Au fil de la Lozère - Circuit 1 (48)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 1 de la Route touristique "Au fil de la Lozère"

A deux heures de la côte méditerranéenne, Mende, ancienne capitale du Gévaudan, ville-porte des Causses et Cévennes située en plein coeur de la Lozère sera le point de départ pour cette traversée de la Lozère. A partir d’elle, on rejoint en moins de 30 minutes des régions géologiques très différentes.

La cité de Mende est située dans la haute vallée du Lot, en zone de moyenne montagne, dans le pays du Gévaudan, le ruisseau Rieucros s'y jette sur sa rive droite. La ville est surplombée par le mont Mimat et sa forêt de pins noirsDepuis 1981 Mende est classée ville d'art et  bénéficie du label « ville et pays d'art et d'histoire ».

Mende dispose d'un patrimoine culturel et architectural d'interêt, témoin de l'époque prospère liée à la papautéLa ville est ancienne, les premières traces d'habitation remontent à 200 av. J.-C.En traversant les étroites ruelles de cette jolie petite cité, vous découvrirez un riche bâti avec ses maisons à colombages, hôtels de la Renaissances, églises et chapelles..., des petites places aux charmes discrets ainsi que de nombreuses portes anciennes.

Le caractère simple et discret de Mende ressemble à ce que les grands personnages de sa très riche histoire ont voulu faire d’elle, une cité au charme médiéval blottie autour de sa cathédrale gothique Notre-Dame et Saint-Privat. Son héritage sacré offre aux visiteurs un patrimoine et des traditions à rencontrer.

Mende ville d art et d histoire la tour des penitents routes touristique de la lozere guide du tourisme du languedoc roussillonÉdifiée par le pape Urbain V, originaire du Gévaudan, celle-ci symbolise la toute-puissance des évêques et raconte les origines de Mende qui a grandi autour du tombeau de Saint Privat grâce au pèlerinage. Le grand clocher abritait la "Non Pareille", une cloche au diamètre exceptionnel dont le battant se trouve à l'intérieur de la cathédrale. Pendant les guerres de religions, la cloche est détruite ainsi qu'une partie de l'édifice.

Datant du XIIIe siècle, le pont Notre-Dame est l'un des symboles de la ville. Il n'a jamais été emporté par les crues pourtant fréquentes à Mende.

Après vos visites de Mende prendre la direction Bagnols-les-Bains par la N88 puis la D901 (19,4 km). Nichée sur les bords de la rivière Lot,  au pied du mont Lozère, l'accueillante petite station thermale et climatique de Bagnols-les-Bains étage au-dessus du Lot ses solides maisons de caractère, à proximité des gorges du Tarn et du parc national des Cévennes.

Sous l'Empire Romain, Bagnols-les-Bains fut l'une des plus célèbres "aquae calidae" citée sur la fameuse carte de Pottinger. Lors des importants travaux effectués dans les thermes en 1764 par le Comte de Morangies furent découvert une quantité de briques romaines. Au début du VlIème siècle, Sainte-Enimie, fille de Clotaire II, y serait venue, par ordre de son père pour traiter une "lèpre" qui lui couvrait le visage.

A découvrir : Église Sainte-Énimie de Bagnols-les-Bains, lVallon du Villaret « Parc de Découverte » et la Forêt domaniale de la Loubière.

Poursuivre vers Le Pont-de-Monvert par la D901 et la D20 situé sur le versant méridional du Mont Lozère, le village de Pont-de-Montvert est traversé par le Tarn qui prend sa source sur les hauteurs de la commune, non loin du hameau de l'Hôpital. Au sud du village commence le massif du Bougès.

Pont-de-Montvert doit son nom au patronyme de Mons. Lors de la croisade contre les Albigeois, le seigneur de Mons, vassal de Raymond V de Toulouse, fuit les persécutions avec ses gens et un contingent de juifs espagnols qui avaient trouvé un refuge dans le comté de Toulouse. On peut aujourd'hui encore distinguer les traces d'une petite forteresse cathare sous le Rocher du Chastel, dominant la vallée du Tarn, au-dessus de l'agglomération actuelle.

Le Pont-de-Monvert est connu pour avoir été le 24 Juillet 1702, à la suite de l'exécution collective de l'abbé inquisiteur du Cheyla qui avait opéré pendant plusieurs années à des actes de barbaries sur des protestants dans le beffroi adossé au pont au-dessus du Tarn, le point de départ de la guerre des camisards. L'un des meneurs de la révolte, le camisard Esprit Seguier fut condamné a être brulé vif sur les bords du Tarn.

Le charme des maisons de granit et les piscines naturelles formées par le Tarn font du village du Pont-de-Montvert, le lieu idéal pour une escale. Le Pont-de-Monvert possède un temple et une église. Admirer le Pont de Montvert, au sud de la commune,  le château de Grizac date du XIIIe siècle.

Prendre la direction Cocurès par la D998 (65 km), commune du Massif central prés du mont LozèreLe passage du Tarn émeraude sur un lit de pierre ambré forme la courbe du village de Cocurès. Caractérisée par une végétation dense et diversifiée, entourée de roches escarpées, cette courbe offre de belles opportunités panoramique.

Cocures bedoues la collegiale routes touristique de la lozere guide du tourisme du languedoc roussillonBédouès-Cocurès se découvre au détour d’un virage avec le majestueux château de Miral, le visiteur sera également en mesure de se laisser surprendre à chaque coin de rue par des indices qui lui révèleront le riche mais discret patrimoine de Bédouès-Cocurès. La collégiale fortifiée qui domine Bédouès, devant les détails des peintures murales de la chapelle Saint Saturnin ou de l’église de Cocurès.

Cocurès se situe à moins de 10 kilomètres des menhirs de la Cham des Bondons, deuxième concentration des monuments mégalithiques d’Europe après Carnac. A l'embranchement après Cocurès possibilité de faire un détour pour visiter Florac (env. 1km).

Le parcours de la route touristique "Au fil de la Lozère", vous emmène au carrefour des Gorges du Tarn et du Parc National des Cévennes, à la rencontre du calcaire des Grands Causses, du schiste des montagnes cévenoles et du granit du Mont Lozère.

Suivre la direction d'Ispagnac via la N106 (76,8 km). Du pont du Tarn à Ispagnac, sur une douzaine de kilomètres, la rivière du Tarn contourne le Méjean pour aller à la rencontre du Sauveterre. Ce n'est pas encore les gorges, mais cela les annonce et les prépare.

Il y a d'abord Saint-Julien du Gourg avec une délicieuse vue sur le Tarn s'incrustant dans les flancs du Méjean. Puis le village de Faux avec ses maisons étagées entre deux routes et ses vergers descendant jusqu'à l'eau. Et Le Cantonnet où la vallée s'évase quelque peu et où aboutit le ravin de Montmirat.

Cette courte et grandiose vallée forme tout naturellement l'avenue des gorges. Le promontoire de Chaumette s'y intercale entre deux éperons de la serre de Paillos, obligeant le Tarn à décrire trois coudes successifs. Et le dernier aboutit à un brusque écartement des parois. On se trouve alors en présence du bassin d'Ispagnac qui constitue véritablement le hall d'entrée des gorges.

Ispagnac ruelle routes touristique de la lozere guide du tourisme du languedoc roussillonLes deux causses ont rivalisé de générosité pour offrir à Ispagnac un cadre digne de lui. Tandis que le Méjean dresse à 1056 m., la serre de Paillos, en face, le Sauveterre, présente le promontoire de Chaumette, "crénelé comme une forteresse", et haut de 1046 m., tous deux dominant Ispagnac et le Tarn sur plus de 500 mètres.

Le village d'Ispagnac est nichée au creux de son vallon, au milieu des cerisiers, pêchers, abricotiers, amandiers, pommiers, poiriers, fraisiers sans oublier la vigne qui habille ses pentes, striant les coteaux de bancels, de murs en pierre sèche...

Le vallon d'Ispagnac jouit d'un climat presque méridional qui lui a valu d'être considéré comme "une seconde vallée de Tempé", et d'être communément appelé "jardin de la Lozère". Comme il regorgeait de fruits, de légumes variés, de vin et de raisins dorés, on avait baptisé ainsi ce joli vallon.

Les incontournables de cette étape : visite du vieux bourg avec le sentier d'interprétation et visite guidée sur demande à l'office du tourisme. L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul d'Ispagnac, d'une d'architecture romane datant du XIIe siècle et XVe siècle, le Couvent des Ursulines et lchâteau de Rocheblave près du hameau de Molines. L'usine d'embouteillage des eaux de Quézac peut aussi se visiter. 

Fin de cette première étape de cette route touristique "Au fil de la Lozère". (76,8 km).

Poursuivez ce parcours touristique en suivant l'Itinéraire du circuit 2 entre Ispagnac et Nasbinals (92,7 km)..

Pour vous rendre sur la route touristique "Au fil de la Lozère"

Bonifacio

Ciel dégagé 22 °C

Ciel dégagé

  • Min: 22 °C
  • Max: 22 °C
  • Vent: 26 kmh 240°

Le saviez-vous ?

Itinéraire du circuit 1 entre Mende et Ispagnac (76,8 km).

Itinéraire du circuit 2 entre Ispagnac et Nasbinals (92,7 km).

Itinéraire du circuit 3 entre Nasbinals et Mende (115,5 km).

Nos coups de coeur sur la route touristique "Au fil de la Lozère"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Lozère

Préparez vos vacances sur la route touristique "Au fil de la Lozère" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "Au fil de la Lozère" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/09/2019