Les routes touristiques en France

Les plages de Débarquement (14 & 50)

Les plages de Débarquement : D-Day Normandie !

Lors de votre escapade en Normandie, une visite sur les sites emblématiques des plages du débarquement s’impose tant cet évènement a marqué cette région. Les plages du débarquement ont été le théâtre d’affrontements violents pendant lesquels au moins 10 000 soldats sont morts, rien que le premier jour. Malgré tout, l’opération fut un succès et a marqué un tournant pendant la Seconde Guerre mondiale. S’ensuivit la Bataille de Normandie qui dura près de 3 mois et qui coûta la vie à plus de 140 000 personnes : civils, soldats, alliés allemands, mais qui permit la libération de la région et ensuite de la France entière.

Ce n’est pas sans émotion que l’on imagine ces milliers d’hommes arriver aux premières lueurs du jour dans ces paysages sauvages pour combattre l’ennemi. Ce sera aussi l’occasion pour certaines et certains d’entre vous de prendre ou reprendre contact avec le passé et de revivre les grands moments d’histoire de notre pays et du monde entier avec cet épisode décisif de la seconde guerre mondiale. Les plages Utah, Omaha, Sword, Juno ou Gold Beach sont des lieux de recueillement où il fleure bon la liberté.

Les lieux de visites sont multiples et adaptés à toute la famille. Vous pourrez visiter des musées qui racontent l’histoire du Débarquement aux enfants. Pour vous faire une idée plus précise de ce qu’a été le débarquement, l’idéal est d’alterner les visites des différents lieux de mémoire : les plages, les cimetières et les musées...  pour se souvenir et rendre hommage aux soldats qui nous ont libérés !

Préparer votre visite touristique aux plages de Débarquement : D-Day Normandie !

Le Calvados, la Manche et ses plages sont un véritable musée à ciel ouvert, Utah, Omaha, Gold, Juno, Sword Beach… C'est ici, sur les 80 km de côtes entre Ouistreham et Quinéville, en Normandie, que débuta l'opération Overlord. Au matin du 6 juin 1944, le débarquement allié, la plus grande opération amphibie et aéroportée de tous les temps jeta plus de 150.000 soldats sur cinq plages dans un déluge de feu, de fer et de sang. Terre universelle attirant des visiteurs du monde entier, la Normandie porte témoignage par ses paysages, ses musées, ses mémoriaux et ses nécropoles militaires de ce que fut la plus grande opération militaire de tous les temps : le Débarquement allié en 1944.

Plages du debarquement vestiges des casemates routes touristiques du calvados guide touristique de normandieLes 5 secteurs du jour J sont très facilement accessibles en voiture, en tours organisés et même à vélo ! De même que les sites mondialement connus : Sainte-Mère-Eglise, la pointe du Hoc, le cimetière militaire américain de Colleville/Mer, le cimetière britannique de Bayeux, la batterie allemande de Longues/Mer, le port artificiel d’Arromanches, la croix de Lorraine ou bien encore Pegasus Bridge. Comment se rendre aux Plages du Débarquement ? La plage la plus à l’est est la plage de Ouistreham dite Sword Beach. On s’y rend depuis le périphérique de Caen en suivant les panneaux "Carferry Ouistreham". La plage la plus à l’ouest dans le Calvados est la Pointe du Hoc à Cricqueville-en-Bessin. On s’y rend depuis la N13 en direction de Cherbourg après Bayeux.

Avant de s'orienter vers un débarquement, à Sainte-Marie-du-Mont, en Normandie les alliés avaient envisagé de débarquer sur les plages du Pas-de-Calais. Mais Hitler a anticipé cette décision et a posté tous ses moyens dans cette région. Les Alliés en font la douloureuse expérience quand, le 19 août 1942, 6000 soldats, principalement des Canadiens, tentent un raid sur les côtes de Dieppe. Les Allemands sont là, l’opération échoue, chez les Alliés plus de la moitié des troupes sont tuées, blessées ou portées disparues.. Ce débarquement montre aux alliés qu’une offensive dans le Pas-de-Calais est impossible.C’est alors que les alliés envisagent une deuxième option : la Normandie !

Cette opération, préparée dans le plus grand secret en Angleterre par les états-majors anglais et américains, reçoit le nom de code d’Opération Neptune. Depuis plusieurs mois, le général américain Eisenhower et son homologue britannique Montgomery travaillent à la dissimulation du débarquement en Normandie. N’hésitant pas à faire fuiter au sein des réseaux d’espions allemands des informations toutes plus fausses les unes que les autres, ils font courir la rumeur d’un débarquement dans le Nord de la France, et même en Norvège.

L’opération Neptune, correspondant à l’arrivée sur les plages du débarquement et au largage de nombreux parachutistes. La première phase de l’opération Overlord dont l’objectif, plus ambitieux, est de libérer la Normandie, la France et l'Europe. Une attaque aérienne a eu lieu très tôt le matin, avec les troupes britanniques et américaines parachuté en France occupée, suivie de invasion de la mer à 6h30 du matin. A l’aube, du 6 juin 44, les Allemands, incrédules, découvrent devant leurs yeux une véritable Armada. La mer semble couverte de bateaux.

Plusieurs phases d’assauts ont été prévues en prémices du débarquement de soldats sur les plages : des bombardements intenses pour neutraliser les défenses allemandes, puis des opérations aéroportées visant à préparer le terrain pour l’arrivée des troupes d’infanterie. Après plusieurs reports en raison d’une météo agitée, ce sont 5000 bateaux de transport, 130 navires de guerre, près de 12 000 avions et 156 000 soldats qui sont prêts à débarquer sur la côte normande. Les cinq plages correspondent à des secteurs bien définis et chaque corps d’armée sait où il doit débarquer. Le débarquement allié par la terre et par la mer va permettre d’encercler les allemands. Tout est calculé à la minute près. Couteuse en vies humaines, cette opération est menée afin de contrôler les quelques routes au travers des marais, permettant aux alliés de quitter les plages.

Plages du debarquement stele routes touristiques du calvados guide touristique de normandieLes zones les plus à l’ouest seront investies par les armées américaines : Utah Beach et l’autre Omaha BeachL'opération Overlord commence à Utah Beach, face au hameau de la Madeleine. Cette plage, la plus à l'ouest du Débarquement et adossée à des dunes et des marais a été choisie par les Américains pour gagner le port de Cherbourg. Utah Beach s'étend de Sainte-Marie-du-Mont jusqu’à Quinéville sur environ 5 km de long, avec une zone d'assaut principale à hauteur de Varreville.

La 4e Division d’infanterie américaine devait débarquer près de Varreville au nord d’une maison au toit rouge, qui leur servirait de point de repère. Mais les conditions météorologiques dévient la trajectoire des embarcations.  Malgré ces imprévus, sous l’impulsion du Général Théodore Roosevelt Jr, les alliés débarquent finalement au sud de la Maison Rouge, sur le lieu-dit de La Madeleine, maison au toit en briques rouges toujours visible. C’est le premier secteur des deux zones américaines de débarquement. Le débarquement d’Utah, est précédé d'une opération aéroportée menée par les 82e et 101 divisions aéroportées, de nuit entre 0h et 2h du matin.

Ainsi sur Utah Beach, près de 23000 hommes débarquent et font route vers Sainte-Marie du Mont où ils arriveront vers 12h. Les troupes d'Utah, retrouvent les troupes aéroportées à Sainte-Marie-du-Mont. Les deux opérations trouvent leur réussite ici. Les troupes peuvent commencer à avancer dans les terres. Pour pallier le manque de port, Utah Beach a connu un port artificiel, afin de soutenir l’effort des troupes nouvellement débarquées. Monté en une dizaine de jours seulement, il aura permis d’apporter 1000 tonnes de matériel par jour. Il sera utilisé pendant 3 mois. Il reste aucune trace aujourd’hui du port artificiel créé à Utah beach. 

Seule plage du débarquement située dans le département de la Manche, sur la côte nord-est du Cotentin, Utah Beach est une plage sauvage où l’on peut encore voir certains vestiges du débarquement : bunkers et hérissons tchèques (obstacles antichars en acier). Vous pourrez y visiter le Musée du Débarquement de Utah Beach, un superbe musée qui détaille les 10 étapes clés du déroulement du débarquement, de la préparation à l’assaut final. Vous pourrez également y voir une riche collections d'objets, véhicules, matériel... Et un bombardier B26. A voir également, une réplique des embarcations des alliés, un char d'époque, la Maison Rouge, repère des alliés.

Utah Beach est riche de souvenirs. Depuis le bourg de Sainte-Marie-du-Mont jusqu’à Utah Beach, la route est jalonnée de mémoriaux : des balises sur lesquelles sont inscrits les noms des soldats tombés ici et les bornes de la Voie de la Liberté créée en 1946. À quelques kilomètres, le célèbre clocher de Sainte-Mère-Église fut immortalisé dans le film Le Jour le plus long. Sur place, l'Airborne Museum raconte l'attaque nocturne des parachutistes américains sur ce village, le premier de France à être libéré au petit matin du 6 juin. Et prenez de la hauteur avec le D-Day Experience, musée nouvelle génération dédiés aux parachutages sur Carentan-les-Marais, autre carrefour stratégique. Un simulateur de vol très réaliste nous transporte au-dessus de la Manche à bord d'un mythique avion C47, jusqu'à la zone de largage. 

Entre Colleville-sur-Mer et Vierville-sur-Mer, Omaha Beach, est la plage du débarquement qui a connu le plus de pertes humaines, elle est d’ailleurs surnommée “Omaha la sanglante (Bloody Omaha)”. Avec ses hautes falaises trouées d’imposants bunkers allemands, la vue était dégagée sur les Alliés qui ont subi des tirs nourris. Les plages d’Omaha pour les troupes de la 1ère et de la 29ème division sont un véritable piège. La première vague d’assaut a été sauvagement éliminée, la seconde découvre une plage jonchée de blessés, de cadavres, de matériels détruits. Enfin, les soldats arrivent à escalader le talus escarpé qui surmonte la plage, faire sauter les barbelés. Vers midi, ils commencent à prendre les Allemands à revers et c’est ainsi que le combat tourne à l’avantage des alliés.

Plages du debarquement vestiges des casemates routes touristiques du calvados guide touristique de normandieL’assaut sur Omaha Beach a rencontré de nombreuses difficultés et a failli se terminer par un vrai désastre. Sur plus de 30 000 soldats présents ce jour-là sur les 8 km de champ de bataille, 3 000 d'entre eux y laissent leur vie. Pris dans un piège mortel infernal, les Américains s'emparent de la côte au prix d'un carnage et aussi d'un courage inouï, fondateur du mythe des GI's. Une statue des Braves édifiée en mémoire de tous ces soldats morts au combat se dresse sur la plage. Surplombant la plage, l'émouvant cimetière américain de Colleville-sur-Mer recense près de 10 000 tombes de soldats tombés au combat, le plus grand cimetière militaire américainLe Mémorial d’Omaha Beach, à 200 m de la plage retrace l’histoire sanglante du débarquement. Offert en concession perpétuelle par la France aux Etats-Unis, il s'étend sur 70 hectares. Une visite émouvante, mais nécessaire. 

Sur la route du cimetière, l'Overlord Museum retrace l’histoire de la Bataille de Normandie, il réunit une riche collection d'objets et de véhicules dans des mises en scènes évoquant les grandes lignes du Débarquement. En se baladant sur Omaha Beach à marée basse, il est possible d’apercevoir quelques blocs de béton dans l’eau. Ce sont les restes du port artificiel américain : le Mulberry A. Un peu moins connu que son jumeau d’Arromanches, il a été construit dès le lendemain du débarquement par les troupes du Génie américain. Malheureusement, la tempête du 19-21 juin 1944 aura raison de lui et seuls quelques morceaux encore présents témoignent de son existence.

Plus à l'ouest, grimpez sur la pointe du Hoc, site naturel magnifique et ceinturé de falaises abruptes, située entre Omaha Beach et Utah Beach. C’est sans doute l’un des sites du débarquement les mieux préservés et qui permet de se représenter au mieux la violence des combats. Un sentier aménagé vous fera découvrir les différents blockhaus et d’immenses trous d’obus, le site ayant subi d’intenses bombardements pendant l’assaut.

Au matin du 6 juin, le 2ème bataillon de Rangers, unité d’élite sous le commandement du colonel Rudder est chargé d’escalader les 30 mètres de falaise abruptes  de la Pointe du Hoc, de prendre d’assaut la batterie allemande et de détruire les canons. Leur but était d’anéantir les canons menaçant le Débarquement sur Omaha et Utah Beach. Après l’ascension de la falaise sous les tirs ennemis, il faudra 2 jours de combat intense pour venir à bout de cette batterie allemande. Ils découvrent un véritable champ de ruines causés par les tirs d’obus et de bombes des navires alliés au large, mais plus de pièces d’artillerie de 155 mm qui avaient été retirées par les Allemands quelques temps plus tôt. Finalement, le 8 juin, après une dure bataille, il ne reste plus que 90 Rangers en état de combattre mais la Pointe du Hoc sera enfin libérée.

C'est entre Colleville-Montgomery et Hermanville-sur-Mer, un peu plus à l’est, que l'infanterie anglaise débarque sur Gold Beach et Sword Beach avec l'objectif de foncer sur Caen, via Arromanches et OuistrehamPour lui prêter main-forte, 177 commandos de Forces françaises libres la précèdent. Menés par le commandant Kieffer, ils anéantissent le système défensif de Ouistreham.

Plages du debarquement port artificiel d arromanche routes touristiques du calvados guide touristique de normandieLe 6 juin 1944, à 7h37, environ 25 000 soldats britanniques de la 50e division Northumbrian, dirigée par le célèbre général Graham, débarquent à Gold Beach, à Arromanches-les-BainsL'assaut touche le sable entre Ver-sur-Mer et Asnelles, son objectif est aussi d’enlever la commune d’Arromanches en prévision de l’installation du futur port artificiel (Mulberry) et de faire la jonction avec les troupes canadiennes débarquées à Juno. Mission qui sera accomplie le 6 au soir. La 50ème division britannique, débarquée à Gold, est très vite aux portes de Bayeux et s’en empare le 7 au matin.

Commence ensuite la construction d'un port artificiel de "Mulberry". C'est un ingénieux système préfabriqué de caissons en ciment, remorqués depuis l'Angleterre et immergés devant la plage, accessible via des passerelles flottantes. Utile pour décharger véhicules et approvisionnements, en attendant que les ports maritimes continentaux soient conquis. En 100 jours, 400 000 soldats, 4 millions de tonnes de matériel et 500 000 véhicules débarquent du port artificiel. En effet, il était important que les troupes alliées bénéficient de l’ensemble de leurs moyens de combat pour faire face à une contre-attaque allemande. Les vestiges du port sont encore visibles à quelques centaines de mètres du rivage.

Le Musée du Débarquement situé non loin de là revient sur la Bataille de Normandie ainsi que sur la construction du port. Premier musée de France construit pour commémorer le D-Day, le musée du Débarquement d'Arromanches détaille la conception novatrice et l'exploitation de cet ouvrage d'art étonnant. Quant à Arromanches 360, il s’agit d’un cinéma à  9 écrans géants circulaire dans lequel vous visionnerez des images d’archives prises lors du D-Day.

Sword Beach, littéralement plage de l'épée, est situé à Ouistreham, le point le plus à l'est du débarquement, à 15 kilomètres de Caen et son MémorialElle s'étend sur 8 km de Ouistreham à Saint-Aubin-sur-Mer. Le 6 juin 1944, les troupes britanniques et françaises se retrouvent face à des troupes allemandes affaiblies. En fin d'après-midi, la plage n'était plus aux mains des Allemands. Le lendemain, ils font leur jonction avec les forces canadiennes débarquées à Juno Beach. Sur 30 000 hommes présents le 6 juin 1944 à Sword Beach, on comptabilise 700 victimes. 

C'est la seule des cinq plages du "Jour J" où débarquent des commandos français, le débarquement des hommes par la mer a lieu devant Hermanville et Colleville. De là, les 450 commandos menés par Lord Lovat, dont les 177 bérets verts français du n°4 Commando, ont ordre de prendre à revers Ouistreham. Ensuite, ils avancent vers les ponts de Ranville et Bénouville afin de prêter mainforte aux parachutistes. 

Aujourd’hui, en se baladant le long de la plage de Sword Beach, on tombe sur des vestiges du Débarquement comme les célèbres "dents de dragons" défenses anti-chars qui empêchaient les chars d’avancer, des blockhaus et casemates au milieu des dunes de sable où les assaillants se protégeaient. On imagine encore Bill Millin qui atteint la Normandie en jouant de la cornemuse. On raconte même que les Allemands auraient arrêté de tirer pendant un moment tellement ils n’en croyaient pas leurs yeux. Un peu plus loin de la plage de Sword Beach, "la Flamme" du Mémorial aux commandos français nous interpelle. Pour y accéder, il faut monter les 7 marches qui représentent les 7 soldats français tués sur la plage de Sword Beach. Une fois devant la stèle, on peut y lire les noms des soldats tombés au combat juste à côté d’une statue en pierre à l’effigie du Commandant Kieffer.

Plages du debarquement utah beach hommage marine americaine routes touristiques du calvados guide touristique de normandieVous pouvez visiter le Musée du Mur de l’Atlantique dit "Le Grand Bunker" installé dans un ancien poste de direction de tir.  Dans un décor reconstitué jusqu’aux moindres détails, vous traverserez l’ancien quartier général allemand qui commandait les batteries de l’Estuaire de l’Orne. Salle des machines, pharmacie, infirmerie, armurerie, salle de transmissions radio, standard téléphonique, poste d’observation… un moment saisissant qui vous plongera au cœur d’un des hauts lieux de décisions allemandes. Tout y est reconstitué comme à la veille du D-Day ; vue panoramique sur les plages historiques en prime. À quelques pas, on peut également y découvrir le Musée du N° 4 Commando, pour revivre l’histoire des combattants français qui ont pu rejoindre les commandos britanniques. Les enfants adoreront voir les équipements et uniformes des anciens soldats !

Entre les plages du Débarquement et Caen, halte obligatoire au Mémorial PegasusLe 5 juin, un peu avant 23 heures, des planeurs britanniques sont lancés vers le pont de Bénouville. En quelques minutes, les hommes du Major Howard atteignent leur objectif et le pont de Bénouville devient Pegasus Bridge. Le pont de Ranville, un peu plus à l’est est lui aussi pris d’assaut. En même temps, les parachutistes de la 6ème Airborne sautent pour s’emparer de la redoutable batterie de Merville. Sur plusieurs hectares, un « parcours pédagogique » explore les bunkers-musées et rend hommage à l'action des parachutistes anglais.

Vous trouverez au Mémorial Pegasus de nombreux films et objets d’époques qui retracent l’arrivée en Normandie des parachutistes, premiers Libérateurs de la 6e Division Aéroportée Britannique dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. Vous y découvrirez le célèbre Pegasus Bridge dans les jardins du Mémorial et sa réplique le long du Canal, située à côté de la première maison libérée de France, le Café Gondrée. A voir également, l'impressionnante batterie de Longues-sur-Mer, perchée sur une falaise. Elles demeure la seule de la zone à avoir gardé ses canons.

La dernière plage de votre itinéraire de mémoire historique est située entre Gold Beach et Sword Beach, c'est le terrain de bataille des armées canadiennes : Juno BeachLes plages entre Langrune-sur-Mer et Graye-sur-Mer voient donc débarquer les troupes canadiennes avec une forte envie d'en découdre, car beaucoup d'entre eux se souviennent de leurs origines françaises. Ce n'est pas moins de 7 000 navires qui débarquent sur les 8 km de plage de Juno Beach, près de 14 000 Canadiens et 9 000 Britanniques qui se lancèrent à l’assaut de l’ennemi.

Après de lourdes pertes sur les plages, lors de la première heure d’assaut les forces canadiennes subissent 50% de pertes, la 3ème division canadienne libère son secteur côtier, elles emportent le petit port de Courseulles-sur-Mer, à l'embouchure de la Seulles et encercle le camp radar de Douvres la DélivrandeSans plus attendre, la 3ème division canadienne s’empare des villages de l’intérieur : Reviers, Saint-Croix, Bény... Puis s'enfoncent ensuite dans l'arrière-pays afin de faire la jonction entre Gold Beach et Sword Beach. Au soir du Débarquement, les troupes canadiennes seront les plus avancées dans les terres. C'est sur la plage de Juno Beach que, quelques jours plus tard, débarquent Winston Churchill, le général de Gaulle et le roi George VI.

Plages du debarquement position allemande routes touristiques du calvados guide touristique de normandieLe Centre Juno Beach, unique musée canadien sur les plages du Débarquement, se trouve à Courseulles-sur-Mer.  Le Centre Juno Beach vous accueille pour vous faire vivre l’histoire du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale. Il rend également hommage aux 45 000 Canadiens qui ont perdu la vie pendant la Seconde Guerre mondiale, dont 5 500 au cours de la Bataille de Normandie et 359 le Jour J. Devant ce bâtiment design, vous pouvez explorer les blockhaus allemands du Parc Juno avec de jeunes guides canadiens.

Vous ne pourrez visiter les Plages du Débarquement sans vous arrêter dans la charmante ville de Bayeux, épargné des destructions et libéré le 7 juin 1944. C'est là que le général de Gaulle, alors chef de la France Libre, prononce un discours retentissant le 14 juin, annonçant la création du Gouvernement provisoire de la République française. Il récidive en 1946 avec une autre allocution célèbre, énonçant les fondements de la Ve République. ur place, le Musée Mémorial de la Bataille de Normandie lui rend un vibrant hommage, tout en retraçant l'opération Overlord.

Vous ne pourrez aussi vous rendre à Caen, libérée par les Canadiens le 9 juillet 1944 après de rudes combats, pour visitez le Musée Mémorial de CaenLa cité de l'Histoire pour la Paix a été construite sur les restes d'un bunker de commandement allemand et dédiée à la Seconde Guerre mondiale. Une scénographie exceptionnelle, mêlant documents d'archives souvent poignants, véhicules et uniformes militaires, maquettes, reconstitutions, outils numériques, etc., dans laquelle le Débarquement et les 100 jours de la bataille de Normandie occupent une place de choix. Sans oublier l'après 1945 et la guerre froide… Plus qu'un musée, le Mémorial de Caen se veut pédagogique et invite à la réflexion sur la fragilité de la paix, la folie dévastatrice des hommes.

Pour la découverte des plages du Débarquement, l’offre est variée sur le territoire de Bayeux et du Bessin. Les excursions en minibus avec un chauffeur-guide sont à offertes au départ de nombreux hébergements. Depuis le ciel, le survol des plages en ULM ou en parapente donne un autre point de vue sur les événements du 6 juin. On peut aussi grimper dans la fameuse Jeep Willys et rouler sur les routes chaotiques de la Liberté… Aujourd'hui, ces longues et paisibles étendues de sable clair, parfois relevées de falaises crayeuses, ponctuées de blockhaus, de musées, de cimetières militaires et de mémoriaux, perpétuent le souvenir ému de cette furieuse bataille, le sacrifice de ces hommes pour notre Liberté. Ne les oublions jamais ! Pour vous recueillir, vous pouvez visiter un des 27 cimetières militaires, ce sont des lieux exceptionnels et chargés d’émotion.

Le 6 juin après-midi, Hitler donne l’ordre de faire déplacer vers la Normandie plusieurs divisions blindées. Toutefois il est trop tard, "les dés sont jetés". Le 6 juin, à minuit, plus de 150 000 soldats alliés sont en Normandie dont 23 000 parachutistes et 20 000 véhicules de tout gabarit. 12 000 hommes sont tués, blessés ou faits prisonniers. En raison de l'importance historique et symbolique des plages du débarquement une candidature pour une inscription des Plages sur la liste du patrimoine mondial (UNESCO) a été déposée par le Gouvernement français. Cette candidature est actuellement en cours d'instruction.

Carnet pratique de Bayeux

Les incontournables de Bayeux

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.
  • Dégustations de produits normands dans les fromageries, caves à cidre...

Visites

  • Balade à cheval dans le centre de Bayeux.
  • Circuit par le petit train.
  • Port-en-Bessin-Huppain, port de pêche artisanale, réputé pour sa coquille Saint-Jacques.
  • Les plages du Débarquement : Omaha Beach, Gold Beach, Juno Beach, le cimetière américain, la Pointe du Hoc, Arromanches et le port artificiel, la batterie allemande de Longues-sur-Mer...
  • Les châteaux et manoirs : châteaux de Balleroy, ColombièresFontaine-Henry, Creully, manoir d'Argouges, abbayes de Juaye-Mondaye et de Cerisy-la-Forêt et prieuré Saint-Gabriel...
  • Les jardins remarquables du château de Brécy, les jardins de Castillon et le Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bessin.
  • Bayeux dévoile son histoire à travers la visite de ses 3 musées : La Tapisserie de Bayeux, le Musée Mémorial de la Bataille de Normandie et le MAHB - Musée d'Art et d'Histoire Baron Gérard - Site internet
  1. Musée de la Tapisserie de Bayeux : La Tapisserie de Bayeux, document unique au monde, est une broderie de laine sur une toile de lin réalisée au XIe siècle. Centre Guillaume Le Conquérant - 13 bis rue de Nesmond - 14400 Bayeux - Tél. : 02 31 51 25 50 - tapisserie@mairie-bayeux.fr
  2. Musée Mémorial de la Bataille de Normandie : Ce musée retrace, de manière thématique, les opérations et combats qui se sont déroulés sur le territoire normand lors de la Bataille de Normandie du 7 juin au 29 août 1944. 2 boulevard Fabian Ware - 14400 Bayeux - Tél. : 02 31 51 25 50 - bataillenormandie@mairie-bayeux.fr
  3. Musée d'Art et d'Histoire Baron Gérard - MAHB : il vous invite à un voyage à travers l’histoire de l’art européen, de l’archéologie à l’art moderne. Pièces archéologiques et ethnographiques, peintures, sculptures, dessins, photographies, porcelaines et pièces de dentelle de Bayeux sont exposés sur plus de 2 100 m². 37 rue du Bienvenu - 14400 Bayeux - Tél. : 02 31 51 25 50 - mahb@mairie-bayeux.fr

Activités & Festivités :

  • Bayeux Aventure : site internet
  • Bayeux Lisieux Catholique : site internet
  • En juillet et août, les mardis, jeudis et samedis, la cathédrale et l'arbre de la Liberté deviennent les écrans éphémères du spectacle "Rendez-vous à la cathédrale : les Lumières de la Liberté". Un son et lumière constitué de projections à 360°, contant la liberté en Normandie et dans le monde.
  • En décembre et janvier, le spectacle "La Cathédrale de Guillaume" permet à la Tapisserie de Bayeux de retrouver son écrin originel grâce aux nouvelles technologies.
  • Graine de Mots, festival des arts de la parole, en février tous les deux ans (années paires).
  • Festival International du Cirque de Bayeux, en mars tous les deux ans (années impaires). Site internet
  • D-Day Festival Normandy, autour du 6 juin.
  • Fêtes Médiévales de Bayeux, le premier week-end de juillet.
  • Rendez-vous à la cathédrale, "Les lumières de la liberté" en juillet/août les mardis, jeudis et samedis soirs.
  • Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre, tous les ans en octobre.
  • Spectacle La Cathédrale de Guillaume en décembre-janvier.

Marchés à visiter près de Bayeux

  • Bayeux : marché Mercredi & Samedi (0km)
  • Le Molay-Littry : marché Jeudi (12km)
  • Tilly-sur-Seulles : marché Dimanche (13km)
  • Courseulles-sur-Mer : marché Mardi & Vendredi (19km)
  • Villers-Bocage : marché Mercredi (23km)
  • Saint-Aubin-sur-Mer : marché Jeudi (24km)
  • Douvres-la-Delivrande : marché Jeudi (24km)
  • Grandcamp-Maisy : marché Dimanche (27km)
  • Caen : marché Mardi, Mercredi,Jeudi, Vendredi & Dimanche (28km)
  • Isigny-sur-Mer: marché Mercredi & Samedi (28km)

Sites touristiques près de Bayeux

  • Cathédrale Notre Dame (Bayeux) : monument religieux
  • Eglise de Saint Pierre (Rucqueville) : monument religieux (9 km)
  • Prieuré (Saint-Gabriel-Brecy) : monument religieux (9 km)
  • Prieuré de Saint Gabriel Brécy (Saint-Gabriel-Brecy) : monument religieux (10 km)
  • Jardins du château de Brécy : jardin remarquable (10 km)
  • Plantbessin : jardin remarquable (10 km)
  • Forêt de Cerisy : site de grand beauté naturel (16 km)
  • Abbaye de Cerisy-la-Forêt (Cerisy-la-Foret) : monument religieux (19 km)
  • Villers-Bocage : village d'etape (22 km)
  • Jardin des plantes de Caen : site de grand beauté naturel (26 km)
  • Prairie (Caen) : site de grand beauté naturel (27 km)
  • Abbaye de Caen (Caen) : monument religieux (27 km)

Plus d'information

Consulter nos pages :

  • A voir à Bayeux
  • A faire à  Bayeux
  • Parcours touristique dans Bayeux
  • Histoire de Bayeux

Pour vous rendre aux plages de Débarquement du Calvados

Nuageux

Bayeux

22 °C Nuageux

Min: 22 °C | Max: 22 °C | Vent: 26 kmh 279°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas pénétrer sur les terrains privés :

  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots !

Nos coups de coeur à Bayeux

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques du Calvados

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Bayeux avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 15/06/2022