Château de la Punta (2A)

Viister le Château de la Punta en Corse-du-Sud sur la commune d'Alata

Le Château de la Punta en Corse-du-Sud est situé à Alata, près d'Ajaccio, à 600 m d’altitude, sur une vaste terrasse offrant des vues très étendues sur les golfes d'Ajaccio et de Sagone, sur les vallées de la Gravona et du Prunelli, sur le mont Gozzi, le Monte d'Oro, sur les contreforts du Renoso. 

C’est à la fin du XIXème siècle que fût construit le château de la Punta avec… les pierres du Palais des Tuileries. Le Palais des Tuileries, ancienne résidence de Napoléon Ier et de Napoléon III, est incendié par les partisans de la Commune et les ruines sont vendues quelques années plus tard.

Le duc Jérôme (1832-1910) et son fils le comte Charles Pozzo di Borgo (1858-1902) s’en portent acquéreurs afin de satisfaire la dernière volonté de leur oncle, le duc Charles-Jérôme Pozzo di Borgo (1791-1879) qui souhaitait construire une demeure familiale sur les hauteurs d’Ajaccio, sur la Punta Pozzo di Borgo.

Le 23 mai 1871, les communards décidèrent de brûler ce joyau architectural symbole de la monarchie française. Ses murs furent aspergés de pétrole, il fut bourré de fûts pleins de goudron, de thérebentime et autres produits inflammables et on y mit le feu. Il mit trois jours à brûler, emportant dans l’incendie les trésors que tant de monarques y avaient accumulés.

En 1883, les murs calcinés furent démolis. Ne restèrent que les deux pavillons, Flore et Marsan. Le Palais des Tuileries à Paris commence à être démonté suite à son incendie quelques années auparavant.  

C’est à l’initiative du duc Jérôme Pozzo di Borgo et de son fils le comte Charles que le château de la Punta fût construit. Ils décidèrent de racheter les pierres des Tuileries et de construire un château à Alata, village d’origine des Pozzo dominant le golfe d’Ajaccio.

Les pierres sont transportées vers Ajaccio en 1883 et mais le chantier s’avère vite très difficile car il faut creuser à la dynamite une route de sept kilomètres pour arriver sur le site choisi à plus de six cents mètres d’altitude.  Rien que ça !

Au bout de trois ans, les pierres arrivent enfin à destination et la conduite des travaux du château est confiée aux architectes Albert-Franklin et Léon Vincent. En 1891, la prestigieuse demeure est achevée mais reste sans utilité même si le rez-de-chaussée devient le premier musée privé et gratuit de Corse, ouvert tous les dimanches au public.

Préparer votre visite touristique au Château de la Punta

Chateau de la punta les routes touristiques en corse du sud guide du tourisme de la corseIronie du sort, celui qui redonnait vie à ces pierres qui virent entre autres souverains les deux Napoléon, était le petit neveu de l’un des ennemis les plus acharnés du premier empereur. En effet le comte Charles-André Pozzo di Borgo, à la suite d’une vieille querelle de voisinage et sans doute pour d’autres raisons plus nobles, choisit les Alliés contre l’Empire. Comble du destin, à la chute de Napoléon, il fut nommé ambassadeur de Russie auprès de Louis XVIII.

Ironie de l’histoire, suite à un incendie du maquis en 1978, le château de la Punta subit d’importants dommages. Peu protégé et entretenu, il commença alors à se dégrader. La famille Pozzo di Borgo n’ayant plus les moyens d’entretenir le domaine, le Conseil Général de la Corse du Sud fît acquisition du château et de son parc d’une quarantaine d’hectares, en 1992, pour la somme de dix millions de francs.

En 1996, quelques travaux furent réalisés : charpente de bois remplacée par une charpente métallique, toiture toute neuve... L’ampleur des travaux étant telle que cela ne suffira pas à « sauver » le château. L’intérieur étant particulièrement délabré, l’accès au public a été strictement interdit depuis. Le Conseil Général a fait appel à Jacques Moulin, architecte en chef des Monuments Historiques.

Pour vous rendre au Château de la Punta

Cormicy

Ciel dégagé 7 °C

Ciel dégagé

  • Min: 7 °C
  • Max: 7 °C
  • Vent: 4 kmh 69°

Le saviez-vous ?

En 1570, aux bords de la Seine pour abriter une des reines de France les plus contestées, Catherine de Médicis veuve du roi Henri II, sous la forme du Palais des Tuileries, des oeuvres de Philibert Delorme (vers 1510-1570), architecte principal du palais et de l’architecte Jean Bullant (vers 1515-1578) qui reprit son travail.

La reine Catherine n’y séjourna toutefois jamais, ses fils non plus. Il fallut attendre Henri IVpour que le souverain s’interessât à nouveau au palais puis son petit-fils Louis XIV pour que le Palais connût enfin sa belle symétrie. Le déplacement de la Cour à Versailles le fit à nouveau tomber dans l’oubli ou du moins dans un usage fort peu royal servant à ceux à qui le roi voulait accorder la faveur d’un logement.

Le 6 octobre 1789 le roi Louis XVI, la reine Marie-Antoinette et leurs enfants s’y installèrent et y affrontèrent leur destin terrible. Ce ne fût qu’en 1806 qu’il fut rendu à l’usage du souverain. L’empereur Napoléon Ier s’y installa et après lui les rois Louis XVIII, Charles X, Louis-Philippe et l’empereur Napoléon III.

Une vie de cour fastueuse y fut alors tenu jusqu’à la fin du Second Empire. L’Empire disparu en 1870, le destin du palais fut terrible.

Nos coups de coeur au Château de la Punta

Hébergement :

Restauration :

Découvrez les sites et lieux touristiques dans la Corse-du-Sud

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Séjours Thalasso et Spa jusqu'à -70%: détendez-vous au meilleur prix!

Trouver un séjour à Alata avec nos partenaires

Aucun produit à afficher

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 20/07/2018