Les routes touristiques en France

Chaudes-Aigues (15)

Chaudes-Aigues : des vacances entre l'eaux et l'Aubrac !

Lovée entre Monts du Cantal et le Parc naturel régional de l’Aubrac, à deux pas des gorges de la Truyère, Chaudes-Aigues est située dans le département du Cantal, en région Auvergne. C'est une station thermale réputée depuis l'Antiquité pour ses eaux chaudes. Nichée au creux de la vallée du Remontalou  est une station classée de moyenne montagne. Le village est situé sur la route vers Saint-Jacques de Compostelle.

Cette cité thermale à l’architecture en pierre et toits de lauze est appréciée pour sa dimension humaine et son cadre naturel exceptionnel. Chaudes-Aigues dispose de nombreux atouts pour vous séduire sur la route de vos vacances. Le patrimoine y est riche également avec l'église Saint-Martin, de style gothique du XVe siècle ; la chapelle Notre-Dame Pitié, les oratoires de quartiers accrochés aux façades, le musée de la géothermie…

A Chaudes-Aigues, jaillissent naturellement les eaux les plus chaudes d’Europe. L'histoire de la ville est intimement liée à ses attraits thermaux. Connue pour ses sources d’eaux chaudes, cette cité thermale est le berceau de la géothermie. C’est une curiosité qui attire chaque année de nombreux touristes.

Préparer votre visite touristique à Chaudes-Aigues

Depuis l'Antiquité, le site de Chaudes-Aigues, dans le Cantal, est connu pour ses sources naturelles d'eau chaude, bienfaisantes pour la santé. Vers l'an 450, Sidoine Apollinaire reconnait la qualité thérapeutique des eaux de Chaudes-Aigues, qu'il nomme Calentes Baioe, pour la phtisie et les maladies hépatiques. Le site a certes été fréquenté par quelques Gallos-Romains aisés, mais aucun bâtiment construit par les Romains n’a pu être identifié. Toutefois, les alentours de la fontaine du Par ont livré aux fouilles deux grottes contenant des vestiges de thermes, deux baignoires romaines en lave volcanique, une piscine et des monnaies romaines. Les invasions barbares passent et ne laissent que les sources.

Chaudes aigues la source du par et le musee routes touristiques du cantal guide touristique de l auvergneLe seigneur Bodon, qui possède la villa du Par sous Charles le Gros et sous son fils Charles, la donne en 886 au chapitre de Saint-Julien-de-Brioude avec toutes ses dépendances rurales. Au Moyen Âge, Chaudes-Aigues inclut plusieurs maladreries et des couvents possédant des étuves et des piscines. Au Moyen-âge encore, on mit au point un système de chauffage central d’une simplicité biblique, qui perdure depuis : il consiste en un réseau de canaux qui distribuent l’eau chaude à plus de 300 maisons, lesquelles dissimulent, sous une dalle du rez-de-chaussée, un réservoir où l’eau s’accumule, réglée par une vanne. Ce système fait ses preuves depuis plus de six cent ans, même si aujourd'hui, le PVC a remplacé les conduites en bois de pin et que certains habitants, heureux possesseurs de sources privées, disposent d'échangeurs thermiques qui alimentent les robinets en eau chaude.

Aujourd'hui fleuron de l'Auvergne thermale, la station de Chaudes-Aigues, dont les eaux sont les plus chaudes d'Europe, est spécialisée dans le traitement des affections rhumatismales et des séquelles post-opératoires ou traumatiques. Chaudes-Aigues compte ainsi une trentaine de sources dont la plus renommée est la source du Par. Installée au creux de la vallée du Remontalou dans cette pointe sud-est du département du Cantal, la station de Chaudes-Aigues est aussi riche de par la diversité des paysages qui l’entourent. Avec ses commerces, ses vieilles maisons à l’architecture auvergnate, ses toits de lauze et ses jolies rues pavées, le centre-bourg prend des allures de carte postale.

De nombreux petits parkings sont situés dans le village en particulier place de la Mairie, place du Gravier et place du marché. Une fois votre véhicule stationné, c’est parti pour la grimpette, Chaudes-Aigues étant situé à flanc de montagne. Vous pouvez passer à l'office de Tourisme de Chaudes-Aigues, situé au 3 Place du Gravier, pour prendre vos informations utile a votre promenade. Dirigez-vous vers la Source du Par dans la rue du même nom. La Source du Par tire son nom de l'habitude qu'avaient les bouchers d'utiliser son eau bouillante pour épiler (parer) les cochons qu'ils venaient de tuer.

Véritable passoire, la ville est percée d'une trentaine de sources surgies du plus profond de la roche, par des failles, dont on se plaît à imaginer qu'elles ouvrent sur l'enfer. La plus prestigieuse, celle du Par, est la plus abondante : 280 litres de débit par minute, et aussi la plus chaude : 82 degrés au bec. Rien qu’en passant à côté, on sent la chaleur qui se dégage : impressionnant ! La Source du Par alimente pas moins de sept fontaines publiques dans Chaudes-Aigues, autour desquelles s'organisent huit quartiers. Sur chacun d'entre eux veille un saint, enfermé dans d’étonnantes niche de verre accrochée au mur des maisons : ces statues, dorées, polychromes et dont l'origine remonte pour la plupart au XVIIIe siècle, font la fierté des Caldaguès, qui les honorent une fois l'an. Ainsi sacralisée, l'eau de Chaudes-Aigues, malgré son odeur de souffre et sa couleur rouille, concourt depuis toujours à la vie de la cité. 

Chaudes aigues routes touristiques du cantal guide touristique de l auvergneSitué à deux pas de la source du Par, Géothermia, musée européen de la géothermie et du thermalisme, sur 3 niveaux, ponctué de maquettes et de bornes interactives, Géothermia dévoile le mystère des sources chaudes, raconte l’histoire des eaux thermales et de leurs bienfaits, les thermes romains, la géothermie à l’italienne, ainsi que l'énergie géothermique. Il vous invite même à bord du Nautile pour évoquer les fonds marins... Une formidable leçon de sciences à partir d'un élément naturel provenant de la Terre, à l'origine du premier réseau de chauffage urbain au monde, ici même au XIVe siècle.

Continuez vers la place du marché, c'est la place intérieure de la Cité. En haut, sous la croix, l'une des huit fontaines chaudes. Au fond, ce que l'on appelle aujourd'hui le Porche, surmonté de la niche dédiée à Notre Dame de l'Annonciation. Un bain public aurait existé à l'arrière de la poste actuelle et des maisons voisines qui furent autrefois des thermes privés. L'une d'entre elles dispose encore d'une piscine en pierre datant de 1617. En se promenant dans le village après avoir dépassé la place du marché, prendre la rue Saint-Jean pour découvrir la Chapelle des Pénitents. La confrérie des Pénitents blancs ou du Gonfalon fut instituée à Chaudes-Aigues, le 12 août 1595, sous l'appellation de "L’Assomption Notre Dame". Jusqu'en 1598, les Pénitents blancs de Chaudes-Aigues se rassemblaient dans la chapelle St-Julien.

Ce n'est qu'au début du XVIIe siècle qu'ils firent construire, à l'entrée du faubourg de l'Hert, la chapelle que nous connaissons aujourd'hui. Sous la Révolution, elle devint lieu de réunion de la société populaire. En 1802, les Pénitents retrouvèrent l'usage de leur édifice mais sans autorisation officielle et ce n'est qu'à la Restauration, sous Louis XVIII, qu'ils purent reprendre normalement leurs activités. La confrérie s'éteignit au début du XXe siècle et légua, entre autres, le magnifique retable. Venez découvrir son retable de style baroque espagnol, datant du XVIIème siècle, restauré. Il se caractérise par une décoration chargée, des couleurs éclatantes, des colonnes torsadées, des travées verticales superposées ainsi que par le remplacement des panneaux peints par des statues. LChapelle des Pénitents est utilisée en saison comme lieu d'exposition.

Poursuivre dans la rue Saint-JeanL'oratoire situé à l'angle de la rue, est dédié à saint-Jean-le-Riche (saint Jean-Baptiste). Prolonger vos pas jusqu'à la rue du Barre de l'Hert où se trouve l'oratoire Saint-JacquesSi les autres Saints ou Saintes ne disposent que d'une simple niche de bois, Saint Jacques possède une petite chapelle située, en haut de la rue Barre de l'Hert, sur le chemin que devaient emprunter les pèlerins en route vers Compostelle pour rejoindre, par Laguiole, la "Via Podensis" reliant Le Puy à Conques. On y vénère aussi, Notre-Dame de la Bonne Mort, Saint-Jean, frère de Saint Jacques, et Saint-Philippe, patron des tisserands, une industrie qui fut longtemps fleurissante à Chaudes-Aigues. Un tableau naïf évoque la mort de Saint Joseph.

Prendre la direction de l'avenue Georges Pompidou, situé à l'endroit même des anciens thermes se trouve le complexe CaledenHavre de paix propice au ressourcement, l'établissement abrite également un espace thermoludique dédié à la relaxation, avec bassins intérieur et extérieur, hammam, sauna et jacuzzi, ainsi qu'un spa proposant des soins esthétiques et des modelages bien-être. Les premiers baigneurs de Chaudes-Aigues sont probablement les habitants eux-mêmes et quelques pèlerins, migrants, infirmes ou indigents de passage avertis des vertus curatives des sources. Aux XVe et XVIe siècles, la ville est connue pour ses eaux et l'on dit qu'Agnès Sorel et le roi Charles VII s'y seraient arrêtés.

A proximité découvrez le lavoir à eau chaudeRénové en 1999, le lavoir à eau chaude reste une curiosité qui rappelle que l’eau fut utilisée dans le traitement des laines. Longtemps, les femmes sont allées laver leur linge dans cette partie du Remontalou où des sources et des dégagements gazeux "échauffaient" l'eau de la rivière. A la fin du XIXe siècle, un premier lavoir est aménagé mais il faut attendre 1929 pour que l'Amicale Parisienne des Enfants du Canton de Chaudes-Aigues finance un lavoir couvert, alimenté par la source Lestende (62° C) et comportant deux bacs successifs permettant un refroidissement progressif de l'eau. 

Chaudes aigues lavoir eaux chaudes routes touristiques du cantal guide touristique de l auvergneRevenez sur vos pas, puis prendre la direction de la Place Auguste ClavièreSous une voûte située en bordure du Remontalou, légèrement en amont du pont de l'Hospice, on peut apercevoir le captage de deux sources chaudes. L'une est destinée au Centre de Rééducation Fonctionnelle édifié en aval, à l'emplacement où se dressait autrefois l'établissement thermal Clavières, l'autre alimente les habitations du quartier du Square P. Vialard (Monument aux Morts). Jusqu'en 1854, à l'intérieur même des maisons, on trouvait au niveau du caniveau de chauffage un bassin recouvert d'une dalle de schiste.

Cet aménagement permettait aux usagers de puiser de l'eau chaude. L'existence de ce chauffe-eau d'avant-garde engendrait de nombreuses récriminations. Une délibération du Conseil Municipal, en date du 15 août 1854, stipule qu'il est désormais "expressément interdit d'avoir dans l'intérieur des maisons chaudes la moindre ouverture pour prendre l'eau". Il est alors décidé d'établir dans chaque quartier "aux frais des habitants qui en feront la demande" une borne-fontaine publique qui distribuera gratuitement l'eau chaude.

Quittez la Place Auguste Clavière pour suivre la Rue Sainte-Elisabeth. Partant du Faubourg d'Outre, la Rue Sainte-Elisabeth mène au cimetière. C'est l'ancienne "montée de la colobre (couleuvre)" qui conduisait à "las forchas", où s'élevaient, dit-on, les fourches patibulaires c'est-à-dire le gibet seigneurial. Au bas de la rue, les deux fontaines d'eau chaude du quartier et, au milieu, à droite, l'Oratoire Sainte Elisabeth.

Dans l'impasse du Faubourg d'Outre se trouve le premier système de chauffage des maisons, créé au début du XIVe siècle. Le système de chauffage des maisons, basé sur le seul principe de la gravité, constitue le premier réseau mondial de chauffage urbain par géothermie. De seulement trois maisons chauffées en 1332, le réseau va s'agrandir au cours des siècles pour atteindre dans le premier quart du XIXe siècle, sous l'impulsion de Jean-Baptiste BARLIER, député-maire de la ville, l'ampleur qu'on lui connaîtra jusqu'à la fin du XXe siècle: 150 maisons chauffées, 4 sources utilisées, 5 km de tuyauteries très longtemps en bois de pin.

Prendre à droite l'avenue Pierre Vialard, puis déhambuler jusqu'à la rue du Moulin où il est possible d'admirer l'ancien séchoir. Aujourd'hui, Rue du Moulin, cette petite venelle s'appelait "rue de las chalcheyras (séchoirs)", à une époque où l'industrie des tanneries était florissante dans le Faubourg Saint-Julien comme le confirme la présence, plus bas, d'une rue des Tanneurs. Il faut savoir qu'au XVe siècle, Chaudes-Aigues comptait une quinzaine de moulins Blaviers ou Combiers, selon qu'ils servaient à la mouture des céréales ou au triturage des laines.Le séchoir encore visible entre deux bâtisses rappelle cette dernière activité.

Continuez par la Rue Saint-JosephEntre 1416 et 1426, Chaudes-Aigues se dote d'une enceinte fortifiée et obtient le droit de députer aux Etats Provinciaux. Les fortifications comprennent 3 ponts qui franchissent le Remontalou et mènent au Faubourg d'Outre : le Pont Vieux aujourd'hui disparu, le Pont de la Place, le Pont de la Vernède.

Passez devant l'hôtel de ville de Chaudes-aigues, vous pouvez poursuivre la visite par l'église paroissiale Saint Martin - Saint Blaise et la Chapelle Notre Dame De PitiéParmi les autres richesses patrimoniales de Chaudes-Aigues, ne manquez pas l’église Saint-Martin Saint-Blaise de style gothique. Il s’agit de la seule église de France chauffée par la géothermie, un système de chauffage par le sol alimenté par les eaux naturellement chaudes de la ville.

Après cette visite, revenir vers la rue Notre-Dame-d'AoûtAncienne "charreyra del forn" (rue du four), du nom du four public qui se trouvait au départ de la rue qui monte à l'église paroissiale, la rue Notre Dame d'Août est la rue marchande de la Ville. A voir, à l'entrée nord de la rue, à l'angle de deux maisons, l'oratoire Saint Joseph dont la statue, de taille naturelle, a été sculptée dans un tronc unique, évidé pour en réduire le poids, et au milieu de la rue, à gauche en allant vers la Place du Marché, l'oratoire Notre Dame d'Août, dédié à Marie.

Non loin de Chaudes-Aigues, vous pourrez visiter les magnifiques gorges de la Truyère. Autrefois profondes et sauvages, elles sont aujourd’hui occupées par trois grands lacs de barrage : ceux de Garabit-Grandval, Lanau et Sarrans. Pour y accéder, vous emprunterez les routes qui sillonnent la vallée et découvrirez le majestueux viaduc de Garabit réalisé par Gustave Eiffel, un géant de fer qui enjambe les gorges. Nature et patrimoine se confondent dans ces paysages grandioses ou îles et presqu’îles se dévoilent au détour des vallées verdoyantes.

Carnet pratique de Chaudes-Aigues

Les incontournables de Chaudes-Aigues

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.
  • Activités de pleine nature et en eaux vives. Descente de canyon, escalade, via ferrata et via corda.

Visites

  • Caleden : relié à un hôtel** et à une résidence, Caleden accueille les curistes pour des cures thermales et des séjours santé (6 à 12 jours) sur un étage exclusivement réservé au traitement de la rhumatologie. Contact : Madame Sandrine Pradel - 27 avenue du Président Pompidou - 15110 Chaudes-Aigues - Tél. : 04 71 23 51 06 - info@caleden.com - Site internet

Activités & Festivités :

  • Casino de Chaudes-Aigues : site internet
  • Grande randonnée "Aubrac au Coeur" en juin avec le Grand Parcours à Chaudes-Aigues et en Aubrac.
  • Le premier week-end de juillet, le Festival International de Tatouage de Chaudes-Aigues.
  • En saison estivale, tous les vendredis après-midi : visites de ferme avec goûter.
  • Randonnées accompagnées d'un guide de montagne diplômé d'état d'avril à octobre sur une demi-journée (après-midi).
  • Rallye photo et chasse au trésor à faire en famille en toute saison.
  • Fête de l'été avec feu d'artifice.

Plus d'information

Marchés à visiter près de Chaudes-Aigues

  • Chaudes-Aigues : marché Jeudi & Lundi (0km)
  • Sainte-Genevieve-sur-Argence : marché Mercredi (20km)
  • Saint-Chely-d'Apcher : marché Jeudi (22km)
  • Valuejols : marché Mardi (23km)
  • Mur-de-Barrez : marché Jeudi (27km)
  • Marvejols : marché Mardi & Samedi (41km)
  • Espalion : marché Vendredi (42km)
  • Entraygues : marché Mardi, Mercredi & Vendredi (42km)
  • Langeac : marché Mardi & Jeudi (47km)

Sites touristiques près de Chaudes-Aigues

  • Saint-Flour - Plus beaux détours de France (21km)
  • Cascade du Déroc - Sites d'un grand beauté naturel (24km)
  • Aumont-Aubrac - Ville d'etape (26km)
  • St Chely d'Aubrac pont des pèlerins (chemins de pèlerinage) - Sites du patrimoine (30km)
  • Plomb du Cantal - Sites d'un grand beauté naturel (30km)
  • Mont Mouchet - Sites d'un grand beauté naturel (32km)
  • Puy Griou - Sites d'un grand beauté naturel (34km)
  • Cascade de Liadouze - Sites d'un grand beauté naturel (36km)
  • Réserve de bisons d'Europe de Sainte-Eulalie - Zoo ou parc animalier (38km)
  • Puy Mary - Grand Sites de France (38km)
  • Marvejols - Plus beaux détours de France (40km)
  • Saint-Come-d'Olt - Plus beaux villages de France (41km)
  • Estaing - Plus beaux villages de France (42km)
  • Espalion Pont Vieux (chemins de pèlerinage) - Sites du patrimoine (42km)
  • Estaing pont sur le Lot (chemins de pèlerinage) - Sites du patrimoine (43km)
  • Sainte-Eulalie-d'Olt - Plus beaux villages de France (44km)
  • Massiac - Ville d'etape (47km)
  • Tournemire - Plus beaux villages de France (47km)
  • Trou de Bozouls - Sites d'un grand beauté naturel (48km)
  • Salers - Plus beaux villages de France (51km)
  • Verger de Déduit - Jardins remarquable (59km)

Consulter nos pages :

  • A voir dans Chaudes-Aigues
  • A faire dans Chaudes-Aigues
  • Parcours touristique dans Chaudes-Aigues
  • Histoire de Chaudes-Aigues

Pour vous rendre à Chaudes-Aigues

Légère pluie

Chaudes-Aigues

17 °C Légère pluie

Min: 17 °C | Max: 17 °C | Vent: 11 kmh 172°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur à Chaudes-Aigues

Hébergement :

Situées à 5 min de la station thermale de Chaudes-Aigues et à 2 min du restaurant du chef étoilé Serge VIEIRA, les chambres d’hôtes La maison de Gilbert constituent l’étape pour se ressourcer et découvrir les splendides paysages du Cantal et de l’Aubrac.

Cinq chambres dans un ancien corps de ferme rénové. Cuisine à disposition et salle à manger. Grand séjour avec cheminée, une bibliothèque, un billard sont à disposition.

Cour, parking, piscine, golf sur place, tous commerces et services à Chaudes-Aigues.

CHAMBRES D'HÔTES "LA MAISON DE GILBERT"

Propriétaire : Monsieur BOUT Bruno - CHAUDES-AIGUES - 15110 -

La Valette Site web

Restauration :

Simone GASCUEL, dont les talents sont reconnus par les cercles restreints des restauratrices d'Auvergne et des Toques d'Auvergne dont elle fait partie intégrante, sait vous faire découvrir les saveurs authentiques de la région.

Rien de plus périlleux qu'une recette de cuisine. Sur le papier c'est facile, dans l'assiette c'est beau, en bouche c'est agréable, au palais c'est sublime mais entre la recette et le palais s'est immiscé un apprentissage, un savoir faire, une expérience.

Toutes les salles possèdent de magnifiques boiseries dont le bar est superbement paré.

Le moulin des templiers maisonneuve

Le moulin des templiers maisonneuve - Tél : 04 71 73 81 80 - CHAUDES-AIGUES - 15110 Site web

Découvrez les sites et lieux touristiques du Cantal

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Chaudes-Aigues avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 02/04/2022