Route des méandres de la Somme Circuit 2 (80)

Votre itinéraire et visites sur le Circuit 2 de la Route touristique "des méandres de la Somme"

L’une des particularités de la vallée de la Somme, c’est de regorger de trésors cachés. Dans chaque village ou lieu-dit, un château, une église ou encore une chapelle auront une histoire à vous raconter. Sur les bords du fleuve Somme, s'égrennent quelques villages qui figurent parmi les plus beaux du département.

Entre Amiens et Saint-Valery-sur-Somme, le long de ce deuxième parcours, vous pourrez profiter des belles vues sur les paysages. Ce territoire possède une grande diversité de milieux remarquables et de paysages à hautes valeurs patrimoniales.

Depuis des siècles, l’Homme est en interaction permanente avec la nature. Il a façonné la majeure partie des milieux que nous observons aujourd’hui et tente maintenant de les préserver.

Des paysages à couper le souffle, une biodiversité préservée, des chemins aménagés. Le chemin de halage qui longe le fleuve a été aménagé en une piste cyclable tout confort pour relier Ham à l'estuaire de la baie, à Saint-Valery-sur-Somme.

Après cette pause à Camon (km 0), direction AmiensCapitale de la Picardie et ville d'Art et d'histoire, Amiens via la rue de Verdun (5 km) sera votre prochaine étape. Celle que l'on surnomme la "petite Venise du Nord", en raison de ses nombreux canaux, est née dans l'Antiquité, et servait de capitale au peuple des Ambiens. Prospère, La ville d'Amiens connaît un nouvel élan dans le courant du Moyen Âge, dont il reste aujourd'hui de nombreux vestiges architecturaux.

Amiens possède un joyau de l'art gothique sublime : la cathédrale Notre-Dame. Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, la cathédrale d'Amiens est, avec ses 145 mètres de longueur et ses 42 mètres de hauteur, la plus grande cathédrale de France ! Sa splendide façade, au portail richement décoré, suscite l'admiration...

Amiens ville d art et d histoire barque routes touristique de la sommes guide touristique de picardieLa ville d'Amiens se découvre aussi avec le quartier médiéval de Saint-Leu. Cet ancien quartier de tanneurs, de tisserands et de teinturiers est vraiment charmant, avec ses petites maisons colorées qui s'alignent le long des canaux. Du pont de la Dodane, les promeneurs bénéficieront d'une belle vue sur la cathédrale. Les multiples terrasses de restaurants et cafés, agréablement situées au bord de l'eau, incitent à la détente.

En vous promenant dans les vieilles rues d'Amiens vous pourrez aussi admirer la façade de la maison du Sagittaire, de style Renaissance, le logis du Roi une demeure du XVIe siècle ou encore les vestiges de la Citadelle.

Egalement inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, le beffroi d'Amiens date du XIIe siècle et a été reconstruit au cours du XVe siècle. le logis du Roi, la maison du Sagittaire, la maison du Bailliage ou l'abbatiale Saint-Pierre et bien d'autres trésors, complètent la visite du centre historique avant de partir à la découverte des musées de la ville. Le musée de Picardie, le musée de l'hôtel de Berny...

Amiens est une ville d'eau, elle possède un important réseau fluvial. Les ameux hortillonnages, jardins flottants en cœur de ville, constituent l'une de ses plus grandes richesses. Cultivés depuis le Moyen Âge, ils se visitent en bateau, à travers un réseau de 65 km de canaux avec leurs marchés flottants. La Somme navigable traverse la ville, la capitale picarde est d'ailleurs une escale incontournable des amateurs de tourisme fluvial. Son port idéalement situé est à deux pas du centre-ville.

Quittez Amiens par la D1235 pour se rendre à Ailly-sur-Somme (13 km). L'église Saint-Martin actuelle a succédé à un édifice plus ancien. Au cours de la Bataille d'Amiens de mai-, l'édifice fut détruit. Après la Seconde Guerre mondiale, l'église fut reconstruite dans un style contemporain construite en pierre. Elle est de forme parallélépipédique, l’élément le plus original du bâtiment est le clocher dont deux côtés opposés ont une forme triangulaire et s'appuie sur un mur rectangulaire.

A voir sur la commune de Ailly-sur-Somme la cité des casernes, en bord de Somme. Continuer en direction de Picquigny (18 km), situé sur la rive gauche de la Somme. Érigés depuis des siècles sur les hauteurs de la Vallée de la Somme, les vestiges du château de Picquigny restent pittoresques et imposants. Bâti à flanc de coteau, sur le versant sud de la vallée de la Somme, il est un véritable verrou sur le fleuve, sur lequel il offre un magnifique point de vue. 

Pour apprécier pleinement la grandeur passée de ce château de Picquigny montez jusqu'à la porte de la barbacane. Cette porte qui fut jadis un pont levis. La haute et Picquigny chateau et collegiale routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieimpressionnante façade du corps de logis sur votre droite est remarquable. Ensuite prenez le temps de longer les fortifications qui vous mèneront à la porte du Gard et au pavillon Sévigné de style Renaissance et vers la collégiale ouverte l'été.

La collégiale de Picquigny, dont la fondation remonte au XIe siècle est l'ancienne chapelle du château, devenue église paroissiale. La collégiale Saint-Martin de Picquigny est de style gothique. On y accède soit par l'escalier Saint-Jean (côté est) soit en franchissant la porte fortifiée (côté ouest). Son sol révèle encore l'entrée d'un important souterrain.

Poursuivre cette escapade en direction de Hangest-sur-Somme via la D3 (25 km), à voir l'église Sainte-Marguerite possédant un clocher de style roman.

Après leur reddition, le , en violation de la Convention de Genève du 27 juillet 1929, une vingtaine de tirailleurs du 44e régiment d'infanterie coloniale mixte sénégalais, qui avaient défendu le village, furent sommairement exécutés par des soldats allemands "en uniforme noir", probablement des équipages de chars de la 7e Panzerdivision d'Erwin Rommel. Les tirailleurs sénégalais tombés à Hangest-sur-Somme sont enterrés dans la nécropole nationale de Condé-Folie.

Traverser Condé-Folie (30 km), la commune fait partie du parc naturel régional Baie de Somme - Picardie maritime. A voir ; l'église Notre-Dame-de-la-Visitation. Les deux piliers, à l'entrée, sous le clocher, proviennent de l'église primitive, complètement disparue. La Nécropole nationale de Condé-Folie.

L'itinéraire passera par Longpré-les-Corps-Saints (32 km), admirer la Collégiale Notre-Dame-de-l'Assomption. L'édifice a perdu son clocher et les sculptures de son portail sont très dégradées. Le tympan est une illustration des scènes de la mort et de l'assomption de la Vierge. A voir aussi la chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, construite en 1852, chemin de Condé. Le marais de Longpré s'étend sur 160 ha. Ouvert à la visite pour les curieux de nature, il est réputé d'une grande biodiversité

Poursuivre en direction de Long, via la D3 et D32 (36 km). Situé au cœur des marais, Long est l'un des plus beaux villages de la vallée de la Somme. Vous serez émerveillés des paysages du marais avec des chevaux camarguais pour l'entretenir.

Long, c'est également un important patrimoine architectural qui témoigne d'un passé riche et intéressant. Long possède trois monuments historiques, l'église Saint Jean-Baptiste du XIXe avec son clocher du XVIe et son magnifique Cavaillé Coll. L'église Saint Jean-Baptiste est facilement repérable par sa position dominant le château et la vallée verdoyante. Il se caractérise par son clocher à flèche de pierre, si typique des églises de ces villages le long de la Somme, en aval d'Amiens.

Le deuxième monument est son magnifique château du XVIIIe siècle en briques roses et pierres blanches avec son parc et ses serres, Le château de Long est situé sur une terrasse dominant la Somme canalisée et ses étangs. À l'origine était construite à cet endroit une petite forteresse médiévale comme au Catelet, destinées à contrôler le passage sur la Somme. Le château de Long est une propriété privée ouverte à la visite.

Long centrale hydroelectrique routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieLe troisième monument de Long est la centrale hydroélectrique construite en 1902 qui a offert aux habitants de ce joli village l'eau et l'électricité... La chapelle Notre Dame de Lourdes, datée de 1870 se trouve sur les hauteurs de Long en direction d'Ailly-le-Haut-Clocher. De là-haut vous aurez une des plus belles vue de Long avec un panorama sur les étangs de la vallée de la Somme.

Sans oublier d'aller découvrir la maison éclusière de Long, située au bord de la Somme, où vous y découvrirez un riche patrimoine culturel et naturel.

Continuer vers Pont-Remy, via la D112 (42 km) situé au premier resserrement de l’estuaire du fleuve Somme. Pont-Remy a été le témoin de la dernière campagne de la guerre des Gaules conduite par Jules César, et les vestiges d'un camp gallo-romain ont été découverts entre Pont-Rémy et Cocquerel sur la rive droite, en face de Liercourt. Vers 1870 fut mis au jour un vase contenant 200 pièces romaines en bronze.

De belles découvertes vous attendent.à Pont-Remy, commencer votre balade par le Camp gaulois d'Arebona, archéosite traitant de la période gauloise correspondant au Ier siècle av. J-C. Il est situé près de la Somme dont il est séparé par le chemin de halage. Dans le camp, une habitation, des ateliers de forgeron, de potier, un four à sel sont ouverts à la visite.

Le chaland gallo-romain "Abugnata : fille de la rivière" complète la visite. Il a été reconstitué en 2012 à Pont-Rémy par l'association Ambiani sur le modèle d’une authentique embarcation découverte dans la tourbe au XIXe siècle à Fontaine-sur-Somme.

Vos pas vous emmeneront vers le Château, ruine de l'ancienne forteresse médiévale réaménagée au XIXe siècle dans le style néo-flamboyant. Sa position sur un petit îlot lui a permis de résister aux Anglais lors de la guerre de Cent Ans. Des personnages célèbres s'y sont arrêtés notamment la seconde épouse de François 1er, Éléonore, Marie Stuart, Henri II s'y arrêtera, tout comme Henri IV avant de rejoindre Abbeville, et enfin le cardinal de Richelieu.

Le 24 août 1346, le roi Edouard III, Roi d’Angleterre bat en retraite devant l’armée royale, tente de forcer le passage des Pont-Remy, mais les habitants et les troupes du roi de Bohème repoussèrent l’ennemi qui alla s’établir à Crécy.

L'église Saint-Pierre de Pont-Rémy possède des vitraux du XVIe siècle et une cloche de 1650. La précédente église avait été construite au XVe siècle près du château féodal. Sa vétusté conduisit la municipalité à décider la construction d'un nouveau lieu de culte au centre du village. La construction de pierre et brique dura de 1867 à 1871.

Sortir de Pont-Rémy, via la D921, passer Eaucourt-sur-Somme, puis prendre la direction d'Abbeville (51 km). Capitale de la Picardie maritime, l'histoire de la ville d'Abbeville remonte à l'époque carolingienne, où elle est citée comme dépendance de l'abbaye de Saint-Riquier. Son nom signifie " domaine de l'abbaye ". Malgré son
architecture récente, la ville conserve quelques témoignages anciens, tels des maisons du XVIe siècle ainsi que des hôtels particuliers.

Au cours de votre visite à Abbeville, vous devez absolument visite la magnifique collégiale Saint-Vulfran est un chef-d'œuvre de l'art gothique flamboyantsur le thème de la Trinité. L'imposant édifice vaut vraiment le détour autant par son architecture, sa magnifique façade sculptée que les trésors qu'elle abrite. L'église de Saint-Sépulcre, quant à elle, date de 1098. Bâti à cette époque en soutien aux croisades menées par Godefroy de Bouillon pour délivrer le tombeau du Christ.

L'édifice est une œuvre architecturale remarquable. L'église possède également de splendides vitraux sur le thème de la victoire de la vie sur l'angoisse de la mort. La visite de l'église Saint-Gilles est elle aussi un incontournable d'Abbeville. Bâti entre 1485 et 1528, l'édifice est entièrement restauré en 1860 dans un style néogothique. Encore une fois détruite en partie en 1940, elle est reconstruite et se pare d'un style contemporain à l'intérieur. 

Abbeville beffroi entree du musee boucher de perthes routes touristique de la somme guide du tourisme de picardieA découvrir également le musée Musée Boucher-de-Perthes, dédié au Père de la Préhistoire, installé dans le beffroi classé au  Patrimoine mondial de l’humanité, construit en 1209, c'est l'un des plus anciens beffroi de France. Le musée présente de très belles collections archéologiques, mais présente aussi l’évolution des beaux-arts et des arts décoratifs du Moyen Age à l'époque contemporaine.

Au gré de votre visite d'Abbeville, admirer aussi le château de Bagatelle agrémenté d'un jardin à la française et d'un parc à l'anglaise. Le Carmel d'Abbeville, les chapelles, le prieuré Saint-Pierre-et-Saint-Paul d'Abbeville, le Théâtre municipal d'Abbeville construit en 1911,  l'un des rares dans la région qui possède une salle italienne. Malgré toutes les péripéties de l'histoire, Abbeville a su conserver un patrimoine historique remarquable.

La prochaine étape sera Port-le-Grand, via la D40 (60 km). Admirez ses paysages et découvrez l'histoire passionnante du Gué de Blanquetaque, ancien passage reliant la rive droite à la rive gauche de la Somme, à proximité de son embouchure. Il  est situé entre Port-le-Grand et Noyelles-sur-Mer au nord et Saigneville au sud. Ce gué a permis le passage des hommes et des soldats des armées d'invasion durant des siècles. 

Notamment en 1346, lors de la bataille du gué de Blanquetaque qui mènera deux jours plus tard à la bataille de Crécy. Sur tous les points de la Somme, depuis Port-le-Grand jusqu'au Crotoy, le fond de la rivière était mobile comme ses flots. Chaque marée le creuse ou l'exhausse alternativement, mais le gué de Blanquetaque n'a jamais varié.Actuellement, on voit encore la digue ou "renclôture", construite par des paysans au Moyen Âge pour gagner des terres sur la mer.

A voir aussi sur la commune de Port-le-Grand, l'église Saint-Honoré et le château des tilleuls, siège d'un terrain de camping.

Ce parcours touristique passera par Noyelles-sur-Mer (65 km). La commune à la chance d'être l'une des gare du petit train à vapeur de la baie de Somme. Un chemin de fer touristique sur voie métrique qui circule de mars à décembre entre Le Crotoy et Cayeux-sur-Mer via Noyelles-sur-Mer et Saint-Valery-sur-Somme. Une façon original de découvrir la fascinante Baie de Somme, classé Grand Site de France. Elle compte parmi les plus belles baies au monde et éblouie tous ceux qui la découvre. 

La commune de Noyelles-sur-Mer a été le témoin direct d'une période de la Guerre 1914-1918. Le plus grand camp de travailleurs chinois en France se trouvera dans cette commune, 80 000 chinois sont passés à Noyelles-sur-mer pendant cette guerre. Le cimetière chinois de Nolette, où sont inhumés 849 des travailleurs chinois, est le plus grand cimetière chinois de France.

A voir aussi l'église de l'Assomption de la Vierge, édifice en brique  Dans le marais de Sailly-Bray, Noyelles-sur-Mer possède la  "Hutte des 400 coups", construite en 1905 pour le vicomte. Son nom serait dû aux 400 coups de fusil tirés par les garde-chasse, lors de l'inauguration.

Prendre la direction des bords de la mer de la Manche, pour visiter Le Crotoy, via la D940 (74 km), au cœur de la baie de SommeLe Crotoy attire de nombreux visiteurs séduits par les charmes naturels de la cité et son architecture unique. Vous pourrez faire de très belles promenades sur le port de pêche avec ses étals de poissonniers, ou sur le port de plaisance avec son bateau permettant des balades touristiques.

Plans d'eau, marais, dunes et prés-salés composent le paysage entre terre et eau qui accueille une kyrielle d'oiseaux migrateurs à observer depuis le Parc ornithologique du Marquenterre situé en bordure de baie. C''est surtout pour son patrimoine naturel que Le Crotoy est apprécié des visiteurs. Après un tour vers les étangs de la Bassée, vous pourrez parcourir la délicieuse baie de Somme réputée pour ses phoques et ses paysages uniques.

En vous baladant dans Le Crotoy, vous pourrez admirer l'église Saint-Pierre avec sa une tour-façade du XIIIe siècle, l'église de Saint-Firmin, les vestiges des anciens remparts de la forteresse du XIIe siècle, ou encore les nombreuses villas du XIXe et du XXe siècle, à l'instar de celle de Jules Verne qui ne se visite malheureusement pas, de la maison Millevoye, ou encore de l'ancien chalet Félix-Suzanne-Madeleine avec des bow-windows.

Il ne reste que quelques vestiges de la forteresse où fut détenue Jeanne d'Arc : les bases d'une tour dite "tour Jeanne d'Arc avec les restes de remparts du XIIe siècle.

La dernière étape de ce circuit touristique sera la charmante cité médiévale de Saint-Valery-sur-Somme (89 km). L'origine de la ville est fort ancienne. Son histoire est Saint valery sur somme routes touristique de la somme guide du tourisme de picardiedirectement liée à sa situation géographique. Son site abrité au sein de l'estuaire de la Somme, la présence des falaises mortes ont fait de Saint-Valery un lieu propice à l'occupation de l'homme. 

Des personnages illustres, comme Guillaume le Conquérant en 1066, y ont fait escale, et Jeanne d'Arc, prisonnière des Anglais, a traversé la ville en 1430. Quelle surprise d’arriver sur le pont des écluses à Saint-Valery-sur-Somme et de franchir à bord d’un authentique train vapeur le grand fleuve picard qui flirte avec la marée. La ville haute et son patrimoine ancien domine la baie de Somme du haut de ses trois points de vue remarquables : le Calvaire, la Porte Guillaume et la Chapelle.

En sillonnant le coeur de la cité de Saint-Valery-sur-Somme on découvre l’architecture médiévale. Des fortifications, il subsiste la porte Guillaume, la porte de Nevers, la tour de pierre où, dit la tradition, Jeanne d'Arc fut détenue, la tour Harold où la tradition raconte qu'Harold, seigneur anglais, fit naufrage et fut prisonnier dans cette tour vers 1055 ; et le château, à l'intérieur de la vieille ville fortifiée.

L'histoire de cette cité médiévale de Saint-Valery-sur-Somme se lit d’une pierre à l’autreà chaque coin de rue, au détour de chaque ruelle fleuries avec des maisonnettes aux couleurs chatoyantes et aux façades fleuries qui culmine au calvaire des marins, ce qui lui donne un charme et une noblesse particulière. A découvrir également, l'Herbarium des remparts, un jardin clos médiéval qui abrite entre autres des légumes rares et des plantes de la côte picarde.

Un petit "coin des menteurs" vous donnera l'orientation, il est nommé ch'coin Minteux car les pêcheurs avaient l'habitude de se réunir là et de mentir sur leurs prises qui devenaient beaucoup plus grosses.

Fin de cette deuxième étape de cette Route touristique "des méandres de la Somme".

Poursuivez ce parcours touristique en suivant : itinéraire du circuit 1 de la route touristique "des méandres de la Somme".

Pour vous rendre sur la route touristique "des méandres de la Somme"

Camon

Légère pluie 11 °C

Légère pluie

  • Min: 11 °C
  • Max: 12 °C
  • Vent: 36 kmh 300°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes :

  • Feux (pas de barbecue) et Camping interdit
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. 

​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur sur la route touristique "des méandres de la Somme"

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Somme

Préparez vos vacances sur la route touristique "des méandres de la Somme" avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur la route touristique "des méandres de la Somme" avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 31/07/2020