Au fil de la Lozère - Circuit 3 (48)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 3 de la Route touristique "Au fil de la Lozère"

Après votre étape à Nasbinals prendre la direction Aumont-Aubrac par la D987 (22,8 km), situé entre Aubrac et Margeride, en Terre de Peyre à 1040 mètre d’altitude. Aumont-Aubrac était au carrefour des antiques voies d'Auvergne et de Lyon-Toulouse, une station sur la voie d'Agrippa sur l'axe reliant Javols au Puech Cremat. À l'époque romane, Aumont-Aubrac faisait partie de la Baronnie de Peyre, l'une des huit baronnies du Gévaudan.

Le bourg d'Aumont-Aubrac, autrefois fortifié, conserve des maisons des XVIe et XVIIe siècles, façades de pierre de taille, avec pour certaines des rez-de-chaussée voûtés s'ouvrant en arceaux. De la fontaine à la rue de l'église, on peut suivre la rue du Barri-haut ("barri", mot occitan, désigne un faubourg) la place de la Croix, le Chemin Royal et la place du Cloître.

L'église Saint-Étienne est un ancien prieuré bénédictin, remontant à 1061, attesté en 1123, au cœur de la baronnie de Peyre, elle possède une architecture remarquable. Elle est souvent visitée par les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. Cette église par le passé a subit de nombreuses reconstructions, d’où son style  inspiré à la fois des styles Roman et Baroque.

Située sur la via Podiensis, des chemins de Compostelle, Aumont-Aubrac est une incontournable étape de la traversée des monts d’Aubrac. On y vient de Saint-Alban-sur-Limagnole, la prochaine commune étant Malbouzon.

Aumont aubrac maison routes touristique de la lozere guide du tourisme du languedoc roussillonA Voir également : La maison du Prieuré, siège de l’Office de Tourisme : bâtiment de 1684, restauré en 1990. La Pierre mystérieuse pierre taillée en croix, certains disent qu’il s’agit d’un Christogramme, d’autres d’une croix celtiques ou une svastika. La Statue de la Bête du Gévaudan au dessus de la fontaine. 

Au-dessus de la place du Foirail le monument du Sacré-Cœur est une statue représentant Jésus, statue dite du « Christ Roi », haute de plusieurs mètres elle domine le village sur une hauteur nommée Truc del Fabre où vous profiterez d'une vue panoramique sur le village.

A six kilomètres, vous pouvez découvrir Javols, l'antique Gabaluim, l'ancienne capitale gallo-romaine des Gabales où il est dit que la population aurait atteint 3.000 habitants... des thermes, un théâtre, un cardo : on a peine à croire qu'une ville aussi civilisée et importante ait existé avant le petit village.

Prendre la direction de Saint-Chély-d'Apcher via la D809 (32,7 km), blotti entre le plateau de l’Aubrac et le massif de la Margeride. Ancien fief de la baronnie d'Apcher, la ville fut le siège d'une importante bataille au cours de la fameuse guerre de Cent ans. Assiégée par les Anglais en 1363, Saint-Chély-d'Apcher a conservé de cette époque son gentilé. 

De nombreux sites patrimoniaux sont à découvrir pour cette étape à Saint-Chély-d'Apcher : en plus de quelques monuments à l'architecture typique de cette partie de l'Occitanie, on découvre la croix des Anglais, le donjon, l'église Notre-Dame-de-l'Assomption, la mairie, la fontaine des Asniers au bas de la ville, la place du marché, le Château de Billières bâti aux alentours de 1450 ... 

Le clocher de la paroisse est situé dans la tour dite du donjon, l'un des rares vestiges de l'enceinte fortifiée de la ville? Sans oublier le musée de la métallurgie.

Quittez Saint-Chély-d'Apcher, pour suivre la direction Rimeize par la D806 (39,4 km). Le village de Rimeize nous dévoile son charme le long du cours d’eau du même nom qui rejoint peu après la Truyère et le Chapouillet. La commune comporte également une curiosité géologique, le chaos du Rouchat, amoncellement d'énormes blocs de granite.

L’église date du 14ème siècle. Elle est de style roman et possède une chapelle ancienne de style gothique flamboyant qui abrite la statue de Saint Fabien, patron de RimeizeL’histoire de cette église est mouvementée puisque le 15 janvier 1791, après la sortie des deniers récoltés pendant la quête, l’église s’est effondrée sans blesser personne. Ce miracle sera associé au saint de l’église, puisque cet accident est survenu le jour de la fête de Saint Fabien.

Poursuivre vers Saint-Alban-sur-Limagnole via la D987 (48,6 km). Situé en plein cœur du Massif de la Margeride. Identifié comme l’un des plus grands massifs granitiques d’Europe, le paysage de la Margeride est jonché ça et là de chaos rocheux, petits amas pittoresques à l’équilibre parfois précaire, formés par l’infiltration de l’eau dans la roche.

Saint alban sur limagnole le chateau routes touristique de la lozere guide du tourisme du languedoc roussillonAppartenant autrefois au comté du Gévaudan, cette terre affiche une histoire riche et mouvementée. Saint-Alban fut d'abord une forteresse féodale, construite en 1245 et que les Anglais occupèrent en 1364. Au Moyen Âge, c'était une des douze seigneuries du Gévaudan

Dominé par un château, Saint-Alban-sur-Limagnole est traversé par le chemin de Saint-Jacques de Compostelle GR65 tout près de la réserve des bisons d'Europe de Sainte-Eulalie. Etape incontournable pour les pèlerins en marche vers Compostelle, elle est la porte d’entrée en Lozère de la Via Podiensis (voie du Puy en Velay.).

Le château de Saint-Alban-sur-Limagnole, forteresse médiévale à l’origine, il a été de nombreuses fois remanié et embelli au cours des siècles, Il a abrité pendant plus d’un siècle le premier asile de Lozère, et aujourd’hui les locaux de l’Office de Tourisme y sont installés. Plusieurs expositions y sont proposées tous les ans, n’hésitez donc pas à venir vous y promener. Son portail et ses galeries en grès rose lui donnent un air de théâtre italien et en font une curiosité incontournable du territoire.

Dans le bourg, au bord de la route, une très belle église romane du XI siècle dédiée à saint Alban, premier martyr d'Angleterre... La Maison Vincens est une grande maison bourgeoise construite entre le XIIème et le XIXème siècle, elle est avec sa ferme attenante un bel exemple de l’architecture rurale de Margeride.

Elle abrite aujourd’hui le Scénovision de Saint-Alban-sur-Limagnole, retraçant plus largement la vie d'autrefois en Margeride qui vous permettra de découvrir le territoire de façon originale, et son parc est accessible tous les jours en été. Le promeneur pourra prolonger sa visite et se plonger un peu plus dans nos racines culturelles et patrimoniales.

Le premier, vestige de l’ancien pont reliant Saint-Alban-sur-Limagnole à Saint Chély d’Apcher est aujourd’hui un passage piéton, donnant sur une petite plage où il fait bon venir se reposer au frais en plein été.  Le second, à la construction très originale se fait appeler Pont romain, mais il ne date vraisemblablement pas de l’époque romane.

Vous pourrez même voir, à Cagnot, près de la ferme du même nom des tombes entièrement creusées dans le granit, à l’époque gallo romaine ou mérovingienne. En cette terre du Gévaudan, pays du granit s'il en est, croix, métiers et fours banals, animent ce noble matériau de tout le sens de la vie qui, entre labeur et dévotion retrace l'essentiel de l'existence de l'homme.

La Margeride possède un patrimoine bâti très riche. On trouve des châteaux, des demeures bourgeoises et des fermes de caractère, mais aussi un très important petit patrimoine rural qui participe au charme du territoire et permet aux promeneurs des surprises à la croisée des chemins.

Chateauneuf de randon ruine du chateau routes touristique de la lozere guide du tourisme du languedoc roussillonDirection à présent vers Saint-Denis-en-Margeride par la D4 et la D58 (60,8 km), les nombreux cours d’eau qui serpentent à travers le territoire de la Margeride en font un véritable paradis pour les pêcheurs. Terre de légende, elle fut aussi théâtre des méfaits de la Bête du Gévaudan qui endeuilla par ses attaques, le pays entre 1764 et 1767, et dont le mystère n’a à ce jour pas été éclairci…

Durant la Seconde Guerre mondiale, un bombardement allemand qui eut lieu en juin 1944 détruisit une maison inhabitée au centre du village de Saint-Denis-en-Margeride, la deuxième bombe fut larguée près du ruisseau où se trouvaient des roulottes. Ce bombardement est lié aux combats du Mont Mouchet.

Saint-Denis-en-Margeride, c'est aujourd'hui neuf chalets au milieu de la forêt de margeride véritable mer de hêtres et d'épicéas, ce hameau de gîtes est le lieu idéal, en été, pour partir à pied ou en VTT découvrir lacs, forêts et faune sauvage.

Traversez La Villedieu via la D5 (66,2 km) pour arriver à Châteauneuf-de-Randon par la D34, puis la D985 (87,2 km). Situé sur un promontoire rocheux qui domine le carrefour de la N88 et de la D998. Cité du Moyen-Age, ancienne place forte de la baronnie de Randon. Occupée au XIVe siècle par les Anglais, après le traité de Brétigny de 1360. C'est une vieille forteresse dont persiste seulement la Tour de Guet appelée "Tour des Anglais".

En juillet 1380, Bertrand Du Guesclin, Grand Connétable des Armées du Royaume de France y trouvera la mort après avoir bu l'eau de la fontaine de la "Glauze". Sur la place réservée du village trône son imposante statue de bronze, et au lieut dit "L'Habitarelle", un cénotaphe de granit a été érigé pour la postérité en l'honneur du grand guerrier.

Situé en plein coeur de la Margeride, dans le Haut-Gévaudan,, le village de Châteauneuf-de-Randon est riche en histoire entre l'invasion des anglais, la guerre des religions et le grand connétable de France. Son architecture de pierres et sa flore remarquable font de ce village un site incontournable.

Installé sur la place principale du village, le musée Du Guesclin retrace la vie de ce grand guerrier et est ouvert en juillet et août. Il est également possible d'y découvrir une maquette du château de Châteauneuf-de-Randon.

En flanant dans Châteauneuf-de-Randon, ne manquez pas d'admirer l'église Saint-Etienne du XIXe siècle, d'aller découvrir la vue incroyable et panoramique proposée par le calvaire. Ce dernier se situe à l'emplacement de l'ancien donjon principal et la tour de guet de la citadelle. Si vous souhaitez découvrir tout le patrimoine de la cité, vous pouvez emprunter le chemin de ronde qui permet d'apprécier le tracé des anciens remparts.

Châteauneuf-de-Randon peut-être le point de départ de nombreuses visites telles que la Filature des Calquières, le lac de Naussac, le lac de Charpal ou la Cathédrale de Mende... À proximité, la source de la Clauze, La « pierre branlante », associé à une légende sur le chevalier de Roland et une autre à Gargantua.

Les plus jeunes et leurs parents apprécieront de faire un tour à la Toison d'Or, une ferme découverte avec notamment un musée vivant sur les animaux à fourrure.

Prendre la direction de Mende pour finir cette route touristique à travers la Lozère via la N88 (116 km).

Fin de cette Troisième étape de cette route touristique "Au fil de la Lozère" (116 km).

Pour vous rendre sur la route touristique "Au fil de la Lozère"

Bonifacio

Partiellement nuageux 17 °C

Partiellement nuageux

  • Min: 17 °C
  • Max: 17 °C
  • Vent: 11 kmh 40°

Le saviez-vous ?

Itinéraire du circuit 1 entre Mende et Ispagnac (76,8 km).

itinéraire du circuit 2 entre Ispagnac et Nasbinals (92,7 km).

itinéraire du circuit 3 entre Nasbinals et Mende (115,5 km).

Nos coups de coeur sur la route touristique "Au fil de la Lozère"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Lozère

Préparez vos vacances sur la route touristique "Au fil de la Lozère" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "Au fil de la Lozère" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/07/2019