Route de la Grande Guerre dans la Marne

La route touristique de la Grande Guerre dans la Marne dans la Marne

Le département de la Marne dans la région Grand-Est fut l’un des départements les plus meurtris par la Première Guerre mondiale, tant à l’ouest en raison de la guerre de mouvement des deux batailles de la Marne, qu’au nord par la guerre des tranchées et les combats des offensives d’Argonne et de Champagne.

Comprendre la Grande Guerre dans la Marne, telle est la vocation de cette route historique de mémoire jalonné de monuments, ruines, stèles et nécropoles, témoignages de l’âpreté des combats, ainsi que de musées entretenant le devoir de mémoire de la Grande Guerre, dont on a commémoré en 2018 le Centenaire.

Durant la première guerre mondiale dite la Grande Guerre de 1914-1918, ce secteur est fortement touché. Aujourd’hui encore, le paysage en garde de nombreuses traces aussi bien au niveau des destructions, qu’au niveau des balles, obus, encore enfouis dans nos terres.

Cimetières et monuments sont très présents dans la Marne ainsi que dans l’Aisne afin de rendre hommage à tous les soldats morts durant la grande guerre.

Pendant les quatre années de guerre, la Champagne a souffert au rythme des attaques et des batailles. Les territoires de Suippes et des communes voisines témoignent de ces affrontements à travers de nombreux lieux de souvenirs, regroupés dans le circuit de mémoire « Sur les pas des armées de Champagne ».

Des Monts de Moronvilliers à l’ouest, en passant par la crête de Navarin, les buttes de Souain, de Tahure et du Mesnil, jusqu’à la Main de Massiges à l’est, le circuit vous entraîne à la rencontre de tous ces combattants, arrivés de différents horizons : français, allemands, russes, polonais, américains, africains.

Trois édifices majeurs témoignent des combats du secteur. Près de Saint-Hilaire-le-Grand, rendez vous à la Chapelle Russe et son cimetière russe, un lieu de mémoire unique en France. A proximité de Souain-Perthes-les-Hurlus, visitez le monument ossuaire de Navarin, encore entouré des restes d’anciennes tranchées.

Enfin, au nord de Sommepy-tahure, découvrez le mémorial américain du Blanc-Mont et montez au sommet de cette tour qui offre un immense panorama sur le secteur.

Ce que nous avons fait C'est plus qu'on ne pouvait demander à des hommes, Et nous l'avons fait. Maurice Genevoix. Pour ne pas oublier, et pour reconnaître à Ceux qui sont morts quelque chose qui, aujourd’hui nous dépasse : De la grandeur et du courage !... « L’objet de la guerre, c’est la paix » Aristote.

La Route de la Grande Guerre dans la Marne en auto, moto, camping-car, en autocar, à vélo...

Ce circuit de mémoire de la Grande guerre et des batailles de la Marne partira de la commune de Mondement-MontgivrouxLa bataille de Mondement en septembre 1914 fut un épisode important de la première bataille de la Marne

Balcon naturel surplombant les Marais de Saint-Gond, ce lieu symbolique a été choisi pour marquer l'avancée extrême de l'invasion. La première bataille de la Marne, qui se déroula du 5 au 12 septembre 1914, est commémorée par le Monument national de la Victoire de la Marne.

Route de la grande guerre dans la marne route touristique de la marne guide du tourisme du grand estLe musée d'histoire qui se trouve dans l'ancienne école communale, permet d'appréhender l'histoire de la première bataille de la Marne et l'histoire locale inhérente à ces combats, dont le front toucha huit cantons du département de la Marne, ainsi que l'approche culturelle de la Grande Guerre. Le musée rappelle ces combats. Il présente des objets et des documents de la bataille et de l'époque.

Après cette première visite, prendre la direction de Dormans via la D951 et D18 (41 km). Le Mémorial est situé sur la rive gauche de la Marne, sur un coteau dominant la rivière et la ville de Dormans. Le mémorial des batailles de la Marne est construit entre 1921 et 1931, dans le parc du château de Dormans, pour commémorer les deux batailles de la Marne, de septembre 1914 et juillet 1918. Le site est choisi par le maréchal Foch qui le déclare « lieu synthétique de ces deux batailles ».

Poursuivre vers Chambrecy par la D980 (67 km), sur la route de Reims à Ville-en-Tardenois, Chambrecy fait partie du nord du parc naturel régional de la Montagne de Reims. Le cimetière militaire italien de Bligny est situé sur le territoire de la commune. Il s’agit du plus grand cimetière italien situé sur le front français.

Suivre vers la D980 et D386 en direction de Marfaux (74 km), située dans la Montagne de Reims, la commune accueille un cimetière militaire britannique et un cimetière militaire allemand de la Première Guerre mondiale. Il est l’un des plus grands cimetières du Commonwealth de la région.

Fort de la pompelle route touristique de la marne guide du tourisme du grand estPrendre la direction de Reims, la ville martyre via la D22 (96 km). Au cours de la Première Guerre mondiale, Reims fut détruite à 80% par les bombardements allemands.

Aux portes de Reims, le Musée du Fort de la Pompelle est le plus important musée de la région consacré à 14-18. Il offre des vitrines contenant de nombreux objets ayant appartenu aux soldats, des collections de sabres, des mannequins revêtus des différents uniformes des armées française, allemande et alliées, et notamment ceux du corps expéditionnaire russe.

A proximité de Reims : Cimetière militaire de Sillery 51500 Sillery, Observatoire du Mont-Sinaï à Verzy 51380 Verzy 

Pour la prochaine étape de votre parcours sur les trace des poilus de 14-18, prendre la direction de Berru via la D980 (107 km). Le Cimetière allemand de Berru 51420 Berru Il rassemble les dépouilles de plus de 17 000 soldats allemands (dont 4 500 en ossuaire). A proximité du cimetière, les sous-bois portent encore la marque des trous d’obus et les amorces du réseau de tranchée mis en place par les troupes allemandes.

Fin de cette première étape du circuit historique et de mémoire de la Route de la Grande Guerre dans la Marne.

Retrouvez tous les détails de ce parcours touristique sur notre page : Itinéraire de Mondement-Montgivroux à Berru (107 km).

Votre périple sur cette route historique de la Grande Guerre, vous emmène vers Mourmelon-le-Petit via la D35 (133 km). Pendant la Première Guerre mondiale, Mourmelon-le-Petit sera occupé du 3 au 12 septembre 1914 puis libéré lors de la première bataille de la Marne. À la suite des combats de la Première Guerre mondiale, la nécropole nationale de Mourmelon-le-Petit recueille les dépouilles de 1 496 soldats.

Une ancienne tranchee a massiges route touristique de la marne guide du tourisme du grand estPoursuivre vers Mourmelon-le-Grand via D19 (137 km). La nécropole nationale de Mourmelon-le-Grand, abrite les tombes de 2 685 soldats français et trois ossuaires de soldats tués pendant la Première Guerre mondiale. Il abrite également un monument en hommage à la 40e division d'infanterie, à la 80e brigade, au 40e régiment d'artillerie, aux compagnies du génie 6/2 pionniers 6/52 et au 145e régiment d'infanterie territoriale.

Continuer vers Saint-hilaire-le-Grand via D19 (146 km). Pendant la Première Guerre mondiale, l'empire russe envoya contre matériels et équipements militaires, deux brigades combattre sur le front français. En avril 1916, les soldats russes arrivèrent dans la Marne, dans les secteur de Suippes et d'Aubérive.

La chapelle orthodoxe à proximité du cimetière militaire, se trouve une chapelle-mémorial qui perpétue le souvenir des soldats russes tombés en France pendant les combats de la Première Guerre mondiale. L’étonnant édifice, entouré d’un petit cimetière orthodoxe, surprend par ses murs blancs et ses bulbes or et bleu.

Suivre la direction de Jonchery-sur-Suippes via la D931 et la voie de la liberté. En septembre 1914, Jonchery-sur-Suippes est au centre de la bataille de l'Aisne (1914). Une nécropole nationale, située sur le territoire du village, regroupe les sépultures de 7 906 soldats français dont 3 009 sont en ossuaires et quatre soldats tchécoslovaques, tous sont tombés lors de la Première Guerre mondiale.

Poursuivre sur la D931 vers Suippes et le front de Champagne. Le  a été inauguré à Suippes, un monument à la mémoire des caporaux de Souain.

Situé sur l'ancien front de champagne, le Centre d'interprétation Marne 14-18 se trouve placé entre les sites de Verdun et du Chemin des Dames. Chacune des salles aborde un thème différent, la marche vers la guerre, les grandes offensives, l’organisation des services de santé, la vie à l’arrière et la reconstruction ce qui permet d’appréhender le conflit dans sa globalité. Un intérêt particulier est porté à l’impact de la guerre sur la région de Suippes.

Direction Somme-Suippes en suivant la D931 (157 km).  Le grand cimetière militaire français de Somme-Suippe a été créé en 1914. Il regroupe 4 950 corps français. Il est situé à la sortie de Somme-Suippe près de la départementale 931. Pendant la Première Guerre mondiale, la commune de Somme-Suippes accueille un camp de prisonniers allemands. 

En suivant la D931, vous arriverez à Sommes-Tourbes (164 km), le village fut totalement détruit en 1914, durant la Première Guerre mondiale, exceptées l’église et l’école.

Puis, Saint-Jean-sur-Tourbes via D66 (167 km), le village de Saint-Jean-sur-Tourbes a été presque entièrement détruit au début de la Première Guerre mondiale. Plusieurs bâtisses ont ensuite été construites grâce aux dommages de guerre. Situé au nord-est du village, le calvaire de Nermont domine les communes de Saint-Jean-sur-Tourbe et Laval-sur-Tourbe.

Casemate d observation route touristique de la marne guide du tourisme du grand estVotre escapade sur ce circuit de mémoire de la Grande Guerre dans la Marne, vous emmène à Laval-sur-Tourbes via D66 (169 km). A la Fin 1914, le village de Laval se retrouve à 6 km du front ; les troupes françaises s’y succèdent pour se reposer quelque peu entre les combats ; l’église du village sert d’hôpital de campagne.

Poursuivre vers Wargemoulin D66 (174 km). En 1950, la commune de Hurlus, totalement détruite lors de la Première Guerre mondiale, est supprimée et absorbée par Wargemoulin, devenant Wargemoulin-Hurlus

Continuer sur la D66 en direction de Minaucourt (178 km), le village fut entièrement détruit au cours de la guerre de 1914-1918. Le hameau et la ferme de Beauséjour, en particulier, fut le théâtre de violents combats le  durant la seconde bataille de Champagne. 

La nécropole nationale du Pont-du-Marson est un cimetière militaire français de la Première Guerre mondiale situé sur le territoire de la commune de Minaucourt-le-Mesnil-lès-Hurlus, à l'est du Camp de Suippes, sur la RD 566 en direction de Massiges dans le département de la Marne.  

Passer par Virginy par la D66 (182 km). L'église Saint-Martin date à l'origine de la fin du XIIIe siècle. Après la Première Guerre mondiale, elle est reconstruite et conserve la statue en bois de Notre-Dame des Tranchées, dans les plis de laquelle les Poilus écrivirent des prières. A voir aussi le vitrail où est figurée la statue au milieu des Poilus.

Vous arrivez à présent sur L’Argonne et la zone rouge. Prendre la direction de Massiges via D766 (184 km) où se situe la Main de Massiges. La Main de Massiges marque la limite est du front de Champagne à la jonction du front de l'Argonne. 

Forteresse naturelle dominant la vallée de l'Aisne, cette colline de la Main de Massiges située au nord du village doit son nom aux courbes de niveau qui dessinent sur le terrain et sur les cartes une main gauche. Les doigts en sont séparés par de profondes échancrures, que les combattants les voyant du fond de leur tranchée, ont appelé ravins.

Le memorial des batailles de la marne a dormans route touristique de la marne guide du tourisme du grand estA moins d'une heure de route, du Mémorial de Verdun, les Tranchées de la Main de Massiges vous plongent dans un paysage inchangé depuis 100 ans. Le monument « À la mémoire des marsouins et de tous les combattants de la main de Massiges et de ses environs » a été remonté.

Continuer votre route historique de la Grande Guerre vers Ville-sur-Tourbe D566 (187 km), Après la première bataille de la Marne, le bois de Ville, une forêt située au nord-est de Ville-sur-Tourbe, au sud-ouest de Servon-Melzicourt et au nord-ouest de Bois d’Hauzy, alors occupé par le 21e régiment d'infanterie colonial fut le théâtre de durs combats en septembre 1914.

Prochaine étape, Cernay-en-Dormois via la D982 (193 km). Situé sur la ligne de front, à quelques kilomètres au nord de la Main de Massiges et non loin du village disparu de Ripont, le village de Cernay-en-Dormois a été entièrement détruit pendant le conflit et reconstruit au même endroit.

Suivra Fontaine-en-Dormois via la D72 (198 km), passer Grateuil par la D72 (200 km) pour arriver à Manre via la D72 et D6C (203 km). Pendant la Première Guerre mondiale, le front se stabilise de septembre 1914 à septembre 1918 à Tahure, au sud de la commune de Manre. Tahure est détruit complètement par le conflit et ne s'en relève pas.

Direction Aure via D6 (206 km). Pendant la Première Guerre mondiale, le village de Aure est à proximité de la ligne sur laquelle le front se stabilise, de fin septembre 2014 à fin septembre 2018.

Suivre la direction de Sommepy-Talure via D6 et D20 (213 km). Le village Tahure est entièrement détruit pendant la guerre à l'exception d'un mur encore en place dans le périmètre du camp militaire de Suippes ainsi que les villages de : Ripont (rattaché à Rouvroy) ; la ferme de Beauséjour ; le Mesnil-lès-Hurlus (rattaché à Minaucourt) ; Perthes-lès-Hurlus (rattaché à Souain). 

Aux environs de Sommepy, il reste quelques ruines des villages détruits pendant la guerre de 1914-1918 : Hurlus, Le Mesnil-lès-Hurlus, Perthes-lès-Hurlus, Ripont, Souain (village reconstruit) et Tahure ; qui se trouvent actuellement dans le périmètre du camp militaire de Suippes. L'armée ouvre le camp au public une fois par an et il est donc possible de visiter les ruines.

Les entonnoirs de mines de massiges route touristique de la marne guide du tourisme du grand estLe monument américain du Blanc Mont situé à 5 km au nord du village de Sommepy-Tahure, il a été construit sur le Blanc Mont, point culminant des collines de Champagne avec 210 m à la limite du département des Ardennes. Par temps clair, le panorama permet d’apercevoir le fort de Douaumont et le massif de l’Argonne à l’est, les villages ardennais au nord et les deux camps de Suippes et Mourmelon.

Poursuivre votre circuit vers Sainte-Marie-à-Py via la D6 et D20 (218 km). Le village Sainte-Marie-à-Py a été longtemps occupé par les troupes allemandes pendant la Première Guerre mondiale, fin septembre et début octobre 1918, les poilus du 30e R.I. ont bataillé ferme pour dégager les positions ennemies autour de la commune. Beaucoup de sang versé de part et d'autre parmi les belligérants.

A Souain-Perthes-les-Hurlus, étape suivante via la D220 et D977 (226 km). Les communes sont décorées de la  Croix de guerre 1914-1918, Souain, le 20 septembre 1920 et Perthes-lès-Hurlus, le 20 septembre 1920. À l'issue des batailles de Champagne, les deux villages de Souain et de Perthes-lès-Hurlus étaient ravagés. Le village de Souain fut rebâti, celui de Perthes-lès-Hurlus ne le fut pas, son territoire fut intégré au camp militaire de Suippes.

Retour vers Reims par la voie de la liberté.

Fin de cette deuxième étape du circuit historique et de mémoire de la Route de la Grande Guerre dans la Marne.

Retrouvez tous les détails de ce parcours touristique sur notre page : Itinéraire de Berru à Souain-Perthes-lès-Hurlus (119 km).

Carnet pratique de la Route de la Grande Guerre dans la Marne

Les incontournables de cette route touristique

Visites

Monument de la Victoire de la Marne de Mondement  51120 Mondement T (0)3 26 80 37 30 site web - Site accessible toute l'année. Visite commentée toute l'année sur RDV.

Le Musée d’Histoire de Mondement, consacré à cette première bataille de la Marne, est installé dans l’ancienne école du village. Accès libre au monument. Ouverture du musée de juin à septembre, le dimanche de 15h à 18h.

Mémorial des Batailles de la Marne de Dormans - Parc du Château - 51700 Dormans T (0)3 26 59 14 18 - Site web

L’édifice est le siège de nombreuses expositions liées au premier conflit mondial. Un bel espace muséographique y présente des objets et des photos témoins de la Grande Guerre et une impressionnante collection issue de l’artisanat de tranchées.

Ouverture : Du 1er avril au 1er novembre, tous les jours de 14h à 18h. En juin, juillet et août, de 10h30 à 18h30. Fermé en hiver. Pour les groupes, visites guidées toute l’année sur rendez-vous. Tarifs : gratuit pour les individuels, 2€ par personne pour les groupes avec visite guidée sur réservation

Reims, la ville martyre - Office de Tourisme de l’Agglomération de Reims 6 rue Rockefeller 51100 Reims - T (0)3 26 77 45 00 - Site web et chemins de mémoire

L’Office de Tourisme propose des visite inédites «Reims, 14-18 vu des caves» ainsi qu’un Pass 14-18 incluant une visite audio-guidée de la ville dédiée à la reconstruction des années 1920- 1930 ainsi que l’entrée dans 4 musées historiques de la Première Guerre mondiale.

Huit Chemins de mémoire mènent également à la découverte thématique de l’histoire du Pays Rémois dans la Grande Guerre. Visites libres, guidées ou audio-guidées de la Cathédrale et de la ville.

Visite guidée des tours en saison. Pass 14-18 valide de mi-avril à mi-novembre.

Le musée du Fort de la Pompelle : Erigé au lendemain de la première guerre mondiale, le musée propose de riches collections (armes, pièces d’uniformes, équipements…)

Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h (17h d’octobre à mars). Fermé le 1er janvier, le 1er mai, 14 juillet et 1er nov. Fermeture annuelle entre mi-déc et mi-janvier. Entrée : Gratuit pour les enfants, scolaires et étudiants ainsi que le 1er dimanche de chaque mois.

Musée du Fort de la Pompelle RD 944 direction Châlons-en-Champagne 51100 Reims T (0)3 26 49 11 85 / (0)3 26 35 36 90 - site web

Saint-hilaire-le-Grand

Chapelle orthodoxe et cimetière russe RD 21 Lieu-dit L’Espérance 51600 Saint-Hilaire-le-Grand T (0)3 26 66 17 25 - Site web

Derrière le cimetière, à l’orée du bois, a été construit en rondins un monastère orthodoxe, niché au milieu des pins et des bouleaux. Accès libre au cimetière. Ouverture de la chapelle du 15 avril au 15 novembre, un dimanche sur deux de 15h à 17h. Visites possibles sur rendez-vous. Entrée gratuite. 

Chaque année à la Pentecôte, un pèlerinage commémore leur mémoire avec offices religieux orthodoxes, cérémonies patriotiques (dépôt de gerbes, discours, etc ...) manifestations folkloriques russes, gastronomiques, ...

Centre d’interprétation Marne 14-18 4 ruelle Bayard - 51600 Suippes T (0)3 26 68 24 09 - Site web

Enregistrez votre empreinte digitale et devenez l’un des acteurs, homme ou femme, soldat ou infirmière, des combats de la Première Guerre mondiale. Grâce à des bornes biométriques, vous suivrez le témoignage du personnage qui vous aura été attribué tout au long de la visite. Emotions garanties.

A travers cette présentation interactive originale et humaniste du conflit, Marne 14-18 présente de nombreux documents, films, photographies, objets ... Circuits théâtralisés sur l’évacuation de Sommepy-Tahure, expositions d’artistes, vitrine du centenaire ...

Ouverture : du mardi au dimanche. De février à juin de 13h à 18h, en juillet et août de 10h à 19h, de septembre à fin novembre de 13h à 18h. Fermé en décembre et en janvier. 

Le circuit « Sur les Pas des Armées de Champagne » est disponible au Centre d'interprétation Marne 14-18, et sur la plupart des sites mentionnés précédemment. Le circuit est également jalonné d'innombrables petits monuments, de stèles et de plaques commémoratives.

Les nombreuses nécropoles qui jalonnent le territoire rendent compte des nombreux combats qui s’y sont déroulés. Enfin, au cœur de cette zone dévastée, sept villages entièrement détruits n'ont pas été reconstruits. Pour cinq d'entre eux, leurs vestiges se trouvent aujourd’hui au sein du camp militaire national de Suippes, fermé au public, sauf ouverture exceptionnelle. Seuls les restes du village disparu de Nauroy et sa chapelle commémorative sont accessibles.

Tranchées de la Main de Massiges 51800 Massiges - Site web 

Le site de la Main de Massiges est situé au Nord-Est du département de la Marne à proximité du Mont Têtu et de la Nécropole nationale du Pont-du-Marson à Minaucourt. Il s'agit en fait de la Cote 191 qui domine le village de Massiges. On accède au site par la R.D. 566, puis en prenant sur la droite un chemin de terre qui monte sur le plateau.

Depuis 2008, l'association « La main de Massiges » s'est constituée pour relater les combats meurtriers de cette triste période. Outre le devoir de mémoire, l'association a érigé un monument commémoratif et a reconstitué des tranchées dans leur état d'origine. 

François Flameng, peintre officiel de l'armée, a immortalisé ces cruels événements dans des croquis et dessins qui furent publiés dans la revue L'Illustration.

Camp de la Vallée Moreau et bois de la Gruerie RD 63 (entre Binarville et Vienne-le-Château) 51800 Vienne-le-Château T (0)3 26 60 49 40 / (0)3 26 60 85 83 - Site web

Le bois de la Gruerie présente de très nombreux vestiges de l’année 1915.

Monument américain du Blanc Mont, situé à 5 km au nord-ouest de Sommepy.

Monument Américain de Blanc-Mont et Salle mémoriale de Sommepy-Tahure 51600 Sommepy-Tahure

Accès libre au monument. Chapelle ouverte de mars à mi-octobre les vendredis de 14h à 18h, les week-ends et jours fériés de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Accès libre au monument de Blanc-Mont. Accès au sommet en semaine de 9h à 17h. T (0)3 26 66 81 14 / (0)3 29 85 14 18 - Site web

Les musées de Souain-Perthes-les-Hurlus et de Sommepy-Tahure, situés dans les mairies, vous permettent de découvrir l’histoire locale pendant le conflit et d’admirer d’intéressantes collections d’objets, d’armes et d’uniformes.

Salle mémoriale de Sommepy-Tahure (Mairie) ouverte sur rendez-vous préalable au T (0)6 08 78 13 64 / (0)3 26 66 80 04.

Monument de Navarin RD 977 entre Souain et Sommepy-Tahure 51600 Souain-Perthes-les-Hurlus T (0)3 26 66 82 32 / (0)3 26 66 08 47

Plus d'information

Dormans : site web

Office de tourisme de Dormans - Les coteaux de la marne. Parc du Château - 51700 Dormans - Tél : 03 26 53 35 86 - Fax : 09 71 41 12 82 - office.tourisme.dormans@wanadoo.fr - Site web

Office de Tourisme de Reims - 6 rue Rockefeller - 51100 Reims - Tél. : 0 892 701 351 (0,34€/min) - Fax : 03 26 45 77 19 - Site web

Consultez le programme de visites-découvertes de Reims, Ville d'art et d'histoire. 

Centre d'Interprétation Marne 14-18 - 4, ruelle Bayard 51600 SUIPPES - Tél. : 03 26 68 24 09 - Fax. : 03 26 66 30 59 - Courriel : contact@marne14-18.fr - Site web

La main de Massiges : site web

Pour vous rendre sur la Route de la Grande Guerre dans la Marne

Langres

Légère pluie 5 °C

Légère pluie

  • Min: 5 °C
  • Max: 5 °C
  • Vent: 15 kmh 240°

Le saviez-vous ?

  • Avec sa chanson Le Soldat, Florent PAGNY rendre hommage aux soldats, mais également à toutes les femmes devenues veuves et tous les orphelins.  Les scènes du film musical de sa chanson de Le soldat ont été tournées à la Main de Massiges. 
  • Le 26 septembre 1918, les troupes françaises et américaines entament la libération de Sommepy. Le village, détruit à 100%, renaîtra de ses cendres grâce à la volonté de ses habitants et à des fonds venus d’Amérique.

Une Salle mémoriale, située au 1e étage de la Mairie, retrace l’histoire de cette reconstruction.

  • Connaissez vous le géocaching ? Il s’agit d’une chasse au trésor (avec GPS) du XXIe siècle alliant randonnée et découverte touristique. Plusieurs « caches » ont été placées à proximité des sites de mémoire de ce circuit 1914-1918. Ne les manquez pas. Plus d’infos sur www.geocaching.com

Nos coups de coeur sur la Route de la Grande Guerre dans la Marne

Hébergement :

Restauration :

Les routes touristique de la Marne

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour dans la Marne avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 18/07/2018