Les routes touristiques en France

Château Ducal de Caen (14)

Château Ducal de Caen : une rencontre avec l’Histoire sur les pas de Guillaume le Conquérant !

Difficile de rater le château ducal, il trône au milieu de la ville de Caen, dans le département du Calvados, en région Normandie, témoin privilégié et quelque peu chahuté de plusieurs siècles d’histoire. Le château de Caen est un ensemble fortifié du centre-ville ancien, fondé vers 1060 par le duc de Normandie Guillaume, remanié au fil des siècles, qui se dresse sur un éperon rocheux.

Une fois en haut des remparts, c’est le moment de sortir votre appareil photo car le panorama sur la ville de Caen est magnifique. Dans l’enceinte du château, ne manquez pas le donjon, le Musée de Normandie et le Musée des Beaux-arts, la salle de l’Echiquier, le logis des Gouverneurs, l’église Saint-Georges et encore bien d’autres lieux incontournables. S’il est une chose à ne pas manquer sur la route de vos vacances à Caen, c’est bien le château ducal.

Caen est l’une des rares villes de France à disposer d’un patrimoine représentatif de près de 1000 ans d’architecture du Xe au XXe siècle de très grande qualité. En plus d’être situé en plein cœur de la ville, le Château de Caen est l’une des plus vastes enceintes médiévales d’Europe !

Préparer votre visite touristique au château Ducal de Caen

Situé dans une riche plaine agricole, Caen est un bon exemple de ce qu'on peut appeler un "bourg castral", il connaît un rapide développement le long de la rive gauche de l'Odon Il est donc possible qu'un premier élément fortifié, une enceinte linéaire de fossés et de palis, ait existé vers 1025, date à laquelle Caen est qualifié de burgus (bourg) dans une charte de Richard II. C'est le duc de Normandie Guillaume II faisant de Caen la capitale de son duché, alors simple agglomérat de villages, sans forteresse ni fortification, qui met en place une véritable citadelle à partir de 1060 sur un éperon calcaire, qu'il isole par un fossé, dominant la basse vallée de l'Orne.

Chateau de caen routes touristiques du calvados guide touristique de normandieMarqué par la rébellion des barons du Cotentin pendant sa jeunesse, Guillaume de Normandie dit le Bâtard souhaite disposer d'un point d'appui sûr en Basse-Normandie. Le site de Caen, à proximité de la mer et à équidistance de Rouen et du Cotentin, est donc choisi par Guillaume afin d'y construire sa forteresse. La construction du château, au même titre que la fondation des deux abbayes caennaise, l'Abbaye aux Hommes et l'Abbaye aux Dames, montre la volonté du souverain d'établir une deuxième capitale dans la partie occidentale du duché de Normandie.

Toutefois, dès ses origines, le château de Caen semble être davantage une résidence princière où le duc-roi exprime sa puissance et son prestige qu'une forteresse au rôle militaire affirmé. L'élément le plus important du château est en effet le palais constitué d'appartements privés destinés à la famille princière, d'une chapelle et surtout d'une Grande Salle, salle d'apparat. Certes, le château est protégé par les fossés et par l'escarpement rocheux, retaillé pour être plus abrupt, et dès la fin du règne de Guillaume le Conquérant, la simple palissade qui devait ceinturer le plateau a été remplacée par une muraille de pierre.

Le fils de Guillaume, Henri Ier d'Angleterre, construit un donjon à proximité de la tour-porte. Construit vers 1120, il fait partie des nombreuses tours construites par le roi d'Angleterre après sa reprise en main du duché de NormandiePlus ou moins à la même époque, le roi d'Angleterre fait également construire une nouvelle Grande Salle, aujourd'hui connue sous le nom de salle de l'Échiquier. Deux fois plus grande que la précédente, elle permet de répondre au faste de la cour royale. Dans la deuxième partie du XIIe siècle, l'intérêt militaire que portent les souverains anglais au château de Caen s'amoindrit.

En 1204, la ville et le château de Caen font leurs soumissions à Philippe Auguste trois jours avant que ce dernier n'arrive à Caen faisant marche sur la ville après avoir pris Falaise. Comme ailleurs dans le duché, le roi de France entreprend d'importants travaux afin de moderniser la forteresse. Puis, le château de Caen n'est plus une résidence princière et les visites royales se font rares ; Saint Louis en 1256 et 1269, Philippe le Bel en 1307 et 1310, Louis X le Hutin en 1315, qui y promulgue la Charte aux NormandsHenri IV serait le dernier à y séjourner le 12 septembre 1603, ses successeurs préférant loger en ville lors de leur passage à Caen.

Au XIVe siècle, l'intérêt stratégique du château se trouve réaffirmé lors de la guerre de Cent Ans. La forteresse devient un élément clé du dispositif de défense de la Normandie. Des travaux de défense sont effectués après la prise de Caen en 1346. De 1467 à 1468, le capitaine du château et sa garnison prennent le parti de Charles de France, duc de Normandie (1465-1469), contre son frère, le roi Louis XI et les troubles liés à la guerre de la ligue du Bien public. François de Silly, bailli de Caen à partir de 1503, fait renforcer les murailles du château en accumulant d'épaisses masses de terre le long des remparts afin d'augmenter leur résistance à l'impact des boulets.

Chateau de caen porte des champs routes touristiques du calvados guide touristique de normandieDans le conflit qui oppose Louis XIII à sa mère, Marie de Médicis, le duc de Longueville et gouverneur de Normandie, Henri II d'Orléans-Longueville, prend le parti de la reine-mère et refuse d'obéir aux ordres royaux. À partir du XVIe siècle, l'usage purement militaire du château tend à se confirmer. La population civile déserte peu à peu l'enceinte castrale. Le nombre de militaires fluctue avec le temps. Après 1450, la garnison se compose de 50 hommes en armes et de 100 archers. Pendant la période d'agitation liée aux guerres de Religion, très violentes en Normandie, l'effectif remonte jusqu'à 250 têtes, avant de retomber à 50 le siècle suivant. À la fin du XVIIe siècle, sous le règne de Louis XIV, est construit un hôtel des Invalides.

Le château est également utilisé régulièrement comme prison. Des geôles sont mentionnées dès 1184-1185 à l'angle sud-est de l'enceinte et vers la porte des Champs ; cette prison est transférée au XVe siècle lors de l'occupation anglaise dans la rue Cattehoule et devient la geôle du bailliage qui donne son nom à la rue. À partir de cette période, la différenciation entre prisonniers militaires et civils est de plus en plus nette. Le 18 juillet 1789, le peuple s'empare du château et confisque les armes qui y sont entreposées. Charles François Dumouriez, nommé gouverneur depuis peu de temps, accepte d'arborer la cocarde tricolore et la situation revient rapidement au calme. Pendant le reste de la Révolution française, le château est régulièrement utilisé comme prison par la ville qui peut ainsi isoler ceux qui sont identifiés comme étant des ennemis de la Révolution.

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, le château occupe une place subalterne dans l'appareil militaire national et régional. En 1811, alors même que le blocus des ports normands par les Anglais se resserre, Napoléon Ier fustige dans une lettre adressée à son ministre de la Guerre les travaux de restauration de la porte Saint-Pierre. Inadapté au nouveau type de conflits, le château est sauvé par son importance pour le maintien de l'ordre dans une ville jugée trop frondeuse. Le 23 juillet 1881, le château est définitivement rayé du tableau des places fortes, mais reste dans le domaine d'État affecté au département de la Guerre. La situation change toutefois sous la Troisième République. La défaite de 1870 amène les autorités à réorganiser totalement l'appareil militaire national et notamment son implantation territoriale.

Après la reddition de la France, les troupes du Troisième Reich occupent le château. Mal entretenus pendant des années, les bâtiments sont très vétustes ; à tel point qu'en 1941, le front sud des remparts s'effondre. Pendant le débarquement de Normandie, des Anglais et des Canadiens y sont emprisonnés. Pendant la bataille de Caen, le secteur du château est la cible des bombardements aériens et des tirs d'artillerie. Le château et ses abords sont sérieusement endommagés. À la fin du déblaiement des ruines de Caen en 1946, le château, qui n'était plus visible des Caennais depuis plus d'un siècle et demi du fait de la destruction du donjon et de l'envahissement des fossés par les habitations, réapparaît. Il est décidé de restaurer et de mettre en valeur cet ensemble qui surplombe la ville. Le château est restauré dans son état le plus proche de l'époque médiévale. 

Chateau de caen angle sud ouest du donjon routes touristiques du calvados guide touristique de normandieAujourd'hui, l'enceinte du château Ducal de Caen, qui pour l'essentiel est l’œuvre d'Henri Ier Beauclerc, délimite un espace de plus de cinq hectares (Il faut savoir que c’est l’une des plus grandes enceintes castrales d’Europe) qui renferme de nos jours : les vestiges du donjon, non ouverts au public ; le logis du gouverneur (actuel musée de Normandie) ; le cavalier d'artillerie et les salles du Rempart (salles d'exposition du musée de Normandie) ; le musée des Beaux-Arts de Caen, bâtiment moderne à demi enterré, près de la Porte-des-Champs ; l’église Saint-Georges, centre d'accueil et d'interprétation ; la salle de l'Échiquier en référence à l'Échiquier de Normandie (salle d’exposition temporaire pour le musée de Normandie) ; le jardin des simples, reconstitution d'un jardin médicinal du Moyen Âge. Une grande partie des remparts est accessible tous les jours et gratuitement au public, offrant une magnifique vue sur la ville.

Les enfants profiteront de l'aire de jeux aménagée à proximité du jardin des simples. L'ancienne église Saint Georges abrite un point d'accueil, une boutique et un point de vente des billets pour le musée de Normandie et le musée des Beaux-Arts. À découvrir également : l'espace souterrain de la Salle des Remparts, dédiée aux expositions du musée de Normandie. Depuis décembre 2019, les remparts s'illuminent la nuit pour mettre en valeur ce monumental édifice du XIe siècle. Un monde à part en plein centre-ville à (re) découvrir !

Carnet pratique de Caen

Les incontournables de Caen

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites

Informations pratiques Château ducal de Caen

  1. Musée de Normandie - Château - Billetterie : Eglise Saint-Georges du château de Caen - Tél. : 02 31 30 47 60 - Mail : mdn@caen.fr
  2. Visites guidées du 1er juillet 2016 au 31 août 2016, du mercredi au samedi.Départ et billetterie à l’église Saint-Georges à 11h00 et 16h00.
  3. Entrée gratuite pour les abonnés Pass Murailles, les moins de 26 ans, et pour tous le 1er dimanche du mois.
  • L'Office de Tourisme vous propose tout au long de l'année des visites diverses pour découvrir le riche patrimoine de la cité ducale.
  1. Pour les enfants, deux parcours sont disponibles et pour les visiteurs qui souhaitent visiter la ville autrement, ils peuvent choisir de faire un parcours semé d'énigmes qui leur permettra de découvrir différents quartiers de la ville.
  2. La ville de Caen propose des circuits thématiques pour découvrir la ville de manière insolite comme avec des balades musicales ou audio, des promenades théâtrales. Mais la capitale calvadosienne cache en son sein de jolies balades qui méritent un détour, comme ces cimetières dormants dans lesquels la nature reprend ses droits ou encore ces maisons suédoises, cadeau de ce pays à une ville meurtrie par la guerre. 
  • Le Mémorial de Caen : Le 6 juin 1944, le destin de Caen bascule avec le débarquement des alliés et une grande partie de la ville disparait sous les bombes. Suite à une reconstruction qui lui offre aujourd’hui son rayonnement d’antan, la ville s’engage également dans l’édification du Mémorial, l’un des plus gros espaces dédiés à la Seconde Guerre Mondiale. Ce musée est un incontournable de l’Histoire du XX° siècle qui œuvre pour la paix à travers les nombreuses collections et expositions présentes. Plus d’infos : site internet
  • L’église abbatiale dédiée à la Sainte-Trinité : Adresse : Place Reine Mathilde BP 523 14 035 Caen cedex. 02 31 06 98 98 Réservations de visites guidées : 02 31 06 98 45  : 02 31 06 98 75

Activités & Festivités :

  • De nombreuses visites thématiques sont organisées afin de découvrir les différents aspects de Caen grâce aux pistes cyclables qui jalonnent le centre. Pour les plus amateurs d’air marin, l’itinéraire de la Vélo Francette les conduira directement à Ouistreham en suivant le canal sur les rives de l’Orne, dont les berges portent encore de nombreux vestiges du débarquement.
  • Caen Soirs d'été : en juillet et août, tous les jeudis et vendredis à 18h30 et 21h30, spectacles et concerts gratuits.

Marchés à visiter près de Caen

  • Caen : marché Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi & Dimanche (0km)
  • Mondeville : marché Jeudi (3km)
  • Herouville-Saint-Clair : marché Mercredi (4km)
  • Troarn : marché Samedi (13km)
  • Douvres-la-Delivrande : marché Jeudi (13km)
  • Ouistreham : marché Mercredi, Jeudi, Vendredi, Samedi & Dimanche (14km)
  • Saint-Aubin-sur-Mer : marché Jeudi (17km)
  • Courseulles-sur-Mer : marché Mardi & Vendredi (18km)
  • Tilly-sur-Seulles : marché Dimanche (20km)

Sites touristiques près de Caen

  • Abbaye de Caen (Caen) : monument religieux
  • Jardin des plantes de Caen : site de grand beauté naturel
  • Prairie (Caen) : site de grand beauté naturel
  • Pegasus Bridge : monument historique(10 km)
  • Prieuré de Saint Gabriel Brécy (Saint-Gabriel-Brecy) : monument religieux (18 km)
  • Eglise de Saint Pierre (Rucqueville) : monument religieux (18 km)
  • Prieuré (Saint-Gabriel-Brecy) : monument religieux (18 km)
  • Jardins du château de Brécy : jardin remarquable (18 km)
  • Cabourg : ville fleurie 4* (22 km)
  • Villers-Bocage : village d'etape (24 km)
  • Beuvron : plus beaux village de France(24 km)
  • Cathédrale Notre Dame (Bayeux) : monument religieux (26 km)

Plus d'information

Consulter nos pages :

  • A voir à Caen
  • A faire à  Caen
  • Parcours touristique dans Caen
  • Histoire de Caen

Pour vous rendre au Mémorial de Caen

Peu nuageux

Caen

10 °C Peu nuageux

Min: 8 °C | Max: 10 °C | Vent: 11 kmh 260°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur à Caen

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du Calvados

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Caen avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 12/07/2022