Route du Circuit des Bastides

Route du Circuit des Bastides en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Monpazier, Belvès, Beaumont, Molières, Villefranche... autant de « cités nouvelles » construites au XIIIe et au XIVe siècle afin de présider au développement économique d’un territoire et d’asseoir le pouvoir politique, qu’il soit celui, en terre d’Aquitaine, de la couronne de France ou du roi d’Angleterre.

Organisé autour d’une place et de sa halle, leur plan est extrêmement géométrique : les rues se coupent à angle droit et les maisons sont identiques. On le constate en déambulant dans ces villages qui ont gardé tout leur charme mais, mieux encore, on le discerne vu du ciel.

Cette route touristique du circuit des Bastide en Dordogne permet de découvrir le riche patrimoine des bastides et cités médiévales.

La ville de Sarlat capitale du Périgord noir sera le départ pour cette route touristique des bastides en Dordogne de 140 km environ.

Prenez la direction de Bergerac pour sortir de Sarlat, pour vous rendre à Cenac via D46.

Cenac au pied de la bastide de Domme se trouve à 11 km de Sarlat-la-Canéda, vous pouvez faire une halte dans ce petit village de Cenac pour admirer l'église Notre-Dame-de-la-Nativité, une église romane du XIIe siècle, partiellement détruite par Geoffroy de Vivans pendant les guerres de religion, reconstruite au début du XXe siècle.

Si vous avez le temps passer au château du Thouron. Le platane du château du Thouron : il s'appelle « Thermidor ». Planté vers l'an 1750, il a vu la Révolution de 1789. Il mesure 7,60 m de tour de taille à 1,30 m du sol, 45 m environ de hauteur et 33 m d'envergure. Puis au au château de Montmirail.

L'église Saint-Julien au hameau de Saint-Julien est classée monument historique le 12 septembre 1977. Via la promenade des remparts vous arriverez à Domme, Bastide française du XIII°s, l’un des six Plus Beaux Villages de France en Périgord Noir.

Domme est une bastide construite, sur ordre de Philippe le Hardi, au XIIIe siècle, sur une falaise dominant la Dordogne de plus de cent cinquante mètres de haut. L'histoire de Domme est particulièrement remplie. En effet, sa situation géographique a longtemps suscité les convoitises.

Un événement a particulièrement marqué la vie du village : le procès des Templiers, au XIVe siècle. Ceux-ci étaient prisonniers dans la porte des Tours. Ils y ont laissé des graffitis, témoins de leur foi, encore visibles aujourd'hui.

Vous pourrez lors de votre passage sur cette route des vacances profiter de la vue sur la Dordogne depuis la promenade des falaises.

Les immencables de Domme : panorama, grottes à concrétions*. Ne manquez pas non plus la visite de la grotte - située sous la halle - et ses quatre cent cinquante mètres de galeries., prison des Templiers* et visite de la ville*. Possibilité d’accès et visite en petit train*.

Revenez sur vos pas pour vous rendre à La roque-Cageac, un autre village classé parmi « les Plus Beaux Villages de France », niché au pied de la falaise, avec ses belles maisons en pierre blonde de la région.

La roque gageac au bord de la dordogne plus beaux villages de france gabare routes touristiques de la dordogne guide touristique de nouvelle aquitaineLa Roque-Gageac est probablement pour certain visiteurs le plus beau village du Périgord. Il est niché contre une falaise, le long de la Dordogne. Après avoir garé votre voiture, vous découvrirez des ruelles bordées de maisons recouvertes de vignes et de glycine.

Le village possède un fort troglodytique construit au XIIe siècle, à quarante mètres de haut. Doté d'un système défensif très élaboré, il résista à tous les conflits, même à la guerre de Cent Ans qui, pourtant, marqua beaucoup la région. Visitez également l'église au clocher mur, datant du XIVe siècle.

Les immencable de La Roque-Cageac : fort troglodytique*, jardin exotique près de l’église et Château de la Malartrie. Promenades en gabarre* (Gabares Norbert et Gabares Caminade).

Suivez la Dordogne, le paysage mérite votre attention. Faite un petit détours au Château de Castelnau partez ensuite à la découverte des jardins de Marqueyssac, sur la commune de Vézac.

Les jardins de Marqueyssac comptent parmi les plus beaux du Périgord. Ils ont été aménagés au XIIIe siècle, sur un promontoire rocheux, à flan de falaise. Quelque soit le chemin que vous choisirez, celui-ci vous conduira au belvédère de la Dordogne, point de vue exceptionnel.

Au cours de votre promenade, vous découvrirez les buis taillés selon les règles de l'art topiaire mais aussi la faune ayant élu domicile sur le domaine : lézards, papillons, paons… Pour retourner au château, à la fin de votre promenade, vous emprunterez le petit train de la grande allée (gratuit).

Enfin, vous pourrez vous désaltérer au salon de thé du château. Sachez que cette visite est particulièrement appropriée aux familles (aire de jeux, parcours pour les enfants) et qu'il existe un parcours facile, recommandé si vous êtes accompagné par des enfants en poussette.

Prenez ensuite la direction de Beynac-et-Cazenac.

Beynac-et-Cazenac, c'est un petit village médiéval dominé par un château du XIIe siècle. C'est l'un des mieux rénovés et conservés de la région. Dès que vous pénétrerez dans son enceinte, vous serez plongé en plein Moyen-Age.

Beynac et cazenac routes touristiques de la dordogne guide du tourisme de nouvelle aquitaineVous visiterez, tour à tour, la salle des gardes, la salle des Etats du Périgord, la cuisine et surtout le donjon et sa terrasse crènelée. De là, vous aurez une vue exceptionnelle sur la Dordogne. Vous apercevrez aussi le château de Castelnaud, qui fut pendant longtemps l'ennemi des barons de Beynac.

Le château de Beynac a servi de cadre à une quinzaine de films parmi lesquels, Les visiteurs, La fille de d'Artagnan, Jeanne d'Arc….

Après ces visites reprenez le chemin de la route des circuit des bastide de Dordogne vers Saint-Cyprien implantée au flanc d'un coteau via la D703.

Saint Cyprien a une belle vieille ville qui serpente vers le haut vers le clocher du 12e siècle et l'église abbatiale qui dominent la ville.

Les immencables à Saint Cyprien : le Château de Fages, XVe et XVIe siècles, ouvert au public, dont la chapelle et les ruines du château sont inscrits au titre des monuments historiques en 1933, alors que le pavillon Renaissance est classé monument historique en 1965. Le Château de Saint-Cyprien, XVIIIe et XXe siècles, inscrit en 1949, et son parc inscrit en 2002.

Le bâtiment de l'ancienne justice de paix : devenu un lieu artistique avec des expositions d’arts durant l’été. Les quartiers hauts de Montmartre : avec un beau point de vue sur la vallée de la Dordogne.

Église Saint-Cyprien, XIIIe et XIVe siècles, avec son clocher-donjon, réputée pour ses qualités acoustiques, classée monument historique en 1923.  Le clocher se visite pendant les Journées du Patrimoine.

Suivre la D703 vers Siorac, repassez la Dordogne direction Le Buisson de Cadouin par la D25

Les immencables de Le Buisson de Cadouin. Visite des Grottes de Maxange* : grotte à cristallisations rares dites « excentriques ».

La halle de Cadouin classée au titre des monuments historiques en 1976 ; L'église Saint-Barthélémy de Salles, inscrite en 1974 au titre des monuments historiques ; L'église Saint-Pierre-ès-Liens de Cabans, inscrite en 1970 au titre des monuments historiques ; Le manoir de Bellerive ; Le manoir de la Bourgonie, inscrit au titre des monuments historiques en 1965 pour ses façades et toitures.

La grotte de Cussac, ornée de nombreuses gravures du Paléolithique supérieur, non ouverte au public, classée au titre des monuments historiques en 2002 ; Le Jardin de Planbuisson, plus grande collection européenne de bambous et de graminées. En suivant la D25, la prochaine étape de cette route des Bastides de Dordogne sera Cadouin, vous êtes dans le pays de Bergerac.

Cadouin est un village touristique qui s'est développé autour de son abbaye cistercienne. Situé au « Pays des Bastides et Cités médiévales », entre Bergerac et Sarlat. Le village est entouré par la forêt de la Bessède.

L'ensemble abbatial, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en tant qu'étape des chemins de Saint Jacques de Compostelle, constitue le plus bel exemple d'architecture religieuse du Périgord. Les bâtiments conventuels, ont été transformés en une auberge de jeunesse modèle.

Les immencalbles de Cadouin :  Visite de l’abbaye cistercienne classée du XIIe siècle et son cloître gothique, un des fleurons du patrimoine religieux en Périgord noir.

Continuer votre route touristique des bastide jusqu’à Molières par la D27, une bastide anglaise du XIIIe. La pierre dorée de son architecture raconte l’histoire de la plus petite Bastide du Périgord, embellie et animée par ses habitants…Découvrez sa place centrale, les ruines de son château, visitez son importante église de style gothique Plantagenêt, flânez dans ses carreyrous (petites ruelles)…

Les immencalbles de Molières : le Château de Molières, du XIIIe et XIVe siècles, dont les ruines sont inscrites au titre des monuments historiques en 1948.Ce château est appelé d'après une légende le « château de la Reine Blanche ». Il ne reste que l'enceinte avec remparts et un donjon carré, isolé au milieu de l'enceinte.

La Maison du Bayle. Seule maison à cornières subsistant au coin sud-ouest de la place. Elle est classée au titre des monuments historiques en 1920. Le Manoir de Sautet, des XVIIe et XVIIIe siècles, inscrit au titre des monuments historiques pour ses façades et toitures en 1972.

Faire un petit détour par Couze en suivant toujours la D25 pour la visite du Moulin à papier de la Rouzique*. Puis à Saint-Avit-Senieur où vous aurez l'occassion d'admirer l'abbaye du XIe.

Beaumont en perigord bastide routes touristiques de la la dordogne guide du tourisme de nouvelle aquitaineContinuer jusqu'à Beaumont du Périgord, une bastide anglaise du XIIIe. Une promenade dans Beaumont du Périgord renvoie immanquablement au Moyen Age avec son imposante église-forteresse, la porte de Luziers, ses maisons fortifiées à mur écran, ses ruelles...

De son passé de bastide, Beaumont-de-Périgord a gardé de nombreuses traces. Pierre Garrigou-Grandchamp, dans son article sur L'architecture domestique des bastides périgourdines aux XIIIe et XVe siècles décrit succinctement 43 maisons construites pendant ces siècles et dont sont encore perceptibles des traces malgré les reconstructions.

En dehors des sept maisons à cornières qui subsistent sur la place centrale, l'actuelle place Jean-Moulin, un ensemble de maisons peut se voir entre les rues Ratier et Féliciane. Ces dernières maisons se découvrent le long de la rue Féliciane avec des façades en mur-pignon qui laisseraient penser qu'elles pouvaient jouer le rôle de deuxième défense après les remparts dont elles sont séparées par les lices.

Sur la rue Ratier, certaines ont conservé au rez-de-chaussée les baies ogivales qui permettaient leurs activités commerciales.

Après cette balade dans Beaumont-de-Périgord suivre la D25 et la D26 direction Montferrand du Périgord.

Montferrand du Périgord est un village médiéval typique, découvrez au fil des pas les traces de son passé : fenêtres à meneaux, le château du XIe siècle qui domine le village. Ses parties les plus anciennes (donjon et remparts) sont du XIIe siècle tandis que la chapelle et les communs sont des XVIe et XVIIe siècles.

A côté de l'église du bourg, se dresse une belle halle du XVIe siècle portée par des piliers de pierre. Vous serez charmé par les vieilles demeures des XVIe et XVIIe siècles. Sans oublier l'église romane Saint Christophe qui renferme un trésor exceptionnel...

Les immencables de Montferrand du Périgord : La halle couverte du XVIe siècle est inscrite depuis le 5 janvier 1948 ; la maison du XVIe siècle est inscrite depuis le 5 janvier 1948 ; l'ancienne église Saint-Christophe présente des peintures murales à l'intérieur. Elle est classée en totalité depuis le 12 juillet 2001 ; le château de Montferrand du XIIe siècle est inscrit depuis le 5 janvier 1948.

Le château de Regagnac des XVIe et XVIIe siècles ; la nouvelle église paroissiale Saint-Christophe, construite en 1849 dans le bourg, dans laquelle on trouve plusieurs objets répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel, en particulier les vitraux (première moitié du XXe siècle) et la garniture d'autel (deuxième moitié du XIXe siècle) ; des maisons Renaissance et une chartreuse ; l'ancienne forge dans le bourg...

Monpazier bastide la place l un des plus beaux villages de france les routes touristiques de la dordogne guide touristique de nouvelle aquitaineProchaine étape de cette route des bastides de Dordogne Monpazier via la D2.

Monpazier archétype des Bastides du Sud Ouest, cette ancienne bastide du XIIIe siècle est un secteur sauvegardé qui fait partie de l'association Les Plus Beaux Villages de France.

Déambulez le long de ses ruelles, flânez sous les arcades et découvrez son marché sur la place des cornières tous les jeudis matin. Rencontrez les artistes, les artisans d’art et les producteurs qui tiennent boutique dans le village.

Les immencables de Monpazier : consulter notre page sur cette bastide pour de plus ample information.

Poursuivre en suivant la D2 et D53 jusqu’au Château de Biron*, une des quatre baronnies du Périgord.

Revenez sur vos pas jusqu'à Monpazier puis via la D660 direction Villefranche du Périgord. La plus ancienne bastide du Périgord qui a su garder authenticité et art de vivre.

Immencable de Villefranche du Périgord : La bastide a conservé de belles constructions d'époque dont des Maisons des XIIIe et XIVe siècles bâties sur arcades. Les Demeures des XVe et XVIe siècles. La halle, reconstruite au XIXe siècle, garde ses colonnes toscanes et ses mesures à grain. Tour des consuls du XVIe siècle.

Église Notre-Dame de l'Assomption construite en 1864 par Paul Abadie, l'architecte du Sacré-Cœur de Montmartre ; elle renferme une Vierge dorée et une croix de procession. Église Saint-Étienne des Landes, XIIe et XVe siècles, avec des peintures murales, inscrite aux monuments historiques depuis 2002.

A faire : Maison du Châtaignier, Marrons et Champignons* et en saison, son célèbre marché aux cèpes. 

Prenez le temps de visiter Besse un charmant petit village et très belle église romane du XIIe. Remontez vers Belvès par la D54.

Belvès est l'un des Plus Beaux Villages de France, cité médiévale du XIe. Découvrez son Castrum (village fortifié), ses habitations troglodytiques souterraines (occupées du XIIIe au XVIIIe), sa Halle du XVe, son église gothique classique classée Monument Historique.

Les immencables de Belvès : Consulter notre page pour de plus ample information sur ce village classé.

Suivre la D54 direction Siorac et retour vers Sarlat.

(* Sites ouverts à la visite)

Carnet pratique de la Route du Circuit des Bastides

A proximité de la route des bastides de Dordogne

  • Château de Beynac
  • Jardins de Marqueyssac
  • Château de Castelnaud
  • Les Combarelles des Eyzies-de-Tayac-Sireuil
  • Jardins d'eau du Périgord noir
  • Château de Fénelon
  • Grotte de Font de Gaume
  • Manoir d'Eyrignac
  • Laugerie-Basse
  • Grotte de Lascaux
  • Beynac-et-Cazenac

Information touristique :

Pour vous rendre sur la Route du Circuit des Bastides

Sarlat-la-Canéda

Partiellement nuageux 23 °C

Partiellement nuageux

  • Min: 23 °C
  • Max: 23 °C
  • Vent: 4 kmh 18°

Le saviez-vous ?

Durant le Moyen Âge, le sud-ouest de la France actuelle est une zone de friction entre les rois de France et d'Angleterre, à cause du Duché d'Aquitaine et du comté de Toulouse. C'est dans cette région que vont surgir durant 150 ans ces nouveaux villages, appelés bastides, au fil des gouvernances et des conflits.

De Libourne à Carcassonne, et de Rodez à Mont-de-Marsan, quatorze départements actuels sont concernés. Il existe cependant quelques rares exemples de bastide hors de cette zone, comme l'ancienne bastide de Masléon (Haute-Vienne), unique exemple en Limousin, fondée en 1289 par Philippe IV le Bel, sur un plateau aux bords escarpés alors entouré d'Anglais.

Certaines bastides s'établissent toutefois sur des positions défensives fortes, comme Cubzac, Arouille, Hastingues, Montfort, Baigts, Pimbo, Miramont-de-Guyenne… D'autres sont entre les deux, moyennement ouvertes et protégées, comme hésitantes.

Nos coups de coeur sur la Route du Circuit des Bastides

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristiques de Dordogne

Préparez vos vacances sur La Route du Circuit des Bastides avec nos partenaires

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour sur La Route du Circuit des Bastides en Dordogne avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 22/10/2017