Les routes touristiques en France

Murat (Petite cité de caractère-15)

Murat : Porte de pierres des Monts du cantal !

Au cœur du Massif Cantalien, Murat, la cité de montagne par excellence nichée dans le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne, au pied du plus grand Volcan d’Europe. Elle est située à 10 minutes du Lioran, 20 minutes du Puy Mary et 40 minutes d'Aurillac sur la RN 122 dans le Cantal en région Auvergne. Carrefour de la Haute-Auvergne, cette cité médiévale pittoresque est adossée au rocher basaltique de Bonnevie qui domine le centre historique.

Témoin de l’activité volcanique du Cantal, Murat a conservé un patrimoine architectural exceptionnel, qui lui vaut le nom de « Porte de pierres des Monts du cantal ou la cité aux  3 rochers». En effet, la cité est entourée de 3 rochers basaltiques qui sont 3 anciennes cheminées volcaniques: le rocher de Bredons et sa magnifique chapelle romane Saint-Antoine, unique vestige d'un prieuré bénédictin; le rocher de Chastel-sur-Murat et sa chapelle romane, et le rocher de Bonnevie, magnifique exemple d'orgues basaltiques, surmonté d'une statue de la vierge.

Son site remarquable au patrimoine historique fort, ses maisons auxquelles on ne donne pas d’âge, tout droit venues du Moyen-âge, en font l’une des villes les plus visitées de la région. Murat est classé "Petite cité de caractère" du Cantal, un lieu plein de charme où l'on s'attarde volontiers, sur la route des vacances...

Préparer votre visite touristique à Murat

L'origine de la petite cité de Murat se perd dans la nuit des temps, son nom apparaît pour la première fois dans l'histoire en l'an 270 lors de l'évangélisation de l'Auvergne. Son nom celtique signifierait "roc escarpé". Au Moyen-âge, la vicomté de Murat fut l'une des seigneuries les plus puissantes de la Haute- Auvergne. Son château fortifié du IXe constitua un bastion quasiment imprenable : il occupait le sommet du rocher de Bonnevie. Symbole d'un pouvoir menaçant pour l'autorité royale, il fut détruit en 1633 sur ordre de Richelieu. Dés le Moyen-âge, Murat était réputée pour son activité commerciale avec ses nombreux artisans et commerçants. Ses foires médiévales, marchés aux fromages, blé et bestiaux étaient de grande renommée.

Murat petite cite de caractere routes touristiques du cantal guide touristique de l auvergneA partir du XIème siècle l'expansion de de Murat était liée à la construction du prieuré de Bredons par des moines bénédictins venus de Moissac (Tarn et Garonne). La tutelle religieuse de Bredons sur Murat se maintint jusqu'à la Révolution française. Dès l'origine, la vicomté de Murat releva du Domaine de Carladès que le Prince de Monaco reçut de la France au XVIIème siècle. La fin du Moyen-âge apporta à la cité une longue suite de calamités : la guerre de Cent ans ayant sévi dans la région: la cité de Murat fut livrée au pillage. La peste ravagea la ville qui fut peu après le théâtre d'une sanglante guerre de familles entre Renaud de Murat et Pons de Cardaillac, tous deux prétendants à la vicomté. 

En 1415, la vicomté passa à la famille d'Armagnac dont le chef, Jacques, était un ami d'enfance de Louis XI. Le domaine de Murat devint, en 1489, propriété des Ducs de Bourbon. Il fut réuni à la couronne en 1531. L'ancien régime apporta à la ville des temps paisibles, peu de faits marquants traversèrent l'histoire de la cité. La reine Margot, femme de Henri IV, séjourna au Château quelques temps fuyant une épidémie de peste qui progressait dans la région.  Après la Révolution, la réorganisation administrative opposa Murat à Saint-Flour dans une longue querelle d'influence. 

La dernière guerre marqua tragiquement la vie de la cité Murataise. La région abritait de nombreux maquis et résistants. Le 12 Juin 1944, sur dénonciation, des soldats allemands et des miliciens commandés par le capitaine Geissler, chef de la gestapo de la zone sud, envahirent Murat afin de procéder à l'arrestation de plusieurs de leurs chefs. Un groupe de maquisards venant de Saint-Genés (63), avertis de la présence d'allemands à Murat, firent feu des hauteurs de la ville en direction de la place du Balat. Ils tuèrent plusieurs miliciens et soldats allemands dont le capitaine Geissler. Le 24 Juin, les troupes allemandes revinrent en force à Murat et arrêtèrent, en représailles, tous les hommes se trouvant en ville : 120 hommes furent regroupés et emmenés vers Clermont-Ferrand pour être déportés dans les camps de concentration (Neuengamme pour la plupart). Voyage sans retour pour 80 d'entre eux. En mémoire de cette tragédie, le Monument Départemental de la Déportation a été érigé à Murat et inauguré solennellement le 14 Novembre 1948.

Porte de Pierre des Monts du Cantal, la cité médiévale de Murat est entourée de trois rochers, qui sont trois anciennes cheminées volcaniques : les rochers de Bredons et de Chastel sur Murat avec leurs chapelles romanes, et le Rocher de Bonnevie surmonté de la vierge Notre-Dame de la Haute Auvergne, elle vous dévoile avec splendeur et fierté ses orgues basaltiques. Riche de son histoire Murat possède de nombreuses maisons anciennes, nombre d’hôtels particuliers, d’anciennes échoppes et de ruelles secrètes, dont certaines témoignent de la période médiévale et de la Renaissance.

Suivre le circuit d'interprétation du patrimoine ; 26 panneaux donnant accès à des plaques explicatives sont posés sur les bâtisses pour vous faire découvrir les trésors de MuratUne visite de la vieille ville, libre, est proposée à l'Office de Tourisme avec un plan et un parcours explicatif. Après avoir stationné votre véhicule, commencer votre déhambulation à la place de l'Hôtel de ville. Un Mémorial des Déportés, dans les locaux de l’Office de Tourisme et du Parc des Volcans d'Auvergne, vous plonge dans l’histoire des muratais, la résistance, la déportation, la survie dans les camps de concentration. 

Prendre sur la droite la rue du Faubourg Notre-Damesituée au N° 26, l'ancienne maison Renaissance passe pour avoir été la maison consulaire de Murat. Cette maison est sans aucun doute un des joyaux de la vieille cité de MuratSa façade date de la fin du XVème siècle. Le rez-de-chaussée est intéressant pour sa large ouverture en anse de panier (sorte d'arc surbaissé et aplati). Quant à la porte d'entrée, on peut encore voir son encadrement fait de colonnes cannelées, hélas, bien usées à la base. Aux premier et deuxième étages, admirer les fenêtres avec encadrement Renaissance. Ses fenêtres sont encadrées de colonnettes qui s'arrondissent pour former avec les linteaux 3 arcs en accolade. Les figures en médaillons ont été récemment restaurées. Au-dessus de la porte, on peut voir 2 anges aux ailes déployées.

Poursuivre dans la rue du Faubourg Notre-Dame, au 23 le restaurant "Les Volcans" est un ancien hôtel implanté dans la maison natale de Jean-Baptiste Pagès-Alary, géologue et un archéologue français, Président de la société Préhistorique Française décédé en 1926. Entre 1900 et 1914, il dirigea de nombreuses fouilles aux environs de Murat. Il fut aussi un précurseur du tourisme hivernal et du ski au LioranRevenir sur vos pas, puis prendre la Rue Justin Vigier où se trouve une maisons du XVIIe siècle. 

Continuer sur votre droite dans la rue du Faubourg-Notre-Dame pour découvrir l'ancien tribunal à Murat. Cette édifice est l'ancien couvent de Dominicains construit de 1771 à 1780, transformé en tribunal au XIXe siècle. Prendre la rue du Bon Secours où se trouve la Tour du Bon Secours ou Tour MolinierLa tour Molinier était la seule porte permettant aux muratais de sortir de la cité fortifiée. La cité comprenait autrefois trois enceintes de fortification et 7 portes dont 6 intra-muros. Aujourd'hui, cette ancienne tour vous permet de rentrer dans le vieux Murat. Toutes les rues et ruelles de cette partie de la cité sont du même acabit avec des escaliers. C'est parfait pour flâner à pieds dans la vielle ville.

Murat petite cite de caractere jacquemart routes touristiques du cantal guide touristique de l auvergneUne belle maison de style Renaissance se trouve dans la rue du bon secours. La Maison Hurgon, anciennement Maison Rodier à Murat.  Elle arbore 3 bandeaux moulurés, une échauguette en encorbellement et une autre échauguette en légère saillie dans l'angle ainsi qu'une fontaine encastrée dans la montée de l'escalier. Le pignon donne sur deux portes à frontons triangulaires avec tympans frappés d'écussons. La tour est coincée entre deux maison.

Votre promenade vous emmenera dans la rue Jean de l'Hospital. A droite, au n°4 de la rue se trouve la maison de la famille Béral qui donna plusieurs médecins aux Rois de France tels que : Pierre de Béral, médecin d’Henri IV pendant 32 ans, Pierre-Hugues Béral, médecin de Louis XIII. Murat est aussi la patrie de Jean de l'Hospital, médecin du connétable de Bourbon et père du chancelier Michel de l'Hospital. De Hugues Chauliaguet, médecin de Charles VII. De Guillaume De Traverse, médecin de Jacques d'Armagnac et également de Jean de Traverse, médecin de Louis XI. Un beau palmarès médical pour cette "petite cité de caractère".

Prendre à droite pour vous rendre au 8 de la rue de la Porte Saint-Esprit, remarquez le Jacquemart de la maison GaudronCelui-ci date de 1934, il a été édifié par le Docteur Gaudron, chirurgien-dentiste passionné par l’horlogerie. Monsieur Gaudron avait son cabinet de chirurgien dentiste à Strasbourg . Ayant une maison dans le Cantal, pays d’origine de son epouse il ouvrit un nouveau cabinet à Murat et enmena toute sa famille pendant les hostilités. Un Jacquemart est un ouvrage d’art destiné à donner l’heure. L’horloge est toujours en service et indique l’heure par l’intermédiaire de carillon à trois cloches, les douze coups de midi. Les quatre personnages du Jacquemart  représentent ses enfants en tenue Auvergnate.

Continuez par la rue Porte Saint-Esprit dominée comme le reste de la ville par le rocher de BonnevieVous arrivez à la Tour Saint-PierreIl s’agit d’une tour de défense édifiée sur les anciens remparts de la ville. Montez par le chemin qui longe les anciennes fortifications de la cité, pour vous rendre dans le rue des Remparts. Dans cette rue se trouve la Maison TeillardLa famille Teillard s’est illustrée à Murat sur les plans administratifs, politiques et judiciaires notamment. Elle arbore encore des reste du blason de la famille alors que la plupart ont été détruits à la révolution.

Durant votre visite, vous remarquerez de nombreuses portes et fenêtres possédant des linteaux en accolade, d'anciens meneaux, des armoiries brisées (Révolution), des tourelles d'escalier ou encore des maisons tronquées lors du plan d'alignement de 1842. Vous voici devant Notre-Dame des Oliviers. La première église Saint-Martin, probablement fondée entre le VIIIe et le Xe siècle, laisse la place, au XIVe siècle, à l’Église collégiale Notre-Dame, nommée par la suite Notre-Dame-des-Oliviers

Au début du XXe siècle., les différents agrandissements ont conféré à l’édifice un plan irrégulier et de nombreuses maisons d’habitations l’enserrent encore. En 1926, plusieurs d’entre elles sont détruites afin de construire un portail et un porche, face à la halle du XIXe siècle, dégageant ainsi la façade sud. L’échauguette caractéristique de l’une de ces maisons est alors incluse dans ce même mur sud. La couverture de l’édifice est en lauzes de phonolite ; celle du clocher-bulbe, restaurée en 2011, est en ardoise. Le clocher-bulbe, unique dans le Cantal, a été construit en 1848. L’église Notre-Dame-des-Oliviers abrite un riche mobilier dont une très belle vierge noire.

Dirigez-vous vers le Pavillon des HallesLa Halle de Murat est un bel exemple des constructions à charpente métallique. Son architecture de verre et de fer, inspirée par les pavillons Baltard en font un monument emblématique de Murat.  Achevée en 1891, elle fut restaurée en 1988. Sous Napoléon III, on a vu naître ce type de halles, dites « Baltard », car de nouvelles technologies permettaient la production en masse du fer, augmentant ainsi la portée des charpentes.Dans ces halles, une colonne en fonte remplaçait un mur, on gagnait ainsi en emplacement pour le commerce, et élément majeur, le fer était gage de résistance au feu. Autre avantage, il permettait comme on le constate à Murat, de créer de superbes baies vitrées, inédites pour l’époque.

Devant la halle ; la place Gandilhon Gens-d'Armes autrefois place de la boucherie. Avant 1850 elle servait d'abattoirs. D'après une statistique de 1844, on y tuait en moyenne par an, 200 boeufs ou vaches,  2600 veaux, 5500 moutons, brebis ou chèvres,  250 porcs. Poursuivre par la rue Marchadial, puis à gauche la rue de lavergne. A l'angle de la rue d'Armagnac une belle demeure historique du XVIe siècle. Ici vécurent les Armagnac, vicontes de Murat. On y reconnait la forme caractéristique d'une échope de commerçant du Moyen Age (Le grand volet au dessus en arc de cercle). Deux détails qui passeraient inaperçus s'ils n'étaient signalés par la brochure de l'office de tourisme : Une gargouille pour le premier, un Saint Esprit en bois, caché dans une niche entre le  premier et le deuxième étage d'une maison.

Murat petite cite de caractere l eglise notre dame routes touristiques du cantal guide touristique de l auvergneDéhambulez dans la rue rue d'Armagnac, prendre à droite la rue Henri Jouannon, puis enfin la rue Saint-Michel. Vous voici devant la Maison des Templiers. Cette maison fut la maison des templiers de Murat jusqu'en 1307. Les ouvertures furent ensuite modifiées au XIVe et XVe siècles. Sur la porte, encore visibles, les armoiries des templiers : la croix pattée à 8 pointes. La Maison natale de Philippe Marcombes se trouve également dans la Rue Saint-Michel. Né à Murat en 1877, Philippe Marcombes devient médecin et s’illustre sur le front de la Première Guerre Mondiale où il sera décoré de la légion d’honneur, de la Croix de guerre et de la Distinguished Service cross.

Prendre sur votre droite l'avenue des 12 et 24 juin, puis dirigez-vous vers la place de la Boucherie pour voir la maison dite Ancien Baillage du XVIe siècle. Cette maison devait servir de logement à un chanoine de la collégiale. Le décor sculpté au plafond du premier étage semble indiquer que c'était là le lieu de réunion du Tiers-Ordre franciscain. Jusqu'en 1541, la justice à Murat fut celle du vicomté. A cette date, celle du roi s'implanta par ordonnance fixant en ce lieu la résidence du lieutenant du bailli des "montagnes d'Auvergne". A la Révolution, la maison est vendue comme bien national. L'édifice présente quatre étages sur un niveau de caves.

Revenir au point de départ par la porte de la garde. Visitez avant votre départ la Maison de la Faune. La Maison de la Faune est un ancien hôtel particulier du XVIe siècle appartenant à la famille Teilhard de Laterrisse qui s’en sépare en 1822 au profit d’un cousin, Pierre Mayenobe. Il revendra son bien le 7 août 1827 au Département qui y installera le siège de la sous-préfecture où 61 sous-préfets s’y succéderont jusqu’à la suppression du service en 1926. Témoignage architectural historique en plein cœur de Murat, l’édifice ne manque pas d’intérêt : parquets, plafond peint du xve siècle, plafonds à la française, escalier hélicoïdal ou certains éléments de charpente constitués d’une seule pièce de bois recourbée... Située dans ce superbe hôtel particulier du XVIe siècle, la Maison de la Faune passionnera les amateurs de papillons et coléoptères, qui pourront y découvrir près de 8 000 espèces. Une collection d'oiseaux et mammifères naturalisés, réintégrés dans leur milieu naturel, y est également présentée.

Admirer une dernière fois, le rocher de Bonnevie surplombant la vieille ville étagée en amphithéâtre. Le 18 juin 1878, fut érigée la statue de Notre-Dame de la Consolation (actuellement Notre-Dame de Haute-Auvergne), représentant une Vierge à l’Enfant. Cette vierge à l’enfant se compose de 10 pièces boulonnées et mesure 8 mètres de hauteur. Son socle en pierre de Volvic est haut de 6 mètres. L’ensemble pèse 275 quintaux. Elle a été fondue dans les ateliers de MM. Villard et Tournier à Lyon. Il fallut 25 paires de bœufs pour monter l’ensemble des pièces au sommet du rocher.

Carnet pratique de Murat

Les incontournables de Murat

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

  • En juillet et août, des visites guidées de la ville aux flambeaux sont proposées en nocturne avec une guide conférencière agréée. Vous découvrirez ainsi les nombreuses richesses architecturales de la cité médiévale.
  • La Maison de la faune : Plus de 8000 papillons et coléoptères et 800 mammifères naturalisés sont exposés dans ce magnifique hôtel particulier de style Renaissance. Tél. : 04 71 20 00 52.
  • Le Mémorial des déportés de Murat : Plongés dans l'obscurité, vous serez dès votre arrivée en prise directe avec les lieux, avec l'histoire. Guidés par un son et lumières, vous avancerez pas à pas dans une galerie et revivrez en images la résistance, la déportation, la survie dans les camps de concentration à travers l'épopée des muratais victimes de la barbarie nazie en 1944. Visites sur réservation auprès de Hautes Terres Tourisme au 04 71 20 09 47. Nombre de personnes limitée : maximum 8 personnes par visite.

Activités & Festivités :

  • Tous les mardis, du 14 juillet au 18 août, de 17h à 22h30, place marchande, les producteurs locaux proposent à la vente à emporter ou en dégustation sur place leurs produits : fromage, charcuterie, escargots, bières, miel, glace, fruits et légumes bio...
  • L'association "Murat Mécanique rétro" organise un rassemblement de véhicules anciens en avril pour la journée Nationale des véhicules anciens. A cette occasion, plus de 500 véhicules sont exposés dans les rues de la cité médiévale et une bourse de matériel ancien est proposée dans les halles de Murat.
  • Autour du 15 août, la municipalité met en place son "Festival des Métiers d'art" qui réunit des artisans professionnels de tous horizons pendant trois jours dans la vieille ville. Ces professionnels, sélectionnés par un jury montrent la multiplicité et les facettes des métiers d'art. Ils exposent leurs créations dans le centre ancien de Murat.
  • Le troisième dimanche de septembre, le cornet de Murat, biscuit traditionnel est mis à l'honneur via une grande fête gourmande dans les rues de la cité. L'association du cornet de Murat propose alors des stands avec des garnitures variées (qui changent chaque année) pour découvrir cette pâtisserie sous toutes ses saveurs, sucrées ou salées. En parallèle, des bandas, de la danse, du théâtre de rues et diverse autres troupes font vivre le coeur de la cité toute la journée.
  • La Via Arverna (chemin secondaire vers Saint Jacques de Compostelle) : Cet itinéraire traverse l'Auvergne et le Quercy, de Clermont-Ferrand jusqu'à Cahors, en passant par le massif cantalien. Les villages et étapes traversés sur le territoire sont Massiac, Ferrière-Saint-Mary, Neussargues, Moissac, Chalinargues, Mouret, Chastel-sur-Murat, Murat, Les Cheyrouses et le col de Rombière.

Consulter nos pages :

  • A voir dans Murat
  • A faire dans Murat
  • Parcours touristique dans Murat
  • Histoire de Murat

Marchés à visiter près de Murat

  • Murat : marché hebdomadaire le vendredi matin
  • Valuejols : marché Mardi (8km)
  • Marcenat : marché Vendredi (22km)
  • Massiac:  marché Mardi (30km)
  • Chaudes-Aigues : marché Jeudi & Lundi (30km)
  • Mur-de-Barrez : marché Jeudi (34km)
  • Sainte-Genevieve-sur-Argence : marché Mercredi (35km)
  • Aurillac : marché Mercredi & Samedi (40km)
  • Bort-les-Orgues : marché Mardi & Samedi (43km)
  • Saint-Chely-d'Apcher : marché Jeudi (47km)
  • Sainte-Florine : marché Dimanche (48km)

Sites touristiques près de Murat

  • Plomb du Cantal - Sites d'un grand beauté naturel (10km)
  • Puy Griou - Sites d'un grand beauté naturel (13km)
  • Puy Mary - Grand Sites de France (15km)
  • Cascade de Liadouze - Sites d'un grand beauté naturel (16km)
  • Saint-Flour - Plus beaux détours (20km)
  • Riom-es-Montagnes - Plus beaux détours (25km)
  • Signal du Luguet - Sites d'un grand beauté naturel (27km)
  • Salers - Plus beaux villages (29km)
  • Parcs naturel régional des Volcans d'Auvergne (30km)
  • Massiac - Ville d'etape (30km)
  • Tournemire - Plus beaux villages (31km)
  • Blesle - Plus beaux villages (33km)
  • Abbaye Saint Pierre (Blesle) - Monuments Religieux (33km)
  • Verger de Déduit - Jardins remarquable (35km)
  • Salins - Villes d'art et histoire (38km)
  • Mont Mouchet - Sites d'un grand beauté naturel (42km)
  • Lac Pavin - Sites d'un grand beauté naturel (43km)
  • Abbaye Saint-Andre (Lavaudieu) - Monuments Religieux (43km)
  • Basilique de Saint Julien (Brioude) - Monuments Religieux (45km)
  • Villeneuve-Lembron Chateau - Monuments nationaux (48km)
  • Eglise de Notre Dame de Mailhat (Lamontgie) - Monuments Religieux (53km)
  • Aumont-Aubrac - Ville d'etape (54km)

Plus d'information

Pour vous rendre à Murat

Pluie modérée

Murat

16 °C Pluie modérée

Min: 16 °C | Max: 16 °C | Vent: 11 kmh 223°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur à Murat

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du Cantal

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Murat avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 24/03/2022