Les routes touristiques en France

Strasbourg (67)

Strasbourg : capitale de l'Alsace !

Comment raconter l’histoire d’une ville de plus de 2000 ans en quelques mots ? Capitale de l'Europe, Strasbourg est aussi une ville d'Art et d'Histoire réputée pour ses édifices exceptionnels. Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, la vieille ville a préservé de nombreux témoignages de son passé, notamment de sa période médiévale et de son époque Renaissance.

La riche histoire de Strasbourg se dévoile au détour d’une rue, au coin d’une place, à l’intérieur d’une église, ou encore lors d’une visite dans un musée. 

Riche en musées, Strasbourg propose de découvrir le palais Rohan renfermant trois musées consacrés respectivement aux Arts Décoratifs, aux Beaux-Arts et à l'Archéologie ; le musée de l'Oeuvre Notre-Dame dédié à la sculpture du Moyen Age ; le musée Alsacien mettant en valeur l'art et les traditions alsaciennes ; le musée d'Art Moderne et Contemporain retraçant l'évolution de la période impressionniste à nos jours.

Préparer votre visite touristique à Strasbourg

A l’approche de Noël et des fêtes de fin d'année, Strasbourg se pare de ses plus beaux atours. Les marchés de Noël et les illuminations rendent la ville tout à fait magique. Les rues, les maisons, les façades des églises, les fenêtres et balcons brillent de mille feux grâce aux innombrables décorations, des plus traditionnelles aux plus originales. La Porte des Lumières, magique et scintillante d’or et de blanc, ornée par 2 ours géants reliés par un cerceau d’étoiles, invite les visiteurs de Strasbourg, Capitale de Noël, à entrer dans la magie de Noël. 

Les illuminations des rues du centre-ville sont réalisées grâce à la contribution des commerçants et artisans, avec la coordination des Vitrines de Strasbourg. Strasbourg est également la porte d’entrée nord de la route des vins d’Alsace, qui prend ses racines à Marlenheim, au nord de Strasbourg, pour s’étendre jusque Thann, à l’est de Mulhouse.

Chaque lieu visité dans Strasbourg, créé la surprise, l’émerveillement et chaque visiteur repart avec le souvenir d’une ville généreuse qui lui a dévoilé son histoire, ses histoires. Dirigez-vous vers le parking Austerliz, rue des Boeufs à proximité de la Place du Corbeau. Cette place présente peu d’intérêt si ce n’est d’être un très bon point de départ pour la visite de la ville. 

Strasbourg maisons a colombages dans le quartier de la petite france route touristique du bas rhin guide du tourisme d alsaceAu abord de de la Place du Corbeau, le restaurant "Au Canon" est une ancienne brasserie dans laquelle a été fondée la fameuse marque de bière Kronenbourg, par Jérôme Hatt. La cour du Corbeau, abritée par une lourde porte en bois, l'entrée se situe au n°1 du quai des Bateliers, est accessible de la place. Une superbe maison à colombages, peut être la plus belle de Strasbourg, est une ancienne auberge en activité du XVIe au XIXe siècle qui a vu défiler les grands noms de l’époque comme le Duc de Bavière, l’Empereur d’Allemagne le Maréchal de Turenne, le roi de Pologne,… Laissée à l'abandon et inoccupée pendant des années, la maison a retrouvé sa fonction initiale, puisqu'elle est redevenue un hôtel haut de gamme.

Le joli pont du Corbeau fleuri, classé au patrimoine mondial de l’Unesco était le lieu d’exécution des personnes coupables d’infanticide, de parricide, voleurs ou encore les femmes infidèles étaient jetés dans l’Ill, la rivière qui coule en dessous. C’était alors qu’une passerelle en bois, de nos jours le Pont du Corbeau est l’ouvrage qui permet de relier la Krutenau à l’hypercentre.

De la cour du Corbeau prenez par la droite pour remonter le quai des Bateliersdevenu entièrement piéton, c'est un quartier remarquable. Le quai s'étend de la place du Corbeau jusqu'au pont Saint-Guillaum, tout le long de très belles maisons du XVIème au XVIIIème siècle à colombages, certaines à encorbellement et d’autres à oriel. Il offre de nombreuses terrasses d'où on admire le rivage et la vue sur la Cathédrale.et une très belle vue sur le Palais des Rohan. Magnifique bâtiment du XVIIIe siècle construit par l’évêque Armand Gaston de Rohan-Soubise pour remplacer le précédent palais épiscopal. Il est bâti dans le style classique, devenu à la mode après la conquête française.

Continuez vers l'église Saint-GuillaumeSelon la tradition, l'église a été fondée par Heinrich de Mullenheim, riche noble strasbourgeois. Revenu indemne de la croisade en Terre Sainte, il aurait entrepris d' édifier un couvent à la "Crutenowe" pour y installer des moines guillemites. Terminée vers 1307, elle est rapidement confiée à l'ordre mendiant des Moines de Saint-Guillaume (Guillemites ou Wilhelmites), qui ont leur couvent à côté. La grande originalité de cette modeste église, à l'origine pour les "pêcheurs du quartier et les bateliers" est son clocher totalement asymétrique surmonté d’une ancre. Si vous avez la chance de pouvoir accéder à l’intérieur, vous pourrez y admirer de très beaux vitraux, un jubé et les superbes tombeaux des frères de Werd.

Strasbourg eglise protestante saint paul route touristique du bas rhin guide du tourisme d alsacePassez sur le pont Saint Guillaume, d’où vous avez une très belle vue sur l’église protestante Saint-Paul, construite vers 1890 par les Allemands pour la garnison. Située à la pointe de l’Ile Sainte-Hélène, l’église compose avec l’Ill et ses berges un ensemble paysager remarquable, l'un des plus beaux de la NeustadtDe style néo-gothique rhénan inspiré de l’église Sainte-Elisabeth de Marbourg en Hesse (XIIIe siècle), elle comprend deux belles flèches de 76 mètres, symétriques, en grès rose qui entourent le porche. Cette église de garnison protestante était aussi celle que fréquentait l'empereur Guillaume II, de confession luthérienne. Une entrée particulière avait été aménagée pour lui près du transept ouest et une loge impériale était à sa disposition à gauche du chœur, accessible par un escalier voûté.

Traversez le pont et remontez la rue de la Pierre large, puis la rue Saint Etienne jusqu’à la place du même nom. Une très jolie place pittoresque, plantée d’arbres et entourée de plusieurs maisons à colombages telle que celle au n°12, qui repose sur des arcs qui donnaient accès aux commerces, une seconde belle maison à colombages sculptés au N°5 et au n°17, le Foyer de l’Etudiant Catholique (FEC) est un très beau bâtiment renaissance, de la fin du XVIe siècle à oriels. Au centre de la place Saint Etienneconstruite au XIe siècle sous le nom "de la Pierre-Large" se trouve depuis 1929 la fontaine du Meiselocker.

Empruntez la rue des Frères puis une ruelle sur la gauche pour rejoindre la place du Marché Gayotsituée au cœur de la vieille ville de StrasbourgLa place du Marché-Gayot est une des places emblématiques des quartiers historiques de Strasbourg classés par l'UNESCO au titre du patrimoine mondial de l'humanité sous l'appellation « Strasbourg Grande Île ». Selon la tradition strasbourgeoise, elle est pavée de galets du Rhin refendus à cassure arrondie, de couleur brune, rousse, grise, beige et jaune

Installée en 1769 sur l'emplacement de l'hôtel canonial de Brunswick, partiellement détruit par un incendie en 1682, la place du Marché Gayot était d'abord destinée à devenir un marché aux herbes et à la volaille. Très vite, des maisons s'élèvent autour de la place : d'abord un grenier à sel sur le côté de la rue des Écrivains, puis une vaste auberge du côté de la rue des Sœurs ainsi que des boutiques et des maisons d'habitation, en particulier de jolies maisons à colombages qui subsistent aux numéros 12, 15 et 21 de la place. Certaines de ces maisons ont des portes très basses, comme si elles avaient été prévues pour le passage de personnes de très petite taille : une légende raconte qu'elles servaient à loger les nains, fous et bouffons employés par la cour épiscopale.

Ressortez par la rue des Ecrivains et dirigez-vous vers l’Ill jusqu’à la maison de Cagliostro, au coin de la rue de la Râpe. Cette belle maison du XVIIIe siècle a été habitée par le fameux Comte de Cagliostro. Giuseppe Balsamo est né à Palerme en 1743 et il est plus connu sous le nom d'Alessandro comte de Gagliostro. Il occupa les lieux entre 1780 à 1783 et intrigua dans l'affaire du collier de la Reine, compromettant le Cardinal de Rohan. Cette maison est particulière avec les nombreuses fenêtres présentes sur ses trois façades. On remarque aussi le balcon du premier étage sur lequel se pavanaient les invitées de l'aventurier italien, la porte de style rococo surmontée d'un beau fronton armorié et la Vierge au Lys nichée à l'angle de la rue des Écrivains. 

Remontez la rue de la Râpe jusqu’au Palais des Rohan, lieu de résidence des quatre cardinaux de Rohan, hôtel de ville, puis palais impérial et royal, le palais Rohan est un remarquable témoignage de l'art de vivre princier au XVIIIe siècle. Vous pénétrez dans la cour d’honneur en passant par un portail monumental en arc de triomphe surmonté de statues représentant la Clémence et la Religion. La cour d’honneur donne à gauche et à droite sur les bâtiments administratifs et utilitaires du palais. Le corps principal est à deux étages, le rez-de-chaussée était réservé à l’évêque, l’étage à son personnel. Le Palais des Rohan abrite aujourd’hui trois musées : le palais en lui-même qui permet de visiter les appartements et les salles d’apparat, le musée des Arts Décoratifs qui présente une collection de céramiques, d’orfèvreries et de mobiliers et enfins, le musée des Beaux Arts qui présente une série de peintures du XIVème au XVIIIème siècle.

Situé à côté du palais des Rohan, le musée de l’Oeuvre Notre Dame est abrité dans un très bel ensemble de maisons. Celle de gauche, à pignon en simples gradins du XIVe, est la plus ancienne, celle de droite, à pignon à volutes, date quant à elle du XVIe siècle. A l’arrière, deux autres maisons du XIVe et XVIIe siècle complètent l’ensemble. Les riches collections médiévales et Renaissance témoignent du passé prestigieux de la ville, qui fut du XIIIe au XVIe siècle l’un des plus importants centres artistiques de l’Empire germanique. Les chefs-d’œuvre de la statuaire provenant de la cathédrale de Strasbourg y côtoient les plus beaux témoignages de l’art haut rhénan des XVe et XVIe siècles.

Ce musée singulier vous transporte à travers des siècles d’histoire de l’art sacré, dans un cadre architectural hors du commun. La collection présentée par le musée de l’Oeuvre Notre-Dame a en effet une valeur inestimable. Vous aurez l’occasion d’y voir, entre autres, le vitrail du Christ de Wissembourg, le plus ancien vitrail figuratif intact du monde conservé en France.

Strasbourg cathedrale de strasbourg route touristique du bas rhin guide du tourisme d alsaceContinuez votre visite vers la  Place de la Cathédrale : plusieurs belles maisons entourent la belle Cathédrale de Strasbourg. Admirer au n°10, l’ancienne Pharmacie du Cerf, de style renaissance, qui était la plus ancienne pharmacie de France. Elle a malheureusement fermé ses portes depuis quelques années. Remarquez son rez-de-chaussée en pierre. En regardant plus près, vous observerez sur ses belles arcades sont ornées de branches et de serpents. Au coin, beaucoup de visiteurs passent devant le pilier en grès des Vosges sans se douter de son insolite histoire... Elle servait à mesurer l’embonpoint des notables de la ville qui devaient passer entre celle-ci et la maison.

La plus belle demeure de la place de la cathédrale de Strasbourg, et  l’une des maisons les plus célèbres de Strasbourg est sans aucun doute la célèbre Maison Kammerzell. Situé au numéro 16 de la place, cette magnifique demeure Renaissance des XVe et XVIe siècles possède les colombages les plus richement décorés de la ville. Construite en 1571 par un fromager Martin Braun. Le rez-de-chaussée est en pierre et les étages supérieurs en bois sculpté avec des fenêtres en cul de bouteille. Les sculptures des poutres représentent des scènes sacrées et profanes. Sur le pignon on voit encore la poulie, un lion sculpté tient le crochet. Elle servait à faire monter les réserves au grenier.

Par ailleurs, la Place de la Cathédrale est réputée pour être particulièrement venteuse. Une légende raconte que lors de la construction de la Cathédrale, par une sombre nuit, le Diable chevauchant le vent fut intrigué par ce bâtiment. Il s’arrêta pour visiter et demanda à son cheval, le vent, de l’attendre. Le Diable, ébloui par sa visite se laissa surprendre par la messe du matin et se retrouva enfermé dans un pilier. Le vent continue à tourner autour de la Cathédrale en l’attendant.

Edifiée du XIe au XVe siècle, sur les fondations d'une ancienne basilique rhénane, la cathédrale Notre-Damesymbole et le bijou architectural de Strasbourg est somptueuse. Sa flèche atteint une hauteur de 142 mètres. La magnifique façade occidentale gothique en grès rose des Vosges peut être admirée depuis la rue Mercière. Le style du bâtiment est principalement gothique, bien que certains éléments restent d’inspiration romane. Les trois portails, du début du XIVe siècle, sont richement ornés de sculptures. Le portail Nord est décoré de statues représentant les vertus terrassant les vices, le tympan a pour sujet l’enfance du Christ et les voussures sont décorées d’anges et de personnages. A l'intérieur, l'horloge astronomique, de style Renaissance, offre un défilé des Apôtres, tous les jours, à midi trente.

En sortant de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg par l’entrée principale, empruntez la rue du Maroquin, sur votre gauche. Cette rue très étroite qui comprend plusieurs belles maisons à colombages et oriels des XVI et XVIIe siècles vous mènera Place du Marché aux Cochons de LaitCette petite place est bordée de belles maisons à colombages joliment ornées des XVIe au XVIIIe siècles. A partir de 1240, le site a abrité le marché au bois (Holzmerket). Ce n’est que depuis 1792 que la petite place etait spécialisée dans le commerce du porc ou marché aux cochons de lait.

Passez par la droite pour rejoindre la Place des Grandes Boucheries, sur votre droite, une belle belle maison de 1565 dite Zum Strissel (à l’autruche qui est son enseigne). Sur la place de belles maisons alsaciennes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, font face au Musée Historique de Strasbourg. Comme son nom l’indique, sur la Place des Grandes Boucheries se situaient les anciennes boucheries de la ville, aujourd’hui transformées en musée historique. Le bâtiment date de la fin du XVIe siècle, construit par la ville pour remplacer l’abattoir vétuste utilisé depuis le XIIIe siècle situé au bord de l’Ill. Les bouchers occupaient le rez-de-chaussée, ouvert sur rue, était occupé au nord  par les étals des bouchers, tandis que les ailes est et ouest servaient de chambres froides voûtées. Les étages étaient quant à eux réservés au stockage de marchandises.

Située en face du musée historique, vous trouverez l’Ancienne DouaneL’Ancienne Douane, constitue avec la Cathédrale, le Palais des Rohan et la Petite- France, l’une des curiosités les plus visitées de Strasbourg. Ce très long bâtiment bordant l’Ill a été entièrement reconstruit après la Seconde Guerre Mondiale, le bâtiment ayant été rasé par les bombardements. Le bâtiment d’origine datait des XIV et XVe siècles, sur l’emplacement dénommé « Salzhof » (Cour de sel), dont un parchemin de 1143 rappelle qu’on y entreposait les produits des salines de Lorraine, qui étaient alors expédiés au-delà des Vosges.

Strasbourg l ancienne grande boucherie actuel musee historique route touristique du bas rhin guide du tourisme d alsaceEn 1401, le rez-de-chaussée de l’édifice fût racheté par un boucher du nom de «Spanbett », qui y exploita une auberge. Le reste de l’immeuble servait d’entrepôt aux marchandises en provenance de l’extérieur de la ville, et assujetties aux différents péages en vigueur. En 1497, pendant cette foire de la St-Jean, un incendie éclata dans l’auberge « Zum Spanbett ». Un bon nombre de personnes n’eurent d’autre issue pour échapper aux flammes, que de sauter dans la rivière. Depuis février 1966, l’Ancienne Douane abrite à nouveau une Brasserie Alsacienne, renouant ainsi avec un passé voué au culte de la gastronomie. 

Longez l’Ancienne Douane pour rejoindre et remontez le quai Saint Thomas. Plusieurs belles maisons jalonnent le parcours. Au bout du quai, dirigez-vous vers l’église Saint Thomas, à droite. Cette église est l'une des plus importantes de Strasbourg, au point de vue de l'histoire culturelle et de l'architectureSurnommée la cathédrale du protestantisme en Alsace, elle est le seul exemple d'église-halle dans la région. Il s'agit également de l'unique église protestante à avoir conservé des chanoines.

L’église Saint-Thomas est un très bel exemple de l’art gothique alsacien. La construction de l'église en grès rose, sur l'emplacement d'un couvent carolingien, s'échelonne entre le XIIIe et le XVIe siècle, en associant éléments romans et gothiques. Son choeur abrite l’impressionnant mausolée du Maréchal de Saxe : un chef d’œuvre de l’art funéraire baroque du XVIIIe siècle. Le Maréchal de Saxe, fils naturel de l’Electeur de Saxe et roi de Pologne, Auguste II, entré au service de Louis XIV et devenu Maréchal. Il remporte de nombreuses victoires au nom de la France. A sa mort, son inhumation à la basilique royale de Saint Denis est impossible. En effet, il est non seulement étranger et bâtard mais aussi Protestant, religion interdite en France… sauf en Alsace. Il est donc enterré ici. D’autres très beaux tombeaux et pierres tombales sont disséminés dans l’église tel que le tombeau de l’Evêque Adeloch.

En ressortant de l’église Saint-Thomas revenez sur vos pas et continuez le long des quais jusqu’à la Petite FranceC’est le quartier le plus pittoresque du vieux Strasbourg. L’origine du nom vient du fait que ce quartier, propriété de l’Hôpital, était utilisé pour héberger les malades atteints du « mal français »… la syphilis. Les pêcheurs, les meuniers et les tanneurs vivaient et travaillaient autrefois dans ce quartier bâti à fleur d’eau. Du pont Saint Martin à la place Benjamin Zix, plusieurs magnifiques maisons à colombages, dont certaines avec un ponton donnant sur l’eau datent des XVIe et XVIIe siècles. Leurs toits pentus sont ouverts sur des greniers où séchaient autrefois les peaux. 

Strasbourg petite france route touristique du bas rhin guide du tourisme d alsaceLa place Benjamin Zix est l’endroit où se poser pour apprécier la beauté des lieux. Ombragée de platanes, avec des terrasses très animée en été, elle offre de magnifiques perspectives sur la rivière mais aussi sur un exceptionnel ensemble de maisons à colombages. Au coin, la maison la plus célèbre, dite maison des Tanneurs, très belle avec sa galerie et son encorbellement, , généreusement fleurie de géraniums du printemps à l’automne, est le fleuron du site. Le Temple de Sion est situé au no 1 de la place.

Continuez par la rue du Bain aux Plantes, la rue, aux pavés d’autrefois, est une incursion dans le passé. bordée d'un ensemble de magnifiques maisons à colombages remarquablement homogène. Dans cette ancienne rue de tanneurs, chaque maison est d’une blancheur absolue, mettant en scène des colombages à géométrie variable et un toit supplémentaire, largement ouvert, destiné à faire sécher les peaux.

Passez par le pont du Faisan, aussi appelé localement "le Pont Tournant", permettant le passage des bateaux, par la rue des Moulins. Petit et discret, ce pont piétonnier dicte sa volonté à tous les passants. Le pont Saint-Martin, pont de pierre aux deux arches et à l’unique pile, en est tout proche. De là, ne manquez pas la vue sur les moulins, barrages et écluses mais aussi sur une pittoresque petite terrasse sur l’eau. Rejoignez les ponts couverts par la rue Finkwiller.  Le lieu est exceptionnel et compte parmi les plus réputés de Strasbourg. Le pont et ses trois hautes tours de garde austères et massives, vestiges de la muraille moyenâgeuse, en imposent.

Les Ponts couverts sont un ancien complexe de fortification du XIIIe siècle, formé de trois tours massives. A l’époque, les ponts en bois étaient recouverts d’une structure en bois et équipés de herses. Cet ouvrage permettait de contrôler l’accès à la ville par l’Ill, ce point étant situé à l’endroit où la rivière se divise en canaux. Ces tours en briques faisaient partie des 90 qui assuraient la défense de la ville. Un peu plus loin, une quatrième tour dite du Strasbourg les ponts couverts du xiiie siecle route touristique du bas rhin guide du tourisme d alsaceBourreau, non située sur les ponts, présente la même architecture. Ces différentes tours ont, par la suite, servi de prison ou de zone de quarantaine pour les malades… En face des ponts couverts, le barrage Vauban.

Bordant les Ponts Couverts, construit sous le règne de Louis XIV par le prolifique Maréchal Vauban, le barrage Vauban vient renforcer le rideau défensif de la ville, en son temps totalement ceinte. Il compte treize arches. Pour l’histoire, le barrage, toutes vannes fermées, interdisait à l’Ill de suivre son cours, inondant ainsi toutes les terres situées au sud de Strasbourg. Les armées ennemies s’y embourbaient. Par ailleurs, des herses pouvaient bloquer le passage de bateaux. Accédez à la terrasse panoramique pour bénéficier d’une vue superbe sur les Ponts Couverts, la Petite France et la cathédrale d’un côté, et sur le Musée d’Art Moderne et Contemporain et l’Hôtel du Département de l’autre.

Redescendez de la terrasse et traversez les ponts couverts en direction de la Tour du Bourreau pour rejoindre le Quai de Turckheim. Empruntez sur votre droite la Grand Rue et arrêtez-vous à l’église Saint-Pierre-le-VieuxLe site de Saint-Pierre-le-Vieux est marqué par la présence chrétienne dès le IVe siècle. Il est actuellement occupé par deux églises, l’une luthérienne, l’autre catholique. L'église Saint-Pierre-le-Vieux est un bon exemple des effets de la Réforme. L’église, au moment de la Réforme, a en effet été donnée aux Protestants. Mais Louis XIV, après l’annexion de l’Alsace fit diviser l’église, le chœur étant attribué aux catholiques et la nef aux protestants.

A l’intérieur de l’église protestante, rarement ouverte, beau jubé de 1500, à sept travées. Belles peintures murales et panneaux peints. Du côté catholique, beaux panneaux peints du XVème siècle. Les deux églises sont fermées pour travaux actuellement.

Remontez à présent la Grand’Rue, il s’agit de l’une des rues les plus commerçantes de la ville. Plusieurs belles maisons jalonnent le parcours. Aux n°4 et 6, maisons à encorbellement avec colombages, aux n°89, 101 et 120, maisons du XVIe siècle, à oriel. Au bout de la Grand’Rue, prenez à gauche jusqu’à la place Klébergrande place de la ville, dédiée au Général Kléber. La place Kléber existe depuis le Moyen Age. Construite en 1778, l'Aubette, grand et splendide palais de style classique fut tout d'abord un corps de garde, point duquel étaient transmis les ordres à l'aube, d'où son nom. La place Strasbourg l eglise saint thomas route touristique du bas rhin guide du tourisme d alsaceest bordée de maisons de toutes les époques pour la moitié de la place.

Dirigez-vous vers la place de l’Homme de Fer, elle doit son nom à une statue bien connue des strasbourgeois. Nous sommes en 1740, à l’actuel numéro 2 de la place de l’Homme de Fer qui est habité par un arquebusier du nom de François Hilbert. Pour sa boutique (une armurerie), il décide de mettre pour enseigne une statue grandeur nature d’un sergent de patrouille municipale en armure de la fin du XVIe siècle. La statue est en place depuis toutes ces années.

Passez par la droite pour remonter la rue de la Haute Montée, puis, la rue de la Mésange. Ces deux rues, comprenant de nombreuses boutiques de luxe et sont bordées de beaux immeubles des XIX et XXe siècles. Au début de la rue, l’arrière de l’Aubette, richement sculpté. Prendre sur votre gauche, la rue de l’Eglise pour rejoindre l’église protestante Saint-Pierre-le-JeuneÉdifiée entre 1250 et 1320 à l’emplacement d’une église remontant au haut Moyen-Âge, cette église gothique a été consacrée en 1053 par le pape alsacien Léon IX.

Ancienne collégiale, elle conserve la base du clocher-porche et quelques murs de l’édifice roman. A voir absolument ses fresques du XIVe siècle, son jubé et son cloître où subsistent des éléments de colonnes du XIe siècle. A l’extérieur, l’un des porches met en scène une statuaire représentant l’allégorie des Vierges Sages et des Vierges Folles, du même type que celle de la Cathédrale. Ressortez de l’église et empruntez la rue de la Nuée Bleue, en tournant à droite vers la place de Broglie.

La Place Broglie a prit cette appellation en l’honneur d’un de ces maréchaux de France. Maréchal de France, Ambassadeur à Londres , Duc de Broglie, combattant en en Italie, en Flandre et en Allemagne, sa vie est une succession de titres et de réussites. Même si son nom ne reflète pas un personnage important pour la ville comme Gutenberg ou Kléber, la Place Broglie est quand même un haut lieu de l’histoire strasbourgeoise et même française avec la création de la Marseillaise.

Quittez la place par la rue du Dôme pour retourner vers la Cathédrale. Cette rue est bordée de beaux hôtels particuliers des XVIII et XIXe siècles. Prendre à droite dans la rue des Hallebardes. Son nom lui vient des hallebardes qui sont accrochées au niveau du premier étage. De nombreuses très belles maisons jalonnent la rue, dont plusieurs à très beaux oriels. Arrivés au bout de la rue, prenez à gauche et remontez la rue du Vieux Marché aux PoissonsQuelques belles maisons jalonnent la rue. La plus remarquable est celle faisant le coin avec la rue Mercière qui mène à la Cathédrale, richement sculptée. A côté, se trouve une autre très belle maison à oriel.

Retraversez le pont du Corbeau et tournez à droite pour rejoindre le Musée Alsacien. Si votre planing le permet le Musée d’arts et traditions populaires alsacienpropose au visiteur un parcours plein de charme à travers d’anciennes demeures strasbourgeoises reliées par des escaliers et des coursives en bois. Il présente des milliers d’objets témoins de la vie alsacienne traditionnelle du XVIIᵉ au XXᵉ siècle : habitat, mobilier, objets du quotidien, céramiques, costumes, objets religieux, jouets, artisanat. Un peu plus loin sur le quai, très belle maison à oriel et colombages sculptés. En plus de visiter Strasbourg, les visiteurs pourront parcourir la Route des Vins.

Carnet pratique de Strasbourg

Les incontournables de Strasbourg

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques. 

Visites

  • L’église Saint-Thomas : Visites guidées en français ou allemand sur demande préalable au tél. 03 88 32 14 46.
  • Eglise Saint Pierre le Jeune : A voir absolument (ouverte uniquement d'avril à octobre). Entrée libre - Visites guidées sur demande préalable au Tél. 03 88 32 41 61.
  • Petit Train de Strasbourg : Deux circuits commentés pour découvrir Strasbourg, capitale européenne et internationale. Site internet

Activités & Festivités

  • Festival des Artefacts (musiques actuelles) : en avril.
  • Festival de musique de Strasbourg (musique classique) : en juin.
  • Contre-Temps, festival électro-groove : en juin.
  • Strasbourg Jazz Festival : fin juin - début juillet.
  • Foire Européenne : en septembre.
  • Nuits Européennes (festival de musique) : en octobre.
  • Marché de Noël : en décembre.

Plus d'information

Marchés à visiter près de Strasbourg

  • Strasbourg : Mardi, mercredi, Jeudi, samedi & Dimanche (0km)
  • Ostwald : marché Vendredi (4km)
  • Illkirch-Graffenstaden : marché Samedi (5km)
  • Schiltigheim : marché Jeudi (5km)
  • Bischheim : marché Vendredi (6km)
  • Erstein : marché Jeudi (17km)
  • Brumath : marché Mercredi (20km)
  • Molsheim : marché Lundi (20km)
  • Obernai : marché Jeudi (23km)
  • Bischwiller : marché Samedi (24km)

Sites touristiques près de Strasbourg

  • Jardin botanique de l'université de Strasbourg : jardin remarquable
  • Strasbourg Grand Ile : site du patrimoine
  • Bischheim : ville fleurie 4* (3 km)
  • Jardin du chateau de Kolbsheim : jardin remarquable (12 km)
  • Le jardin de Marguerite : jardin remarquable (13 km)
  • Jardin de l'Escalier : jardin remarquable (17 km)
  • Obernai : plus beau détour (24 km)
  • Drusenheim : ville fleurie 4* (25 km)
  • Domaine du Windeck : jardin remarquable (28 km)
  • Mittelbergheim : plus beaux village (31 km)
  • Jardin botanique du col de Saverne : jardin remarquable (33 km)
  • Diebolsheim : ville fleurie 4* (33 km)

Consulter nos pages :

  • A voir dans Strasbourg
  • A faire dans Strasbourg
  • Parcours touristique dans Strasbourg
  • Histoire de Strasbourg

Pour vous rendre à Strasbourg dans le Bas-Rhin

Ciel dégagé

Strasbourg

21 °C Ciel dégagé

Min: 20 °C | Max: 22 °C | Vent: 8 kmh 0°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur à Strasbourg

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du Bas-Rhin

Préparez vos vacances à Strasbourg dans le Bas-Rhin avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans le Bas-Rhin avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 27/10/2021