Sur les traces des Cathares - Circuit 3 (Aude)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 3 de la Route touristique "Sur les pas des Cathares" dans l'Aude

Après cette pause à Arques, vous traverserez Limoux et vous pourrez même faire une dégustation de la Blanquette de Limoux avec modération.

Suivre la direction de Montréal via la D119 jusqu'à Limoux, puis prendre la D623  (48,7 km). La cité se développe au Moyen Âge, notamment avec l'édification d'un château fort. Cœur du pays cathare et fief des seigneurs de Laurac, elle fut notamment le siège des conciles cathares et la dispute entre catholique et cathares au début du XIIIe siècle à laquelle ont participé Diego d'Osma et saint Dominique.

L'expression "concile cathare" semble bien inappropriée. Parlons plutôt de "dispute publique" à l'occasion du Miracle de la Cédule

Lorsque vous arrivez à Montéal, on ne voit qu'elle : la "Collégiale Saint-Vincent". L'architecture de la collégiale  est particulière, en effet : ce bâtiment qui semble avoir été construit d'un seul jet à la fin du XIIIe siècle. Le monument se découvre en premier lieu depuis la Place Saint Vincent.

Au milieu de la façade, orientée au sud, le grand portail aux nombreuses sculptures dont la finesse ressort dans la masse presque austère de la Montreal routes touristique de aude guide du tourisme du languedoc roussillonCollégiale. Remarquable, la gargouille à la tête d’un contrefort, qui a été noyée dans la masse du clocher. 

L'oppidum est l'autre grand site touristique de Montréal. La cité s'est peu à peu construite sur cet édifice d'origine celte. Son centre est confondu avec le quatrième contrefort nord de la collégiale et son rayon de soixante mètres décrit un périmètre où on trouve la rue des Fleurs, la maison Cazenave, le milieu de la place Saint-Vincent tangente aux maisons, la tourelle à signaux de la collégiale.

Les maisons de la place Saint-Vincent sont bâties sur l'escarpe de cet oppidum, d'où leur grand développement vertical. Il en est de même, d'ailleurs, de celles de la rue des Fleurs. Cette partie centrale du village se nomme le Capitole.

Poursuivre vers Saissac via la D4 (73,9 km) situé dans le Cabardès, sur le Lampy et la Rougeanne, dans les contreforts de la Montagne Noire. Le village est situé sur un balcon naturel qui domine la gorge de la Vernassonne et aussi toute la plaine audoise de Carcassonne à Castelnaudary. L'histoire de Saissac est fortement liée à celle du château. 

Le château domine sur son promontoire rocheux le ravin de la Vernassonne, ce qui lui procure une position stratégique importante à l'entrée de la Montagne noire. Ce château du Xe siècle défend et commande l'avancée sur la plaine du Lauragais.Le plus méconnu des châteaux "Cathares" et pourtant, c’est le plus ancien et un des plus vastes, une analyse au Carbone 14 sur un fragment de charbon de bois, inclus dans la maçonnerie du donjon a donné la date approximative de 900 pour la construction de cette fortification.

Le château de Saissac est un château faisant partie du réseau "Aude pays cathare". Il fut la résidence d'une puissante famille vassale des Trencavel, les Saissac. Ruine massive, tours carrées, pans de murs d'enceinte, donjon, échauguettes, tourelles, c'est un gros ensemble d'architecture militaire. Lle château intègre désormais un petit musée.

En 1209 débute la Croisade contre les Albigeois (1209-1229). Les seigneurs de Saissac se rendent immédiatement à Simon de Montfort par peur de représailles de la part des armées croisées. La seigneurie passe ainsi aux mains des barons du Nord : Bouchard de Marly en 1209, puis Lambert de Thurey en 1234, un autre compagnon de Montfort, récupère le château.

Saissac le chateau routes touristique de aude guide du tourisme du languedoc roussillonLa seigneurie est alors divisée en deux entre les seigneurs du Nord et certains membres de la lignée des Saissac qui possèdent des droits et des terres, à la condition de jurer fidélité au roi de France et de ne plus tolérer le catharisme. C’est à cette époque que le castrum aurait été déplacé pour gagner la position actuelle du village. 

Le seigneur Bertrand de Saissac, aurait embrassé la foi cathare, selon les sources inquisitoriales qui le condamnèrent pour hérésie plus de quarante ans après sa mort. De même, l'historiographie catholique du xixe siècle transforma le personnage historique en figure de proue de l'hérésie cathare et du midi insoumis.

En toute certitude, Bertrand de Saissac était le tuteur de Raymond-Roger Trencavel de 1193 à 1199. Lors de la croisade contre les Albigeois en 1209, les Saissac subissent le sort de leur pupille et sont dépouillés. Bouchard de Marly commandant des croisés saisit le château et ses biens, puis après 1234, Lambert de Thurey,

À partir du xive siècle, Saissac est considéré comme un village fortifié. Des vestiges des fortifications du mur d'enceinte sont toujours visibles. On peut ainsi voir deux tours carrées dans la partie haute du village : la tour ouest, élancée et la tour est, plus massive, qui abrite actuellement le Musée des Vieux Métiers.

D'autres tours plus petites étaient réparties sur l'enceinte, à l'image de la tour "Roussignole" que l'on peut encore observer au nord du village. Une quatrième tour, la tour Laymone, sert de clocher à l'église Saint-Michel. L'enceinte médiévale devait comporter trois portes, dont une seule est conservée : la porte d'Autan ou porte de Montolieu. 

A découvrir en flanant dans Saissac : L'hôtel des Saptes, une riche famille de drapiers. La maison Soldano, un exemple d'architecture du XIIIe siècle. Lorsque l’on s’aventure dans ce village, on y découvre une ambiance médiévale unique : des vestiges et un patrimoine empreints d’une riche histoire qui vous submergent au fil des ruelles menant jusqu’au Château dressé à flanc de montagne.

Pour finir cette route touristique "Sur les traces des Cathares" suivre la direction de Lastours par la D73 (102 km) situé dans la vallée de l'Orbiel au cœur du pays du Cabardès entre la rivière de l'Orbiel et le torrent du Grésilhou.

Au Moyen Âge, le site appartient aux seigneurs de Cabaret, mentionnés pour la première fois en 1067. À cette époque, les seigneurs de Cabaret sont au moins au nombre de 22. Seuls trois châteaux sont probablement construits au XIe siècle et leur emplacement ont évolué dans le temps suivant les destructions et reconstructions successives.

Chateaux de lastours routes touristique de aude guide du tourisme du languedoc roussillonAujourd'hui, quatre forteresses royales s’unissent sur la longue crête aride qui domine le village de Lastours : Cabaret, tour Régine, Surdespine et Quertinheux.. Sur les versants, les vestiges du village médiéval émergent. Sur ce site unique en France, l’histoire des hommes de l’âge du bronze croise celle des cathares, des villageois, des artisans, des éleveurs… tous cherchant protection sur cette puissante montagne.

Les châteaux de Lastours ont été un pôle d'activité religieuse cathare important durant le XIIIe siècle. À l’époque du catharisme florissant, le seigneur Pierre Roger de Cabaret apparaît très lié aux adeptes de la nouvelle religion. Le village castral abritera de nombreuses maisons de parfaits et des évêques cathares vont séjourner à Cabaret : Arnaud Hot, Pierre Isarn et Guiraud Abith.

Les châteaux ont vécu les événements de la croisade des albigeois et subit dès 1209 les assauts des croisés. La forteresse est le fer de lance de la résistance cathare en terre languedocienne.

Entre 1223 et 1229, l’activité cathare est intense à Cabaret et les châteaux de Lastours seront assiégés, en vain, une deuxième fois en 1227. Il faudra attendre 1229 pour assister à la reddition définitive de ces places-fortes et voir les derniers Parfaits réfugiés sur le site s’enfuir pour rejoindre le Pays de Sault.

Après la croisade, le roi de France récupère les biens des seigneurs, rase le village et les châteaux. Il les fait reconstruire sur la crête, les trois châteaux féodaux sont refortifiés, y adjoignant une quatrième tour symbole du pouvoir royal, élevée : la Tour Régine. Comme dans les Corbières, le roi de France renforce les défenses de cette région nouvellement acquise.

Lastours et ses quatre châteaux vous invitent à découvrir son patrimoine exceptionnel sur ce parcours touristique... un lieu exceptionnel surgi de l'oubli où l'avaient précipité les seigneurs de la croisade contre les Albigeois.

Retour vers Carcacassonne par la D101 et la D118 (120 km).

Fin de cette troisième étape de cette route touristique "Sur les traces des Cathares".

Pour vous rendre sur la route touristique "Sur les traces des cathares"

Bonifacio

Partiellement nuageux 15 °C

Partiellement nuageux

  • Min: 15 °C
  • Max: 15 °C
  • Vent: 4 kmh 0°

Le saviez-vous ?

Nos coups de coeur sur la route touristique "Sur les traces des cathares"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de l'Aude

Préparez vos vacances sur la route touristique "Sur les traces des cathares" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "Sur les traces des cathares" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/07/2019