuit de l'étape 2 de la Route touristique des Villages de caractère du Sud Seine-et-Marne

Nos coups de coeur sur la route touristique des Villages de caractère

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de Seine-et-Marne

Préparez vos vacances sur la route touristique des Villages de caractère avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique des Villages de caractère avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19/05/2019