Les routes touristiques en France

La Charité-sur-Loire (Ville d'art et d'histoire-58)

La Charité-sur-Loire : vacances dans un site majeur de l'art roman bourguignon !

Située sur la rive droite de la Loire, La Charité-sur-Loire Ville d'Art et d'Histoire et "fille aînée de Cluny" est une ville vers l'ouest du département de la Nièvre dans la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté, à mi chemin entre Sancerre et NeversHistoriquement située aux limites de la Bourgogne et du Berry, la cité monastique, site majeur de l'art roman bourguignon, La Charité-sur-Loire est placée sur l'un des itinéraires des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle continue d'attirer les pèlerins. Son histoire commence en 1059.

La Charité-sur-Loire s'est développée autour de son prieuré clunisien, des familles s’installant au pied du monastère, la cité commençait à se construire en même temps que s’édifiait le prieuré. Le visiteur qui arrive de Bourges pour pénétrer en ville, doit franchir le vieux et long pont de pierre sur la Loire qui offre une vue panoramique splendide sur la cité. Celui qui arrive de la N151 ou A77 est ébloui par la majesté du site. La ville, dans sa partie ancienne, conserve l’essentiel de sa structure d’origine, ce qui lui donne un charme particulier, tout empreint de mystère.

Préparer votre visite touristique à La Charité-sur-Loire

Le passé historique de La Charité-sur-Loire peut encore se lire dans ses rues et ruelles : étroites et profondes, elles ont conservé leur nom anciens témoignant de professions et d’activités disparues : la rue des hôtelleries, la place des pêcheurs, la rue du grenier à sel, rue de la Sabotée, la rue des chapelains… , le nom d’un ancien propriétaire (rue du champ Baratté), des ruelles historiques : le passage de la Porterie, le Cellier des moines, le jardin des Bénédictins, ou encore d’un événement. Les rues et ruelles typiques offrent de multiples surprises : le chemin des 84 marches, passage traditionnel des pèlerins de Saint-Jacques depuis le XIIe siècle, le passage du guichet, la maison du nain…sont autant de lieux typiques ou originaux à découvrir.

La charite sur loire ville d art et d histoire les remparts routes touristiques dans la nievre guide du tourisme en bourgogneDans ces voies médiévales, de belles surprises…  Il faut flâner dans ces rues pour apercevoir une tour Renaissance, une façade classique, une cave voûtée... Les quartiers sont imprégnés d’histoire, les rues chargées de souvenirs. Tout en cheminant, on admire alors tout à loisir l’harmonie des toitures qui s’étagent en gradins réguliers à flanc de colline.

Après avoir stationné votre véhicule, dirigez-vous vers les restes des Remparts de La Charité-sur-Loire situé rue de la Montagne. L’histoire de La Charité n’a pas toujours été paisible. La défense du prieuré et de la cité, comme dans toutes villes du Moyen-âge, obligera à édifier une ceinture de remparts. Dès 1081, , une première ceinture de remparts a été édifiée car il fallait se protéger contre les bandes armées de pillards qui sillonnaient les campagnes et rançonnaient tous ceux qu’ils croisaient. En 1164, un second rempart sera construit, doté de quatre portes principales et d’une douzaine de tours. Ces remparts entouraient une autre ceinture, celle du monastère.

Dans ces tours, se sont souvent mêlées la grande et la petite épopée des Charitois, celles des soldats qui défendaient vaillamment les murs de l’enceinte. Aujourd’hui encore, on peut en voir de beaux vestiges, notamment au nord du prieuré. Un chemin assure l’accès depuis la partie basse des remparts au pied des tours Perrinet-Gressard et de Cuffy, depuis le chemin de ronde, de superbes panoramas de la cité médiévale et de la Loire s’offrent à votre regard.  Passez les remparts de La Charité-sur-Loire, pour vous promener dans les ruelles de la vieille ville. Vous prendrez un malin plaisir à vous perdre dans ces petites rues parsemées de maisons anciennes.

Engagez-vous dans le Passage Perrinet Gressart, puis prendre sur votre droite la rue du Champ Barathe. Un détour par le Musée Municipal, 33 Rue des Chapelains, complètera les informations pour votre visite de la ville : les collections, issues des fouilles archéologiques du prieuré, permettent de retracer la vie quotidienne de celui-ci à l’époque médiévale. En sortant du musée, suivre la rue des Chapelains, jusqu'à la Place Sainte-Croix. Au passage, admirez les deux portes Renaissance du XVIe siècle de l'Hôpital au n°31, au niveau du n°16 rue des Chapelains le Pressoir date du XVIe siècle.

Sur la Place Sainte-Croix, vous vous trouvez alors au cœur de l'église Notre-Dame. Profitez d'une vue imprenable du le clocher des Bertranges et sur l'église Notre-Dame, une étape majeur pour les pèlerins. La Place Sainte-Croix, entre la tour de façade et la nef actuelle de l'église Notre-Dame, occupe l’emplacement des six premières travées de la nef détruite. Des maisons privées du XIXe siècle occupent les vestiges du collatéral nord. On ne peut pas visiter leurs structures intérieures, mais sur les façades on découvre encore des vestiges romans qui montrent l’élévation de l’ancienne nef. Admirez la maison du XVe siècle, au n°1 près de l'église Notre-Dame.

De son passé de cité monastique, dont subsistent nombre de vestiges, l'église prieurale Notre-Dame, est un pur joyau d'architecture clunisienne des XIe et XIIe siècles. L'église Notre-Dame surprend par ses vastes proportions et sa magnificence : 122 mètres de long, 72 mètres de hauteur pour son clocher. Le portail roman d'origine et 4 portails secondaires ouvraient, au XIIe siècle sur la nef et les quatre collatéraux de l'église. Le portail actuel a été rebâti au XVIe siècle. Vous pourrez admirer deux tympans remarquables, prenez également le temps d'observer les chapiteaux du chœur de l'église. Une scène étonnante s'étend sur près de 150 mètres. Les magnifiques salles gothiques accueillent des expositions à portée nationale.

La charite sur loire ville d art et histoire prieure notre dame routes touristiques de la nievre guide touristique de bourgogneAdmirez l'ancien domaine prioral de La Charité-sur-Loire : les bâtiments conventuels, la salle capitulaire du XIIe siècle, l'entrée du prieuré du quatrième quart du XVe siècle ; le logis du prieur du XVIe siècle ; le cloître du XVIIIe siècle ; le bâtiment des anciennes cuisines ; l'ancienne infirmerie des moines ; le cellier des moines ; le grenier à sel, le prieuré avait un grenier à sel qui comprenait quarante et une paroisses de sa juridiction. 

La porterie du prieuré de La Charité-sur-Loire est située au 9 cour du château prioral. La porterie permet de pénétrer dans la cour dite du Château, un beau passage voûté, qui commandait l’accès de l’entrée de la première cour du Prieuré. Vous pouvez admirer les belles croisées d’ogive au dessus du passage voûté. A observer aussi les clefs de voûtes en pierre de taille calcaire, abimées par le temps. Cette cour s’appelait autrefois la Basse-Cour. Sur la droite, nous pouvons observer le logis du Prieur édifié au XVIe siècle. La porterie du prieuré fut bâtie entre la fin du XIe et le début du XIIe siècle. Le bâtiment est fortement réhabillé à la fin du XVe début XVIe siècle, les anciennes parties sont occultées. L’étage de la porterie était relié par une galerie au logis du prieur qui est construit dès la fin du XIe siècle. A voir également dans cette cour du Château l'immeuble au n°4, au n°6 et au n°8. L'atmosphère médiévale et l'influence du prieuré clunisien, représente 1/5e du centre historique de l'ancien domaine prioral et planent encore sur la cité.

En poursuivant la visite autour de église prieurale Notre-Dame, vous remarquerez les divers aménagements ajoutés au fil des siècles. Par exemple le logement de l’abbé commendataire installé dans une tourelle du XVIe siècle, la maison néo-gothique édifiée par un négociant en vin après la Révolution en sacrifiant l’entrée principale du clocher… Le passage de la Magdeleine permet, depuis le début du XVIe siècle, de relier l’église et la Grande rue marchande qui file en pente vers la Loire. De ce passage, on peut longer les absidioles pour rejoindre le chevet et le jardin des bénédictins d’où l’on a une vue imprenable sur l’abside, sur la tour lanterne ornée de 32 personnages et sur les vestiges de l’église clunisienne Saint-Laurent.

Le 12 mars 1975, lors de travaux de fondations pour un centre social, les vestiges d’un chevet roman sont découverts. L’église Saint-Laurent au cœur du jardin des Bénédictins est mise au jour. De 1975 à 1982, un important chantier archéologique est mené sur la partie haute du terrain. Il fait apparaître le chevet de l’ancienne église Saint-Laurent et des constructions à proximité de celle-ci, bâtiments d’hostellerie, de cuisines ou d’ateliers. L’église Saint Laurent a été fondée par Cluny en 1059. L’évêque Geoffroy de Champallement y est inhumé en 1076, dans l’église de tous les saints, dite de "Saint  Laurent". Une petite abside située à l’Est de Saint-Laurent date du XIe siècle, elle serait antérieure de quelques années à l’implantation du prieuré clunisien.

La charite sur loire ville d art et histoire le grenier a sel routes touristiques de la nievre guide touristique de bourgogneAutour du Prieuré Notre-Dame, profitez d'une promenade pour admirer les attraits du quartier historique, que constituent les pittoresques ruelles, passages et escaliers... Poursuivre en direction de la rue des Hôtelleries, au n°2 à l'angle de la rue du Petit-Rivage admirez la Maison dite du Sabotier du 1er quart XVIe siècle. A proximité au 9902 de la rue du Grenier-à-Sel se trouve l'ancien Grenier à Sel du XVIe siècle, construit par les bénédictins de La CharitéLes greniers à sel  fait partie d'un vaste ensemble à l'allure moyenâgeuse. Il fut d’abord une aumônerie puis, en 1642, un hôtel-Dieu et devint le grenier à sel de La Charité en 1690.

Le Grenier à sel remarquable de par la présence d’un escalier monumental édifié avec des pierres du prieuré, qui a d’ailleurs souvent été utilisé comme carrière. Une grande maison du XVe siècle faisant partie de cet ensemble, abritait la chambre des audiences de la juridiction de la gabelle. Subsiste aussi une salle des gardes donnant sur un chemin de ronde aboutissant à une tour de guetteur. Accolé au bâtiment, se trouvait un puits à deux étages, ouvrage exceptionnel, qui fut, à la suite de travaux, en partie détruit en 1973. Ce voyage dans le temps ne peut s’achever sans un passage sur le Grand pont, il est aujourd’hui, l’un des plus anciens et des plus beaux le long de la Loire.

Un premier pont a été édifié en bois à partir de 1520, par le prieur Jean de la Magdeleine de Ragny, grand bâtisseur. Les premiers ponts pour franchir la Loire sont en bois, les archéologues ont récemment repéré les pieux d’un pont de bois du XIIIe siècle de 200 mètres de long. Le pont sera modifié puis reconstruit aux XVIIe siècle par le pont de pierre. L'ouvrage est constitué de dix arches de profil différent. Côté ville, les trois premières arches ont été reconstruites à l'ancienne après un bombardement allemand en 1944. Les arches suivantes, en plein cintre, en anses de panier ou en arc segmentaire, sont les plus anciennes du XVIIIe siècle. Sur  l’actuel pont de pierre, sur la passerelle, jetez un coup d’œil sur le quai à gauche : une ouverture, celle du "guichet" qui récupérait les péages relatifs aux transports sur le fleuve.

Déhambulez sur le quai Clémenceau, la Maison au n°1 est du XVIIIe siècle, l'immeuble au n° 17 date du XVIIe siècle. Tournez à droite dans la rue du Pont et prenez la petite rue des Bancs-Vieux : le point de vue sur la Loire et le vieux pont de pierre est attrayant. La rue du Pont est truffée de librairies, bouquinistes, calligraphes, enlumineurs et relieurs, qui ont peu à peu pris possession du quartier et ont valu à la ville le titre de Ville du Livre. Que seraient les mots sans livres ? Rue du Pont, place des Pêcheurs, rue des Chapelains, la basse-ville n’a pas vraiment changé, ses maisons anciennes avec ses ruelles où il est si agréable de s’y perdre. On imagine sans peine, les mariniers et leur famille vivant dans les ruelles menant à la Loire ou les vignerons s’installant dans le quartier haut des guétrôts avec ses maisons si typiques.

Après cette visite, la tentation vient, inévitablement, de se diriger vers la Loire. De l’autre côté du pont, un quartier s’est créé sur une île de la Loire : le faubourg.  Un quartier plein de mystères et de surprises qu’il vous faudra découvrir… Un quartier de La Charité-sur-Loire s’est créé sur une île de la Loire. Dans cette partie, la Loire possède de nombreuses îles et îlots souvent sableux, mais celui qui a servi à la construction de ce quartier devait offrir une meilleure assise. C’est ainsi qu’entre deux bras de Loire, le faubourg s’est développé. A l’extrémité nord de l’île se trouve le camping municipal, au sud, la digue submersible de la chevrette, construite afin de diriger le courant de la Loire vers l’ancien port de la ville.

Les amateurs de vins se promèneront dans les coteaux ensoleillés. Autrefois exploité par les moines bénédictins, le vignoble était prestigieux. Il avait sa place sur la table des rois. Il fut anéanti par le phylloxéra à la fin du XIXe siècle. Depuis plusieurs années, des vignerons se sont attelés à la tâche en replantant les 2 cépages typiquement bourguignons : le Chardonnay et le Pinot noir. Depuis, le vignoble a gagné en notoriété et porte le nom "Les Côtes de La Charité". A quelques kilomètres à l'est de La Charité-sur-Loire, s'étend la verdoyante forêt des Bertranges, une vaste chênaie propice à la balade et au ressourcement…  C'est le paradis des marcheurs et cyclistes. Pistes et circuits aménagés.

Carnet pratique de La Charité-sur-Loire

Les incontournables de La Charité-sur-Loire

  • Les visites des villes et villages.
  • Circuits de randonnées pédestres et cyclotouristiques.

Visites :

  • En juillet et août, l’office de tourisme et la Cité du Mot proposent des visites guidées dont celle du prieuré tous les vendredis à 16h. Toute l’année, pour des groupes, des visites guidées de la ville peuvent être organisées, sur réservation.

Activités  :

  • Vélo.
  • Canoë kayak.

Balades et randonnées à pied ou en canoë sont organisées dans la Réserve Naturelle du Val-de-Loire qui abrite un patrimoine naturel très riche pour la faune (270 espèces) et la flore (200 espèces). Les castors sont revenus.

  • Equitation...
  • Sorties "brame du cerf" en septembre.
  • A découvrir aussi le vignoble : 

Autrefois exploité par les moines bénédictins, il était prestigieux. Il avait sa place sur la table des rois. Il fut anéanti par le phylloxéra à la fin du XIXe siècle.

Depuis plusieurs années, des vignerons se sont attelés à la tâche en replantant les 2 cépages typiquement bourguignons : le Chardonnay et le Pinot noir.

Depuis, le vignoble a gagné en notoriété et porte le nom "Les Côtes de La Charité".

  • La forêt des Bertranges est une splendide réserve de grands animaux. D'une surface de 10 000 hectares, elle abrite une flore très diversifiée. Les amateurs de plein air ne s'y trompent pas. C'est le paradis des marcheurs et cyclistes. Pistes et circuits aménagés.
  • Sorties "brame du cerf" en septembre.

Festivités :

  • Le 3ème dimanche d'avril, c'est le grand marché aux livres anciens du printemps. Nombre d'événements en rapport avec l'univers du livre ponctuent le calendrier annuel de la cité, parmi eux citons le festival du mot en juin, la foire aux livres anciens et vieux papiers en juillet, la nuit du livre en août, ainsi qu'un marché aux livres chaque troisième dimanche des mois d'octobre à mars.
  • Marché mensuel (le 3e dimanche des mois de mars à octobre).
  • Le festival Aux Quatre Coins du Mot le week-end de l'Ascension.
  • La foire aux livres anciens et vieux papiers chaque 3ème dimanche du mois.
  • Marché du printemps (troisième dimanche d'avril) ;
  • Salon des artistes et artisans du livre (troisième dimanche de mai) ;
  • Festival du Mot (suivant les années, entre la fin mai et la mi-juin) ;
  • Festival Format Raisins en juin.
  • Foire aux livres anciens et vieux papiers (troisième dimanche de juillet) ;
  • En juillet et août : Voilà l'Été dans la Cité.
  • Nuit du livre (premier samedi d'août) associant jazz et livres ;
  • Festival Blues en Loire en août.
  • Festival les Musicales en septembre-octobre.
  • Festival Grands Chemins à l'automne.

Marchés à visiter proche de La Charité-sur-Loire

  • Fourchambault : marché Dimanche (19km)
  • Saint-Satur : marché Jeudi (22km)
  • Nevers : marché Samedi toute la journée (24km)
  • Baugy : marché Vendredi (25km)
  • Cosne-Cours-sur-Loire : marché Mercredi, Vendredi & Dimanche (27km)
  • Henrichemont : marché Mercredi (40km)
  • Sancoins : marché Mercredi (40km)
  • Vailly-sur-Sauldre : marché Vendredi (41km)
  • La Machine : marché Samedi (47km)
  • Dun-sur-Auron : marché Samedi (48km)

Sites touristiques à visiter près de La Charité-sur-Loire

  • Abbatiale Notre-Dame de La Charité-sur-Loire (chemins de pèlerinage) : site du patrimoine
  • Pougues-les-Eaux : village d'etape (13 km)
  • Sancerre : plus beau détour de France(22 km)
  • Eglise de Notre-Dame-du-Pré (Donzy) : monument religieux (22 km)
  • Nevers : ville d'art et histoire (23 km)
  • Forgeneuve : jardin remarquable (23 km)
  • Parc floral d'Apremont : jardin remarquable (30 km)
  • Apremont-sur-Allier : plus beaux village de France (31 km)
  • Eglise de Saint André (Jussy-Champagne) : monument religieux (36 km)
  • Prieuré de Saint Révérien (Saint-Reverien) : monument religieux (37 km)
  • Eglise de Saint Germain (Blet) : monument religieux (38 km)
  • Collegiale Saint Etienne (Dun-sur-Auron) : monument religieux (47 km)

Plus d'information

Consulter nos pages

  • A voir dans La Charité-sur-Loire
  • A faire dans La Charité-sur-Loire
  • Parcours touristique dans La Charité-sur-Loire
  • Histoire de La Charité-sur-Loire

La charite sur loire ville d art et histoire immeuble cour du chateau routes touristiques de la nievre guide touristique de bourgogne

Pour vous rendre à La Charité-sur-Loire

Partiellement nuageux

La Charité-sur-Loire

20 °C Partiellement nuageux

Min: 17 °C | Max: 20 °C | Vent: 8 kmh 99°

Le saviez-vous ?

N'oubliez pas !

Par respect pour les habitants et l'environnement, merci de respecter les panneaux signalétiques et consignes. Merci de respecter le droit de propriété et à la vie privée :

  • Veillez à toujours respecter les biens et les personnes lors de votre passage et de ne pas pénétrer sur les terrains privés.
  • Observez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances, et soyez courtois avec les autres usagers que vous pourrez croiser sur votre chemin.
  • Camping et Feux interdits (pas de barbecue)
  • La nature est fragile et des chutes de pierres sont parfois fréquentes.
  • Veuillez ramasser vos déchets avant de partir.
  • Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans. les filtres à cigarettes se dégradent très lentement. Deux ans en moyenne.
  • L'un des "petits gestes élémentaires" à accomplir : ne plus jeter ses mégots par terre. ​Pensez boite à mégots.

Nos coups de coeur à La Charité-sur-Loire

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques de la Nièvre

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à La Charité-sur-Loire avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Date de dernière mise à jour : 12/02/2023