Les routes touristiques en France

Barfleur (plus beaux villages de France-50)

Barfleur : la Perle du Val de Saire !

Barfleur, labellisée plus beau village de France, est un charmant village dans le département de la Manche, en région Normandie. Située au nord-est de la presqu’île du Cotentin, Barfleur couramment appelé "La Perle du Val de Saire" cache des trésors d’architecture et d’histoire. En effet, véritable territoire d’exception, elle vous séduira à coup sûr charmera de par ses anciennes maisons de granit gris aux toits de schiste bleutés, de par ses très belles plages et de son port pittoresque à l’ambiance authentique. 

Son petit port de pêche dominé par la silhouette de son église du XVIIe siècle constitue un ensemble tout à fait charmant. Le petit village de Barfleur est chargé de patrimoine et d’histoire et vous emmène, le temps d’un week-end, à la découverte des charmes et des trésors cachés de la Normandie et de son passé prestigieux.

Le village de Barfleur a un patrimoine et un passé prestigieux tout d’abord marqué par l’invasion normande venue de Scandinavie qui s’installent sur la côte nord du Cotentin, dite "la côte des Vikings". D’ailleurs, Barfleur tire l’origine de son nom du vieux norrois, la langue commune des Scandinaves de cette époque. Le nom de Barfleur est issu de "floth" qui signifie "fleuve"» en vieux norrois, la langue des vikings.

Préparer votre visite touristique à Barfleur

Le traité de Saint-Clair-sur-Epte en 911 donne naissance au duché de normandie, puis en 933, le Cotentin a été rattaché Duché de Normandie. La Duchesse Mathilde fit construire en 1066 à Barfleur "la Mora", navire qui conduisit son époux Guillaume le Conquérant en Angleterre pour y livrer bataille à Hastings en 1066L’équipage fut constitué de marin issus de Barfleur et a été mené par Étienne fils d'Airard. Du XIe au XIIe siècle, le petit port de Barfleur va devenir un port de renommée nationale car il servira de lieu de rassemblement et d’embarquement des nobles anglais désireux de retrouver leurs terres en Grande Bretagne à l’aide du navire "Esnecca Regis", comme Jean sans Terre et Richard Cœur de Lion. Barfleur devint à cette période le principal port de Normandie et à la capacité d’accueillir d’importants navires de guerre. 

Le navire la "Blanche Nef" en 1120 embarqua à son bord Henri Premier de Beauclerc, fils de Guillaume le Conquérant, qui devait regagner son royaume d’Angleterre. L’équipage ayant visiblement forcé sur la bière avant de larguer les amarres, le navire heurta le rocher de Quilleboeuf vers Gatteville. Le seul survivant fut Bérold, un artisan boucher. Cette catastrophe fit disparaître une bonne partie de l’aristocratie normande et les héritiers du Roi, ce qui provoqua une guerre de succession. Le naufrage de la "Blanche Nef " au large de Barfleur a changé le cours de l’histoire de l’Europe ! 

En 1204, le duché de Normandie fut rattaché au royaume de France. En 1346, le roi d’Angleterre Edouard III arrivé à Saint-Vaast-La-Hougue et pilla Barfleur et tout le haut Contentin. La population fut massacrée, sur les 6000 habitants, seuls 150 survécurent. Édouard III continua dans la foulée et défit le roi de France à la bataille de Crécy, ce qui marqua le début de la guerre de 100 ans. Le village fut brûlée par Edouard III d’Angleterre en 1348, puis incendiée à plusieurs reprises aux XVe et XVIe siècles.

Le 17 Février 1860, la "Luna", navire battant pavillon américain, fut à son tour victime du rocher de Quilleboeuf, ce qui provoqua la mort de 103 marins sur 105. Durant la Seconde Guerre mondialela ville est occupée par les Allemands. Barfleur est libérée sans combat le 24 juin 1944 par les troupes américaines. Le port sera par la suite utilisé pour débarquer du matériel et des vivres. Barfleur a été un lieu de passage pour les pèlerins anglais, les miquelos, qui débarquaient à Barfleur pour ensuite rallier à pied le Mont-Saint-Michel. Cette étape est toujours empruntée et est nommée le « Chemin de Paradis » ou « chemin aux anglais ».

Barfleurs le port et l eglise saint nicolas de barfleur plus beaux villages de frances routes touristiques de la manche guide du tourisme normandieComme les peintres Antoine Guillemet et Paul Signac, les écrivains Victor Hugo et Jules Renard, entre autres, qui l'apprécièrent dès le XIXe siècle, découvrez avec plaisir cette station de caractère. Ce petit coin de paradis se visite toute l’année : un charme identique aussi bien en été quand les terrasses des cafés sont ouvertes qu’en hiver quand les vagues viennent hargneusement s’éclater sur la digue.

Dirigez-vous vers l'office de tourisme du Cotentin, situé au 39 de la rue Saint-Thomas Becket. Vous trouverez un parking sur le quai Henri Chardon pour stationné votre véhicule. Pour bénéficier d’une vue large sur Barfleur, vous avez deux possibilités. Soit imiter Paul Signac, célèbre peintre paysagiste inventeur du pointillisme qui habita de 1932 à 1935 une solide maison de pays dans la petite rue Saint-Nicolas, et prendre le chemin de la Masse menant vers la pointe de Barfleur et le phare de Gatteville. Soit partir de l’autre côté du bassin, rue Julie-Postel, pour rejoindre le phare miniature tout blanc du Krako. En arpentant le môle qui est dans son prolongement, on découvre le village, comme suspendu entre le bleu du ciel et l’outremer de la mer.

Tout au bout du quai, près de l'office de tourisme, se dresse une belle église massive, dédiée à Saint Nicolas de Bari, Patron des Marins, défiant la mer avec ses grands ancres qui lui servent d'arcs-boutants. Fièrement campée sur un promontoire rocheux, l'église Saint Nicolas a été construite de 1630 à 1844, 223 ans pour voir ce magnifique édifice architectural achevéSon plan cruciforme et sa tour clocher dénuée de flèche lui confèrent un aspect fortifié qui s’intègre au site. Cette église est d’une beauté remarquable. Entourée de son cimetière marin, elle semble veiller sur le village, à  l’intérieur, un ensemble de vitraux de Charles Lorin laissent passer les rayons de soleil. Vous remarquerez dans le cimetière des croix anciennes.

Il y avait vraisemblablement à l’origine un premier édifice cultuel en bois. Saint-Romphaire, naufragé au VIè siècle, va évangéliser la région et devenir le premier curé de Barfleur avant de finir ses jours comme évêque à Coutances. À l’époque ducale, Barfleur possède une église romane construite au XIè siècle. Le débarquement des troupes du roi d’Angleterre, Edouard III, en 1346 va gravement endommager cette église. Restauré et réédifié à plusieurs reprises, cet édifice roman va être définitivement ruiné par les guerres de religion très vivaces au XVIè siècle. Désaffecté pour le culte, c’est la chapelle Saint-Côme de l’église du couvent des Augustins qui sert alors d’église paroissiale. 

Au bout du quai Henri-Chardon, au pied de la croix ancienne du cimetière, se trouve la première Station de Sauvetage en Mer du littoral français. Créée en 1865 sur le modèle anglais, elle avait pour mission de secourir les marins en difficulté.  À l’intérieur de la station, l’ancien canot, le Crestey et Sauvé, est entouré de ses états de service : des dizaines de marins sauvés des eaux.

N’oubliez pas de contourner l’église, la vue est exceptionnelle : la pointe de Barfleur et le phare de Gatteville, deuxième phare le plus haut de France et d’Europe. Le phare de Gatteville se laisse découvrir après avoir monté ses 365 marches. A son sommet, vous aurez une vue imprenable sur la ville de Barfleur, sur le bord de mer et l’ensemble de la côte du Cotentin. Cet édifice a été construit entre 1829 et 1834 dans le but de guider les marais dans le passage du Raz de Barfleur, particulièrement dangereux. Ses 75 mètres de haut sont composés de plus de 11 000 pierres et il a été construit en fonction des jours, semaines et mois de l’année : 365 marches, 52 fenêtres et 12 niveaux.

Engagez-vous dans la rue du Fort et marchez une centaine de mètres. Vous trouverez la plage de Barfleur, mélange de sable, de cailloux et de rochers. Continuer votre chemin vers la rue du Puits au bout de la rue sur votre gauche se trouve un colombier qui date vraisemblablement du XVè siècle, dernier vestige d’un manoir seigneurial entièrement détruit. Coiffé d’une coupole à la couverture dite en "tas de charge", l’intérieur est tapissé de niches à pigeons appelées "boulins".

Barfleurs les plus beaux villages de frances les routes touristiques de la manche guide du tourisme normandieDans l’axe de l'église, la rue Saint-Nicolas comporte d’anciennes maisons de pécheurs pour la plupart de plein pieds dont l’alignement des toits flatte l’œil. Le peintre Paul Signac vécu dans cette rue, au numéro 96. Le peintre passe quatre étés successifs dans cette maison, de 1931 à 1935. En 1934, il exécute "Le Phare de Gatteville". Canalisé par de massifs quais construits sous Napoléon III, le quartier situé sur la pointe de Barfleur épouse, tout en courbe douce, le rivage. Ici, le schiste et le granit de chaque maison révèlent un jeu de construction recherché, tempérant la rigueur des physionomies. Soyez attentif aux toitures, elles dévoilent une richesse aussi discrète qu’originale : lauses lustrées, épis avec godrons, abouts de faîteau ornés d’oiseaux, taffêtes (tuiles de faîtage) ornées de boutons ou de dentelle, signature des potiers de Sauxemesnil ; Val de Saire, très productifs jusque dans les années 1920.

En sortant de la rue Saint-Nicolas, prendre la rue du Port, tournez à gauche dans le Vieux Chemin, une deuxième fois à gauche dans la rue Varengue et enfin engagez-vous dans la rue dédiée à Saint-Thomas Becket, l’archevêque de Cantorbéry. Cet artère principale de Barfleur est bordée de maisons anciennes formant une élégante unité architecturale. L’alignement des façades en granit, le rythme des toits couverts de schiste bleuté ou d’épaisses ardoises grises dessinent une belle perspective fuyant vers le port.

Le couvent des Augustins, accessible par la cour de la mairie, est, avec ses bâtiments conventuels de 1739, un point fort de cette rue Saint-Thomas BecketCes bâtiments à l’architecture monarchique ont été sauvés de justesse par la révolution de 1789, ils font partie des constructions les plus remarquables de Barfleur et retracent la vie et la monarchie de l’époque. Vous pouvez admirer ces belles maisons bourgeoises, notamment au 72 rue Saint-Thomas, la "maison Debrix" avec ses lucarnes en œil-de-bœuf, et au n°3 la "maison Alexandre", autrefois, siège de l’Amirauté et qui présente toutes les caractéristiques d’un hôtel urbain.

Revenez vers le port par la rue Saint-Thomas Becket, sur votre droite engagez-vous dans le Cour Sainte CatherineDu passé médiéval de la cité, il n’y a plus de remparts et il ne reste presque rien excepté la cour Sainte-Catherine où il se trouve la seule maison du Moyen Âge à peu près complète. Sa fenêtre à meneaux typiques de cette époque, son escalier extérieur et sa porte cochère avec arc surbaissé ainsi que sa porte en linteau témoignent de son ancienneté. Cette placette offre des vestiges disparates dont des pierres d’un ancien sanctuaire roman réutilisées dans la maçonnerie de l’ensemble des bâtiments constituant la cour Sainte-Catherine.

De l'autre côté du port, dans le quartier de la Bretonne, il faut s'arrêter à la Chapelle de Sainte Marie-Madeleine Postel de style néo-gothique. Edifiée en 1893 par la communauté des religieuses en l’honneur de la béatification de Sainte Marie-Madeleine. À l’intérieur de la chapelle vous y verrez de magnifiques vitraux retraçant la vie barfleuraise de la sainte. De nombreuses Statues ornent les murs. Vous retrouverez beaucoup d’hommages à sa Barfleurs plus beaux villages de frances les routes touristiques de la manche guide du tourisme normandiemémoire dans les édifices religieux de la Manche avec notamment, les mots “Obéissance jusqu’à la mort” gravés dans les croix des églises. 

La maison natale de Sainte Marie-Madeleine Postel jouxte la chapelle. La maison de cette sainte a gardé son authenticité architecturale du XVIIe siècle quand on y rentre, on y remarque des pierres de remploi de l’église romane.  Sainte-Marie-Madeleine Postel, appelée "la Sainte du Cotentin", native de Barfleur est une pionnière de l’éducation des filles, c'est une religieuse fondatrice de la Congrégation des sœurs des Écoles chrétiennes de la Miséricorde en 1807 et fille d’un cordier de Barfleur.

Poursuivre votre balade en direction de la Grande JetéeAu bout de la jetée du port de Barfleur, scellé sur un rocher, un médaillon de bronze rappelle que Guillaume le Conquérant fit sur le Mora (une esnèque, piloté par un jeune barfleurais, Étienne, fils d'Airard), la traversée, débarquant à Pevensey dans le Sussex de l'Est, le 28 septembre 1066. Un médaillon en bronze commémoratif, œuvre de la sculptrice Josette Hébert-Coëffin, a été scellé sur un rocher en 1966 pour le 900e anniversaire de cette bataille, à l'emplacement où aurait été construit le bateau selon la tradition locale.

Pour finir, flânez sur les quais jonché de filets de pêche aux multiples couleurs, de casiers, de cordes, de dragues, de caisses à poissons et chargé de chaluts et bateaux de plaisance : tout le charme d’un port de pêche actif et port de mouillage. L’activité principale des marins-pêcheurs, en fonction des saisons, reste la pêche à la Coquille Saint-Jacques et la moule de Barfleur (moule sauvage) appelée « Blonde de Barfleur » pour son aspect doré.

Carnet pratique de Barfleur

Les incontournables de Barfleur

  • L’église Saint-Nicolas
  • Le Jardin des Augustins
  • La Maison natale de Sainte-Marie-Madeleine-Postel
  • La station de sauvetage
  • La visite guidée du village
  • Au fil de l'eau : la Manche
  • Gastronomie : les moules « blondes de Barfleur », les poissons et crustacés à la débarque des bateaux.

Visites :

  • Phare de Gatteville.
  • Église de Montfarville.
  • Saint-Vaast-la-Hougue et Île Tatihou : tours Vauban.
  • Panorama de la Pernelle.

Activités & Festivités :

  • Circuit Gatteville la Minérale, 10 km au départ de l’église
  • Sentier des Quatre Manoirs, 10 km au départ de l’église
  • Sentier des Douaniers (GR®223) jusqu’à Saint-Vaast-la-Hougue (13 km) ou Phare de Gatteville (3,5 km)
  • Fin juillet à mi-août, le festival de l'Été musical de Barfleur programme six concerts de musique classique dans l'église Saint-Nicolas, dotée d'une acoustique remarquable. Les artistes invités sont renommés. Information et réservation au 02 33 54 02 48 et au 06 14 49 95 71.
  • Sur quatre jours, après le 15 août, le Village des Antiquaires s'installe sur les quais du port et accueille plus de 40 exposants. Pour les amateurs comme les curieux, de véritables trésors sont ainsi visibles et des milliers de visiteurs se pressent chaque année.
  • Le premier week-end de septembre, MusiKenSaire est un festival qui se tient là aussi sur les quais et programme des concerts gratuits de groupes régionaux dans une atmosphère festive et conviviale (musique pop, rock, électro).

Consulter nos pages :

Marchés à visiter

  • Quettehou : marché Mardi (9km)
  • Saint-Vaast-la-Hougue : marché Samedi (9km)
  • Saint-Pierre-Eglise: marché Mercredi (10km)
  • Valognes : marché Vendredi (23km)
  • Cherbourg : marché Mardi, Jeudi & Dimanche (26km)
  • Sainte-Mere-Eglise : marché Jeudi (29km)
  • Bricquebec : marché Lundi (35km)
  • Grandcamp-Maisy : marché Dimanche (35km)
  • Isigny-sur-Mer : marché Mercredi & Samedi (41km)
  • Les Pieux : marché Vendredi (43km)

Sites touristiques à visiter près de Barfleur

  • Saint-Vaast-la-Hougue tours (Vauban fortifications) : site du patrimoine (9 km)
  • Parc du château des Ravalet : jardin remarquable (23 km)
  • Valognes : ville d'art et histoire (23 km)
  • Cherbourg : ville fleurie 4* (26 km)
  • Château de Beaurepaire : jardin remarquable (30 km)
  • Baie des Veys : site de grand beauté naturel (34 km)
  • Parc du château de Nacqueville : jardin remarquable (34 km)
  • Marais du Cotentin et du Bessin : parc regionale naturel (41 km)
  • Jardin botanique du château de Vauville : jardin remarquable (42 km)
  • Cap de la Hague: site de grand beauté naturel (46 km)
  • Jardin Jacques Prévert : jardin remarquable (47 km)
  • Nez de Jobourg : site de grand beauté naturel (49 km)

Plus d'information

Pour vous rendre à Barfleur

Couvert

Montfarville

10 °C Couvert

Min: 10 °C | Max: 10 °C | Vent: 15 kmh 270°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et à la vie privée :

  • Veillez à toujours respecter les biens et les personnes lors de votre passage et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots.

Nos coups de coeur à Barfleur

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques de la Manche

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Barfleur avec nos partenaires

Date de dernière mise à jour : 01/10/2022